Profitez des offres Memoirevive.ch!
Des livres sur la photo pour ce début 2013

Commençons par deux livres consacrés à... la création de livres photo sur Internet.

Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai toujours été désemparé lorsqu’il s’est agi de faire des livres à partir des mes photos.

Je fais comme une sorte de blocage.

Par où commencer? Profiter du service Apple, donc passer par iPhoto?

Il est vrai que jusqu’à ce jour, ce qui me semblait le plus intéressant était le module proposé depuis presque toujours par Apterure.

Mais les choses ont changé: dois-je profiter du nouveau module de livres sur Lightroom 4?

Une fois le problème technique de choix du produit et accessoirement, le problème financier résolu, en reste un autre, et pas des moindres!

Comment faire pour ne pas tomber dans les... clichés?

Par où commencer?

Faut-il créer un scénario, une histoire, intégrer un texte, et pas uniquement un des commentaires bébêtes, que l’on ne supporte plus à la deuxième vision et qui ne font rire que nous?

Eh bien j’ai mes réponses.

Et ceci grâce justement à ces deux livres qui me servent de première partie à cet article.

Le premier, qui répond en fait à mes questions fondamentales de comment faire pour que ce soit beau et un tout petit peu pérenne, c’est Concevoir son livre de photographie –Editing, Mise en page-Impression, par Gildas Lepetit-Castel, chez Eyrolles.

image

Certes, ce livre s’adresse plutôt aux photographes professionnels qui désirent imprimer à "large échelle" et qui désirent sortir un livre qui est une alternative ou un prolongement à une exposition, mais si mon livre photographique est important pour moi, il n’y a pas tellement de raison que je pratique différemment, notamment sur les choix, que si je le présente à d’autres. Si je me lance dans un truc pareil, c’est que j’estime que le thème est important, donc je vais me donner autant de peine pour moi que je l’aurais fait si ce livre était pour d’autres.

L’auteur commence par poser les bonnes questions:

Pourquoi le livre et êtes-vous prêt à vous investir?

Quel est le public visé, et surtout, comment sélectionner mes images?

Idée intéressante pour répondre à cette question: il peut être intéressant partir de tirages papier, même si l’on est en numérique, pour comprendre la lecture de votre image sur un tel support, qui n’est pas la même que sur écran.

Cela dit, nous avons des logiciels performants qui nous aident à faire des choix.

Et puis, l’auteur nous propose par exemple de pratiquer totalement différemment de tout ce que nous faisons d’habitude: prendre du temps. Créer un livre peut être long, très long. 

Étaler les choix d’image et la conception d’un livre sur plusieurs mois permet d’avoir également un certain recul sur la chose.

Puis vient le choix du format, de ses incidences réciproques avec les images, de la mise en page.

Comment gérer les doubles pages et la couverture par exemple, l’importance des fonds perdus, et tout ce qui peut être important pour coller avec le message que l’on veut faire passer.

Le chapitre relatif aux devis sera en particulier intéressant pour les professionnels. Le livre que l’on tire à quelques exemplaires, voire à un seul, n’est pas vraiment touché par ce chapitre. Nonobstant, il est intéressant parce qu’il touche aux choix de texture de papier, de la couverture, ce qui peut être important pour nous également, même si nous réalisons le livre à titre privé, pour autant que notre prestataire nous offre quelques choix, ce qui est souvent le cas.

Le dernier chapitre touche aux retouches et recadrages à prévoir en vue de l’impression.

Quelques regards extérieurs de professsionnels spécialistes pour chaque chapitre apportent encore les petits conseils qui font tilt, ou pour le moins, qui vont peut-être vous être utiles.

Un chouette livre, pas compliqué, mais pas tout simple non plus, fort utile même si vous ne pensez pas dépasser votre exemplaire personnel.

Bien évidemment, il prendra toute son ampleur pour celui qui veut se lancer dans un grand projet.

23.75 €, 166 pages richement illustrées, du tout bon

Passons au deuxième livre sur le sujet des livres photo: Créez vos livres photo avec Lighroom, de Céline Jentzch et Gilles Theophile, que nous connaissons bien sur cuk, livre paru chez Eyrolles.

 

image

 

Depuis la version 4, Lightroom nous permet, en collaboration avec le service Blurb, un des meilleurs à ce que l’on m’a dit. Cela dit, vous pouvez également exporter notre réalisation, nous le verrons, en PDF ou en JPEG

Vous l’avez compris: ce livre, contrairement au premier, est ciblé sur les utilisateurs de Lightroom qui visent à réaliser leur livre photo personnel: moi quoi! Vous peut-être. Rien n’empêche toutefois une plus grande diffusion de vos images via l’export PDF et un imprimeur.

Il est clair que la création de livres était le grand manque de Lightroom jusqu’à cette version 4.

Cette fonctionnalité importante et attendue est enfin de la partie, il serait temps d’en profiter et Céline et Gilles nous guident de manière claire et précise.

Nous passons par une étude approfondie du module "Livres", et passons ensuite sur l’étude des structures de pages offertes par Lightroom. Les auteurs n’ont pas peur de commencer leur chapitre par une petite pique sur la relative rigidité de ce module livre malgré la présence de 180 modèles, critique vite pardonnée par le simple fait que nous nous trouvons sur la version 1 du module, et par le fait, brillamment développé par la suite, des, malgré tout, grandes possibilités de personnaliser sa mise en page.

Les auteurs nous expliquent comment choisir nos images, plus sur un plan technique que philosophique (cette vision étant réservée à la deuxième partie), avec un bref rappel de quelques notions de développement, et quelques conseils sur l’épreuvage à l’écran.

Viennent ensuite les chapitres qui constituent une sorte de pas-à-pas bourrée de conseils que l’on peut presque suivre point par point (principe du pas-à-pas il est vrai).

Tout y passe: mise en page, placement des photos, couverture, textes, exportation vers Blurb, un fichier PDF ou du JPEG.

Viennent ensuite des conseils généraux sur la bonne réalisation d’un livre, et trois chapitres traitant de livres spécifiques: voyage, famille, mariage.

Là aussi, un très bon ouvrage, également richement illustré, avec de belles captures d’écran de Lightroom, ce qui ne va pas de soi avec ce programme, je peux vous l’assurer!

19 € pour 172 pages bien investis, en particulier si vous êtes utilisateur de Lighroom, ce que ne je peux que vous conseiller de devenir, si ce n’est pas déjà le cas.

 

Je pensais ici passer très vite sur le 4e livre, Photo de studio et retouches, par Scott Kelby, chez Eyrolles, et ce non pas parce que livre n’est pas bon, loin de là, mais parce que je ne n’allais tout de même pas lire un bouquin sur une chose que je ne ferai jamais: du studio justement.

 image

Cela dit, je n’imagine pas une seconde que le monde se limite à mes intérêts, et pour toi, lecteur cukien, avec l’esprit de sacrifice qui caractérise les rédacteurs de cuk.ch, j’ai donc au départ parcouru rapidement ce livre qui m’avait l’air tout simplement passionnant pour celui qui a le matériel et qui studiotise déjà, peu ou prou.

En effet, la structure des chapitres est toujours la même (sauf le premier qui est plutôt du domaine des conseils de base) et me semble fort intéressante:

  1. on vous donne la situation de départ
  2. on vous donne le type d’éclairage
  3. on montre en studio comment pratiquer (plan, jeu du modèle, etc.)
  4. on passe sur l’ordinateur et l’on corrige et retouche là où c’est nécessaire avec Photoshop

C’est super bien illustré, et je dois dire que les photos finales de l’auteur sont pour le moins convaincantes.

Et quand je vous parle d’illustrations: contrairement à ce que proposent les livres de ce type habituellement, avec des plans standard, ici, nous avons du vrai de vrai, avec une vue de dessus.

image

Et finalement, je me suis laissé prendre, et j’ai passé bien plus de temps sur ce livre que je ne pensais le faire au départ

Non...

Ne me dites pas que le studio va commencer à me titiller...

Non...

Je vous en supplie, retirez-moi ce livre de la vue!

Je n’ai pas les sous pour m’équiper!

Rhaaaaaaa…

Bon…

Quoique…

J’ai déjà l’appareil, le programme, le livre… il ne me reste plus qu’à acheter les lampes, les déflecteurs, les fonds, me trouver des modèles, et trouver un local à louer pour mettre tout ça dedans.

Finalement, avec un peu de bonne volonté, ça devrait être possible.

Et je crois que Madame K ne lit pas les articles sur les livres qui parlent photographie.

Finalement (bis), ça devrait le faire!

Un super bouquin pour qui s’intéresse au domaine de 238 pages pour 24.70 €

Terminons par un livre qui est plus dans mes cordes personnelles: Photographie de concert, guide pratique, par J. Dennis Thomas, chez Eyrolles.

image

 

Ce livre commence par une présentation du matériel de base, et de certaines généralités techniques.

Habituellement, je suis fatigué par cette répétition générale de ce que nous sommes sensés savoir, et que si nous ne savons pas, nous n’avons qu’à apprendre dans des livres sur la photographie débutante.

Mais là, d’une part, ce n’est pas trop long, et comme c’est plus spécifiquement ciblé sur la photo de spectacle, je pardonne.

Viens, Denis, que je te dépose un baiser sur le front.

Viennent ensuite toutes les conditions d’écoute de vos groupes préférés: bar, festival, petite salle, stades et j’en passe.

Quels objectifs emporter, flash pas flash et si oui pourquoi, dans quel but, réglages du boîtier, coulisse ou pas coulisse, tout y passe.

L’auteur fait parfois, à juste titre, la différence entre le professionnel et l’amateur: en effet, le premier aura accès aux premiers rangs, à la scène, pas l’amateur qui se fera en plus choper son appareil s’il mitraille avec un reflex depuis des endroits très proches de la scène.

Le chapitre 9 est consacré au cadrage et à la composition, et ce de manière assez détaillée. Intéressant chapitre d’ailleurs.

Le chapitre 10 est consacré à l’édition de vos images dans un logiciel dédié. Intéressant lui aussi. Même si certains conseils sont un peu léger (comment récupérer une image toute verte (mais voui mais voui, toute rouge, toute verte, c’est assez fréquent avec les projecteurs) en cliquant un peu partout sur l’image avec l’outil balance des blancs.. bôf...), d’autres sont plus utiles. L’auteur prend d’ailleurs parti de vous conseiller le recadrage logiciel de vos images. Pourquoi s’en priver nous écrit-il, si l’image en est drastiquement améliorée, et puisqu’on a la matière (avec les 36 MP du D800, personnellement, je ne m’en prive pas, je peux vous le dire!).

Le dernier chapitre est consacré à l’obtention d’une accréditation et à la diffusion de vos images.

Bref, un tout complet, avec de belles images.

En gros, je ne suis pas trop fâché avec les miennes, et je vois que dans un domaine au moins, je ne fais pas tout faux!

18.91 €, 200 pages.

Allez, ce n’est pas tout ça!

Bon week-end à tout le monde!

7 commentaires
1)
zit
, le 15.02.2013 à 01:17
[modifier]

Cela dit, je n’imagine pas une seconde que le monde se limite à mes intérêts, et pour toi, lecteur cukien, avec l’esprit de sacrifice qui caractérise les rédacteurs de cuk.ch, j’ai donc au départ parcouru rapidement ce livre qui m’avait l’air tout simplement passionnant pour celui qui a le matériel et qui studiotise déjà, peu ou prou.

Alors là, je dit bravo, c’est au chef de montrer l’exemple à ses troupes, c’est un honneur d’essayer de se montrer digne et à la hauteur d’un tel sommet d’abnégation et de probité !

D’autant plus que de nos jours, on trouve de magnifiques choses en flashes de studio, légères, compactes, voire autonomes sur batterie LiPo pour les plus mieux, avec pilotes LED, aucun défaut, ne serais–ce le prix…

Par contre, la couv dudit bouquin, je ne sais pas si c’est mon écran, mais la pauvre fille a l’air d’être tombé dans un pot de barbapapa à la framboise génétiquement modifiée, ça fout les chocottes !

z (la photo de concert, mais, ça n’intéresse personne ! je répêêêêêêêêêêêête : de toute façon, sauf à l’iPhone, c’est interdit, point.)

2)
François Cuneo
, le 15.02.2013 à 06:50
[modifier]

Je sais disciple Zit, je sais, j’abnègue et et probe au quotidien pour toi, pour te montrer l’exemple, le but à atteindre (et Dieu qu’il est haut) et pour le bonheur et la plénitude des lecteurs.

Quant à la couverture, j’ai pris une capture d’écran de la couverture du site d’Eyrolles. La vraie est beaucoup moins criarde.

4)
Laurent Vera
, le 16.02.2013 à 10:52
[modifier]

Le livre sur le studio, je crois que je vais craquer, par contre pour les concerts, je ne pense pas que Zit ou toi ayez réellement besoin de conseils… Quant aux commentaires, je pense avoir déjà battu le record.

5)
François Cuneo
, le 16.02.2013 à 11:44
[modifier]

Ben évidemment! Facile de casser mon record juste en écrivant un commentaire rien que pour me battre!

Non… Merci pour tes compliments!

6)
cerock
, le 17.02.2013 à 00:12
[modifier]

Choix de livre intéressant que je découvre maintenant. Je n’ai jamais été fan des modèles tout fait d’iPhoto, des grands labos (qui proposent presque tous leurs logiciels) ou même d’Aperture (si si il y a des personnes qui utilisent aperture)

7)
Desimages
, le 24.02.2013 à 21:57
[modifier]

J’ai commencé à me lancer dans la découverte du module livre de Lightroom, puis je me suis senti comme freiné par des commentaires plutôt dégatifs lus ici et là au sujet de Blurb. quelqu’un par ici a-t-il déjà essayé ce service ? Merci d’avance de vos retours.