Profitez des offres Memoirevive.ch!
En direct de Mobile World Congress

Comme chaque année à la fin Février se tient à Barcelone la foire mondiale de l’industrie des télécommunications, joyeuse réunion de sociétés présentes dans l’infrastructure, les terminaux, le logiciel et les services. Pour être tout à fait exact, c’est le lieu où les principaux acteurs démontrent leur puissance et où les petits se positionnent pour se donner de l’importance en disant : « nous y étions ». On y rencontre parfois des sociétés innovantes et prometteuses, donnant alors lieu à des réunions impromptues qui viennent alourdir des agendas déjà bien remplis plusieurs mois à l’avance.

Nokia étant officiellement présent avec un stand, j’ai eu la possibilité de passer quatre jours dans cette ville espagnole accueillante me permettant de rencontrer un grand nombre de contacts et d’en créer de nouveaux. Cela m’a également permis de voir d’un peu plus près la concurrence. Je vous propose ici mes impressions totalement arbitraires mais assumées !

Comme indiqué dans l’introduction, toutes les sociétés ayant un pied dans l’industrie des télécom, fixe, internet, mobile, sont présentes, soit dans le nouveau parc d’exposition Europa Fira, soit occupant les salons de nombreux hôtels aux alentours. Je ne m’attarderai pas sur les consultants, intégrateurs ou équipementiers (infrastructure) présents mais sur les fabricants de terminaux, développeurs logiciels et opérateurs qui, il faut bien l’admettre, sont généralement plus connus du grand public et les principaux pourvoyeurs d’innovation.

Etendu sur huit bâtiments, MWC est impressionnant par le nombre des sociétés présentes et par la foule visitant les stands. Je remarque au passage la présence de délégations nationales (France, Grande Bretagne, Belgique, Allemagne, Israel…) promouvant des start-ups et autres jeunes pousses.

image

image

image

Les terminaux

Les fabricants sont tous là sauf BlackBerry dans un hôtel à part et Apple… à Cupertino (d’après ce que j’ai compris). C’est une bonne occasion pour se rendre compte que MWC aurait pu en fait s’appeler Android World Congress ! Hormis Nokia, HTC et Huawei avec Windows Phones, on peut voir des mobiles sous Android à toutes les sauces et toutes les tailles : en entrée de gamme, en superphone, en phablet et en tablette. La seule différence visible d’un vendeur à l’autre est dans le design plus ou moins carré, sachant que l’épaisseur est désormais bien en dessous d’un centimètre et les écrans de plus en plus grand. Sinon, l’interface reste la même si ce n’est le carrousel des applications et des widgets dont le fond d’écran et l’animation intègrent plus ou moins de 3D. Je remarque au passage l’avancée significative en qualité (apparente ?) des chinois Alcatel, Huawei et ZTE qui pourraient menacer l’hégémonie de Samsung sur le moyen terme. La grande tendance présente d’un stand à l’autre est peu de modèles mais présents par dizaine d’unités, l’accent étant mis sur la possibilité de les essayer.

image

On a beaucoup lu sur l’arrivée des OS alternatifs tels qu’Ubuntu, Tizen, Jolla ou FirefoxOS, mais seul ce dernier était présenté sur un modèle ZTE bas de gamme pas vraiment convainquant. Les autres étaient vraisemblablement montrés à un petit nombre dont je ne fais pas partie. Malgré les annonces faites par les grands opérateurs, il est difficile pour l’instant de se faire une idée sur la viabilité de ces projets. Seul Jolla fondé par d’ex-Nokias pourrait bientôt décoller grâce à un positionnement intelligent en Asie.

Il me semble que seul Nokia présentait sa gamme étendue, de la voix aux smartphones, promouvant ainsi sa différentiation en termes de couleurs et de matériaux, les concurrents étant tous monochrome. Au passage, j'ai pu tester les capacités basse lumière du Lumia 920 dans la vieille ville (également basse résolution, il s'agit de photos compressées pour le cloud):

image

image

Dans la catégorie démonstration, le nouveau Xperia Z de Sony se démarque avec sa capacité à fonctionner en immersion. Je ne suis pas certain du succès commercial de cette caractéristique, le mobile semblant assez fragile par ailleurs, mais il est vrai que le voir sous l’eau fait de l’effet !

image

Au final, la créativité et l’innovation sont limitées à la finesse et la taille de l’écran, si ce n’est le début prometteur du chargement sans fil (Nokia Lumia !) et le « nano-coating » pour la résistance à l’eau. Je parle bien sûr des annonces publiques, chaque constructeur ayant sa « dark room » dans laquelle il présente à quelques clients privilégiés les prochains produits (non, Samsung ne m'a pas invité pour me présenter le Galaxy S4)…

Les logiciels

MWC étant un salon professionnel, sont présents surtout les développeurs B2B proposant des solutions pour les entreprises ou les opérateurs afin de d’aller au-delà de la productivité et la collaboration pour les premiers, et compenser l’érosion de l’ARPU pour les seconds, parfois avec de l'humour:

image

On trouve donc un grand nombre de « fournisseurs de pelles » qui comme dans toute ruée vers l’or promettent des temps de développement réduits et des retours sur investissement élevés à ceux qui iront prospecter le marché. Pour rappel, on considère le seuil de pauvreté pour les développeurs d’applications mobiles d’être autour de 500€ par mois, et ils seraient 70% à se situer en dessous… Il y a donc encore du chemin à faire ! Comme avec le RAD de l’époque du PC dans les années 90, on trouve maintenant des solutions de « Rapid Application Development » principalement sur base d’HTML5 qui sont surement efficaces pour réaliser des « vanity apps » assurant la présence sur l’internet mobile mais peu utile… Par contre, on sent fortement le besoin de réinventer la productivité grâce au mobile, en particulier pour les processus de l’entreprise : MicroStrategy est un bon exemple.

Les opérateurs

Malgré la menace de l’OTT (Over The Top : services 100% internet tels que Skype ou Whatsapp), les opérateurs n’ont pas dit leur derniers mots. Ils continuent de contribuer à l’innovation, que ce soit le NFC pour le paiement, Joyn (RCSe) pour la communication unifiée (voix, texte, vidéo) ou le LTE pour des accès encore plus rapide aux contenus lourds générateurs de revenue (vidéo à la demande, etc.).

image

De même En ce qui concerne les OS, Telefonica est derrière FirefoxOS et Orange derrière Tizen. Pour ce dernier, il sera intéressant de voir si d’autres fabricants que Samsung se lancent à l’eau…

image

 

En conclusion, ce fut encore cette année un beau salon avec quelques belles surprises comme le water-proof, avec un constat personnel qu’Android bien qu’omniprésent ne porte plus l’innovation (peu de mobile NFC, pas de chargement sans fil, etc.). J’ai pu encore vérifier l’adage qui veut que plus les hôtesses sont jolies, moins le produit est intéressant : les filles sur les stands chinois étaient très belles !

Enfin, ce fut fort agréable de voir autant de monde sur le stand Nokia qui même au troisième jour ne désemplissait pas ;)

image

Amitiés,

 

Arnaud

 

PS: j'ai également pu courir le matin, redécouvrant avec plaisir le port en bord de mer de cette ville à l'architecture incroyable!

image

image

12 commentaires
1)
ysengrain
, le 28.02.2013 à 08:24
[modifier]

Qu’un professionnel comme Arnaud sans doute visite un salon professionnel me parait naturel: plutôt sentir les tendances que trouver les vrasi progrès qui ont, de toute façon déjà fuité avant leur parution.

Mais, franchement, dans le monde du MWC présent, ainsi que les passés, où sont les vraies avancées ?

Les téléphones mobiles sont passés du stade petit écran monochrome avec clavier (3 clics pour le C …) aux modèles actuels tactiles dévoilés par Apple il y a … combien de temps ? en passant par les déclinaisons piètres des claviers pliants puis coulissants.

Le modèle ergonomique actuel tourne autour des gestes tactiles “spontanés” qu’un enfant de 4 ans découvre immédiatement.

Donc, depuis plusieurs années on est dans l’ère des déclinaisons et non de l’innovation. iOS, Android, kif kif. Les autres étant totalement absents quasiment.

Windows phone ne décolle pas ce qui est logique: on ne fait pas décoller un avion dont la destination est inconnue. En clair, les constructeurs de téléphone ont investi massivement dans Android et ça marche. Dis moi, Monsieur Windozfone, tu me donnes combien pour ton Windozfone ?

Autre chose: Les photos d’Arnaud faites avec un iPhone me suggèrent une petite recommandation: PureShot pour 1,79€ vous tirerez la quintessence de votre capteur même celui de l’iPhne 4 à 5MPx.

2)
ToTheEnd
, le 28.02.2013 à 10:47
[modifier]

Mais, franchement, dans le monde du MWC présent, ainsi que les passés, où sont les vraies avancées ?

Ce genre de phrase m’exaspère mais pas uniquement de la part des badauds, mais aussi des “spécialistes” du secteur.

Pour moi, ce manque de “révolution” dans le téléphone est normal. La révolution est arrivée il y a 6 ans et depuis, ce ne sont que des améliorations que Nokia et les autres mettent en avant de façon frénétique… avec des fonctionnalités qui me laissent froid. OK, on peut laisser tomber son téléphone dans l’eau et il marche encore… la prochaine étape c’est quoi? Waterproof à -5 mètres en attendant les -100 mètres de HTC? Le fait qu’on puisse téléphoner dans son four par 50 degrés mais dès l’année prochaine, ça fonctionnera aussi en mode pyrolyse à 400 degrés. Bien sûr, n’oublions pas le capteur à 200mp qui sera tellement bien qu’il permettra de voir en zoomant quand est ce que sa copine s’est épilée pour la dernière fois (il y aura même un logiciel qui évaluera la longueur du poil et pourra dire à 2h près quand la fille s’est épilée).

Bref, pour moi, tous ces trucs, c’est vraiment de la branlette technologique qui n’apportera pas grand chose de plus. Autrement dit, attendre une Xème révolution sur ce plan me parait hautement absurde pour ne pas dire puéril.

Aujourd’hui, le smartphone est une commodité qui a 6 ans (ou 30 ans pour quelqu’un) et le seul facteur différenciant tiendra au prix car à quelques fonctionnalités près, tout le monde ou presque proposera la même chose.

A mon avis, la prochaine révolution ne proviendra pas du smartphone mais d’autres éléments liés à notre vie numérique. Bien sûr, je pense à la télé et à ce qu’il pourrait advenir au paysage audio visuel et au sens large, aux médias.

A l’image de la musique qui a mis 12 ans pour trouver un nouveau modèle économique grâce, notamment, à iTunes et les autres concurrents payants, il faut voir comment les médias traditionnels audio-visuels vont s’adapter à la nouvelle TV et à la manière dont on pourra consommer le contenu. Tout comme les journaux papiers, les gros groupes vont voir les revenus de la pub fondre comme neige au soleil.

Aujourd’hui, je regarde de plus en plus rarement la télé et demain, avec un smartphone (ou une montre), n’importe quel télé “moderne” dans le monde reconnaitra qui je suis, ce que je veux voir, ce dont j’ai besoin et ce, que je me trouve chez moi en Suisse, dans un business trip à Paris ou en vacances à Fukushima.

3)
ysengrain
, le 28.02.2013 à 11:04
[modifier]

@ TTE : navré si une phrase t’a exaspéré. À te lire, je ne crois pas avoir exprimé autre chose que toi. Ton commentaire me satisfait à 100%

6)
Alain Le Gallou
, le 28.02.2013 à 12:05
[modifier]

Pour moi, ce manque de “révolution” dans le téléphone est normal.

Pour moi aussi. Et c’est par manque de temps ce matin que je n’ai pas écrit un texte équivalant.

Par contre des améliorations il y en a à faire :

Facilité de transférer un fichier, une photo, d’un appareil à un autre en Bluetooth sans passer par un iCloud propriétaire. Ok, il y a Dropbox, mais dans la rue ou en mer je n’ai pas de WiFi.

Lecture d’une clef USB dans le même esprit d’échange de fichier. Apple refuse de faire. OK, on peut passer à Android qui le fait.

Gestion de sous-dossier dans IOS. Impossible dans « Photo » l’application Apple. J’utilise PhotoMgrPro sur mon iPad. Mais sans connexion directe à Lightroom ou iPhoto.

Etc Je vous laisse compléter tout ce qui manque pour faciliter notre vie.

7)
brexa72
, le 28.02.2013 à 14:56
[modifier]

Bonjour,

une chose simple que je trouve dommage que personne ne propose

IMPRIMER simplement avec une imprimante wifi mais grâce à l’OS et pas par un autre programme.

C’est super, mais de vouloir imprimer un mail de temps en temps, il faut changer d’imprimante ou passer

par des programmes tiers…

Et après on veut remplacer nos ordinateurs de bureau alors qu’un texte écrit sur un tablette ou smartphone

ne peut être imprimer correctement et facilement !

Voilà la vrai révolution pour moi et cela sera la fin des ordinateurs de bureau.

8)
fxc
, le 28.02.2013 à 19:37
[modifier]

Autre chose: Les photos d’Arnaud faites avec un iPhone me suggèrent une petite recommandation: PureShot pour 1,79€ vous tirerez la quintessence de votre capteur même celui de l’iPhne 4 à 5MPx.

Merci du conseil, j”ai acheté cette apps mais j’ai le popup suivant qui s’affiche lors de la prise de vue d’une photo

“user denied access

the user hasb denied the application access to their média”

Ce qui fait que je ne vois pas l’image prise… oussequeceti que je me gourre?

merci de ta réponse

10)
fxc
, le 01.03.2013 à 00:16
[modifier]

Merci de ta réponse, c’est moi qui avait mal configuré “photo” dans réglages, maintenant cela fonctionne.

11)
zit
, le 01.03.2013 à 13:48
[modifier]

Merci pour la visite.

Petite question : existe–t–il des applications permettant de gérer les IPTC avec les photos prises par les téléphones dits intelligents (quel que soit L’OS) ?

z (dont le téléphone est encore idiot, je répêêêêêêêêêêêêête : mais alors complètement)

12)
ToTheEnd
, le 02.03.2015 à 09:16
[modifier]

Le MWC 2015 vient d’ouvrir et au programme, le nouveau Samsung S6… quelques nouveautés essentiellement sur la ligne pour que tout cela ressemble de plus en plus à un iPhone 6. Passe à la trappe des arguments massues comme le slot microSD, la batterie amovible et le waterproof! Autre singularité, la marque annonce qu’il y a 40 fonctionnalités de moins dans le S6 vs le S5.

Les services Marketing de Samsung et Nokia pourraient fusionner, ça leur ferait une jolie économie.

T