Profitez des offres Memoirevive.ch!
Quand j’oscille entre une certaine compassion…

Vous avez tous vécu la scène : 18h45, les enfants/les adolescents sont crevés, il faut terminer un devoir, une dictée, une révision de livrets ou de verbes anglais irréguliers, faire à manger, préparer les affaires pour le lendemain (et ça, selon l'âge des enfants, ça peut carrément être un truc aussi trash que "prendre deux bouteilles de lait vides pour les ACM*" de la part de la maîtresse, qui oublie qu'on achète... des briques tetra pak !), écouter Mister Mari qui pense que le résumé détaillé de sa séance avec ses collègues présente un intérêt quelconque pour le reste de la famille, et... répondre au téléphone.

Parce que le téléphone, il a une fâcheuse tendance à sonner au plus mauvais moment (comprenez "lorsqu'on fait l'amour" alors qu'on a 25 ans, "quand on est sur le point de décider d'emménager ensemble" à 30 ans et "lorsqu'on tente d'éduquer ses enfants un minimum sans céder tout le temps à la facilité des jeux vidéo et des nintendo DS" entre 35 et 45 ans; je suppose qu'à 89 ans, il sonnera alors que "je voudrais mourir tranquillement", à suivre donc).

Bref, on a alors le choix :

a) ignorer la sonnerie mais il faut alors avoir des enfants sourds, ce qui n'est pas très fréquent : "mamannnnnnnnn, pourquoi tu ne décroches pas ?", voire un "attends, dégage, c'est moi qui - coup de poing sur le nez du petit frère - décroche !", immanquablement suivi d'un "mamannnn, c'est pour toi !"

b) répondre, sachant que de toute façon, ça va être une source d'ennui : à cette heure-là, ça ne peut pas être Meilleure Amie, elle sait que c'est pas le moment, encore moins Maman Chérie Casse Les Pieds, elle a renoncé à partager ses états d'âme à cet instant-là de la journée, préférant bousiller une soirée entière plutôt qu'un début de soirée.

Moralité, c'est forcément un sondage !

"Bonsoir Madame, je suis bien chez Madame Poppins ? Oui ?! Ah, super ! Je suis Sandy, de l'institut Sondage à des heures improbables, vous seriez d'accord de répondre à quelques questions ?"

Là, je l'admets, mon coeur oscille entre deux impulsions, tout à fait antinomiques :

a) l'engueuler en lui disant que son sondage, de toute façon, il est pourave et que je n'ai pas que ça à faire dans la vie (forcément, j'ai un Tom Pouce, qui, du haut de ses trois ans, me hurle "moi aussi, j'veux lui parler, à la dame, allez, donne, Maman, le téléphone")

b) prendre le temps de lui répondre : finalement, c'est pas la faute de Sandy si ces sondages débiles existent.

Parce que, oui, Sandy, elle est au bénéfice d'un contrat de travail, caractérisé généralement par sa précarité (car à temps très partiel, pour un salaire horaire dérisoire, probablement par des CDD à répétition, "à la chaîne" comme dit le droit suisse, qui, s'il ne les réprouve pas obligatoirement, ne voit pas d'un bon oeil pareille construction juridique) et son absence total d'intérêt : franchement, vous croyez sincèrement qu'elle en a quelque chose à taper, Sandy, de la marque / entreprise que vous associez à la Super League de football en Suisse ? Et non, je n'invente pas la question, elle m'a été posée vendredi soir. 

Bref. Sandy, pour en revenir à elle, elle a accepté ce travail probablement parce qu'il était dans un endroit au sec, dans des bureaux probablement pas trop moches, à des horaires raisonnables (son job précédent, c'était emballer le pain dans une boulangerie industrielle, avec des horaires impossibles, où elle devait aller en vélo, faute de moyens de transports publics à cette heure-là, sans parler du fait qu'elle ne voyait pas ses enfants avant leur départ à l'école -); en outre, oui, elle l'a accepté parce que, comme un couple sur deux, elle a divorcé, Sandy : elle a donc besoin d'argent parce que le juge a estimé que même si elle avait quitté son emploi durant 10 ans pour s'occuper des enfants, elle devait contribuer à réduire la charge représentant pour son ex les contributions d'entretien.

En d'autres termes, Sandy, elle n'a pu faire ni mannequin ni responsable des achats chez Manor et si on l'avait soutenu un peu à l'école, elle aurait "appris un bon métier" mais ça, c'est une autre histoire. Toujours est-il que là, tout de suite, elle fait des téléphones.

Consciente qu'elle va déranger 80% des gens, certaine de recevoir un accueil qui va osciller entre le "non merci, je ne suis pas intéressé" et le "franchement, vous croyez que j'ai que ça à faire (voire un synonyme moins poli), moi ?", elle compose le numéro probablement avec une certaine appréhension : le problème, c'est que pour la prochaine compagne de sondage "vos habitudes d'achat en matière d'articles de sport" ou "la place de l'hygiène dentaire dans votre vie", le patron ne va prendre que celles et ceux qui obtiennent un 85% de réponses à leur appel. Re-donc, elle se donne de la peine et essaie de convaincre les gens de participer à son enquête "si je vous dérange, je peux vous appeler quand les enfants sont couchés", priant pour que lesdits enfants ne soient pas insomniaques.

Et là, je dis quoi, moi ? Que lorsque mes enfants sont au lit, j'ai envie

a) de passer du temps avec mon mari,

b) de lire un roman policier,

c) d'aller marcher avec mon amie

en aucun cas de participer à un sondage dont la dernière question sera fatalement "quel est le revenu brut du ménage", comme si tout était toujours dépendant du pouvoir d'achat des gens.

Ben non, je ne lui dis pas ça, moi : je commets la fatale erreur de penser qu'il faut bien quelqu'un pour soutenir Sandy et l'aider à conserver son emploi, donc à gagner sa vie. Alors qu'en réalité, si tous les consommateurs du monde s'unissaient et répondaient "je refuse de participer à votre sondage", Patron de Sandy trouverait autre chose pour sonder le marché et... le téléphone ne sonnerait plus à 18h45 !

Non, décidemment, je n'aime pas les sondages mais j'aime encore moins l'idée que si je ne réponds pas, Sandy n'aura plus d'emploi, alors que si je réponds, elle a un emploi par le biais duquel elle est exploitée....

 

Et vous, lorsqu'un improbable institut arrive à vous joindre pour un sondage, vous répondez quoi ?

 

 

 

 ACM = activité créatrice manuelle, que j'ai toujours vécue, enfant, comme "activité castratrice manuelle et obligatoire"

54 commentaires
1)
yfic17
, le 19.11.2012 à 00:22
[modifier]

Ben, je n’ai pas le temps d’y répondre, sauf après 23h30. C’est marrant, ils n’appellent jamais !

En même temps, Sandy, à l’autre bout du monde dois en avoir marre poser toujours les mêmes questions pour s’entendre dire que l’on ne veut pas être dérangé.

2)
fxc
, le 19.11.2012 à 00:56
[modifier]

Ma réponse classique utilisée depuis des années:

Comment avez vous fait pour me joindre je n’ai pas le téléphone… une fois on m’a répondu :”excusez-moi Msieur je ne savais pas…”

Ma compagne elle, répond avec une voix de bonne espagnole:

La madame elle pas là…

3° méthode, le sondage ou la vente à l’envers :

Demandez le nom de la personne, , ensuite son adresse, le nom de sa société, lui faire épeler plusieurs fois, en général ils se lassent et raccrochent.

Et enfin la méthode la plus simple mettre votre ligne en privé , non visible sur les bottins

3)
PSPS
, le 19.11.2012 à 05:50
[modifier]

La dernière fois que je fus sollicité, je répondis aimablement à ma charmante interlocutrice qu’à mon âge on est davantage concerné par les sondages urinaires…

4)
François Cuneo
, le 19.11.2012 à 06:13
[modifier]

Ah ben ça part fort dans les commentaires ce matin:-)

Excellent Madame Poppins, j’ai bien rigolé!

elle a donc besoin d’argent parce que le juge a estimé que même si elle avait quitté son emploi durant 10 ans pour s’occuper des enfants, elle devait contribuer à réduire la charge représentant pour son ex les contributions d’entretien.

J’espère bien! Et c’est un homme divorcé deux fois qui te le dis!

5)
Madame Poppins
, le 19.11.2012 à 06:26
[modifier]

PSPS :-)))) au dernier sondage, j’ai dit “si vous m’aviez appelé pour des sex toys, j’aurais répondu mais pour des questions sur les compagnies d’assurance, non, franchement, non !”

6)
Gr@g
, le 19.11.2012 à 07:09
[modifier]

en général, je dis “non, je ne suis pas intéressé”. Et vu qu’ils ne comprennent jamais, ils insistent. Dans ce cas, je redis “non”, et une fois sur deux ils comprennent, ou sinon, je raccroche.

7)
Blues
, le 19.11.2012 à 07:14
[modifier]

Nous on en avait trop marre .. alors facile, on mis en place 2 protections :

– Cela fait 4 ans que l’on passé notre tél. fixe sur liste noire, et tranquillement à force de ne plus être référencé nulle part, quand il sonne on sait que c’est soit notre famille, soit des amis… et basta.

– De plus on a mis un code qui fait qui si quelqu’un appelle avec un tél. caché, notre tél. ne lui est pas accessible.

– Et, bien sûr pour terminer, notre boite aux lettre a un autocollant qui dit “pas de pub dans cette boite”

Qu’est-ce qu’on ce sent mieux après tout ça … Plus j’avance dans le temps et plus j’ai envie de devenir inconnu et/ou invisible.

8)
flup
, le 19.11.2012 à 07:27
[modifier]

Pareil, à ceci près que l’opérateur (Belgacom) a fait une erreur (nous avions changé de numéro l’an dernier suite à un épisode de harcèlement d’un genre beaucoup plus grave…) : le numéro avait été configuré comme “masqué” (les téléphones avec affichage du numéro ne l’affichaient pas), mais il n’était pas secret et se retrouvait donc dans l’annuaire (une case non cochée lors du changement de numéro…). Résultat : des pubs, sondages et autres tous les 2-3 jours; et travaillant à horaire décalé, on est présents pendant les heures d’appel des call centers :(

Ceci dit, s’il faut vraiment être tranquille (même de la part des gens auxquels on a donné le n°, ils ne tombent pas toujours au bon moment), on peut toujours retirer la prise : pour les choses vraiment urgentes, il y a le gsm (sur vibreur si nécessaire).

9)
ysengrain
, le 19.11.2012 à 07:48
[modifier]

Histoire: J’ai changé de FAI. Le nouveau me procure un numéro de ligne par ADSL. 3 heures après la mise en oeuvre, appel d’une gougnasse qui veut me vendre des tuiles pour mon toit. Je lui ai dit “d’aller se faire couvrir ailleurs”.

Le lendemain, autre appel pour des assurances.

Le FAI jure ses grands dieux qu’il ne communique pas ses fichiers. Le 3 ème appel me fait comprendre que les correspondants tentent de joindre l’ancien titulaire de la ligne … ça peut arriver.

Pour répondre la question du jour, je suis toujours désagréable, sans un manque, expliquant que “si j’ai besoin de vous, je sais où vous trouver”

10)
guru
, le 19.11.2012 à 07:56
[modifier]

Ca commence généralement très fort, du style:

“Allo Monsieur Gutru, pardon monsieur Goutru? Je suis Sandy, etc.”

Alors, suivant mon état d’esprit, j’interromps: “Non vous êtes à la Cathédrale de Cologne…”

Pourquoi la Cathédrale de Cologne? Je ne sais pas mais c’est ainsi depuis au moins 50 ans, les gens qui se trompent tombent invariablement sur ce haut-lieu de la chrétienté.

Ou bien, si j’ai le temps, je me mets à raconter la dernière de mon petit fils ou bien les derniers achats de Mme Guru à une vitesse telle qu’on ne peut pas m’interrompre. Généralement, ça ne dure pas, Dame ils ont un rendement à maintenir, là-bas au Maroc ou en Inde…

11)
Philob
, le 19.11.2012 à 08:21
[modifier]

Je dois avouer que je me fous de Sandy (dans cet exemple-là), comme je me fous de la fabricante de cigarettes; je ne vais quand même pas me mettre à fumer pour qu’elle ait du travail ! C’est quoi se raisonnement ? Je le trouve même dangereux, et si M. Hans n’a plus de travail, car la fabrique d’armes est fermée, et bien tant mieux (pas pour lui, mais que la fabrique est fermée); avec un raisonnement comme ça, on ne va pas loin.

Comme le temps c’est de l’argent, Mme Poppins je te propose d’engager 2 heures par semaine Sandy pour qu’elle fasse ton ménage ou un repas ou les devoirs avec les enfants, là tu peux respirer pendant 2 heures et Sandy gagne un peu d’argent en faisant quelque chose de vraiment utile.

La compassion n’est pas quelque chose à galvauder.

PS : la réponse à ta question, si par malheur pour elle c’est moi qui répond, ça dure 2 secondes et j’ai raccroché, mais j’ai eu le temps de lui dire que je n’avais pas de temps

12)
Inconnu
, le 19.11.2012 à 08:23
[modifier]

Question annexe: comment peut-on changer de numero de telephone, en CHuisse? Je suis sur “liste rouge” depuis 10 ans et on continue a m’appeler (j’en déduis que les tanches de chez Tamedia ont un fichier datant de cette époque).

…en général je les coupe en disant “merdi” et en raccrochant.

13)
Saluki
, le 19.11.2012 à 08:34
[modifier]

”- Ici la boucherie Sanzot. C’est bien le Château de Moulinsart ?”

Ça marche une fois sur deux.
Sinon, le coup de “la Madame elle est pas là, elle est en vacances, et elle m’a laissé ses deux dobermanns…” fonctionne aussi.

14)
Inconnu
, le 19.11.2012 à 08:44
[modifier]

le problème, c’est qu’en disant “la Madame elle est pas là”, tu leur confirmes que leur numéro est bien le bon. Ils vont continuer a appeler.

15)
Le Corbeau
, le 19.11.2012 à 08:54
[modifier]

perso, si j’ai le temps, j’essaie de garder le plus longtemps en ligne mon interlocuteur pour baisser sa moyenne d’appel, généralement, arrivé à son max de temps, il raccroche…

Je plus rigolo, c’est les soit disant cadeaux de valeur à retirer :
Là, changement de méthode, j’adore quand je dis à mon interlocuteur que sa cafetière, voire, son super téléphone portable, il peut se le garder. Les gens ne comprennent pas qu’on puisse refuser quelque chose de gratuit.
Beaucoup sont sidérés et insistent sur la qualité du cadeau, plus que sur ce qu’ils ont à vendre

16)
illianor
, le 19.11.2012 à 09:11
[modifier]

En tant qu’étudiant j’ai fait de la vente par téléphone. C’est un travail qui n’est pas facile et mal payé. Pour des raisons éthiques j’ai quitté ce job du jour au lendemain.

Selon mon expérience quelles sont les meilleures attitudes à avoir? 1. Ne jamais répondre à un sondage! Car soit ils souhaitent vous vendre directement quelque chose. Soit ils revendent votre numéro car ils auront des listes ciblée. Dans certains cas, un numéro ciblé peut couter entre 0,5.- ou 1.- le numéro. Dans de rares cas cela sert véritablement à faire des statistiques utiles, mais cela ne vaut pas la peine de se faire emm…. embêter. Il n’est pas rare de plus que les fichiers soient revendus.

2. Lors des rares cas ou une personnes déclarait qu’elle était sur liste rouge/noire. On l’entrait comme tel dans le système. A ce moment le numéro n’était pas réutilisé et n’était pas revendu.

En utilisant ces deux techniques de manière systématiques mes parents ne sont quasiment plus dérangés par ces centrales d’appel.

17)
zit
, le 19.11.2012 à 09:47
[modifier]

J’avoue une certaine compassion pour Sandy, c’est pourquoi je réponds toujours à côté de la plaque, genre « Des fenêtres, mais je n’en ai pas, j’habite dans une grotte ! », « Ah mais non, mais je n’ai pas de téléphone », mais en tout cas, je reste courtois mais ferme.

Par contre, j’ai eu droit un jour à un sondeur en vrai, avec questionnaire sur notebouc et tout et tout, je l’avais bien prévenu que ça n’allait pas être facile pour lui… Il faisait en fait un multisondage, yen avait pour une banque, le foot, les cigarettes, une marque de pneus de bagnoles et je ne sais plus quoi d’autre, quand je lui ai dit que je ne connaissais aucun nom de banque, même pas la mienne, ni d’assurance, pas non plus la mienne, tout en lui expliquant que le monde tournera mieux le jour où l’on aura pendu le dernier banquier aux tripes du dernier assureur, il ne voulait pas y croire (malgré ses années d’études de sociologie), et puis comme de nombreuses question portaient sur des choses « vues (ou pas) à la TV », ça a aussi singulièrement abrégé l’entretien, je crois qu’il était soulagé d’aller chez la voisine du dessous…

Par contre, madame est toujours en rage contre ces coups de fils importuns, elle prends ça personnellement, un peu (mais heureusement moins) comme l’héroïne de Crocodeal de Carl Hiaasen (hilarant).

z (quand aux fabricants de canons et d’automobiles, je suis aussi pour une récession terrible dans leurs domaines, je répêêêêêêêêêêêêête : pas de compassion, là !)

18)
fxc
, le 19.11.2012 à 10:20
[modifier]

Il se faisait tard cette nuit et j’ai omis de signaler la 4° option, le coup de fil est en général pour vous vendre qlq chose et là je suis sans scrupules (si j’ai le temps oeuf corse), je réponds toujours oui, c’est formidable, quelle bonne idée, parfait et ce à chaque phrase posée par l’enm….. et à la fin lorsqu’il me demande mes coordonnées je dis non votre produit ne m’intéresse pas, ou variantes, 1° j’accepte en signalant que le colis serra refusé ou renvoyé à leur frais car non sollicité.

Le problème du net, si en m’inscrivant sur un site on me demande mon nom etc… j’inscris

Nom: duc…

Prénom: gédélon

tél : chiffre aléatoire, je vais pas en plus leur donner mon N°, google mail a essayé soit disant pour plus de sécurité et quoi encore!!!

Avec ma méthode je reçois des mails intitulés Bonjour Monsieur Duc… quel bonheur le matin et hop mis en spam immédiat.

19)
Saluki
, le 19.11.2012 à 10:30
[modifier]

Moi, j’inscris toujours

Nom: Du Khon

Prénom: Ernest

Quel bonheur de s’entendre interpeler, de bon matin, par un courriel empressé qui te dit “Bonjour, Du Khon”

Il y a aussi la case :
sexe, là je réponds soit Big soit indéterminé.

20)
yl
, le 19.11.2012 à 10:30
[modifier]

En Suisse, depuis la modification du 1er avril 2012 de la Loi sur la concurrence déloyale (LCD), ces pratiques de télémarketing sont devenues illégales si vous faites figurer un astérisque dans les annuaires à côté de votre numéro de téléphone.

Comme il est difficile d’entreprendre une procédure de son côté, des sites associatifs proposent de dénoncer les cas pour ensuite mener des actions collectives. Par exemple sur le site de la FRC (Fédération romande des consommateurs).

Quant au travail de Sandy, aujourd’hui tout est bon pour justifier des emplois et si son travail est précaire, voulez-vous vraiment le sauver Mme Poppins? Les actions possibles se situent probablement à d’autres niveaux – collectifs et politiques (liste non exhaustive…).

– Redistribution des richesses avec une réelle progressivité de l’impôt et l’instauration d’un salaire maximum.

– Redistribution des gains de productivité au travail plutôt qu’au capital

– Diminution de l’emprise de l’économie sur nos vies par l’instauration d’une dotation inconditionnelle d’autonomie. Bref, du pouvoir d’achat au pouvoir de vivre…

21)
ptisuix
, le 19.11.2012 à 10:40
[modifier]

En ce moment, pas chez nous, en Suisse, la fin d’année signifie renouvellement des contrats d’assurances maladie. Ce qui provoque des tas d’appels pour des conseillers qui viendraient étudier notre portefeuille d’assurances et optimiser au mieux nos dépenses d’assurances.

Alors là, je leur répond que vu mes dépenses en essences et frais automobiles divers, que je n’ai pas de temps à perdre pour gagner quelques dizaines ou centaines de francs par année. Généralement l’incompréhension (ça vaut aussi pour les abonnement téléphoniques) me vaut une conversation téléphonique assez courte. Ma compagne, elle, ne répond tout simplement pas.

P.

22)
Zallag
, le 19.11.2012 à 12:49
[modifier]

J’ai fait signaler (comme Supercopieur l’explique un peu plus haut) que je souhaite ne pas être appelé en vue d’une sollicitation de ce genre, mais ce n’est pas encore très respecté. Bientôt — à moins que ne ce soit le cas depuis juin 2012 — cette interdiction d’appeler sera obligatoire pour les entreprises de télémarketing.

Sinon, sachant que la dame qui appelle fait un épouvantable travail, que sa cheffe est en train d’observer dans son dos au moyen du miroir qui fait face à la malheureuse si elle sourit en parlant, afin de mieux convaincre (telles sont les consignes dans ce travail), et ne doutant pas qu’elle soit payée au lance-pierres, je reste absolument calme et poli, sans la jouer sadique, sans ironie facile et dégradante, vu que je n’estime pas très intelligent de lui en remettre encore une couche après les cinquante qui s’en sont chargé(e)s l’heure précédente, avant que son ordinateur ne compose mon numéro.

Je lui redemande le nom de la boîte afin de signaler son non-respect de l’astérisque aux associations de consommateurs (quelques jours plus tard, je ne veux pas qu’elle trinque pour moi).

Je lui dis pour finir que je ne suis pas intéressé, que je ne conclus rien de cette sorte par téléphone et que je me permettrai de raccrocher si elle veut quand même insister.

C’est elle qui raccroche, et j’espère chaque fois qu’elle s’en sortira bientôt.

23)
Filou53
, le 19.11.2012 à 13:03
[modifier]

Belle question…

En Belgique du Sud (en tout cas chez moi ;-) peu de sondage mais beaucoup de cadeaux gratuits (???), de promos, de ventes… etc.

De préférence entre 18 et 20h, quand je mange… :-(

J’ai donc payé Belgacon/m, mon opérateur, pour afficher le numéro appelant. S’il est masqué, je ne décroche pas. Je laisse le répondeur prendre l’appel et j’interviens si c’est quelqu’un que je connais (mais 99 fois sur 100, on entend le bruit de fond typique du call center, et mon interlocuteur ne laisse bien sûr pas de message).

Evidemment, de temps en temps, je me fais prendre: je suis à l’étage, sans affichage du numéro appelant et je n’ai pas envie de descendre le voir. Et je décroche…

J’essaie cependant de rester poli mais FERME !

Non merci Madame, je ne suis pas intéressé. Au revoir Madame…

Désolé Sandy.

Ceci dit, au prix exorbitant de la téléphonie en Belgique, nos opérateurs pourraient faire un effort.

Tout le monde s’insurge contre le spam dans les mails et personne ou presque ne réagit là-dessus.

24)
pioum
, le 19.11.2012 à 13:13
[modifier]

Et bien moi comme je suis en Pologne. Ils me sondent en polonais et je leur réponds en français. Ça va jamais bien loin…

25)
Le Corbeau
, le 19.11.2012 à 13:20
[modifier]

Sinon, sachant que la dame qui appelle fait un épouvantable travail, que sa cheffe est en train d’observer dans son dos au moyen du miroir

Curieux raisonnement
Dans la même veine, sachant que les routiers font un épouvantable travail, qu’ils sont harcelés par leur patrons en train de les observer grâce au satellite et autres mouchards, je reste absolument calme et poli lorsqu’ils m’écrasent sur un passage piéton et demande à la police de ne pas les verbaliser quand ils foncent dans les villes parce que cela raccourcit et évite le péage… J’évite d’en remettre une couche après les cinquante piétons précédents qui s’en sont chargé.

Mais il parait que les Suisses remettent en cause leur professionnalisme en les obligeant à mettre leurs camions sur des trains, situation très dégradante pour un as de la route :-)

26)
Argos
, le 19.11.2012 à 13:31
[modifier]

En lisant le billet du lundi de Madame Poppins, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que d’il n’y a pas d’autres soucis en Suisse, cela doit être le bonheur quasi-parfait. J’espère que je ne fâche personne.

27)
Tom25
, le 19.11.2012 à 13:33
[modifier]

Je me suis fait inscrire en liste Orange (pas liste rouge, mais signifiant qu’on ne veut pas recevoir d’appel pub etc., comme vous votre astérisque). Je m’étais également inscrit sur un site censé stopper ce genre de chose, ça a marché un temps.
Comme régulièrement on m’appelle pour me proposer du chauffage ou autre panneau solaire, je réponds que je suis de la partie et que j’ai suffisamment de contacts dans ce milieu. S’ils continuent de parler, je m’excuse en disant que je n’ai pas le temps et je raccroche.

Effectivement ce boulot doit être très pénible.

28)
Le Corbeau
, le 19.11.2012 à 13:51
[modifier]

En lisant le billet du lundi de Madame Poppins, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que d’il n’y a pas d’autres soucis en Suisse, cela doit être le bonheur quasi-parfait. J’espère que je ne fâche personne.

Si si, ils avait aussi le problème de notre Johnny Halliday, résident suisse qui n’arrête pas de dire qu’il habite aux USA.
mais bon, ils ont décidé de continuer à payer ses impôts à sa place. Il paraît que pour les calmer, il a embauché Sandy comme femme de ménage :-))

N’empêche qu’il n’est pas interdit d’aborder des sujets plus légers que les guerres en cours, sur un site orienté informatique.

29)
Renaud LAFFONT
, le 19.11.2012 à 14:44
[modifier]

En général, je tombe sur un télévendeur pour des conseils en patrimoine ou du Scellier. En général, ça commence par “voulez vous payer moins d’impôts?” Ce à quoi je réponds “je ne paie pas d’impôts”. Conversation bien vite terminée, vous vous en doutez

30)
Modane
, le 19.11.2012 à 14:49
[modifier]

Je ne porte pas le même nom que ma compagne. Régulièrement, on appelle Monsieur Nomdemacompagne : c’est un signal. Immédiatement, je réponds :

“Désolé, il est mort hier. C’est à quel sujet?”

Il y a en général un blanc, puis des excuses, puis une paix royale et définitive…

31)
Argos
, le 19.11.2012 à 16:10
[modifier]

Ce genre de pratique s’est insinuée même dans mon coin. Il y suffit de répondre : “Vous parlez français?” pour que que l’autre côté on raccroche.

32)
rolando
, le 19.11.2012 à 16:19
[modifier]

Petit truc très efficace et très rapide soufflé par un ami. Il coupe la parole et dit : ‘ne quittez pas, je raccroche’. S’ensuit une seconde de blanc pendant lequel il raccroche vraiment.

Sinon, excédé par les appels incessants d’une société de vente fauteuils et de meubles de ma région et malgré ma demande de moins en moins polie de me rayer de leur base de données (ce qu’ils promettaient de faire, mais ne faisaient jamais), j’ai envoyé un fax à leur numéro en demandant de ne plus jamais me contacter. Fax, que j’ai programmé (via mon ordi) pour 250 envois de nuit. De quoi vider leur bac à papier. J’indiquais que tant qu’ils n’accédaient pas à ma demande, je recommencerais chaque nuit. Je n’ai plus jamais eu d’appel.

33)
Amely
, le 19.11.2012 à 16:22
[modifier]

J’ai une fois un de ces appels pour un sondage à 21h un vendredi donc franchement pas une grande envie de répondre, et en plus le culot de mon interlocuteur << il faudrait que vous répondiez vite parce que je suis déjà en heures supplémentaires>> pensez bien que j’ai vite raccroché.

Sinon étant vigneronne on voulait me vendre du vin espagnol par téléphone, j’ai dit que le vin je le goûte avant de l’acheter sinon la deuxième option c’est que j’ai proposé un échange de bouteilles et là c’est eux qu’y ont vite raccroché.

La plupart du temps j’enregistre ces fameux numéros et dans mon répertoire j’ai sondage 1,2,3,…

34)
Alain Le Gallou
, le 19.11.2012 à 16:27
[modifier]

Je suis étonné que personne ne signale la technique de poser le téléphone, et aller vaquer à ses occupations en laissant l’importun parler tout seul.

Ceci dit, je n’ai pas d’expérience, car je n’ai jamais eu d’appel de pub, étant sur liste rouge, et donnant mon numéro à peu de personnes.

35)
marcdiver
, le 19.11.2012 à 17:50
[modifier]

Bonjour !

Merci pour cette humeur Mme Poppins, j’ai un peu le même sentiment que vous en ce qui concerne les appelants, ils ont un travail pas facile ! Voilà pourquoi je refuse d’abord poliment, mais alors s’ils insistent, tant pis pour eux ! Je varie alors les stratégies et je rigole bien. En voici deux que j’apprécie beaucoup : “j’aimerais beaucoup acheter votre produit mais il faut que j’en parle à mon tuteur !” Ca ca marche très bien ! Ou alors, “je suis en fait très intéressé, mais là je n’ai pas le temps, donnez-moi votre numéro et je vous rappelle – ah mais là ce n’est pas possible – Pourquoi ?- Ben vous ne pouvez pas m’appeler ici (ou chez moi)- Pourquoi pas ? Vous m’appelez bien chez moi vous ! Au revoir…”

36)
Smop
, le 19.11.2012 à 18:29
[modifier]

Hé Mââââm Poppins, si l’on considère que les questions que tu poses en conclusion de tes articles sont en elles-mêmes … des sondages, et que tu as souvent pléthore de commentaires, j’en conclus que beaucoup de Cukiens s’inquiètent de ton emploi ;-)

37)
Madame Poppins
, le 19.11.2012 à 20:33
[modifier]

Argos, oui, le sujet est léger mais je n’ai pas souvenir vous avoir lu sur un thème bien plus grave : serait-il possible vous fassiez partie des “ronchons” ?

Aux autres, diantre, j’ai ri en lisant vos techniques : entre le concubin mort parce que le nom n’est pas identique en passant par la demande au tuteur (attention, en droit suisse, la notion de tuteur disparaît au 1er janvier 2013, faites alors attention de dire “y faut que je demande à mon curateur”), en revenant par le “je vous rappelle puisque vous m’appelez chez moi”, c’était fort amusant.

Cela dit, c’est vrai, je suis la plus grande créatrice de “sondage”, comme le fait remarquer Smop : puisque vous répondez, ou vous vous inquiétez pour mon “job” de rédactrice (François, tu es bel et bien le patron d’ici mais, lecteur, lectrice, je vous assure, il n’est pas tyrannique), soit… vous aimez ça :-) et c’est tant mieux pour moi !

Allez, bonne soirée, à bientôt, merci pour vos commentaires,

38)
Le geek
, le 19.11.2012 à 20:41
[modifier]

Un autre truc qui marche bien.
Vous dites rapidement au début du questionnaire :
Je vais vous commander plein de trucs, mais il y a t’il un problème si j’ai plein de poursuites et d’actes de défaut de bien pour commander ? (ce qui est bien sûr pas vrai…)
Et là hop la communication se coupe dans les 5 secondes.
He he he étrange non ?

39)
Popom
, le 19.11.2012 à 21:51
[modifier]

Même si les organisations qui mettent en place ce genre de harcèlement sont détestables, à l’autre bout du fil, ce sont des êtres humains, qui ont droit au respect. Les trucs très humoristiques, ça ne doit pas les faire beaucoup rire dans le call center. Alors j’abrège très vite, je leur dit que je ne suis pas intéressé, au revoir, clic.

40)
marcdiver
, le 19.11.2012 à 22:20
[modifier]

Pompom, je suis bien d’accord, voilà pourquoi je dis non fermement… mais ensuite, s’ils insistent, c’est qu’eux ne m’ont pas accordé le respect que je demandais par mon NON ! Aussi, je ne me considère en droit de jouer avec eux ! Ce soir encore j’ai eu droit à une miss qui me disait que j’avais gagné une visite par un conseiller en assurances qui allait venir chez moi… non mais quel culot, elle ne demandait pas s’il pouvait venir mais qu’il allait venir ! Bon là, quand j’ai dit NON elle n’a pas insisté !

41)
MarcOS
, le 19.11.2012 à 23:01
[modifier]

Au début, cela me mettait en colère. Puis, comme le raisonnement Popinesque, je suis devenu plus calme. Je réponds « au revoir et bonne journée ou soirée ». Le pire c’est que je suis dérangé sur le numéro de mon GSM aussi bien en journée qu’en soirée. Malheureusement, parce que cela m’arrange, le numéro de mon GSM est dans l’annuaire. Ce qui n’arrange pas mon affaire dans ces cas de pseudosondage. C’est de l’exploitation humaine, comme le dit madame Popins, l’accent des personnes au téléphone n’est jamais un accent « belge » (je veux dire que la langue de la personne qui me parle n’est pas le français ou le néerlandais). Il s’agit de sous-emploi dans des centrales d’appel. C’est vraiment dommage pour les personnes qui ont ce genre de travail.

42)
Olivier_S
, le 20.11.2012 à 00:16
[modifier]

Vous connaissez beaucoup de personnes qui n’ont tellement rien à faire qu’un coup de téléphone leur arrive comme une bénédiction dans une cathédrale d’ennui? Vous ne devez pas en faire partie, vous qui n’aimez pas qu’on vous appelle pour un sondage ou pour une vente! Moi non plus, je n’en fais pas partie. Comme le relevait Madame Poppins, le téléphone sonne toujours alors que je suis en train de faire quelque chose, même si ce quelque chose, c’est «méditer» ou «me ressourcer».

Partant de ce constat, je propose quelque chose de tout simple: pourquoi diable se sentir obligé de décrocher le téléphone? Pour les contacts amicaux, je propose de privilégier les rencontres «en vrai». Pour les échanges d’information, je propose de privilégier le mail ou le SMS. Le téléphone, c’est vraiment pour quand on ne peut pas faire autrement et alors, juste pour un petit message rapide. Le genre de message qu’on peut très bien déposer dans une boîte vocale.

Le téléphone sonne:

— Si c’est un numéro caché, aucune raison de décrocher. Au cas très exceptionnel où ce serait quelqu’ami ou relation qui aurait quelque chose à me dire, il n’a qu’à le dire à la boîte vocale. Les robots des call center ne laissent pas de message et c’est très bien ainsi.

— Si c’est un numéro identifié, je peux voir de qui il s’agit.

a) Si c’est quelqu’un de respectueux — tous mes amis le sont, sinon, ce ne sont pas des amis — je lui réponds et nous avons convenu entre nous que si le moment est mal choisi, nous avons la liberté de nous le dire.

b) Dans tous les autres cas, je ne décroche pas, je laisse à la boîte vocale le soin de répondre. Si la personne ne laisse pas de message, c’est qu’elle n’avait rien de bien intéressant à me dire.

— Sur mon téléphone portable, j’ai un contact nommé «Importun, non identifié» dont les numéros de téléphone sont ceux que j’ai identifié comme publicitaires (ex.: «service client» d’Orange) ou qui appellent à répétition sans laisser de message sur la boîte vocale. Une sonnerie extrêmement zen y est associée. Je ne décroche pas et tout se passe très bien.

Avec cette stratégie, je n’ai même pas à être rude, ni ironique, ni discourtois avec les employés des centres d’appel. J’ose penser que lorsque nous serons nombreux à appliquer cette stratégie, ces pratiques détestables disparaîtront et avec eux les emplois indignent qu’ils génèrent.

43)
Le Corbeau
, le 20.11.2012 à 08:26
[modifier]

@Popom, marcdriver et les autres,
comme je l’ai dit à Zallag, pourquoi devrait-on toujours se laisser marcher sur les pieds, voire s’excuser sous prétexte que l’autre personne a un travail qui consiste à vous emm… et que c’est difficile parce que les harcelés se rebiffent?
Moi aussi j’ai un travail qui me bloque toute la journée et au seuls moments de tranquillité, je devrais supporter bien gentiment que des personnes (dont le métier est au mieux, l’impolitesse de base puisqu’elles m’appellent lors des heures de repas), me coupe l’appétit ou la digestion ? Il faut quand même pas inverser les rôles et faire passer la victime qui se défend, pour l’agresseur.
Pourquoi devrais-je payer des suppléments filtrage pour avoir un téléphone qui serve uniquement à téléphoner et non comme support de pub à tout l’univers?
Alors, si on veut parler de respect, on commence par celui qui appelle. On se croirait dans mon ancienne cité où tous les jeunes n’ont que ce mot à la bouche mais en sens unique : tout le monde leur doit le respect mais pas eux.

Sachant, que je n’ai pas demandé à être importuné, si mon interlocuteur, n’est pas content de ma conversation, il n’a qu’à éviter mon numéro ou changer de métier, s’il le trouve trop pénible.

44)
mff
, le 20.11.2012 à 13:22
[modifier]

– En général je vois tout de suite car….ils ne savent pas prononcer le nom de famille ;) les sociétés étant basé à l’étranger et je réponds tout de suite normalement sans agressivité avant qu’ils ne parle

– Je réponds simplement que nous avons une étoile dans le bottin et de dire à son employeur qu’au prochain appel nous portons plainte (bon je ne l’aie jamais fait) et je lui souhaite une bonne journée car la personne qui appel ne fais que son travail pour vivre, parfois elles répondent : Escusez-nous

Je ne fait aucun blablabla,mais je dis tout cela d’une façon courte et non agressif

– Appel caché je ne réponds pas

– Maintenant il y a certains numéros automatique qui téléphone généralement à heure fixe et tous les jours sans personne au bout,ces téléphones automatique au bout d’un temps très long sans réponse ne fonctionne plus

– Maintenant si quelqu’un à une idée pour ces téléphones automatique je pends, merci actuellement c’est un numéro 0215880096 dont le fournisseur d’accès serait en Belgique d’après internet

Swisscom ne peu pas les bloquer :( il faut acheter un appareil qui bloque les numéros indésirable

Le coup de les enregistrer sous le nom Importun est une très bonne idée je vais essayer immédiatement , Merci :)

45)
Tom25
, le 20.11.2012 à 21:05
[modifier]

il faut acheter un appareil qui bloque les numéros indésirable

Acheter! Alors ça, j’adore, on doit payer pour ne pas être démarché. Moi je vais appeler les gens entre 2 et 4 h du mat, et s’ils ne me payent pas 10 € / mois, je recommence la période suivante.

Sinon, ce n’est pas de la pub mais une arnaque, mais je reçois parfois des appels : “bonjour, Allo !! Allo ! Je ne vous entends pas, mais c’est très important, vous avez gagné …” et ça coupe. Le nº appelant est un 08 (surtaxé)

46)
pat3
, le 21.11.2012 à 00:11
[modifier]

Une seule réponse, qui évite de nombreux rappel: je crois que vous vous êtes trompé de numéro. Après ça, tu es juste rayé des listings, car trop coûteux à rappeler.

C’est l’ex cops de mon fils, qui bossait (super bien en plus) dans les téléphones qui m’a expliqué le truc. Depuis, j’applique.

47)
Lémanic
, le 21.11.2012 à 15:11
[modifier]

Mon frère m’a aussi raconté un truc assez marrant à faire; demander à votre interlocuteur importun “Vous connaissez Sarah”, la réponse est en général “non” mais quelqu’elle soit vous rétorquez “Eh bien Sarah Croche !” et vous le faites…

Parler en Suisse allemand est également assez efficace.

48)
mff
, le 21.11.2012 à 15:19
[modifier]

on doit payer pour ne pas être démarché. Moi je vais appeler les gens entre 2 et 4 h du mat, et s’ils ne me payent pas 10 € / mois, je recommence la période suivante.

Ce n’est pas aux démarcheurs que l’on paie

On peu parait-il acheter un appareil( je parle d’appareil fixe) qui a la possibilité de bloquer les numéros qui te dérange, je dois dire que c’est un peu gros pourquoi la plupart des appareils fixe n’ont-t-ils pas cette possibilité ???

Maintenant Olivier_s m’a donnée une idée: J’enregistre ces numéros non désiré et je donne le nom : INDESIRABLE à ces numéro et hop si je vois INDESIRABLE je ne réponds pas

Du coup plus besoin d’acheter un autre téléphone ;)

49)
graffati
, le 22.11.2012 à 08:37
[modifier]

Tout comme mff @ 44.

Premièrement, étant donné que je m’annonce lorsque je répond, et on me dit “vous êtes bien M. Graffati ?” je réponds: ” je me suis annoncé vous n’aviez qu’à écouter…” Ensuite je leur dit que leur appel est illégal puisque j’ai une astérisque devant mon numéro: généralement ils s’excusent et raccrochent ou s’ils insistent je leur demande les coordonnées précises de leur entreprise: et c’est là qu’ils raccrochent…. ;-)

Petit à petit, beaucoup moins d’appels…

C’est vrai qu’il y a des boulots chiants: mais c’est par une raison pour em…. les autres ;-)

50)
Krynn
, le 06.12.2012 à 00:18
[modifier]

Bonjour,

Je viens de m’inscrire sur la liste pour recevoir un “KATIA”. C’est un appareil qui sortira en février 2013 si il y a assez de monde pour l’acheter et qui filtrera les appels.

http://www.frc.ch/articles/texte-yoocos/

Je vous en donnerait des nouvelles quand je l’aurais. Désolé, mais j’ai peu de remord avec ce type d’appels.

51)
mff
, le 06.12.2012 à 01:25
[modifier]

Oui j’ai vu cela, sur la FRC et me suis inscrite merci

Il n’y a pas à être désolé :)

52)
Le Corbeau
, le 06.12.2012 à 08:21
[modifier]

Si j’ai bien compris, en Suisse, les plateformes affichent leur numéro? parce que lorsque je fait le 3131 en France, après avoir laissé sonner dans le vide, on me dit que personne n’a appelé ou alors on me donne le numéro 00 00 00 00. En dehors des numéros classiques, je n’ai donc que les numéros hyper taxés qu’on vous incite à rappeler en coupant volontairement la communication….

53)
pat3
, le 06.12.2012 à 09:09
[modifier]

Je reposte après avoir suivi ce fil par abonnement et voyant qu’il se poursuit sur la voie du plus d’équipement, car j’ai l’impression que mon premier commentaire est passé inaperçu dans l’échauffement de la conversation que provoque cette nuisance.
Pourtant, l’astuce est incroyablement efficace, parce qu’elle repose sur les données suivantes.

Les plateformes d’appel fonctionnent sur un principe d’efficacité maximale:

  • quantitativement, chaque opérateur se doit d’avoir appelé le maximum de “prospects” dans un temps donné, et au moins de respecter le quota horaire draconien qui lui est demandé;
  • “qualitativement”, c’est le rapport nombre d’appel/nombre de prise (qu’il s’agisse de rendez-vous, de contrat, ou autre) qui est regardé – quoique: ça reste quand même, in fine, le nombre de prises au mois qui soit rémunérateur, quand la plateforme joue encore le jeu de la rémunération de ses opérateurs les plus efficaces.

Pour cette simple raison, il est absolument inintéressant pour les plateformes d’appel de tomber sur des mauvais numéros, et absolument contreproductif de vérifier si le numéro appelé était bien le bon.
Du coup, une astuce ultra simple pour réduire drastiquement le nombre d’appel est de répondre systématiquement: désolé, vous vous êtes trompé de numéro.
Le résultat est immédiat, vous êtes biffé de la liste de la plateforme, et, progressivement, des différentes listes qui circulent sur les différentes plateformes d’appel. Vous ne recevez plus qu’un appel sporadique de loin en loin, facilement identifiable en général, puisqu’il provient d’une plateforme ayant racheté à vil prix une liste plus ou moins ancienne.

Nul besoin d’appareils sophistiqués qui risquent toujours d’éliminer des appels amicaux ou familiaux – voire, ces appels d’anciens amis qui retrouvent votre nom dans l’annuaire; seule une certaine vigilance suffit, aux clics et aux timings des prises de parole au décrochage, qui caractérisent les appels de plateforme.
Bon, c’est encore mieux si on a un nom difficilement prononçable, on repère très vite que la personne qui vous appelle arrive à peine à le déchiffrer… :-)

54)
Le Corbeau
, le 06.12.2012 à 10:21
[modifier]

Du coup, une astuce ultra simple pour réduire drastiquement le nombre d’appel est de répondre systématiquement: désolé, vous vous êtes trompé de numéro. Le résultat est immédiat, vous êtes biffé de la liste de la plateforme,

Déjà essayé, et compte tenu qu’ils ne cherchent pas réellement une personne en particulier, le résultat est en général :
ce n’est pas grave, vous allez pouvoir bénéficier de notre super promotion etc.

mais faut dire que lorsque j’ai le temps :

quantitativement, chaque opérateur se doit d’avoir appelé le maximum de “prospects” dans un temps donné, et au moins de respecter le quota horaire draconien qui lui est demandé;

Hop, challenge, faire exploser le compteur de l’opérateur pour le fun :-)

Estimant que je n’ai pas à payer pour ne pas être harcelé, la course à l’armement antipub n’est pas encore pour moi, depuis quelque temps, je laisse sonner jusqu’au raccrochage généralement rapide (les proches avertis insistent) puis 3131 (gratuit) pour savoir s’il y a un N° d’appelant