Profitez des offres Memoirevive.ch!
App Store ou version de l’éditeur? Cruel dilemme!

Vous le savez bien si vous êtes sur un système un tant soit peu récent: un moyen bien confortable d’acheter ses logiciels est mis à disposition par Apple: l’App Store.

Ce magasin, tenu par Apple, a pour nous quelques avantages:

  • les applications qui sont sur l’App Store sont souvent un peu moins chères qu’elles ne l’étaient avant d’y être
  • elles peuvent être installées sur plusieurs machines du même compte (bien pratique si l'on a jusqu'à dix machines)
  • la validation par Apple certifie théoriquement que les applications sont cohérentes par rapport au système
  • cette même validation assure une sécurité maximale puisque toutes les applications qui se trouvent sur le magasin sont sandboxées, donc ne peuvent intervenir qu’en surface avec d’autres applications
  • les mises à jour sont automatiques, ou plus précisément, les mises à jour sont annoncées et vous n’avez plus qu’à cliquer une fois pour les installer
  • les installations sont automatiques: aucune prise de tête pour le débutant

Voilà.

Fin de l’humeur, j’en conviens assez courte aujourd’hui.

Comment?

Que dites-vous?

Vous émettez des doutes sur l’App Store?

Ah...

Je ne suis donc pas tout seul.

Vous en voulez une petite liste des questions que je me pose?

Les voici.

 

Commençons par l’achat des applications

Pour un gars comme moi qui ai déjà pratiquement tout acheté sur Mac, l’App Store implique une chose très, mais alors vraiment très très désagréable: la perte de l’avantage d’avoir acheté une version complète une première fois, et la perte induite à des mises à jour à petit prix.

Une honte d’ailleurs: il faudra m’expliquer comment, alors que nous sommes en 2013, avec Apple capable d’aller scanner le fond de nos disques durs pour savoir s’il y a une mise à jour à faire, on peut expliquer qu’il soit impossible de transférer une licence achetée sur le site de l’éditeur vers le site d’Apple.

On m’avait dit à l’époque qu’au cas où nous avions la version la plus récente de l’éditeur, et que cette version était la même que celle de l’App Store, il était possible de faire en sorte que l’App Store le comprenne et procède à se transfert de licence.

Je m’excuse, mais depuis l’existence de l’App Store, cela ne m’est jamais arrivé.

Et quand j'écris jamais, c'est jamais! Pas une seule fois.

 

Des mises à jour bien trop longues

Un truc qui me hérisse sur l’App Store, c’est le fait qu’une mise à jour, à partir du moment où l’éditeur l’envoie à Apple, prend parfois plus de trois semaines pour être prise en compte.

C’est évidemment beaucoup trop à partir du moment où un bug important doit être corrigé.

J’en ai déjà parlé sur Cuk, mais j’estime que lorsqu’il y a un bug magistral sur un programme, l’éditeur doit être en mesure de le corriger dans l’heure. C’est souvent ce qui arrive lorsque l’éditeur transmet ses mises à jour directement sur son site.

Certes, il existe (en tout cas sur le Store des iPads et des iPhones), des procédures d’urgence que l’éditeur peut activer (si je ne me trompe pas) deux fois par année. Je ne sais pas si ces procédures existent pour l’App Store pour le Mac.

Il n’empêche, il n’y a rien de pire que voir les éditeurs qui vendent à la fois sur l’App Store et sur leur site propre annoncer une mise à jour qui apporte plein de fonctions, et de devoir attendre deux semaines, voire bien plus, pour en profiter si nous avons acheté sur le magasin d’Apple.

Il y a comme une frustration, qui fera sourire certains, mais frustration tout de même.

Et je ne parle pas de la fermeture du magasin d’Apple pendant quinze jours pendant les fêtes de Noël.

Encore une fois, si Apple n’arrive pas à suivre dans ses validations, qu'elle change quelque chose. Et qu’elle engage assez de monde pour pouvoir faire un tournus entre les fêtes.

Enfant gâté diront certains?

Je ne trouve pas: Apple veut profiter d’un monde moderne, qu’elle ne soit pas sur certains points, quand ça l’arrange, rétrograde.

 

Un Sandboxing qui pose plein de problèmes

Certes, le tout sécuritaire a du bon.

Mais d’une part, il ne garantit pas à 100 % la bonne marche de votre machine, mais en plus, il rend impossible certains utilitaires qui ont besoin d’intervenir assez en profondeur sur le système, ou sur le comportement d’autres applications.

Bêtement, je crois savoir qu’Antidote l’a roté pour pouvoir travailler dans Pages ou dans Mail, ou même dans Textedit. Parce que les applications se ferment sur elles-mêmes, ça n’a pas que des avantages.

Prenons Evernote, le jour où j’ai décidé (bien provisoirement) de le prendre via l’App Store: plus possible de corriger avec Antidote mes notes!

Le sandboxing avait frappé: et ce insidieusement. Comment pouvais-je deviner, avant de passer sur l’App Store, que ce désagrément allait m’arriver?

Je suis repassé via une application sur le site de l’éditeur, et tout est rentré dans l’ordre.

Je m’oppose avec la plus grande vigueur au Sandboxing, dans un combat perdu d’avance: le Sandboxing tue l’imagination, tue les petits utilitaires géniaux.

Sus au Sandboxing.

 

Alors que faire?

Lorsque deux versions évoluent en parallèle, une chez son éditeur, l’autre sur l’App Store, mon goût du confort me pousserait à passer sur la seconde.

Et pourtant, je vais prendre le risque de ne pas le faire.

Quel risque me demanderez-vous?

Oh, pas celui de ne pas être en sécurité! Chez moi, dans les préférences Sécurité et confidentialité, j’ai choisi l’option "Autoriser les applications chargées de n’importe où".

J’ai un antivirus (VirusBarrier), mais je ne suis pas dingo de la sécurité: jusqu’à Mountain Lion, je téléchargeais ce que je voulais, je n’ai jamais eu de problème, je continue.

Mais bien plutôt le risque d’acheter un logiciel, et de me retrouver un beau jour, quand l’éditeur décidera de le faire, face à une seule version: celle de l’App Store qu’il me faudra repayer plein pot.

BusyCal est du style, quand il a passé en version 2.

D’accord, pour sauver les apparences, sa version a coûté moins cher pour tout le monde sur l’App Store pendant quelque temps, mais l’on se sent un tout petit peu pigeonné tout de même...

Surtout que lors de la sortie 2.0.2, une montagne de bugs a été corrigée au point qu’on se demandait comment on n’avait pas couru à la catastrophe avec la 2.0.1.

Oui, mais problème: pendant plus de deux semaines, cette montagne de bugs corrigés était annoncée comme sortie sur le site de l’éditeur (dans la version démo librement téléchargeable), mais elle a pris près de trois semaines pour apparaître sur l’App Store. Ou comment vivre dangereusement en le sachant, et priant le ciel que rien n’arrive...

Et ce genre de sortie retardée n’est pas l’exception sur le site d’Apple, c’est la règle.

Alors oui, par défaut, je vais continuer ou plutôt recommencer à acheter mes logiciels chez les éditeurs lorsque c’est possible, ce qui me permettra de leur donner tout ce à quoi ils ont droit, sans donner 30 % à Apple, qui est déjà bien assez riche comme ça.

57 commentaires
1)
Saluki
, le 23.01.2013 à 00:17
[modifier]

François, il y a des jours où je suis plus impatient que d’autres de lire cuk, juste à la sortie des rotatives.
Et il y a des jours où je suis plus déçu…

L’histoire des 30% commence à me faire ronchonner : si tu vas acheter un journal en papier, tu laisses 30% au kiosquier. Si tu vas acheter ta noble pitance chez Migros, leur taux de marque moyen est 1,52, comme chez Leclerc.

Si les développeurs ne veulent pas aller en grande surface (applestore), qu’ils continuent sur leur “site marchand” personnel. Mais qu’ils fassent les comptes à la fin de l’année.

Edit : dans une autre vie, j’ai aussi vendu de la mode. Les magasins dits de luxe marquent entre 3,5 et 5, voire plus. Allez en entrepôt, ou en magasins d’usine, les vrais, à côté des lieux de production.
Ah, vous avez dit au Bangla-Desh ?

2)
guigete
, le 23.01.2013 à 01:21
[modifier]

François, tu oublies quand même quelques détails non négligables à mon goût : – La licence des logiciels sur l’App Store couvre tous les ordinateurs de ta famille. Ce n’est pas, sauf si spécifié, le cas des logiciels vendus directement par les éditeurs ; – Quand tu as plusieurs postes, les applications peuvent être installées sur tous les postes dès que tu télécharges l’app sur un poste. Pratique pour avoir un parc homogène.

Concernant le sandboxing : c’est un cas compliqué. Apple n’aime pas trop les utilitaires qui vont trop bidouiller dans le système, et je pense avec raison. Les applications qui font de l’injection de code sont un vrai risque pour le système. Tu te souviens des haxies d’Unsanity ? Très jolis, souvent pratique, mais une vraie saloperie pour la stabilité de la machine.

Le sandboxing est une technique puissante et capable de limiter la casse, avec un bémol : les profils proposés par Apple ne sont pas suffisants. Là dessus, il faudrait qu’elle fasse des efforts. Mais dans un monde où toute faille de sécurité est publiée immédiatement et où le risque d’être touché par un logiciel malicieux est de plus en plus grande, le sandboxing sera de plus en plus couramment déployé. Qu’on le veuille ou pas.

3)
François Cuneo
, le 23.01.2013 à 05:59
[modifier]

Guillaume, tu as parfaitement raison: le fait de pouvoir déployer les softs sur les machines de la famille est un plus, pour autant que la famille ait le même compte, ce qui n’est pas toujours désiré.

Je vais le rajouter à la liste des points positifs des softs tout de même.

Et je me rappelle bien les problèmes d’Unsanity, ayant utilisé leurs softs!:-)

Cela dit, je connais des tonnes d’autres utilitaires qui fonctionnaient parfaitement bien et qui maintenant ne sont plus supportés à travers les profils d’Apple.

Saluki, les 30% étaient une petit pique au passage.

Le fond de l’article était ailleurs. Maintenant, si Apple veut faire le vrai magasin avec sa marge de 30%, qu’elle s’en donne les moyens, et qu’elle soit un peu beaucoup plus réactive.

4)
calusarus
, le 23.01.2013 à 07:23
[modifier]

Juste pour indiquer que j’ai acheté Aperture 3 en version boîte (avant que ce soit dispo sur le Mac App Store), et que le Mac App Store a reconnu cette version et en a fait les MaJ. (/Mode Troll on) Je sais, mon cas est atypique : je suis un des 4 utilisateurs de Aperture en France (/Mode troll off), mais il existe donc au moins une application pour qui ça a fonctionné.

5)
ysengrain
, le 23.01.2013 à 08:27
[modifier]

Hors sujet: François, tu travailles, tu as une famille, des amis, tu dors aussi, sans doute. Alors, deux questions.

1) Cette incessante (mais incontestablement apparente) quasi-hyper-activité, ne te fait pas peur ?

2) t’arrive t il de ne rien faire ?

6)
cerock
, le 23.01.2013 à 08:53
[modifier]

@calusarus

J’ai aussi acheté Aperture 3 quand il était cher (heuuu en boite). Par contre, il n’est pas reconnu chez moi dans le mac app store, effectivement sur montain lion il s’affiche dans les mise a jour de logiciel (donc dans l’app store) mais si je vais sur la page d’aperture, j’ai droit a un “acheter”.

Pour en revenir à l’article… personnellement si il y a une version AppStore et une version logiciel, j’achète a coup sur la version AppStore. Quel bonheur de ne plus se faire chier avec des numéros de série (qui une fois sur deux ne marche plus pour x ou y raisons). Et quel facilité d’emploi.

J’en suis même a hésiter d’acheter des super soft, simplement car il ne sont pas sur l’app store (antidote ou dxo par exemple)

Je n’ai eu pour l’instant qu’une seul déception, mais c’est de la faute de l’éditeur qui ne met pas à jour et elle n’est pas compatible ML. C’est triste, car c’est une application éducative pour mon fils et qu’elle n’était pas donnée.

Pour les applications qui doivent aller plus en profondeur… j’en ai qu’une (data rescue que je n’utilise que pour des amis)

Le truc qu’il manque vraiment, et c’est une volonté d’apple, c’est le fait qu’il n’y a pas de politique de mise à jour. Beaucoup casse les prix lors de la sortie de la version suivante pendant une semaine, mais cela force la main de l’utilisateur d’acheter tout de suite et je n’aime pas. Mais antidote sur son site utilise la même technique donc…

7)
pter
, le 23.01.2013 à 09:05
[modifier]

Je rejoins Saluki sur ce qui est des marges et la liberté des développeurs de vendre ailleurs que l’appstore. Et franchement, c’est une plateforme géniale pour quiconque ne sort pas une bouse de soft.

Et comme calusarus: Aperture 3 (genial, si si) en version boite acheté a HongKong et mis a jour reconnu, pire: remplacement de HD par un SSD et aperture a été mis dans ma liste de soft achetés et je l’ai donc downloadé lors de la nouvelle install (mais uniquement via mon account de HK, pas Chinois, Pas Francais et pas Philippin, etc..)

8)
Inconnu
, le 23.01.2013 à 09:23
[modifier]

Et franchement, c’est une plateforme géniale pour quiconque ne sort pas une bouse de soft.

Pour être un développeur indépendant et en fréquenter d’autres qui rament autant que moi pour vendre leur production, je trouve ton propos insultant.

Je pense que tu pêches par ignorance: tu penses que le petit developpeur lambda a les mêmes chances que la grosse filiale de Disney? Si oui, tu es naïf.

Ces grosses boites, co-actionnaires d’Apple, imposent preemptivement toute leur production a l’AppStore: app of the week, ouaip, c’est souvent le copain de l’actionnaire.

Bouse de soft? Pas forcement. de toutes facons, ca ne passerait pas le controle.

Non, il faut du buzz sur les reseaux sociaux, aller plaire aux branques de Reddit, aux abrutis de fecebouc, voire a l’elite de Cuk pour parler de son soft et avoir une chance d’en voir un partir, non pas pour les 60 centimes que ca rapportera, mais pour la chance que son acquereur en parlera peut-etre à 2 amis qui eux-memes…

Sinon Aperture 2/boiboite a été upgrade en 3 via l’AppStore pour moi, Logic Studio idem.

9)
Alain Le Gallou
, le 23.01.2013 à 09:47
[modifier]

Je n’aime pas me faire enfermer. Apple le fait de partout et de plus en plus. Dès l’ouverture du Mac Apple Store je l’ai boycotté pour privilégier le site de l’éditeur. Cela m’a évité sans le savoir le piège Antidote-Evernote dont François parle.

J’ai aussi la politique d’acheter des logiciels multiplateformes par précaution. Lightroom plus tôt que Aperture, WebAcappella pour remplacer iWeb, etc

Globalement depuis le passage d’Apple d’une société informatique à une société de téléphonie, je ne fais plus confiance à Apple. Je prends le maximum de recul, et laisse les autres essuyer les plâtres des nouvelles versions. J’ai attendu deux ans pour passer de Snow Leopard à Mountain Lion, et uniquement contraint par un logiciel qui m’est très utile.

10)
pter
, le 23.01.2013 à 09:58
[modifier]

@Korbo: la moyenne (soft gratis y compris) est 51,000 download (sans update ni re-downlaod) par soft ! Et si tu fait un soft qui ne se vend pas, dire que c’est la faute au lobbying des gros éditeurs…heu, je n’ai aucun soft de “gros éditeurs” sur mon mac…même pas d’Adobe! Et si réellement c’était le cas, les petits dev se serait barrés chez Droid & Co. Donc arrête de dire des conneries: soit tu développes avec un esprit philanthropique des bouses que toi seul, éventuellement, en a l’utilité (c’est ce que j’appelle des bouses), et dans ce cas ne dis pas que c’est la faute a Apple et son store si il ne se vend pas (D’ailleurs tu peut le mettre sur tout autre site marchand et espérer avoir plus de nigaud qui achètent). Soit tu développes des soft qui répondent a une envie/un besoin de la majorités des utilisateurs de produit pommes et, la, le bouche a oreille plus un peu de marketing perso (he oui, fessebouc et consort il faut y passer, tu veux vivre de ton travail ou te plaindre comme un vieux cons au bistro du coin pochtronne au mauvais blanc?) te fait gagner ta vie, voir très très bien. Mais je déteste les losers qui crache sur la meilleure plateforme de vente et qui pour un prix ridicule permet a des jeunes (et moins jeunes) de talents et d’idées de faire des choses biens.

11)
benoit
, le 23.01.2013 à 10:18
[modifier]

Bêtement, je crois savoir qu’Antidote l’a roté pour pouvoir travailler dans Pages

Le verbe “roter” serait-il une expression typiquement helvétique ? Sinon avec la définition que je lui connais, je ne comprends pas bien le sens de la phrase.

12)
Inconnu
, le 23.01.2013 à 10:21
[modifier]

@Korbo: la moyenne (soft gratis y compris) est 51,000 download (sans update ni re-downlaod) par soft !

et l’ecart-type? est-ce que ca veut dire que la moyenne est si haute a cause des 0.001% des applis qui jouissent d’un mega budget marketing?

d’ou est-ce que tu sors ce statistiques? comment ont elles ete validees?

Et si tu fait un soft qui ne se vend pas, dire que c’est la faute au lobbying des gros éditeurs…heu, je n’ai aucun soft de “gros éditeurs” sur mon mac…même pas d’Adobe!

Et ta copie d’Aperture 3, c’est du poulet? Apple ne serait pas un “gros” éditeur?

… Donc arrête de dire des conneries … tu développes … des bouses .

j’ai un peu resume ton avalanche d’insultes, mais ca n’en est pas moins une.

Tu es developpeur?

Tu sais qu’un bon produit ne marche pas sans marketing, specialement de nos jours? tu es pire que naif, tu es d’une ignorance crasse.

Soit tu développe des soft qui réponde a une envie/un besoin de la majorités des utilisateurs de produit pommes et, la, le bouche a oreille plus un peu de marketing perso te fait gagner ta vie, voir très très bien. Mais je déteste les losers qui crache sur la meilleure plateforme de vente et qui pour un prix ridicule permet a des jeunes (et moins jeunes) de talents et d’idées de faire des choses biens.

oui bien sur, et tant qu’a faire je voudrais un poney. Je ne fais heureusement pas ca a plein temps mais j’ai des amis qui le font, et ils en chient. 6 mois de developpement, des reviews favorables mais ca ne se vend pas parce que la version android est piratee a tire-larigot, la version ios est payante, et pour un jeu, ca ne joue pas.

Alors, “The Legend”, tu es gentil d’atterrir de ta planete en or et de ne pas me traiter de loser, ni moi, ni mes amis developpeurs et graphistes à plein temps. C’est une attaque directe que je considere intolerable sur cuk.ch. Va plutôt troller sur kuro5hin.org si c’est pour te friter au premier venu que tu surfes.

Dans d’autres domaines, Bernard Weber a mis 5 ans avant de vendre ses Fourmis, est-ce que ça en fait de la bouse litteraire?

Faut que tu acceptes l’idee, mais pour ca il te faudrait etre moins deficient, que tout ne marche pas comme sur des roulettes, qu’il n’y a pas d’argent gratuit et que si on ecoutait les conseilleurs pas payeurs de ton genre, il n’y aurait plus beaucoup de nouveaux developpements sur l’AppStore.

Je note aussi que tu viens d’editer ton poste pour y formatter ton fiel en gras mais aussi pour y rajouter des horreurs comme:

tu veux vivre de ton travail ou te plaindre comme un vieux cons au bistro du coin pochtronne au mauvais blanc?

Je vais jouer ton jeu alors:

Le problème des Nem, c’est la sauce qui va avec et qui leur donne une odeur de pisse (déjà que c’est gras), c’est peut-etre d’ailleurs ce qui explique ton surnom, aussi drole que le “coussin Pter”, et aussi puant qu’une pissotiere publique… tu entres dans la legende comme une belle tête à claques, monsieur le donneur de leçons.

Ah, et j’oubliais: ce n’est pas le fond de ton message que je juge, c’est sa forme qui est insultante. En consequence, J’EXIGE DES EXCUSES.

13)
Inconnu
, le 23.01.2013 à 10:49
[modifier]

Sandboxing ou pas Antidote s’est planté sur le titre !
Pour moi pas de dilemme : des logiciels libres comme LibreOffice ou Hugin, des commerciaux comme Lightroom avec la boîte et des bricoles de l’Appstore. Tant qu’Apple nous laisse ce choix, pas de quoi crier au loup.

14)
Saluki
, le 23.01.2013 à 10:55
[modifier]

Hé, les gars: ici, c’est cuk. Donc allez faire un tour par .

Si vous voulez vraiment en découdre, ayez de la classe : un gant lancé et le petit matin suivant on se retrouve au fond d’un bois.
J’ai une belle paire de pistolets d’arçon que je peux vous prêter.

Edit, moi aussi : Si vous voulez le régler au canon, il y a un bon bistro près de chez nous !

15)
Jambo
, le 23.01.2013 à 11:03
[modifier]

+1 Korbo

-1000 Pter: ta façon de formuler tes propos est insultantes et n’apporte rien au débat. Merci de rester correct pour exprimer tes idées. J’ai eu aucun plaisir à te lire…

Je donne raison à korbo dans tous ses propos. Je suis aussi développeur et ai des amis qui créent du soft pour iOS ou Android. Je comprends très bien leurs points de vue. Dans les deux cas, il ne suffit pas de publier sur les stores pour que magiquement les gens téléchargent. Et je te garantit que leurs revenus ne leur permettent même pas d’amortir le prix de l’abonnement développeur annuel. Heureusement ils font cela sur leur temps libre…

Pour avoir du succès, les idées ne suffisent pas: il faut du marketing et de la CHANCE. Parfois un soft a un succès incroyable alors qu’il n’a rien de spécial mais il jouit du buzz…

Je n’arrive toujours pas a m’expliquer pourquoi par exemple Facebook a eu autant de succès (je parle des fonctions qu’il offre) par rapport à d’autres sites qui pourtant permettaient de faire la même chose.

17)
Tom25
, le 23.01.2013 à 11:08
[modifier]

Je pense que la clientèle de l’AppStore s’apparente plus à des ados qui achètent ce qui brille et est à la mode. Les softs qui arrivent en première page. Et je ne parirais pas que ceux sont les meilleurs. Et je remarque que sur Cuk, ceux qui soutiennent l’AppStore argumentent sur le coté commercial, et occultent le coté partage, découverte, petit artisan dans son coin.

18)
dorfr
, le 23.01.2013 à 11:17
[modifier]

Ha l’AppStore.

En dehors : – des lenteurs incessantes (n’est-ce que chez moi ? Que chez les abonnés Free ?), – du foutoir qu’il y a dedans, – de la vacuité de 99% des applications, – de l’aspect mono fenêtre et mono tâche (pourquoi pas de multi onglets ???),

deux autres points m’horripilent :

– La gestion du multicompte est nulle : tous les utilisateurs voient toutes les alertes de mises à jour. Malgré que ce soit sur la même machine la MàJ n’est possible que depuis le compte qui à fait l’achat.

– Impossible de couper le système d’alerte pour l’AppStore, il n’est pas listé dans les préférences système.

Du coup les alertes sont pour la plupart inutiles et en plus chiantes à basarder.

Aux débuts du Minitel, ça aurait été une super application. 30 ans après …

19)
Olympe
, le 23.01.2013 à 11:26
[modifier]

– une machine = un compte – achat en priorité (toujours) chez l’éditeur

C’est un choix, que je vis bien ;-)

PS Pter, je crois qu’il serait plus agréable à tous que tu n’interviennes plus ici, merci

20)
Guillôme
, le 23.01.2013 à 11:27
[modifier]

Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis, mais pour l’instant je me refuse à acheter sur l’AppStore qui offre les inconvénients suivants :

  • Limitations imposées par Apple sur les fonctionnalités
  • Dépendance vis à vis d’Apple pour le fonctionnement de l’application (drm liés à l’application téléchargée) et l’installation (obligation d’internet)
  • Impossibilité de transférer/céder sa licence (ou alors j’ai rien compris)
  • Incompatibilité des règles de distribution de l’AppStore avec les licences GPL pour des logiciels aussi réputés que Firefox, OpenOffice, LibreOffice, VLC…

Certains développeurs, comme Bresink revendiquent la non utilisation de l’AppStore.

D’autres ne peuvent pas proposer leur logiciel qui est trop intrusif par rapport aux règles de l’App Store, comme Little Snitch de Objective Development

En même temps, ayant un iPhone, je suis le premier à utiliser et à être satisfait de l’AppStore Mobile qui a autant, si ce n’est plus, de limitations…

Bref, à voir comment les choses évoluent mais j’ai tendance à distinguer les usages d’une console de jeu, d’un téléphone, d’une télévision et d’un ordinateur. Dans le cas de ce dernier, il me semble que sa raison d’être est justement d’être programmable, configurable et modifiable par son utilisateur.

21)
fxc
, le 23.01.2013 à 11:37
[modifier]

Si vous voulez vraiment en découdre, ayez de la classe : un gant lancé et le petit matin suivant on se retrouve au fond d’un bois. J’ai une belle paire de pistolets d’arçon que je peux vous prêter.

Question:”Pistolet ou épée à 20m?

Réponse:” épée à 20 mêtres

22)
Diego
, le 23.01.2013 à 11:58
[modifier]

Wouaou ! Le belle envolée o_O, ça faisait longtemps !

Je trouve aussi l’analyse de pter un poil légère et désagréablement injuriante.

D’une part, donner une moyenne sans en donner ni la source ni l’écart type, c’est vraiment un truc de journaliste bas de gamme. Pas recevable.

Ensuite, une bouse (selon la définition proposée, à savoir une appli qui n’intéresse que deux tondus), c’est relativement difficile à évaluer au stade du développement. Si tu lances un projet, c’est soit que tu y crois soit qu’une étude de marché t’a montré son potentiel. On voit bien sur laquelle de ses deux options s’appuie un développeur “de garage” et sur laquelle s’appuie un gros éditeur. Ces derniers sont d’ailleurs probablement de plus en plus enclins à adopter la méthode “pifométrique” pour gagner du temps. Mieux vaut essuyer un échec commercial que rater le coche d’un trend.

Du côté des belles bouses, l’exemple type est le plombier italien qui sauve une princesse en sautant sur des champignons. Fais une étude de marché avec ce pitch pour voir ;-))

Du côté des potentiels incroyables, essaye Pocket Informant …

23)
LC475
, le 23.01.2013 à 12:09
[modifier]

L’AppStore a des côtés pratiques, mais comment fait-on pour installer des logiciels achetés auparavant lorsque l’on réinstalle une machine n’ayant pas le dernier OS ? Le fait que seule la dernière version du logiciel est disponible est un problème.

24)
Jambo
, le 23.01.2013 à 12:38
[modifier]

Sans compter que, depuis toujours, le plus gros reproche que l’on puisse faire aux stores Apple, c’est une pauvreté absolu pour y trouver ce que l’on cherche. C’est toujours les “meilleures” apps qui apparaissent et les recheches donnent vraiment des résultats lamentables.

Avec l’énorme nombre d’app qui existent maintenant, il devient de plus en plus difficile de trouver ce que l’on recherche à moins de connaître le nom exact de l’application et merci la pauvreté des critères de recherche…

25)
Ritchie
, le 23.01.2013 à 12:39
[modifier]

Le concept de l’AppStore est bien, MAIS :

1) pour trouver une appli, c’est vraiment lourd et inefficace

2) Pour les MAJs, comme souligné, c’est long, très très long

3) Et Quid des softs qui sortent de l’AppStore à cause justement des conditions d’Apple ?

1) Pour chercher des applications, il y a mieux. Apple n’a rien “révolutionné” là ! Je cherche tjrs la meilleure méthode et ne l’ai pas trouvé.

2) MAJs ou “Quand tu veux tjrs jouer avec les dernières versions”

Prenez Evernote par exemple (logiciel de gestion de notes vraiment bien foutu), et bien lorsque la Béta de la V5 est sortie, bien elle n’était pas dispo sur l’AppStore !

Et même, souvent la plupart des Applis sont dispos longtemps avant, soit via le site des dév., soit via macupdate !

3) Des conditions Apple bien contraignantes !!

MPlayerX est sorti à cause des conditions d’Apple, mais j’ai mis un sacré temps avant de m’en rendre compte, du coup maintenant quand une appli n(‘est plus à jour par rapport à ce qui est annoncé sur MacUpdate, je file sur le site des dév. pour me renseigner au cas où.

Donc, au final, j’ai dés-installé Evernote et MPlayerX et je les installe à la main comme avant !

CONCLUSION

L’idée d’un App Store était bonne, mais pour OS X, je crois qu’Apple devrait utiliser l’AppStore pour plutôt :

1) faire de la Pub

2) nous fournir un outil de recherche d’application digne de ce nom

3) gérer les licences

mais nous laisser installer les Apps nous-mêmes

Voilà,

Ritchie

26)
Arnaud
, le 23.01.2013 à 12:49
[modifier]

Il me semble que l’avantage principal de l’AppStore réside dans la possibilité d’acheter très facilement, de façon centralisée avec un relevé périodique des dépenses faites. Il s’agit d’un avantage pour les utilisateurs mais également pour les développeurs, surtout les petits, qui n’ont pas la tache supplémentaire de mettre en place un store qui leur est propre.

Maintenant, sur le fond, je penses que le marché de l’app va évoluer considérablement dans les prochaines années, passant du stade “ruée vers l’or” où in-fine seuls les vendeurs de pioches font fortune (Apple, Google pour la pub…) vers la vente de services dont les applications ne sont qu’un point d’accès, les revenues provenant de la vente de matériel ou d’un abonnement…

27)
zit
, le 23.01.2013 à 13:19
[modifier]

Je n’ai utilisé ce machin que pour télécharger un utilitaire capable simplement de transformer les .mts du Sony de madame en quelque chose de plus souple. Sinon, la totalité de mes logiciels vient de bundles (excepté Graphic Converter dont j’ai payé la mise à jour récemment), ou sont libres, voire gratuits (Nikon View NX).

Et je trouve le système pour IOS complètement nul : je n’ai pas de itruc, mais madame dispose d’un iPad et junior d’un iPod touch, naïvement, j’ai téléchargé plein de logiciels avec mon id (en pensant à eux), et ils sont ininstallables car pas le même compte ! Grrrrrrr.

z (qui ne reste plus sur mac que par paresse, je répêêêêêêêêêêêêêête : et tant que ça fonctionne encore à peu près)

28)
Tom25
, le 23.01.2013 à 14:42
[modifier]

J’ai pleins de iCouilles (pour compenser de n’en avoir plus qu’une vraie :-)) ), iPad pour la famille, iPhones et iPod entre mes filles et moi. Et j’ai 2 Macs, certains iTrucs sont synchro avec l’un, et d’autres avec l’autre (j’utilise plutôt un des Macs et mes filles l’autre). Mais si je veux mettre à jour les appli iOS sur tous les iBidulles, soit je les télécharges 2 fois (sur chaque Mac), soit je les copie de l’un vers l’autre, mais alors elles sont en doubles. Faut ensuite effacer les vieilles, et pas les nouvelles que l’on vient de copier.

Autre chose, dans iTunes, quand je visualise les applis de mon iTruc, il n’y a moyen de chercher sur quelle page du iTruc se trouve une appli, faut faire défiler chaque page une à une. Et j’ai d’autres grief.
Bref, si au moins l’iTuneStore et l’AppStore étaient super bien fait, ça ne compenserait même pas tous les inconvénients, mais alors là …
Ma seule crainte est que ça ait trop de succès et devienne obligatoire.

Quand au problème de vendre ses softs sans passer par Apple, pffff, quel est le problème ? Un site, un compte Paypal et MacUpdate. Là encore, le seul risque est le verrouillage par Apple des applis provenants uniquement de leur Store.

29)
Fangstergangsta
, le 23.01.2013 à 15:03
[modifier]

Moi je suis sous Fedora et tout vas bien…

Alors que faire?

c’est très simple il suffit d’arrêter d’acheter apple… et pour pter apple store n’est pas la meilleure plateforme de vente… amazon est loin loin loin devant largement!! et pour info je suis développeur également…

31)
FredStrasbourg
, le 23.01.2013 à 16:06
[modifier]

En dehors : – des lenteurs incessantes (n’est-ce que chez moi ? Que chez les abonnés Free ?)

Effectivement, Free bride le débit vers les stores Apple (iTunes, MacAppstore, Store iPhone, iTunes Match…). C’est pour cela, entre-autres, que je suis passé à la concurrence.

Pour le reste…

32)
Kimixoo
, le 23.01.2013 à 16:36
[modifier]

Très intéressant comme réflexion.

Mais on peut aussi jongler entre AppStore et l’éditeur. J’ai acheté Yummy FTP sur l’AppStore pour tous les avantages cités plus haut et je suis allée voir sur le site de l’éditeur si une MàJ était prévue concernant l’affichage rétina. Elle avait été envoyée pour validation et en attendant, j’ai pu télécharger la MàJ tranquillement depuis le site de l’éditeur.

Même si ce n’est pas le cas le plus courant, c’est bien la preuve qu’on peut trouver des compromis.

33)
François Cuneo
, le 23.01.2013 à 16:42
[modifier]

Je rappelle que le sujet de cet article était simplement: lorsque deux applications existent sur le store et chez l’éditeur, laquelle choisir?

Je constate que cette simple question, qui liste les avantages et les désavantages de l’App Store rend certains nerveux, rien que parce qu’on se permet de trouver qu’Apple n’est pas génial sur ce coup.

L’App Store sandboxe: très bien, là, je suis d’accord que la firme nous impose ce choix. Si les éditeurs ne veulent pas sandboxer, ils vont ailleurs, et l’acheteur est au clair.

Par contre, sur le temps de la validation des mises à jour, aucune remarque ou presque. C’est dommage.

34)
Jambo
, le 23.01.2013 à 16:54
[modifier]

@François

Faut croire que nous sommes moins pressés que toi, même si j’admets que cela peut être très (très) désagréable en fonction des bugs rencontrés. ;-)

35)
mff
, le 23.01.2013 à 20:18
[modifier]

Benoit: Le non-gracieux verbe “roter” est une expression populaire Helvétique à moins quelle soit typiquement vaudoise je ne saurais le dire exactement , elle fait sans doute partit des dites: “savoureuses expressions vaudoise” Je ne sais pas, de plus érudit que moi te le dirons, je peux demander à mon “Antidote” personnel, mais il est actuellement absent .

“Je l’aie roté” signifiant j’ai eu beaucoup de mal , c’était dur etc…

. Zit Je partage en partie ton avis car beaucoup de choses me dérange chez Apple

Djtance: je partage également ton avis ;)

Ysengrain Je me suis souvent posé la même question mais cela ne nous regarde pas !

Tout mon message est hors sujet , je vais essayer de respecter le sujet mais je ne vous promets pas qu’il n’y aura pas de fautes d’orthographe, et cela aussi n’est pas joli joli :( à chacun ses faiblesses ;)

Mme de quoi je me mêle ;)

36)
MT36000
, le 23.01.2013 à 20:28
[modifier]

Pour moi, la solution est simple : Si l’app existe sur l’App Store et sur la “boutique” du développeur, je choisis la boutique du développeur pour être sûr de ne pas attendre quinze jours ou trois semaines pour que les “petits lutins” (ou diablotins) de l’App Store débloquent la nouvelle version (celle qui ne fait pas exploser mon Mac quand je la démarre) quand cela prend cinq minutes au développeur, en direct, pour cerner le problème et trois ou quatre heures pour le corriger. C’est déjà arrivé !

Et pour finir, quelque chose que vous devriez lire : http://mattgemmell.com/2012/08/24/releasing-outside-the-app-store/ Le point de vue d’un développeur connu !

37)
jibu
, le 23.01.2013 à 21:32
[modifier]

j’ai rencontré un gros blême avec Bento acheté sur App Store. Un jour plus moyen de démarrer le programme, un bond puis plus rien… Apres bien des enervement, jai compris le pourquoi; j’avais un soucis de wifi sur ce air, mais n’utilisant pas trop le net dessus je ne l’ai pas remarqué tout de suite; et donc Bento n’était plus validé par mon compte App Store et refusait de demarrer ! et cela sans aucunes explications ! depuis ce binz, je suis très méfiant et n’ai plus rien acheté sur lappstore.

38)
Inconnu
, le 23.01.2013 à 21:54
[modifier]

Sans hésitation, tant qu’à avoir le choix et être coincé sur Apple => boutique du développeur.

Quelque chose a du échapper à ma faible comprenette, je n’ai rien qui m’a convaincu que le store soit un gage quelquonque d’anti-bouse, par contre l’impression de mettre les pieds dans quelque chose qui colle durablement aux semelles, oui, et cela me dérange profondement. j’aime bien acheter des bouquins, mais sans que le libraire squate mes placards… A l’époque j’avais bouté à grand coups de pompe France-loisir…

Alors quand cela s’apparente à une bible, et avec en prime une paire de témoins de Jehovah…

39)
bledu
, le 24.01.2013 à 03:01
[modifier]

Non, Jibu, il n’y a aucun lien entre la connexion Internet et le fonctionnement des apps une fois installées ! Heureusement, cela voudrait dire que hors connexion, votre Mac, toutes les apps achetées sur la Mac App Store et même OS X s’arrêteraient de fonctionner ! Idem sur mon iPad qui n’est pas 3G et qui est donc 90 % du temps hors-connexion. Réfléchissez deux secondes avant d’écrire des sornettes.

40)
jibu
, le 24.01.2013 à 06:56
[modifier]

Je ne pensais pas a la connexion directement, mais au lien entre compte AppStore et le logiciel acheté.

41)
FromStart
, le 24.01.2013 à 07:46
[modifier]

Troll qui hante l’esprit numérique de pter, je t’ordonne de quitter cet espace virtuel qui n’est pas le tiens!

42)
Tom25
, le 24.01.2013 à 12:54
[modifier]

Je trouve que le ton monte bien haut, j’ai participé à des sujets bien plus polémiques sur Cuk sans être mis mal à l’aise par des commentaires agressifs ou dédaigneux.
Suis-je le seul à ressentir ça ?

43)
pat3
, le 24.01.2013 à 12:55
[modifier]

Soyons clairs: l’App Store, c’est un magasin pour rassurer le switcher qui vient d’un ibidule. Point. Apple a construit une stratégie pour que les développeurs aient envie d’y aller, et ils y sont allés massivement; si le magasin avait été contraire aux intérêts des devs, il aurait coulé – Apple a essuyé d’autres échecs.
Je constate que les plus critiques sont des petits développeurs. J’aimerais savoir si l’App Store a eu une incidence forte sur leur chiffre d’affaire, et, si oui, laquelle?
Et App Store ou pas, on est bien d’accord qu’en matière de logiciel, l’offre excède largement la demande? Et que donc il faut forcément de la publicité (du buzz, du réseau, du marketing, des campagnes, etc.) pour atteindre un consommateur saturé d’une offre dont il n’a pas le moindre besoin; la publicité est la fille de la surproduction, rien n’a changé sous le soleil industriel, non?

Pour revenir à l’App Store, au regard des cris d’orfraie qu’il avait suscité à sa sortie, je considère qu’il remplit un office intéressant et complémentaire.

  • La centralisation et la facilitation des mises à jour n’est pas le moindre de ces avantages.
  • La disponibilité sur tout les appareils de la maisonnée en est un autre (sur iOS, c’est simple: on est tous sur mon compte, et chaque appli que j’achète – et j’en achète bien plus que tout le monde – est disponible pour mes fils).

En revanche, je ne comprends pas qu’on reproche à la plateforme de ne pas être le meilleur informateur quant aux produits disponibles sur Mac: elle prend trop de place, mais il faudrait augmenter son rôle?
Surtout vous, ici, sur Cuk, qui connaissez MacUpdate depuis des lustres et avez connu VersionTracker (racheté par CNET et partie de download.com maintenant) avant lui, et suivez la presse mac qui ne cesse de relayer les sorties de logiciels divers et variés ?
Il manque peut-être un logiciel de revue des sorties comme il y en a pléthore sur iOS, mais quand vous avez besoin d’un logiciel pour un usage précis, rassurez-moi, vous allez bien sur un moteur de recherche en tapant mac au début de la requête ? Non? Vous demandez à l’App Store (j’ai essayé la même requête, logiciel de mixage son, Google: 1000, App Store: 0)?

Enfin, les développeurs ont des stratégies diverses et se sont adaptés, à nous de chercher un peu; récemment, sur la liste MacFr, on discutait d’EazyDraw qui permettrait de récupérer des fichiers AppleWorks mieux qu’Intaglio, mais à la faveur de cette mise en lumière, je me suis rendu compte qu’il y avait pas moins de 4 versions en circulation: la 3, la 4 et la 5 sur l’App Store (à environ 14, 26, et 80€), et une 5 sur le site de l’éditeur à 90€, la seule qui permette la récupération effective des fichiers AppleWorks. La faute à Apple?
Autre exemple: CyberDuck, open source, hébergé par SourceForge, coûte 18€ sur l’App Store , en tout transparence quasiment, puisque le lion App Store est affiché en haut de page du site de l’éditeur.
Si j’étais développeur (de métier, pas du dimanche, et ça n’a rien de péjoratif, tout le monde a le droit d’avoir un hobby), j’utiliserais l’AppStore et mon site, sans problème.

Mais, dernière question aux développeurs d’ici: c’est votre métier ou c’est un hobby? C’est une activité qui vous loge, vous habille et vous nourrit ou bien vous n’avez pas besoin de ça pour vivre? Et enfin, vous pensez faire vivre la plateforme ou bien c’est elle qui vous aide à vivre? En bref, vous développez pour Apple par plaisir / par choix ou bien c’est votre gagne pain (auquel cas: pourquoi ne pas développer pour Windows et Android, deux plateformes quantitativement plus importantes)?

[edit: j’ai rajouté les liens vers les logiciels tant que je le pouvais, et une phrase sur Cyberduck, pour clarifier mon propos]

44)
Tom25
, le 24.01.2013 à 13:19
[modifier]

Je suis un développeur du dimanche, et je ne vis pas, loin de là, des dons que je reçoie. Je reviens sur cette histoire de plusieurs ordinateurs, la plupard des logiciels fonctionnent avec une clef, on la rentre sur plusieurs ordinateurs et basta, c’est même plus souple que l’AppStore puisque pas besoin d’avoir le même compte.
Mais encore une fois, comme ma remarque plus haut, tu argumentes avec une position business. C’est ce glissement vers ce business modèle que je critique. J’ai peur qu’il devienne obligatoire, tant qu’il ne l’est pas, pas de problème.

45)
pat3
, le 24.01.2013 à 13:27
[modifier]

Non, j’argumente avec une position usager, ou consommateur, si tu veux; je considère que l’App Store s’est ajouté aux autres modes d’achat, et ne les a finalement pas tant contrariés. On avait crié au diable à sa sortie, et bof, il est toujours dans sa boîte.
Tu as raison sur la souplesse d’un code, mais il existait et existe encore des tas d’applications qui te condamne à un seul poste, et pour lesquelles c’est la croix et la bannière si jamais tu as reformaté ton disque pour récupérer un code chez eux. Remember the dongle gate!

46)
Hervé
, le 24.01.2013 à 13:31
[modifier]

Le comble : Filemaker qui, si je ne m’abuse, est intimement lié à Appe, n’est pas disponible aur l’App Store et pas de possibilité de sockage iCloud.

47)
grandegigue
, le 24.01.2013 à 16:16
[modifier]

Pour moi le très gros intérêt de l’App Store, on le mesure au moment du changement de machine. La réinstallation des logiciels se fait en trois clics alors qu’auparavant il fallait retrouver le mail avec le lien de téléchargement, puis la clé d’activation, qui était une fois sur deux plus valable parce que déjà utilisée par l’ancien ordinateur ou encore périmée. À la fin on avait l’impression d’être un hacker alors qu’on voulait juste utiliser un logiciel qu’on avait payé. J’ai ainsi abandonné quelques logiciels (pas indispensables sans doute) que je ne pouvais pas activer (facilement) sur une nouvelle machine.

48)
Henri
, le 24.01.2013 à 19:29
[modifier]

Il me semble que l’App Store favorise les achats impulsifs, je ne sais pas si ça augmente de beaucoup les ventes. Il me semble aussi que l’App Store favorise la baisse des prix des logiciels, mais si ce n’est pas compensé par des ventes supplémentaires, c’est négatif pour les éditeurs, et donc au final aussi pour les utilisateurs…

Pour répondre à une question: Oui, la procédure de mise à jour d’urgence existe aussi pour Mac: https://developer.apple.com/appstore/contact/appreviewteam/index.html

50)
FromStart
, le 24.01.2013 à 21:00
[modifier]

Ce que j’apprecie beaucoup sur l’Applestore, c’est qu’il donne un second souffle à de nombreux logiciels, plus tout récents, qui étaient devenus introuvables. Et en plus à des tarifs sympas. Par contre pour d’autres logiciels, je pense que j’y réfléchirai à deux fois avant de chauffer ma carte de crédit. Maintenant ce qui m’agace profondément avec Apple, c’est l’obsolescence programmée à laquelle on se retrouve de plus en plus souvent confrontés, nous qui utilisons des machines plus anciennes. Autrefois j’adorais les macs pour leur longévité, et maintenant je me retrouve trop souvent bloqué par des incompatibilités, lesquelles avec OSX ML frôlent l’arnaque: – je l’achète (surtout pour icloud, vu que Snow Leopard n’en a pas été équipé) pour l’installer sur mon MacBook, qui est conforme aux specs minimales affichées en gros (core2duo et 2G de ram). Je télécharge et… Ah, non, on ne peut pas installer: la carte graphique n’est pas compatible. c’est qu’il y avait d’autres spécifications écrites ailleurs, mon bon, monsieur. Les autres turpitudes qui m’agacent: – il faut OS X Lion pour avoir accès à iCloud. Donc acheter une machine récente. Par contre, iTunes a été régulièrement mis à jour pour les PowerPC, et mon vieux mini G4 a ainsi toujours accès à l’iTunes Store, afin que je puisse y faire des achats. – sur mon ipad, 3ème du nom, la fonction de rappel automatique d’après la localisation n’existe pas. Pas génial pour un appareil qui est sorti il y a moins d’une année! Cette fonction est pourtant supportée par les iPhones 4. -Etc… Autrefois je rigolais de l’obsolescence des PC, eh bien aujourd’hui, il existe de nombreuses fonctions qui sont compatibles avec windows XP, mais pas avec OS X snow Leopard de mon MacBook. Un comble!!! Je ne suis pas naïf, et je comprends bien qu’Apple est une entreprise à but lucratif comme une autre. Mais je ne veux pas non plus qu’on me force à changer mes appareils chaque année. À trop vouloir tirer à la corde…

51)
pat3
, le 24.01.2013 à 23:01
[modifier]

sur mon ipad, 3ème du nom, la fonction de rappel automatique d’après la localisation n’existe pas

???

Bon, on s’éloigne un peu du billet de départ, mais je suis curieux de comprendre ce dont tu parles…

53)
Tom25
, le 24.01.2013 à 23:28
[modifier]

Assez d’accord avec FromStart. Et comme Pat3, je n’ai pas compris ton histoire de rappel de localisation.

J’ai la même défiance envers Apple qu’envers nos politiques. J’avais quasiment convaincu mon patron d’offrir des iPads à nos meilleurs clients avec nos tarifs et catalogues dessus, qui se mettraient à jour automatiquement. Finalement, il y a de forte chance qu’on parte sur des Samsung. Mon patron, mes collègues et pas mal d’amis ne reprendront pas d’iPhone, et ils passeront à la concurrence rapidement. Et ce, surtout à cause du Store. Une marque doit donner confiance quant à sa pérénité (santé financière), mais aussi sur le suivi de ces produits. Et là, force est de constater que la confiance est perdue. Les produits sont réparés si besoin, mais sont «oubliés» lors des ajouts de nouvelles fonctions.

Sinon, j’ai un fichier RTF pour chacune de mes applis achetées. Ce fichier s’appelle «Code MonApplication» et il contient le code d’activation en gros en début de page, suivi de l’email accusant réception du paiement (et contenant ce code).

54)
Serge
, le 25.01.2013 à 05:36
[modifier]

La première chose que j’ai faite en passant de Snow Leopard à Mountain Lion, c’est désactiver GateKeeper. Entre choisir d’acheter sur l’App Store ou directement du développeur, je préfère la seconde option. Chacun ses raisons, mais celle qui m’amène à éviter l’App Store si je le peux, c’est l’impossibilité de tester un truc en mode démo. Je sais que certains développeurs offrent toujours des versions démo sur leur site ou une version lite gratuite sur l’App Store, mais ils ne sont pas légion.

Par exemple, je viens d’acheter Reeder, un lecteur de flux RSS, sur l’App Store. À en croire les nombreux commentaires, c’est le meilleur sur le marché. J’ai donc passé la carte de crédit (carte bleue, chez vous, si je ne m’abuse) en espérant ne pas faire un achat que je regretterais. Déception. Ce truc est beau, moderne, élégant et tout, mais n’arrive pas à la cheville du très vieux et très démodé NetNewsWire pour mettre à jour les flux RSS. Donc, cinq dollars (ce n’est pas une fortune, je sais, mais…) que j’aurais pu épargner si j’avais eu la chance de tester l’application avant de l’acheter.

Une chose est sûre, le jour où Apple décidera que seules les applications vendues sur le Mac App Store peuvent être installées sur un Mac, c’est Salut la visite !, comme on dit par ici.

55)
FromStart
, le 25.01.2013 à 07:13
[modifier]

Bon, on s’éloigne un peu du billet de départ, mais je suis curieux de comprendre ce dont tu parles…

Absolument d’accord, on s’éloigne du sujet. Je n’imaginais pas écrire autant, mais ça sortait au fur et à mesure que j’écrivais. Faut croire que je commence à en avoir gros sur la patate.

Quant à l’app Rappel: lorsqu’on crée un rappel, on le programme pour une certaine heure (par exemple ma chère et tendre me demande de passer acheter du pain a la coop (notre Leclerc ou Delhaize national, pour les non Suisse) en rentrant. Comme mon train arrive à 18h15, je crée un rappel qui sonnera à 18h10). Bon maintenant y’a la version “rappel” des temps modernes: le rappel se fait en fonction de la position géographique, et non en fonction de l’heure. Je reprends mon exemple: je ne sais pas exactement à quelle heure je vais rentrer, mon chef des temps modernes me tombant systématiquement dessus au moment où je m’apprête à partir. Malin comme pas deux, cette fois je règle mon rappel pour qu’il se déclenche lorsque je me trouverais à proximité de la gare. Mais ceci n’est que de la fiction, car Apple n’a pas daigné activer cette fonction sur mon ipad, 3ème du nom! Mais on la trouve sur l’ipad 4, l’iphone 4,… Je suis irrémédiablement voué à rester un vieux schnok sans pain et qui se fait houspiller à la maison. merci Apple.

56)
monmac
, le 25.01.2013 à 22:14
[modifier]

Merde. 55 commentaires, c’est trop long à lire et donc peut-être que le point que je vais soulever à déjà été abordė.

Puisqu’il y a des développeurs dans la salle (bonjour l’ambiance), j’en profite pour dire que pas tous sont égaux ni dans leur attitude, ni dans leur créativité, ni dans leur codage. Ceux qui font du bon boulot mérite de se faire plein de blé, certains méritent de disparaître dans l’oubli. Combien j’en ai acheté, des applications pour lesquelles le développeur passait plus de temps a se justifier sur ses bugs qu’à aller de l’avant dans le développement. On voit clairement des différences culturelles du genre le français rouspéteur dont le produit n’evolue pas et le ricain qui se fait des millions parce qu’il ne perd pas son temps a ressasser ses malheurs. Je ne généralise pas (l’opposition ricains-franchouillards étant plus de l’humour), mais l’attitude fait énormément comme le Design, l’utilité et les mises à jour. Pas tous sont des grosses entreprises copines de Apple. Un seul exemple qui est un exemple (!): 1Password.

Et pour beaucoup, le Mac App Store est un tremplin qui leur donne la chance de sortir de l’anonymat. Même si Apple m’agace et me fait horreur sur certains points. Je rejoins François la-dessus.

Finalement (c’était quoi le sujet?) j’achète autant sur le Store qu’en direct chez les éditeurs.

57)
Tom25
, le 25.01.2013 à 22:26
[modifier]

Etant programmeur de Donationwares, je peux retourner le compliment aux utilisateurs Franchouillards. Toujours à brailler et à réclamer des fonctions qui existent déjà, mais loin, très loin derrière les Ricains et les Allemands quand il s’agit de faire un don.
Ricains : 49%, Allemands : 49%, et les 2% qui reste comprend le reste du monde, et je ne suis même pas sûr que les Français soient en 3ième position. Pour des logiciels Français et donc dans leur langue !
Je crois que les Suisses arrivent en 3ième place, et je me demande si ceux ne sont pas pour la plupard des lecteurs de Cuk. Donc, pour ceux qui viennent d’ici, MERCI.