Profitez des offres Memoirevive.ch!
JPEGmini

Bonjour à tous! Bien que régulièrement présent en commentaire, je suis un nouveau rédacteur. Je profite donc de me présenter avant d’entrer dans le vif du sujet. Je m’appelle Cédric, valaisan (aie c’est dit) de 33 ans. Je suis technicien en électronique spécialisé en informatique industrielle.
J’ai découvert cuk.ch en 2004. Le nouveau Nikon D70 me faisait de l’œil, mais le 300D de Canon était un concurrent redoutable. Ayant un reflex argentique Minolta, je n’avais aucune préférence de marque. La comparaison des deux fut donc rude, et malgré l’excellent test de François, découvert en suivant les bons conseils de jp, je me suis finalement tourné vers le D70.

Mes passions sont la photo, la vidéo, l’astronomie, la microscopie, la musique et bien d’autres encore.

Mais voici le vif du sujet, à savoir JPEGmini

JPEGmini est le fruit d’une entreprise israélienne qui permet de réduire le poids d’une image jpeg « sans perte » visible. Le gain pouvant aller jusqu’à 5x. J’ai volontairement mis le terme « sans perte » entre guillemets, car en jpeg, la réduction du poids d’un fichier est forcément liée à une perte d’information. En effet, les fichiers jpeg sont basés sur la compression par ondelette. Là où cette entreprise fait très fort, c’est qu’effectivement, le visionnement d’un fichier jpeg est autant bon que l’original.

image

Mais à quoi peut donc servir une application pareille de nos jours où l’on trouve un disque externe portable USB3 de 1TB à moins de 85 francs suisse (69 €) ?

Quand je l’ai découvert, j’utilisais ce logiciel pour concevoir la galerie photo d’un nouveau site que je suis en train de monter. Cela peut sembler bête, mais un gain de 3X environ sur les images d’un site web est très appréciable, tant du côté du propriétaire (je peux garder un hébergement basique à seulement 4.- par mois) que du côté des visiteurs qui ne devront pas attendre des heures lors d’une utilisation avec une ligne modeste (3G sur un smartphone par exemple).

Je le trouve également très pratique pour envoyer occasionnellement une dizaine de photos par courriel.

Pour ces deux usages, la version gratuite du logiciel fonctionne à merveille. La limite de cette version est de réduire la conversion à 20 images par jour. Aucun tag n’est écrit sur l’image, il est donc vraiment opérationnel.

Je pensais en rester là, mais une autre idée m’a interpellé. J’utilise Aperture pour la gestion de mes photos. J’ai la photothèque sur le disque interne de mon MacBook retina et les photos sur un Mac mini transformé en serveur. Pour pouvoir travailler hors de portée de mon serveur, Aperture génère des aperçus de mes photos. Disposant d’un écran retina, j’ai choisi une taille relativement haute. Ces aperçus ne sont rien d’autre qu’une version jpeg de mes images. J’ai donc tenté la mise à jour de JPEGmini en version complète. Après avoir dupliqué ma photothèque sur un disque USB (on ne plaisante pas avec la sécurité), j’ai tenté de compresser les aperçus avec JPEGmini. Résultat : un gain de 2.6 fois, sur mon pauvre petit SSD interne. Cela est plus qu’appréciable. Ma photothèque pèse maintenant 20 Go au lieu de 52 Go.

J’avais essayé de compresser plus fortement les aperçus avec Aperture. Pour arriver à une taille de bibliothèque identique, la qualité était bien moindre que la version générée par jpeg mini.

image

Export redimentionné d’une photo (824ko -> non redimentionné 5.1Mo)

image

Version réduite par jpegmini (468Ko -> non redimentionné 2Mo)

L’utilisation du logiciel est on ne peut plus simple. En effet, il suffit de glisser des images dans la fenêtre de JPEGmini pour que démarre la conversion. A savoir : le fichier d’origine sera écrasé. Ceci n’est pas très grave sur un export depuis Aperture ou Lightroom, mais pourrait l’être en cas d’utilisation avec des originaux en jpeg. Sur les aperçus d’une photothèque cela est bien sûr sans aucune coïncidence.

Du coup, je ne regrette pas du tout cet achat. Le prix sera beaucoup trop cher pour certains, correct pour d’autre. Les 30 Go gagnés sur le SSD de mon MacBook me placent dans la deuxième catégorie. Pour information, il coûte 20 francs suisse ou 18 euros pour nos amis français (ou belge).

Un seul regret qui pourrait être corrigé sur une version future : il n’existe pas de plug in d’export pour disposer directement de JPEGmini dans d’autres programmes. Mais est-ce compatible avec le sandboxing ? En effet, l’application est disponible sur le MacAppStore, que ce soit dans sa version light ou complète. 

Pour conclure, j'ajouterai que j'ai voulu, pour cet article, exporter des images d'aperture et de lightroom ayant la même taille finale que celles compressées par JPEGmini. Le résultat est identique. On pourrait donc croire que ce logiciel ne sert à rien, mais c'est faux. La grande différence vient du fait que JPEGmini trouvera pour chaque photo le meilleur compromis. Si l'on a une seule photo à réduire, il est possible de le faire manuellement en plusieurs exportations pour trouver ce réglage soit-même. Mais sur un gros lot (une bibliothèque entière par exemple), JPEGmini devient très intéressant car il trouve pour chaque photo le meilleur taux de compression pour un résultat sans perte visible.

22 commentaires
1)
mikélé
, le 23.03.2013 à 04:56
[modifier]

Lorsque je l’avais évalué il y a quelques mois, j’avais trouvé le résultat très probant. Mais le point rédhibitoire était la limitation à 16 MPix pour la version Mac du logiciel. Je viens de vérifier à l’instant sur leur site et la limite semble avoir été portée à 28 MPix.

C’est mieux mais pas encore suffisant pour le D800 et ses 36 MPix ! Je vais donc attendre encore un peu avant de pouvoir l’utiliser. ;-)

Nota : la version “serveur” du logiciel – upload vers et re-download depuis leur site – permet de s’affranchir de la limitation mais au prix d’opérations trop fastidieuses selon moi…

2)
Renaud LAFFONT
, le 23.03.2013 à 08:10
[modifier]

Je l’utilise depuis quelques semaines avec grand plaisir. Il me permet de compiler des photos des enfants pour les mettre sur une clé USB, CD ou DVD pour les communiquer à la famille. Tout le monde n’ayant pas besoin de 20 Mpixels de résolution, c’est parfait comme résultat.

Je trouve que l’interface est trop simpliste: j’aimerais avoir des infos sur le temps restant (utile quand on balance 2 ou 3,000 images).

J’utilise également ImageOptim

Une revue de JPEGmini intéressante ici

3)
pbook
, le 23.03.2013 à 08:44
[modifier]

moins de 85 francs suisse (106 €) Cet Euro ne vaut décidément plus rien :-)

4)
giampaolo
, le 23.03.2013 à 09:05
[modifier]

Le logiciel est prometteur. Je le suis depuis un certain temps mais sa limitation à 16 puis aujourd’hui 28 MPix reste impardonnable. Et je ne parle même pas des fichiers moyen-format qui ont tous largement plus que 36 Mpixels.

5)
cerock
, le 23.03.2013 à 09:40
[modifier]

Avec mon D90 et maintenant mon NEX-5N je n’avais même pas fait attention qu’il y avait une limitation sur la taille ;)

Renaud, c’est vrai qu’afficher un peu plus d’informations serait sympathique. D’un autre côté, quand je compresse tous mes aperçus, je le lance la nuit et le matin c’est fini. Par contre, il n’empèche pas la mise en veille de mon mac, et ça, c’est très chiant. Je dois désactiver cette dernière avant de partir me coucher. Il y a plusieurs programmes qui posent ce problème depuis Montain Lion. (handbreak par exemple)

6)
mikélé
, le 23.03.2013 à 09:44
[modifier]

Une autre limitation assez sérieuse : “JPEGmini currently accepts only JPEG photos as input.

Donc pour l’instant, ni RAW ni TIFF en entrée. :-(

La seule solution étant de passer par un “gros JPEG” (qualité > 95%) et d’espérer que pas trop de détails n’ont été perdus jusque là…

En même c’est un peu compréhensible d’un point de vue commercial : les différences avant / après seraient bien plus visibles ! :-D

7)
cerock
, le 23.03.2013 à 10:04
[modifier]

Pour les RAW, j’ajouterais surtout que c’est juste impossible de compresser un RAW avec perte d’information… car dernier ne serais plus un fichier brut

8)
mikélé
, le 23.03.2013 à 10:12
[modifier]

@cerock / Cédric

Je ne comprends pas bien ton propos : peut-être est-il lié au fonctionnement de jpegmini ?

Car j’ai bien noté que jpegmini remplace le JPEG d’origine par une version plus légère et sans perte visible de qualité. Mais dans le cas d’une image “lossless” comme le RAW ou le TIFF, il faudrait que jpegmini crée un autre fichier, JPEG bien sûr, mais cette fois à partir d’une image non “dégradée”. Et alors la comparaison avant / après serait évidemment moins flateuse…

9)
Renaud LAFFONT
, le 23.03.2013 à 10:34
[modifier]

mikél: si je me souviens bien, le RAW est affiché par l’OS ou l’outil de traitement graphique selon un profil standard. Avant développement. Aucun intérêt de compresser ce fichier à mon avis

10)
mikélé
, le 23.03.2013 à 10:47
[modifier]

@Renaud

MacOS X est tout à fait capable de convertir un RAW (.NEF, .CR2, etc…) en une image bitmap (en mémoire) qui pourra alors être compressée par l’application faisant appel à ses services (jpegmini par exemple). Et cela en prenant en compte le profil inclus dans le fichier RAW (sRGB, Adobe98, etc… ).

Cela restera une conversion assez basique, j’en conviens, mais supérieure selon moi à ce que fait un appareil photo lorsqu’il crée un JPEG à partir des informations de son capteur (le contenu d’un fichier RAW) !

Comme mes applications – DxO et Aperture, je n’utilise pas CaptureNX – ne peuvent modifier un .NEF, mon propos concernait plutôt le format TIFF, qui peut être obtenu, lui, sans perte de qualité depuis le .NEF.

Le but (mon espoir) ? obtenir un JPEG (très léger) ultra optimisé par jpegmini sans avoir à conserver le TIFF (très très gros) obtenu par “développement” du NEF (très gros) sans passer par un JPEG (pas léger).

12)
François Cuneo
, le 23.03.2013 à 11:05
[modifier]

Valaisan + Aperture…

Ça fait beaucoup, ça!:-)

Merci pour cette découverte.

J’attendrai aussi qu’ils permettent de passer les 36MP de mon D800E, mais ça peut servir à l’occasion en attendant.

Et bienvenue pour ton premier article!

14)
mikélé
, le 23.03.2013 à 11:13
[modifier]

@Renaud

?? cf. mon propos (2e §) Et à quoi servirait alors le RAW ? Non le JPEG de l’appareil n’est (de loin) pas aussi bon que celui que peut créer DxO ! Donc aucun intérêt ce JPEG si ce n’est un gain de temps pour le tri des photos à éliminer, mais pas plus loin que cette étape. Et mes machines sont rapides donc pas de souci de ce côté là.

Pour être tout à fait clair en termes de taille (Nikon D800): • le NEF 36 MPix 14bits non compressé : 76 Mo • le NEF 36 MPix 14bits compressé lossless : 45,2 Mo • le DNG généré par DxO : 128,3 Mo ! • le TIFF 16 bits généré par DxO : 265,9 Mo !! • le TIFF 8 bits généré par DxO : 52,0 Mo • le JPEG (97%) généré par DxO : 15,6 Mo • le JPEG généré par jpegmini : 3,5 Mo

Donc si je peux passer de 15,6 à 3,5 Mo pour chacune de mes photos, ce sont des centaines de Go gagnés ! Mais on n’en est pas là.

15)
Microbd
, le 23.03.2013 à 11:24
[modifier]

Je l’utilise depuis plus d’un ans, vraiment un excellent programme. Applement vôtre.

16)
cerock
, le 23.03.2013 à 23:52
[modifier]

@mikélé C’est moi qui n’avais pas bien compris ta question. Je pensais que tu voulais compresser le fichier RAW dans un nouveau fichier RAW et non un jpeg. À part ça, je ne pensais pas que les appareils photo modernes générés de si gros fichiers ;)

@François Je ne sais pas si je vais rester Valaisan après les dernières élections ;) Mis à part ça, il va falloir que je t’invite en Valais faire de la photo astronomique, car je n’avais pas vu que tu avais la version défiltrée du D800 lol

Pour la photo, c’est par pur hasard que je l’ai prise, je devais photographier autre chose ce jour-là et j’avais un peu d’avance. En voyant la scène, je n’ai pas pu résister.

17)
Migui
, le 24.03.2013 à 10:28
[modifier]

Je m’étais dit qu’il serait peut-être possible de bénéficier de ce format sur le “couteau suisse” des formats photo, Graphic Converter.

Renseignement pris chez le développeur himself, le format est propriétaire. Pas d’espoir donc pour l’instant…

18)
mikélé
, le 24.03.2013 à 11:05
[modifier]

@Migui : “le format est propriétaire”

Heu non… cela reste du JPEG ! Le format est tout à fait générique, ce sont juste les optimisations qui sont propriétaires ! Car sinon, cela poserait des problèmes avec des tas de logiciels de lecture JPEG (ordis, télés, boxes, etc…).

19)
Le Corbeau
, le 25.03.2013 à 08:31
[modifier]

moins de 85 francs suisse (106 €) Cet Euro ne vaut décidément plus rien :-)

Heuuu, 1 euro = 1.2225 francs suisses (source banque de France), donc 85 francs ch = 69,53 euros

Décidément tout fout le camp en Suisse, y compris les opérations de base, va falloir que je sorte vite fait mes économies :-)))

20)
cerock
, le 25.03.2013 à 15:16
[modifier]

Le calcul était juste, je ne l’ai juste pas fait dans le bon sens ;) Merci pour cette judicieuse remarque.

21)
pinkasimov
, le 27.03.2013 à 16:10
[modifier]

Et est-ce quelqu’un l’a utilisé avec iPhoto ? Car j’ai 160 Go de bibliotheque et c’est assez lourd à charger et manipuler…