Profitez des offres Memoirevive.ch!
Préservez-moi de mes amis, mes ennemis je m’en charge!
Et dire que depuis des décennies, lorsque mes connaissances avaient besoin d'un conseil sur l'utilisation de leur Mac, elles me consultaient!
 
Pour justifier le titre de cette humeur, je dirais que François est l'ami dont il est question. Je l'ai écouté, j'ai craqué et j'ai acheté un iPad... mini d'accord mais iPad quand même.
 
Et là, c'est l'horreur car rien ne marche comme je le voudrais.
Tenez, un exemple: je lance Safari et je ramène un fichier avi...
Qu'en fais-je? Dans un premier temps, rien. Je me dis que je m'en occuperai plus tard. Plus tard! Il est passé où ce fichier xxxx.avi? Il doit bien être quelque part puisque je l'ai ramené, même que ça a pris un bon bout de temps!
 
Rien dans Safari ne me permet de désigner un dossier "Downloads" mais j'imagine qu'Apple a bien prévu ça, non?
Qu'a cela ne tienne, je vais lancer une recherche générale. Un coup de pouce vers la droite et voilà le champ "Rechercher dans l'iPad". Je tape xxxx...rien! Je tape xxx...toujours rien! Bon sang, j'ai des sueurs froides: il paraît que les nouveaux OS qu'Apple nous prépare vont aller dans cette direction.
 
Lorsque je ramène un fichier (et que je ne le perd pas), je dois "ouvrir avec..." OK, mais où va-t-il se nicher? Disons que je l'ouvre avec GoodReader, il ira dans les documents gérés par GoodReader. Très bien... mais il ne sera plus trouvé par une "recherche dans l'iPad". Pour le trouver, dans quelque temps, je devrai me souvenir qu'il est dans GoodReader...
 
Autre cas de figure: je ramène un fichier .rar. Pour le décomprimer, je l'ouvre dans iZip par exemple. Pour le lire je dois utiliser VLC (ou mieux MPlayer) car Video ne lit pas les fichiers avi. Il se trouve donc dans les documents iZip mais pas dans les documents VLC. Excusez-moi, mais quel bordel! Si chaque application stocke ses documents dans un endroit qui lui est propre; bonjour la recherche!
 
Il semble que le seul moyen de parvenir à mes fins soit d'utiliser le "Cloud" ou bien DropBox
 
je suis inquiet d'être le seul à m'inquiéter, de constater que des personnalités éminentes s'en arrangent et je me dis que, peut-être, n'ai-je rien compris. Quand je lis l'article d'Anne sur les traitements de texte et les commentaires qui l'accompagnent, je suis surpris que tout le monde trouve normal de ne pas pouvoir choisir l'endroit où l'on peut rassembler ses documents, de devoir passer par le réseau pour tout gérer dans un même dossier. Mes informations vont traverser l'Atlantique dans les deux sens pour revenir à leur point de départ. Sachant que le Patriot Act s'applique sur toutes les informations qui transitent par les USA, je me dis que c'est une manne pour la NSA que tous ces textes qui devraient nous être personnels mais que nous semons sans soucis à tous vents. Voir cet article de Macbidouille
 
Si, effectivement, je n'ai pas tout compris, je saurais gré à un gentil cukien de se proposer pour me donner des leçons d'IOS 6.
41 commentaires
1)
François Cuneo
, le 01.04.2013 à 07:58
[modifier]

D’abord, désolé de publier si tard (on va partir en vacances comme expliqué hier), mais l’article prévu pour aujourd’hui n’est semble-t-il pas prêt.

J’espère que tout va bien pour son auteur.

Merci donc à Guru de prendre la relève.

Et j’abonde dans la critique!

Bon lundi de Pâques à tout le monde!

2)
Filou53
, le 01.04.2013 à 08:16
[modifier]

Beau coup de g…

Je suis tout à fait du même avis

ou alors comme le dit Guru, je n’ai peut-être pas tout compris non plus.

Et j’en ai un peu ras le bol de ces diktats continuels d’Apple sur ce qu’il faut faire et ne pas faire ! Ma liberté, elle est où dans tout cela ???

Mais évidemment faute de mieux, je continuerai à manger des pommes ;-)

Une pomme chaque jour…

3)
ysengrain
, le 01.04.2013 à 08:49
[modifier]

J’approuve ce qui est exposé dans ce billet. Néanmoins, il a bine fallu lors de la conception d’un nouveau “paradigme informatique” tel qu’iOs choisir de ne plus perturber les new-users avec des modes de fonctionnement datant de ….

Et j’en ai un peu ras le bol de ces diktats continuels d’Apple sur ce qu’il faut faire et ne pas faire ! Ma liberté, elle est où dans tout cela ???

Ta liberté réside dans le choix, toujours possible d’abandonner l’outil qui ne te convient plus. Sauf qu’avec Apple, on est pas seulement dans le raisonnable.

4)
Leo_11
, le 01.04.2013 à 09:02
[modifier]

C’est exactement pour ça que je ne vais pas acheter ni d’iPad ni d’iPhone… impossible de s’organiser comme on e veut avec leur système… à n’y rien comprendre…

5)
Kermorvan
, le 01.04.2013 à 10:04
[modifier]

Il y a plus grave.

Je suis surpris que personne ne se soit intéressé au phénomène de destruction du courrier qui passe par iCloud, dès lors que celui-ci déplaît à Apple.

Il suffit d’incorporer à votre courrier un lien internet censuré, et hop ! le courrier est détruit.

Et rien ne vous prévient de cette disparition.

6)
Alain Le Gallou
, le 01.04.2013 à 10:37
[modifier]

C’est l’une des raisons pour laquelle je suis passé à Android avec l’impossibilité sous IOS de :

– Gestion multi-niveau de mes dossiers photo

– Lecture des clefs USB sans jailbreak

– Ne plus perdre mon temps à utiliser iTunes pour mes mises à jour (données & logiciel)

Et ceci bien que je suis sur Mac depuis un Mac SE

7)
Barzi
, le 01.04.2013 à 11:17
[modifier]

Lorsque j’ai acheté mon premier iPad, je pensais qu’il remplacerait mon ordinateur portable dans 90% des cas. Il faut dire que je suis enseignant et responsable informatique dans mon école.

J’en suis à mon deuxième iPad, et j’avoue que j’en suis revenu. Mon iPad a remplacé mon ordinateur portable dans moins de 10% des cas. N’étant pas un joueur, je ne l’utilise aujourd’hui surtout que pour lire (et je pense le remplacer par une liseuse, plus légère et avec un écran e-ink plus agréable), pour naviguer un peu sur le web, pour chater et comme second poste de télévision.

Pour ce qui est de la navigation, je l’utilise de moins en moins; car entre les sites qui nous redirigent automatiquement vers des versions mobiles inadaptées, le “mouse-over” impossible qui rend la plupart des menus déroulants ou autres fonctions inutilisables, l’anti-ergonomie complète de choses aussi triviales que le copier-coller d’adresse ou de texte (et on ne parle même pas de la sélection), la navigation devient pénible. Pour le chat, l’absence de clavier me fait toujours utiliser de préférence mon Mac.

Que reste-t-il à l’iPad? La consultation de documents interactifs, par exemple… à condition de passer outre tout le contenu Flash…

Même pour mon journal, j’ai abandonné la version électronique pour me réabonner à la version papier!

Bref, l’iPad est une machine exceptionnelle, mais dont les fonctions sont volontairement bridées, à un tel point qu’il est devenu pratiquement inutilisable et surtout mauvais pour mes nerfs, de constamment être bloqué par des limitations logicielles. Il y aurait pourtant un tel potentiel derrière…

J’en veux beaucoup à Apple de croire que tous ses clients sont des analphabètes informatiques ou des enfants de 2 ans. Une gestion efficace de profils permettrait pourtant à chacun de pouvoir accéder au niveau de fonctions et de difficulté qu’il désire… le problème est que j’ai de plus en plus le sentiment que Mac OSX prend exactement le même chemin, au point que moi, Applefan absolu depuis toujours, je me suis remis sérieusement à Linux, laissant de plus en plus de côté l’écosystème dictatorial d’Apple.

J’étouffe sous iOS!

8)
Jean-Yves
, le 01.04.2013 à 11:28
[modifier]

Aux dernières nouvelles, la Commission européenne réfléchirait à un système de taxation sur l’exportation et l’importation des données traversant l’Atlantique … :-)

9)
Karim
, le 01.04.2013 à 12:05
[modifier]

Ce qui est amusant, c’est qu’il fut un temps où Mac OS mettait en avant son ergonomie, en vantant le fait que l’utilisateur n’avait pas à se soucier de l’application, mais seulement des documents. C’était par exemple symbolisé par l’absence d’extension sur les fichiers Mac.

Ça me parait tomber sous le sens d’une logique élémentaire : je rassemble dans un même dossier divers documents ayant trait au même thème, dont l’un s’ouvrira sous pages, l’autre sous numbers, l’autre encore sous Aperçu… Sous iOS, je dois d’abord réfléchir avec quelle application je l’ai créé… et tous mes documents que je souhaite rassemblés dans le même dossier seront éparpillés dans les gestionnaires de documents de chaque application… Alors je veux bien admettre avoir de vieux réflexes informatiques, mais il faut qu’on m’explique, car cela relève plutôt des bases de toute organisation de docs.

Quant à l’organisation des fichiers avec Icloud, je rigole… Un seul sous-dossier possible ! Ça doit être pour ceux qui ne classent que la correspondance avec grand-mère. Quand il s’agit de classer des milliers de docs textes, tableurs, images, on oublie, et on revient au génial Dropbox.

J’ai aussi cédé aux sirènes de la consommation en achetant un iPad mini… Et comme d’autres ici, finalement je ne m’en sers que de liseuse (sans écran retina, bof). Pour faire bonne mesure, j’ajouterai que mes gamins apprécient beaucoup les jeux iOS.

10)
Macmaniac
, le 01.04.2013 à 12:09
[modifier]

Mais quel jour sommes-nous ?

Ha ! oui, je comprends mieux :-)

Allez, Guru, dis nous que c’est pas vrai, que tu l’adores, ton iPad !

11)
Pierrodu21
, le 01.04.2013 à 12:29
[modifier]

Lecteur de Cuk.ch depuis des années j’ai d’abord cru à un poisson d’avril ! Après relecture je me rends compte que non…

J’utilise uniquement des Mac depuis 1998 et l’iMac Bondi Blue, j’ai découvert l’iPhone en 2008 avec l’iPhone 3G, mon cinquième iPhone, l’iPhone 5, me rend tous les jours de nombreux services et je rédige ce commentaire depuis mon troisième iPad !

Quelle surprise donc en lisant cette humeur et les commentaires en dessous ! Depuis l’iPad, je n’utilise quasiment plus mon MacBook Air qui est réservé à quelques tâches que l’iPad ne peut pas encore effectuer comme l’utilisation de la Créative Suite d’Adobe ou l’utilisation de mon vieux scanner.

Pour tout le reste, l’iPad est devenu ma machine principale et je ne prends d’ailleurs plus que ce dernier lorsque nous partons en congés ou en déplacement !

En relisant l’humeur de Guru je comprends sa frustration. Oui, l’iPad change les habitudes que nous avons pu avoir pendant des années, mais est-ce si grave ?

Aujourd’hui, ma grand-mère, de 88 ans !, utilise son iPad tous les jours et sait toute seule envoyer et répondre à ses emails, consulter des recettes de cuisine sur Marmiton, appeler en vidéoconférence ses filles avec Skype, passer les photos de son appareil photo à son iPad et j’en passe.

Pourtant, elle n’a jamais touché ni voulu toucher un ordinateur de sa vie !

L’iPad est une révolution et bouleverse les habitudes. Je ne pense pas que la fin de l’ordinateur traditionnel soit proche et je suis bien d’accord qu’iOS est perfectible et qu’il pourrait permettre aux utilisateurs avancés d’avoir accès au système de fichiers plus facilement, mais l’iPad permet à des millions d’utilisateurs qui n’avaient pas accès à l’outil informatique jusqu’à présent de pouvoir profiter d’Internet et des milliers d’applications disponible pour cette tablette.

Pour Guru, je pense que pour profiter pleinement de cet outil merveilleux il faut accepter de changer ses habitudes… Sur l’iPad, une action est liée à une application. Tu veux voir un film ? Ouvre ton application de lecture vidéo. Modifier une présentation ? Ouvre Keynote. Retoucher une photo ? C’est dans iPhoto !

Une fois que tu seras habitué, tu ne pourras plus t’en passer !

12)
Batisse
, le 01.04.2013 à 12:37
[modifier]

Nonobstant le fait incontournable que nous sommes le premier du mois…

le “mouse-over” impossible qui rend la plupart des menus déroulants ou autres fonctions inutilisables

Pour le coup l’iPad – ou même Safari – n’y est pour rien. Le site est tout simplement mal fait car on doit pouvoir y naviguer sans avoir recours au mouse-over, un aveugle ne pourrait le parcourir. Or un site inaccessible aux non-voyants est tout simplement mal fait et ne respecte pas les standards ; même chose pour ce qui est du contenu en Flash.

13)
Filou53
, le 01.04.2013 à 12:46
[modifier]

Ta liberté réside dans le choix, toujours possible d’abandonner l’outil qui ne te convient plus. Sauf qu’avec Apple, on est pas seulement dans le raisonnable.

Je suis bien d’accord avec toi sur le principe

mais le problème c’est que j’ai l’impression d’être de moins en moins libre:

– on nous tue les flux RSS dans Safari

– pas mieux chez Google

– on nous tue les notes dans Mail

– iDisk a été supprimé mais iCloud n’a pas l’air de fonctionner correctement au niveau Core Data (ou en tout cas n’est pas simple du tout à mettre en place pour les développeurs – voir le débat sur MacGé)

Bref, pourquoi changer des choses qui fonctionnent bien ? Juste pour changer comme c’est devenu trop souvent la mode maintenant ??

Proposer une alternative, oui bien sûr, mais supprimer arbitrairement ???

Mais je reconnais que la concurrence ne fait guère mieux et que vu la satisfaction que je tire encore d’Apple, je ne changerai pas de sitôt.

Qui aime bien châtie bien, non ??

14)
Karim
, le 01.04.2013 à 12:46
[modifier]

C’est une belle histoire que celle de ta grand-mère, Pierrodu21 ; j’ai essayé avec ma tante qui a 5 ans de moins, l’ipad qui nous semble si intuitif est encore plus rétif à ses doigts arthrosés que l’ordinateur : elle ne pourra jamais tourner de pub pour Apple.

Plus sérieusement, sans doute s’agit-il de deux usages qui s’opposent, on le comprend avec les gentils conseils que tu donnes à Guru, l’usage personnel et l’usage professionnel. C’est ce que je montrais dans mon commentaire précédent avec le classement de nombreux documents éparpillés entre les applications alors qu’on souhaiterait les trouver regroupés logiquement dans un même dossier. Et encore, cette dichotomie ne résiste pas à l’analyse. Rien que mon courrier personnel ne se satisferait pas d’Icloud et de son unique sous-dossier. Sans compter, encore une fois, le courrier écrit sous une appli, l’autre courrier écrit sous une autre…

Et puis si on pouvait réserver le mot Révolution à Copernic ou Robespierre, n’en déplaise à Apple…

15)
Pierrodu21
, le 01.04.2013 à 13:58
[modifier]

@Karim

Je suis d’accord avec une partie de ton analyse : l’iPad n’est pas adapté pour tout le monde ET il est aujourd’hui plus simple de réaliser certaines actions sur un ordinateur plutôt que sur une tablette.

Par contre, tes deux exemples me semblent mal choisis…

J’ai actuellement 10 dossiers principaux et 27 sous-dossiers pour la gestion de mes emails et tout ça se synchronise parfaitement entre l’iPad, l’iPhone et le Mac, voici un petit aperçu : https://www.dropbox.com/s/nddjmc32r6pmuwp/Photo%2001-04-13%2013%2029%2029.png

Et si tu ne sais plus quelle application tu as utilisé pour créer un document, tu n’es pas obligé d’utiliser iCloud ! Dropbox, pour ne citer que lui, te permet de garder une structure par dossier et de nombreuses applications tirent parti de Dropbox sur l’App Store… Encore un exemple : https://www.dropbox.com/s/rg33qj5xgz2p887/Photo%2001-04-13%2013%2035%2027.png

Pour le mot “révolution” tu as raison et je te présente mes excuses, les équipes marketing l’utilisent à tout va et on a tendance à oublier son sens premier aujourd’hui…

16)
Karim
, le 01.04.2013 à 14:11
[modifier]

@Pierrodu21

Hé hé ! je parlais de courrier postal… de documents écrits sous un traitement de textes.

Quant à Dropbox plutôt qu’icloud, c’est exactement ce que je disais… C’est donc bien le choix d’Apple avec Icloud et ce revirement avec une entrée par les applications plutôt que par les documents qui ne vaut pas un clou…

17)
Anne Cuneo
, le 01.04.2013 à 14:27
[modifier]

Quand je lis l’article d’Anne sur les traitements de texte et les commentaires qui l’accompagnent, je suis surpris que tout le monde trouve normal de ne pas pouvoir choisir l’endroit où l’on peut rassembler ses documents, de devoir passer par le réseau pour tout gérer dans un même dossier.

Attends une seconde, guru, tu es en train de faire l’erreur que beaucoup d’entre nous ont commise au début: tu demandes à ton iPad ce que fait ton ordinateur. Mais l’iPad n’est pas un ordinateur. Je répète ce que j’ai dit dans mon article auquel tu fais allusion: le Newton était un mini-ordinateur, avec dossiers etc. L’iPad que nous avions vu comme un autre Newton, ou un Mini-Mac, n’a pas été conçu pour cela.

En dépit de ce que mille Cassandres ont vu dans le marc de café, l’iPad n’a pas remplacé l’ordinateur. Il le seconde. Je vais illustrer par un exemple, le mien, au moins je le connais bien.

Un de mes lieux de travail, c’est la British Library de Londres, où je vais lorsqu’une certaine catégorie d’ouvrages nécessités par mes recherches ne se trouve pas en Suisse. J’y suis allée pendant des années avec mes ordinateurs portables. Tu arrives là-bas, il y a un super réseau hi-fi, on commande ses livres par informatique, tout baigne. Et bien sûr on lit, on écrit, et si nécessaire, on va faire des photocopies (35 pence pièce ou 42 ct d’Euro ou 50 ct suisses).

Le mois dernier, je me relevais des suites d’un accident qui m’interdisait de porter des poids, je suis donc allée à Londres avec ma brosse à dents et un minimum absolu d’habits, et j’ai remplacé mon ordinateur (un Mac 11”) et son chargeur par mon iPad mini pourvu d’un clavier externe (540 g chargeur compris au lieu d’1.4 kg). A la British Library j’ai commandé comme d’habitude, j’ai lu en ligne comme d’habitude, j’ai écrit comme d’habitude, j’ai relevé mon courrier comme d’habitude, j’ai surf sur le net, lu cuk, Le Monde, la NZZ, le Washington Post, the Guardian, comme d’habitude.

Et puis il y a tout ce que je n’ai pas fait comme d’habitude: j’ai sauvegardé ce que j’avais écrit avec iA Writer dans dropbox en attendant de l’incorporer à ma recherche. Au lieu de faire des photocopies isolées, j’ai photographié les pages avec une application scanner qui m’a rendu ensuite un texte. J’ai filmé une scène particulièrement drôle à la cafétéria. J’ai enregistré une conférence sur le sujet de ma recherche tout en prenant des notes pour me repérer. J’aurais pu faire une partie de ces choses avec le Mac, mais je ne les aurais pas faites, parce que mettre son ordinateur dans sa poche ou devoir le porter dans un sac à dos, ce n’est tout simplement pas la même chose.

Et oui, l’iPad, mini ou pas, dans lequel je t’écris en ce moment, cher Guru, n’a pas encore de correcteur genre Antidote. Par contre il dispose d’une batterie de dictionnaires achetables, il te permet de lire des livres épais sans t’encombrer (pour mes recherches, j’ai téléchargé les oeuvres complètes de Dickens, que je lis où que j’aille).

Bref, Guru, si tu veux des leçons non pas tant en iOS 6 qu’en utilisation de l’iPad, je suis à ta disposition.

PS. J’ai acheté le iPad1, que j’ai aussitôt revendu parce que je n’en voyais pas l’utilité, quelqu’un m’a refilé un iPad 2, que j’ai aussitôt refilé plus loin pour les mêmes raisons, puis un ami m’a offert un iPad 3 et je n’ai pas osé m’en débarrasser parce que c’était un cadeau d’amitié – et j’ai appris à m’en servir.

18)
Alain Le Gallou
, le 01.04.2013 à 14:31
[modifier]

la concurrence ne fait guère mieux

Et bien si, sur le point décrit par @Guru, la concurrence fait mieux.

La gestion des dossiers et sous-dossiers existe, comme @Karim le demande, je le cite : « Ça me paraît tomber sous le sens d’une logique élémentaire : je rassemble dans un même dossier divers documents ayant trait au même thème, dont l’un s’ouvrira sous pages, l’autre sous numbers, l’autre encore sous Aperçu… ».

Exemple mes fichiers créés dans Dropbox dans une structure en sous-dossier peut être lu par m’importe quelle application sous Android.

Et le fichier n’est pas dupliqué dans chaque application qui l’utilise.

Et il existe des applications gestionnaires de fichiers, si Dropbox ne vous suffit pas.

En résumé j’ai trouvé sous Android la totalité de mes usages de l’iPhone et l’iPad avec en plus la flexibilité.

19)
Alain Le Gallou
, le 01.04.2013 à 14:47
[modifier]

@Anne Cuneo comme la grand-mère de @Pierrodu21 ce que tu d’écris c’est du pur mono-applicatif et mono-client toi. Et c’est suffisant pour ton activité. Ton choix iPad est donc suffisant.

Dans les affaires c’est impossible exemple simple : Un commercial doit avoir un sous-dossier pour chacun de ses clients. Sinon, un clic de travers et le client A va voir la proposition du client B. La structure d’écrite par @Karim est impérative dans les affaires.

À ce soir, il y a un grand soleil chez moi, rare en cette saison.

20)
Batisse
, le 01.04.2013 à 16:07
[modifier]

@Alain Le Gallou

À mon humble avis la gestion de clientèle en professionnel pour une entreprise passe par une base de données comme Filemaker Pro installée sur le réseau de la boutique et le commercial est équipé de l’application terminale qui va bien sur son iPad ou son iPhone. Une hiérarchie de dossiers et sous-dossiers sur son ordinateur relève du bricolage et reste à la merci de tout incident système entraînant la perte irrémédiable des données sans compter la galère de synchronisation des informations avec les collègues.

Et pour les petits budgets il y a Bento qui synchronise avec le Mac. Bien mieux que du bidouillage avec des dossiers.

Pour le reste bien d’accord avec Anne, ne pas prendre une tablette pour un ordinateur. Je travaille sur mon iMac et mon iPad reste un excellent complément. Pour une utilisation nomade, elle remplace un portable et pour beaucoup moins cher. Pour les longues saisies de texte, j’emporte un clavier mais ça n’est pas systématique. Tout dépend de ce que je dois faire.

21)
guru
, le 01.04.2013 à 18:18
[modifier]

@Pierrodu21 et @d’autres…

Ce n’est malheureusement pas un poisson d’avril !

Je reviens avec mes deux griefs principaux:

1. le sandboxing obligatoire qui nécessite de passer par le net, ce que je voudrais pouvoir éviter. Je comprends très bien tous les arguments de ceux que ça arrange mais je voudrais avoir le choix de ne pas livrer mes infos à tous vents.

2. L’impossibilité d’effectuer une recherche sur la totalité de la mémoire de stockage.

A cela, j’ajoute la mesquinerie d’Apple qui m’oblige à acheter un iPad mini 4G dont je n’ai rien à faire (de la 4G) pour bénéficier du GPS.

A cela, j’ajoute la mesquinerie d’Apple qui nous vend au prix fort sa mémoire de stockage alors que partout ailleurs (ou presque) on a la possibilité d’utiliser des cartes SD ou mini SD.

Le seul intérêt réel pour moi de cet iPad, hormis de servir de lecteur (mais mon Kobo est aussi efficace et légèrement plus petit et, donc, plus facile à emporter dans ma poche) est de me permettre de commander mon Nikon D600 via WiFi.

Je l’ai, je le garde mais, merci Anne, j’espère venir un jour en Suisse dans vos lieux pour prendre des leçons d’iPad… (Tiens, si jamais tu passes par la Toscane…)

22)
aacp
, le 01.04.2013 à 18:28
[modifier]

Pour échapper au Patriot Act, on peut très facilement se monter son propre “Cloud”, sur un serveur en France. Je viens d’installer “ownCloud” sur un serveur mutualisé chez O2switch (à Clermont Ferrand). Ce script php OpenSource, est gratuit. On a des logiciels de synchronisation Mac, Windows, Linux, gratuits, qui fonctionnent exactement comme Dropbox. Le seul (et non des moindres…) problème est l’absence d’API d’ownCloud pour fonctionner directement avec les logiciels (Comme ceux qui le sont avec Dropbox). Le coût annuel du serveur est de 70 €, pour un hébergement illimité en taille de fichiers, une bande passante illimitées (dans les deux sens) et une taille maxi de fichier par téléchargement (upload ou download) de 512 Mo via php (ce qui autorise des PJ de 512 Mo dans le webmail attaché au serveur), pas de limite en FTP.

23)
Inconnu
, le 01.04.2013 à 19:15
[modifier]

Ho! ce billet arrive le même jour où le DD de mon I.Mac vient de rendre l’âme.

Mais voilà… – Je n’ai jamais pu me faire à la I.organisation des dernierl OS apple ( je suis resté en 10.6.4) – Devoir avoir le fil à la patte de la connexion m’insupporte au plus haut point.

Bon, redemarrage sur le DD de sauvegarde, et à la synchronisation/sauvegarde du iphone 3GS, après que Apple ai fait ses “inspections”, et enfin “autorisé” quelque I.app ont sautés dont Antidote. (pas très grave, le Ail Phone est principalement utilisé en télphone basique).

Le cloud, bien… mais si je le desire et uniquement.

Et j’ai un petit problème = on m’offrirait une config Mac complête que cela me stresserait, pourtant comme Guru familier du Mac depuis 1984… et un peu des dernières évolutions, non pour mon usage personnels ( je boude!) mais pour dépanner des collègues ( ce qui a contribué à mon recul ). Autre problèmes, forcement je ne connais que cet environnement ( formaté, sclérosé le Passant…).

Volontier bidouilleur, je me refuse à bidouiller les Macs récents ( cela devient du masochisme, comme de contourner en permanence).

Me voilà le bec dans l’eau, pour l’instant la seule solution que j’envisage c’est un MacBook d’occase encore compatible 10.6.

Je redoutais et reportais ce moment … et me voilà au pied du mur.

Et je me dis que j’ai revé quand il y a très longtemps je recevais un Mas blanc et bleu, son écran, et que le tout était installé et bon pour le service, 2 h 00 après, et ensuite plus de 4 ans en faisant le minimum…

Je crois qu’il y a au moins deux générations d’utilisateur Mac, ceux “formaté à l’ancienne” avec une certaine idée de l’organisation, de la liberté. Ceux qui ont connu le mac il y a moins de 10 ans, je comprends fort bien qu’ils s’y retrouvent et soient étonnés du coté grincheux de l’autre génération.

Et François, mais François est UNIQUE ;o)

Une grande fatigue, et une envie d’un “mac à galène” soudain me prend ;o)

24)
Anne Cuneo
, le 01.04.2013 à 19:57
[modifier]

@Alain Le Gallou

À mon humble avis la gestion de clientèle en professionnel pour une entreprise passe par une base de données comme Filemaker Pro installée sur le réseau de la boutique et le commercial est équipé de l’application terminale qui va bien sur son iPad ou son iPhone.

C’est exactement ce que j’allais écrire…

ce que tu d’écris c’est du pur mono-applicatif et mono-client toi. Et c’est suffisant pour ton activité.

Mono applicatif et mono-client, c’est relatif: je communique avec d’autres chercheurs à travers diverses applications, je ne vais pas faire la démonstration ici, mais au fil du temps, lorsque je m’y suis vraiment mise, j’ai compris qu’il y a une logique iPad différente de l’ordinateur, et ce jour-là les difficultés ont commencé à tomber.

Cela dit, si tu as un besoin absolu de dossiers et sous-dossiers, alors certes – le iPad n’est pas pour toi (bien qu’en fait on puisse créer autant de dossiers qu’on veut dans les applications où on écrit, dans Dropbox).

25)
Barzi
, le 01.04.2013 à 23:57
[modifier]

tu demandes à ton iPad ce que fait ton ordinateur. Mais l’iPad n’est pas un ordinateur

Techniquement, si. C’est Apple qui a fait le choix de ne pas pouvoir l’utiliser comme un ordinateur. Ce choix, je peux le comprendre et même le défendre, mais jusqu’à un certain point. Je me fiche complètement de notions comme “la productivité” ou “l’efficience”. Mais lorsqu’on est constamment confronté à des limites, qui plus est quand on sait qu’elles ne sont que logicielles et pas matérielles, on ne peut que rugir et ruer de frustration.

Augereau a vu le potentiel de Garamond, et il a su le magnifier. Je vois le potentiel de l’iPad. Non pas comme un ordinateur, mais comme un gestionnaire de vie; pour tous les aspects de la vie. Mais pour cela, il lui manque de choses, qui n’ont rien à voir avec la vie: une vraie ergonomie et un vrai sens pratique, pragmatique. Et je suis incapable de le magnifier. Utliser un iPad, c’est lire du Kafka toute la journée, quand on se contenterait de Pagnol.

26)
iYannick
, le 02.04.2013 à 00:33
[modifier]

Je ne peux qu’être d’accord, c’est un reproche que je fais également à mon iPhone, donc à iOS en général.

Pourtant, un simple Finder, pour accéder aux fichiers (et pas forcément aux fichiers systèmes) ce ne doit pas être si difficile à mettre en place.

C’est drôle comme Apple a refusé que l’on considère l’iPad comme un substitut de l’ordinateur en ne laissant pas l’iPad accéder à certaine fonctionnalités aussi basique pour un appareil dit évolué. La différence entre iPad et iPhone n’est d’ailleurs qu’artifcielle sur ce point, la différence entre les deux est surtout faite par les développeurs qui font des apps exclusives iPad…

D’ici là j’espère que le jailbreak survivra, car il comble ce manque de fonctions qui en 2013, commence à devenir de plus en plus incompréhensible.

D’ici là, je lâche mon iPad 3 Wifi pour un combo iPad mini 4G et un NAS premier prix. Une façon de contourner le problème, tout en ayant mon cloud perso et la sécurité qui en découle, bien qu’un peu onéreux à mon goût.

27)
Charled
, le 02.04.2013 à 13:23
[modifier]

Bonjour,

Techniquement, la applis iOS sont des dossiers (comme beaucoup de .app sous Mac) et leurs documents sont enregistrés dans un sous-dossier de ce dossier. Je suis d’accord que c’est bizarre après avoir expliqué pendant des années à des gens en formation que “non on n’enregistre pas un document Word dans le dossier Word” bien que ça soit souvent un premier réflexe. Et je regrette aussi l’absence d’un vrai système de fichiers.

Ceci étant, il y a des logiciels pour pallier à ce manque : Discover, FileApp, Files…

28)
Thierry F
, le 02.04.2013 à 13:42
[modifier]

J’ai bien failli craquer pour l’iPad mini (mon fils ayant un modèle 10”. Mais au final compte tenu de l’usage que j’en aie, navigation, mail, album photo portatif, lecteur vidéo occasionnel et pourquoi pas GPS ; la tablette nexus7 a eu ma préférence, 32Go pour 249€. Efficace, simple, suffisant.

29)
Batisse
, le 02.04.2013 à 14:53
[modifier]

un simple Finder, pour accéder aux fichiers […] ce ne doit pas être si difficile à mettre en place.

Il ne faudrait pas oublier qu’on travaille sans souris, avec un clavier virtuel, en touchant l’écran. M’est avis qu’on fatiguerait très vite à naviguer dans des arborescences pour retrouver ce qu’on y a rangé. C’est d’ailleurs déjà parfois bien la galère sur un ordinateur… Le design de l’iPad est plutôt bien pensé et on accède facilement à ses documents. C’est pour moi si vrai que je n’ai jamais pu m’habituer à GoodReader qu’on m’avait vanté pour ses nombreuses fonctionnalités. Il m’est toujours apparu comme une usine à gaz bien casse tête. Je l’ai détruite.

Je comprends cependant ceux qui ont besoin d’un ordinateur de faible encombrement à emporter partout avec soi. Cela existe : c’est le Macbook Air 11 pouces, modèle de base. Ils se trompent en se tournant vers l’iPad et devraient plutôt considérer cette petite machine bien séduisante qui pourrait leur convenir.

30)
Anne Cuneo
, le 02.04.2013 à 15:38
[modifier]

Il ne faudrait pas oublier qu’on travaille sans souris, avec un clavier virtuel, en touchant l’écran.

Justement… Parce que ce n’est pas un ordinateur.

Personnellement, j’ai un MacBook Air 11”, que j’emmène un peu partout, et qui est un ordinateur à part entière. Il y a des situations où même ça c’est trop, il faut avoir les mains libres, ne pas se préoccuper de câbles, et l’iPad Mini entre dans le plus petit de mes sacs à mains.

Je veux bien que quelqu’un qui fait un truc très complexe soit irrité par les limites. Il faut tout de même que je dise qu’il y a des choses que l’iPad fait aussi, très compliquées, en les rendant simples. J’ai déjà fait un reportage, avec mon iPad, et même avec mon iPhone. Tourné (avec interviews), monté, sonorisé, envoyé, tout depuis l’iPad. Je ne suis ni la première, ni la dernière. C’est peut-être un poil moins bon, mais pour de l’actualité immédiate, en travaillant avec soin, on ne remarque rien. Il y a dix ans il fallait une demi-chambre de matériel et trois personnes, pour faire ça.

Cela dit, je continue à penser que la plupart de ceux d’entre vous qui se plaignent confondent le petit ordinateur et l’iPad. Pour avoir tout sur peu de place, et assez léger (1.5 kg environ de matériel, 1,8 avec le lecteur de DVD), il suffit d’un 11” et d’un petit sac à dos (format A4) ou d’un grand sac à main.

Le mois dernier, j’avais des problèmes de dos, et j’ai découvert que j’arrivais parfaitement à me passer de l’ordinateur au profit de l’iPad Mini (550 g clavier externe et chargeur compris) en cas de nécessité.

Je soupçonne que c’est parce que je m’obstine à voir le verre à moitié plein au lieu d’accepter que l’autre moitié du verre est vide. ;–))

31)
Tom25
, le 02.04.2013 à 15:57
[modifier]

Comme cela a été écrit, ce sont les contraintes imposées par Apple qui agacent. La preuve, le JailBreak corrigent une bonne partie de ces griefs.

32)
Anne Cuneo
, le 02.04.2013 à 16:56
[modifier]

@ Tom: je corrige donc ce que je disais:

Je soupçonne que c’est parce que je m’obstine à voir le verre à moitié plein au lieu d’accepter que l’autre moitié du verre est vide. ;–))

en

Je soupçonne que c’est parce que m’obstine à voir le verre à moitié plein au lieu de m’apercevoir qu’avec une petite manip l’autre moitié du verre serait pleine aussi. OK?

34)
zit
, le 02.04.2013 à 22:04
[modifier]

Merci guru, je savais bien que je n’étais pas encore prêt (pour éviter toute polémique stérile, ne pas dire : « Ce matos, c’est de la merdre en boîte ! », mais plutôt : « Je ne me sens pas encore prêt à faire le pas », être humble en toutes choses ;o).

Bien que j’aie vraiment l’impression d’avoir un besoin quasi quotidien (ou peut–être une fois par mois) de ce type de jouet, je ne suis pas certain d’arriver à en maitriser toutes les subtilités de fonctionnement (versus « C’est nul, ce truc, je ne peux pas en faire ce que j’ai envie ! »).

z (Et à part ça, tu as donc quité la riante Belgique pour la brumeuse Toscane, c’est définitif ? c’est près de  Chianti ? ya une piscine ? je répêêêêêêêêêêêêêêête : et les 24 MP du D600 sont–ils vraiment plus mieux que les 24 MP du Nex 7, un test bientôt ?)

35)
Anne Cuneo
, le 03.04.2013 à 10:27
[modifier]

Et à part ça, tu as donc quité la riante Belgique pour la brumeuse Toscane, c’est définitif ? c’est près de Chianti ? ya une piscine ?

Oui, Guru, il y a une piscine? Parce que s’il y a des vignobles autour, une piscine et tout et tout, la Toscane à portée de main, on peut peut-être se déplacer pour te donner ces leçons de iOS6, on pourrait même venir en cuk-day, François ou Guillôme, pour ne pas parler de Sébastien (voir son humeur de samedi dernier), ni même de Noé, seraient encore bien plus qualifiés que moi. Après notre passage, tu n’aurais plus aucune difficulté avec iOS6, je t’assure.

36)
iYannick
, le 03.04.2013 à 13:42
[modifier]

Il ne faudrait pas oublier qu’on travaille sans souris, avec un clavier virtuel, en touchant l’écran. M’est avis qu’on fatiguerait très vite à naviguer dans des arborescences pour retrouver ce qu’on y a rangé. C’est d’ailleurs déjà parfois bien la galère sur un ordinateur…

Justement (faut citer toute ma phrase), pourquoi pas un simple Finder, dépourvu de tous les fichiers/dossiers système. Un simple endroit où se réunissent tous les fichiers médias/document et que l’on décide avec application les ouvrir. Pouvoir les gérer en somme. Il y’a tant d’utilisateurs de DropBox autres (j’en suis un) et on voit que c’est possible. Pas besoin d’avoir une arborescence comme celle d’un ordinateur, rester dans la simplicité est complètement possible, les exemples ne manquent pas.

L’iPad n’est certes pas un ordinateur, mais il n’en reste pas moins une tablette. Et une tablette, c’est avant tout un outil de consultation de contenu à mon sens. Du coup, pouvoir gérer ce contenu sans trop d’embûches, ce serait quand même appréciable. Surtout que ce n’est pas une attente rocambolesque…

Concernant le Macbook Air 11”, j’en reviens, et comme le dit Anne, ce n’est pas la même utilisation, ni la même autonomie.

Je ne veux pas que mon iPad devienne mon Mac et que mon Mac devienne mon iPad (je suis totalement contre l’idée que OS X et iOS fusionnent), mais la tablette, appareil hybride comblant le vide entre smartphone et Mac (dixit S. Jobs himself), pourrait être un peu plus flexible quant certaines choses. Au lieu d’avoir un juste milieu entre le mobile et le PC, on a davantage un mobile amélioré, et je trouve cela dommage.

37)
Batisse
, le 03.04.2013 à 14:39
[modifier]

un simple Finder, […] Un simple endroit où se réunissent tous les fichiers

Je suppose qu’il s’agit là d’une volonté de simplification pour ceux qui ne sont pas très familiers avec l’informatique. De plus ainsi on retrouve tout de suite les fichiers liés à l’application qu’on utilise, en effet on affiche qu’une seule app à l’écran et il faudrait la quitter pour aller chercher quelque chose dans le stock. Je ne suis pas convaincu par une telle ergonomie. La fonction Ouvrir dans me semble plus adaptée et occasionnellement des solutions tierces à vocation de stockage et synchronisation comme Dropbox font l’affaire.

À ce sujet je signale l’offre hubiC d’OVH de 25 Go de stockage dans le nuage, gratuite, avec un client iPad-Phone qui vient d’être relooké et qui devrait plaire aux nostalgiques de la navigation dans les hierarchies de dossiers.

Certes tout n’est pas parfait mais mon choix a toujours été de faire avec l’outil tel qu’il est et que peux l’améliorer.

38)
Philob
, le 03.04.2013 à 21:37
[modifier]

Bon, je suis un chanceux (en fait j’ai fait des choix et j’ai trimé pour ça et ça ne ce n’est pas fait en une année), j’ai un iMac à la maison, un MacBook Air partout (mais plutôt au boulot) et un iPad mini et un iPhone, pour moi c’est une chaine parfaite, mais luxueuse. Je connais bien les “interfonctionnements” et surtout je ne suis pas du tout contestataire, je me suis petit à petit contraint aux limites d’Apple, si bien d’ailleurs, que je ne les ressens plus, au contraire, j’ai vraiment l’impression d’avoir grandement amélioré ma productivité (autant au travail qu’à la maison).

Les conditions pour cela sont certainement rédhibitoires pour la plupart d’entre vous : la docilité, l’apprentissage et la “chaine” Apple. Mais en fin de compte, je suis très satisfait et pourtant malgré ma docilité, je suis assez exigeant quant aux résultats attendus.

Anne dans mes bras ;-)

39)
Philob
, le 03.04.2013 à 21:37
[modifier]

Bon, je suis un chanceux (en fait j’ai fait des choix et j’ai trimé pour ça et ça ne ce n’est pas fait en une année), j’ai un iMac à la maison, un MacBook Air partout (mais plutôt au boulot) et un iPad mini et un iPhone, pour moi c’est une chaine parfaite, mais luxueuse. Je connais bien les “interfonctionnements” et surtout je ne suis pas du tout contestataire, je me suis petit à petit contraint aux limites d’Apple, si bien d’ailleurs, que je ne les ressens plus, au contraire, j’ai vraiment l’impression d’avoir grandement amélioré ma productivité (autant au travail qu’à la maison).

Les conditions pour cela sont certainement rédhibitoires pour la plupart d’entre vous : la docilité, l’apprentissage et la “chaine” Apple. Mais en fin de compte, je suis très satisfait et pourtant malgré ma docilité, je suis assez exigeant quant aux résultats attendus.

Anne dans mes bras ;-)

40)
iYannick
, le 04.04.2013 à 00:56
[modifier]

Je suppose qu’il s’agit là d’une volonté de simplification pour ceux qui ne sont pas très familiers avec l’informatique. De plus ainsi on retrouve tout de suite les fichiers liés à l’application qu’on utilise, en effet on affiche qu’une seule app à l’écran et il faudrait la quitter pour aller chercher quelque chose dans le stock.

Je ne pense pas que l’un empêche l’autre. Au contraire, cela permettrait de faire coexister deux Univers s’adressant à deux catégories de personnes différentes, sans que l’usage de l’une oblitère celui de l’autre.

Un juste milieu en somme, comme celui que devrait être l’iPad.

Après chacun voit midi à sa porte.

41)
guru
, le 07.04.2013 à 16:18
[modifier]

@ zit et Anne,

Je serai désormais d’avril (la taille des oliviers) à fin octobre (la cueillette des olives) à Montecatini Val Di Cecina avec vue sur un des plus beaux panoramas de Toscane… Mais, je ne suis pas fou, pas de piscine. Si ce n’est à 6 kms, une très belle piscine extérieure publique. Pour le Cuk Day, pourquoi pas, il y a des amis qui possèdent des agritourismes dans le coin (voir ici )

Quant au D 600, il a avantageusement remplacé le NEX 7 après un voyage au Laos. Je m’en expliquerai peut-être à mon retour (je pars au Vietnam pour un mois)