Profitez des offres Memoirevive.ch!
L’herbe n’est pas toujours plus verte dans le champ d’à côté

Mon TomTom Go 1005 m'énerve, vous le savez depuis cette dernière humeur.

J'y raconte mes déboires en téléchargement de cartes, rapport avec la hot line et tout ce qui était lamentable alors.

Mais TomTom m'énerve également pour de petites choses: il ne comprend pas par exemple que tous les matins, je passe par ce chemin et pas par celui qu'il me propose par défaut.

Chaque fois, il me montre les mauvais embranchements, alors que je sais très bien que dans la vraie vie, le chemin que je prends est nettement plus rapide.

D'accord, il corrige toujours à la volée pour me faire plaisir mais c'est à chaque fois pareil sur trois croisements imprtants de mon trajet.

Vous me direz: si tu connais le chemin, t'as pas besoin de GPS.

Ouida.

Sauf que justement, comme je l'avais expliqué dans une humeur précédente, l'avantage des nouveaux GPS est d'avoir le trafic HD en temps réel, ou disons mis à jour toutes les 3 minutes.

C'est efficace pour éviter les bouchons.

Vraiment très efficace.

Il m'énerve aussi quand une route est fermée, qu'il s'en rend compte avec Trafic HD, que je lui dis que je veux continuer (entre Bière et Bofflens, ça fait un mois qu'il se trompe à Montricher), et que je ne prends pas son parcours alternatif.

Au bout de 3 minutes, paf, mise à jour de Trafic HD, il me repose la même question.

Et ainsi de suite jusqu'à ce que je passe le point stratégique.

C'est énervant.

Je le trouve aussi très lent à la réaction lorsqu'on le manipule.

Son écran tactile est mauvais.

Et voilà que depuis deux semaines, il se bloque, n'affiche plus la route, j'en passe et des meilleures.

Téléphone à TomTom qui bien évidemment n'a toujours que la même réponse: réinstaller le logiciel.

Sauf qu'une fois en position de réinstallation, le TomTom ne veut plus se connecter avec les différents Mac que j'ai essayés (le mien, celui de la maison, les deux sur Mountain Lion, celui de Madame K resté sur Lion).

Pourtant, lorsqu'il s'agit de mettre à jour les cartes, il peut se connecter sans problème.

J'ai même pu faire hier une mise à jour système qui n'a rien réglé.

Comme la solution finale est de renvoyer l'appareil en usine, que c'est le moment de racheter mon abonnement aux cartes et au trafic HD, le tout coûtant un tiers du prix d'un GPS neuf, que TomTom m'agace et que je me suis dit que Garmin, ça devait tout de même aller mieux, ben voyez-vous, j'ai été tenté.

Et puis, Garmin, ce sont des mises à jour de cartes gratuites à vie, et, sur la page suisse tout au moins, un abonnement au trafic HD de la marque, 10 fois plus performant que la concurrence, à vie lui aussi. Ça, c'est que dit la pub donc.

J'ai donc fait le pas et fait l'acquisition du nüvi 3590 LMT.

Pour que le comparatif ci-dessous soit bien clair: les deux GPS sont situés tout en haut de la gamme des GPS de chaque marque.

Alors, Garmin, c'est comment quand on l'installe?

J'ai déballé l'appareil dans la voiture, l'ai installé en deux minutes. Le signal GPS a été immédiatement trouvé.

L'écran est bien meilleur que celui du TomTom, bien plus réactif, et en plus d'être tactile, se pilote comme un écran d'iPhone, par glissement des doigts, pincement, écartement, et tutti quanti.

L'appareil est également plus réactif en général que le TomTom.

Je remarque dans ma première sortie que la vue de la route est, à mon avis, bien moins claire que celle du TomTom. Je suis pourtant en vue 3D. Pas grave que je me dis, ça doit pouvoir se régler.

Rigolo, quoique: lorsque vous entrez une adresse de but à atteindre, soit vous entrez le numéro postal, soit vous entrez le nom de la ville.

Garmin vous "guide" en ne vous offrant plus que les lettres qui existent dans les destinations possibles.

J'ai par exemple essayé d'entrer "St-Sulpice".

J'entre le S, il reste encore presque toutes les lettres sur le clavier, j'entre le T, pratiquement plus rien, et surtout pas de quoi mettre St-Sulpice.

OK, j'ai entré "1025" dans le numéro postal et c'était bon, mais sinon, j'ai compris plus tard qu'il suffisait de passer sur le clavier des signes (un peu comme sur l'iPhone) pour voir que j'avais mon tiret de disponible. Une fois revenu sur les lettres, je retrouvais mon S (parmi d'autres) puis mon u, puis mon l, etc.

Idem pour Bière: je cherche Le Carre à Boré.

Je tape le L, plus aucune lettre n'est disponible.

J'efface le L, je tape C, et là le a est disponible, puis le nom du chemin s'affiche.

Cet assistanat peut peut-être aider, moi il me perturbe. Même si le TomTom est moins réactif, je préfère son clavier QWERTZ avec tout dessus au premier niveau: les chiffres et le tiret.

À noter que le clavier du Garmin ne propose qu'un clavier Azerty ou alphabétique si l'on veut l'avoir affiché en langue française. Merci pour nous.

 

Avec le Mac?

Au niveau de la mise à jour des cartes, après installation facile de trois logiciels (aucun problème, vous êtes guidé), la carte peut être mise à jour sans le moindre souci, tout comme le logiciel d'exploitation.

 

Ben alors, c'est quoi qui cloche (vu le titre de ton article)?

D'abord, le Garmin est moins précis que le TomTom au niveau des petites routes. Lorsque je suis dans le parking de mon école, TomTom le sait, pas Garmin.

Au niveau vocal, j'ai demandé un changement de dame, vu que celle par défaut donne l'impression d'une grande coincée du sourire qui coupe en plus ses fins de phrase (prenez le rond p...). Heureusement, la deuxième est bien plus agréable.

Le guidage vocal n'est pas mauvais, mais est bien trop prévisionnel.

Un exemple: pour St-Sulpice, commune où je travaille également, il me faut tourner à gauche au chemin du Bochet. Donc on entend "Tournez à gauche dans 300 mètres et prenez le chemin du Bochet". Sauf qu'à 100 mètres, il faut traverser la grande route cantonale, et que tous ceux qui ne connaissent pas vont n'avoir qu'une envie, tourner à gauche à cet endroit.

TomTom est nettement meilleur à ce niveau-là.

La vue du Garmin en 3D donne l'impression d'être sur un jeu pour 5 ans. La petite voiture est toujours située à droite de la route, mais à moitié sur le bas-côté. J'ai toujours l'impression de ne pas être sur la bonne route.

Et cette vue est bien moins claire que celle de TomTom qui montre beaucoup mieux les carrefours, les alentours.

De plus, si le recalcul des itinéraires est très rapide, l'appareil est souvent un peu paumé à côté de la route dès qu'on ne suit pas ce qu'il préconise.

Au vu de ce que j'ai pu tester, le Garmin propose également des détours juste incroyables en ville de Lausanne. C'est parfois à ne rien y comprendre.

Le TomTom est lui pratiquement toujours juste.

 

Autoroute ou pas autoroute? Péage ou pas péage?

Je crois que c'est Diego qui me disait en commentaires que Garmin ne proposait pas le choix de l'autoroute ou pas au début d'un calcul d'itinéraire.

J'ai demandé au vendeur qui m'a dit "Mais bien sûr Monsieur qu'il le demande, enfin!".

Ben alors Diego, tu racontes quoi?

Tu avais raison pourtant!

Pour choisir si l'on veut ou pas un trajet sur autoroute, c'est un clic sur Préférences, un clic sur Navigation, un clic sur Contournement, un clic sur Autoroute, un clic sur Enregistrer, un long clic pour revenir à l'accueil, un clic sur "Afficher la carte".

J'y crois pas, j'y crois pas!

Une ergonomie à la mords-moi le noeud comme ça, je ne pensais pas que ce soit possible lorsqu'on voit la simplicité de TomTom.

Cela dit, au niveau ergonomie générale, il n'est pourtant pas mal, ce Garmin.

 

Commandes vocales: très bien

Les commandes vocales du Garmin sont bien meilleures que celles du TomTom. J'ai pu ainsi prévoir plusieurs itinéraires vers le cinéma le plus proche, vers ma base, vers mon école sans le moindre problème.

C'est très bien réalisé et utilisable.

 

Mises à jour des cartes à vie? J'espère parce que...

Étrange: j'ai pu faire mes mises à jour de carte en une heure environ (nettement mieux pensé que ce que propose TomTom). Le logiciel m'explique que tout est parfaitement à jour.

Jeudi soir, en sortant du cinéma, d'une part le Garmin a mis bien trois minutes à trouver le GPS en sortant du parking souterrain, mais en plus, il m'affiche une alerte m'indiquant que ma carte date de plus d'un an, qu'il serait temps de la changer...

 

Mises à jour Trafic HD, ben non, du moins pas pour la Suisse

Sur la page de Garmin, il est indiqué que le 3590 est doté d'un abonnement à vie pour un Trafic HD performants et mis à jour 10 fois plus souvent que la concurrence.

Une fois dans ma voiture, j'essaie de l'activer: aucun prestataire pour la Suisse.

Si ce n'est l'inforoute de la radio romande, tellement moins performante que ce que propose TomTom via ses calculs en temps réel à travers les utilisateurs TomTom et les possesseurs d'un abonnement Swisscom (on scrute leurs déplacements: si un certain nombre de personnes sont arrêtées sur une autoroute par exemple alors que ça devrait rouler, en trois minutes, une annonce de bouchon est faite sur le TomTom. C'est hyper précis, et m'a rendu de nombreux services).

Je téléphone au service Garmin pour la Suisse, un 0900 taxé à 90ct la minute (la Hot-Line TomTom est gratuite). La première minute est gratuite, et suffisante pour avoir une personne en ligne.

Le technicien bien de chez nous (accent biennois, j'en suis sûr) m'explique que je ne peux bénéficier de cette offre. Suite à ma remarque, il va voir sur le site Internet, se renseigne (tout ça à 90ct la minute donc!) et revient un peu plus tard me dire qu'il y a bien un problème.

Je peux, si je le désire, profiter de Smart Link qui me permettra, via mon téléphone et mon forfait Data, de bénéficier d'un Trafic HD performant.

Ah, oui, juste à condition que j'aie un Androïd 2.1 ou supérieur.

Pour moi, il est évident que le Trafic HD est impératif dans mes déplacements et apporte une valeur ajoutée qui pour moi équivaut à 50-70% de mon utilisation de GPS en général, 95% au quotidien.

Bref, j'ai payé 9.50 (j'ai vérifié) de Hot-Line pour apprendre que mon Garmin a été acheté sur le coup d'une publicité trompeuse.

 

En conclusion

Les + du Garmin, par rapport au TomTom:

  • a un meilleur écran
  • communique mieux avec le Mac
  • est plus réactif
  • est plus intuitif sur le défilement des écrans (comme un iPhone)
  • une meilleure commande vocale
  • propose des cartes à vie (cette option est désormais disponible avec certains TomTom Go 1005)
  • propose(rait) dans certains pays une solution HD Trafic à vie, mais pas en Suisse contrairement à ce qui est écrit sur leur pub

Les + du TomTom par rapport au Garmin

  • propose une bien meilleure interface (et n'oblige pas le Suisse à avoir un clavier Azerty)
  • la saisie des adresses, même lente, est plus pratique que sur un Garmin
  • se trompe moins souvent
  • est bien plus précis
  • est bien plus ergonomique, notamment au niveau des autoroutes
  • offre une vue plus précise que le Garmin (c'est peut-être subjectif)
  • est configurable jusque dans les derniers recoins
  • offre un vrai service de Trafic HD, malheureusement payant (1 an gratuit sur tous les modèles dotés de cette option, 3 ans gratuits sur certains TomTom estampillés HDT&M.

Je précise, comme évoqué juste plus haut, que le nouveau 1005 a, depuis quelques mois, des cartes gratuites à vie. Un modèle 1005 spécial est doté en plus de 3 ans de service HD Trafic gratuit.

 

Alors au final?

Pour moi c'est clair: ce n'est pas parce que le Garmin est meilleur lors des mises à jour, qu'il est meilleur au niveau de la commande vocale, qu'il a des cartes à vie et que son écran est plus réactif lors de la saisie que je vais le garder.

Pour moi, tous les avantages du TomTom sont primordiaux dans le travail de base d'un GPS: te guider là où tu dois aller sans perdre de temps dans des bouchons, et ce de la manière la plus claire possible, avec un choix toujours possible de prendre l'autoroute ou pas.

En ce sens, Garmin est battu à plat de couture par le TomTom.

Ces avantages d'un certain confort lors de connexion avec mon Mac et ses cartes à vie ne suffisent pas. Pour moi c'est clair, il ne fait pas ce que j'attends de lui. En particulier, il ne m'évite pas les bouchons et ne me permet pas de choisir facilement le type de routes que je vais mettre dans mon itinéraire.

Je l'ai donc ramené au magasin et me suis fait rembourser.

J'ai téléphoné à TomTom une nouvelle fois: je dois contacter UPS et mon TomTom sera pris en charge puis renvoyé dans quelques jours, réparé. La prise en charge est faite par TomTom vu que l'appareil est encore sous garantie.

Je vous tiendrai au courant de la suite, on verra si leur réparation est efficace.

 

Et en conclusion du final de la conclusion?


Je ne regrette pas ce petit moment à avoir découvert Garmin.

En effet, je gueulerai un peu moins sur TomTom à l'avenir: même si la marque m'agace sur certains points, c'est elle qui propose la meilleure solution de guidage.

Avant d'avoir essayé les deux, je ne le savais pas.

Maintenant c'est bon, j'ai compris que l'herbe n'est pas forcément plus verte dans le champ d'à côté.

45 commentaires
1)
fxc
, le 15.10.2012 à 00:31
[modifier]

Garmin j’ai donné…. Il y a 3 ou 4 ans voyage dans le centre de la France, venant de plus haut que le nord, je programme le bidule en style touristique sans autoroute, je précise que mes vacances commencent le jour du départ, grand bleu dès potron minet, cela roule bien, j’arrive à Reims et Epernay, nous décidons une visite chez Moët je change l’adresse, visite des caves vraiment à faire, je sais il y en a d’autres, de retour en voiture je reprogramme le voyage initial et là j’ai vu la champagne en long en large, mêmes des chemins dans les vignes, j’ai retrituré lle machin plusieurs fois sans succès, heureusement que la clim fonctionnait dans la voiture et les vitres fermées, le garmin a voler direction le coffre, et qlq minutes plus tard une grande surface et un tomtom tout neuf est arrivé. Le gps vendu fonctionne parfaitement depuis, vas savoir Marcel.

2)
Saluki
, le 15.10.2012 à 01:09
[modifier]

Nous avons un Tom-Tom 740 et je crois qu’il va finir par passer par la fenêtre du 3e étage de la Tour Eiffel, pour voir s’il franchit le mur du Çon en chute libre ;°)

Il ne connaît pas la fin de l’autoroute A5 : après le péage des Éprunes, c’est le saut dans le vide, et les mises à jour des cartes n’y font rien.

Depuis l’interdiction des annonces précises de position des radars, et la création des “zones de danger”, il lui arrive de prendre les limitations de vitesse des routes qui sont parallèles à l’autoroute. Bravo pour la limitation à 70 juste avant Troyes et le 90 dans la descente au km 60.

Et il s’affole dans Paris, demande de tourner de 180 ° au milieu des quais de Seine, par exemple.

Le seul vrai gag c’est que j’ai mis le guide vocal en Sarde… Enfin pas tout le temps, hein.

3)
Alexandre
, le 15.10.2012 à 02:12
[modifier]

…et pourquoi pas TomTom sur iPhone? Après avoir testé Garmin (interface Mickey Mouse…), puis un Tomtom 940 (gestion des mise-à-jour catastrophique), j’ai opté pour l’application iPhone de TomTom.

En un mot: superbe.

4)
Laurent Vera
, le 15.10.2012 à 06:43
[modifier]

Comme alexandre j’utilise tomtom sur mon iphone, et ça fonctionne à merveille. L’iphone est bien plus réactif que le tomtom classique, meilleur processeur et plus de mémoire sans doute.

5)
Inconnu
, le 15.10.2012 à 07:55
[modifier]

Comme ceux qui m’ont précédé ici-même, j’emploie TomTom sur un simple iPhone d’avant dernière génération (4 puis 4s) depuis deux ans et j’en suis très satisfait. Et puis cela m’évite la multiplication des écrans, ce qui est encore le plus agréable.

François, pas la peine de déboucher le champomi, cela fait déjà quelques mois que je me dis que je devrais parfois ajouter un commentaire :-)

Noé, pourquoi ne pas proposer de pouvoir saisir en Markdown dans ton interface de commentaires :-)

6)
Philob
, le 15.10.2012 à 08:03
[modifier]

Mince, pourquoi n’as tu pas essayé un Navigon, comme ça on aurait eu un vrai test complet; car j’utilise Navigon sur mon iPhone, et j’en suis très content, mais je n’ai pas besoin de l’option “trafic” et comme je suis à moitié sourd, je n’utilise pas non plus la “voix”.

Lors de mes dernières vacances, comme je prenais mon iPad avec et qu’avec l’Appstore pas besoin d’acheter 2 fois un logiciel, j’avais installé Navigon sur mon iPad, ça, c’est le luxe, un écran du tonnerre et une facilité d’emploi iPadesque.

Alors, Monsieur Cuk, à quand un test grandeur nature avec un Navigon ?

7)
ysengrain
, le 15.10.2012 à 08:19
[modifier]

Et en conclusion du final de la conclusion?

Le fin du fin en quelque sorte.

Je possède depuis une petite année, une voiture équipé d’office d’un GPS. Les cartes sont fournies comme pour la majorité des GPS par Teleatlas.

Il est d’une docilité exemplaire, comprend immédiatement si je n’emprunte pas le chemin recommandé; de temps à autre, j’entends “demi tour”, mais l’objet n’insiste jamais. Les infos trafic sont fiables.

Peut-être que la marque, “réputée”, influe

8)
Diego
, le 15.10.2012 à 08:42
[modifier]

Je crois que c’est Diego qui me disait en commentaires que Garmin ne proposait pas le choix de l’autoroute ou pas au début d’un calcul d’itinéraire.

J’ai eu peur une seconde … parce que moi, vois-tu j’ai un nüvi 1390, la bas du bas de la gamme … Je me suis dit : ils ont peut être une interface riche pour les haut de gamme et une minimaliste pour les bas de gamme … mais ouf !

Bref, j’abonde, autant garmin est incontournable en navigation maritime, autant sur la route, y a encore du boulot. Mme Poppins a un tomtom et nos avis convergent (sur ce point …) ;-)

Par contre, le nouveau système de mise à jour tomtom, depuis l’abandon de tomtom home, est absolument insupportable. J’ai donc, après avoir testé waze (à l’état embryonnaire) switché sur google nav qui fonctionne nickel chrome (mais c’est vrai qu’il faut gmaps … oups ! ;-))

9)
François Cuneo
, le 15.10.2012 à 09:43
[modifier]

@Diego: oups, comme tu dis!:-))))

@ceuces qui utilisent iPhone: pour la solution iPhone, un petit test très bientôt. Mais j’abonde, j’abonde!

10)
guru
, le 15.10.2012 à 09:48
[modifier]

J’ai installé Navigon dans sa première version sur iPhone. C’était bien. Puis, ils ont été rachetés par Garmin et on changé l’interface; et là, c’est plus possible. J’ai, maintenant, installé aussi TomTom sur mon iPhone. Pendant quelques mois, j’ai utilisé les deux conjointement et mon verdict est irrémissible, tant au niveau des indications, de la précision des cartes et surtout (quand on est en voiture) de l’interface, le vainqueur est TomTom sur iPhone. Sachant que c’est plus réactif que le bidule TomTom dont l’application Mac merdouille sans arrêt. Mais si tu fais un test plus étendu, François, ça m’intéressera

11)
406
, le 15.10.2012 à 10:23
[modifier]

Mise à jour hier soir (pour la forme vu que je ne me sers depuis qq temps que de l’iphone avec tomtom même si hier soir, il me fait sortir de la route principale sous beauvais et me dit : vous êtes arrivé alors que j’avais rentré Paris…)

Vidage de cache, pression longue sur le bouton, changement de port usb. rien n’a fonctionné.

Que ce soit sur deux ordis différents, sous mac ou seven, rien ne se passait une fois cliqué sur connection.

La seule solution. rouvrir un nouveau compte sur tomtom avec une autre adresse mail, lier le gps a ce compte et là, la mise à jour fonctionne enfin. si ca rebloque, tente ça la prochaine fois car je ne l’ai pas vu une seule fois proposé dans les solutions sur le site tomtom…

12)
J-C
, le 15.10.2012 à 10:25
[modifier]

Bonjour,

Quant à moi, j’utilise TomTom sur iPad, iPhone et même iPod Touch 3g…

Sur iPad, j’ai eu l’occasion de l’utiliser à plusieurs reprises aux Etats Unis: l’usage en est d’un confort incroyable avec la taille de l’écran (adapté au Retina), et un son puissant…

Juste un peu galère pour le fixer (c’est toujours artisanal) mais avec une copilote dévouée, pas de problème !

Bonne journée à tous

13)
Jaxom
, le 15.10.2012 à 10:26
[modifier]

Je suis aussi passé de Tomtom à Garmin cet été, mais pour la moto. Mon utilisation du GPS n’est pas la même. Il s’agit surtout des grands trajets pour rejoindre une concentre dans un coin que je ne connait pas ou des itinéraires de ballades. Pour ces utilisations, je pense que les deux se valent.

Mais il y a un point pour lequel je ne regrette pas le changement : le matériel. Un GPS sur une moto c’est délicat : ça doit être étanche, mais ça doit aussi se connecter sur l’alimentation de la moto. Et là, le système de Tomtom n’est pas bon. Aucune protection n’est prévue lorsque le GPS n’est pas moto sur la moto, on a alors des connecteurs laissés à l’air libre (oxydation, saleté). Au fil du temps, avec l’usure, la saleté et l’oxydation, le contact ne se fait plus. Et Tomtom n’a pas profité des nouveaux modèles pour faire évoluer son connecteur.

Bref, Garmin a des défauts, que je retrouve en partie dans l’article d’aujourd’hui, mais je préfère nettement ma nouvelle solution.

14)
yomel
, le 15.10.2012 à 10:49
[modifier]

Pour ma part quand j’en ai besoin, j’utilise mon iPhone avec Waze (je sais c’est gratuit …), et il fonctionne quand même pas mal. Parfois un peu imprécis pour notre positionnement, mais dans l’ensemble ça va. Pour les lieux ou le réseau passe mal ou pas du tout, j’utilise Navigon. Là je n’ai pas l’option trafic, mais l’interface est claire (j’ai une ancienne version, pas la nouvelle de Garmin d’après les commentaires précédents).

Le seul soucis de Waze c’est que l’iphone chauffe beaucoup, et qu’au bout d’un moment j’ai eu un avertissement que le téléphone se mettait en sécurité le temps de refroidir…

15)
406
, le 15.10.2012 à 10:54
[modifier]

Avant, mon 3Gs noir était sur le parebrise (non athermique) avec sa ventouse. trop de chauffe. Depuis, (vu que je l’ai perdu…), j’ai pris un 4S blanc qui, de part sa couleur, chauffera un peu moins au soleil et un support aérateur. comme ca, il a toujours de l’air frais soufflé pour le refroidir et plus aucun soucis de température (ni de démontage de la ventouse quand on s’arrête…)

16)
zombie
, le 15.10.2012 à 10:57
[modifier]

Vive le TOMTOM sur Iphone, 4 pour ce qui me concerne.

En EUROPE, meilleurs que mes 2 machines précédentes.

En AUSTRALIE au cours de 2 longs voyages dans un pays pourtant déshérité sur le plan réseau routier, les pistes même défoncées sont référencées, les données à jour, gage de sécurité donc.

Salut aux amis suisses et ne ratez pas les prochains passages de Bruno RUIZ, poète & chanteur, dans votre quartier.

17)
Alain Le Gallou
, le 15.10.2012 à 12:23
[modifier]

autant garmin est incontournable en navigation maritime

Ho que non, pas incontournable, j’utilise iNavX sur iPad. 39€ aussi bien que Garmin.

19)
Migui
, le 15.10.2012 à 13:03
[modifier]

Je ne connais pas le détail des fournisseurs de cartes, ce serait d’ailleurs intéressant de connaître les différents acteurs du domaine.

Sur ma Volvo, j’ai le système Navteq. Bien qu’enchanté du véhicule, j’hésiterai à reprendre une Volvo lorsque je changerai de voiture, à moins qu’ils aient un GPS alternatif…

Récemment, Navteq m’a fait tourner une demi-heure dans le centre de Louvain, et ce n’est qu’en suivant ostensiblement une route différente de celle qu’il me proposait pour la troisième fois que j’ai pu trouver mon chemin. Entretemps, il proposait de me renvoyer à la maison. Incroyable!

Et si les mises-à-jour sont gratuites (du moins les deux premières), elles durent environ 8h (!) et nécessitent de laisser tourner le moteur pour faire fonctionner le DVD: soit à vide, soit durant un trajet! Donc, si vous devez partir ce soir en vacances avec les nouvelles cartes, vous oubliez!

J’ai l’impression qu’il manque juste une personne dans ces firmes: c’est un Steve Jobs!

20)
johnfowles
, le 15.10.2012 à 13:22
[modifier]

Et pourquoi pas Plans directement. Tous les tests sont bons (je parle de navigation, pas de recherches dans la base) et le trafic fourni par TomTom y est d’office. N’ayant qu’un pauvre iPhone 4, je n’ai pas accès à la navigation temps réel, mais le trafic visible sur ma carte st bien celui que je constate en roulant.

C’est de loin la solutions la plus économique.

21)
M.G.
, le 15.10.2012 à 13:43
[modifier]

Contrairement à J-C, je n’ai pas de copilote dévouée et je n’ai pas essayé la solution iOS.

En revanche, j’utilise un TomTom GO 300 depuis décembre 2005. Au fil des mises à jour Système, des cartes et de TomTom HOME sur le Mac, je considère que c’est toujours un bon produit après sept ans.

Même si je le mets régulièrement à jour depuis Dakar via l’Internet, je ne l’utilise qu’en France. Voiture de location ou TT, la première chose que je fais à la livraison de l’automobile est de l’installer avec sa ventouse au milieu du pare-brise, sous le rétroviseur.

Je peux faire les mêmes critiques que François mais globalement, je ne saurais m’en passer lorsque je circule en France. Au fil des années, les cartes se sont affinées et j’entends rarement le frustrant “Faites demi-tour dès que possible” prononcé de manière impérative par cette chère “Catherine” (!).

En sept ans, j’ai accumulé les adresses et il m’a rarement paumé, sans jamais me laisser tomber.

En tout cas, d’où que je parte n’importe où en France, il sait toujours m’amener pile devant le portail de la Chaumière de Blanche Neige ;-)

22)
J-C
, le 15.10.2012 à 14:03
[modifier]

En tout cas, d’où que je parte il sait toujours m’amener pile devant le portail de la Chaumière de Blanche Neige ;-)

En effet ! Sauf que cette chaumière, se trouve dans un endroit où TomTom s’arrête depuis toujours au n°6, bien loin de ce lieu enchanteur non pris en charge dans la base…

Et il a fallu que Prof, Grincheux, Simplet, Atchoum, Timide, Dormeur, ou Joyeux (je ne sais plus lequel) indique la marche à suivre par téléphone… ce qui a permis heureusement de mémoriser l’adresse.

Ainsi, la Reine munie de son TomTom inopérant ne put apporter une pomme empoisonnée… Et l’aurait-elle fait que Blanche Neige n’y aurait pas goûté, la chaumière étant entourée de nombreux pommiers, rendant suspecte la démarche de sa terrible belle-mère…

Mais je m’égare… si j’ose dire dans cet article consacré au GPS… !

Bonne journée à tous

;-)

23)
Alain Le Gallou
, le 15.10.2012 à 14:36
[modifier]

Ma mer à moi elle mouille… Pas la tienne ?

1 – La mer ne mouille pas ma table à carte.

2 – Rien à foutre d’un GPS dans le cockpit (ou plutôt interdit). Dans le cockpit je n’ai que mon compas de relèvement, que je reporte sur ma carte papier. Mon iPad est là en cas de brouillard. Je ne compte jamais sur de l’électronique qui peut tomber en panne.

Note que la majorité des nouveaux plaisanciers ne savent pas se servir d’un compas de relèvement et reporter sur une carte papier. C’est les mêmes qui ne savent pas tenir compte des courants.

3 – Si tu fais partie des nouveaux qui ne savent pas naviguer sans GPS sous leurs nez à la barre, tu as des trucs étanches pour ton iPad dans le cockpit.

24)
M.G.
, le 15.10.2012 à 14:38
[modifier]

Par contre, le nouveau système de mise à jour tomtom, depuis l’abandon de tomtom home, est absolument insupportable.

Ah bon ? Pour le fun, je viens de brancher mon TomTom GO 300 sur l’USB de mon MacBook Pro. Il a immédiatement démarré TomTom HOME sur le Mac, comme d’habitude. Avec une nouveauté : download automatique de la dernière version de HOME et mise à jour sur le Mac, puis relance du HOME mis à jour.

Je suis passé de la 2.8.1.110 à la 2.9.2.1693.

Ensuite, relance de tout le bazar et mise à jour du TomTom : mise à jour Map Share uniquement. Pour finir, Sauvegarde sur le Mac !

25)
François Cuneo
, le 15.10.2012 à 15:44
[modifier]

Oui M.G, mais attends le moindre problème: tu ne peux plus rien faire, c’est la cata.

Mais attention: certains Tomtom sont sur l’ancien Home. Le nouveau, celui qui est dans le menu est une grosse daube.

26)
Pdg
, le 15.10.2012 à 15:49
[modifier]

Test intéressant !

J’avais un vieux Garmin, dont je n’étais ni content, ni franchement mécontent. Avis mitigé, mais confiance mitigée également.

Je suis passé (à l’époque de l’iphone 3G) à Navigon et Tomtom en test et franchement, ça a été Navigon à 200%.

Depuis, je roule avec Navigon, il me rend d’énormes services, tant en France que pendant notre Road Trip Irlandais où il ne nous a pas égaré une seule fois.

Bref, tout à fait satisfait ! Sauf peut-être le guidage dans Mulhouse. Ça, il n’arrive pas. Moi non plus d’ailleurs ;-)

J’attends un test des 2 poids lourds de l’AppStore puisqu’il est vrai que je ne les ai pas comparé depuis quelques années.

Merci pour tous ces articles variés et toujours intéressants !

27)
Batisse
, le 15.10.2012 à 16:15
[modifier]

Noé, pourquoi ne pas proposer de pouvoir saisir en Markdown dans ton interface de commentaires :-)

Là dessus je plussoie des deux mains. D’autant que les éditeurs Markdown sur tablettes et téléphones ne manquent pas…

28)
M.G.
, le 15.10.2012 à 16:49
[modifier]

Et il a fallu que Prof, Grincheux, Simplet, Atchoum, Timide, Dormeur, ou Joyeux (je ne sais plus lequel) indique la marche à suivre par téléphone… ce qui a permis heureusement de mémoriser l’adresse.

L’anecdote est exacte, à ceci près que le guidage s’est fait alors que j’avais “Route 66” ouvert sur mon iBook Palourde (ça ne nous rajeunit pas) posé sur le siège passager de mon automobile, J-C étant lui-même dans son bureau à Dakar.

La mémorisation s’est donc faite d’abord dans ma mémoire personnelle (la vraie) avant que je ne retourne plus tard à la Chaumière avec mon TomTom GO 300 et que j’enregistre devant le portail la “Position actuelle” sous “ASNA12” vieux nom de code datant de l’époque de Calva ;-)

Au fait, parmi les nains, il n’y a qu’un seul Grincheux… C’est moi :-)

29)
M.G.
, le 15.10.2012 à 17:05
[modifier]

Oui M.G, mais attends le moindre problème: tu ne peux plus rien faire, c’est la cata.

Mais attention: certains Tomtom sont sur l’ancien Home. Le nouveau, celui qui est dans le menu est une grosse daube.

Tu as raison et je le sais bien. Comme mon TomTom de 2005 fonctionne avec l’ancien HOME (que je viens de mettre à jour), c’est tant mieux pour le moment. Après, on verra. Ce qui me gênerait le plus, c’est la perte des adresses enregistrées au fil des années. Elles sont dans le fichier “mapsettings.cfg” lui-même enregistré dans le dossier de la carte en service. Lors de la mise à jour d’une carte, comme il écrase l’ancienne il ne faut pas oublier de sauvegarder le dernier “mapsettings.cfg” de manière à conserver les données en remplaçant le nouveau, qui est vide !

30)
Diego
, le 15.10.2012 à 17:45
[modifier]

@Alain

J’en serais presque vexé là … mais non, je ne suis pas de ceux-là (point 3), et non, un GPS, comme toute source d’information pertinente, est utile (même si pas nécessaire) dans le cockpit (point 2), et oui, j’ai fréquenté des mers qui mouillent la table à carte (ou sur lesquelles tu n’as pas le loisir de te sécher avant de t’y asseoir) (point 1).

Et, il y a des gens qui naviguent en haute mer …

Le Garmin qui m’accompagne n’a pas de lecteur de carte ni de guidage vocal, il n’a qu’un canal et met une bonne demi-heure à trouver son point, mais il est dans la poche de mon Lloyds depuis 1994 et ne m’a jamais lâché. J’appelle ça du matériel pour marin.

PS. sinon, je trace une droite solaire ou lunaire en moins de temps que mon GPS ne met à trouver son point, mais il arrive qu’on ne voit ni soleil ni lune plusieurs jours de suite.

Aller, sans rancune, bon vent à toi !

31)
Roger Baudet
, le 15.10.2012 à 18:27
[modifier]

Ohhh Diego, qu’il est beau ton GPS ! Moi, le sextant, je n’ai pas appris (ou juste un peu, comme ça, pour rire), mais la navigation à l’estime et l’utilisation du compas de relèvement, si ! Cela n’empêche que se laisser guider par Navionics sur l’iPad (et Navigon pour la bagnole), c’est quand-même pas mal agréable, non ?

32)
Diego
, le 15.10.2012 à 18:43
[modifier]

Alors là, je te rejoins Roger : quel confort ! Mais en mer, quel piège à cons …

J’en connais même qui on couplé leur GPS avec leur pilote automatique et qui boivent le ti’punch en regardant leur ligne de pêche entre deux îles des Caraïbes.

Aux temps héroïques des premiers GPS, j’étais alors prof de voile, je devais expliquer aux stagiaires (en nav côtière) que leur position GPS était certes exacte, mais que la carte, elle, avait été dessinée au théodolite, donc fausse. On ne pouvait donc pas coller une position WGS84 exacte sur une carte fausse … J’emmenais ceux qui ne me croyaient pas au chenal du Four et je leur demandais de le passer en usant seulemeht du GPS. Après ils me croyaient ;-)

34)
Diego
, le 15.10.2012 à 19:17
[modifier]

Si, si, mais les satellites servent à dessiner les côtes, pas (encore) à relever les profondeurs. Les mises à jour ne vont donc pas vite.

En plus, le marché n’est pas aussi intéressant que celui des cartes routières, ce qui n’accélère pas le processus.

35)
monmac
, le 15.10.2012 à 22:40
[modifier]

nouveau système de mise à jour tomtom, depuis l’abandon de tomtom home, est absolument insupportable

Parce qu’on peut faire pire que TomTom Home ? Sans rire j’ai toujours trouvé que c’était une des applications Mac les pires que j’aie à utiliser avec un TomTom Go 720. Heureusement, des applications pour iPhone sont sorties et j’ai utilisé avec plaisir Navigon que je trouve bien fait au niveau de l’interface, plus convivial que TomTom sous iPhone (que j’ai aussi).

Mais toutes ont des avantages et des défauts. Maintenant j’ai un GPS intégré dans la voiture qui marche plutôt bien… avec ses défauts et ses points forts! Le plus grand avantage est la grandeur de l’écran et des textes qui me permet de lire sans sortir les lunettes, ce qui n’était pas des plus aisé en conduisant.

36)
fxc
, le 15.10.2012 à 23:09
[modifier]

Mais toutes ont des avantages et des défauts. Maintenant j’ai un GPS intégré dans la voiture qui marche plutôt bien… avec ses défauts et ses points forts! Le plus grand avantage est la grandeur de l’écran et des textes qui me permet de lire sans sortir les lunettes, ce qui n’était pas des plus aisé en conduisant.

Je plussoie comme disent les djeunes, pourquoi la carte sur les tomtom est elle si grande et les indications vitesses, heures, direction suivante, heure d’arrivée etc. sont si petites, les ingés de la boite portent pas de lunettes, j’en ai juste besoin pour lire et pas pour conduire. Le bandeau doit faire à tout casser 1/5 de mon tomtom xl et je vois les indications floues.

37)
FromStart
, le 16.10.2012 à 07:47
[modifier]

iPhone de Madame + TomTom + Support Kensington = Le Bonheur …. Sauf quand Madame n’a pas rechargé son iPhone, le chargeur de la voiture n’y est pas et monsieur à laissé son iPad à la maison… Mais en reprenant les bonnes vieilles cartes et le pifomètre on s’en est sortis, sans cris, sans pleurs !!! :-) Très content du TomTom sur iPhone, qui nous a toujours parfaitement guidés, même par des chaudes journées d’été marquées “rouges” où nous avons dû nous déplacer à notre corps défendant. Grâce à l’info trafic, on a pu choisir des itinéraires alternatifs, et vogue la galère!

38)
zit
, le 18.10.2012 à 00:42
[modifier]

Pour ma part, ça fait un moment que je suis tenté par un truc comme ça :

Un Garmin Edge 800, GPS spécial vélo avec capteur de cadence de pédalage et cardio–fréquencemètre, mais alors quel prix délirant ! Quelqu’un a–t–il une expérience d’un GPS de vélo par ici ? Y a–t–il des apps pour ail faune qui font le même genre de trucs ?

z (pas que je sois un accro de la performance, mais on peut avoir envie de progresser, je répêêêêêêêêêêêête : chi va piano va sano e va lontano, mais arrive aussi plus tard…)

39)
Tom25
, le 18.10.2012 à 08:29
[modifier]

Le nouveau TomTom Home qui se place dans la barre des menus est effectivement merdique. Et quand vous cliquez “Fermer”, vous avez l’impression que l’Appli est quittée, ben non, ça tourne en arrière plan. Je le suis fait un AppleScript pour quitter ce genre d’Appli.

Moi aussi je répète, une fois n’est pas coutume : J’ai horreur des applis fourbes qui te font croire qu’elles t’obéissent alors qu’elles restent là, tapies dans l’ombre.

40)
graffati
, le 18.10.2012 à 14:44
[modifier]

Je rentre de Sicile. Avant de partir j’ai mis à jour mes cartes sur mon Garmin (Nuvi 255 je crois…) Sur place, la catastrophe… le bidule voulait nous faire prendre une autoroute depuis un pont qui la traversait… En ville il nous envoyait dans les zones piétonnes… et j’en passe… Bref, on a tenu 3 jours et on a acheté une carte… ce truc en papier qui se plie et se range dans le vide-poche: plus de problème à partir de ce moment-là… Je sais pas si Tom-tom aurait été mieux dans cette situation. D’ou vient le problème: des fonds de cartes ou de l’interprétations de celles-ci par le navigateur ? En tout cas je regrette d’avoir payé pour la màj des cartes… Après cette expérience et à la lecture de cet article, je suis persuadé qu’une bonne partie des contre-sens sur l’autoroute sont dûs à des chauffeurs trop obéissants à leur navigateur…

41)
François Cuneo
, le 19.10.2012 à 07:24
[modifier]

Graffati, je suis allé partout avec TomTom: une seule fois, à Toulon, il voulait me faire passer par une rue piétonne, mais c’était il y a dix ans. Jamais il ne m’a fait faire demi-tour sur l’autoroute, et jamais connu des expériences comme ce que tu me racontes.

Par contre, après avoir utilisé le Garmin, je veux bien croire ce que tu me racontes sur ce GPS.

42)
Kisco
, le 19.10.2012 à 16:25
[modifier]

Concernant les infos traffic sur iPhone, connaissez-vous “Waze” ? Gratuit, cartes “en direct” à travers le forfait data (dnoc hors-course pour l’étranger). Alors au niveau navigation GPS ce n’est pas encore ça, mais pour avoir l’info traffic sur les trajets connus, c’est top!

43)
Hervé
, le 21.10.2012 à 10:10
[modifier]

Avez-vous déjà essayé CityMaps2Go pour iPhone : des cartes du monde entier par pays, régions ou villes. Je l’ai utilisé à Moscou (la Russie ne fait pas partie du pack “Europe”) et il m’a conduit partout sans problème, sauf celui de lire l’alphabet cyrillique.
Prix 2.- et les cartes sont gratuites et mises à jour régulièrement. Et bien avant Plans, il indiquait dans quel sens est tourné l’iPhone.

44)
Diego
, le 21.10.2012 à 20:18
[modifier]

@Kisco : la qualité des données de waze est directement proportionnelle au nombre d’utilisateurs dans la région où tu vis.

Là où je vis (en Suisse romande), on doit être deux ou trois à l’utiliser sur les axes que je fréquente … ce n’est malheureusement pas suffisant pour fournir des infos valides.

Ensuite, comme tu le dis, le routage est des plus hasardeux, et comme les infos trafic ne sont fournies que si tu donnes une destination, c’est le serpent qui se mord la queue !

Je suis un défenseur des logiciels libre et des concepts participatifs, mais là, après un long essai, je suis revenu à des solutions commerciales.

45)
Kisco
, le 22.10.2012 à 14:31
[modifier]

@Diego: Oui tout à fait la qualité des données dépend de la fréquentation. Par contre les infos traffic apparaissent aussi si tu ne fournis aucune destination. Bon courage avec ces satanés bouchons/accidents/travaux!