Profitez des offres Memoirevive.ch!
Stefan Eicher à Mézières

Hier soir (vendredi soir), Madame K et moi-même sommes allés au théâtre du Jorat, à Mézières.

Un bien beau théâtre tout en bois, en pleine campagne vaudoise, doté de mille places environ.

image

image

Vous imaginez de meilleures conditions pour aller voir Stefan Eicher?

 image

Moi pas.

Eicher, j’ai toujours beaucoup aimé.

Je l’ai vu deux fois: à Nyon et aux arènes de Vaison-La-Romaine.

Je l’ai un peu perdu d’écoute ces 3 dernières années, jusqu’à la sortie de son magnifique dernier disque, peut-être le meilleur de tous d’ailleurs: l’Envolée.

image

Nous nous réjouissions beaucoup d’aller voir le chanteur présenter en public ses dernières chansons.

Nous n’avons pas été déçus.

Magnifique configuration acoustique:

  • Stefan Eicher, voix (magnifique, même le suisse allemand est beau avec lui), guitares, piano (il est bon en tout ce gars)
  • un bassiste, contrebassiste, qui joue magnifiquement du cor
  • un guitariste acoustique et électrique
  • un tromboniste à coulisse juste incroyable: jamais je n’aurais pensé qu’un trombone pouvait faire des solos comme ça, d’une telle précision!

Une acoustique parfaite, mais alors parfaite de chez parfaite (mon Dieu que ça fait du bien, et mon Dieu que c’est rare à ce niveau-là, et que le bois permet de belles choses), des chansons toutes neuves et plus anciennes, dans des arrangements plus subtils les uns que les autres, un chanteur tellement simple et sympa, une fin de concert rigolote où Eicher sort le théâtre dans la rue, et où tout le monde le suit dans le village alors qu’il joue toujours avec ses musiciens, c’était vraiment un superbe concert, avec strictement rien à jeter.

S’il vient près de chez vous, n’hésitez pas.

C’est de la qualité, imbriquée dans du bonheur en barre.

15 commentaires
1)
lacardere
, le 29.06.2013 à 08:21
[modifier]

Excellent artiste. Je me souviens d’avoir assisté à une conférence sur la MAO lors d’une l’Apple Expo à Paris. Etant assis au premier rang, je me suis retrouvé “coincé” entre un cameraman en reportage et Stéphan Eicher qui venait s’assoir avec le public afin de se rendre compte du résultat de son travail. Époque révolue.

2)
Caplan
, le 29.06.2013 à 10:14
[modifier]

Quel chemin parcouru depuis 1984, où je l’avais vu à Montreux. A ses débuts, il était très électronique (seul sur scène avec une guitare et un clavier pré-programmé). A la fin du concert, il avait jeté ses disquettes dans le public en expliquant qu’il allait changer de style!

Extrait du concert de 1984

6)
ToTheEnd
, le 29.06.2013 à 16:05
[modifier]

Connaissais pas cette salle et j’aimerais bien y faire un tour.

Perso, j’ai particulièrement bien aimé la période Grauzone et le mythique titre Eisbar. J’avais aussi sincèrement apprécié l’organisation d’un concert avec lui sur 2 ou 3 soirs à la salle Metropole à Lausanne… il avait d’ailleurs fait une impro en préparation du second concert sur un de ses titres avec un petit sampler que j’avais trouvé géniale.

Bref, à mon avis, typiquement le genre d’artiste qui n’a pas eu le succès mérité…

7)
Migui
, le 29.06.2013 à 20:15
[modifier]

Au début des années nonante, j’animais les petits matins sur une radio régionale, et je passais régulièrement les chansons de ce merveilleux artiste. Notamment “Déjeuner en paix”, qui s’accomode bien d’une émission matinale, puisqu’en Belgique, on emploie “déjeuner” pour le repas du matin!

Je te rejoins à 100%, François, lorsque tu mentionnes sa capacité à bien rendre le suisse allemand: j’écoutais de temps en temps des chansons dans cette langue et il m’est arrivé, d’en passer l’une ou l’autre à la radio. Je l’avoue, à l’insu du directeur d’antenne!

Passer une chanson en suisse allemand au milieu du Brabant Wallon, je peux te certifier qu’il s’agissait là de quelque chose d’exceptionnel et qui ne s’est probablement pas répété depuis!

8)
Madame Poppins
, le 29.06.2013 à 22:04
[modifier]

M’enfin, qu’est-ce que vous avez contre le suisse allemand ?

Ce n’est ni plus beau ni plus moche que le kurde, le hongrois, le russe ou le suédois ! Evidemment, quand on dit “suédois”, vous imaginez Helen, et quand on dit “suisse allemand”, vous pensez à elle et y a comme un décalage ;-)

9)
Migui
, le 29.06.2013 à 22:41
[modifier]

M’enfin, qu’est-ce que vous avez contre le suisse allemand ?

Madame Poppins, grâce à votre finesse linguistique légendaire, vous aurez remarqué la différence de traitement entre The Boss et moi-même.

The Boss: “même le suisse allemand est beau avec lui”

Myself: “sa capacité à bien rendre le suisse allemand”

Je trouve le sous-entendu radicalement différent et, j’assume en tout cas ma formulation, que je trouve bien différente de la première…

10)
Amely
, le 30.06.2013 à 08:28
[modifier]

Perso je l’ai vu l’année passée au Paléo avec ma maman, et on a été déçue, on a écouter 2-3 chansons et on a été manger. Et on était pas les seul vu que les gens étaient soit assis soit comme nous ils ont préféré aller manger Sting par contre c’était fabuleux.

11)
Madame Poppins
, le 30.06.2013 à 23:58
[modifier]

Migui, c’est juste, la nuance est là et elle a son importance je suis d’accord.

N’empêche (mais je ne vise personne de précis avec la suite), je constate que les francophones (suisses) considèrent le suisse allemand comme une langue “moche”, souvent, je crois, comme expression de la frustration d’avoir fait 5 ans d’allemand à l’école et de ne piger… que dalle au suisse allemand, bien trop différent !

12)
Blues
, le 01.07.2013 à 09:33
[modifier]

Petite info pour ceux qui n’ont pas entendu la dernière collaboration de Eicher sur le magnifique CD Champagne For Gypsies de Goran Bregović , il y a 2 titres où notre SwissGuy donne de la voix (en swiss deutsch), je vous conseille l’écoute de Ciribirella Ciribirella et acessoirement de “Fertig”… Pour moi c’était l’achat du mois ce CD, Fiesta-bastringue assuré !

PS: à part ça, je ne suis plus fan d’Eicher depuis “Carcassonne”, j’avoue qu’il me les brise un peu ;) et contrairement au CukBoss d’ici, je trouve “l’Envolée” pas terrible, pour moi le meilleur de tous ses albums reste et de loin “Engelberg”. Par contre en concert il a des musiciens tellement top que ça passe super bien (excellent souvenir d’ il y a quelques années au “Caprice” de Montana)

13)
nic
, le 01.07.2013 à 12:46
[modifier]

Le tromboniste (qui chante et joue de percussions diverses) est Michael Flury.

Magnifique musicien, que j’ai eu la chance de connaitre en 2008; il a accompagné (c’est réducteur) Sophie Hunger jusqu’en septembre 2012.

un grand!

14)
Blues
, le 01.07.2013 à 12:56
[modifier]

il a accompagné (c’est réducteur) Sophie Hunger

dans quel sens tu l’entends ? > qu’il serait réducteur d’accompagner Sophie Hunger ? (pour moi en tout cas pas plus ni moins que Eicher) ou juste dans le sens que le mot “accompagnateur” en lui-même est réducteur pour ce “grand musicien” ?

Jimmy Page (le “grand” guitariste du Led Zed) a par exemple accompagné (en studio): Michel Polnareff (sur La Poupée qui fait non), Françoise Hardy, Eddy Mitchell, Johnny Hallyday et bien d’autres.

15)
nic
, le 01.07.2013 à 13:03
[modifier]

@Blues, la deuxième que tu as dit ;-)

j’adore Sophie Hunger (j’ai dépassé la vingtaine de concert…). c’est réducteur de dire qu’il a « accompagné » Sophie Hunger, vu l’apport j’oserais dire fondamentale aux concerts de la gentille dame.

j’espère avoir été plus clair.

d’ailleurs à propos de suisse allemand c’est grâce à elle que j’ai commencé à apprécier cette langue.

:-)