Profitez des offres Memoirevive.ch!
Retour sur Rock’n Poche: les concerts

Comme promis lundi passé, voici un petit retour sur les concerts du Rock'n Poche 2012.

En guise de présentation, je vous propose à chaque fois ce qu'en dit le programme du festival.

J'ai également repris les liens du festival, en ayant pris bien soin de supprimer tous les liens Facebook.

Eh oui, on continue à résister comme on peut!

Ah, petite chose qui a son importance: il me semble (ou est-ce la facilité qu'a mon appareil à monter dans les ISO), que les musiciens sur scène sont à nouveau également éclairés depuis devant, ce qui facilite grandement la prise de vue (et le fait qu'on voie simplement les artistes).

Il fut un temps où seules les ambiances comptaient, et moins on en voyait, mieux c'était.

J'attends toujours le retour des bonnes vieilles poursuites de face.

Mais on progresse, on progresse!

Bon, commençons par la première soirée, celle de vendredi 27 juillet.

Juste avant cela (oui, je sais, je mets du temps à démarrer), mon avertissement habituel:

Pour voir les images (réduites à 3'000 points dans leur plus grande dimension de toute manière, il n'est pas question de bousiller la bande passante et l'espace disque de Cuk.ch avec des images à 36 MP), il vous faut cliquer une première fois sur l'image, puis, le résultat obtenu dans Aperçu (ou autre lecteur), il vous faut encore cliquer une deuxième fois pour afficher la taille réelle.

 


Music is not fun

France appellation d’origine rhônalpine 

http://musicisnotfunofficiel.com/site/ 

Présentation dans le programme du fesival: comme depuis quelques éditions, nous décidons d’ouvrir notre plateau du vendredi par un groupe rhônalpin qui atteint un rayonnement national. Venu sur la scène régionale en 2008, Music is not fun avait déjà été très remarqué, ils reviennent en 2012 avec leur pop rock chantée en français. Leur tube du moment « Nuit et jour » est déjà en play list sur les principales radios nationales. Un groupe avec une belle évolution, content de vous revoir les gars !

Tout a commencé au niveau des concerts par un groupe qui porte, je trouve, assez bien son nom: Music is not Fun.

 

image

 

Mais bon sang, que se passe-t-il chez certains artilses?

Une timidité maladive?

Un manque d'envie évident?

Toujours est-il que certains se croient obligés d'avoir l'air désabusés.

OK, c'est dur d'être en première partie, en plein jour, à 19h30.

C'est dur, mais c'est possible.

J'ai toujours découvert un truc génial dans le premier concert de la soirée à Habère Poche: Melissmell l'an passé, Moriarty il y a trois ans, et Féloche (je suis quasi sûr qu'il était aussi en première partie) il y a deux ans.

Nous verrons que le lendemain, le groupe François and The Atlas Mountain, programmé à la même heure, a capturé son public dès les premières notes.

Pas Music is not Fun. Et on voyait bien que le chanteur était déçu. Un peu le serpent qui se mord la queue. Comment attirer les gens quand ils voient qu'on leur en veut de ne pas être là.

Comment prendre avec soi le public quand on regarde en chantant le bout de ses pieds?

Bref, un premier concert un peu raté en ce qui me concerne (à part la basse que j'ai trouvée très puissante et les musiciens en général qui sont bons), et pas très intéressant à prendre en photo.

 

 

image

 

 

Eh oui, venir sur scène habillé comme si on allait au bistrot, c'est sympa, c'est cool, mais ça ne fait pas très spectacle. Attention, je ne suis pas du tout du genre paillettes et plume dans le derrière, juste une tenue noire par exemple, je ne sais pas... Mais quelque chose!

Bref...

 

 

Didier Wampas & the bikini machine

France appellation d’origine RATP 

http://didier.wampas.com/ 

Présentation dans le programme du festival:  eh oui les Wampas ont un prénom, Didier et on peut dire qu’il a du chien ! Qui ne se rappelle pas de la prestation endiablée des Wampas au Rock’n Poche 2006 ? Qui n’a pas appris ce soir-là à se faire un poncho avec un sac-poubelle ? Vous étiez 4300 ce soir-là, et honnêtement ça avait épaté l’ami Didier, alors on remet ça ? ……..Sans la pluie bien sûr ! et avec des bikinis !

Bon, alors là, c'est autre chose!

En une minute, le public qui était "ailleurs" est aspiré devant la scène, et le spectacle commence.

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

Alors entendons-nous bien: spectacle total, ça doit être ça.

 

image

 

 

image

 

Enfin, quand je dis, total, il manque juste les paroles. Parce qu'on m'aurait dit que Didier était un chanteur japonais, je l'aurai cru puisque je n'ai pas compris une seule bribe de texte, alors que le son est excellent, comme toujours au Rock'n Poche.

 

image

Pas facile hein Zit, la chambre, avec Wampas!:-)


Remarquez, j'ai écouté les paroles après coup sur Qobuz, ce n'est pas si grave que ça si on ne les comprend pas.

Du deuxième degré? Pas sûr, disons que j'espère.

Mais l'important sur scène avec Didier, ce n'est pas tellement les paroles. C'est la débauche d'énergie qui contraste d'autant plus qu'on venait d'être en manque avec le groupe précédent (voir plus haut).

 

 

image

 

 

image

 

 

Je vous ai déjà montré Wampas vendredi sur scène.

Tiens d'ailleurs, au fait, pendant que j'y suis: j'ai souvent regretté qu'on refuse aux photographes le droit de prendre des images plus de trois chansons. Certains managers sont pires que tout et contrôlent tout ce que vous faites.

Eh bien le moins que l'on puisse dire, c'est que ne n'est pas le cas du régisseur de Wampas.

 

 

image

 

 

image

 

 

image

Les musiciens de Wampas, Wampas lui-même ont du plaisir. Ça se voit et...

 


image

le public se régale!

D'abord, il nous demande de monter sur scène et de ne pas hésiter à prendre de tous les côtés. Quand on lui dit merci, il répond "ben c'est normal, plus on parle de Didier, mieux c'est!".

 

 

image

 

 

image

 

C'est d'une telle logique que je ne comprendrai jamais ceux qui ne pensent pas pareil...

Bref, évidemment, on est pris par l'énergie.

 

 

image

 

image

Un petit air d'empreur romain Didier?


C'est drôle, généreux, musicalement (un rock punkeux) excellent.

 

image

 

Vocalement? Je ne sais pas trop bien, à la limite, ce n'est pas ce qui est le plus intéressant.

 

 

image

Une petite vue depuis l'arrière de la scène

 


image

Ce qui me fait penser que cette débauche d'énergie cache un petit manque dans ce domaine.

Et puis, je sais, c'est très suisse, mais je n'aime pas qu'on pète le matériel. Et le fait de laisser exprès tomber son micro, le shooter, le tout à plusieurs reprises, le fait de renverser les retours de scène (j'ai eu plusieurs fois peur d'en prendre un dans la figure) je trouve que ça n'apporte strictement rien au spectacle.

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

Je n'ai jamais aimé qu'on massacre les guitares dans le rock (manque de respect pour tous ceux qui aimeraient s'en payer une et manque de respect pour l'instrument lui-même). 

 

 

image

Dans les coulisses, sortant de scène: un peu ailleurs...

 

 

Groundation

USA appellation d’origine roots

http://www.fqcg.info/ 

Présentation dans le programme du festival: ce groupe californien est reconnu par tous comme un OVNI pour la planète reggae tant leur prestation scénique reste à part. Parenthèse musicale, Groundation est à découvrir sur scène pour des sets souvent considérés comme des moments de pure plénitude. Ces neuf-là ont su créer un reggae en perpétuelle évolution, où Harrison Stafford, le chanteur charismatique, a acquis une reconnaissance unanime tant ses paroles sont porteuses d’un réel humanisme. A voir chez nous absolument !

Le groupe préféré de Zit.

Un bon reggae un peu jazz, c'est intéressant en effet, sympa.

Je ne sais pas trop quoi en dire de plus.

 

 

image

 

 

image

 


image

 


image

 


image

Ça va toujours Zit?


 

image

 


image

 


 

Chinese Man

France appellation d’origine aïoli chinoise

http://www.chinesemanrecords.com/ 
 

Présentation dans le programme du festival: Chinese Man records créé en 2004, fait partie de ces projets musicaux qui nous plaisent, car ils prouvent que le « made by nous » fonctionne encore bien. Sly, Zé Matéo et High Ku ont décidé d’être maîtres de leurs productions, et Chinese Man en est une très belle réussite. Ces trois-là ont déjà envahi de nombreuses scènes hexagonales, et leur show DJ hip hop instrumentale aux influences dub et funk font un ravage depuis plusieurs mois. Vous connaissez tous leurs titres tubesques……….une fin de vendredi où ça va danser aux sons du collectif hip-hop le plus « in » du moment !

Musique intéressante, mais, disons... pour les djeuns!:-)

 

 

image

Nos machines étaient à l'honneur!

 


image

 

 

Et quelques images de leur répétition

 

 

image

 

 

 

image

 

 

 

image

Oulah! Un petit coup de fatigue peut-être?

 


image

 

 

image

L'un des chanteurs avait toujours son Rubick Cube dans la main... Son doudou?


Soirée du samedi 28 juillet 2012 maintenant

 

François and the atlas mountain 

France appellation d’origine charentaise 

 
http://www.francoisandtheatlasmount... 

Présentation dans le programme du festival: François est un garçon difficilement classable, mais nous on aime bien ça. Son cheminement à Bristol en passant par le Sénégal, donne à sa musique une sonorité teintée de pop, de folk et de rythmes africains. François a d’abord fonctionné seul, puis en s’alliant à des instrumentistes originaux et talentueux, il a connu une ascension via le FAIR et les découvertes du Printemps de Bourges. Il est aujourd’hui reconnu comme l’un des groupes pop-folk du moment. Un vrai vent de fraîcheur pour ouvrir la deuxième soirée du festival.

 


image

 


image

 

 

image

 


image

Alors Zit, et cette chambre?

 


image

 


Voilà un groupe très étrange, fait de petits rubans partout sur la scène, d'une section rythmique incroyable (basse, batterie, percussion) et lancinante, avec un chanteur, également parfois un peu désabusé, l'air de ne pas être là, mais qui part dans des danses assez planantes ce qui donne un groupe pour le moins original.

J'ai beaucoup apprécié, et en tant qu'ex-batteur, j'ai beaucoup aimé la souplesse de celui qui jouait du même instrument dans ce groupe. Un vrai félin associé à ce percussioniste guitariste assez génial.


 

image

La classe, jouer à pieds nus!:-)


Et là, le public a bien suivi, alors que le groupe jouait en plein jour. Comme quoi...

 

 

Debout sur le zinc 


France appellation d’origine festive 
http://www.dslz.org/ 
http://www.facebook.com/pages/Debou... 

 
Présentation dans le programme du festival: chanson festive c’est un peu réducteur pour présenter ce combo parisien qui écume les scènes depuis plus de 10 ans. Dans la même lignée que les Têtes Raides ou Louise Attaque, les 6 garçons sont pour le coup toujours debouts, et toujours aussi convaincants. Leurs compositions racontent notre monde d’aujourd’hui, le titre de leur dernier opus résume cela très bien « fuite en avant ». Cela fait longtemps qu’on voulait les accueillir, et qu’ils voulaient te rencontrer, toi public du Rock’n Poche, accueille-les de la meilleure des manières, ils le méritent !

 

 

image

 


Alors pour moi, clairement la découverte de cette année 2012!

 

 

image

 

 

Un groupe superbe, joyeux, avec une musique originale, mélodique, festive, des musiciens qui savent tout faire, (accordéon, banjo, trompette(s), violon, clarinette, basse, contrebasse et j'en passe), et puisqu'on en parle un bassiste contrebassiste d'abord musicalement génial, et alors au niveau photographie, je ne vous dis pas.

 

image

 

Deux chanteurs qui chantent en français, des chansons vraiment dhouettes, oui, c'est la réussite.

Et ce groupe, vous le verrez sur les photos, déborde de plaisir sur scène, ce qui se ressent dans le public qui a fait une fête pas possible aux musiciens qui le méritaient bien.

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

 

 

image

Merci Messieurs pour la belle prestation et pour le plaisir apporté.

 


Emir Kusturica and the no smoking orchestra 


Serbie appellation d’origine balkanique
 

 
http://www.thenosmokingorchestra.co... 

 
Bon allez on vous l’avoue en accueillant Emir Kusturica on réalise un rêve de programmation qui nous tâne depuis bien des éditions. Faut-il encore présenter le monsieur ? Touche à tout et engagé, ce gars-là est un réalisateur de génie (Le temps des gitans, Chat noir, chat blanc, Arizona Dream…), et un bassiste qui a intégré il y a déjà 26 ans le no smoking orchestra, qu’il va magnifier et faire arriver au rang de meilleur groupe anarchique de la scène world. Bon nous on attends tous l’archet de 4 m de long, Manu nous l’a trop bien vendu !!! (faut voir pour comprendre !!).

 


image

 


Superbe ensemble pour celui qui aime la musique de type rock balkanique.

 

 

image

 

 

Moi je la trouve un peu trop binaire, mais il faut avouer que ça déménage et ça fait sauter les gens.

 

 

image

 

 

Belle prestation en tout cas et il a été difficile de les arrêter: une fois que le groupe est parti, il est parti!

 

 

image

 

 

image

 

Sporto Kantes 


France appellation d’origine tubesque
 

 
http://www.myspace.com/sportokantes... 

Duo électro français, ces deux-là ont déjà plus de 14 ans de collaboration au compteur, et on ne peut pas dire que leur production est restée inactive. Plusieurs EP dont le très connu 3 at last dont le morceau Whistle (laisse tomber j’arrive pas à le siffler !) va faire le tour de la planète. Ils reviennent avec l’album 4 et c’est reparti pour des titres tubesques en veux-tu en voilà. Ce qu’on aime chez eux : malgré le succès de leurs compositions, ils restent les même, des gars issus de l’underground, qui ne se prennent pas la tête, et croyez-moi ça devient rare à ce niveau là d’aboutissement musical !

 

 

image

 


Bon, ce groupe, je ne peux décemment pas en parler.

 

 

image

 

 

J'étais out, trop fatigué, mal partout avec le poids de l'appareil.

 

 

image

 

 

image

 

 

image

La boucle est bouclée!

 

Donc juste deux ou trois photos, et puis c'est tout!

Nous sommes partis à mi-concert, nous sommes entrés dans la voiture, à 200 mètres de l'entrée du festival, et craaa, le déluge, boum, l'orage, et pan, la fin du concert, plus d'électricité.

 

Dommage pour eux parce que ça sonnait bien!

 

En conclusion

Vivement l'année prochaine!

Vendredi, une dernière partie sur le public du festival.

Enfin, euh... vachement long à rédiger, cette humeur... J'ai fini juste à l'heure dites donc!

10 commentaires
1)
fxc
, le 06.08.2012 à 01:08
[modifier]

Zit, la star à la 4/5 inches, cela au moins c’est de la balle, i repeat…… on ne voit que lui. i reeeeeeeepeeeat

2)
Modane
, le 06.08.2012 à 08:22
[modifier]

Comment il s’appelle, déjà, l’artiste à la grosse boîte? Il repasse, l’année prochaine?

Jolies photos!…

3)
djtrance
, le 06.08.2012 à 09:54
[modifier]

Ahahahha zit, l’année prochaine tu prendras plus gros, promis hein!! :)

François, merci pour l’humeur, il est pas mal ce D800E :)

4)
Guillôme
, le 06.08.2012 à 10:11
[modifier]

Et ben dis donc, sacré humeur!!!

Merci François pour cette débauche de photos, on ne pourra pas dire que tu ne montres pas ce que tu fais avec tes boitiers et optiques ;)

Incroyable en effet, la luminosité des photos! C’est totalement bluffant. Je sens que quand je vais passer au numérique reflex, ça va me changer la vie ^^ (Non, non, ne hurles pas François, je n’y suis pas encore passé)

5)
Caplan
, le 06.08.2012 à 11:55
[modifier]

Enfin des photos! Magnifiques!

Heuuu, t’as pas fait une petite vidéo, des fois, juste pour voir ce que ça donne?…

8)
Laurent Vera
, le 07.08.2012 à 07:17
[modifier]

Merci françois pour cette humeur, très belle photos, comme d’hab. Pour les groupes, on fera encore mieux l’année prochaine…

9)
Blues
, le 07.08.2012 à 09:24
[modifier]

Cool, merci pour les photos, good job (comme d’hab)

A part ça, pour Groundation “Un bon reggae un peu jazz” … Je connais assez bien leurs albums … du Jazz ? en tout cas sur album pas entendu, je dirais plutôt un reggae “de blanc” très Pop. Bon jamais vu en concert, peut être que cette version live était mâtinée de Jazz.

10)
zit
, le 08.08.2012 à 08:07
[modifier]

Jolies images, François. Peut–être un poil trop nettes à mon goût, mais superbes quand même. Et puis, ya pas, tu as adoré Debout sur le zinc, et c’est d’eux que tu as les meilleures photos, ça me fait pareil, en général, c’est très difficile d’avoir un bon cliché si l’on ne se sent pas porté par la musique, hein ?

Et puis concernant l’interdictiondeprendredesphotospasplusdetroismorceauxetsurtoutpasdeflash, je suis complètement d’accord avec toi (et avec le très intelligent tour manager de Didier Wampas), et c’est d’autant plus ridicule aujourd’hui quand dans une salle de 300 places, 298 personnes passent tout le concert avec leur téléphone en l’air, à faire des images toutes pourries qui seront sur fesse–bougre avant même la fin du morceau.

Et ces rouges alors ? J’ai bien l’impression que le magnifique bleu électrique en arrière plan de plusieurs photos de Debout sur le zinc (DSC1537, par exemple) devait être un superbe violet… Et la seule avec un peu de rouge (DSC1495), bien que très chouette photo, mériterait un passage en N+B, paske la teinte, elle est pas top, non ? Et la première image d’Emir (DSC1713) me semble aussi souffrir d’une lacune aux alentours de la source lumineuse (et puis je n’aime vraiment pas du tout ce qui s’y passe du point de vue du « dégradé », très… dégradé, enfin typique du numérique, qui souffre apparemment beaucoup avec les projecteurs LED).

z (Pour ce qui est de la musique, tu n’as pas reconnu la splendide interprétation de « Comme d’habitude » (façon Sid Vicious) par Didier Wampas,je répêêêêêêêêêêêête : et sa superbe reprise de « Brand new Cadillac » des Clash ?)