Profitez des offres Memoirevive.ch!
Test de Dragon Dictate 3 pour Macintosh

Explication du contexte.

Depuis quelques semaines, je dois reprendre le suivi des rapports PPLS de certains de mes collègues.

Par PPLS, j’entends psychologie, psychomotricité, logopédie scolaire.

Il s’agit de reprendre des notes manuscrites de certains enseignants concernant le pourquoi de demande d’intégration et de suivi d’un élève chez ces mêmes PPLS.

Il se trouve que si je tape très vite, bien évidemment avec mes 10 doigts, cette retranscription est rébarbative et que j’ai eu l’idée l’autre jour d’utiliser la fonction dictée offerte par Mac OS X.

J’ai constaté à quel point elle était efficace, étonnamment efficace d’ailleurs, mais que dès qu’il s’agissait de la personnaliser un petit peu, les difficultés étaient de mise.

Je suis tombé sur un article de Bernard Le Du sur Vous et votre Mac qui parlait de ce nouveau logiciel qu’est Dragon Dictate en version 3 sur Macintosh.

J’ai immédiatement voulu en savoir plus et demandé une version presse du logiciel. Je n’ai jamais reçu de ladite version, et j’ai donc décidé de l’acheter.

Pour la petite histoire, je l’ai acheté au tarif éducation.

Il était bien indiqué sur la page éducation que certains renseignements allaient être demandés.

Bénéficiant de par mon métier des tarifs éducation justement, je me suis dit que j’allais y aller et voir ce que ça allait donner et voir ce qu’on nous demandait.

J’ai pu effectuer ma commande jusqu’à la l’extrême fin et payer via PayPal.

Ce n’est qu’une fois le logiciel lancé que j’ai compris qu’il fallait que je me rende sur une page spéciale de Nuance, l’éditeur de Dragon Dictate, pour valider mon statut d’éducation.

C’est là que j’ai eu la désagréable impression de passer pour un voleur ou pour le moins, pour un profiteur.

Bref, un jour après j’avais mon code et j’ai pu, à l’aide d’un casque micro Logitech, me lancer dans la découverte de ce logiciel qui pour le moins touche pour moi à la magie.

Pour votre information, cette prise en main, parce qu’il s’agit bien d’une prise en main et non pas d’un texte complet, qui lui devrait venir plus tard, lorsque je saurai vraiment si un tel logiciel a sa place dans mon quotidien, cette prise en main donc, a été écrite entièrement par Dragon Dictate (sous ma dictée, certes) avec, très rarement, et parce que je ne maîtrise pas encore tout à fait certaines commandes du logiciel (pensez! Je n’ai commencé il n’y a que quelques heures!) quelques toutes petites interventions pour corriger certains tout petits soucis.

 

Tout commence par l’achat d’un bon casque micro

Vous pouvez également tout à fait choisir la version complète en boîte de Dragon Dictate, qui elle-même est vendue avec un micro-casque ou un casque micro.

J’ai personnellement acheté la version téléchargeable, et jusqu’à nouvel avis, les casques ne passent pas à travers le flux Internet.

J’ai donc fait l’acquisition d’un casque Logitech USB HeadSet H340 très léger et agréable à porter et qui me semble pour le moins performant.

Cela dit, j’ai lu, mais je n’ai pas testé, qu’il est tout à fait possible d’utiliser votre iPhone comme micro pour dicter votre texte pour autant que votre ordinateur et votre iPhone soient sur le même réseau Wi-Fi. Vous pouvez même utiliser un enregistreur numérique sur lequel vous enregistrerez préalablement votre texte que vous transmettrez ensuite à Dragon Dictate 3.

Un paramétrage important, ludique, et sympathique

Pour une reconnaissance vocale efficace, il est indispensable que le programme commence par apprendre votre voix.

Il va créer un profil avec votre aide commençons par vous demander avec quel micro vous travaillez.

Voici les étapes principales de ce paramétrage.

image

Tout commence par le choix du micro et par la dénomination du profil.

 

 

image

Puis vient une petite explication bienvenue sur comment utiliser un casque micro.

 

 

image

Le programme passe ensuite au chargement de certains paramètres importants.

 

 

image

Un réglage du volume du casque est ensuite effectué. Pour ce faire, il vous faudra lire ce texte en boucle jusqu’à ce que le programme estime en savoir assez sur ledit volume.

 

 

image

Il va nous falloir lire maintenant une histoire; on nous explique comment faire.

 

 

image

Vous pouvez même choisir quelle histoire vous désirez lire. J’ai personnellement choisi la première, bien utile pour comprendre les difficultés que peut éprouver un ordinateur pour reconnaître votre voix et ce que vous dites, ce qui est pourtant naturel pour un humain.

 

 

image

image

Au fur et à mesure de votre lecture, le texte correctement reconnu passe en vert. S’il est en rouge, vous devrez répéter la phrase mal comprise.

 

 

image

Une fois que le programme estime qu’il en sait assez sur vous, il passe en mode apprentissage ce qui peut prendre encore deux ou trois minutes. Personnellement, j’étais un peu déçu, je n’avais pas fini mon histoire. Voilà ce que c’est que d’être trop doué!

 

 

image

Yeah! Super (j’ai dû écrire Yeah à la main, j’aurais pu l’épeler).

 

Il est maintenant temps de passer à l’apprentissage du logiciel via le didacticiel

Dragon Dictate est un programme relativement facile à utiliser, mais il va vous falloir vous plier autant à lui que lui se plie à vous. Ce n’est pas tout à fait exact d’ailleurs, puisqu’en fait, logiciel se plie plus à vous que vous à lui, mais vous ne passerez pas à côté d’un certain nombre de petites choses à apprendre.

image

Comme je l’ai écrit plus haut il est 14 h 39 et j’ai commencé à apprendre à utiliser ce logiciel et à le configurer à neuf heures ce matin.

Je fais toutes sortes de choses entre deux, en tout, en comptant le paramétrage, j’ai dû passer au maximum une heure pour comprendre les bases de ce logiciel.

Et je peux ainsi écrire de A à Z le test que vous lisez en ce moment.

Le didacticiel proposé est excellent même s’il fait un peu peur. En effet, j’ai constaté quelques échecs lors de mon apprentissage et me suis dit que ça promettait pour la suite.

Il n’en est rien, en fait le logiciel s’attend tellement à recevoir tel ou tel message qu’il semble paniqué (le pauvre) s’il n’obtient pas exactement ce qu’il attend. Cela ne présage rien du tout pour la suite qui s’avérera excellente. 

Voici quelques exemples d’exercices demandés.

image

Vous voyez ici comment parler à Dragon Dictate: vous devez dicter non seulement le texte, mais également la ponctuation. Cela ne me pose personnellement aucun problème, je suis instituteur n’est-ce pas!

 Et je peux vous dire, mais nous en reparlerons ensuite, que le logiciel est un peu meilleur en matière d’orthographe.

 

image

Lorsqu’il y a une erreur, et c’est rare, il est extrêmement simple de la corriger à l’aide de la fenêtre ad hoc en pilotant le tout à la voix.

 

image

 Les modifications ne sont pas beaucoup plus compliquées, mais là aussi demandent quelques préparations intellectuelles.

 

image

Voilà! C’est fini! Dommage, je me serais bien exercé encore un peu et j’aurais bien appris quelques subtilités à travers ce didacticiel interactif amusant et ma foi fort efficace.

 

Et à l’usage?

Partout où vous pouvez taper du texte, vous pouvez utiliser Dragon Dictate et ceci, après avoir lancé le logiciel, à travers une palette flottante qui vous permet à la fois d’allumer ou d’éteindre le micro, mais aussi de savoir un certain nombre de choses sur l’état du logiciel.

image

Vous pouvez donc taper dans n’importe quel logiciel de traitement de texte est pratiquement dans chaque champ de texte existant partout dans n’importe quel programme à l’aide de Dragon Dictate.

Je suis par exemple ici dans un champ de texte ouvert dans Safari de l’administration de notre site Cuk.

Au lieu de taper au clavier, je dicte mon texte.

Et là, force m’est de constater que les performances du logiciel sont tout simplement absolument époustouflantes. Tant en matière de reconnaissance vocale, qu’en vitesse, et surtout, surtout en matière de qualité grammaticale et orthographique.

Dans ce domaine, Dragon Dictate est tout simplement génial.

Par exemple dans ce texte, j’ai dû reprendre peut-être deux ou trois homophones, un ou deux accords au maximum erronés, tout le reste était parfaitement écrit, sans faute et certainement bien mieux que je l’aurais moi-même dactylographié.

 

Les grandes différences entre Dragon Dictate et Dictée de Mac OS X

Dans Mountain Lion, Dictée est déjà pour le moins étonnante.

Nonobstant cela, Dictée me perturbe sur un point: j’ai l’impression avec ce produit que je dois savoir à l’avance ce que je vais dire et tout raconter plus ou moins d’un coup pour que les choses se passent correctement. Difficile voir impossible de revenir ensuite sur ce qui a été dactylographié par le programme. De même dans dictée de Mac OS X qui est, rappelons-le, basée sur la technologie de Dragon Dictate, il est impossible d’apprendre certains mots au programme.

Dans Dragon Dictate, vous dictez à la vitesse à laquelle vous voulez aller, vous revenez sur vos fautes, vous apprenez à votre logiciel les mots qui sont importants pour vous, comme CHUV, PPLS, Cuk, Cuk.ch, et vous n’avez plus de problèmes ensuite pour les dicter.

 Vous pouvez aller plus loin: il vous est possible de soumettre des textes déjà écrits au logiciel qui va repérer les mots que vous employez souvent et vous proposer de les intégrer à son propre système.

Ce n’est pas beau ça?

De même dans Dragon Dictate, vous pouvez placer le curseur là où vous voulez, remplacer un mot, une phrase, ce que vous voulez taper et le remplacer automatiquement par autre chose proposé dans une fenêtre spéciale par le logiciel aux propositions fortes à propos.

J’insiste sur un point très important: Dragon Dictate ne demande pas du tout que vous parliez de manière spécifique comme un ordinateur. Au contraire vous pouvez parler pratiquement normalement, à la vitesse que vous voulez, le programme répond pratiquement dans la seconde.

Pour ce faire, vous n’avez absolument pas besoin d’une connexion Internet alors que le programme Dictée de Mac OS X envoie tout ce que vous dites à un serveur qui analysera la chose et la renverra chez vous il faut l’avouer, très rapidement. Mais jamais aussi rapidement malgré tout que ce que va donner Dragon Dictate.

Ce logiciel est, comme je l’ai déjà dit, je crois, magique.

Quel travail il doit y avoir là derrière au niveau reconnaissance vocale certes, mais au niveau moteur orthographique grammatical dans la manière de composer des phrases.

Une vraie merveille.

 

En conclusion très provisoire

Je suis très loin d’avoir fait le tour complet de Dragon Dictate et pourtant, il m’apporte déjà tout ce que j’attendais de lui ou presque.

La possibilité de dicter mon texte, et ce de manière tout à fait correcte et sans me prendre la tête, avec un résultat à la hauteur de mes attentes, tant au niveau vitesse que qualité du rendu.

Par contre, je l’admets, il me reste beaucoup à apprendre pour être encore plus efficace.

Je sais que je peux encore en demander beaucoup plus à Dragon Dictate: piloter mon ordinateur, gérer mes programmes, pratiquement travailler sans mes mains lorsque je suis face à mon Mac.

Je ne sais pas si je vais utiliser cette manière de faire, il n’empêche, j’ai bien envie d’essayer.

Raison pour laquelle, tôt ou tard, je m’en vais revenir sur ce programme magnifique pour vous en dire encore plus.

Je ne peux déjà que vous recommander, si vous en avez l’usage, de faire l’acquisition de Dragon Dictate 3.

Certes, il n’est pas donné! Il coûte tout de même 149 € que vous achetiez la version avec ou sans micro-casque ce qui, à mon avis, n’est pas tout à fait correct.

La version non emballée ou celle téléchargée devrait être moins chère puisqu’elle n’inclut pas le prix du casque.

Et, oui c’est vrai, la fonction dictée de Mac OS X est elle gratuite

Il n’empêche qu’elle est immensément moins puissante que celle proposée par Dragon Dictate 3.

De plus, l’air de rien, dicter son texte n’est pas seulement un confort plus grand, mais implique une autre manière de le lire et de le regarder soi-même.

Une sorte de recul en plus assez étonnante par rapport au fait de frapper soi-même les lettres de son clavier.

Bref pour l’instant je suis totalement convaincu par la chose, ne me reste qu’à voir l’emploi sur la durée.

J’ajoute que les développeurs du logiciel ont fait un travail remarquable qui est bien loin d’un simple portage d’une version PC pour Mac. En effet, le système est magnifiquement pris en compte.

Dragon Dictate est superbement intégré à Mac OS X.

Et j’ajouterai encore que le mode d’emploi au format PDF est un modèle du genre.

Ah, encore une chose qui peut être importante: Dragon Dictate 3, c’est du lourd. En effet, il ne fonctionnera que sur Lion et Mountain Lion, et exigera 4Go sur votre disque dur. Eh oui, on n’a rien sans rien!

De tout cela je le sais, je vous reparlerai certainement.

Post-scriptum: je viens de passer mon texte dans Antidote, je dois avouer à ma grande honte que ce logiciel de correction orthographique remarque moins de fautes lorsque c’est Dragon Dictate qui écrit que lorsque c’est moi.

Je suis un peu désespéré, là.

28 commentaires
1)
yfic17
, le 22.02.2013 à 00:34
[modifier]

Post-scriptum: je viens de passer mon texte dans Antidote, je dois avouer à ma grande honte que ce logiciel de correction orthographique remarque moins de fautes lorsque c’est Dragon Dictate qui écrit que lorsque c’est moi.

A mon avis, il y en a quelques-unes qui sont passées. Surtout des non-sens.

Au fur et à mesure de votre lecture, le texte correctement reconnu passe en verre. S’il est en rouge, vous devrez répéter la phrase mal comprise.

Alors là, je prends le rouge pour le mettre dans le verre et je suis plein ! Je ne sais plus ce que je fais ; il doit avoir un ver dans le dragon. Vite, Archange Gabriel, viens nous sauver !

Je me moque, mais je suis admiratif devant un logiciel pouvant reconnaître ce que nous disons et pratiquement sans faute. Par contre, ça doit être rigolo avec un dyslexique comme moi !

2)
fxc
, le 22.02.2013 à 00:34
[modifier]

Au fur et à mesure de votre lecture, le texte correctement reconnu passe en verre.

à ta santé et à celle d’antidote (;D

PS battu par un plus rapide.

3)
Zallag
, le 22.02.2013 à 07:49
[modifier]

Je viens de voir aussi que le verre était servi …et je suis aussi certain qu’en d’autres chroniques, j’aurais repéré bien plus d’erreurs grosses ou petites, qu’Antidote eût été utilisé ou pas.

Ce logiciel est bluffant, une des raisons est qu’il a je ne sais combien d’années de mise au point derrière lui. Il me semble qu’on en parlait il y a presque vingt ans déjà ; j’avais assisté à une démonstration à Berne en compagnie d’une secrétaire de notre société souffrant de graves brûlures à une main. Par la suite, elle put travailler bien plus vite que les autres …

4)
doew
, le 22.02.2013 à 07:49
[modifier]

Merci pour cette belle prise en main!

je viens de passer mon texte dans Antidote, je dois avouer à ma grande honte que ce logiciel de correction orthographique remarque moins de fautes lorsque c’est Dragon Dictate qui écrit que lorsque c’est moi.

Il est somme toute logique qu’Antidote ne trouve pas de fautes d’orthographe. Dragon écrit ce qu’il comprend mais en utilisant des “vrais” mots. Il reste cependant de nombreuses coquilles, dues à une mauvaise compréhension. Et celles-ci sont beaucoup plus difficiles à repérer pour un logiciel qu’une “bête” faute de frappe, d’orthographe…

Ce n’est pas tout à fait exact d’ailleurs, puisqu’en fait, logiciel se plie plus à vous que vous allez lui, mais vous ne passerez pas à côté d’un certain nombre de petites choses à apprendre.

Par exemple dans ce texte, j’ai dû reprendre peut-être deux ou trois homophones, un ou deux accords au maximum erronés, tout le reste était parfaitement écrit, sans faute est certainement bien mieux que je l’aurais moi-même dactylographié.

Vous pouvez aller plus loin: il vous est possible de soumettre des textes déjà écrits au logiciel qui va repérer les mots que vous employez souvent et vous proposez de les intégrer à son propre système.

Dans l’ensemble, la qualité est tout de même impressionnante, même si une relecture/correction détaillée reste nécessaire…

5)
Philob
, le 22.02.2013 à 07:55
[modifier]

Je l’utilise aussi depuis quelque temps, essentiellement pour retranscrire des PV qui sont encore écrits à la main. Je l’utilise avec mon iPhone comme micro et ça fonctionne très bien. Cela fait que quelques jours que je l’ai et je suis aussi surpris en bien, car ce n’est pas simplement un “gadget” de geek, je gagne réellement du temps à l’utiliser d’autant plus que je ne suis pas doué du tout pour taper sur un clavier.

J’avoue que depuis 10 jours ‘j’ai chopé cette foutue grippe, ce qui fait que ma voix a complètement changé et je ne peux plus utiliser Dragon Dictate et je n’ai pas envie de faire un profil “grippe” (d’ailleurs, je tousse tellement qu’il y aurait trop de corrections à faire). Je me réjouis d’aller mieux et de continuer la découverte de ce programme aussi étonnant qu’utile.

6)
yomel
, le 22.02.2013 à 08:58
[modifier]

Nonobstant cela, Dictée me perturbe sur un point: j’ai l’impression avec ce produit que je dois savoir à l’avance ce que je vais dire et tout racontait plus ou moins d’un coup pour que les choses se passent correctement.

Programme qui a l’air très intéressant et bien au point quand même. Dommage que la fonction de dictée intégrée à macos nécessite une connexion internet…

7)
pilote.ka
, le 22.02.2013 à 09:05
[modifier]

La dictée sous Mountain Lion c’est complètement nul. Je n’ai jamais réussi à obtenir une seule phrase correcte. Taper le texte sur le clavier va plus vite.

8)
Karim
, le 22.02.2013 à 09:11
[modifier]

Salut François,

En préalable, merci de ne pas prendre ce qui suit comme une critique de ta prose ou de ton orthographe, mais bien comme une contribution à l’évaluation de l’intérêt d’un tel logiciel… intérêt évident pour celui qui écrit, mais moindre pour le lecteur.

Tout d’abord, et contrairement à ce que tu écris, je suis surpris par le nombre d’homonymes erronés ; plus qu’à l’accoutumée il me semble, mais j’y étais peut-être plus attentif. Je ne suis pas surpris de leur non-détection par Antidote, ils figurent dans des phrases assez alambiquées.

Mais ce qui me gêne le plus est l’oralité du texte. Cette fois encore, il s’agit peut-être d’un jugement conditionné, puisque tu as rapidement annoncé que tu utilisais dragon… Il est tout de même évident que l’utilisation du logiciel ne favorise pas l’esprit de synthèse ! Cela aggrave les défauts habituels : quand on ne sait pas faire court (comme moi…), les redondances, les longueurs, le manque d’organisation du texte, le style oral enfin… des défauts qui ne choquent pas dans une conversation…

À part ça, un logiciel impressionnant ! :-)

9)
François Cuneo
, le 22.02.2013 à 09:24
[modifier]

Bonjour à toutes et à tous depuis St-Luc, dans un hôtel historique, vue sur les Alpes dans un vieux salon, la belle vie quoi!

On va prendre le petit-déjeuner et aller skier.

Ça, c’était juste pour faire envie.

Et pour vous dire que j’écris avec le clavier, je ne vais tout de même pas parler dans ce salon feutré!

Les corrections ont été faites, c’est vrai que celle du verre était jolie à côté du rouge!:-)

J’ai hésité à les faire d’ailleurs, cela pouvait montrer le type d’erreurs que peut faire un logiciel et qu’on peut laisser passer avec une relecture hasardeuse.

Karim, tu as parfaitement raison sur le style différent que l’on emploie. Cela dit, je crois avoir un style oral que j’écrive à la main ou que je dicte, en tout cas dans mes articles. Pas sûr que Dragon y soit pour grand-chose.

10)
Alain Le Gallou
, le 22.02.2013 à 09:48
[modifier]

J’ai acheté ma première version de Dragon Dictate en 2009 pour la modique somme de 235.49€. Il fonctionnait déjà pas mal à cette époque. Voir mon test technique ici : http://www.legallou.com/Mac/Dictate/Test.html Notez qu’on le trouve en promotion assez souvent à l’heure actuelle à 99 €.

Je confirme la remarque de Carine. Et oui Dictate ne connaît pas @Karim. Dictate peut, avoir tendance, par ce qu’il cherche à écrire une phrase complète compréhensible, à s’éloigner de ce que vous vouliez dire à cause d’un mot mal compris.

Pour éviter cela, j’ai tendance à vérifier phrase par phrase plutôt qu’à la fin d’un long texte de dictée. Il m’est déjà arrivé à la relecture de lire une phrase qui ne veut rien dire par rapport à mon texte, mais avec le problème d’être incapable de savoir ce que j’avais voulu mettre à cette place du texte.

À surveiller aussi des erreurs de grammaire entre le verbe être et avoir. Et aussi entre ET et EST.

Pour François : j’ai fini mes croissants, je ne vais pas skier, car ici c’est le ciel bleu depuis cinq jours et 14° l’après-midi. La mer est belle.

11)
Jambo
, le 22.02.2013 à 11:23
[modifier]

À surveiller aussi des erreurs de grammaire entre le verbe être et avoir. Et aussi entre ET et EST.

Nous ne devrions pas avoir ce problème, nous suisses. En effet, nous ne prononçons pas ET et EST de la même façon. En “suisse”, ET se prononce “é” et EST “è”. :)

12)
Jean-Yves
, le 22.02.2013 à 12:33
[modifier]

Je suis très déçu. Cette appli semblait prometteuse et ouvrait des perspectives passionnantes : la “transmutation” du texte ! (François ayant corrigé, voir les trois premiers commentaires). Restait plus qu’à connecter une imprimante 3D et laisser courir son imagination ! J’ai rêvé quelques instants … ;-)

13)
ysengrain
, le 22.02.2013 à 12:42
[modifier]

La rédaction des synthèses annuelles des dossiers et événements aussi lourdes que celles des plus de 80 patients que j’ai gérés a été grandement adoucie grâce à Dragon. Un point que je n’ai jamais résolu est la différence entre “un” que Dragon traduisait par 1

14)
Migui
, le 22.02.2013 à 12:54
[modifier]

Excellente mise en bouche de Dragon Dictate, François. Merci!

Notez qu’on le trouve en promotion assez souvent à l’heure actuelle à 99 €.

Juste! C’est ce que j’ai vu récemment à Bruxelles, casque inclus. Ca commence à devenir intéressant…

Le top, pour moi, ce serait de ne plus être obligé de mettre en place le profil: non que ce soit difficile, mais cela permettrait à Dragon Dictate de transcrire des paroles de toute origine: radio, conférences,…

Je me vois mal demander à un conférencier, homme politique ou journaliste de créer un profil Dragon Dictate avant de parler. Il verrait rouge

16)
ysengrain
, le 22.02.2013 à 16:06
[modifier]

Alain, dans mes bras … La hot line de Nuance pour toute réponse m’avait envoyé un mode d’emploi !!!

18)
omni
, le 22.02.2013 à 17:51
[modifier]

Bonjour a tous, Je suis très intéressé par ce logiciel , mais je suis encore sous Snow Leopard et il me semble que la version 3 ne fonctionne qu’à partir de Lion. Ma question : les versions compatibles avec SL sont elles de bonnes qualités ? Désolé pour le style un peu rapide mais je n’ai que mon iPhone sous la main… Merci pour vos retours

19)
François Cuneo
, le 22.02.2013 à 19:23
[modifier]

Ce que je sais, c’est qu’Alain Le Gallou, qui haïssait l’idée même de passer sur Lion puis sur Mountain Lion a franchi ladite haine rien que pour pouvoir passer de la 2 à la 3.

Donc le jeu doit en valoir la chandelle!

20)
Alain Le Gallou
, le 22.02.2013 à 19:52
[modifier]

Je confirme. Je suis passé de Snow Leopard directement à Mountain Lion pour profiter des améliorations substantielles de la version 3 de Dragon Dictate.

Notez que j’avais payé 51 € pour passer de la version 1 à la version 2. Donc, acheter une version 2 sous Snow Leopard risque de vous coûter une mise à jour. ( À vérifier).

Pour ce qui est de Mountain Lion, avec mes huit gigas de RAM, je n’ai pas de souci. Je vous laisse, ayant des crêpes Suzette à faire, pour me reposer des efforts faits par François sur ses skis, et taquineries de son message 9.

21)
omni
, le 23.02.2013 à 11:37
[modifier]

Merci pour ces précisions. Je possède un MBP 15” de 2007 et passer à ML ne me tente guère. J’aime bien SL et j’hésite. Bon on verra…

23)
zit
, le 24.02.2013 à 13:08
[modifier]

Je déteste parler aux robots, c’est viscéral, et on en trouve de plus en plus sur de nombreux serveurs vocaux téléphoniques; et je ne supporte pas non plus qu’ils s’adressent à moi, bien sûr ! souvent pour me donner des ordres, en plus !

« Appuyez sur la touche étoile »

Il n’y a pas si longtemps, au siècle dernier, je décrochais mon téléphone pour réserver des billets de train pour une escapade dominicale familiale, c’est un humain, professionnel qui me répondait courtoisement, patiemment, quand la SNCF était un service public…

Alors non, parler à une machine, je n’y arrive vraiment pas, et puis je trouve ça un peu ridicule, et un peu effrayant aussi.

z (remember 2001, je répêêêêêêêêête : quand Hall 9000 n’en fait qu’à sa tête)

24)
Mirou
, le 25.02.2013 à 12:59
[modifier]

J’arrive un peu tard sur ce fil, mais j’y tenais (me fallait mes 10 doigts pour écrire, sur mon iPad, ça m’énerve d’écrire trop).

En fait, je trouve assez admirable ce Dragon Dictate. Mais..

François… Si j’aime lire tes articles, si j’attends ta page du vendredi avec impatience, c’est parce que j’aime ton style écrit. Je lis même les articles qui ne m’intéressent a priori pas. Ce que j’aime dans ton style écrit, c’est ton oralité. Une oralité un brin exagéré, qui est assez rigolote.

Or, quand tu dictes ton texte comme ici, je n’ai pas l’impression de retrouver ce style. C’est une autre forme d’oralité, que je trouves moins intéressante. Car peut-être moins exagéré. C’est paradoxal, tu écris mieux l’oral que tu ne le dictes, pour moi….

Voilà. ça m’a stressé tout le week-end de penser que peut-être tu n’écrirais plus… J’espère que je me suis stressé pour rien ?

28)
Maryline
, le 03.02.2015 à 15:55
[modifier]

Bonour, toutes vos précieuses information dates d’un bout de temps mais j’essaie toute de même… Une question non résolue par l’aide chez Nuance… Après l’installation j’ai pu soumettre deux transcription (sous l’onglet outil) afin d’optimiser les retranscription de paroles saisie par Dictaphone (ce que j’utilise principalement avec ce logiciel!!). J’ai « ré-écrit ce qu’il m’avait été proposé, tout en pouvant ré-écouter ce que j’avais effectivement dit. Après deux fois, il y a eu amélioration maiiiiis ce n’est pas encore tout à fait cela :-(… Après ces deux ultimes fois je n’ai plus eu cette option dans les outils. Je ne sais pas vous mais les proposition sont:Formatage automatique/Paramètre du microphone/Apprentissage voix/Apprentissage vocabulaire et en dessous directement Transcription… donc plus de proposition: soumettre une transcription. J’ai ré-installé le programme, créer un nouveau profile, le technicien m’a fait reformater mon profil mais rien n’y fait… Voilà, si quelqu’un peu m’aider cela serait très sympa. Une toute belle journée à tous