Profitez des offres Memoirevive.ch!
Ca m’énerve mais ça m’énerve, vous n’avez pas idée…
Ces derniers temps, dans les rues helvétiques fleurissent des publicités qui ont le don de me mettre en rogne. Et quand je dis “en rogne”, je pèse mes mots.

Ces affiches ont été réalisées pour le compte d’une société de crédit (que je ne vous mettrai pas en lien, volontairement : pas question que je contribue à des “hit” sur leur site !), sur lesquelles on voit une nana photographiée avec une “bulle” au dessus de la tête (genre bande dessinée), contenant une question “ai-je assez d’argent pour un nouveau sac à main ?” Généralement, sur le panneau voisin, on voit la même entreprise faire parler un mec, qui se demande “ai-je assez d’argent pour une moto ?”

Lorsque par hasard, le feu passe au rouge alors que je roule à proximité immédiate de ces publicités, je ne peux m’empêcher de jurer un bon coup en regardant ces deux personnages, mes insultes allant de “mais franchement, qui est assez con pour emprunter de l’argent pour un sac à main, UN SAC A MAIN ?!!”, un tonitruant “quel est le connard qui a eu cette idée débile consistant à faire croire que les femmes n’ont qu’une idée en tête, à savoir des futilités”, en revenant par “pauvre type, si tu ne sais même pas compter, faut pas t’acheter une moto !” (ni de sac à main d’ailleurs).

Bon, plus calmement : le surendettement, surtout celui des jeunes, est un problème, un vrai problème et lorsqu’il est déclenché notamment parce qu’on a mis dans la tête de certaines personnes la conviction qu’elles pouvaient emprunter de l’argent pour des trucs carrément inutiles, ça me fâche. Et quand, de surcroît, on utilise des clichés aussi ringards que sexistes, ça m’achève.

Remarquez, s’il n’y avait que cette société qui avait recours à de telles considérations, ça ne serait pas “trop” grave : il se trouve que mon énervement est également issu du constat récurrent que les stéréotypes ont la vie très très dure, en particulier dans le monde de la publicité.

Faire vanter les mérites de serviettes hygiéniques par des femmes, je peux encore comprendre – un homme serait probablement moins convaincant en affirmant que Vania a changé sa vie – mais pourquoi faut-il que les produits douche soient présentés principalement par des femmes ? Les hommes, eux, ne lavent jamais ? Cela dit, j’aime quand même beaucoup – ambiguïté quand tu me tiens – le petit clip réalisé par cette même firme.

Qu’on soit favorable ou non à l’allaitement n’est pas la question : pourquoi faut-il forcément qu’on nous montre une femme dès qu’on parle “lait en poudre” ? Un homme ne serait-il donc pas “vendeur” ? Pourtant, pour l’avoir entendu des dizaines de fois, l’argument des femmes qui refusent d’allaiter, c’est principalement “comme ça, Papa pourra aussi donner le biberon”... Faux si on en croit les études de marché faites par les entreprises qui vendent ces fameuses poudres : nourrir un bébé, c’est une affaire de femmes ! Confondant de bêtise !

Et même lorsque la publicité traduit une certaine réalité – les femmes cuisinent plus souvent que les hommes, du moins pour les repas quotidiens -, pourquoi tente-t-on de nous faire croire, à la pause pub du film – qu’on peut préparer un repas de fête en robe de soirée, hein ? Pourtant, c’est ce que donne à voir Electrolux, pour sa gamme Swissline. Franchement, ça ne viendrait à l’idée de personne de faire revenir des oignons habillé comme un pape ou une princesse : j’en déduis que le publiciste ne bouffe que du take away !

J’espérais qu’au moins les produits “technologiques” échapperaient à cette sectorisation mais il n’en est rien : dans la pub pour windows 8 à la télévision française, c’est Maman qui est à la maison et qui, pour occuper les enfants, leur file un ordinateur sur lequel ils dessinent et montrent leurs oeuvres à Papa au bureau pendant que elle, elle accroche religieusement leurs contributions au mur ! Mortifère !

Avoir un regard qui ne soit pas empreint de clichés, c’est difficile, surtout quand on sait que ces images sont présentées dès la plus tendre enfance : il paraît qu’il faut lire mais pourquoi faut-il que les rôles soient “distribués” même dans les pages d’un bouquin pour enfants ? Je suis convaincue que bien des petites filles seraient ravies de lire des histoires dans lesquelles l’héroïne n’est pas systématiquement blonde, endormie ou captive d’une marâtre…

Lorsqu’on met Bambin devant le petit écran, ce n’est guère mieux : Petit Ours Brun a une maman qui reste à la maison, qui prépare le repas et passe l’aspirateur, tandis que Papa Ours Brun fume la pipe en lisant le journal… Lassant ! Heureusement, il y a Pingu, dont le père participe au repassage et à la préparation des repas !

Ne me prêtez toutefois pas des intentions que je n’ai pas : je ne rêve pas de gommer les différences entre hommes et femmes, elles existent morphologiquement – il faudra toujours être une femme pour porter un enfant – mais je rêve quand même d’un monde où tout couple se demanderait qui, du père ou de la mère, diminuerait son taux d’activité pour passer plus de temps avec l’enfant, parce que Madame aurait l’audace d’envisager de ne pas passer tous ses mercredis au parc et que la patronne de Monsieur accepterait l’idée d’un temps partiel pour son collaborateur, d’un monde où un homme qui déciderait de devenir sage-femme ne serait plus critiqué par les gynécologues masculins… Remarquez, c’est mal parti : 90% de nos jeunes au pair, tant masculins que féminins, composent en premier mon numéro lorsqu’il y a un “souci” avec les enfants, alors que le numéro de Diego figure… en premier sur la liste !

Mais là où ça se gâte dans mon propre rêve, c’est lorsque je dis à un copain “passe-moi ta femme, je vais voir avec elle pour les cadeaux d’anniversaire pour tes enfants, je suppose que c’est elle qui règle ça !” : du coup, c’est contre moi-même que je m’énerve le plus, tellement ça fait cliché comme remarque ! Le seul fait que je dise parfois à mes fils “tu sais, t’as aussi le droit de pleurer” n’y change rien !

27 commentaires
1)
fxc
, le 27.05.2013 à 00:30
[modifier]

Faire vanter les mérites de serviettes hygiéniques par des femmes, je peux encore comprendre

La jeune fille qui sort des toilettes en hurlant:” Maman, c’est pas bleu……

2)
PSPS
, le 27.05.2013 à 06:07
[modifier]

Raison pour laquelle j’ai beaucoup apprécié la pub pour une marque de papier toilette où l’on aperçoit Monsieur se voir proposé sous la porte l’image d’un rouleau de papier sur l’écran d’une tablette.

Vengeance de la femme au foyer bafouée et contrainte de faire ce qu’elle peut quand elle le peut avec ce qu’elle a…

3)
Ritchie
, le 27.05.2013 à 06:39
[modifier]

Et si on abolissait la pub !!

Arrêtez de regarder la télé et vous verrez bcp moins de connerie de ce genre ! Et les villes devraient abolir les publicités sur paneaux !

Et pour finir, il est aussi temps d’abolir la semaine de 4 jours à l’école. Ce n’est plus de notre temps puisque pour la plupart des couples les deux parents doivent travailler !! Il faut changer le programme un peu ety inclure plus de sports, ça ne fera que du bien aux élèves (esprit sain dans un corps sain, vous connaissez ?)

++

Ritchie

4)
flup
, le 27.05.2013 à 07:26
[modifier]

Concernant le surendettement, il est à mon avis lié à l’idée que tout doit être accessible à tous, tout le temps. C’est, je pense, le même réflexe qui nous fait acheter des produits alimentaires hors saison parce qu’on ne sait pas attendre ne fut-ce qu’un mois la bonne saison.

Une précision dans les pubs ici en Belgique: tout publicité concernant un crédit (même en radio) comporte la mention “attention: emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent”. J’imagine que peu l’écoutent, mais le législateur fait son travail d’information.

Les pubs sexistes de la saison, c’est aussi la fête des mères – fête des pères: accessoires de cuisine et ménage pour les mères, barbecue et bricolage pour les messieurs. Quand on est un homme qui cuisine tout sauf le barbecue, ça tombe pile à côté ;-)

6)
406
, le 27.05.2013 à 08:20
[modifier]

d’un autre côté, c’est un peu comme si on s’offusquait qu’on ne trouve pas les mêmes sujets dans les magazines féminins que dans les magazines masculins… et vice versa, non ?

7)
Modane
, le 27.05.2013 à 09:46
[modifier]

Ah, Mary! J’adore quand tu t’énerves! Et comme toi, j’en ai assez des cravates, perceuses, boites à outils et autres barbecues convenus à date dite.

Mais de toi à moi, lutter contre les stéréotypes, ça va prendre un peu de temps : ils arrangent tellement de monde!

9)
DanielH
, le 27.05.2013 à 09:53
[modifier]

Bien le bonjour!

Cela fait quelques années que j’ai “pratiquement” abandonné la télé et les radios bourrés de pub. En plus de l’abondance féminine dans les spots publicitaires (qui, dans l’ensemble, sont loin de valoriser la femme), il y a également ces thèmes sous entendu, qui reviennent sans cesse ” Tu t’occupes de rien, on s’occupe de tout” ce qui pour moi, revient à de l’abêtissement , l’avilissement. C’est en quelque sorte ne réfléchissez pas, nous avons bien pensé pour vous et puis quelque temps après, ces mêmes publicités vous font croire que c’est vous qui êtes demandeur de certain produit ou camelote vendu à prix défiant toute concurrence!!! ça m’agace…

10)
ysengrain
, le 27.05.2013 à 10:13
[modifier]

– Surendettement: les sociétés, majoritairement occidentales ayant basé leur moteur d’existence sur la consommation essaient incessamment de faire passer le message: “Vous pouvez dépenser de l’argent que vous n’avez pas”.

Quelques exemples: les cartes de crédit, les crédits revolving, les droits à découvert sur le compte en banque, les crédits en général.

L’exemple des “jeunes consommateurs du début de ton billet en est une parfaite illustration. L’autre magnifique illustration a 40 ans. À notre que quelqu’un d’autre s’en est aussi servI.

Les pubs: si la pub ne te permet aucune identification, elle manque son but, et ne contourne pas ton intérêt vers la chose. Quand tu as compris ça, tu es moins énervée.

11)
Tristan Boy de la Tour
, le 27.05.2013 à 12:58
[modifier]

La publicité réduit tout-un-chacun dans un rôle traditionnel et caricatural. Aussi bien les femmes que les hommes ! Il ne faut surtout pas faire appel à l’intelligence, mais à l’émotion immédiate. Il y a ces temps une pub qui me sort par les trous de nez, c’est celle avec cette famille “bobo geek” pour une célèbre marque de téléphonie… Monsieur crie “wahou” devant son laptop, Madame crie “oh!” et la fille “lol!”. Sur certaines affiches immenses on les voit les trois ensemble chacun devant son écran dans leur 3 pièces de 120m2 à 4000 Fr.! Sympa la communication dans cette famille… La femme est beaucoup plus mise en avant que les autres: il faut bien faire comprendre que les femmes, c’est capable de surfer sur internet et même de s’étonner!… Mais le papa et la fille, c’est pas triste non plus! Si après tout ça vous n’avez pas compris que l’augmentation du débit de données est une chose indispensable à votre ascension sociale et au progrès, vous n’avez plus qu’à retourner à la lessive qui lave plus blanc que blanc.

13)
François Cuneo
, le 27.05.2013 à 13:17
[modifier]

Cette publicité sur “Ai-je assez d’argent pour” m’a également beaucoup choqué.

Elle est simplement lamentable.

Pour le reste, la vraie vie change, pas les clichés dans les pubs, entre autres, et c’est ce qui rend si difficile la place à trouver, en particulier il me semble depuis quelques années pour les hommes, qui doivent tout être à la fois: forts, gentils, serviables, participatifs en tout, et en plus galants… Sans compter père, mais aussi un peu mère, peut-être trop macho ou alors de vraies lavettes.

Oui, dur dur…

14)
Madame Poppins
, le 27.05.2013 à 14:13
[modifier]

fxc, je me suis toujours demandée pourquoi, dans la pub, le sang était représenté par du bleu : à croire que c’est royal ?

PSPS, tiens, elle ne me dit rien, cette pub mais est-ce à dire que l’interstice sous la porte est gros ou la tablette très mince ?

Ritchie, la pub, on pourrait bien l’abolir mais que faire alors des contes pour enfants ? On a déjà la semaine de 5 jours pour les enfants (sauf genevois, qui visiblement sont plus intelligents et ont congé tout le mercredi).

flup, les publicités doivent aussi être assorties d’une mise en garde mais comme elle est rédigée en times 6 sur une affiche format mondial, inutile de te dire que personne ne la voit ! Dommage ! Mais j’y pense, pour la prochaine fête des pères, tu voudrais un epilady ? :-)

Ritchie, donc pas moyen de t’offrir le moindre cadeau à Noël sans que tu n’y vois un cliché ?

406, justement, je m’offusque : aucun homme n’a de souci de poil incarné ? pourquoi suis-je “obligée” de m’intéresser aux masques au concombre juste parce que je suis une femme ? Je préfère de loin lire des trucs sur l’art, la religion, la politique au moyen-orient etc. C’est d’ailleurs pour ça que je n’achète pas ces journaux (mais bon, j’avoue, je dévore voici chez le coiffeur :-)

Modane, comme on dit tu à tous ceux qu’on aime :-) même si cela prend du temps, je ne veux plus être complice (“à l’insu de mon plein gré”) dans l’éducation que je donne à nos trois enfants !

DanielH, je ne veux pas abandonner la TV, je suis accro à une série tellement débile que je n’assume pas, qui passe le mercredi soir (seul soir où je regarde la TV) : je veux juste des pubs pas sexistes durant la pause !

Ysengrain, n’est-il pas terrible, ce message “dépensez ce que vous n’avez pas” ? Ben, elle manque sa cible, elle manque sa cible… j’achète quand même chaque mois de juillet une crème anti-capitons….

Tristan, rien que de lire la pub (que je ne connais pas), elle me gave ! Mais la pub qui lave plus blanc que blanc, j’ai pas encore trouvé, même si les habits de Junior, grand amateur de “se salir sans s’en rendre compte” en auraient besoin !

François, en particulier pour les hommes ? Et les femmes, alors, qui doivent bosser, réussir, être fines, bien habillées, intelligentes, maternantes et sexy…. Y a du job de part et d’autre de toute évidence ! :-)

15)
Ritchie
, le 27.05.2013 à 14:20
[modifier]

@Madam Poppins : pourquoi absolument attendre noël (ou la fête des mères ou des pères) pour offrir un cadeau – et surtout y être obligé ????

C’est con, non !

PS : noël, je ne fête pas – je refuse. Une fête d’une secte (à laquelle je n’adhère pas), qui a été détournée par l’OMC (PS: le père noël rouge vient de Coca Cola, au cas où vous ne vous en souveniez pas) !

16)
Madame Poppins
, le 27.05.2013 à 14:32
[modifier]

Ritchie, Noël, même si on ne croit pas en Dieu, je pense que c’est ce qu’on en fait (et pas ce que les pubs voudraient qu’on en fasse) et ça peut être une belle occasion de prendre du temps en famille, avec ou sans cadeau d’ailleurs. Mais là où ça devient con, c’est lorsque c’est le seul temps en famille qu’on prévoit : alors là, oui, ça me gêne. Mais je n’offre jamais de cadeaux parce que j’y suis contrainte, toujours parce que ça me fait plaisir !

17)
Blues
, le 27.05.2013 à 15:02
[modifier]

Faites-le avec humour : le top quand on est en rogne et que l’on désire intervenir, c’est de faire du “détournement publicitaire” ou de la “contre-pub” : on vous ment, ne vous laisser pas avoir, ou des messages humoristiques, etc…

Façon tagueur : se munir de vos propres slogans pré-imprimés et de la colle d’amidon + un gros pinceau (ou de spray à taguer); soyez bien déguisé & cagoulé; démarrer vos balades tard dans la nuit dans les dites rues (entre 03.00 et 04.00) et coller vos “trucs” (ou sprayez) bien évidence sur la pub détestée… Succès garanti !

18)
Madame Poppins
, le 27.05.2013 à 15:03
[modifier]

L’ennui, Blues, avec cette excellente idée, c’est que je dois alors me promener avec une échelle : elles sont souvent très en hauteur, ces satanées pubs “ai-je assez d’argent”. Remarque, ça va me muscler !

19)
Madame Poppins
, le 27.05.2013 à 15:39
[modifier]

Lu à l’instant sur jusletter “Petits crédits : fin de la publicité agressive

La publicité agressive pour les petits crédits devrait être interdite. Par 24 voix contre 1, la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) a adopté un projet visant à lutter notamment contre l’endettement des jeunes et qui mise d’abord sur les mesures prises par la branche elle-même. Une consultation sera organisée en juin 2013.”

Intéressant !

20)
Zallag
, le 28.05.2013 à 07:45
[modifier]

Il se trouve qu’une étude scientifique des plus sérieuses a été menée sur la perception de soi par soi-même ou par les autres, dont une partie des conclusions, figurant ci-dessous, ne va pas du tout dans le même sens que ce que Dove veut faire croire. Édifiant de voir comme la publicité parvient à faire croire quasiment le contraire de la réalité !!

“Femmes, n’exagérez pas vos défauts, vous êtes bien plus belles que vous ne le pensez”, raconte en substance la publicité Dove qui ne se fonde sur aucune méthode scientifique. Un message valorisant pour les consommatrices qui peuvent s’identifier aux protagonistes. La marque avance d’ailleurs un chiffre: seules 4% des femmes se trouveraient belles.

Le problème, c’est que la réalité ne colle pas à ce scénario publicitaire. Publiée l’année dernière par le National Centre for Biotechnology Information, une institution américaine publique, cette étude nuance la rhétorique proposée par la pub.

Selon ses résultats, hommes et femmes se trouvent bien plus beaux que les autres ne les jugent. On est donc loin de l’image de ces femmes peu sûres de leur physique.Afin de s’en rendre compte, les chercheurs avaient tiré le portrait de 141 individus, hommes et femmes confondus. Ceux-ci ont également dû remplir un questionnaire d’évaluation globale de leur physique facial, mais aussi énumérer leurs petits défauts.Les photos ont ensuite été montrées à des personnes extérieures qui ne les connaissaient pas et qui ont également dû remplir un questionnaire afin d’évaluer la beauté perçue de ces visages. Un peu comme dans la publicité. Bilan: les personnes photographiées avaient systématiquement surestimé leur physique par rapport à celles qui ont dû les juger.D’après les chercheurs, ces résultats suggèrent “que les humains sont dotés de mécanismes puissants qui permettent de s’identifier et d’entretenir la confiance en soi, encourageant la résilience afin de maintenir son niveau social.” Nous serions donc tous de véritables petits narcisses en puissance. Mais les marques voudraient-elles vraiment qu’il en soit autrement? On peut légitimement en douter.

Cela dit, je crois qu’il faut rester lucide, et dire à ses enfants, voire à ses petits-enfants, que la publicité n’est pas autre chose que des images et des mots, et en aucun cas une obligation d’acheter quoi que ce soit. Tout de même, on ne va pas pleurnicher sur le fait qu’elle existe. Je n’ai jamais rien acheté seulement à cause d’une pub, et tout le monde n’est pas forcément un mouton, sauf si il fait le choix d’en être un, puis de se laisser influencer, et finir par faire ce qu’on lui suggère.

21)
giampaolo
, le 28.05.2013 à 08:28
[modifier]

Cette publicité sur “Ai-je assez d’argent pour…” a au moins un mérite, elle choque beaucoup de jeunes entre 20 et 25 ans (ceux que je connais et qui fréquentent mes cours de management). C’est déjà un petit progrès. Maigre consolation, direz-vous.

Oui, cette campagne est une honte!

23)
Madame Poppins
, le 28.05.2013 à 17:58
[modifier]

Zallag, alors je fais partie des nanas qui se voient mal, donc en “négatif” ! Mais même si on exclut le problème de la pub, les images clichés sont déjà présentes “au biberon” et ça, ça me gave encore plus !

gaimpaolo, c’est une maigre consolation mais une consolation quand même, je trouve : ils ont vu, ils ont réfléchi à la question et se sont positionnés, je trouve ça bien ! Faudrait que je pose la question à mes étudiants prochainement.

Desimages, je file voir le site mentionné, merci.

24)
Matkinson
, le 28.05.2013 à 20:38
[modifier]

Marrant, c’est exactement ce que je me dis tous les matins quand j’entre sur l’autoroute à Morges en direction de Lausanne, où le débile à la moto à crédit est bien exposé, juste après le pont CFF, inloupable. Ca me gonfle, mais ça me gonfle!!!

Moi qui me disais qu’on avait la chance en Suisse d’échapper à ce genre de pub alors que mes compatriotes de France et de Navarre en sont littéralement inondés (y a qu’à voir toutes ces saloperies de pub à la télé pour Cofidis, Cetelem and Co)… Un vrai scandale, et pour moi ces sociétés ne devraient même pas avoir le droit d’exister.

Pas de bras, pas de chocolat. Pas de sous, pas de moto.

26)
Tom25
, le 28.05.2013 à 22:03
[modifier]

Concernant la pub, ce qui me fait aussi hurler, c’est quand je vois une grande affiche en 4×3 collée sur le mur borgne d’une maison en bord de route, et que le panneau donne sur la façade du voisin. Donc un type gagne de l’argent en polluant visuellement son voisin.

27)
TroncheDeSnake
, le 10.07.2013 à 05:56
[modifier]

Je ne sais pas s’il y a encore quelqu’un qu consulte de fil, mais je ne résiste pas à l’envie de partager ceci:

“Un plus grand budget vacances

L’été est là: la saison des vacances. Obtenez l’argent de vos vacances facilement et suffisamment tôt: commandez votre argent de voyage sans frais jusqu’au 21 juillet – simplement via e-finance ou l’App ou par téléphone.” (signé Postfinance) … ou quand la poste se hisse – pardon: se glisse au niveau des pubs les plus débiles pour le crédit à la consommation.