Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les Jeux, vus de ma porte…

J'ai bien tout vu les jeux. La vache!... Que c'est beau! La cérémonie d'ouverture, par exemple... Magnifique. Grandiose. Un mise en scène au quart de poil avec tous les symboles glorieux d'une nation fière de son histoire, tout ça. Dantesque! Sublime. Forcément sublime, me souffle mon amie Marguerite.

Et forcément, après cette gloire mondiale outrageusement  tarifée, télévisuellement parlant, quand les premières annonces ont été faites, en français avant l'anglais, ça a râlé sec chez les Britons. Je l'invente pas, c'est Steve, un ami gallois de passage à Paris, qui me l'a dit. Quoi? Qu'est ce que c'est que ça? Notre moment de gloire à nous, gâché par ce bredouillis de cochons de Froggies?!...

Bien sûr, tout le monde n'a pas râlé. Les gens cultivés savent, eux, que la langue officielle de l'Olympisme est le français. Coubertin, français de France comme on savait les faire à l'époque, avait prévu le coup. Elisabeth, mon amie de trois siècles, la deuxième, la vraie, elle le sait, elle aussi. Elle a pas dit : "Empalez-moi le fautif, et faites frire ce crétin de léseur de majesté en tranche pour mon breakfast demain matin". Non. Elle sait, elle. C'est une fille fréquentable. Enfin... C'est une Habsbourg... Faut des pincettes aussi longues que pour le Diable, quand même...

image

Bon... En tout cas, cérémonie grandiose et respect de l'Olympisme, même pas très très bien compris, c'était bien parti. En dehors d'une légère nausée quand je pense au nombre de maillots, de ballons, d'agrès et de gymnases qu'on aurait pu offrir avec le budget de ces jeux. Mais bien sûr, c'est un détail. On va pas se fâcher pour ça... Et puis MacDo n'aurait certainement pas payé pour des babioles de ce genre... Faut pas pousser...

Bon... Après, comme je disais, j'ai bien tout vu. Presque vingt quatre heures sur vingt quatre. Tout. Le judo, l'aviron, la natation synchronisée, le curling... Ah non, pas le curling, ça, c'était aux derniers jeux d'hiver mais je me suis endormi... Mais tout, donc...Savamment commenté par la fine fleur du journalisme français.

Je recommande à tous la fréquentation assidue du staff de journalistes français qui ont couvert les Jeux. Couvert de quoi, je ne sais pas bien, parce que ça ne sent pas toujours la rose. Mais couvert, on dit. Oui, je recommande la fréquentation de ces gens, car à leur contact, on se sent brusquement jeune, ouvert d'esprit et évolué. Le contraste, sans doute...

J'avoue que ma légère nausée initiale s'en est  juste un peu accentuée devant le chauvinisme viscéral de ces pros de la com et leur bêtise satisfaite, devant les "coréen qui ne ressemble pas à grand chose", les "c'était pas terrible" posés sous le nez des compétiteurs à la séance d'interview, ou autres "guadeloupéens indolents" sous le nez de Diagana. Sous couvert de fatigue de direct, y'en avait des tonnes, de lieux communs et d'insultes inconscientes. J'ai pas tout transcrit, je m'excuse, mais y'en avait beaucoup, quand même, et puis vous aviez qu'à le faire... M'enfin, là, ils viennent d'en faire une autre avec "le plaisir de voir Mlle Franco lancer le javelot, oui, elle est mannequin..." En direct live sur vos télés...

Et puis bordel, qu'est ce que c'est que cette nouvelle manie de chanter ostensiblement la Marseillaise depuis que ce qu'il y a de moins respectable en politique l'a demandé. C'est nouveau, ça... À la moindre médaille, on a eu droit à un couplet "je suis fier d'avoir combattu pour mon pays et je le montre en mimant les paroles si je suis plein cadre". C'est plus des sportifs, c'est le passage du certificat de nationalité via la chorale. C'est plus de l'athlétisme, c'est un casting de ténors. Avec ce qu'on en dit, des ténors...

— Hep! T'as chanté, toi, là? Je t'ai pas vu?!

—Si si, M'sieur! Vous me le donnez mon certificat de bonne conduite? Je peux rester?

image

Le seul que j'ai trouvé digne, je corrige, parce que les sportifs font ce qu'ils peuvent, avec cette télé si nécessaire à leurs sponsors, celui que j'ai trouvé vraiment super, c'est Teddy Riner, sur son podium, droit comme un I, la main sur le coeur. Pendant l'hymne, sans se déconcentrer, il avait dans l'oeil une lueur malicieuse qui voulait dire je suis pas dupe, mais au moins je le fais bien. Il avait raison, il était beau le Teddy sur son podium. Un gars bien... Surtout que comme dit Audiard, quand les gars de cent kilos parlent, ceux de soixante kilos écoutent... J'ai beau lutter, je lui rend encore au moins trente kilos. Vingt, dites-vous? Vous ne seriez pas anglais, par hasard?

Pasque les Anglais, désolé d'y revenir, si c'est vrai qu'ils ont inventé le fair-play, c'est visiblement devenu un produit d'exportation. Ils consomment pas la production, les bougres. Quand on dit que les Français sont chauvins, nationalistes, hypocrites et tricheurs, moi, j'en connais pas qui changent les règles en cours de jeu. Enfin peu... Enfin beaucoup moins qu'on pourrait penser. D'ailleurs à chaque fois, c'est un Anglais. Mais ça doit être un hasard.

image

Sportive avec sponsor...

Bien sûr à ces jeux, il y quand même un côté récréatif. Les féminines. C'est remarquable comme les nouvelles tenues imposées tendent à faire monter l'audience. Oui, dans l'intimité, j'appelle ça mon audience. Plus c'est libidineux,  plus ça grimpe...

Au début, je croyais que le 5000 mètres bikini était une nouvelle épreuve. Après, je suis tombé sur les sauteuses, et je suis resté épaté par l'ambigüité du nom, sauteuse. Parce que le plein de féminité, il y a... Oh Boudiou, vive l'athlétisme! Vive les féminines. La moindre lanceuse de marteau... Pis sinon, on vous sucre les subventions, alors... D'ailleurs, pendant qu'on en parle... Toi, là, tu pourrais pas faire un effort? T'es quoi? Reine d'Angleterre? Ah pardon, Majesté...

Là, je suis allé me taper un double citrate de bétaïne, pour la nausée, dans un fond de bromure, pour les féminines. Non, je plaisante.... J'ai juste appelé Madame Modane et je lui ai demandé, l' oeil lubrique, si elle ne voulait pas regarder avec moi, sur le canapé, le dix mille mètres dames. Ce à quoi elle a répondu non merci, mais appelle moi quand il y aura Usain Bolt. Avec un grand soupir d'excitation mal contenue...

Quand je m'y suis remis, Nelson Monfort disait à une pimpante sprinteuse qu'elle a le plus joli sourire de l'athlétisme. Personne ne moufte. Elle sourit un peu plus encore, elle aura deux secondes pour parler de sa performance. Quand même, les Jeux, c'est balèze...

23 commentaires
3)
Le Corbeau
, le 08.08.2012 à 08:27
[modifier]

Bon, vérification complète, on en tire deux conclusions :

  • il n’est fait nulle part mention de la marque déposée
  • Modane n’a donc pas acheté les droits d’utilisation

quel petit joueur

4)
ysengrain
, le 08.08.2012 à 08:31
[modifier]

Seigneur Modane, c’est tout bien dit.

Le ton des journalistes a été donné il y a bien longtemps, ce ton chauvin, jamais décalé, toujours le plus franchouillard possible. On est loin de la poésie de Claude Darget commentant des matchs de catch.

Je ne donnerai pas de nom, mais pour certains, franchement, l’euthanasie ….

5)
PhilSim
, le 08.08.2012 à 10:02
[modifier]

Moi je m’entraîne…

C’est dur, ça demande une grosse concentration, une attention de tous les instants, j’irais même jusqu’à évoquer un sens du sacrifice…

Le but ? Diminuer au maximum le temps de contact avec cette grande messe olympique, païenne et effectivement, souvent nauséabonde…

Exemple : Je suis devant la télé, je zappe (je sais, il ne faudrait pas regarder la télé comme ça, mais bon)… Et tout d’un coup, paf (comme dirait le patron d’ici), je tombe sur une retransmission depuis Londres (ça n’est pas ça qui manque)…

Comme je suis prêt, entraîné, tous mes sens sont en alerte, le système sympathique (qui gère les 3 “f” : fright, flee, fight), est en vigilance maximale… Du coup, la réaction est immédiate, pas une ombre de stress, je me sens à la hauteur, et pas une seconde je n’ai envie de fuir (les deux premiers “f”) ; au contraire, avant même que j’aie une conscience claire de ce qui se passe, mon cerveau surentraîné envoie une commande immédiate, impérieuse, au travers des voies motrices longues jusqu’à mon index, qui appuie quasi instantanément sur la touche de la zappette pour changer de chaîne…

Il s’ensuit une zone d’un calme bienvenu, mais trompeur, car le risque est grand que cette autre chaîne diffuse des images du même acabit… Il faut alors tout recommencer… C’est vraiment sportif…

D’ailleurs, je me demande s’il ne faudrait pas en faire une compétition…

Voire une discipline olympique ?

6)
Le Corbeau
, le 08.08.2012 à 11:14
[modifier]

aiie, on est proche du dérapage et de la mise en demeure par le CIO de suppression de commentaire non conforme .

attention, je rappelle qu’il y a deux mots en copyright et donc à ne pas utiliser ensemble. PhilSim vient d’en mettre un en ligne.

Bon, plus sérieusement, j’adopte la même méthode que lui, mais le problème est la sur-musculation de l’index qui dépareille mes petites mimines

7)
Modane
, le 08.08.2012 à 11:27
[modifier]

Oui mais si tu suis un petit stage récupérateur à la clinique du Docteur X, tu devrais être OK à temps pour la coupe du monde…

8)
fxc
, le 08.08.2012 à 11:46
[modifier]

tu devrais être OK à temps pour la coupe du monde…

dieu nous en préserve, tout mais pas cela….

Pour l’anecdote, madame fxc est française, elle a fait de l’athlétisme à un haut niveau, donc elle aime bien, un soir je lache:” commence à me gonfler avec leur cocoricos” le crime de B…non lèse majesté france, seule une disparition soudaine de mézigue vers son bureau fut salutaire à mon intégrité morale, et quand je suis face à l’ordi un casque scout cad toujours prêt éteind l’incendie

9)
Saluki
, le 08.08.2012 à 11:51
[modifier]

Les loueurs de temps de cerveau de TF1, lors de la cérémonie d’ouverture, ont interrogé les gens qui passent, tels notre Premier Ministre.

Question : “Ne regrettez-vous pas que Paris n’ai pas été choisi , ne vous êtes-vous pas dit « Nom de Dieu, que ç’aurait été bien?»”

Je crois que cela mérite une disqualification à vie (ou à vis, ça fait plus mal).

10)
fxc
, le 08.08.2012 à 13:24
[modifier]

Et surtout il y a pleins de sports bizarres

Ils courent à saute moutons sans moutons.

Ils font de la balançoire sans siège.

Comme les enfants ils jouent dans un bac à sable.

Ils vont à la pêche avec une grande canne, y en a pas un qui attrape du poisson, même pas du perche.

ils jouent aux boules, il n’y a pas de cochonnet et à plus de 60m cela ce comprend

Ils font du cheval et celui-ci ne bouge pas, c’est con hein.

J’te lance la balle, tu me la renvoies, décidez vous Mer…..

Ils jouent aux volants, sans jupes, moi j’aime les jupes à volants.

Toutes les sportives ont des airbags autogonflés, du moins pour certaines…

Le marathon) étant une ville grecque connue because ce sport, en france une ville est aussi très connue pour la même raison, decathlon.

Il y en a des tas d’autres, mébon, mon sport préféré étant plus jeune, les bars //, un d’un coté de la rue et puis celui de l’autre côté.

11)
Philob
, le 08.08.2012 à 13:26
[modifier]

Merci Modane

Je n’ai pas la TV, mais avec les ordis c’est comme si je l’avais; de toute façon je ne suis pas tenté par les JO, même pas la cérémonie d’ouverture, disons que j’ai un lourd passé, je n’ai jamais aimé le foot alors …. je suis un peu disqualifié, je manque d’habitude.

Je regarderai cet hiver les reflets filmés, un bon résumé des JO, il y aura que le meilleur, peut-être …

Je ne sais pas si ça existe, mais ça pourrait presque m’intéresser s’il y avait la possibilité de choisir un sport, par exemple l’aviron, et n’avoir que des reflets de cette discipline, un peu comme un podcast.

12)
Le Corbeau
, le 08.08.2012 à 13:29
[modifier]

Pour l’anecdote, madame fxc est française, elle a fait de l’athlétisme à un haut niveau, donc elle aime bien

il y quand même un côté récréatif. Les féminines. C’est remarquable comme les nouvelles tenues imposées tendent à faire monter l’audience.

Oserais-je un raccourci entre les deux ?
Michelle Jenneke 100m haies#!

13)
dpesch
, le 08.08.2012 à 13:35
[modifier]

Pas vu la moindre épreuve…

Aperçu quelques images de la dégoulinante (et si coûteuse) cérémonie d’ouverture.

Content que ce soit à Londres !

15)
fxc
, le 08.08.2012 à 14:29
[modifier]

Sorry, j’en ai oublié un dans ma longue série, deux types baraqués et en marcel sont dans les bras l’un de l’autre , et vas y que j’essaye de te soumettre et que cela ne fonctionne pas, et que si c’est pas moi c’est toi, ce genre de comportement existe dans la nature, enfin comme cela ne fonctionne pas, un des deux ce met à quatre pattes, l’autre le prends par derrière, et vas y que j’essaye, l’autre ce défend avec multe coups de reins, je vous laisse deviner la suite… ils appellent cela la lutte *gréco * romaine, c’est pas étonnant………

16)
Modane
, le 08.08.2012 à 15:38
[modifier]

>Madame fxc : Petit correctif… Soyez bien convaincue que je n’en ai qu’aux medias et au nationalisme. Le sport, bien que ce ne soit pas ma tasse thé, ça se verrait, je n’ai rien contre.

Vous pouvez donc cesser de martyriser notre fxc, maintenant… Pis c’est pas de sa faute : on n’est pas responsable de ses copains, même en ligne…

17)
Caplan
, le 08.08.2012 à 15:57
[modifier]

Merci Modane pour ce point de vue. Ici, en Suisse, on n’a pas de problème de gloriole nationaliste: on est au mieux 4ème!

Mais il ne faut pas oublier que le sport a pourri le monde du fric!

18)
Modane
, le 08.08.2012 à 16:15
[modifier]

Mais il ne faut pas oublier que le sport a pourri le monde du fric!

On ne dira jamais assez l’influence néfaste qu’a le sport sur notre belle civilisation!

19)
zit
, le 09.08.2012 à 08:09
[modifier]

Quand on pense que ces pratiques oiseuses avaient disparu pendant presque deux millénaires, ça va bien avec le reste du vingtième siècle (totalitarismes en tout genres, génocides de masse, destruction de la planète, armes de plus en plus rigolotes). L’esprit Olympique, c’est écraser la gueule de l’autre, s’en faire un paillasson, et après qu’on a gagné, lui serrer la main, c’est bien de notre temps.

Faut voir ces pauvres sportifs aux corps difformes, j’ai beaucoup de compassion, mais, comment peut–on en arriver là ? Les garçons : tous bouffis de partout, avec la peau sur le point d’éclater sur des tissus musculaires surgonflés (faut surtout pas qu’ils se fassent piquer par un moustique, c’est le claquage assuré !), les filles : soit la même chose que les garçons (mais c’est encore plus laid chez une fille), soit des squelettes avec des tendons partout, et les visages, on a l’impression qu’elles en sont à leur septante–douzième lifting et où ont–elles donc foutus leur poitrine ? elles ont l’option détachable ? Il n’y a guerre que quelques lanceurs de marteau ou du disque ou du poids qui ont l’air à peu près normaux ;o).

En tout cas, c’est un bon exemple qu’il ne faut pas faire de sport si l’on ne souhaite pas devenir monstrueux, messieurs, qui parmi vous voudrait avoir le corps de Bolt ? Et puis c’est quand même dingue, le nombre de claquages, blessures diverse et variées qui sont dues à ces pratiques douteuses, d’ailleurs, il y a même des médecins spécialisés, comme pour la guerre, c’est dire !

z (je ne regrette pas ma 19 ième place, je répêêêêêêêêêêêêête : j’ai tout donné, les autres étaient plus forts, rapides, meilleurs, avaient de meilleurs médecins…)

20)
Tom25
, le 10.08.2012 à 13:08
[modifier]

On ne dira jamais assez l’influence néfaste qu’a le sport sur notre belle civilisation!

Si je suis d’accord avec un certain coté malsain dû au fric, il ne faut pas exagérer non plus et taper ainsi sur le sport.

Je suis en vacances, mais d’après ce que j’ai lu sur internet, je regrette d’avoir loupé le France – Espagne de hand-ball.

Sur ce, je vais me nourrir, et je repars pour 4 h de masques et palmes. Et ça c’est du sport, avec pour seuls spectateurs les habitants de la magnifique faune méditerranéenne.

21)
Modane
, le 10.08.2012 à 13:11
[modifier]

Second degré, Tom… Second degré… :) Et j’aimerais bien être à ta place pour aller palmer quelque part!

22)
Jean-Yves
, le 10.08.2012 à 15:05
[modifier]

Toujours drôle et caustique, Modane, merci !

Concernant les commentateurs, je plussoie en ce qui concerne les journalistes. Pourtant, certains consultants doivent avoir parfois envie de gifler !

Cependant, en retournant mes jumelles, espérant voir l’autre petit bout des choses, je suis plutôt content de voir des sportifs, hommes et femmes, issus de milieux, de communautés, ou de pays pas franchement favorisés, échapper à des destins soi-disant tout tracés …

Ça ne concerne que quelques disciplines, principalement l’athlétisme, mais les éthiopiens et les kenyans me régalent. Sans oublier les athlètes, français, toutes disciplines confondues, qui “remercient” leur sport de les avoir sortis d’un risque de dérive. Ils ne doivent pas être les seuls …

Rien que pour ça, parfois ému, je regarde les JO.

En essayant de ne pas être dupe, même si l’argent a, là aussi pris le pas. Mais passé la soixantaine, le risque me semble limité. Rêvons du meilleur pour ceux qui le méritent !

Et basta !

23)
Tom25
, le 10.08.2012 à 23:02
[modifier]

Pardon Modane, je n’avais pas saisi.
Demain sera le dernier jour :’( .
Et si je suis impressionné par les performances des sportifs des JO (bien que je n’ai quasiment rien regardé), je suis estomaqué quand je regarde les animaux, qu’ils soient marins ou terrestres.
Demain j’essaye de rivaliser avec un cachalot, j’arrive à dépasser 15 m, mais c’est le premier pas qui compte, plus que 3000 m et je suis à niveau. Et si vous n’entendez plus parlé de moi, c’est que le cachalot a gagné.