Profitez des offres Memoirevive.ch!
Avec Free, ce n’est pas la frite

Juste un coup de gueule en passant.

Monsieur Free, mon FAI parisien, a décidé, tout seul dans son coin de mettre à jour la freebox. Et de supprimer les pubs et autres pop-ups et, bref de le faire en mes lieu et place.

Dire que ça me va, c’est faux. Dire que ça ne me va pas, ce n’est pas exact. C’est plus compliqué que ça.

Exemple, avec “Le Monde”, journal où M. Niel propriétaire de Free, est actionnaire :

image

Voici avec mon iPad, branché sur le FAI (pas free) de ma voisine.

image

Voici avec mon iMac

À première vue, tout le monde se réjouit de ne plus voir les bouses clignotantes qui occupent plus de la moitié de la fenêtre, et encore, j’ai fait la capture d’écran avant que tout ne soit chargé

Où ça se complique, c’est quand je vois ça :

image

Le bandeau de Mémoire Vive a disparu.

Autant la pub sur Le Monde est intrusive, autant le bandeau qui me semble respecter d’anciennes conventions d’éthique sur le net, ne me dérange point, et ne l’a jamais fait, d’ailleurs.

Ce qui me courrouce, c’est que je n’ai pas eu mon mot à dire.

J’ai remplacé une locution qui pourrait bloquer cuk au contrôle parental par “courrouce”.
On me dit que c’est un bras de fer entre le FAI et Gogol (ah oui, encore un russe , ;°)), on me dit qu’ils vont désactiver leur filtre demain, bon, ce n’est pas un philtre d’amour à ce que je constate.

(PS: je vous ferai une mise à jour explicative demain)

Addendum, plus tôt qu’annoncé :

image

voici la surface, en rouge, de la pub sur la première image, qui défile, cliquette, zoome, etc…

Je veux bien une pub du genre de celle que nous apercevons sur cuk. Le Boss n’en fait pas un business, il souhaite seulement que (nom de domaine) + hébergement + (bande passante) lui soient remboursés pour tout ou partie. Et je l’ai dit plus faut, elle me semble en harmonie avec une certaine “nétiquette” qui peut paraître surannée à certains, mais est comme le savoir-vivre en societé : respecté par ceux qui nous estiment, piétiné par les cuistres.

J’avais oublié que le décalage horaire avec l’Est est de 3 heures et non deux, comme quand nous y étions. Je me suis donc un peu …précipité et mal réglé mon X2.

image

Les vœux de Noël du Métropolite ont duré quatre minutes.

On ne perd pas le sens des réalités, là-bas : en dessous, s’affiche le score du CAC 40. Pour rester bien français, ensuite, le passeport a été exhibé, on a vu les danseuses de la “République” de Jen’sézou et tout cela a duré plus d’un quart d’heure.
Ce qui me rassure, c’est que dès ce lundi il est chez les suisses, pour une histoire de ballon doré, bien sûr : hé, les amis, vous n’allez pas le garder, hein ? (Même s’il souffle dedans…)

image

Ben oui, il y a des moments où je me demande si ça aussi, ce n’est pas de la pub…

28 commentaires
1)
sebasto
, le 06.01.2013 à 17:24
[modifier]

Hello,

Ce qui me choque, ce n’est pas la fonction en elle-même, mais le fait qu’elle soit activée par défaut. De voir plein de gens réagir avec des hourras me navre, la neutralité du Net est bien mal en point. À côté de cela, les forfaits bloqués pour mobile avec un seul accès à Facebook ou Twitter fleurissent…

La pub aujourd’hui, rue89 demain ? Nous devons rester vigilants, bien sûr. Mais les FAI sont maintenant des acteurs peu nombreux, le choix serait faible s’il fallait choisir un jour en fonction de qui bloque quoi !

2)
Saluki
, le 06.01.2013 à 17:32
[modifier]

le fait qu’elle soit activée par défaut

Je suis bien d’accord, j’ai sans doute écrit trop vite mon humeur : en écrivant “je n’ai pas eu mon mot à dire” c’est ce que tu relèves. Comme le dit Madame la Ministre qui est pour le “in opt out”, à moins que ce ne soit l’inverse ou l’opposé.

3)
Ritchie
, le 06.01.2013 à 18:02
[modifier]

Dans ce débat, il n’y a que 2 positions vraiment : pour ou contre la pub.

Perso, je suis 100% contre la pub de toute sorte sur internet. Depuis les premiers anti-pubs pour navigateurs, je les ai tjrs installés sur tous les ordinateurs que je touche (la famille élargie).

Maintenant, le problème de celui de Free, c’est qu’il n’est pas customizable, donc on ne peut pas enlever les faux positifs et on ne peut pas rajouter de sites à bloquer. Donc, pas loin d’être inutilisable.

Sur les Macs que je configure, j’installe GlimmerBlocker (vous trouverez sur macupdate.com), GRATUIT, s’installe en tant que Proxy sur un Mac de la maison, et est super configurable. Gros avantage, il n’est pas lié à un navigateur et on peut mettre à jour tous ses navigateurs sans avoir à attendre après les extensions de blocage de pubs compatibles. Il paraît qu’il fonctionne même pour les iDevices du coup.

Pourquoi ? Et j’entends très bien dire, “Sans la pub, on ne gagne pas un sous, donc on va mourir, snif”.

Bah, c’est dommage, mais la plupart (sauf Cuk, je l’avoue, il n’y a qu’un bandeau en haut – sympa) ont abusé de la pub sur leur site et du coup me dégoutent, donc je la bloque, voilà.

Et avec les pop-over, les trucs qui clignotent, les animations flash et j’en passe et des meilleures, il y a une sacré limite. Certains sites sont même des sapins de noël ambulant ! C’est horrible.

Donc voilà, la pub rien à battre, et si Free arrive à inclure dans la Freebox un vrai bloqueur de pubs, configurable, là ce sera tout bénef. pour moi !

++

Ritchie

4)
chinito
, le 06.01.2013 à 18:10
[modifier]

que de bande passante gaspillée pour rien… et que de publicité pour Free ! cette option est activée par défaut, ok, mais on nous/vous laisse le choix de la désactiver, ou pas… tout comme on me laisse le choix d’installer AdBlock..ou pas… …et que celui qui n’a jamais rêvé de bloquer les publicités suisses de M6 me jette la première pierre, Pierre ;)

5)
chinito
, le 06.01.2013 à 18:15
[modifier]

le problème de celui de Free, c’est qu’il n’est pas customizable

l’AdBlock de Free, ne l’oublions pas, est en version Beta. Nul doute que si cette option reste dans le temps, elle sera personnalisable, tout comme AdBlock

6)
Tom25
, le 06.01.2013 à 20:00
[modifier]

Ma compagne a un PC Windows, les pubs fleurissent dès son démarrage, sans même lancer de navigateur (Internet Explorer, Chrome, etc.). Et ce sont des pubs bruyantes, tout d’un coup ça gueule “Gagnez 300 euros au Casino” avecun plein écran d’image de Casino.
Et quand on clique “Fermer”, bien des fois ça renvoie vers un site.
Je l’ai désabonné d’une saloperie de site qui pour 5 € / semaine vous laisse télécharger des sonneries. Une recherche sur le web m’a indiqué que les abonnements se faisaient via ces pages de pub. Mais elle n’a jamais voulu s’abonner, ça s’est surement validé via un bouton Fermer.
J’ai installé l’antivirus Windows, mais pour lui tout va bien.

Je trouve inadmissible le laxisme de l’état face à ses pratiques.

7)
François Cuneo
, le 06.01.2013 à 20:24
[modifier]

Merci à Ritchie de remarquer que nous n’abusons pas.

Pour moi c’était clair: mieux vaut rien demander que d’avoir des machins qui clignotent de tous les côtés.

N’empêche, je respecte ceux qui veulent s’en sortir avec cette solution.

Vouloir enlever la pub, c’est ne pas jouer le jeu.

Rien ne vous empêche de ne pas aller lire les sites qui vous ennuient avec la pub.

Vous voulez les lire, alors vous acceptez.

Sur MacGé, je ne veux pas la pub sur leur application iPad.

J’ai donc payé ce qu’ils me demandent pour ne pas l’avoir. Ainsi, ne paie pas mon dû via des trucs qui m’emm…, mais via un abonnement très bon marché.

Sur d’autres, j’accepte la pub.

Le jour où il y en aura trop, je n’irai plus, c’est tout.

8)
La Perriere
, le 06.01.2013 à 21:13
[modifier]

J’utilise Adblock avec Safari et j’ai du ouvrir cette page avec Chrome pour m’apercevoir qu’un annonceur figurait dans le bandeau et je suis chez orange, donc effectivement la pratique de Free est plus que détestable, mais franchement sans cet article je n’aurais jamais rien su de “Memoire vive”, sachant que Safari est mon principal navigateur.

9)
Filou53
, le 06.01.2013 à 23:13
[modifier]

Arggghhhllll … Merci Ritchie !

Ce GlimmerBlocker a l’air super.

Je viens de regarder une vidéo d’intro sur Klakinoumi.com, excellent !

http://www.klakinoumi.com/2011/10/05/glimmerblocker-oublie-adblock-on-passe-a-la-vitesse-superieure/

Et si un jour tu trouves un équivalent pour la télé ;-) fais-nous signe tout de suite !

(je sais, une solution serait de ne plus regarder la télé )

Parce que, oui, un petit peu de pub pour payer un site, pourquoi pas. Mais à partir du moment où cela déborde de partout, là, non merci !

C’est comme à la télé quoi: suffit de regarder TF1 et puis ARTE. On comprend tout de suite.

10)
Ritchie
, le 06.01.2013 à 23:56
[modifier]

@Filou53

Désolé, je n’ai pas de télé. Canadien d’origine, la pub est encore pire là-bas à la télé (même principe qu’aux States). C’est horrible !

Je commence la seconde partie de ma vie, je n’ai jamais acheté une télévision de ma vie, bien que j’ai eu l’occasion de la regarder. En France, déjà, faut payer 130 € /an pour avoir le droit de la regarder, LA-MEN-TA-BLE. Je refuse cet impôt ! Et de toute façon à part Arte et la 5 , je ne vois pas très bien ce qu’il y a d’utile sur le PAF ! Préfère faire aut’chose, cinoche anyone ?

++

Ritchie

11)
Saluki
, le 07.01.2013 à 00:02
[modifier]

Hello!

Je viens de faire la mise à jour/addendum que j’avais annoncée.

Et sans même m’être concerté avec Filou53, j’ai montré un exemple où

un équivalent pour la télé ;-)

se serait avéré fort utile.

À propos d’ARTE, sautez sur leur “J+7”, il y a le ballet “Don Quichotte”, à la mode Noureev + Petipa, filmé en décembre à la Bastille, qui a été diffusé samedi soir. Un régal.

13)
zit
, le 07.01.2013 à 09:59
[modifier]

Le vrai problème de la chose n’est pas tant la réclame, que le fait que Free se sente libre de filtrer tout contenu que pourrait recevoir un de ses clients. Pour l’instant, c’est rien que de la pub, mais demain, un article qui dit du mal de Xavier Niel, couic !

z (et il n’y a pas de raison que ça en reste là, je répêêêêêêêêêêêêêêêête : Vive l’internet libre…)

14)
Jean Claude
, le 07.01.2013 à 11:43
[modifier]

Suite à Zit…

Comment déclencher un débat hors sujet : l’ensemble des sites et des commentaires se sont focalisés sur pub or not pub alors qu’il me semble que le vrai problème est plutôt dans le filtrage.

Et si mon facteur décidait de ne pas me donner les lettres qu’ils jugent inutiles ou perverses ?

Je ne pense pas avoir payé un abonnement chez Free pour que Free choisisse ce que je regarde. Un tout petit glissement nous ferait accepter le DPI (Deep Packet Inspection )

Maintenant j’accepterai avec plaisir que mon FAI me fournisse un système de blocage de pub paramétrable par mes soins.

Puisque certain – Saluki – en profite pour donner des conseils spectacles, voici le mien : “Jour de pêche en Patagonie” (Días de Pesca, film de Carlos Sorín), on dirait un scénario d’Anne Cuneo revue par Madame Poppins…

15)
Saluki
, le 07.01.2013 à 12:01
[modifier]

Cher Jean-Claude,

mes ” conseils spectacle” ne sont pas obligatoires ;°)), et …réversibles, à l’inverse de ce que je te remercie de m’avoir fait découvrir en lien et qui vaut le voyage, comme on dit.

16)
Ritchie
, le 07.01.2013 à 12:31
[modifier]

1) Ce n’est pas Free qui décide de bloquer ou pas la pub, c’est l’utilisateur final.

2) Le BIG problème d’après bcp de monde, c’est que Free a activé le blocage ou lieu de le laisser désactivé et de dire à l’utilisateur final comment l’activer.

3) La bonne solution : Une campagne d’information pour que même Grand-mère puisse activer OU désactiver le blocage de pub sans problème.

Dans tout ce p….n de débat, il y a aussi un autre problème : Combien de personnes se sont déjà connectés à leur Freebox pour configurer qqch ? Je dirais moins de 1% !!! Et aussi, Combien de personnes s’en foutent royalement ? et, Combien de personnes sont d’accord avec Free ? Parce qu’à la fin, l’utilisateur final est peut-être content que l’on gère ça pour lui, j’en connais qui seraient vachement content de ne pas avoir à le faire.

Donc, à part tous les sites Web qui râlent parce qu’ils vont perdre des sous, ils sont bien moins nombreux que tous les clients de Free à la fin, non ?

On pourra parler de neutralité du Net, etc etc, mais le commun des mortel abonné à Free n’y connaît pas grand chose à l’informatique (j’en connais plusieurs dans ce cas) et n’a pas envie et souvent pas le temps d’administrer son routeur !

Essayons de se mettre à la place de mémé et pépé qui ont déjà assez de problèmes avec leur compte mail / facebook et leurs softs (iPhoto et iTunes) déjà. Ce ne sont que des exemples. Vous croyez qu’ils ont le temps de se connecter à un routeur ??? Et déjà, la plupart en ont ras le bol de la pub partout, je ne connais personne qui demande de la pub, mais j’en connais bcp qui n’en veulent pas, n’en déplaisent aux admins de site !

D’ailleurs, vous n’avez qu’à regarder le foisonnement d’étiquettes contre la pub sur les boîtes aux lettres de vos immeubles, ça pourra vous donner une idée de la chose. Dans mon immeuble, plus de 50% des boîtes sont étiquetées, c’est pas peu dire.

++

Ritchie

17)
drazam
, le 07.01.2013 à 18:39
[modifier]

L’a free, ben l’a tout compris!

Pitié, arrêtez avec Depardiov siouplé, qu’il se casse où il veux et loin avec ses sous, ses déclarations, ses zamitiés, sa c… biiip! Et chuis même prêt à payer pour BB dans la foulée!

Et le Monde n’est plus un journal de référence si recommandable (en reste t’il un d’ailleurs?).

18)
graffati
, le 08.01.2013 à 10:22
[modifier]

Bonjour,

Le débat est assez important, puisqu’il rejoint à mon avis le “procès” qui est fait à google pour l’usage de contenu qui ne lui appartient pas… Pour référencer un site faut-il en reporter le contenu ?

Plus basiquement, je comprends l’utilisateur final, derrière son ordi: pour lui ,internet n’est PAS gratuit: il paye à son FAI plusieurs centaines de francs/euros par année pour avoir accès à du contenu. Une partie de ce contenu est “gratuit”, une partie est payant.

Le FAI gagne de l’argent en donnant accès à ce contenu et c’est bien pour cela que l’utilisateur veut accéder à internet: pour le contenu! Et Il serait donc logique que le FAI participe également au financement du contenu, en rétrocédant une partie de l’encaissement à ceux qui créer du contenu, non ?

Qu’en pensez-vous ?

Bientôt un billet d’humer de Anne sur le problème de la presse versus Google par exemple ? :-)

19)
Ritchie
, le 08.01.2013 à 12:53
[modifier]

@graffati

En fait, pour bien comprendre le problème, il faut faire une comparaison avec les réseaux ferrés.

En France, par exemple, il y a le RFF (cette année il sera ré-intégré dans la SNCF) qui gère le réseau ferré (les rails quoi) et les SNCF, Eurostar, Thalys, Véolia, DB, etc qui utilisent ce réseau avec leurs trains.

Le client final paye son billet à ces différents moyens de locomotion, qui eux payent pour passer sur les voies. Logique ! Et tout le monde y trouve son compte.

En revanche sur internet, le client paye un prix modique pour utiliser le tuyau, qu’il utilisent 1 mbps ou 100 mbps, c’est le même prix. Et c’est là le problème, puisque plus on voudra utiliser notre bande passante, plus cela coûtera cher au manager du tuyau pour installer les tuyaux intermédiaires pour faire passer tous ces octets.

Donc, avec l’augmentation des flux, nous verrons l’augmentation de la facture mensuelle, que l’on utilise 1 mbps ou 100 mpbs en continue voire plus. Tant que le prix est modique, rien à dire, tout le monde n’y voit que du feu. Mais dès que l’on doublera ou triplera le prix mensuel, une levée de bouclier s’effectuera.

Si on ne va pas vers la facturation du contenu, au lieu de la facturation du résau, nous courrons au retour des limitations de bandes passantes ou de la facturation de la surutilisation de celle-ci comme à une époque pas si lointaine.

De plus, en France, nous sommes un des pays à payer le moins chère notre connection internet, et les FAI ne pourront pas ajouter des tuyaux éternellement sans nous les faire payer. Sans compter, qu’ensuite on doit gérer tous ces tuyaux, et cela a un coût !

Le coup de semonce de Free, le week end dernier, est la première alerte. Le prix de l’accès à internet ou au contenu va augmenter bientôt. L’ère du tout gratuiit, ou pas cher, n’est pas loin d’être terminée. “There is no such thing as a free lunch”, disait qqun !

++

Ritchie

20)
ToTheEnd
, le 08.01.2013 à 13:21
[modifier]

Ritchie: pas d’accord avec analyse et comparaison. YouTube ou d’autres ne sont pas nouveaux… mieux, depuis 3 ou 4 ans, ce n’est plus le trafic “P2P” qui est majoritaire sur les réseaux mais des flux commerciaux (aux USA c’est Netflix par exemple).

Les opérateurs et en particulier des lowcosts comme Free essaie de se refaire à tous les rateliers à l’image d’un EasyJet qui te facture pour tes bagages en soute, pour rentrer dans l’avion en premier et bientôt, pour que tu aies un numéro de siège…

Contrairement à une infrastructure ferroviaire, avoir des interfaces Gb dans quelques centres de transit en France ou au niveau européen ne coute plus rien (quelques centaines de dollars par mois) sans parler du prix du matos qui est littéralement en chute libre y compris pour les gros switches à l’attention des opérateurs.

La seule stratégie de Free, c’est de faire faire chier tout le monde, du client jusqu’au partenaire histoire de gagner le plus de centimes possibles… le tout pour dégager la marge la plus ridicule qui soit.

C’est une stratégie comme une autre… c’est juste dommage que les médias nous abreuvent des communiqués de presse du groupe Iliad à longueur de temps sans fournir une analyse plus poussée… mais ça on commence à être habitué sans parler que le groupe Iliad se retrouve dans le capital de plusieurs gros médias français… ou comment gérer sa communication et bien la diffuser.

21)
graffati
, le 08.01.2013 à 17:08
[modifier]

Pas d’accord non plus tout à fait avec Ritchie…

Internet c’est bien plus complexe :-)

c’est vrai qu’au début d’internet, souvent les services (contenus) étaient fournis par le FAI: mail, infos, news étaient fournies par AOL, par exemple. ensuite les compagnies de tél ont repris le marché.

Dans l’exemple du train, tous les utilisateurs des voies offres le même service: déplacement, avec plus ou moins d’options (couchettes, repas, etc.) Sur internet, les services sont bien plus divers: messages entre personnes (email), divertissement info (tous les .com…) , prestations directes gratuites ou payantes (musique, films, etc.).

Comment faire pour, lorsque tu loues un film sur itunes, Apple reverse une partie de ton prix à ton FAI ? C’est impossible, car un FAI fourni un prestation (accès à internet) mais ne sais pas ce que l’utilisateur va en faire… s’il utilise que des trucs gratuits, le FAI va vite faire faillite… Il faudrait une clé de répartition… mondiale ;-)

Vaste débat…

22)
sebasto
, le 08.01.2013 à 19:55
[modifier]

Tout à fait Graffati… et si on considère que lancer un tweet rajoute du contenu, imagine :)

Même si l’époque de l’usage majoritairement universitaire/recherche est loin, Internet ne sert pas qu’à acheter !

23)
pat3
, le 09.01.2013 à 23:31
[modifier]

Plutôt d’accord avec Ritchie…
TTE, tu trouves que les médias nous ont rabattu les oreilles avec la com d’Illiad, moi pas; les sites de contenu n’ont pas cessé, en revanche, de nous abreuver d’articles à fort parti pris, du genre Free : la prise d’otage bientôt terminée . Le plus scandaleux, c’est d’entendre amalgamer, par des gens comme Edwy Plenel, le droit du citoyen et du consommateur au financement des sites par la publicité! Et le SPIIL d’y aller de son sophisme du même tonneau. Un peu comme si TF1 défendait ses plages de pub en disant que c’est pour notre bien! Au moins, Patrick Le Lay avait-il l’honnêteté, même cynique, de dire en quoi consistait le jeu.

De plus, il était clair que le geste de Free n’était qu’un geste communicationnel: pour que le blocage de Free fonctionne, il fallait avoir une Freebox Revolution (ça ne marchait pas avec les Freebox précédentes) et faire la mise à jour du firmware (quel pourcentage de freenautes redémarre sa box quand il n’y a pas de souci?). Autant dire que s’il n’y avait pas les sites d’infos pour pousser des cris d’orfraie, la mesure serait tout bonnement passée inaperçue: elle n’était là que pour provoquer le débat, et notamment la rencontre avec la ministre et les principaux acteurs français du web (rencontre qui au passage aurait été repoussée par la ministre sans échéance précise). En bref, sur les millions d’internautes français, et sur les 5 millions d’abonnés à Free, allez… 100 000? 200 000 ont dû activer l’option. Et on crie à l’atteinte à la neutralité du net (heureusement que des voix qu’on ne peut soupçonner de connivence ave Free s’élèvent un peu contre cette idée, à l’atteinte à la démocratie! On croit rêver.
Non, Free n’allait pas priver de revenus la majeure partie des sites français… Mais le simple fait de l’activation opt out a sacrément publicisé le problème de la prédominance de Google sur la bande passante des FAI, et par là, celui de l’influence des régies publicitaires de Google sur l’économie générale du net, en France comme ailleurs.

La position de Fleur Pellerin, bien qu’inconfortable, est au final la plus équilibrée: oui, la façon de faire de Free est brutale, mais la question de fond mérite d’être posée.
Les oppositions à coup de neutralité du net, de droit du citoyen et de censure antidémocratique ou plus drôle encore, d’abus de position dominante (WTF???), sont un écran de fumée pour masquer la réelle économie du contenu sur le web que la plupart des acteurs veulent garder cachée à l’internaute moyen (un peu, dans un autre genre, comme le Maravalgate – les acteurs français sont trop payés! – met à jour un fonctionnement que l’ensemble de la profession a intérêt de garder secret, ou tout au moins discret. Je ne dis pas que Free ait fait ça par altruisme, loin de là – et je ne vois pas pourquoi ils le feraient. Mais heureusement qu’ils sont là pour empêcher quand même le petit monde des décideurs du web français de faire de l’entre soi…

24)
ToTheEnd
, le 10.01.2013 à 11:23
[modifier]

Pat: je retiens un truc de ton texte qui mélange 20 sujets: tu ne trouves pas que les médias se font suffisamment l’écho du groupe Illiad… patience, il y en aura toujours plus.

25)
drazam
, le 10.01.2013 à 14:38
[modifier]

C’est amusant de s’en remettre systématiquement à Free pour se poser désormais des questions du genre: impact d’un nouvel entrant sur la concurrence+le pouvoir d’achat+l’investissement+l’emploi, mesure de couverture nationale par un opérateur, politique de subventionnement des mobiles, impact de l’asymétrie de trafic entre FAI et fournisseurs OTT.

Allez sur ce dernier point: quelle a été la couverture des médias sur le procès Cogent-France Télécom depuis 2 ans, la décision de justice en faveur de FT, et les conséquences de ce précédent?

Mais bon, si Free n’existait pas, faudrait l’inventer hein. Ah, sacrés français, toujours à contre-sens, pire que des anglais.

26)
ToTheEnd
, le 10.01.2013 à 15:25
[modifier]

D: pour le Français de base, Free c’est un peu Jeanne d’Arc du monde numérique… après, pour beaucoup, faire la différence entre une pute et une pucelle, c’est compliqué.

27)
pat3
, le 11.01.2013 à 00:22
[modifier]

TTE: libre à toi de ne lire que ce qui t’intéresse ;-)

Mais je résume: oui, les médias ont réagi à la provocation de Free. Non, ils n’ont pas relayé le point de vue d’Illiad, mais repris assez unanimement les mêmes motifs: atteinte aux droits du citoyen et du consommateurs, prise d’otage des clients de Free, atteinte à la démocratie; tout cela est une vaste opération d’enfumage.

Drazam: pas compris où tu veux en venir ?!?

28)
Saluki
, le 11.01.2013 à 17:35
[modifier]

Merci, sieur Drazam pour parler du pugilat Orange-Cogent.

Un simple gogolcerche permet de remonter la saga! C’est du lourd, l’asymétrie. Et Orange ferait ainsi son Free?