Profitez des offres Memoirevive.ch!
Il y a des trucs que je ne comprends pas…
Que j'aime bien les expressions, vous le saviez déjà; je les aime d'ailleurs surtout lorsque j'arrive à les visualiser sous forme d'image, au sens littéral, même si je regrette d'être incapable de dessiner ce que je "vois".

Tenez, avoir le coeur sur la main, c'est certes une manière de parler mais je trouve beau d'imaginer un coeur posé sur une main, qui s'offre à l'autre. Je connais une personne qui est un véritable "panier percé" : évidemment, dans ces cas, l'argent "coule à flot"... Quel étudiant n'a pas rêvé oser réellement "prendre la porte" avant de quitter la salle sous les "foudres" de son prof ?

La nuit, même lorsqu'elle est noire charbon, peut être "blanche", comme le teint qu'on a le lendemain en raison du manque de sommeil. Celui qui a un "caractère de cochon" n'en a pas le groin mais en râlant, il en produit certainement les bruits !

L'expression en revanche que je ne comprends toujours pas et que je n'arrive pas du tout à visualiser, c'est "être bête comme ses pieds" : en quoi des pieds peuvent-ils être bêtes, je vous le demande. Ces pieds, on en a tous grandement besoin, ils nous déplacent sagement d'un point à un autre, ils obéissent sans râler à nos allers et venues, ils sont indispensables au champion (il paraît qu'il chausse du 47 !) et celui qui se surpasse" dans une course (oui, on y a parlé, dans les commentaires, de pieds et de chaussures adaptées).

L'importance des pieds n'est d'ailleurs plus à démontrer puisqu'ils font l'objet de moult produits plus ou moins novateurs, pas toujours efficaces, permettant de lutter contre tous ces maux qui font souffrir notre voute plantaire notamment : l'hallux-valgus est un nom bien étrange mais une douleur bien réelle puisqu'il s'agit des fameux "oignons", lesquels nécessitent parfois même une intervention chirurgicale. "L'hyperkératinisation", elle, fait suffisamment mal à des tas de gens pour qu'on trouve pléthore de recettes sur le net pour s'en débarrasser, allant du masque à la banane" en revenant par des "pansements-talonnières".

Les pieds sont tellement essentiels qu'il existe un métier qui leur est entièrement dédié; les diabétiques, eux, savent mieux que quiconque à quel point le soin adéquat de ces extrémités est primordial.

N'ayant pas traité mes pieds avec le respect qu'ils méritaient durant des années, j'ai décidé il y a peu de ne plus les oublier dans mes soins. J'ai commencé par les confier à une esthéticienne, histoire qu'elle coupe correctement les ongles, enlève toutes les cuticules, ponce en particulier mes talons et, surtout, masse l'entier de ces pieds dont j'ai grand besoin.

Le hasard a voulu qu'une amie m'invite ensuite à partager avec elle une expérience assez étrange, que je ne peux que vous conseiller, même si les 5 premières secondes sont très... surprenantes et nécessitent un tout petit peu de "self-control" pour ne pas partir en courant : j'ai parlé du "fish spa", où il s'agit de tremper ses pieds dans un... aquarium rempli de petits poissons ! Pour être sincère, je ne sais pas s'il s'agit réellement d'une tradition turque, n'ayant pas vu l'ombre d'un garra rufa durant mes deux mois et mes 7'000 km en Turquie l'année passée; peu importe d'ailleurs puisque 30 minutes et un massage "humain" plus tard, je suis repartie... d'un bon pied, ravie que ces petites bestioles aient rendu à mes petons un aspect plus doux et plus soyeux, me permettant de troquer mes chaussures "cache-tout" contre des sandales bien moins "habillées".

Et du coup, je vais pouvoir faire à nouveau du pied à un homme :-) Alors, dites-moi, vos pieds sont-ils bêtes ou bien traités par différents produits dits "de beauté" ?

15 commentaires
1)
fxc
, le 10.06.2013 à 00:50
[modifier]

Y en a bien un qui met des chaussures rondes et qui s’étonne de faire des photos floues…..

2)
TroncheDeSnake
, le 10.06.2013 à 05:43
[modifier]

Tout à fait d’accord avec toi Madame. Je n’ai jamais compris cette expression, si ce n’est comme étant une N-ième façon d’exprimer une soit-disante supériorité de l’intellect sur le manuel ; le pédestre étant alors encore en-dessous…

Moi qui aime marcher, j’ai un profond respect pour le pied, comme pour toute partie du corps d’ailleurs, sans hiérarchie aucune. Et je considère que, si une partie du corps m’indiffère, c’est que je n’ai pas encore découvert sa valeur et son utilité.

Certes, on peut survivre sans pieds mais pas sans cerveau. Mais nous viendrait-il à l’idée de dire “bête comme ses yeux”? Mmmh?

Debout les pieds! Ne vous laissez pas dévaloriser, mépriser! Proclamez votre dignité! Exigez le respect! Soyez fier à face du monde!

Si on organisait une “feet pride?”

Et en attendant, faisons un abondant usage de l’expression “c’est l’pied!”, dans un esprit de résistance!

4)
Philob
, le 10.06.2013 à 07:20
[modifier]

Je n’irai pas par quatre chemins, et, pour me réconcilier avec cette expression, s’il s’agissait de mauvais vers ? Bon, je suis très optimiste, car le dictionnaire me dit aussi : « Partie inférieure d’une chose (pied de la montagne) »; situé en bas se dit aussi inférieur.

Reprenons les mots justes (de Coluche) : « la bonne grandeur, c’est qu’en on a les pieds bien sur terre ».

5)
Ritchie
, le 10.06.2013 à 09:10
[modifier]

J’avais vu à la télé un reportage sur ces bains de poissons, et ils mettaient en garde quand même un peu, puisqu’on ne sait pas qui est passé avant soit mettre ses pieds plus ou moins malades dans ces bains !

Ça remonte un peu, alors, depuis, peut-être qu’ils ont établis une charte ou des règles pour s’assurer de ne pas attraper quelconque mal de pieds d’un précédant patient …

++

Ritchie

6)
Zallag
, le 10.06.2013 à 09:51
[modifier]

Je me suis aussi demandé pourquoi être barbant et être raseur signifient la même chose.

Raymond Devos a su jouer merveilleusement de la langue française dans ce registre, comme quand il demandait quand on allait remonter la mer après avoir entendu dire que, pour aujourd’hui, elle était démontée.

7)
Inconnu
, le 10.06.2013 à 10:34
[modifier]

Je me demande dans quelle mesure où mètrent les pieds, cela m’emmêle les pinceaux en moi-même car je suis un sot.

9)
Guillôme
, le 10.06.2013 à 12:13
[modifier]

Moi je prends mon pied à chaque fois que je lis les interventions de Madame Poppins même si je ne commente pas beaucoup, merci Madame Poppins!

Effectivement, j’ai déjà vu ces bains de pieds avec les petits poissons, très amusant.

10)
François Cuneo
, le 10.06.2013 à 12:17
[modifier]

Sur ce coup-ci, Mme Poppins, tu te poses des questions après Prévert!:-)

Dans ma maison vous viendrez

D’ailleurs ce n’est pas ma maison

Je ne sais pas à qui elle est

Je suis entré comme ça un jour

Il n’y avait personne

Seulement des piments rouges accrochés au mur blanc

Je suis resté longtemps dans cette maison

Personne n’est venu

Mais tous les jours et tous les jours

Je vous ai attendu

Je ne faisais rien

C’est-à-dire rien de sérieux

Quelque fois le matin

Je poussais des cris d’animaux

Je gueulais comme un âne

De toute mes forces

Et cela me faisait plaisir

Et puis je jouais avec mes pieds

C’est très intelligent les pieds

Ils vous emmènent très loin

Quand vous voulez aller très loin

Et puis quand vous ne voulez pas sortir

Ils restent là ils vous tiennent compagnie

Et quand il y a de la musique ils dansent

On ne peut pas danser sans eux

Il faut être bête comme l’homme l’est souvent

Pour dire des choses aussi bêtes

Que bête comme ses pied gai comme un pinson

Le pinson n’est pas gai

Il est seulement gai quand il est gai

Et triste quand il est triste ou ni gai ni triste

Est-ce qu’on sait ce que c’est un pinson

D’ailleurs il ne s’appelle pas réellement comme ça

C’est l’homme qui a appelé cet oiseau comme ça

Pinson pinson pinson pinson

Comme c’est curieux les noms

Martin Hugo de son prénom

Bonaparte Napoléon de son prénom

Pourquoi comme ça et pas comme ça

Un troupeau de Bonapartes passe dans le désert

L’empereur s’appelle Dromadaire

Il a un cheval caisse et des tiroirs de course

Au loin galope un homme qui n’a que trois prénoms

Il s’appelle Tim-Tam-Tom et n’a pas de grand nom

Un peu plus loin encore il y a n’importe quoi

Et puis qu’est-ce que ça peut faire tout ça

Dans ma maison tu viendras

Je pense à autre chose mais je ne pense qu’à ça

Et quand tu seras entrée dans ma maison

Tu enlèveras tous tes vêtements

Et tu resteras immobile nue debout avec ta bouche rouge

Comme les piments rouges pendus sur le mur blanc

Et puis tu te coucheras et je me coucherais près de toi

Voilà

Dans ma maison qui n’est pas ma maison tu viendras.

12)
Madame Poppins
, le 10.06.2013 à 21:40
[modifier]

fxc, c’est pas malin, je vais passer pour la blonde de service, moi : j’ai pas compris le truc des chaussures rondes et des photos floues…

TroncheDeSnake, c’est quand même une piste, ton idée de supériorité – infériorité; toutefois, découvrir la valeur et l’utilité d’une calvitie naissante est moins facile (à part en terme d’économie de shampoing) que celle de seins magnifiques :-) Finalement, j’adhère tout à fait à l’idée d’une feet pride !

Saluki, Ysengrain t’aura appris, par son pied, qu’on ne peut pas le prendre seul ;-)

Philob, c’est exactement ce que j’ai dit à mon deuxième fils, qui se trouve trop petit (par rapport à ses copains) : il est encore en train de cogiter pour savoir comment il faut comprendre ça !

Ritchie, j’avoue, je n’ai même pas pensé à ça lorsque j’ai plongé mes pieds dans l’aquarium. Cela dit, je plonge aussi dans des piscines où, s’il est indiqué que la douche est obligatoire, elle semble ne pas l’être pour tout le monde; dans le spa, une dame a lavé puis désinfecté les pieds de chacun avant qu’ils ne soient plongés dans l’eau.

Zallag, excellent, le coup du barbant et raseur, je n’y avais jamais songé mais ça m’a fait beaucoup rire. J’ai eu la chance de voir Devos sur scène, il y a 10 ans, à Bruxelles et ça a été une soirée exceptionnelle, tant son amour des mots était grand !

Passant, mettre les pieds, c’est parfois dans le plat :-) pour le reste, je ne sais pas, je dois donc être bien sotte aussi !

Ysengrain, ça ne me serait jamais venu à l’idée de chercher “prendre son pied” sur le net mais grâce à toi, j’ai appris un truc (très recyclable en soirée, merci !)

Guillôme, tant que le plaisir est là, le commentaire n’est pas essentiel : merci quand même pour tes lignes !

François, je ne connaissais pas mais quel bonheur que de lire ces lignes, merci !

TroncheDeSnake, il y a des gens qui ont un parcours… hallucinant !

Bonne soirée, merci pour vos liens, vos commentaires et votre humour !

13)
Zallag
, le 11.06.2013 à 19:45
[modifier]

Madame Poppins, vous dites à TroncheDeSnake que découvrir la valeur et l’utilité d’une calvitie naissante est moins facile, je m’élève contre cette assertion !

Il y a une hypothèse qui dit que la calvitie masculine est due à un excès de testostérone. Je sais que c’est à peu près exact, mais pas tout à fait quand même, et TDS peut aller voir sur internet ce qu’il en est. De toute manière c’est extrêmement flatteur pour l’ego d’un homme que cette hypothèse, non ?

15)
zit
, le 14.06.2013 à 23:03
[modifier]

J’aime beaucoup aussi les expressions, tout comme les proverbes classiques du genre « Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant que la caravane ne passe.  », mais cette histoire de pieds et de bêêêêêêtise, je ne vois pas bien non plus. D’ailleurs, il y a fort longtemps, dans une lointaine galaxie, j’ai pondu un article s’intitulant « Ami photographe, prends ton pied, c’est dire ce que ce pense de cette extrémité de membre.

z (et sinon, le coup des petits poissons, ça chatouille pas trop ? je répêêêêêêêêêêêêête : la prochaine fois, tu nous fait des photos, hein ? ou bien non, une vidéo !)