Profitez des offres Memoirevive.ch!
Prezi… pour faire bonne impression!

S’il y a bien un domaine où l’innovation semble s’être arrêtée au début de ce siècle, c’est bien celui des logiciels de présentation. En effet, depuis l’avènement de PowerPoint comme standard de fait avec la suite Office de Microsoft et la (petite) concurrence de Keynote proposé par Apple, les principales nouveautés d’une version à l’autre de ces produits concernaient et concernent encore les types de transitions d’une diapositive à une autre. À ce propos, vous ne trouvez pas quelque peu anachronique que l’on parle encore de diapositives alors que cela fait bien vingt ans que plus personne ne s’en sert ?

Ce n’est pas que les outils PowerPoint ou Keynote ne remplissent pas bien leur fonction, au contraire : il est tout à fait possible de réaliser de très belles présentations, particulièrement riches visuellement grâce à l'étendue des options proposées. Personnellement, cela fait quinze ans que j’utilise le logiciel de Microsoft et continue de découvrir de nouvelles fonctionnalités, venant parfois de sociétés tierces comme l’excellent ThinkCell (uniquement disponible sur Windows…).

Non, le problème principal de ces solutions est l’oubli de la finalité : on ne raconte plus une histoire pour informer ou convaincre nos interlocuteurs, mais on crée un livre généralement destiné à l’impression… Ainsi, on se retrouve contraint dans une approche linéaire nous forçant à utiliser des codes visuels généralement dans les coins de ces fameuses diapositives pour rappeler au client ou collègue à quel niveau on se trouve dans l’argumentaire. Certes, les transitions proposées par Microsoft sont réellement « captivantes » et « dynamiques » mais n’aident en rien dans la compréhension du sujet présenté, contribuant seulement à maintenir éveiller un auditoire parfois « difficile », surtout en début d’après-midi lorsque le café n’a pas encore fait son effet ;)

image

En ce début d’année scolaire, ma femme intervenant dans quelques écoles de publicité et de communication m’a présenté un jeune outil fort prometteur : Prezi. Partagée entre Budapest et San Francisco, la petite soixantaine d’employés de cette startup a réussi à développer un concept vraiment différent, revenant à la source de toutes les présentations : le tableau noir. Partant du principe que la plus grande innovation dans l’enseignement fut de mettre à disposition des professeurs et maîtres un tableau dans la classe, leur permettant de présenter visuellement leurs leçons et engager les étudiants à participer à la conversation. Plus tard, le « paperboard » et le « whiteboard » (les professionnels n’appréciant pas de se salir avec de la vulgaire craie) ont permis les mêmes avancées dans le monde de l’entreprise, facilitant l’exploration et le partage d’idées. Prezi se veut être un tableau virtuel transformant les présentations de monologues en conservations, permettant aux intervenants de visualiser les idées, les comprendre et s’en souvenir (rien que ça !).

Pour les enthousiastes de la palette d’outils, Prezi est assez spartiate car n’incluant que peu de fonctionnalités hormis pour la saisie de texte et l’insertion d’image et de vidéo. Le progrès est ici dans l’aspect tridimensionnel de la toile virtuelle qui permet de zoomer en avant pour percevoir les détails ou en arrière pour comprendre le contexte général. On peut à la fois suivre un chemin préétabli permettant de naviguer à travers le contenu et suivre ainsi le cheminement de l’idée en construction, et explorer dynamiquement la structure de l’idée, s’arrêtant sur un détail ou sautant à une autre étape.

image

En fait, Prezi reprend quand-même le concept de diapositive, mais celle-ci devenant simplement une étape dans la présentation, comme une zone délimitée dans ce mille-feuille que devient très vite l’argumentaire d’un concept : on parle alors de cadre ou de « frame ».

image

L’éditeur est fort simple, avec à tout moment la possibilité de tester en plein écran le rendu et le parcours de la présentation :

  • un rappel en haut à gauche de l’espace de présentation signalant la partie actuellement zoomée
  • la liste des cadres présentant autant d’étapes dans l’histoire en construction
  • un menu graphique permettant l’ajout de contenu (cadre, texte, photo, vidéo) et les chemins permettant le passage d’un cadre à un autre
  • deux boutons pour zoomer en avant ou en arrière dans le contenu <éditeur> Cet éditeur est complété par une sorte d’outil contextuel appelé le « zèbre » (aucun rapport avec Daniel Pennac), permettant le changement de taille, l’orientation et l’ordre d’apparence des éléments de la présentation (texte, etc.).

image

Comme vous l’avez sûrement remarqué dans l’image ci-dessus, ce logiciel est développé en Flash, permettant ainsi au plus grand nombre de l’essayer et de l’adopter en ligne, les présentations étant sauvegardées chez Prezi, cloud oblige. On trouve également une version desktop pour Mac et maintenant PC, utilisant le runtime Air d’Adobe : pour une fois qu’une solution multiplateforme fonctionne !

Je dois maintenant vous avouer que je ne fais que débuter avec cet outil, cherchant dans un premier temps à mieux le comprendre pour en faire par la suite un élément clé de mes présentations avec mes clients. Je vous propose donc un exemple provenant du site prezi.com : Typography.

image

En résumé, je trouve le concept fondateur de cet outil particulièrement bien pensé pour faciliter la transmission et la participation autour d’une idée. On n’y trouvera pas un outil de dessin comme est devenu PowerPoint, ou une collection de transitions afin d’en mettre plein la vue à l’auditoire (pour faire oublier le contenu ?), mais une approche permettant la modification à la volée de l’argumentaire avec la possibilité de naviguer entre les niveaux de détails tout en gardant à l’esprit le contexte global.

Bon, ceci dit, il faut vraiment que je m’y mette !

Amitiés,

Arnaud

 

PS: les illustrations proviennent toutes du site prezi.com.

21 commentaires
1)
François Cuneo
, le 06.11.2012 à 07:29
[modifier]

Pas mal du tout, je me suis inscrit.

Deux choses: le fait que ce soit fait en flash à ce que tu dis, est-ce une bonne nouvelle pour l’avenir?

Et puis, je me demande si tous ces zooms et ces trajets ne vont pas donner un peu la nausée. À utiliser donc avec parcimonie, ces effets, mais j’ai l’impression que malgré tout, c’est basé un peu là-dessus.

En tout cas je vais tester, ça c’est sûr.

D’ailleurs, j’ai déjà commencé!

2)
Philob
, le 06.11.2012 à 07:29
[modifier]

Merci, j’aime bien découvrir de nouvelles choses et c’en est une. J’ai été voir, bien qu’universel, le flash est vraiment une plaie, l’attente du premier chargement est juste insupportable et mon ordi n’est pas vieux.

À part cela, c’était très intéressant et j’ai tout de suite vu de nouvelles possibilités, mais (et c’est un grand mais) cela m’a donné un peu le tournis, je n’apprécie pas non plus les présentations qui sont plus riches d’effets de transition que de contenu, mais là, ça bouge pas mal; à un moment, je ne savais plus si j’avais la tête en bas ou en haut. Si toutes les présentations actuelles adoptent le style Prezi, ceux qui résisteront pourront soit être marins soit être cosmonautes sans difficulté ;-).

PS : étrange, pour moi le Zèbre, c’est plutôt Alexandre Jardin

3)
Philob
, le 06.11.2012 à 07:39
[modifier]

Je viens de voir que Prezi existe pour iPad (donc pas de flash ??) et il est gratuit, je vais tester ce soir.

4)
illianor
, le 06.11.2012 à 08:37
[modifier]

Je connais Prezi depuis longtemps.

Cela permet de faire des présentation géniale. Par contre il faut faire attention à ne pas trop en mettre au risque de donner le mal de mer aux personnes qui suivent la présentation.

La partie difficile avec ce logiciel est de rester sobre.

5)
Arnaud
, le 06.11.2012 à 09:19
[modifier]

@François: le Flash “moderne” tel que promu par Adobe avec Air permet à une jeune pousse de développer très rapidement pour plusieurs plateformes avec une grande homogénéité dans l’interface. Certes, ce n’est pas toujours très véloce, mais cela permet de valider le concept avant d’investir dans un développement “en dur” (Objective C, C#, C/C++, Java…). D’autant plus que l’utilisation de JavaScript et HTML5 n’est pas encore assez mature!

@Philob: pour moi le Zèbre est un théâtre de Belleville glorifié par Daniel Pennac dans Monsieur Malaussène ;)

@illianor: il est vrai que Prezi existe depuis 2010 mais il me semble que le décollage n’a vraiment eu lieu que cette année.

6)
popey
, le 06.11.2012 à 09:53
[modifier]

J’ai vu ce prezi utilisé à plusieurs occasions, notamment pour des présentations de sujet réputé rébarbatifs (comme la présentation du rapport d’activité et du rapport financier d’une association), et je peux vous confirmer que bien utilisé, cet outil permet de mettre en valeur de manière réellement intéressante la démarche de l’exposé dans son ensemble. Il peut aide a créer des liens entre les différents “parties” de la présentations, ce qui lui donne un aspect plus cohérent, plus construit, et qui donc au final aide à faire passer le message.

Mais effectivement, comme tous les outils, il faut l’utiliser a bon escient si on ne veux pas tomber dans le travers “zoom qui donne le vertige” type power rangers des inconnus (pour ceux qui connaissent :-) ).

Un outil qui gagne vraiment à être diffusé !

Merci Arnaud pour ton article.

7)
François Cuneo
, le 06.11.2012 à 10:01
[modifier]

Cela dit, ça rame hein! Mon MacBook Pro Retina, je ne l’entends pas tellement souvent souffler, mais là, c’est sans arrêt! 76% d’activité processeur…

8)
papou
, le 06.11.2012 à 10:50
[modifier]

J’ai pas très bien compris le moyen de paiement. Je n’aime pas les licences payables par mois et reconductibles Un truc à se faire vider sa carte de crédit ! …..

10)
Sébastien Pennec
, le 06.11.2012 à 11:25
[modifier]

Deux choses: le fait que ce soit fait en flash à ce que tu dis, est-ce une bonne nouvelle pour l’avenir?

Mon MacBook Pro Retina, je ne l’entends pas tellement souvent souffler, mais là, c’est sans arrêt! 76% d’activité processeur…

… y-aurait-il un lien? :)

Pour ma part, investir (son temps ou son argent) dans un site qui utilise un plugin (Flash, Silverlight, etc…), c’est une mauvaise idée…

11)
Phil7
, le 06.11.2012 à 13:15
[modifier]

Je vais être très dur mais voilà, j’ai essayé. Pas intuitif, Safari planté en quelques minutes. Une usine à gaz. Poubelle.

12)
Arnaud
, le 06.11.2012 à 13:58
[modifier]

@papou: il y a deux types de licences en plus de la gratuite, l’Enjoy et la Pro, respectivement à $59 et $159 annuels. Tu paies pour une année et il te demande après 12 mois si tu veux renouveler.

@papou: il y a bien la possibilité de faire une présentation sans Internet ou la version desktop grace à une exportation Portable Prezi

@Sébastien: c’est les inconvénients du RAD, on peut vite faire un proof of concept mais on en paie le prix en performance…

@Phil7: je confirme, tu es très dur! Mais il est vrai qu’il faut bien comprendre le concept avant de se lancer. Par contre, l’interface est très simple, tout le contraire d’une usine à gaz.

13)
Sfimx
, le 06.11.2012 à 21:08
[modifier]

Notez que ce projet possède son penchant libre, sans-doute moins complète mais qui a le mérite d’exister : Sozi

15)
Arnaud
, le 07.11.2012 à 09:14
[modifier]

@Sfimx: merci, je ne connaissais pas Sozi. Même si les fonctionnalités sont différentes, cette application illustre la limite “morale” du logiciel libre ou, sous couvert d’open source, certains copient “ouvertement” des idées originales, n’apportant aucune innovation mais ajoutant une menace supplémentaire à une startup dont les fondateurs ont investi leurs biens et leurs énergies sans compter…

16)
Sfimx
, le 07.11.2012 à 12:02
[modifier]

Ah, je suis content que ça puisse rendre service :) J’étais un lecteur régulier et silencieux de Cuk.ch, je ne pensais pas pouvoir contribuer un jour.

Arnaud, je trouve que tu soulèves une excellente question. Mais pour m’en être servi une rare fois, si je ne dis pas d’ânnerie il s’agit d’une extension inkscape. Subjectivement, même si je trouve que le support SVG est plus approprié, l’ergonomie est sans doute incomparable avec Prezi… C’est pas cela qui va faire de l’ombre à Prezi je pense…

D’ailleurs tant que j’y pense, les plus geek d’entre vous seront peut-être intéressés par Impress.js…

17)
sandra
, le 07.11.2012 à 12:02
[modifier]

Il est vrai que la prise en main de Prezi est assez difficile, après des années de formatage Powerpoint… Le manque d’espace reproché à Ppt peut avoir un effet “handicappant” chez Prezi !

Cet outil n’arrête pas d’évoluer.

2 atouts majeurs de Prezi (à mon avis)

– la possibilité d’exporter sa présentation (fichier / PreziExport) directement en 2 formats de présentation. Un fichier avec extension .exe pour lecture sur PC et un fichier .app pour lecture sur les mac. Donc pas forcément besoin de prendre son ordi avec soi pour lire le fichier. On est sur d’avoir un format lisible par l’ordinateur hôte ! Par ailleurs, même avec des images dans la présentation, le poids du fichier est faible.

– la possibilité de travail collaboratif, à savoir plusieurs personnes sur la même présentation en même temps ! Il suffit simplement que le propriétaire du fichier partage son document (et d’attribuer des permissions de modifications et pas uniquement de lecture) avec d’autres personnes.

@papou : il existe PreziDesktop pour une utilisation sans internet.

19)
François Cuneo
, le 07.11.2012 à 21:45
[modifier]

Oui mais Prezi Desktop coûte cher tout de même puisqu’il faut payer une assez grosse somme par mois pour en profiter.

supercopieur: Super Maillard, notre Conseiller d’Etat que j’adore, a instauré des séances sans PowerPoint.

Quel temps l’administration vaudoise a dû gagner rien que grâce à cette décision!!!

20)
zit
, le 08.11.2012 à 23:38
[modifier]

Alors tout d’abord, moi, en ce qui me concerne, pour ma part, je continue à utiliser des films en vue d’en faire des diapositives.

Ensuite, j’ayant jamais utilisé de logiciel de présentation, je n’ai rien à ajouter.

z (enfin, si, flash, ça ne m’a pas l’air d’être la tecnologie du futur, quand même, je répêêêêêêêêêêêêêêête : ou alors, ça fait peur… NO FUTURE !)

21)
pat3
, le 12.11.2012 à 23:40
[modifier]

J’ai vu des présentations de conférence sur Prezi, et mon avis est pour l’instant assez tranché: au delà de la demi-heure, ça doit être assez pénible et si on fait cours avec deux heures, les apprenants en face doivent en avoir totalement marre du type qui joue avec ses trucs qui tournent à l’écran. Et c’est un type qui utilisent Keynote avec pas mal d’animation qui le dit (pour dire que je ne suis pas allergique au départ).

C’est plaisant à regarder, c’est épatant, mais au delà de l’épate, je ne suis pas convaincu, surtout quand il y a un contenu chargé à délivrer. Je ne suis pas persuadé qu’on retienne mieux le contenu d’une présentation Prezi que Keynote (ou Powerpoint), in fine.
Je suis plus attiré par le mindmapping, qui permet de déployer au fur et à mesure des branches (en ouvrir, en fermer), et surtout d’en créer à la volée.

Pour ceux qui apprécie, en revanche, il y a son équivalent gratuit (équivalent, parce que je pense qu’il est un peu plus compliqué à mettre en œuvre), et plus proche que ce que propose Sfimx: impress.js qui doit être en javascript si on se fie au suffixe de son nom.