Profitez des offres Memoirevive.ch!
Chargement sans fil: une réelle innovation?

Au risque d’être de passer (encore une fois ?) pour un empêcheur de tourner en rond, il me semble que le monde de l’électronique grand-public et en particulier celui de la téléphonie mobile semble faire une petite pause en terme d’innovation. Entre un Samsung dont la principale force est le suivi rapide des tendances (Same Soon…) et un Apple dont les dernières nouveautés sont loin de faire l’unanimité (Siri, Plans), les seuls changements d’une génération de produits à une autre sont l’augmentation de la taille de l’écran (4 pouces et plus), ainsi que de la vitesse du processeur et de la mémoire… Il reste cependant une évolution technologique intéressante qui risque de changer considérablement notre quotidien : le chargement sans fil ou « wireless charging » pour les plus anglophones d’entres nous.

Depuis 2007, les annonces se succèdent au CES concernant le miracle du chargement sans fil, mais souvent peu suivies par un public dubitatif. En 2009, on pensait vraiment que cette technologie allait enfin prendre son envol avec Powermat.

image

D’ailleurs, le magazine Wired n’hésita pas à en faire une star de son catalogue de Noël 2009 faisant ainsi la promotion d’une offre composée d’un console incluant le chargeur et des sortes de housses s’adaptant aux best sellers US du moment : iPhone, Nintendo DS et Blackberry.

Trois ans plus tard, force est de constater que nos rêves sans fil ne se sont pas encore réalisés, Apple à titre d’exemple lançant un nouveau connecteur conçu pour une dizaine d’années !

image

Même si la technique de couplage inductif mettant à proximité deux bobines l’une créant un champ électromagnétique l’autre récupérant un courant induit est connue depuis des années (votre brosse à dent électrique est surement alimentée de cette façon), son usage ne s’est pas généralisé comme escompté.

Prenez l’exemple de PowerKiss, jeune pousse de 3 ans finlandaise qui fut pionnière en la matière : ils furent parmi les premiers à proposer une solution élégante de chargement sans fil pour les espaces publics tels que hôtels, aéroports, restaurants, etc. Ils fournissent la station de chargement, souvent intégrée directement au mobilier (Heart) et les clés micro USB permettant la charge des appareils (Ring). Pour tout vous dire, j’ai un de leurs stands de démonstration sur mon bureau et mes collègues viennent régulièrement tester cette solution... mon tiroir étant plein de ces petites clés ! Malgré quelques installations remarquées comme dans les aéroports d’Helsinki ou de Lyon, le succès n’a été jusqu’à maintenant que limité. J’y vois deux raisons : le manque de standardisation de la technologie employée (comme pour Powermat depuis racheté par Duracell) et la difficulté du parcours client.

image

Même si le principe des deux bobines est facile à mettre en œuvre, il est nécessaire d’ajouter un minimum de contrôle si on ne veut pas détruire l’appareil en charge, sans parler de taille ou de diamètre. Pour le client, c’est pire : à moins d’avoir cette petite clé dans son sac, il doit souvent aller au comptoir du restaurant ou de l’hôtesse, laisser une pièce d’identité, s’assurer d’avoir le bon adaptateur (micro-USB, Apple, 2mm Nokia, etc.) et penser à ramener la clé au risque d’égarer sa pièce d’identité !

Aujourd’hui, avec la norme Qi, la situation commence à changer radicalement. En effet, le Wireless Power Consortium regroupant des acteurs de poids tels que Samsung, Sony, HTC, Philips, LG, Huawei et Nokia a permis la standardisation de ce fameux jeu de bobines et de leurs contrôleurs. Même si la norme fut publiée en Aout 2009 et les premiers produits lancés en Septembre 2009, ce ne fut qu’en Mars 2011 que les premiers téléphones mobiles apparurent, souvent bien confidentiellement.

image

Avec l’annonce des Lumia 920 et 820, Nokia est le premier à investir massivement dans cette voie, adoptant au passage cette norme Qi. Le 920 inclut d’emblée de jeu la bobine dans sa coque unibody en polycarbonate tandis que le 820 peut être équipé d’une coque compatible Qi en place de celle livrée par défaut.

image

Il ne reste donc plus aux consommateurs de s’équiper de stations de charge colorées chez Nokia, chez Ipan Ipan, etc., tandis que les restaurants, hôtels, aéroports, gares, et autres établissements publics pourront intégrer dans leurs mobiliers les « hearts » de PowerKiss et d’autres fabricants. Il est également possible d'intégrer la fonction de charge sans fil avec des appareils audio, combinant ainsi l'appairage NFC et le streaming Bluetooth pour une reproduction sonore sans fil !

image

C’est surtout dans le domaine de l’entreprise où je vois le plus grand potentiel : la perspective de charger régulièrement son téléphone mobile à son bureau, en salle de réunion ou dans sa voiture sans violer l’intégrité physique du terminal avec une prise est l’assurance de terminer sa journée de travail avec une batterie chargée suffisamment pour continuer de profiter d’un outil à la fois personnel et professionnel.

Dommage pour Apple et son nouveau connecteur…

 

Amitiés,

 

Arnaud

 

PS: Toutes les photos illustrants cet article sont la propriété respective de leurs auteurs ;)

35 commentaires
1)
Krynn
, le 04.10.2012 à 01:06
[modifier]

Bonsoir, perso je me pose plusieurs questions sur ces chargeurs sans fils:

– Le compatibilité (il existe plusieurs “normes”. Qui gagnera cette guerre?

– Le rendement qui me semble est inférieur au transfo classique. Écologiquement correcte?

– Les ondes dégagées par ces chargeurs sans fils. Quelle est l’impacte sur l’humain?

– Le temps de chargement est parait-il plus long?

– Compatibilité avec la norme EU?

– L’adaptation de la puissance selon le ou les appareils posés dessus?

Vous en pensez quoi?

2)
ToTheEnd
, le 04.10.2012 à 01:34
[modifier]

Alors la, je ne suis pas d’accord avec le fond.

C’est quoi le but de l’affaire? Gagner 7 centièmes de seconde entre poser son mobile et le brancher à quelque chose?

Trois arguments majeurs vont a l’encontre de cette technologie:

• le câble USB est petit, souple et pratique. Il ne coûte presque rien et est universel… Un seul câble et on charge partout.
• le système sans fil présuppose d’avoir un échangeur d’électrons… Borne, pad, plaque, etc.! Bref, autant de trucs non transportable (ou peu) et donc qu’il faut dupliquer pour beaucoup d’endroits….
• enfin, le plus important, c’est la déperdition énergétique de ce système. En gros, il faut entre 2x et 10x plus d’énergie que la normale pour que ce système fonctionne face à un système câblé!!!

Allons, c’est sympa comme idée mais ça serait bête qu’on adopte une technologie aussi energivore et ce, même si nos petits mobiles ne prennent pas plus de quelques W/h par an!!

3)
Arnaud
, le 04.10.2012 à 09:15
[modifier]

Pour l’instant, la norme Qi (se prononce “dchi”) est celle qui semble émerger, supportée par le plus grand nombre d’industriels.

Le rendement est très proche de celui d’un chargeur, environ 80% d’un chargeur classique (et non pas 2x à 10x comme le soutient TTE…). Il faut d’ailleurs rappeler que le chargeur en lui même disperse déjà 25% de l’énergie sous forme de chaleur et le câble en lui même est efficace à 85-95%, au lieu de 70-80% pour l’induction.

Le champs magnétique oscillant généré par la bobine est de très courte portée: à 10cm il ne reste plus que 10% de l’énergie magnétique. De plus, la fréquence d’oscillation est en dehors du spectre de ionisation: donc pas d’effet micro-onde ;)

Le temps de chargement est effectivement plus long mais sans être un problème car l’utilisation régulière du chargement sans fil permet de garder la batterie du mobile toujours au delà de 80% de sa capacité. J’ai mentionné la couche de contrôle au dessus des bobines afin de s’adapter aux objets qui sont présents au dessus de la bobine de charge (chargeur ou non), ainsi que pour éviter des hausses de température trop élevées.

Oui, le câble USB est universel, comme le U l’indique. Cependant, le problème est la nécessité d’emporter avec soi un chargeur partout où on va ainsi que de trouver une prise disponible. Avec l’intégration de la station de charge dans le mobilier, ce problème disparaît. Cela revient à remplacer les nombreux chargeurs présents sur nos bureaux et dans les salles de réunions.

Je vous encourage à assister à une démonstration de ce système et je suis persuadé que vous prendrez conscience du gain par rapport à l’action de brancher une prise…

4)
cerock
, le 04.10.2012 à 09:49
[modifier]

Comme cela à été dis, la seul chose que l’on gagne, c’est de ne pas devoir brancher le câble, car de toute façon la station de charge elle est branchée. Le tout au prix d’un rendement catastrophique. A l’heure ou l’on veut faire des économies d’énergie, ce n’est pas encore gagner ;)

5)
Arnaud
, le 04.10.2012 à 10:23
[modifier]

cerock, encore une fois, il ne s’agit pas d’un rendement catastrophique. Il faut mettre les choses en perspective: laisser une pièce vide allumée pendant quelques minutes est bien plus grave…

Vérifiez autour de vous le nombre de chargeurs laissés “à demeure” pour un usage occasionnel! Dans un environnement professionnel comme le mien, quasiment chaque bureau en a un!

Pour moi, l’argument écolo/économie d’énergie est ridicule…

6)
Hervé
, le 04.10.2012 à 10:25
[modifier]

Je ne vois vraiment pas l’avantage. Comme déjà remarqué, la borne doit être branchée et ne peut accueillir qu’un appareil à la fois. Un charguer USB est actuellement à peine plus grand qu’une prise électrique et n’importe quel appareil peut être branché sur cette “prise” avec un câble USB. Alors, installez cette prise n’importe où et autant que vous en voulez, dans le bureau, la salle de réunion, la cuisine et vous n’avez qu’un petit câble USB à trimballer avec vous.

installer des chargeurs dans le mobilier ou se brancher sur n’importe quelle prise électrique, je préfère la seconde solution, plus universelle.

@Arnaud : si chaque bureau à son chargeur, chaque bureau aura aussi sa borne puisqu’une borne n’accueille qu’un appareil à la fois !

7)
Arnaud
, le 04.10.2012 à 10:32
[modifier]

Hervé, le simple geste de brancher un appareil est déjà un problème car il tue la liberté du mobile: il faut le débrancher pour répondre à un appel, lire un mail ou chercher une information, d’où le problème de prises arrachées…

Le fait de poser l’appareil sur une station ou dans un périmètre donné sur un bureau est bien plus simple et naturel.

D’ailleurs, n’est-ce pas Apple qui avec le MagSafe a essayé de résoudre ce problème?

8)
Jaxom
, le 04.10.2012 à 10:33
[modifier]

À l’objection de hervé, que je ne trouve pas totalement contre le principe, elle relève juste un point, j’ajouterai que vous ne pouvez pas téléphoner pendant la recharge, surtout si vous étiez près de la décharge complète.

Il ne faudrait pas oublier que l’on parle de téléphone avant tout.

9)
Hervé
, le 04.10.2012 à 10:50
[modifier]

Si on doit porter le téléphone à son oreille pour l’utiliser, il ne se recharge plus qu’il ait été sur une borne ou connecter à une prise. A moins que la borne rayonne jusqu’à l’oreille ou qu’on colle l’oreille sur la borne :-)

Par contre, un fil peut être assez long pour utiliser un téléphone, même branché. Et dans la voiture, le téléphone est branché avec son câble USB standard sur un adaptateur de l’allume-cigare.

10)
noliv
, le 04.10.2012 à 11:07
[modifier]

Je suis un peu désolé pour Arnaud car le sujet est intéressant mais il faut encore ajouter qu’il est faux de prétendre que l’on a besoin d’un chargeur avec soi. Ce qui est nécessaire, c’est un câble USB correspondant à son téléphone et une prise USB. Dans les bureaux, on trouve des tas de prises USB… je n’ai jamais eu besoin d’amener mon chargeur au bureau, je me branchais au PC (même chez moi, je me branche sur le Mac, pas le mur).

Avoir besoin d’équiper le bureau et autres lieux avec des stations de recharge me semble bien coûteux pour un gain discutable…

C’est une histoire de compromis, pour ma part je crains que le fait d’avoir une bobine dans le téléphone impose un design plus épais que sans bobine (et comme je l’ai dans les poches très souvent, je choisirai le plus fin possible).

11)
zit
, le 04.10.2012 à 11:50
[modifier]

Alors là l’idée de l’intégration au mobilier, chapeau ! Vraiment magnifique !

J’imagine tout de suite l’antiquaire de 2127 vantant son fauteuil directorial 2013 « Avec le chargeur schpountz magnifiquement intégré à l’accoudoir droit, presque fonctionnel ! ».

z (avec la fiabilité de l’électronique d’aujourd’hui et la vitesse d’obsolescence des normes… je répêêêêêêêêêêêêête : PT de rire !)

12)
Mout
, le 04.10.2012 à 12:15
[modifier]

Bonjour,

Il y a un détail que je trouve erroné :

Nokia est le premier à investir massivement dans cette voie

C’est faux : Palm, puis HP sont les pionniers. J’ai chez moi deux appareils qui ont été commercialisés sous l’ère HP, la tablette TouchPad, et le petit téléphone HP Veer. Le Veer est livré avec le “TouchStone”, une base de recharge par induction, et la tablette a dans ses accessoires le meme principe, un genre de petit pupitre qui recharge l’appareil (et permet de faire autre chose). Ces moyens de recharge existent depuis le Pré de l’ère Palm. D’ailleurs, le touchstone du Veer est encore estampillé Palm.

Alors on peut dire ce qu’on veut sur l’application aux téléphones, mais je trouve l’idée de la recharge par induction tres interessante pour les tablettes. Il n’est pas plus compliqué de poser la tablette sur son pupitre que sur la table, et ca permet de l’avoir toujours, toujours chargé. Et l’intégration dans le mobilier rend la chose encore plus transparente. Cela n’empêche pas le téléphone ou la tablette d’être rechargée par un cable classique !

Quant à l’obsolescence, comment dire : un chargeur, c’est un chargeur. A part la miniaturisation, les chargeurs n’ont pas réellement évolué… c’est de l’électricité, pas de l’électronique. Il s’agit de fournir du courant, ni plus ni moins.Ceci, en câblé ou en induction, c’est pareil. Faudrait-il que je change ma vieille table de cuisson à induction, parce que ma nouvelle casserole induction n’est pas compatible ? Le phénomène d’induction n’est pas une invention humaine, mais une découverte. il existe, un point c’est tout.

13)
Guillôme
, le 04.10.2012 à 12:21
[modifier]

Ah là là, c’est terrible d’être sur un site avec des lecteurs technophiles et d’avoir autant de commentaires aussi anti-technologique…

A l’époque de l’écran couleur, cela ne servait à rien parait-il avec tout un tas d’argument. Pareil pour la plupart des innovations qui nous entourent et qui font partie de notre quotidien désormais.

Oui, la recharge sans fil est une formidable piste d’innovation qui fait rêver et le fait que ce ne soit pas très au point ni pratique aujourd’hui ne doit pas nous empêcher de pousser à l’amélioration permettant l’usage futur idéal.

Certains constructeurs travaillent sur des téléviseurs alimentés sans fil (on ne parle même plus de recharge). Quant on sait comme cela peut être rebutant dans le foyer de déployer des câbles, je suis sûr qu’une telle technologie en intéressera plus d’un quand elle sera au point.

Pour la recharge à courte portée telle que décrite, dès lors que les objets seront compatibles, on pourra avoir le procédé intégrer dans la surface de la table de cuisine, du bureau… et on ne se préoccupera plus de la recharge, elle se fera son téléphone (ou autre appareil) posé sur le meuble… tout comme on ne se préoccupe pas de la sauvegarde avec time machine.

Alors, cessons d’être rabat joie et pour une fois, soyons enthousiaste à l’idée que les usages se simplifient, les possibilités techniques se diversifient Et tant de trucs encore Qui dorment dans les crânes Des géniaux ingénieurs

14)
josiffert
, le 04.10.2012 à 12:42
[modifier]

Le monde de CUK est récalcitrant… normal Steeve J. n’a pas lancé cela à son temps. Autrement la musique sur ce blog serait toute AUTREMENT.

Ceci dit, je ne pense pas que cela soit une avancée majeure pour l’humanité des technophiles sédentaires (tiens je me demande quelle serait l’âge moyen des lecteurs de CUK), ;-).

Mais de grâce, respectons les arguments à la fois logiques et vérifiables et cessons la gueule de bois.

15)
Tom25
, le 04.10.2012 à 13:16
[modifier]

Il y a déjà quelques temps, j’étais tout fier d’avoir relevé une faute d’orthographe sur un commentaire du regretté Alec6. Là, je réitére, mais avec une coquille technique du presque légendaire TTE : la conso annuelle c’est des Wh (énergie) et non W/h (puissance / temps). ;-)

Sinon, merci pour cet article. Mais je préfère recharger mes appareils quand presque vides.

Edit : Correction, j’écrivais depuis mon iFaune (comme l’appelait notre ami).

16)
ToTheEnd
, le 04.10.2012 à 13:54
[modifier]

Si je reprends le titre de cette affaire et à lire les réactions, il n’y a rien d’innovant dans cette affaire. Au mieux, on donne un peu plus de sous aux fabriquants d’accessoire puisque la personne qui a recours à ce système devra acheter plusieurs modules ici et là… au lieu d’avoir un seul câble. Dit autrement, c’est une innovation infinie.

Je signale en passant qu’Apple a évalué cette techno mais ne l’a pas sélectionnée pour les raisons citées plutôt… donc ceux qui disent que si Apple l’avait lancée, on l’ensencerait, se trompent lourdement.

Après, comme Facebook ou d’autres techno “incontournables” à en croire certain ici, je peux facilement me passer de cette affaire.

17)
Hervé
, le 04.10.2012 à 14:08
[modifier]

Au niveau “nouveauté technologique”, j’ai depuis près de 25 ans une brosse à dents électrique à tête vibrante et ultrasonique qui se recharge par induction toute la journée dans la salle de bains !

18)
6ix
, le 04.10.2012 à 14:28
[modifier]

J’abonde dans la direction de TTE et d’autres: en l’état, cette technologie est une avancée en terme purement technique (quoique… une presque démocratisation dirons-nous plutôt), mais pas du tout en terme d’utilisation. Les proof of concept c’est sympa, mais il faut que ça serve…

Je ne branche jamais sur la même prise mes appareils, et je me vois mal coller un chargeur sur chacune d’entre elles. Je pourrais le déplacer… mais alors autant garder mon petit chargeur.

Avoir un câble USB (ou autre standard) avec soi pour brancher son appareil sur un ordinateur ou différent type de chargeur est relativement simple, alors que prendre sa station avec soi ou compter sur le fait qu’il y en a une partout où l’on va semble être un heureux pari.

En résumé, j’ai l’impression que pour s’éviter de brancher un câble, on se retrouve avec quelque chose de plus gros, plus embêtant, plus contraignant et amenant d’autres problèmes.

19)
Inconnu
, le 04.10.2012 à 15:04
[modifier]

En résumé, j’ai l’impression que pour s’éviter de brancher un câble, on se retrouve avec quelque chose de plus gros, plus embêtant, plus contraignant et amenant d’autres problèmes.

Je maudis toutes les semaines Apple pour sa Magic Mouse sans fil.

20)
Arnaud
, le 04.10.2012 à 15:47
[modifier]

@zit: parce que tu crois que ton bureau BORGSJÖ de chez Ikea vaudra encore quelque chose dans 1000 ans???

A la lecture des commentaires, il me semble que nous parlons des avantages et inconvénients de la boite automatique face à la boite de vitesse manuelle de nos chers automobiles: oui, en soit, on peut très bien rester en manuel, mais quel confort que la conduite en automatique ;)

Encore une fois, j’espère que vous aurez prochainement l’occasion de tester par vous même cette technologie!

21)
Hervé
, le 04.10.2012 à 15:54
[modifier]

La boîte serait vraiment automatique si les ondes (WiFi ou GSM) rechargeaient la batterie. Sinon, on a deux boîtes manuelles et l’une ne vaut pas mieux que l’autre. (PS : j’ai une voiture à boîte automatique depuis 25 ans :-))

22)
Arnaud
, le 04.10.2012 à 16:03
[modifier]

Pour la petite histoire, j’ai vu il y a quelques années un prototype de chargement via le Wi-Fi: une petite ampoule blafarde montée sur un N95 si je me rappelle bien.

En soit, c’est assez effrayant d’imaginer la quantité d’énergie qui est pulsée autour et à travers nous…

23)
lilou
, le 04.10.2012 à 17:12
[modifier]

A noter quand même qu’avec ce genre de technologie on peut imaginer des appareils totalement imperméables (sans trou). De plus avec le NFC si effectivement l’appairage se fait plus simplement qu’avec le Bluetooth actuel, cela serait une avancée pas une révolution.

24)
Krynn
, le 04.10.2012 à 17:44
[modifier]

Hervé, le simple geste de brancher un appareil est déjà un problème car il tue la liberté du mobile: il faut le débrancher pour répondre à un appel, lire un mail ou chercher une information, d’où le problème de prises arrachées…

Le fait de poser l’appareil sur une station ou dans un périmètre donné sur un bureau est bien plus simple et naturel.

D’ailleurs, n’est-ce pas Apple qui avec le MagSafe a essayé de résoudre ce problème?

D’après ce que j’en sais, actuellement il n’est pas possible d’utiliser le tel lorsque il est posé sur ca station.

Dans mon cas j’utilise régulièrement mon iphone brancher pour lire les mail ou même pour répondre au tel. Ca ne me pose pas de soucis. J’ai un câble de 2m sur l’ordi du job et ainsi qu’un câble de 4m (parmi d’autre) à la maison. C’est super pratique. Quand a Magsafe, ça aurait été bien qu’il l’intègre à l’iphone 5.

Ensuite, oui 15% de différence de consommation ne semble rien. Mais Sur 200 millions de smartphone dans le monde. Bonjour le gâchis, non?

Quand je parle d’universel, je parle des spécifications des chargeurs mis en place par l’U.E. Si qu un a déjà ce chargeur, il n’y a besoin que d’un câble. (même si des prise usb ont en trouve partout. même dans les voitures)

Quand à l’intégration aux meubles, à la vitesse ou la techno évolue. Ce ne me semble pas raisonnable.

Je ne crache pas sur cette techno, mais je pense qu’elle n’est pas encore assez mure pour m’attirer.

25)
ToTheEnd
, le 04.10.2012 à 18:35
[modifier]

Krynn: ta remarque est pertinente mais le smartphone bouffe en recharge l’équivalent de 3.5kWh par an (4.9kWh pour le Galaxy 3). Donc sur les 7’500kWh moyen qu’on consomme, ça reste vraiment marginal. Pour info, un iPad consomme 98% d’énergie en moins qu’un ordinateur de bureau… reporté à l’échelle de la France, c’est un réacteur nucléaire qui serait potentiellement économisable si tout le monde faisait le switch.

Arnaud: très bonne exemple l’histoire de la boîte de vitesse que j’adapterais différement: quand tu passes ton permis sur une automatique, tu n’as pas le droit de conduire autre chose. Or, avec un câble, auto ou pas, tu peux recharger.

26)
Arnaud
, le 04.10.2012 à 19:17
[modifier]

@TTE: sauf que je n’ai jamais dit que Nokia abandonnait le micro-USB! Donc il s’agit plutôt d’un véhicule permettant à la fois la conduite automatique (sur autoroute équipée) et la conduite en manuel pour les chemins de montagne ;)

27)
loic
, le 04.10.2012 à 20:02
[modifier]

le jour où les téléphones seront tellement fin qu’il n’y aura pas la place de mettre une prise (mini, micro) usb, on sera bien content de trouver cette technologie.

Personnellement je serais intéressé de savoir quel est le coût écologique comparé du sans fil et du fil (pour la charge, le wifi, etc). Car ça demande pas mal de fils, de prises, de complications pour mettre des connecteurs, des adaptateurs tous plus obsolètes les uns que les autres. Par contre, le sans fil fait passer pas mal d’énergie dans l’air (et quelques chairs humaines) qui n’est pas son medium le plus efficace.

28)
François Cuneo
, le 04.10.2012 à 22:32
[modifier]

Bon.

Pour moi, pas vraiment un progrès, mais j’admets que la chose peut être sympa.

Par contre comme beaucoup, j’imagine que 15% d’énergie dévorée en plus, même si ces 15% ne sont pas beaucoup, c’est juste un scandale à l’époque où on veut économiser partout où on peut.

Cela dit, je suis sûr que si M. Jobs avait choisi cette technologie, tout le monde crierait au miracle et à l’esprit génial du Monsieur.

29)
pter
, le 04.10.2012 à 23:41
[modifier]

On aura certainement des ibidules rechargeable sans connectique physique mais pas avant une dizaine d’annees, et encore. Et si cette techno etait au point aujourd’hui, SJ l’aurait adopte, et mis en service sans hesiter, et oui, comme certain d’entres nous, j’aurai crie (pas au miracle) mais a l’esprit d/initiative de mettre au service de tout le monde des techno existantes qui ne demandaient qu’a etre democratisees.C’est un proof of concept rechauffe de la part de Nokia, pas une innovation a democratise la techno et la faire aller de l’avant. Bref, ils ont une grosse chez Nokia (du moins ils doivent le dire pour se rassurer vu leur chute niveau marche..)

30)
ToTheEnd
, le 05.10.2012 à 00:03
[modifier]

François: si jamais, dans ma dernière intervention, je ne parlais pas de la presse… Tu aurais pu lire que la conso d’un smartphone est très faible et que fondamentalement, il y a autre chose a faire chez toi avant d’économiser 0.5kWh par an. Bien sur, si tu ne comptes que sur les constructeurs pour baisser ta conso…

Arnaud: tu n’as pas compris mon analogie. Le câble marchera partout alors que ta base de recharge il faudra te la coltiner partout ou en acheter plusieurs. Ce n’est pas aussi flexible…

31)
Arnaud
, le 05.10.2012 à 08:57
[modifier]

@TTE: peut-être me suis-je mal exprimé mais la grande nouveauté dans la mise en oeuvre du chargement sans fil est la volonté des propriétaires de lieux publiques (gares, aéroports, restaurants, hôtels, etc.) d’intégrer des stations de chargement dans leurs mobiliers, éliminant ainsi le besoin d’avoir toujours avec soi un chargeur. CQFD.

32)
rackis
, le 06.10.2012 à 08:44
[modifier]

Ne t’inquiète pas Arnaud, dans un an ou deux lorsque l’iphone 5S ou 6 intégrera cette technologie tout le monde ici l’encensera ;-)

33)
ToTheEnd
, le 06.10.2012 à 10:57
[modifier]

CQFD? En même temps, comme moi et 80% des utilisateurs d’iPhone, on ne passe pas la majeure partie de notre temps dans hotels, gares, aéroports, etc.

34)
Tom25
, le 06.10.2012 à 12:28
[modifier]

Et puis si on pose notre iPhone à 1200 € sur une station d’accueil dans une gare ou le comptoir d’un hôtel, on économisera le transport d’un chargeur de 300 g, mais faudra se trimbaler une chaîne et son cadena de 3,2 kg ! :-)))

35)
popey
, le 08.10.2012 à 11:24
[modifier]

Perso, le chargement par induction ne m’interesse pas le moins du monde. Plus de conso d’énergie (même si c’est c’est 5 ou 10% de plus), un aspect pratique trop faible pour réellement m’intéresser … Par contre, pouvoir transmettre de l’énergie sans fil sur de grande distances et sans tout cuire sur son passage serait génial : ça pourrai permettre de faire des centrales solaires spatiales, ou ce genre de chose.

Mais bon, en l’état, transférer de grosse quantité d’énergie sans aucune interaction avec autre chose que le récepteur, ça me semble un peu utopique.