Profitez des offres Memoirevive.ch!
Je me lasse de l’iPhone…

Apple a présenté l’iPhone en 2007. En d’autres termes cela fera bientôt six ans que j’utilise un téléphone pommé. Mine de rien cela fait longtemps.

Peut être trop à mon goût.

C’est pour ça que j’avais toujours un Blackberry dans un tiroir. Jusqu’à que la plateforme devienne obsolète, mon dernier en date, un Bold 9780 était increvable, tenait trois jours sur batterie et avait un clavier physique que je regrette encore aujourd’hui.

Seulement voilà, face à l’iPhone et son ergonomie, la beauté de ses apps, j’ai fini par m’en séparer. Du coup depuis trois ans je n’utilise que l’iPhone, et malgré quelques passages éclairs sur Android, je ne l’ai jamais lâché. Mais cela commence à bien faire.

Non pas que je n’aime plus mon iPhone. Loin de là. Son design, ses matériaux, sa finition son OS... Rien de rebutant, bien au contraire. Etant contre les écrans géants, ce n’est même pas un point que j’ai à lui reprocher. Mais qu’est ce que vous voulez, je me lasse. En effet certaines petites choses commencent à m’irriter. 

La gestion des fichiers par exemple. Dès que l’on quitte le domaine des fichiers bureautique, on se retrouve limité par l’absence de système de fichiers. Par exemple, un ami me demande souvent de lui envoyer un fichier MP3. A chaque fois je me retrouve forcé de lui dire que je le ferai depuis mon Mac dès que j’en aurai l’occasion. Il y’a mieux vous en conviendrez.

Aussi, le Notification Center sous exploité, je ne demande pas une usine à gaz comme sous Android, mais en tout cas le minimum, comme des raccourcis vers certains réglages, comme d’ailleurs, les Blackberry le font également

Encore, des applications très cloisonnées, dont les possibilités d’interaction entre elles sont très limitées

Bref, iOS a toujours été à la parade avec ces points, pour certains depuis le début.

Du coup je suis lassé de ces limitations qui ne tiennent finalement qu’à la fermeture de iOS et aussi, un peu, à la mesquinerie d’Apple.

Du coup, j’ai voulu changer. J’ai voulu aller sous Android car c’est là que je retrouvais tout ce qui me manquait sous iOS. J’ai donc choisi le fraîchement sorti Sony Xperia Z pour me relancer dans l’aventure (le précédent étant un Samsung Galaxy S3).

Tout d’abord, il faut dire que j’ai un affect avec Sony. Tout ce qui n’est pas informatique chez moi est Sony. Mon écran plat est Sony. Mon radio-réveil est Sony. Mes enceintes sont Sony. Et avant l’ère du smartphone, mes téléphones favoris étaient des Sony Ericsson. Et je ne compte pas les cadavres de lecteur CD portable et Mini-Disc Sony qui restent dans mes cartons. Donc, ce Xperia Z, qui signe la renaissance de Sony dans le monde des smartphones, je ne pouvais pas faire autrement que de le tester, et d’espérer secrètement qu’il remplacerait mon iPhone à terme. Je ne vais pas vous faire de test du bestiau, juste vous dire pourquoi, après une semaine je l’ai revendu.

Le Xperia Z est un magnifique téléphone. des faces en verre cernées dans un châssis en fibre de verre, rien que ça. Un écran de cinq pouces 1080p. Un design superbe avec une finition à la Apple. Etanche. Du grand art.

Un OS fluide. Des performances en photo plus qu’honorables.

Oui, il est très bien ce téléphone.

Alors pourquoi m’en être séparé ? La réponse est simple : c’est l’accumulation de petits détails qui grève toujours le tout.

La qualité en communication vocale est perfectible. Utilisant une dalle IPS sur mon téléphone depuis l’iPhone 4, le rendu de l’écran du Sony me semble fades et les angles visions sont trop fermées. A la limite, je lui aurait pardonné sa sensation en main désagréable. 

Non, mais voyez, l’un de ces détails, et c’en est un gros, c’est Android. Et il faut à chaque fois que je me ruine dans un téléphone pour me rendre compte que j’ai toujours autant de peine avec cet OS.

Pas qu’en lui-même cet OS soit rebutant. Il y’a d’excellentes idées, et depuis ses dernières versions c’est un modèle de fluidité.

Non, il y’a des choses dans l’essence même d’Android.

Premièrement, avec Android, les opérateurs sont de retour aux commandes. Avant l’iPhone, les opérateurs avaient les pleins pouvoirs, c’est même eux qui décidaient si un mobile devait avoir ou non du succès. Ils se permettaient de modifier les appareils logiciellement, parfois profondément, pour imposer au consommateur leurs services.

Ils l'ont eue mauvaise avec l'iPhone : Apple, dans sa grande arrogance, ne leur a laissé que le SIM-Lock. Exit donc les fonctionnalités tronquées logiciellement aux profits des services maison des opérateurs, le logotage de la coque, la mainmise sur les mise à jour. La vaniteuse Apple a considéré les opérateurs comme de simples gardiens de tuyaux, et ils n'ont pas aimé. Android leur a offert une porte de sortie et leur a permis de renouer avec des pratiques en place depuis les glorieuses de Symbian. Retour donc au merveilleux écran d'accueils aux couleurs des opérateurs, mais surtout aux mises à jour bridées, souvent décalées voire passées à la trappe.

Car oui, l’Opérateur n’est pas moins arrogant qu’Apple dans le contexte : il sait, bien mieux qu’un constructeur comment le terminal haut de gamme qu’il a fabriqué en y passant des millions en R&D doit fonctionner (c’est à dire avec une reconduction d’abonnement de 24 mois et un jingle personnalisé à l’allumage du mobile, c’est ça, le progrès) et il encore  bien mieux que le consommateur ce qui est bon pour lui (tu sais, gamin, si je bloque des mise à jour qui corrige des bogues majeurs, et qui rajoutent de nouvelles fonctionnalités, c’est pour toi, et rien que pour toi).

Tant qu’on y est, à propos des mises à jour, quand Google lâche une version majeure d’Android, il faut entre 3 et 6 mois pour la retrouver sur un smartphone qui n’est pas un Nexus. En effet, les constructeurs qui doivent adapter leur surcouche, véritable élément  logiciel différenciant sur le marché des Androphones, ce qui leur prend du temps. Mais à ce délai, il faut rajouter encore quelques semaines, pour que les opérateurs fassent de même. C’est quand même différent des mises à jour iOS, qui sont rendues disponibles pour tout le monde, partout, tout de suite.

Certes, le profane, il s’en fiche. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas considérer cela comme étant scandaleux. Et surtout que suivant le mobile en question, il est parfois difficile de le trouver « nu ».  Cela me conforte dans le modèle d’Apple, qui n’a jamais voulu baisser son froque devant les opérateurs. et qui a eu bien raison.

Aussi, les applications. Aujourd’hui, toutes les « grandes » applications ont leurs versions pour iOS et Android. Reste que je trouve que souvent les applications Android ne sont pas bien optimisées. Parfois au niveau de l’affichage, parfois en terme de stabilité etc...

Il faut pardonner aux développeurs. Au lieu d’avoir à faire avec une demi-douzaine de processeurs différentes et autant de résolutions d’écrans, ils se retrouvent avec une diversité presque incalculable des ces même caractéristiques chez Android, au vu de la pléthore de composants utilisés. Sans compter que des apps dont je me sers quotidiennement ne sont pas sur le Play Store, genre Fantastical, ByWord, Articles et j’en passe.

Toujours dans la catégorie des applications, le problème quand on a un iPhone depuis si longtemps, c'est que l'on a souvent téléchargé une multitude de ces petits programmes.

Personnellement, depuis la sortie de iOS 2 et de l’App Store en 2008,  j'en ai acquis plus de 400, entre les gratuites, les achetées et celles eues via des promotions.

Alors oui, plus de 300 d'entre elles je ne les utilise pas. Mais pour le reste je dois recasquer si je les veux sur Android. Ou comment payer deux fois la même app, qui souvent ne fonctionnera pas aussi bien, ou à tout le moins sera moins jolie (pas une généralité, hein !). Car oui, il y’a souvent des apps gratuites sur le Play Store, mais il y’a de la pub dedans. Et moi je n’aime pas la pub. Donc je passe à la caisse pour le version « pro » de l’application qui n’a de pro que le nom, juste pour ne pas avoir de pub.

Un autre point, que l’on peut toutefois rapporter au deuxième, concerne la sécurité. Quand je lis cet article d’octobre dernier, Et celui-ci de ce mois (bon d'accord, l'ami Shiller prêche pour sa paroisse), je l’avoue, je ne suis pas tranquille quand je lâche mon iPhone pour un autre mobile. Non pas que l’iPhone ne soit pas « piratable », le jailbreak en est la preuve formelle, mais ces failles ne sont pas des invitations tacites de la part d’Apple.

J’avais déjà vécu cela lors de passage de Mac OS à Windows, il fallait installer un anti-virus onéreux qui plombait les performances, faire gaffe au programmes en freeware, surtout ne pas ouvrir les emails de svetlana.topmodelrusse45@hotmail.com sous peine d’infliger à notre ordinateur (et à la parcelle de vie privée qu’il représente) de graves sévices logiciels (nous redécouvrirons cela au milieu des années 2000 avec les réseaux sociaux, mais c’est une autre histoire).

En gros, il aura fallu que je réapprenne à me servir d’un ordinateur, et surtout que j’apprenne à faire attention. J’ai tellement bien appris ma leçon que juste avant de repasser au Mac, je ne me servais plus d’anti-virus.

Mais grâce à Android, la situation est analogue. Dans un domaine ou la menace de piratage n’a jamais été vraiment à prendre au sérieux, il faut apprendre à protéger son téléphone des mêmes menaces que les ordinateurs. Tout ça parce que Google ne contrôle presque pas ce qui est sur son magasin d’applications, qui, pour le profane (encore lui), est garant de la sécurité et de la qualité des applications présentes. Mouarf.

Et celui qui me sort «  ouais mais t’as vu, on peut contourner le code de verrouillage de ton iPhone avec une simple manip’ ! » je lui ris au nez. Car mettre une application foireuse sur un Store officiel, qui permettra d’envoyer nos données personnelles vers des serveurs douteux, c’est tellement plus pervers.

Donc oui, je considère qu’avec Android, on assiste au même phénomène qu’avec Windows sur PC : Avec une part de marché largement dominante et grâce à des téléphones qui ressemblent de plus en plus à des ordinateurs, d’ici deux-trois ans on aura droit à un OS pourri de malwares en tout genre avec le degré de sécurité qui va avec. C’est cool l’ouverture, non ?

Bref, à la vue de tout ça, même si Android a des côtés très attractifs, il possède de vrais points noirs, comme iOS a les siens. Mais ces points noirs sont sous-jacents et on passe facilement à côté, par méconnaissance. Ce qui est dommage. Android a tellement de succès que l’on oublie de les mentionner. Je ne parle pas de la presse spécialisée, mais des vendeurs, des opérateurs qui eux, n’ont cure de ce qui peut arriver au consommateur.

En effet, ces tares sont trop techniques, trop difficiles à décrire pour la personne qui veut juste un smartphone, et qui ne connait pas grand chose à l’informatique. Et puis disons-le : c’est contre-productif pour le vendeur qui doit du coup énumérer des points négatifs.

Alors que l’iPhone commence à stagner à cause d’une interface qui commence gentiment à accuser les affres du temps et d’une fiche technique, qui de l’avis du monde des new techs, commence à être dépassée, je me demande si je serai encore un utilisateur de ce téléphone dans  quelque mois. Mais faute est d’avouer que je ne lui trouve pas de remplaçant correspondant à mes exigences... pour l'instant. Mais la concurrence est rude, les Android 2013 ne déméritent pas, Microsoft et Blackberry présentent des alternative de plus en plus séduisantes... On verra.

En attendant, j'ai craqué, et pour la première fois depuis mon iPhone 4 j'ai décidé de jailbreaker mon iPhone 5 (pas taper !). Ce sera sûrement ephémère, mais j'ai pu personnaliser mon centre de notifications avec des raccourcis, rajouté des "gestures" dans l'interface et je peux enfin fermer toutes mes applications d'un coup et surtout j'ai un acès intégral aux fichiers stockés dans mon iPhone. Pour le coup, ça redonne un peu de jeunesse à mon iOS et comble ses défauts, mais pour un temps seulement. D'ici la prochaine mise à jour cela pourrait bien être terminé. Mais cela me prouve qu'il n'en faut pas beaucoup pour me satisfaire.

Et vous ? Au niveau d’Android et d’iOS, cela se passe comment ? 

39 commentaires
1)
Yanfi
, le 19.03.2013 à 02:20
[modifier]

Bonjour,

J’utilise les deux, un iPhone 4S et un Galaxy Tab 7 (le premier, style tablette mais qui fait téléphone très bien aussi). J’en arrive aux mêmes conclusions: Android c’est très flexible et ça permet de configurer finement l’interface. D’un autre côté, j’ai installé un anti-virus dessus (ça en dit long sur ma confiance dans la plateforme…).

L’analogie qui me frappe le plus c’est le Mac grande époque. Comme si le chiffe 6 était un palier pour Apple… Après MacOS (classic) version 6, je n’ai le souvenir que d’une longue agonie d’évolutions mineures (7, 8, 9) d’un OS en panne d’idées et dépassé dont chaque nouvelle version majeure ne fait qu’enfoncer un peu plus les clous dans le cercueil. iOS 6 me fait le même effet: la plateforme est mature mais montre ses limites. Si iOS 7 est encore un show de “200 nouveautés” sans changement / amélioration radicales, mmm, ça augure mal pour le futur. Indépendament du matériel, qui reste très beau, mais…

Côté matériel, j’ai trouvé Apple un brin arrogant sur l’iPhone 5 et l’iPad mini. L’aluminium anodisé, c’est très beau, mais ça raye très vite. Tristement, j’ai aussi in iPad mini que j’ai pris blanc pour avoir le dos couleur Alu nature, et puis j’ai mis un protecteur d’écran à bord noir: j’ai ce que je voulais: face noire, dos métal… J’ai regardé 30 jours après la sortie du mini les démos noirs dans un Apple Store, et ça a pas mal figé ma décision. Quand aux iPhone 5, outch!

Finalement, j’ai aussi jailbreaké mon iPhone et j’attends d’iOS 7 quelques changements: la possibilité de définir des raccourcis par application ou globaux (cf. l’excellent Activator), une meilleure gestion des notifications avec l’intégration de raccourcis pour commander le téléphone (luminosité, mode avion, bluetooth, wifi… – voir l’excellent NCsettings). Ça c’est le minimum pour que je reste. Je ne parle même pas de gadgets sur le bureau, d’icones animés, d’avoir deux applications en mode demi-fenêtre et système de fichier centralisé facile à utiliser…

Si rien ne vient, mmm, et bien je vais me retrouver avec le même dilemne que toi, Yannick. Insatisfait et à la recherche d’une solution. Je crois que je tenterai Blackberry.

YanFi

2)
Renaud LAFFONT
, le 19.03.2013 à 04:57
[modifier]

Bonjour Yannick, merci pour ton article. J’ai fait 2 tentatives de passage à Android, la 2e a été concluante. J’ai des iPhones depuis 2007, j’ai aujourd’hui un 5 pour mes besoins perso.

Côté pro, j’ai un Galaxy Note qui me plait beaucoup. L’écran est parfait pour regarder des présentations powerpoint, et il a le NFC (pour des besoins très spécifiques de lecture de documents sans contact dans le cadre de mon activité professionnelle).

J’ai tenté le coup avec Android il y a 2 ans, lorsque j’avais perdu mon iPhone 3G du boulot. 1 semaine à me prendre la tête avec un petit Sony dont j’ai oublié le nom. Heureusement j’ai retrouvé l’iPhone et renvoyé le Sony.

2eme tentative avec le Galaxy en octobre dernier. 6 mois plus tard, je suis toujours aussi content. Bien sûr, tout n’est pas parfait, je ne trouve pas le clavier virtuel si top que ça par rapport à celui de l’iPhone. Mais c’est un très bon outil.

3)
pisadoo
, le 19.03.2013 à 08:14
[modifier]

Bonjour.

iPhone 4 IOS6 jailbreaké pour moi. Ceci pour modifier/ajouter les quelques fonctions qui me manque dans l’os de base.

C’est pour moi, à peu près le smartphone idéal, rapport fonctions/possibilités/dimensions.

Pas d’iPhone 5 que je trouve trop gros, et pas de droïd que je compare à Windows pour ses travers. Possible que je me soit simplement habitué aux travers d’Apple…

Je regrette encore mon Motorola V3688 pour téléphoner, mais pas le Palm de la même époque que remplace très avantageusement l’iPhone.

Si IOS n’évolue pas dans le sens désiré, la solution viendra peut-être d’un Ubuntuphone ?

4)
Le Corbeau
, le 19.03.2013 à 08:43
[modifier]

Et vous ? Au niveau d’Android et d’iOS, cela se passe comment ?

Sans téléphone donc sans problème :-)

5)
Alain Le Gallou
, le 19.03.2013 à 09:03
[modifier]

J’ai eu un iPhone dès le premier modèle. À cause des manques logiciels, je l’ai jailbreaké. Puis, j’en ai eu ras le bol de perdre mon temps à faire du jailbreak, et à tenter de contourner les faiblesses du logiciel.

Gestion multi-niveau de mes dossiers photo, Lecture des clefs USB, ne plus perdre mon temps à utiliser iTunes pour mes mises à jour (données & logiciel), Duplication des fichiers en passant d’une application à une autre, gestion des notifications et préférences chaotiques, etc.

Les logiciels Apple ne sont plus développés pour faciliter l’utilisateur, mais pour enfermer celui-ci dans un écosystème. Apple est devenu un groupe de luxe, qui fait des téléphones et des ordinateurs au même titre que Rolex fait des montres et que Vuitton fait des sacs.

Je suis donc passé à Androïd avec un Galaxy Note. J’ai acheté, recommandé par toute la communauté, le clavier intelligent SwiftKey X pour 0,10 €. Et je ne me suis plus occupé de rien, la mise à jour des logiciels se faisant automatiquement.

pour les deux grands défauts d’Androïd cité dans l’article :

Je n’ai pas mis d’antivirus, n’ayant jamais eu d’antivirus sur mon portable XP, ni sur mon Mac, ni sur mon MacBook Air. Et je n’ai jamais eu de virus. Je tiens pour acquis l’adage que le virus est entre la chaise et le clavier.

Ne voulant pas jeter l’argent par les fenêtres j’ai toujours acheté mes iPhone et Androïd nu. Jamais, chez moi de crédit revolving ou de contrats bloqués sur le 24 mois qui continuent au même tarif exorbitant après.

Conclusion :  Je ne retournerai probablement jamais sous IOS et iPhone.
6)
djtrance
, le 19.03.2013 à 09:11
[modifier]

Merci pour l’article Yannick!

Pour avoir été quelques années sous Android, le constat est clair: instabilité, sntivirus obligatoire et surtout, une confiance à 0% envers le produit.

Je suis revenu sur l’iOS (iPhone 4s) et il me manque un truc, le jailbreak et je vais franchir le pas pour “sortir” de l’univers fermé d’Apple (mais au final, je risque de retrouver les mêmes problèmes que sur Android…).

Avec un appareil jailbreaké, quid des synchros itunes, contacts, mail, etc.? Des problèmes ou tout roule?

7)
yomel
, le 19.03.2013 à 09:43
[modifier]

Je suis sous iphone 5 et le dernier iOs, jailbreaké pour combler certains manques (Activator et SBSettings en priorité !). Ca ne pose aucun soucis de synchro itunes, tout marche comme avant. Avant que le JB soit disponible pour ios6 j’étais quand même bien embêté de ne pas retrouver mes automatismes de mon iphone 4 JB.

Un avantage de l’iphone qui n’a pas été cité, c’est qu’il se revend très bien. J’ai pu revendre mon iphone 4 après 2 ans de bons et loyaux services pour 280 euros, ce qui est loin d’être négligeable je trouve. J’avais fait pareil avec mon iphone 3G à l’époque. J’imagine que les androïd hauts de gamme se revendent très bien aussi mais je n’ai jamais regardé de ce côté pour l’instant.

8)
Anne Cuneo
, le 19.03.2013 à 10:07
[modifier]

Ce ne doit pas être pour moi, l’article d’aujourd’hui. J’ai eu une série de Nokia, et puis un jour j’ai dû changer parce que j’avais par inadvertence passé le dernier à la lessive (bon, ça arrive…) il a pas aimé, le iPhone 3 venait de sortir, je l’ai acheté. Je parle bien d’un téléphone. L’idée de revenir à un autre ne m’est jamais venue.

Bon, je regarde mon courrier, j’écris même des textes grâce à iWrite c’est plus facile, je lis des bouquins quand je dois attendre dans une file. J’ai même fait quelques reportages qui ont passé à la TV, tournés, montés, sonorisés sur iPhone. Personne n’a eu à redire à la qualité.

Mais surtout, je téléphone et je reçois appels et messages. Et il y a mille choses que je ne fais qu’avec l’ordinateur (parfaitement intégré au Phone et vice-versa).

Tous les inconvénients que vous énumérez, les gars (je crois qu’il n’y a que des gars en commentaires)… On n’est pas un peu gâté, là…???

9)
Crunch Crunch
, le 19.03.2013 à 10:19
[modifier]

Rien à redire pour moi sur l’iPhone.

J’ai eu le 3G puis, ensuite, le 4 depuis ~octobre 2010.

Absolument tout ce que je souhaite faire avec un Smartphone (et plus…) , j’arrive le faire avec mon iPhone4. GPS Routier (et piéton), Photo, Musique, et même passer des films en HD sur la télé LED de ma copine, avec l’adaptateur HDMI.

Tout ceci dans une interface géniale, et pas prise de tête ! Simple, intuitif, mis à jour.

Rien à redire pour moi, vraiment.

On sens qu’il y a eu un très très gros travail de développement derrière cet iPhone. Je le vois tous les jours car “ça fonctionne bien”. Quasiment aucune prise de tête ou bug insoluble… ! Un vrai produit, pensé de bout en bout !

10)
ToTheEnd
, le 19.03.2013 à 11:35
[modifier]

J’ai bien aimé ce parcours… il me fait dire que tu as pas mal de temps à disposition;-)

Tout le problème est là. On sent bien aujourd’hui, après 6 ans, que le système est arrivé à une certaine maturité. Depuis l’iPad, c’est encore pire, beaucoup aimeraient se passer d’un PC ou Mac mais iOS a trop de contraintes pour vraiment le rendre “productif”.

Je suis persuadé qu’il y a de la marge pour une amélioration importante car le produit est arrivé à une certaine maturité. Il est temps de passé à l’étape supérieure soit: offrir un système qui doit passer d’un outil de consommation de contenus à celui de production de contenus… même si je reste persuader que la tâche est ardue et risque de faire des déçus.

J’espère surtout que ma marque préférée va éviter le piège dans lequel toutes les autres marques s’engouffrent et en particulier Samsung. En gros, la stratégie maintenant que tous ces smartphones sont devenus une commodité, c’est de matraquer le consommateur avec des spécifications aussi délirantes qu’inutiles.

A l’époque, quand Apple n’avait plus Steve à bord, la marque était rentrée dans cette guerre technologique et bien entendu, elle avait perdu. Quand Steve est revenu, le discours s’est déplacé vers autre chose sous la forme du besoin ou d’une certaine philosophie (think different).

Aujourd’hui, à mon sens, c’est le même combat. Je préférerais un nouveau capteur à 10MP mais encore meilleur en basse lumière et dans le rendu des couleurs, plutôt qu’un 14MP pour être devant mais avec des qualités moindres.

Plus que jamais, Apple doit offrir plus de fonctionnalités et ne pas se battre sur le terrain des spécifications.

11)
ysengrain
, le 19.03.2013 à 11:42
[modifier]

Changer, dernière génération, toujours plus, productivité, compétitivité … J’arrête.

Je ne crois pas que le concept de ce billet représente une majorité de lecteurs. Une population est par essence, non homogène.

De la même manière qu’un choix, pour la photo par exemple, se doit d’être réfléchi et cohérent, sous peine de sanction financière sévère, on peut envisager les choix dont il est question ici de manière durable. La perfection n’est pas de ce monde. iOS ne l’est sans doute pas et Androïd non plus. Je ne supporte pas le manque de telle ou telle fonction. Vais je changer ? POur tomber sur quelle autre limitation ?

En photo, je suis Canon depuis … en ayant choisi les meilleurs objectifs possibles. Aujourd’hui avec un reflex de haut de gamme, ils fonctionnent encore merveilleusement. Je sais que Nikon fait aussi d’excellents matériels. J’ai déjà dit ici que j’avais eu la chance de faire quelque images avec un PhaseOne et un dos 65 MP. Images magnifiques, superlatives, mais 1 image /seconde, mise au point délicate, résultats aléatoires en basse lumière, un poids …

J’ai eu un iPhone 3G, puis 3 iPhone 4. Je suis globalement satisfait. Je le garde.

Tout d’abord, il faut dire que j’ai un affect avec Sony. Tout ce qui n’est pas informatique chez moi est Sony. Mon écran plat est Sony. Mon radio-réveil est Sony. Mes enceintes sont Sony. Et avant l’ère du smartphone, mes téléphones favoris étaient des Sony Ericsson. Et je ne compte pas les cadavres de lecteur CD portable et Mini-Disc Sony qui restent dans mes cartons. Donc, ce Xperia Z, qui signe la renaissance de Sony dans le monde des smartphones, je ne pouvais pas faire autrement que de le tester, et d’espérer secrètement qu’il remplacerait mon iPhone à terme. Je ne vais pas vous faire de test du bestiau, juste vous dire pourquoi, après une semaine je l’ai revendu.

On est dans l’affectif, là. Ne serait-ce pas la teinte générale de ton billet ?

PS le poids du Xperia Z …. Tudieu

12)
iYannick
, le 19.03.2013 à 11:58
[modifier]

Pas vraiment de l’affectif dans mon billet, juste mon pont de vue. J’ai choisi un Xperia Z parce que j’apprécie les produits Sony, cela n’a pas d’influence sur l’entier de mon discours. Après je sais que les points noirs d’Android, certains n’en ont cure, et c’est tant mieux pour eux.

Concernant certaines limitations, je crois que c’est à l’avis de chacun. Personnellement, ne pas avoir un total contrôle des fichiers qui sont sur mon téléphone et en faire ce que j’en veux commence à me poser problème, autant dans mes loisirs qu’en terme de productivité.

Changer pour changer, je suis contre. Changer pour adapter, oui. Car aujourd’hui, j’estime que ce n’est plus nous qui devons bous adapter à la technologie, mais la technologie qui doit s’adapter à nous. Et chez Apple on est en train de perdre ce leitmotiv.

@ To The End : et pourtant, du temps libre, je n’en ai presque pas. Comme quoi ;)

@ Anne Cuneo : oui on est gâtés, en effet. Mais pour une utilisation de surface. Dès qu’on veut aller plus loin, on ne le peut simplement pas, la possibilité nous est refusée. C’est cela qui est dommage.

13)
François Cuneo
, le 19.03.2013 à 12:29
[modifier]

J’aime mon iPhone 5.

Ben tiens, je vais en parler vendredi.

Je ne vais donc pas dire ici pourquoi je le trouve super, ce téléphone.

14)
josiffert
, le 19.03.2013 à 13:14
[modifier]

Je suis un tout Mac depuis 1982! Mais aujourd’hui, je ne changerais pour rien mon Galaxy Note 2. Liberté, liberté, liberté, créativité…

Et tous ces discours sur la sécurité laissent le temps qu’ils trouvent. Il n’y a point de sécurité dans les télécommunications. Arrêtons de bavarder là dessous, on parle de bêtes consommables au gout du jour. Gadgets de luxe pour vaches à lait que nous sommes.

Soit dit, je n’est jamais retrouvé de ma vie le frisson que j’éprouvais en utilisant mon Ericsson T35 sans besoin de recharge durant 5 jours.

Mais je suis certainement trop vieux pour que mon point de vue puisse compter aujourd’hui.

15)
ToTheEnd
, le 19.03.2013 à 13:27
[modifier]

Et chez Apple on est en train de perdre ce leitmotiv.

Non, non et non…

Les technophiles doivent arrêter de penser qu’ils sont une sorte de référence de l’utilisateur moyen. Si les appareils iOS se sont imposés aussi vite, c’est parce qu’ils sont simples. Au delà du buzz, les utilisateurs se portent acquéreurs de ces appareils car leur extrême simplicité les rend très à l’aise au contact de ces appareils… Alors que c’est tout le contraire avec un PC (ou même un Mac pour certains).

Ajouter plus de fonctionnalités pourraient plaire à tous les geeks mais pourraient aussi lourdement compliquer la tâche aux 90% des autres utilisateurs et ça, j’ai vraiement l’impression que le geek de base ne s’en rend pas compte tant l’informatique pour lui est facile et naturel.

16)
iYannick
, le 19.03.2013 à 13:43
[modifier]

Je m’y connais, sans me prendre pour une référence, et pourtant, pour moi la simple gestion de fichiers reste une fonction de base sur n’importe quel appareil. Le fait que les Samsung Galaxy S ou Note aient autant de succès auprès des même masses que l’iPhone prouve que désormais l’utilisateur lambda s’est familiarisé avec cet environnement.

Je distingue deux facettes à l’ergonomie :

– L’ergonomie d’interaction : comment l’utilisateur interagit avec l’interface. Là-dessus, Apple fait un sans faute, c’est simple et intuitif et c’est là-dessus qu’ils ont en grande partie construit le succès de l’iPhone.

– L’ergonomie fonctionnelle : le panel de fonctionnalités offertes à l’utilisateur. Et c’est là que cela se gâte pour moi. Difficile d’expliquer à un utilisateur de base que sur une même imprimante, un Android puisse imprimer et qu’un iPhone ne le puisse pas car l’imprimante n’est pas Airprint.

De même je reprends l’exemple du fichier MP3 dans mon billet : en quoi est-ce technophile et geek de demander à ce que le système de fichiers soit interfacé, comme un Finder sur Mac ? (et pas besoin d’avoir accès au fichiers systèmes, juste aux médias, ce serait largement suffisant).

De tout temps les smartphones possédent cette fonction, et Apple ne la met pas à disposition. Pourtant c’est une fonction de base d’un smartphone. Car on parle de smartphone, pas d’un bête téléphone. Autrement, on peut retourner au 3210 ;)

17)
illianor
, le 19.03.2013 à 14:01
[modifier]

J’ai reçu à l’époque un iPhone 3G (2010). Il était à ce moment obsolète. Beaucoup d’applications ne s’installaient pas et la majeure partie ne fonctionnaient pas sans ramer… Restait l’essentiel, les contacts synchronisés, le calendrier et les email.

Depuis 6 mois je suis suis sur un Galaxy S3. Je ne l’ai pas acheté dans un magasin de mon opérateur, mais chez un revendeur. Du coup je n’ai pas de logo sur la coque, ni la surcouche logicielle et tout ça en profitant des tarifs subventionnés de l’opérateur.

Pour ce qui est des mise à jour, je pense sérieusement qu’il n’y a pas plus de problèmes sur Android que sur IOS. Tout d’abord, pour ce qui est de la disponibilité pour tous: -IOS: après deux ans oubliez la mise à jour vers la dernière version d’IOS à moins de sortir des sentiers battus et de faire un Jailbreak -Android: La mise à jour est annoncée, oui il faut attendre, mais en même temps mes usages de base sont couverts par le téléphone que j’ai acheté. Si des améliorations sont proposées et que je doit attendre 3 mois ça ne me fait ni chaud ni froid. Si elle est pas proposée, il est toujours possible de le faire sois-même.

Applications (foireuses): IOS: mon expérience était grandement limitée, mais beaucoup ramaient Android: On trouve facilement ce qui convient. De plus dans mon école on apprend à programmer en Java. Sans payer de licence, il m’est possible d’envoyer l’application sur mon téléphone et de la tester

Le dernier point est celui de la politique commerciale. Depuis longtemps Apple ne fait que nous enfermer dans son écosystème et IOS en est la figure de proue. Cela me débecte. J’aime bien OSX, mais les limitations sur 10.8 m’ont fait renoncé à ce système. Un ordinateur “Pro” coûtant dans les 2’500.- n’est pas capable d’utiliser certaines fonctionnalités intéressantes du système et ce uniquement par choix d’Apple de faire un bridage logiciel. La même politique est appliquée à IOS. De plus il me semble qu’Apple se fait une idée précise de l’utilisation que l’on doit avoir sur un smartphone. Si cela ne vous convient pas, tant pis pour vous… Vous penseriez quoi d’une voiture qui est géniale, mais qui ne peut être conduite que sur Autoroute?

18)
iYannick
, le 19.03.2013 à 14:10
[modifier]

Pour ce qui est des mises à jour iOS, le 3GS est toujours mis à jour, donc cela fait trois ans ;)

Après jugé l’expérience sur des apps optimisées pour des téléphones plus puissants, sur un téléphone comme tu le dis, obsolète, ne reflète pas la meilleure expérience utilisateur possible à mon sens.

19)
flup
, le 19.03.2013 à 14:23
[modifier]

Par un hasard bienfaisant (appareil reçu), je suis passé d’Android (utilisé pendant 2 ans, de la version 2.1 à 4.0 en passant par cyanogen9 et 10) à un iPhone 4 d’occasion. Alors oui, il y a des choses énervantes et la frustration de ne pas pouvoir utiliser une série de fonctions (ou alors via jailbreak, comme les accusés de réception ou des raccourcis pour wifi etc.) ou de programmes (mais certains ne sont pas + dispo sous Android) m’obligeant à des détours par les nuages (compilations LaTeX en passant par DropBox et mon ordi à la maison).

J’ai également comparé une Galaxy Tab 10 et un iPad 2

Dans tous les cas, même une habitude quotidienne de téléphone Android fait faire des bêtises sur la Galaxy Tab (l’icone de capture d’écran tellement accessible que le regard et le doigt sont attirés vers lui, source de nombreuses captures inutiles).

Alors oui, il y a un parti pris… dans les 2 cas. À voir si celui de l’opérateur est meilleur que celui du constructeur, et la réponse sera différente pour chacun. Dans tous les cas, mes logiciels les + utilisés n’existent ni sur l’un si sur l’autre de façon optimale. Ce ne sera jamais le cas sur iOS (à cause du compilateur inhérent à ces logiciels: LaTeX, LilyPond & co), ce n’est pas encore le cas pour Android. Du coup, mon utilisation reste celle d’un “à côté” par rapport à l’ordi (fixe ou portable).

Si on fait dans la métaphore alimentaire, il serait trompeur de croire que Android produit du bio et Apple du Monsanto. Les 2 sont pleins de pesticides et viandes non renseigné(e)s sur l’emballage… mais pas les mêmes ;-)

20)
Leo_11
, le 19.03.2013 à 15:16
[modifier]

iPhone et iOS… je n’ai jamais pu… et pourtant je suit très Mac… comme quoi…

Je suis donc Androïd depuis presque 2 ans 1/2… j’ai acheté deux (un pour moi et un pour ma femme) HTC Desire nu…

C’est vrai qu’au début je rageais d’avoir des applications et la surcouche Sense imposées par HTC… puis je l’ai Rooté (pendant Android du Jailbreak)et depuis je suis ravi… Le fait de Rooter son appareil permet de tout changer selon ses besoins/envies : Table de partitions de la mémoire interne, radio, Rom’s, écrans ou animations de démarrage, bref tout… D’ailleurs mon vénérable Desire bien que bridé 2.2 (Froyo) ou 2.3 (GingerBread) tourne parfaitement bien sous 4.2.2 (JellyBean) la dernière mouture d’Android donc… La communauté Android est très active et réactive…

Pour en revenir au sujet du jour… il y a quelques mises au point nécessaires…

1° Tu affirmes devoir repasser par la case achat lorsque tu changes de terminal Android… FAUX… les applications sont en mémoire dans ton compte Google et tu les rapatries automatiquement dès que tu te logues sur ton compte. J’ai chargé les mêmes applications payantes ou non sur plusieurs appareils enregistrés sur mon compte…

2° Pub’s énervantes… Je suis d’accord avec toi… mais en passant par la case Root tu as la possibilité de faire fonctionner des applications bloqueuses de pub’s sans incidence sur les performances…

D’aucuns diront qu’il faut mettre les mains dans le cambouis… je répondrai que tous ou presque on Jailbreaké leur iPhone pour débloquer des choses… J’ai fait la même chose sans plus… mais beaucoup de possibilités en plus…

Pour finir en ce qui concerne les virus… ben oui… par sécurité j’en ai mis un qui ne ralentis en rien les performances contrairement à ce qui a été affirmé dans le sujet du jour… et j’en ai également un sur mon Mac…

21)
iYannick
, le 19.03.2013 à 15:23
[modifier]

1) Quand je disais repasser à la caisse, je faisais état du fait que si je voulais télécharger une application que j’avais achetée sur iOS, je devais repasser à la caisse pour avoir le pendant Android. Par ex : GTA III ou Weather Pro. Donc passer d’une plateforme à une autre me couterait passablement cher.

2) Pour cela, il faut rooter, justement. Et les constructeurs Android sont beaucoup moins friendly que Apple avec ce genre de pratique. Notamment pour la garantie, elle saute. Un ami a vu la garantie de son Galaxy S2 se faire invalider pour cette raison ;)

Quant au virus, c’est sur PC, c’est à l’époque où j’étais sous Windows que mes propos se rattachent. Je disais juste que devoir se protéger contre ce genre de menaces sur un téléphone était inquiétant. Je n’ai personnellement jamais installé un anti-virus sur un Android

22)
ToTheEnd
, le 19.03.2013 à 15:43
[modifier]

Comment ce fil est en train de devenir une discussion de geek…

De plus dans mon école on apprend à programmer en Java. Sans payer de licence, il m’est possible d’envoyer l’application sur mon téléphone et de la tester

Un besoin pour probablement 0.1% des clients dans le monde.

je répondrai que tous ou presque on Jailbreaké leur iPhone pour débloquer des choses…

Sachant que plus de 50% des utilisateurs d’iPhone n’ont jamais connecté un iPhone à un ordinateur, remarque “presque” juste.

Tous les exemples cités ici sont des besoins de geek… avec le summum de la mauvaise foi quand je lis que ce n’est pas grave d’attendre quelques mois pour que l’opérateur et/ou constructeur veuille bien sortir la nouvelle version du système. Bien sûr.

23)
iYannick
, le 19.03.2013 à 16:13
[modifier]

Le truc des mises à jour, oui c’est un truc de geek. Pas mal de personne ne mettent pas leur téléphone a jour. Je connais certaines personnes qui sont toujours sous iOS 5 avec leurs iPhone 4/4S

24)
Modane
, le 19.03.2013 à 17:11
[modifier]

Macaddict de longue date, j’ai été brusquement agacé par Apple. J’ai donc maintenant, après un 3GS, un Xperia qui couvre la totalité de mes besoins. La formule Google Play me convient tout à fait, et je la trouve moins vulgaire que le système Apple. L’appareil photo est très bon, j’y trouve ce dont j’ai besoin. Je reçois les appels fort et clair; je n’ai jamais de problème de décrochage de réseau. Je dois avouer que cette expérience d’Androïd m’a conduit à n’avoir qu’un iPad sur trois tablettes, mais une Galaxy et une Kobo.

Finalement,les seules choses qui me raccrochent à Apple sont OSX et FCPX. Le reste… J’ai trouvé mieux ailleurs. Quant au hardware de la Pomme, maintenant qu’il n’y a plus de Mac Pro, j’envisage de me fournir chez PearC. Mais OSX tout de même… Le lien reste…

25)
djtrance
, le 19.03.2013 à 19:55
[modifier]

Ahah, je viens de faire un gros backup de mon 4s, prêt à jailbreaker, je le connecte au mac, iTunes s’ouvre et me propose l’iOS 6.1.3, qui du coup, rend obsolète la solution jailbreak d’evasi0n… Je ne l’ai pas faite, l’update!

26)
TroncheDeSnake
, le 19.03.2013 à 20:09
[modifier]

Je suis content de mon iPhone 5. Je le mets à jour à chaque fois avec quelques jours de retard histoire de voir s’il y a un déchaînement de problèmes qui m’incitent à attendre la màj suivante.

Il s’entend très bien avec mon iMac, que je pratique depuis mon divorce d’avec PC le 11 septembre (!) 2011.

Je sais qu’il y a des trucs ’plus mieux bien’ chez la concurrence, mais bon… Je ne prétends pas avoir raison d’avoir choisi la pomme mais le fait que depuis, j’ai eu très nettement moins d’emm… que dans ma vie précédente.

Quant aux différentes limites d’iOs, je repense de temps en temps:

– à ma découverte émerveillée des premières cassettes audio et du minuscule (pensions-nous alors) enregistreur à cassettes Phillips;

– au téléphone mural en Bakélite de mon enfance;

– à ma première machine à écrire Hermès Baby;

– au Kodak Instamatic reçu pour mes dix ans;

– à la lettre annuelle de mon oncle newyorkais, que mon père recevait de ses parents – qui en avaient primeur – et lisait bien vite de façon à pouvoir la faire suivre à un autre oncle (ils étaient 7 frères et soeur);

– et à bien d’autres choses encore..

…je me dis que les limites d’iOs ne doivent pas me gâcher le plaisir de tout ce qui se trouve à l’intérieur de celles-ci!

Donc moi, avec iOs, ça se passe plutôt bien, même si je confesse quelques frustrations (p.ex. l’absence de gestion de fichiers)!

27)
nicoarts
, le 19.03.2013 à 21:10
[modifier]

Je suis sous Andoid (Samsung Galaxy S3) et je ne suis pas très content par manquer la confiance et Google ne contrôle pas les applications dans Play Store, il me arrive très souvent les plaintes sur mon mobile… J’ai eu TOUJOURS les problèmes qui m’arrivent de chaque mise à jour d’Android. En ce moment, je ne peux pas aller l’application de Facebook ou lire un film (je suis obliger d’installer un autre application de video). Ce n’est pas sympa tout ça. Et ce n’est pas sérieux comme le travail chez Google… Je m’en fous qui fait créer l’application mais c’est la faute de Google qui ne contrôle pas les applications, point final !

C’est le seul chose que je suis content sur Samsung Galaxy S3 : Photographie. C’est tout !

Je vais revenir iPhone prochainement car il ne m’arrivait jamais les problèmes, la contrairement sur Samsung Galaxy S3. Je m’énerve souvent avec ce mobile, vivement iPhone !

28)
Crunch Crunch
, le 20.03.2013 à 08:48
[modifier]

Ha si, il me manque quel que chose sur mon iPhone ! – La possibilité de CREE DES GROUPES (depuis l’iPhone) dans l’application “Contacts” !!!

Qu’est ce que c’est nul ça ¨!!!!!

29)
monmac
, le 20.03.2013 à 09:57
[modifier]

On parle beaucoup des fonctionnalités, un peu de la simplicité, et très peu du design de l’OS. Etant dans le milieu professionnel du design, je ne pourrais jamais passer à Android, comme je ne pourrais jamais le faire avec Windows. Bien qu’étant obligé d’utiliser ce dernier (pour tester les sites en développement sur Internet Explorer ‘*ç%&!!!“#Ç[]’) – merci à Parallels Desktop – le simple bureau de Windows, comme ceux des différents Android et consort, me fait mal aux yeux. Pour cette seule raison esthétique, je ne changerais pas d’OS. Ça peut paraître futile, mais quand on passe des heures avec tous les jours, on a envie d’avoir un “chez soi” agréable et reposant.

Ceci dit, je déteste la politique d’Apple, mais adore son approche des formes, des couleurs et de l’interface utilisateur (en plus ces des gros capitalistes de la pire espèce !). C’est vrai que certaines fonctionnalités d’IOS me font défaut; un port USB par exemple. Pourtant ils pourraient faire comme pour le camera connection kit. Ce qui est sur la clé viendrait dans un dossier à la Dropbox et vice-versa. J’ai pensé jailbreaker mes iGadgets mais finalement, je me rends compte que je passe déjà tellement de temps dessus sans avoir fait le tour de toutes les applications. Alors à quoi bon.

Est-ce qu’on change de voiture tous les 6 mois parce que tel modèle n’avait pas telle fonctions ?

30)
Inconnu
, le 20.03.2013 à 11:38
[modifier]

Excellent article !

Etant moi-même farouche Mac-user depuis une éternité, et ayant possédé deux iPhones (un 3 et un 4), je me suis retrouvé tout étonné lorsque je suis entré chez mon opérateur pour acheter un iPhone 5 et que je suis reparti … avec un Galaxy Note 2 !

Mais que s’est-il passé dans ma caboche ? Je n’en sais trop rien. Peut-être une certaine lassitude, peut-être aussi l’étonnement d’avoir découvert un produit différent, attirant et bien pratique, bien qu’un peu lourdaud et – effectivement – rappelant par bien des aspects un vilain PC.

Par la même occasion, j’ai découvert Android et ses applis complètement nazes. Et aussi ses bons côtés.

Si je devais donner un conseil à Apple, ce serait : “vengez vous ! A votre tour, copiez sans vergogne !”

Copiez-moi ce grand écran, ce stylet si pratique, ce centre de notifications avec accès direct aux réglages courants, ce clavier avec lettres et chiffres dans la même fenêtre, cette batterie amovible, cet emplacement pour carte micro-SD supplémentaire !

Rajoutez-moi IOS par-dessus, les talents de Jony, et ce sera pile-poil-nickel-tip-top…

31)
BigFafa
, le 20.03.2013 à 11:47
[modifier]

J’adore cet article : je pourrais l’avoir écrit, sauf que je n’ai pas encore passé le pas du Xperia Z, mais il m’attire diablement depuis le CES de janvier dernier. J’ai pourtant eu un iPhone 3G, puis depuis presque 3 ans maintenant (un record !) un iPhone 4.

Je partage ce sentiment général, surement un peu geek, de “lassitude” face à iOS et au hardware qui n’évoluent plus pour moi depuis 3 ans.

Les nouveautés de l’OS 6 ou de l’iPhone 5 sont vraiment de la blague. C’est juste de l’itération marketing (comme chez Samsung avec le Galaxy IV). Mais Android lui évolue régulièrement et devient très crédible. Et puis Apple qui nous sort du LTE incompatible en France. Et toujours pas de NFC… Et puis ces p** de raccourcis toujours absents pour activer/désactiver le wifi/BT/gps. Rien que ça cela doit motiver 50% des gens qui jailbreakent ;-)

Et oui en effet il faut acheter un Android nu – de toute façon, via subventionnement c’est du crédit usuraire déguisé…

32)
Inconnu
, le 20.03.2013 à 12:35
[modifier]

Si quelqu’un connaît le moyen d’installer IOS sur un Note 2, qu’il fasse signe !

Bon, allez, je sors, OK, OK.

33)
iMaculée
, le 20.03.2013 à 13:35
[modifier]

Petite question à ceux qui ont abandonné l’iPhone, peu importe le modèle, peu importe la raison : avez-vous également abandonné l’idée d’opérer une synchronisation entre votre iMac et votre téléphone au niveau de vos Contacts (anciennement “Carnet d’adresses”) surtout depuis l’arrivée de Mountain Lion ?

34)
BigFafa
, le 20.03.2013 à 15:18
[modifier]

@iMaculée

non surement pas, mais je pense qu’il faut oublier la synchro iCloud, même si des apps existent pour cela. Mais iCloud + Google + MacOs me semble un triptyque tendu ;-)

35)
Inconnu
, le 20.03.2013 à 17:49
[modifier]

@iMaculée

En synchronisant par les contacts Google, pas de problème. Si on ne peut pas synchroniser via iCloud, ce n’est pas de la faute d’Android, c’est parce qu’Apple refuse d’ouvrir…

On trouve Dropbox sur IOS, Android, Windows, OSX. On trouve Google drive sur IOS, Android, Windows, OSX. On ne trouve même pas iCloud sur Snow Leopard…

36)
Alain Le Gallou
, le 20.03.2013 à 18:05
[modifier]

@iMaculée Tu as deux solutions :

1 – iTunes synchronise les contacts vers Google

2 – si tu ne supportes pas iTunes (ce que je comprends très bien) tu peux utiliser un logiciel comme « Contacts Sync For Google Gmail » 1.79€ sur le Mac Apple Store

37)
Modane
, le 21.03.2013 à 12:28
[modifier]

@iMaculée : Effectivement, je ne me sers plus de Mail, ni de Contacts, ni du Cloud Apple. Je suis passé à Google Mail, Dropbox, myBox, Mega, We Transfer. Mais il n’est pas exclus que je change d’avis!

38)
pat3
, le 25.03.2013 à 19:53
[modifier]

Ben diou! Que d’avis!
Je ne peux malheureusement pas participer complètement à la discussion: j’ai toujours un iPhone 3GS ;-) Je le connais par cœur, j’ai le même emplacement de pages depuis i0S 4 (je crois, celui qui a introduit les dossiers), et pour les réglages, qui pourraient certes être plus accessibles, je mets… allez, 15 secondes à les modifier?

Je trouve déjà qu’OSX est devenu complexe à gérer, et à faire apprendre, je n’aimerais pas qu’iOS le devienne; l’intérêt d’iOS, pour moi, c’est les applications; j’ai un choix de dingue, quasi inépuisable, pour ce que je veux faire avec mon iPhone, et autant avec mon iPad; c’est stable, dans 99% des cas; on comprend comment ça marche sans entrer dans un manuel, ou bien il est intégré aux premières manipulations. Plusieurs applications sont meilleures ou plus efficaces et agréables que sur MacOSX (iThoughsHD, iBooks, Photos) ou que les sites web correspondant (iGeneration, Feedly). Et chaque fois que j’avance dans un domaine, je découvre une application iOS qui fait le job (mindmap, htlm/css, blogging, markdown…).
J’ai du coup vraiment du mal à me dire que j’irais changer pour voir ailleurs si l’herbe est plus verte; mon seul souci actuel serait d’améliorer l’appareil photo (qui accuse son âge) pour renforcer l’aspect bloc note photo de l’iPhone (avec l’iPad, outre qu’on a l’air ridicule, ça reste peu pratique), et passer à 32 go (16 c’est un peu léger, même si l’iPad 64go compense un peu).

Pour les fonctions agenda etc., je ne regrette en rien mon Palm, pour les fonctions chat j’ai ce qu’il me faut avec Skype et Facetime, et pour les fonctions téléphone… ça doit être ce que j’utilisais le moins déjà avec mes dumbphones d’avant.
À vous lire, des tas de choses manquent, mais de mon côté, je suis comblé par des tas d’autres, ravi même comme aux premiers temps de ma découverte du mac pour certaines. Mes ibidulles sont de chouettes outils, que j’éprouve du plaisir à simplement utiliser, efficacement en plus (parfois). AirPrint, partage de bibliothèque… je ne me vois pas sacrifier tout ça pour avoir un tel “meilleur” dont je coupe le wifi 10 secondes plus vite… Mais gardant mes appareils assez longtemps, je ne suis certainement pas la cible.

39)
pat3
, le 25.03.2013 à 19:58
[modifier]

Alain Le Gallou, iTunes revient souvent dans tes griefs, mais… tu n’as plus besoin de lui après ta première synchro; je ne m’en sers jamais pour cet usage (sauf pour renouveler la musique de l’iphone).

Modane, moi c’est Google qui me pose problème (mail, documents…): impossible de leur faire confiance. J’y arrive pas.

iMaculée: c’est clair qu’iCloud est une autre des raisons pour lesquelles je n’ai pas envie de me coltiner un parc hétérogène…