Profitez des offres Memoirevive.ch!
41 occasions quotidiennes de simplifier votre vie

Il arrive assez régulièrement qu’un lecteur m’envoie un article qu’il aimerait faire paraître sur Cuk.

C’est la plupart du temps avec plaisir que j’accepte les propositions que l’on me soumet

Aujourd’hui, c’est Stéphane Zenef qui nous propose son quotidien qui semble largement amélioré par la technologie.

Comme il l’écrit avec beaucoup d’humour en plus, c’est un vrai plaisir de lui céder la place ici.

Chauffe Stéphane!

*****

Bonjour, je m’appelle Stéphane, trentenaire, Lausannois, geek, mac-fan et jeune papa. Je suis également auteur du blog www.zen-et-efficace.com dans lequel je partage ma philosophie de la vie qui consiste à utiliser l’efficacité comme un outil au service de mon bonheur, de mon zen. Autrement dit: optimiser ce que je DOIS faire pour profiter un maximum des moments qui comptent réellement. Dans cette philosophie, la technologie que j’aime est la technologie « utile », celle qui doit simplifier ma vie.

image

Laissez-moi vous décrire une de mes journées types:

04h07 — Bébé se met à pleurer. Rapidement, j’attrape mon iPhone posé sur la table de nuit et allume flaslight pour aller remettre lui remettre la tétine sans le réveiller lui ou ma femme, mais également sans m’exploser le petit orteil dans un coin de meuble.  

06h00 — Mon iPhone sonne en 3 temps pour me procurer un réveil rapide et doux grâce à 3 chansons savamment choisies. Je me lève donc rapidement et de bonne humeur et me dirige vers ma machine à café.... 

06h10 — ... pour m’apercevoir que je suis bientôt à court de dosettes. J’allume ma machine, insère la dosette et mets la tasse en dessous. Grâce à l’app Nesspresso, j’aurai finalisé ma commande d’une centaine de capsules avant que ma machine à café ait fini de chauffer.

06h11. Mon café chaud dégage une bonne odeur. Je vais m’asseoir sur le canapé pour le savourer. À peine assis, une vibration m’indique que j’ai reçu par email une confirmation de ma commande. J’attendrai pour le lire. Je préfère dédier ce temps à regarder le gag du jour du Chat de Geluck et de l’app Garfield. J’ouvre Swissquote pour savoir comment s’est comporté mon portefeuille boursier la veille. Je consulte ensuite les statistiques de mon blog: mon nombre d’abonnés RSS via un bookmark Feedburner, le nombre de visiteurs de la veille avec Fast Analytics, les nouveaux abonnés à la newsletter avec MailChimp et ce qu’il s’est passé sur le Twitter du blog avec Hootsuite.

06h18. Le café aidant, je commence à penser à ma journée. Je contrôle alors mes emails avec Mail pour savoir si de nouvelles choses sont à faire. Je contrôle le déroulement de ma journée d’un rapide coup d’œil sur Fantastical. Puis je me dirige à la salle de bain.

06h20. Je souris en pensant à tout ce que j’ai déjà fait depuis 20 minutes que mon réveil a sonné. Le tout en étant endormi et uniquement avec ma main gauche, puisqu’en bon droitier, je tenais mon café de la main droite. J’enclenche Musique sur mon iPhone et le pose sur la tablette de la salle de bain pour entamer ma toilette matinale.

06h40. Je suis maintenant frais et dispo, mais avant de m’habiller, je jette un rapide coup d’œil sur la météo du jour avec WheatherPro. Cette app m’indique même les heures auxquelles il risque de pleuvoir, pratique pour savoir si je dois prendre mon parapluie. Aujourd’hui pas de bol, il a même neigé. Aïe, je ne vais pas pouvoir prendre mon scooter pour aller à la gare, il me faut attraper un bus. J’ouvre l’app TL Live qui m’indique en temps réel l’état du réseau des transports lausannois, ce qui me permet de rallier mon arrêt de bus de manière zen: sans courir sur la neige fraîche de peur que le bus démarre sous mes yeux, et sans attendre 15 minutes dans le froid en attendant qu’il arrive. 

07h12. Installé dans mon bus, mon casque Bluetooth sur les oreilles, je continue d’écouter la musique sortant de mon iPhone et je profite pour lire quelques articles intéressants arrivés par RSS sur mon Google Reader.

07h40. J’ai rejoint la gare tranquillement, car même si je ne suis pas dans mes horaires habituels à cause de la neige, l’app Mobile CFF m’a indiqué l’horaire de mon prochain train. Comme j’ai tout lu tous les articles en stock dans le bus. Je décide d’arrêter d’écouter de la musique au profit de Podcasts intéressants et formateurs. Un des Podcasts me donne une idée. J’ouvre le favori GoogleToDo et la note. Je retrouverai mon idée dans une colonne à droite de mon Google Agenda dès que je l’ouvrirai et comme ce dernier est ouvert en permanence sur mes ordinateurs, je suis sûr de ne pas perdre l’idée.

08h00. Mon train arrive à destination et je constate que je n’ai plus de liquide sur moi. J’ouvre Postfinance pour m’assurer que j’ai toujours de l’argent sur le compte avant d’aller au distributeur. Après, je me dirige vers mon bureau. Arrivé j’ouvre pour la première fois de la journée mon iPad et particulièrement iThought HD. J’ai en effet structuré toutes mes tâches, mes idées, mes projets sous forme d’une seule Mind Map qui me sert de ToDo Map. C’est tellement important que j’ai pris soin de synchroniser ce logiciel avec Dropbox, ainsi, même si on me dérobait mon iPad, je ne perdrais ainsi aucune donnée.

09h58. J’ai une séance. J’embarque mon iPad qui me servira à prendre des notes. Un mot que je ne comprends pas revient souvent, cela arrive parfois, car je travaille dans un environnement anglophone. Rapidement, je regarde sur Google Traduction sur mon iPad le sens du mot et continue la séance plus à l’aise. Celle-ci prend rapidement des airs de brainstorming et on noircit 3 feuilles de flipchart de schémas et idées diverses. Je prendrai soin de les photographier avec mon iPhone avant de partir. Étant garant du temps, je fais un signe discret qu’il reste 3 minutes de séances à la personne responsable, mais au lieu d’utiliser mes doigts, je lui montre mon iPhone sur lequel eBanner fait clignoter un « 3 minutes! » très visible...

10h02. En sortant de la salle, un collègue me retient, il a des questions à propos d’un autre projet en cours. Nous improvisons un café durant lequel je lui passe la présentation du projet via Keynote. Pas besoin de salle spéciale, de prise électrique pour brancher l’ordinateur portable ou de chaises côte à côte. Le premier endroit fait l’affaire. Je lui fais face et comme ce n’est pas facile de faire glisser les diapos de la manière dont nous sommes assis, je démarre Keynote Remote sur mon iPhone qui servira de télécommande à ma présentation défilant elle sur le iPad.

12h00. Aujourd’hui personne avec qui manger... J’en profite pour m’installer dans un coin de la cafétéria et j’ouvre Evernote sur mon iPad. Je m’en sers à stocker toutes les idées d’articles et brouillons pour mon blog. Je peux ainsi rédiger tranquillement quelques premiers jets. Une fois fait, je dispose encore de quelques minutes je décide de me faire un petit épisode de sitcom avec Azul. Puis reprends mon travail pour un après-midi plus ou moins similaire à la matinée.

17h00. C’est l’heure de rentrer à la maison. Je remonte dans mon train et me dit que ma maman apprécierait sûrement de recevoir quelques photos récentes de son petit-fils. L’iPhone toujours a porté de la main, j’ai évidemment « 3000 » photos de ce bout de chou à disposition. J’en choisis quelques-unes que je modifie avec différentes applications photo telles que PIP Camera, PicBeauty, PhotoSplashX et PhotoCollage. En quelques minutes, je sélectionne et donne un style sympa à une demi-douzaine de photos que j’envoie par mail à ma maman.

18h00. Je suis maintenant rentré. Je vais rapidement faire un jogging d’une trentaine de minutes, secondé de Running. Puis, une fois douché, et comme Bébé est pris en charge par sa maman pour l’instant, je m’attaque au repas du soir. Je choisis une recette sur Marmiton et me mets aux fourneaux. Je délègue à Siri le contrôle de la cuisson en lui indiquant « compte à rebours 10 minutes » sans même un regard pour mon iPhone. En fond sonore, la télévision passe une série américaine dont la bande-son m’interpelle. Je dégaine mon Shazam qui reconnaît la musique et d’un clic je m’envoie les références par email. J’achèterai la chanson plus tard.

20h40. On a bien mangé, et Bébé est désormais couché. Comme nous le confirme l’app soTV FR, le programme télé n’a rien d’excitant ce soir, nous décidons donc avec mon épouse de faire un petit jeu de société. Le sablier est cassé, mais on ne l’a jamais remplacé, car on utilise Game Kit pour gérer le temps de jeu.

22h30. La journée a été bien remplie, il est maintenant l’heure d’aller se coucher. Il reste en effet peu de temps avant que Bébé ne se réveille en pleine forme... vers 3h00 du matin et que l’on redémarre la tirade du « tu sais bonhomme... la nuit... on dort... », mais à 4 mois il ne comprend pas vraiment de quoi on lui parle et j’avoue que pour le coup.... je n’ai trouvé aucune app pour m’aider... :)

Et vous? Comment la technologie vous simplifie-t-elle la vie?

Article invité rédigé par Stéphane Zenef, du blog www.zen-et-efficace.com

27 commentaires
1)
Saluki
, le 08.03.2013 à 01:12
[modifier]

Génial .

Manque juste une app’ pour changer les couches de bébé.

Et le Saluki est content : il n’est pas le seul à se faire avoir par le correcteur et à mal orthographier ’’cul’’ …euh ’’CUK’‘

3)
iker
, le 08.03.2013 à 07:23
[modifier]

à 7 h 24, je reçois un message sur Cuk d’un lecteur qui a rédigé un papier toute la nuit sur ça et ça et qui avant d’aller se coucher vérifie son CUK quotidien… et me signale que la lecture de “A corps et à cris : être psychanalyste avec les tout-petits” de Caroline Eliachef, paru en 1995 aux éditions Odile Jacob, et disponible en poche chez Amazon pour 7,5 euros, répondrait à sa question sur “à quatre mois on ne comprend pas vraiment de quoi on lui parle”, parce qu’en fait, si… dès le premier jour, l’enfant comprend beaucoup plus qu’on ne le croit. À condition qu’on lui explique tout, même ce qu’on croit qu’il ne peut pas comprendre.

Il faut simplement prendre le temps de le lui expliquer… ce qui ne garantit pas pour autant que l’enfant s’arrêtera tout de suite de se réveiller en pleine nuit à trois heure du matin en pleine forme. Il faut bien que jeunesse se passe ;-)

Et qui ignore, mais pense que c’est fort peu probable, qu’on puisse le trouver en version numérique sur iBookstore… mais que sa lecture est tout à fait passionnante, même sur papier…

Sinon, par bien des aspects, à part la gestion du patrimoine en bourse, ma journée pourrait à peu près ressembler à ça dans les usages… sans oublier jouer du piano sur MusicStudio, mettre un certain nombre de pages en liens sur Scoop.it, programmer quatre à six enregistrement sur eye.tv, et regarder certains d’entre eux, rédiger et mettre en page un livre multimédia (en fait quatre) sur iBook Author, agencer ses notes dans Scrivener, s’attaquer à une présentation sous Keynote et chercher à aller plus loin sur Prezi… publier la chanson d’Inti Illimani “Simon Bolivar” pour essayer de mettre du baume au cœur à un ami bolivarien inconsolable, retranscrire quelques moments mémorables de “the gatekeepers” sur sa page facebook… le tout avant d’aller se coucher alors que tout le monde se précipite dans les transports publics… et au réveil aller se promener à la chambre d’amour pour contempler par 21° l’océan, la Rhune et le Jaizquibel… sans la moindre technologie… ni neige, mais avec son scooter, s’il veut bien démarrer.

5)
Ritchie
, le 08.03.2013 à 07:35
[modifier]

La première chose à laquelle j’ai pensé avant même d’avoir passé les 6:00 du mat’ : Quand va-t-il le brancher, parce qu’il ne tiendra jamais toute la journée !!!

Et finalement, ça beau être un téléphone, mais aucun appel a été passé !!!

Sinon, très sympa.

++

Ritchie

6)
Inconnu
, le 08.03.2013 à 07:43
[modifier]

Au second degré je trouverais excellent.

Mais est-ce bien du second degré ?

C’est une satyre de Pierre Bellemare qui aurait avalé un iphone pendant une réunion Tupperware après un stage lavage de cerveau chez un guru ?

Si c’est le cas, c’est grandiose, un plaisir de gourmet.

Si c’est au premier degré, je répond à la question finale par une interrogation : faut-il en rire ou en pleurer ?

Dans tout les cas, bravo à François qui su déleguer et donner du sang neuf à CUK avec ces nouveaux contributeurs. Pour les dubitatifs ( grincheux ?), CUK reste plus que jamais une reférence en tant qu’observatoire ;o)

Une source de constant émmerveillement.

8)
ysengrain
, le 08.03.2013 à 08:39
[modifier]

Bienvenue Stéphane.

Ça manque un peu d’humour tout ça, d’un peu de détente et de sérénité. Enfin, c’était de l’humour.

J’espère qu’il t’arrive aussi sans aide d’un iBidule de fredonner une aria de JS Bach, de te réciter “Le dormeur du Val” par exemple ou simplement de ne rien faire et de contempler le temps qui passe.

Je peux comprendre la nécessité d’une organisation rigoureuse. J’en ai parlé ici surtout dans un monde de responsabilité.

Enfin, je crois que tu viens d’inaugurer une nouvelle manière de présenter un catalogue.

Bonne route.

9)
Zallag
, le 08.03.2013 à 09:22
[modifier]

Une humeur qui met vraiment de bonne humeur. La vie d’un utilisateur vue par son iPhone … ou l’inverse, ça devient difficile de déterminer qui ou quoi est au service de quoi ou de qui !

10)
Anne Cuneo
, le 08.03.2013 à 10:24
[modifier]

J’ai bien ri, parce qu’on rit toujours lorsqu’on se reconnaît.

Dommage que l’iPhone ne fût point encore inventé lorsque mon bébé était un bébé. Aujourd’hui, entre mes initiatives personnelles et l’aide de Stéphane, je ferais tout ça les doigts dans le nez: ménage, enfant, travail.

Petite allusion au fait que nous sommes aujourd’hui le 8 mars, Journée internationale de la femme.

11)
Blues
, le 08.03.2013 à 10:45
[modifier]

Sympa au deuxième degré, mais moi je ne me reconnais pas !

En effet, malgré que ma vie soit numérique professionnellement, en privé c’est le contraire ! je n’ai jamais voulu et ne veux pas de Mobile; de ce fait ma vie s’organise comme dans le bon vieux temps, c’est à dire sans stress / sans avoir à penser à tous ces petits détails iBidulles qui soit-disant améliorent la qualité de vie. Des fois je reconnais bien sûr les quelques avantages que je pourrais en tirer (Shazam par ex.), mais en général quand je vois tout ces gens qui sont sans arrêt dérangés par leurs bidouillages et tellement accros que même des fois indisponibles dans la discussion en live avec leur amis, je me dis que j’ai bien raison, aisni ça me permet de vivre pleinement ma Zénitude :)

Que dire ? à part qu’on a eu 4 enfants et plein de choses à gérer dans notre vie et grâce à nos mémoires d’éléphant on a réussi à gérer tout ça, fastoche, sans toute cette technologie.

12)
nicoarts
, le 08.03.2013 à 11:50
[modifier]

Sympa comme l’article ! J’aime voir quelqu’un est heureux de utiliser vraiment les produits Apple qui leur sont vraiment très utile ! :-)

13)
Kimixoo
, le 08.03.2013 à 11:56
[modifier]

Très originale cette humeur^^

Au-delà de l’aspect pratique (lampe de poche, télécommande, etc), je crois aussi que l’on peut en effet parfaitement optimiser son quotidien sans tomber dans l’extrême.

La fiche des horaires de bus disponible toujours au même endroit dans le hall, un programme TV, pour ma part je préfère accéder directement à l’information sans attendre à chaque fois la réception des données… sans compter le temps perdu pour retrouver cet Iphone qui n’est jamais au même endroit, lui :-)

Tant que chacun a les informations dont il a besoin, c’est ce qui compte finalement, peu importe le moyen.

14)
Migui
, le 08.03.2013 à 12:31
[modifier]

Très bonne humeur, merci!

J’apprécie en tout cas la manière: le portable comme utilitaire, ni plus ni moins.

Avec le seul bémol qu’on doit au moins de temps en temps pouvoir s’en passer une journée. Le weekend, par exemple…

Bon weekend à tous!

16)
zit
, le 09.03.2013 à 00:35
[modifier]

Avec un ami qui vient de partir, nous discutions à l’instant du fait que les ordinateurs portables de poche (téléphones intelligents disent–ils) avaient changé l’attitude, le comportement des hommes; en un temps record, par rapport à n’importe quelle autre technologie de l’information. Certes, l’imprimerie a changé le monde, mais en plusieurs siècles, la radio et la télévision en un siècle, là, c’est quoi, cinq six ans, depuis le premier ail phaune ?

z (je précise que personne dans la pièce ne possédait ce type d’appareil, je répêêêêêêêêêêêête : c’est fascinant, même depuis l’extérieur; en fait, on en est venus à parler de ça parce que je tentais de convaincre mon interlocuteur de l’intérêt de Dropbox, qu’il réponde bien sûr favorablement à ma proposition de parrainage ;o)

17)
François Cuneo
, le 09.03.2013 à 09:40
[modifier]

J’ai bien ri lorsque je l’ai lu en le mettant en ligne (et même avant d’ailleurs, quand tu me l’as proposé).

Je ne suis pas si loin d’un certain côté:-)

Comment va bébé?:-)

18)
Inconnu
, le 09.03.2013 à 10:32
[modifier]

Ne maîtrisant pas assez l’anglais, ni les formes, je serais cependant ravi de lire sur CUK un article critique sur ce que develloppe Morosov , voire sur son bouquin:

Morosov

19)
monmac
, le 10.03.2013 à 17:09
[modifier]

Et bien, je ne sais que penser de la journée de mon homonyme ! Vu de l’extérieur elle paraît très ennuyeuse :-) Pourtant je reconnais que je suis aussi constamment à la recherche de l’application qui me permettra de faire ceci ou cela avec mon iphone, dans l’idée de regrouper la plupart des tâches et gestion depuis un appareil; mon “hub” perso qui doit effectivement me faire ganger du temps et me simplifier la vie.

N’empêche qu’un malaise subsiste. Peut-être que je me reconnais et que cet aspect de moi-même m’agace. Ou plutôt c’est le déroulement de la journée très routinier qui me gêne. Lever tôt, info, boulot, petit jogging, soirée avec Madame TV ou jeu de société. Que reste-t-il de la créativité, de l’alernatif ?

Mais je pense que Stéphane a décrit une journée type propre à placer toutes ces applications et qu’il se ménage du temps pour improviser ou ne rien faire :-)

20)
Saluki
, le 11.03.2013 à 06:44
[modifier]

Il y a une TRÈS grave lacune dans la liste des app’s proposées.

Cette semaine, il devient éminemment IN DIS PEN SA BLE d’être réveillé par “Conclave News” :

21)
iker
, le 11.03.2013 à 09:56
[modifier]

Conclave News ? La dernière fois qu’il y a eu un conclave, en 2005, les iPad étaient loin de l’imagination des gens, et c’est à peine si les rumeurs d’un téléphone commençaient à poindre.

La fois d’avant, il n’existait ni la photo ni la vidéo numérique, ni les ordinateurs portables, ni l’Internet, ni la publication assistée par ordinateur, la typographie, la CAO-DAO, et le Mac lui même n’existait pas. C’est tout juste si Apple était sorti des limbes avec l’Apple II.

Imaginez qu’en 1978, pour Karol Wojtyla, l’Eglise ne consacrait pas autant d’énergie à mettre le préservatif à l’index, ce dont nous savons tous à quel point c’est assez inutile, et que même le Sida n’existait pas. En tout cas qu’il ne portait pas de nom et que personne ne soupçonnait ses dégâts.

À moins que le règne du futur pape ne dure le temps de celui d’Albino Luciani, tenterions nous le pari d’imaginer à quoi ressemblera le monde numérique, la virtualité de nos supports numérique tant pour le travail que pour nos usages quotidiens ? En aurons nous fini avec le nucléaire et le pétrole pour passer dans un environnement de sobriété énergétique et d’énergies renouvelables. En aurons nous fini avec l’usage des fils et des câbles, et qu’elles maladies nouvelles liées à ce monde sans fil auront un impact sur notre santé ?

En attendant, quelqu’un aurait-il testé une poêle en acier carbone, culottée à la main, et dans laquelle on retrouve le goût des choses, qu’il faut laver au sel fin, et que l’on doit huiler entre deux usages, et qui ne connaissent aucune obsolescence programmée puisqu’elle est faite pour durer cent ans. Que de l’induction au feu de bois, elle fonctionne sous routes les formes d’énergie et ne contient ni du Téflon ni de l’aluminium ?

Vous seriez surpris de voir qu’il y a encore des choses, entre deux conclaves qui semblent tout aussi immuables. Mais que pour le reste, les changements dans nos vies sont à ce point vertigineux.

22)
monmac
, le 11.03.2013 à 10:11
[modifier]

En attendant, quelqu’un aurait-il testé une poêle en acier carbone, culottée à la main, et dans laquelle on retrouve le goût des choses, qu’il faut laver au sel fin, et que l’on doit huiler entre deux usages, et qui ne connaissent aucune obsolescence programmée puisqu’elle est faite pour durer cent ans. Que de l’induction au feu de bois, elle fonctionne sous routes les formes d’énergie et ne contient ni du Téflon ni de l’aluminium ?

DeBuyer Mineral B

24)
monmac
, le 11.03.2013 à 11:11
[modifier]

Je l’ai achetée, mais c’est trop récent pour me rendre compte de l’effet de culottage ou de sa qualité de cuisson. Qui se lance pour effectuer un test Cuk de la poëlle DeBuyer :-)

25)
Saluki
, le 11.03.2013 à 17:14
[modifier]

L’emploi de MA JUS CU LES séparées sont un trait qui surligne, à sa manière, l’humour ou la dérision du propos. C’est donc assez loin du premier degré, croyé-je…

Le Conclave sur iPhone, c’est quand même un comble, non ?

27)
Stéphane Zenef
, le 12.03.2013 à 09:12
[modifier]

Merci à tous pour tous ces commentaires.

@ritchie : mon iphone dors sur la table de nuit, branché. Donc je ne dois tenir que la journée avec la batterie. Sinon, c’est vrai que la fonction téléphone ou sms n’est que peu rentabilisée chez moi. Ce n’est plus vraiment un téléphone en fait…

Pour Passant et les autres qui s’interrogent sur ma santé mentale :), j’assume avoir écrit un texte premier degré (même si j’ai tenté d’y mettre quelques notes d’humour). Je fais effectivement toutes ces choses avec mon téléphone, mais comme l’a précisé ah-mac, il s’agit d’une journée « type » pour placer en forme de récit tout ce à quoi me servent mes i-bidules. Je ne fais évidemment pas « tout » « chaque jour ».

De ma philosophie de vie « zen et efficace », vous n’avez ici qu’un condensé du versant efficace. Versant évidemment « malsain » s’il n’est pas contrebalancé du versant « zen ».

Pour moi le zen consiste à prendre le temps de vivre pleinement ce qui compte réellement : discuter des heures avec ma femme, passer une soirée entre amis, faire des gouzi-gouzi areuh areuh à mon bébé, aller faire une promenade, faire du sport, méditer, lire (des livres en papier)… mais le faire « vraiment » : en ayant l’esprit libre et l’énergie nécessaire. Et c’est là que la technologie m’est réellement utile : me donner du temps et de l’énergie pour faire ces choses qui « comptent » vraiment pour moi.

La technologie est un outil et un outil n’a pas de valeur intrinsèque ! Il n’est ni bon, ni mauvais. Il peut seulement plus ou moins bien remplir les besoins que l’on lui demande de remplir. Mais (trop) souvent, les gens (ou les entreprises) ne savent pas réellement quelques sont leurs besoins et tentent de s’adapter à un outil plutôt que de trouver l’outil qui leur apporte une valeur ajoutée.

Alors, comme le précise Anne Cunéo, Blues et d’autres, on a fait sans la technologie avant et on s’en porte pas plus mal. Certaines personnes sont très organisées et zen avec un simple bloc-notes, ou une ardoise accrochée au frigo. C’est à vous de voir ce qui couvre le mieux les besoins pour vous.

Mais finalement, en y réfléchissant, le bloc-notes et l’ardoise ont aussi été le top de la technologie à un moment donné, non ? :)

François, merci encore pour cette publication. Bébé va bien même si j’aime à dire qu’il ne vit pas sous le même fuseau horaire que ses parents :)