Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le Nougat c’est facile

Enfin, presque

Introduction

Il y a quelques années je trouvais une glace aux nougats chez Picard d’excellente qualité. Elle a disparu. Un an passe puis deux, n’y tenant plus je me décide à la fabriquer moi-même.

Pour cela il faut commencer par savoir faire du nougat !!

Je vais vous conter mon expérience.

Le web offre des recettes assez voisines, je choisis celle du site du meilleur du chef.

J’ai rencontré trois problèmes :

  • L’adaptation des quantités au récipient final
  • Le volume de blancs en neige
  • L’amalgame du sucre sur le batteur

Adaptation des quantités au récipient final

Il faut savoir que la phase finale du nougat est son refroidissement une nuit entière dans un moule, et qu’il faut aplatir fortement le nougat avec un rouleau à pâtisserie.

Pour ne pas coller au rouleau à pâtisserie le nougat est entre deux feuilles azymes très minces. L’azyme c’est de la pâte comme les hosties, mais le nougat c’est plus rapide pour le paradis.

Les feuilles azymes, que j'ai trouvées dans le commerce, font 32x23cm. J'ai un moule de 36x12cm peu adapté en dimension. J’ai donc cherché un moule au plus près de cette taille en 2cm de haut. Le mieux que j’ai trouvé est un cadre carré de 20x20cm.

Ce choix fait, j’ai dû adapter les quantités pour ce volume. La recette initiale était :

  • 420 g de sucre en poudre
  • 300 g de glucose
  • 120 g d’eau
  • 300 g de miel
  • 3 blancs d’œufs
  • 120 g de pistaches entières grillées
  • 300 g de noisettes entières grillées
  • 240 g d’amandes grillées
  • 5 à 6 feuilles azymes striées

Cette quantité est trop importante pour mon cadre 20x20cm. J’ai pris un rapport de deux tiers.

D’autre part, n’aimant pas les pistaches, je fais ma recette uniquement avec des noisettes. Vous adapterez à votre goût, ce n’est pas le point critique.

Ce qui donne divisé par trois et multiplié par deux :

  • 280 g de sucre en poudre
  • 200 g de glucose
  • 120 g d’eau
  • 200 g de miel
  • 2 blancs d’œufs-
  • 300 g de noisettes entières grillées
  • 2 feuilles azymes striées

Pour le miel, les pots faisant 500g, je n’ai pas hésité à passer de 200g à 250g pour avoir un compte rond.

Et j’ai supprimé les 120 g d’eau, car je ne mets jamais d’eau pour faire du caramel, ayant des casseroles épaisses.

Nous sommes donc à :

  • 280 g de sucre en poudre
  • 200 g de glucose
  • 250 g de miel
  • 2 blancs d’œufs
  • 300 g de noisettes entières grillées-
  • 2 feuilles azymes striées

Le volume de blancs en neige

Eh bien! croyez-le, l’adaptation n’est pas finie, car il y a des petits et des oeufs gros. Rapidement, je me suis rendu compte qu’il ne fallait pas se baser sur le nombre d’œufs, mais plutôt sur un poids de blanc d’œuf. Après plusieurs essais, je suis arrivé à 86gr de blanc d’oeuf, pour remplir correctement mon moule.

La recette devient donc :

  • 280 g de sucre en poudre
  • 200 g de glucose liquide
  • 250 g de miel
  • 86gr de blancs d’œufs
  • 300 g de noisettes entières grillées
  • 2 feuilles azymes striées

Notez qu’il faut prendre du glucose liquide et pas du glucose déshydraté.

L’amalgame du sucre sur le batteur

L’amalgame du sucre sur le batteur se produit si le sucre est trop cuit. Lorsque vous approchez les 145° pour le sucre, surveillez bien et surtout arrêtez lorsque les bulles de sucre commencent à bouillir plus lentement.

J'ai eu le problème à mon deuxième essai. Plus jamais en veillant à ne pas dépasser la température indiquée.

Si cela se produit sur une quantité non négligeable, pas de panique, vous vous refaites une dose de glucose-sucre complémentaire à 145°, sinon votre nougat sera trop mou.

Ustensile

Il vous faut un robot ménager. Je n’imagine pas faire cette recette avec un mixeur ou un fouet. J’ai un Kenwood. Je donnerai les vitesses de rotation pour cette marque, à adapter pour une autre marque.

Il vous faut aussi thermomètre de précision, le miel doit être porté à 120°, le sucre et glucose à 145°.

Et probablement un bol en inox pour votre robot ménager, j'ai des craintes que 145° soient un peu élevé pour des bols en plastique.

Casseroles usuelles épaisses ou mieux saucières évasées bombées. L’évasé bombé vous rendra la vie plus facile, car il faut verser le miel et glucose le robot en rotation.

J’utilise des saucières évasées bombées M'Cook Mauviel. Elles sont très épaisses garantissant la bonne répartition de la chaleur ce qui évite d'avoir des parties de sucre qui fait caramel pendant qu’à côté il est encore pas fondu. Elles sont en inox et compatible avec l’induction. Leur seul défaut c'est le prix, dans les 90€, mais c'est pour la vie, et probablement sur plusieurs générations.

Une spatule en bois solide.

Un rouleau à pâtisserie solide en bois.

Un verre d’eau qui servira de réceptacle au thermomètre couvert de sucre fondu.

PRÉPARATION

Passez le pot de miel et le glucose une minute au micro-ondes pour que le miel et le glucose coulent plus facilement. Attention en versant on dépasse rapidement la quantité de glucose. Le rendre un peu plus liquide aide à doser.

Munissez-vous de sopalin pour essuyer les pots, le glucose colle encore plus que le miel.

Ayant une grande et une petite saucière évasée bombée, j’utilise les deux pour gagner du temps. Si vous n’en avez pas qu’une, faites à la suite.

Dans la grande saucière évasée bombée, mettez 200 gr de glucose, puis par-dessus mettez les 280gr de sucre. (Le sirop de glucose est un anticristallisant).

Mettez les 250gr de miel dans la petite saucière évasée bombée.

Préparez 86gr de blanc d’oeuf. (Avec les jaunes faites-vous un flan pâtissier).

On ne s’occupe pas des noisettes pour le moment. Juste, surveillez les écureuils si la fenêtre est ouverte, car avec le réchauffement climatique, l’écureuil de l’âge de glace rode.

Montez les blancs d’œufs en neige, et serrez-les avec 20gr de sucre à mi-parcours.

Pour gagner du temps, mettez à cuire doucement le glucose avec le sucre cristal, car c’est beaucoup plus long que le miel. Position 4 sur la plaque à induction du fond.

En parallèle sur la plaque de devant, cuisez le miel à feu doux, en position 5, jusqu’à l’obtention d’une cuisson du miel à 120°C. 

Nougat_71

Attention cela bout vite, si vous démarrez en position 7 il faut vite passer en position 5.

Par rapport à la photo précédente, le blanc qui surnage est l'indicateur de bouillonnement. Cela peut même déborder. N’hésitez pas à enlever la casserole du feu pour stopper le bouillonnement.

Nougat_72

Remuez avec la pointe du thermomètre. Ne dépassez pas 120°.

Mettez votre robot en vitesse lente. Pour mon Kenwood c’est position 2.

Ajoutez lentement le miel cuit dans les œufs en neige. Une meringue pâteuse se forme.

Laissez tourner le robot en position 2.

Nougat_75

Toutes les recettes disent qu’il est important d’incorporer les produits à vitesse réduite. Je n’en connais pas la raison, mais j’obéis.

Laissez votre batteur tourner à vitesse lente, position 2, et allez finir de cuire le glucose avec le sucre cristal, position 7-8, jusqu’à ce que le sucre atteigne la température de 145°C « Grand Cassé ». C’est quatre fois plus long que pour le miel.

Nougat_77

Surtout arrêter lorsque les bulles de sucre commencent à bouillir plus lentement. (ne pas faire bouillir, sinon c’est trop cuit et il y risque d'amalgame du sucre sur le fouet).

Si vous avez des doutes arrêtez au « Petit Cassé » 140°. Le nougat sera un peu plus mou, mais moins de risque d’amalgame sur le fouet.

Contrairement au miel, ici, pas de risque de débordement.

Nougat_79

Quand la température est atteinte, mettez la pointe du thermomètre dans le verre d’eau. Cela vous évitera de mettre du sucre collant partout, et l'eau va nettoyer la tige.

Nougat_220

Le batteur est resté à vitesse lente, position 2. Ajoutez lentement le sucre cuit dans la meringue. 

Nougat_80

Une fois tout le sucre versé, vérifiez si le sucre ne s’est pas amalgamé sur le fouet ou fait quelques boules dans la meringue.

Nougat_81

Si juste quelques boules, enlevez les avec une cuillère. Attention le bol est très chaud.

Si gros amalgame sur le fouet, pas de panique, vous vous refaites une dose de glucose-sucre équivalente complémentaire à 145°, sinon votre nougat sera trop mou.

Remplacez impérativement le fouet (pas assez solide) par la feuille ou le crochet à pâte, sinon, le fouet sera tordu. Et fouet tordu, fouet foutu.

Nougat_148

Augmentez la vitesse du batteur, position 4 ou 5, et fouetter la meringue jusqu’à complet refroidissement (60 à 80 minutes). Surveillé de temps en temps, le robot peut se bloquer quand cela deviens pâteux.

Pendant ce temps, placez vos noisettes sur un linge, et écrasez-les grossièrement en deux avec le rouleau à pâtisserie.

PS : Si vous savez où trouver ces torchons grand-mère à carreaux rouges, vous feriez mon bonheur. Les miens commencent à avoir des trous.

Nougat_83

Puis faites les griller à la salamandre. Surveiller de près, cela brûle vite. Avec ma salamandre c'est 3 minutes. Les réserver au chaud.

Nougat_145

Une heure plus tard

Quand la masse se détache du fond, la température idéale est atteinte. C'est ce qui est dit dans les recettes. Je ne l'ai jamais vu se détaché du fond, par contre bloqué le robot, car la meringue devient consistente, cela oui, je l'ai vu.  Le bol n’est plus chaud, mais juste tiède. Enlevez la feuille, prenez une spatule en bois solide.

Versez les noisettes, un tiers à la fois, car c’est dur à tourner. Si ce n'est pas dur à tourner, votre nougat sera trop mou.

Essuyez la sueur qui perle sur votre front.

Sur une plaque à pâtisserie, disposez une feuille azyme, les stries vers la plaque.  Déposez dessus le cadre de 20 x 20 cm.

Découpez des bandes azymes de 2 cm pour les bords intérieurs du cadre. Ce sera plus facile à démouler.

Nougat_218

Coulez la préparation dans le cadre, en commençant par les coins pour retenir les bandes d’azyme verticales.

Nougat_90

C'est très collant sur la spatule, et reste en bloc. Il le faut sinon votre nougat est trop mou, et coulera.

Nougat_151

Recouvrir la préparation avec la deuxième feuille d’azyme, les stries visibles. 

Égalisez avec un rouleau à pâtisserie de manière à obtenir une surface plane d’épaisseur régulière.

Nougat_94

Placer un poids lourd dessus pour tasser.

Nougat_224

Laissez refroidir à l’air libre la nuit entière.

Le lendemain, retirez le cadre délicatement. Euphémisme, car c’est « pas de la tarte », pour sûr puisque c'est du nougat. Pour cela, passez la lame d’un couteau à scie entre le nougat et le cadre pour faciliter le démoulage.

Nougat_230

Découpez le nougat en carrés ou en rectangles. N'ayant pas de couteau électrique, j’utilise un couteau strié à tomate.

Nougat_234

Nougat_235

Pour le stockage, j'utilise une cloche à fromage.

Nougat_237

Vous trouvez votre nougat pas assez dur

Sur les photos vous voyez que mon nougat se tient sans être vraiment dur. Il se tord facilement. Pour preuve la courbure, à droite, du morceau découpé.

Si vous voulez un nougat plus dur, il faut continuer à l'assécher en chauffant aux seiches cheveux ou chalumeau, ou transvaser dans une casserole et chauffer très doucement sur une plaque électrique à 1 ou 2, ou mieux bain-marie.

Il faut bien sûr vanner en permanence avec une cuillère en bois solide.

Je ne l’ai jamais fait ne voulant pas prendre le risque de cramer mon Kenwood par un geste désordonné avec mon chalumeau à crème brûlée. Et encore moins, m'épuiser à vanner mon nougat dans un bain-marie pendant vingt minutes.

Et puis mes dents n'aiment pas le nougat dur. Suivant vos goûts à vous de voir. Moi, je m'arrête quand mon Kenwood risque de caler et que le bol n'est plus chaud.

Bonne dégustation.

Et la glace au nougat !!

Là c'est simple. Vous faites fondre le nougat dans une crème anglaise. Et en avant dans votre sorbetière. Une italienne biensur Simac gelataio 192€ Amazon Italie, 374€ en France.

SimacGC5000

Référence d’achat

Le cadre 20x20 12€.

Le glucose 5€ le Kg.

Un thermomètre stylo 16.90€.ou une sonde 46.90€

Définition des températures du sucre

http://chefsimon.com/pratique/degres-cuisson-sucre.html  

Merci de m'avoir lu

algsignature

27 commentaires
1)
fxc
, le 21.03.2013 à 00:18
[modifier]

Pendant ce temps, placez vos noisettes sur un linge, et écrasez-les grossièrement en deux avec le rouleau à pâtisserie.

Voila bien une recette apétissante, merci mais désolé je ne la communiquerais pas à ma chère et tendre.

J’adore le nougat, dans ma ville du plus haut que le nord, une foire style foire du trône se tient en octobre et un stand de nougat de Montélimar fait mon bonheur chaque année, avec l’âge je le susse….. Quand on ne sait plus si c’est une dent ou une noisette faut être prudent (;D

2)
Saluki
, le 21.03.2013 à 00:38
[modifier]

Alain Le Gallou est un vil pousse-au-crime, mais qu’est-ce que ça doit être bon, le nougat fait par soi-même .

La semaine prochaine, je m’y colle, si j’ose dire ;°))

4)
barijaona
, le 21.03.2013 à 05:10
[modifier]

Cuk.ch ne manquera jamais de me surprendre…

Je ne suis pas trop sucreries, mais voir si la démarcation entre pro-pistaches et pro-noisettes est corrélée avec la démarcation entre pro-Nikon et pro-Canon ou la démarcation entre pro-Lightroom et pro-Aperture s’annonce passionnant…

5)
flup
, le 21.03.2013 à 06:21
[modifier]

Très jolie recette (et pas facile, avec ça) !

C’est amusant comme je préfère cuisiner le sucré que le manger :-)

6)
djtrance
, le 21.03.2013 à 07:46
[modifier]

La tronche du nougat!! Terrible :)) Dieu que ça donne envie! Bon après, de là à le faire… J’adore cuisiner (et je m’en sors plutôt bien) mais là, la pâtisserie, ce n’est pas pour moi!

Tu as gagné, je vais devoir faire une petite virée à Montélimar!!

Merci pour l’article, Mr le Gallou

7)
yomel
, le 21.03.2013 à 08:09
[modifier]

Je crois avoir le même thermomètre que toi (Mastrad), acheté 30 euros chez Amazon. Très pratique pour faire de belles cuissons lentes au four, pour le bbq l’été, et… le caramel bien sûr !

Belle recette en tout cas, mais ça à l’air de demander beaucoup de boulot !

8)
ysengrain
, le 21.03.2013 à 08:25
[modifier]

Découpez le nougat en carrés ou en rectangles. N’ayant pas de couteau électrique, j’utilise un couteau strié à tomate.

Improvisation intolérable et indigne de Cuk. Et puis, je constate qu’après nous avoir attiré l’oeil avec un ustensile digne d’un vrai pro, la 6 ème photo révèle un mésusage inacceptable: des ustensiles en bois dans une poubelle de table.

Enfin, Alain tu te rattrapes avec l’huile d’olive de Carli . Je te pardonne.

À propos de Picard: c’est une manie de faire disparaitre des produits auxquels je porte de l’intérêt: le Bento saumon a disparu, les cornets de glace chocolat pistache envolés etc … Tout fout le camp

9)
Puzzo
, le 21.03.2013 à 08:34
[modifier]

Mmmh, j’en ai sali mon clavier à force de saliver !

Ca m’a l’air presque aussi compliqué que les macarons !

(A ce propos, j’en ai fait à Noël, ça m’a pris une journée complète de 7h du matin à 7h du soir avec le soutien temporaire de Fabien. Au final, j’avais prêt de 100 macarons caramel au beurre salé, 100 macarons pistache et 200 macarons au chocolat. Ce qui est génial avec, c’est qu’encore hier soir, j’en ai sorti une boîte du congélateur pour les invités et il était tip-top comme fait la veille !)

10)
Puzzo
, le 21.03.2013 à 08:37
[modifier]

Tiens d’ailleurs, au niveau conservation, tu parles d’une cloche à fromage. Ca se garde combien de temps comme ça ?

11)
zit
, le 21.03.2013 à 08:49
[modifier]

Merci Alain, belle recette, avec les photos et tout et tout.

Concernant le blanc d’œufs, le poids standard d’un œuf moyen est défini à 35 grammes (j’ai fait des recherches, car je fait souvent des crèmes, genre pâtissière, mousseline pralinée, frangipane —très chargée en pâtissière—, et ça ne consomme que des jaunes, j’ai donc toujours un récipient contenant de nombreux blancs qui attendent d’être transformés en financiers ou en creusois, le creusois étant une merveille de gâteau aux noisettes).

Pour ce qui est de la pistache (iranienne, bien sûr), j’adore : baklavas, bourma (surtout bourma, c’est sublime, mais assez fastidieux à faire), ou rochers au pralin de pistache.

Et oui, effectivement, la pâtisserie, et surtout, la confiserie, c’est long, très long, mais c’est bon aussi. Une ou deux fois par an, je fais des rochers, en suivant attentivement la très bonne recette de chef Simon, remplaçant le pralin classique par un pralin de pistaches maison (très bon, très fin), ou, délicieux aussi, par une ganache au gingembre et à la cardamome, un peu poivrée. Je ne maitrise pas encore bien le tablage (n’ayant pas de bain marie permettant de conserver longtemps le chocolat à 33 ° précisément), et donc l’aspect final n’est pas aussi réussit que chez un vrai chocolatier, mais ça le fait quand même (en tout cas, tous ceux qui y goûtent en redemandent ;o).

z (il me faut un thermomètre sonde, je répêêêêêêêêêêête : pour l’instant, j’utilise un thermomètre de laboratoire Ilford, personne ne s’est encore plaint du goût d’hydroquinone des rochers, mais bon ;o)

12)
Puzzo
, le 21.03.2013 à 08:55
[modifier]

@Zit : Tu ne partagerais pas avec nous tes recettes de financiers ou de creusois ? Je suis toujours à la recherche de recette qui demande uniquement des blancs d’oeufs :-P

13)
Amely
, le 21.03.2013 à 08:58
[modifier]

J’ai bien envie d’en faire même si je ne mange pas de nougat ni tout ce qui comporte des amandes. A quand une démonstration de caramel à la crème??

14)
Alain Le Gallou
, le 21.03.2013 à 09:45
[modifier]

@Un Autre “Aux seiches cheveux” ? Private joke ? C’est une plaisanterie classique de la dictée vocale.

@Flup La recette n’est pas difficile, il faut juste être précis et avoir les outils.

@ysengrain J’utilise l’huile d’olive de Carli pour la cuisson, pour la salade et les sauces j’utilise la fameuse Primo de Frantoi Cutrera.

@Puzzo Je garde mon nougat sous la cloche à fromage, donc à l’air libre, jusqu’à sa consommation totale, cela n’a jamais dépassé dix jours pour cause de gourmandise. Je ne pense pas qu’il y ai une limite ce n’est presque que du sucre.

@Zit Coïncidence avec ta recette, la météo est à la pluie toute la journée. J’ai prévu de faire des Truffes au chocolat recette très voisine de tes rochers au pralin. C’est facile et rapide à faire.

Et pour le repas je vais tenter un Feuilleté d’escargots aux Cèpes Cela n’a pas l’air difficile, juste un peu plus long à cause du feuilleté. Mais, comme il pleut……

Pour l’aspect final, il faut mettre 10g de Beurre de cacao Mycryo 15€ pour un kilogramme de chocolat. Le chocolat aura alors une fluidité parfaite, et tu pourras le travailler plus longtemps avant qu’il ne s’épaississe.

J’ai moi aussi le problème du bain-marie à 33°. La solution, pas abordable pour un particulier, c’est le Caloribac en promo en ce moment 359€. J’utilise donc une Saucière bain-marie en acier inoxydable 39€ et un Thermomètre à visée laser 74€ idéal, car avec un gros affichage.

15)
Guillôme
, le 21.03.2013 à 10:27
[modifier]

La glace avec une sorbetière, pas de problème, c’est facile à faire et j’en fais souvent.

Par contre, le nougat, vu la recette, je pense que je ne m’y lancerai jamais sauf à avoir une cuisine taille XXL, beaucoup de temps et tous les instruments!

Déjà que j’ai raté ma tentative de meringues toutes simples, là, on est dans le grand art pâtissier avec le nougat! Le Nougat c’est facile, mon œil :p

16)
Migui
, le 21.03.2013 à 12:26
[modifier]

Le chimiste que je suis salue l’approche “scientifique” de la recette (quantités précises, température, vitesse de rotation…)

Bravo!

Une petite remarque: j’ai récemment acheté du nougat sans fruits secs. Un délice, moi qui n’aime pas tout ce qui est noisettes, amandes, noix,…

Les artisans qui fabriquent le nougat devraient s’en inspirer plus souvent!

17)
Modane
, le 21.03.2013 à 12:45
[modifier]

le poids standard d’un œuf moyen est défini à 35 grammes

Et les volailles non conformes, qui font des oeufs plus gros, on les envoie pointer à poule-emploi?

18)
Madame Poppins
, le 21.03.2013 à 14:48
[modifier]

Une poubelle de table, je veux bien mais des … nichons, non, franchement, ça ne se fait pas de publier de telles choses sur cuk !

Rien que de voir les photos, surtout celle du résultat abouti, m’a donné très très envie… d’en manger (en faire, je serais incapable !).

19)
zit
, le 21.03.2013 à 17:15
[modifier]

Ahhhh, Modane, merci de relever cette phrase totalement inexacte pour cause de mot manquant : blanc !

35 grammes, c’est le poids d’un blanc d’œuf… moyen…

Pour ce qui est des poules aux gros œufs (heuu, non, pas celles là), on les met (les gros œufs) dans des boîtes où il est marqué gros œufs et qui sont vendues plus cher, mais il ne faut pas les utiliser pour faire de la pâtisserie, ou alors sinon, il faut adapter la recette (car, fait assez incroyable, si les œufs sont plus gros, ils sont aussi plus lourds), quand aux petits œufs, je pense qu’ils sont sans problème consommés par l’industrie agro–alimentaire (on trouve quand même en boutique pro des bouteilles d’un litre de blanc ou de jaune d’œuf !).

Puzzo, les recettes, je vais y réfléchir ;o)

z (c’était bon, ces petits feuilletés aux escargots ? je répêêêêêêêêêêêête : ça à l’air, en tout cas)

20)
Alain Le Gallou
, le 21.03.2013 à 17:43
[modifier]

@zit Le Feuilleté d’escargots aux Cèpes était excellent. J’ai d’autant plus aimé que j’ai horreur des bouchers à la reine des traiteurs. Je trouve toujours la pâte molle et pâteuse et le contenu étouffe-chrétien.

En cuisant soi-même la pâte feuilletée et en l’utilisant moins de 20 minutes après être sorti du four, c’est-à-dire toujours chaude, là c’est croustillant. Pour preuve la photo en cours de remplissage.

23)
soizic
, le 22.03.2013 à 08:28
[modifier]

Article et commentaires géniaux ! Je m’empresse de l’envoyer à une jeune amie fort entreprenante en cuisine ; moi, ça m’a passé ! Mais une journée de femmes sur de pareilles recettes, ça promet du plaisir !

Le nougat tendre est à mon avis le meilleur. Nous avions au marché de Lamastre (Ardèche) un vendeur d’olives qui apportait l’été (cause touristes) des pains énormes de nougat frais et tendre, venus directement de Montélimar, le tout à prix plus que raisonnable. Hélas, pas assez de débit, c’est fini depuis deux ans…

Savez-vous pourquoi une vieille dame, dans le village du midi où j’ai habité, payait (peu) les enfants qui la fournissaient en noyaux d’abricot ? Cela nous a intrigué longtemps : pour faire son nougat !!! Bonjour le cyanure, c’est évidemment totalement interdit, mais j’ai survécu car elle ne m’en a jamais offert.

24)
nicos
, le 22.03.2013 à 09:25
[modifier]

Mon fils a reçu de son grand père un thermomètre infrarouge, type ça:

ca l’amuse beaucoup! en plus ca peut meme marcher en cuisine…

et on en trouve pour 30€.

pour le reste, bravo pour le nougat!

25)
Alain Le Gallou
, le 22.03.2013 à 09:53
[modifier]

@Djtrance La qualité du repas n’est pas liée à la taille de la cuisine. Vous seriez étonnés de voir combien de restaurants ont des cuisines minuscules. À Paris j’avais une cuisine de l’ordre de 6 m², et j’avais déjà un Kenwood, les casseroles et la machine à laver la vaisselle, qui vont bien.

Maintenant à la campagne, j’ai une grande cuisine de l’ordre de 20 m² (4,74 m sur 4,20 m). Le bénéfice c’est d’avoir la place qui m’a permis de m’offrir un vrai piano. Mais cela n’a aucun impact pour cuisiner du nougat. Pas besoin de beaucoup de place, il faut juste un robot ménager et un thermomètre de précision. Un peu plus de place permet juste d’avoir le confort de ne pas être obligé de ranger le robot ménager dans un placard, ce qui est appréciable vu leur poids.

26)
cerock
, le 22.03.2013 à 22:32
[modifier]

hummmmm ca fait trop envie, mois qui hésitais pour un cooking chef de kenwood, je crois qu’il faut que je craque.

A quand un cukday ou Alain amène sa glace, je m’occupe des cornet maison ;)

Pour le thermomètre Nicos à raison, je ne remplacerais pas mon thermomètre infrarouge. Bon je l’ai payé plus que 30.- car c’est un Fluke (toutes les personnes ayant déjà utilisé un multimètre me comprendrons)

27)
anwargt4
, le 31.12.2016 à 11:04
[modifier]

Un vrai régale, de toutes les recettes de nougats déja testées, c’est sans conteste la meilleure. J’aime bien utilisé des noix mélangés a des amandes.

J’ai remplacé la feuille d’azyme (Que je ne trouve pas ou je suis, je viens d’Algérie) avec du sucre glace pour que les morceaux ne collent pas entre eux, et c’est excellent.

Encore merci pour la recette