Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le saviez-vous? Prise en main du premier biface

Cette semaine, vu que François m'a envoyé en camp d'école à la montagne et qu'il a programmé mon humeur à la même date, je ne pourrai pas répondre à vos commentaires, à moins que le chalet soit équipé en WiFi, mais ça m'étonnerait.

Cuk.ch étant friand de nouvelles technologies, j'en profite pour reproduire un article paru il y a quelques millénaires dans l'Echo de la Toundra par Monsieur Groumpf, grand spécialiste des pierres taillées:

Prise en main du nouveau biface.

Il n'y a pas si longtemps, je vous parlais ici de l'utilisation du galet aménagé, tellement pratique pour casser les os de vos proies pour en sucer la mœlle:

image

Le galet aménagé, qui a fait ses preuves.

Je pensais alors qu'on avait atteint un sommet de technologie, tant cet outil était adapté aux besoins de l'homme moderne. Mais voilà que mon cousin m'a montré un nouvel instrument qui va surclasser son prédécesseur, au point que l'Humanité va faire un bond dont on n'a encore aucune idée.

Le nouvel outil innove complètement. Tout d'abord, le matériau: le vulgaire caillou arrondi par le torrent a été remplacé par du silex. Taillé, il offre un tranchant comme on n'en a jamais vu. D'ailleurs, c'est pas compliqué, je me suis coupé lorsque je l'ai pris en main.

Ensuite, la forme: le silex peut être taillé sur tout son pourtour. La longueur du tranchant est énorme! Le fait qu'il soit entièrement façonné lui confère un design qui fera date:

image

Le nouveau biface dans toute sa splendeur.

Mais passons maintenant aux choses sérieuses. J'ai testé le biface en situation. J'ai donc pris un renne de bonne taille et je lui ai enlevé sa peau en, tenez-vous bien, deux minutes de soleil! Il ne m'a ensuite fallu que 14 (oui, quatorze!) minutes de soleil pour le dépecer entièrement.

image

Un tranchant sans égal.

Ensuite, en retournant l'outil, j'ai pu aisément gratter la graisse et les restes de viande restés sous la peau. Grâce à cette merveilleuse fonction, j'ai un costard qui ne sent pas le rance!

Pour conclure cette première prise en main, je dirais que nous avons là l'outil ultime et je ne vois pas très bien comment on pourra faire mieux dans le futur, tant ses performances sont époustouflantes.

A. Groumpf

Merci donc à Monsieur Groumpf pour cette analyse lucide du progrès. En comparant avec l'époque actuelle, on aura remarqué que les chroniqueurs contemporains sont beaucoup plus mesurés dans leur enthousiasme face aux avancées technologiques concernant les cailloux, en particulier le Maître de Ces Lieux. Le saviez-vous?

15 commentaires
1)
fxc
, le 22.05.2012 à 00:16
[modifier]

Et encore nous n’avons pas eu droit au film du déballage de l’objet qui stoppe juste au moment ou le commentateur au parler longuet va enfin lire le mode d’emploi, sans doute la raison de l’arrêt inopiné de la prise de vues. Nos anciens étaient sans doute plus concis et efficaces.

Je vous remercie de m’avoir lu jusqu’au bout.

PS un jour en frottant deux silex l’un sur l’autre sans doute pour aiguiser son outil, il s’est d’abord fait mal, a beugler dans un sabir oublié depuis car ce travail fatiguant fit jaillir une étincelle qui à mis le feu à la forêt et là il a crié “EUREKA” qui a l’époque ne voulait rien dire, ce sont les grecs qui longtemps après ont fait entrer ce mot dans le langage courant.

2)
Saluki
, le 22.05.2012 à 00:22
[modifier]

Dans la dernière illustration, il est à remarquer une suite d’indentations qui fait penser aux crantages que l’ on peut observer sur les cailloux contemporains.

Pour autant, les dernières techniques de polissage de la pierre, Grande Glaciation ?, ont permis de créer de la transparence dans ces ’’cailloux’’ qui étaient alors comestibles : les ’’ cailles -houx”.

3)
zit
, le 22.05.2012 à 07:09
[modifier]

Ah, oui, magnifique, merci Caplan, je vais en prendre deux, tu crois qu’ils en ont chez Cailloux–Groumphy ?

Non mais parce que pour le galet aménagé, des difficultés de production dues à une saison des pluies très abondante sur le site de Grümph, m’avaient empêché d’en avoir un pendant des lunes, et groumphette n’était pas contente !

Et si on essayait d’en attacher un gros au bout d’une branche, avec des boyaux de tigre aux dents de sabre (c’est les plus solides) ? En tenant la branche à l’autre bout, et en faisant des moulinets, ça pourrait être très efficace, contre les moustiques (cette nuit, un moustique a emmené, pour en faire sa pitance, gromphozy, l’ancien chef du village, c’est dommage, il avait bien engraissé, pendant ces soixante lunes).

z (pour notre part, nous avons adopté un feu domestique, je répêêêêêêêêête : pas facile à régler : le manuel est épouvantablement mal traduit)

4)
Caplan
, le 22.05.2012 à 07:51
[modifier]

…je ne pourrai pas répondre à vos commentaires, à moins que le chalet soit équipé en WiFi, mais ça m’étonnerait.

Ah ben si, y a du WiFi!

Mais il pleut. Je vais avoir besoin d’un caillou à bonne ouverture!

5)
Crifan
, le 22.05.2012 à 08:00
[modifier]

J’ai lu sur OS Rumeurs qu’une version plus solide et tranchante allait sortir dans un nouveau matériau. Bon, on sait ce que valent ces rumeurs… La même source annonçait dernièrement qu’au lieu de chasser et cueillir, la tendance était au jardinage. M’enfin !

6)
fxc
, le 22.05.2012 à 09:13
[modifier]

Ecris après mon post scriptum,

Eurêka ! (en grec : ηὕρηκα ou εὕρηκα : J’ai trouvé) est le cri que lança le savant grec Archimède venant de découvrir que tout corps plongé dans l’eau ne ressortissant pas après 5 minutes doit être considéré comme perdu et de toute façon en rejailli mouillé ce qui est quand même moins important que le silex, vous en conviendrez et puis les grecs ont toujours trichés non….

7)
Philob
, le 22.05.2012 à 10:51
[modifier]

Les silex que je préfère : les Dura Lex, ouh la la ! Ils ne sont pas donnés, ils m’ont coûté ma 1 ère femme, mais je n’ai pas perdu au change.

9)
fxc
, le 22.05.2012 à 13:53
[modifier]

Les silex que je préfère : les Dura Lex,

par contraction c’est devenu chez nous, les durex

mais là je suis hors sujet

11)
pat3
, le 22.05.2012 à 17:17
[modifier]

Y a lachage de Yetis (Groumph des montagnes) sur Cuk! Merci pour la tranche de rire :-)

13)
Saluki
, le 22.05.2012 à 19:02
[modifier]

@fxc

Sur le site “Durex”, ils demandent l’avis des membres… Mais on ne les voit pas ;°(

14)
fxc
, le 22.05.2012 à 19:10
[modifier]

C’est qui le doyen de cette école???

chez nous le doyen c’est le plus vieux, c’est différent en suisse ou bien.

%%
15)
Le Corbeau
, le 23.05.2012 à 08:32
[modifier]

chez nous le doyen c’est le plus vieux, c’est différent en suisse ou bien.

Doyen :
Personne semi grabataire que les dirigeants d’une maison de retraite maintiennent en vie par tous les moyens afin de l’exhiber à chacun de ses anniversaires pour avoir un article dans le journal local.
Ceci afin de faire croire qu’il fait bon vivre dans leur établissement et appâter les clients potentiels.

NB : contrairement à ce qu’on pourrait croire, les client potentiels sont les enfants, pas les malheureux retraités…

Bon je crois que je vais sortir :-)