Profitez des offres Memoirevive.ch!
Tout sur OS 10.7 les paysages, le Marsupilami et Blanche Neige

Bonjour à toutes et à tous.

Ah, l'aide Apple, quelle lamentation!

Un si beau système si mal expliqué, c'est tout de même dommage.

Dommage?

Oui, sauf pour ceux dont c'est le métier de vous expliquer comment fonctionne votre cher Macintosh sous le dernier système.

Et s'il y en a un qui s'y connaît un tout petit peu, c'est bien Guillaume Gete.

Guillaume, je le connais depuis des années, virtuellement, et puis même physiquement puisque nous nous sommes trouvées un soir à Lausanne pour manger ensemble, ce qui me rappelle d'ailleurs un très bon souvenir.

Mais mon amitié avec lui n'a rien à voir avec ce que je pense de son livre publié chez Eyrolles "Mac OSX Lion 10.7 efficace".

image

500 pages (boooonnn, d'accord, 498) de concentré de vulgarisation pour vous expliquer des choses soit toutes simples, soit compliquées, mais toujours de manière à ce que ce soit compréhensible de chacun, sans que ce soit cuk hue pour autant. Même Terminal y passe. J'ai juste jeté un coup d'oeil sur ce chapitre: oui bon, d'accord, il est bien expliqué ce truc, mais je n'allais pas non plus y passer trop de temps...

Tout y passe, de l'installation (comment fait-on si l'on n'a pas Snow Leopad, c'est l'une des questions du jour, je vous explique plus bas) de Lion à iCloud, en passant par les applications propres au système, ce qui tourne autour du Mac (l'environnement, les périphériques).

Il s'agit là d'un travail splendide, qui plus est dans un livre à la mise en page superbe.

Tout, de la fourre à la couleur des titres est reposant, esthétique, tellement lisible.

J'apprécie particulièrement la mise en page aérée, à la manière des anciens manuels Mac avec un énorme retrait dans lequel viennent s'insérer des petites remarques, anecdotes, pleines d'humour (la question du jour, série TV, et autres astuces par dizaines, que dis-je, par centaines.

De l'excellent travail, que j'aimerais avoir toujours sur moi.

Mais il pèse lourd ce livre! 1.510 kg sur ma balance.

En voilà un qui ne déparerait pas sur ma bibliothèque de livres électroniques toujours à disposition, où que je sois.

C'est prévu Eyrolles?

Dites oui s'il vous plaît!

MAJ du 28 avril: ça y est, c'est en vente électroniquement ici! 22.90 €.

Bref, du lourd, mais surtout du bon! Et du pas trop cher en plus puisque ce magnifique pavé ne coûte que 30.40 €.

Je vous laisse vous en rendre compte ici, lisez quelques chapitres gratuitement au format PDF.

Allez Guillaume, au boulot pour la prochaine version!

Deuxième livre ce jour: le guide pratique de la photo de paysage, écrit par une équipe de rédacteurs dont on ne connaît pas le nom, si ce n'est qu'ils travaillent pour de grands journaux français, réunis sous l'appellation Texto Alto.

image

158 pages, cartonné, 14.90 €, série High Tech.

Il s'agit là d'un livre très actuel sur la photo de paysage.

Pourquoi actuel?

Parce que ce bouquin fait référence à des appareils pour le choix d'équipement qui sont ceux du marché.

Dans une année, les choses auront changé. Certains appareils sont même très légèrement dépassés (les modèles Sony par exemple).

Mais peu importe, l'important dans le contenu de ce livre est ailleurs, et de toute manière, pour moins de 15 €, à peine plus cher qu'un journal dédié en Suisse), il y a beaucoup de bon à prendre, en particulier pour le débutant, qui est pris en main à la base.

Cela dit, on vous explique tous les trucs (ou les règles) de composition, comment jouer avec vos objectifs grand-angles, les filtres, la lumière, l'exposition, bref, tout ce qui peut vous être utile pour donner de la profondeur, un côté dramatique à vos paysages.

Pour éviter la platitude que l'on rencontre trop souvent dans nos librairies photo au retour de quelque reportage.

L'eau et le rendu de son mouvement sont également longuement évoqués.

Différentes techniques sont proposées, comme le HDR, l'effet de silhouette.

Au niveau des logiciels ensuite, comment retoucher ses images, les convertir en noir et blanc 

En ce qui concerne les deux films que j'ai vus pendant les vacances... Vous allez voir que je ne donne pas trop dans l'intellectuel en ce début de semaine, mais j'étais avec mes enfants. Cela dit, ces deux films sont tout autant pour les enfants que pour leurs parents, ou pour les adultes sans progéniture.

Sur la piste du Marsupilami

image

Alain Chabat, Djamel Debuse...

Cela me rappelle un film culte: Astérix et Cléopatre, que j'ai déjà regardé dix fois, et que je regarder encore tout autant de fois, voire plus, avec je le sais, tout autant de plaisir.

Quand je pense! Dire que ce traître d'Uderzo (vous avez vu ce qu'il a fait d'Astérix ou bien?) a trouvé que c'était un film horrible, c'est juste à pleurer. Dire qu'il trouve que les autres films d'Astérix sont bons, alors qu'il n'y en a pas un pour sauver l'autre, c'est bien la preuve que ce Monsieur n'a strictement rien compris à l'humour de Gosciny.

Alors que Chaba oui! Gosciny aurait adoré Astérix et Cléopatre, j'en suis plus que certain.

Bref, autant vous dire que même sans gamin, j'y serais allé, moi, voir ce film.

Alors bon... 

Il y a de très bonnes choses, de l'humour "Canal +", comme je l'aime, c'est certain, qui me fait vraiment marrer.

Mais on n'est tout de même pas au niveau d'Astérix et Cléopatre.

Les petites perles sont bien là pourtant.

Mais c'est le scénario qui a de la peine à tourner, ça coince, on sent que ça n'a pas été facile.

Autant vous dire que j'ai été un peu déçu, et je n'aime pas trop être déçu par Alain Chabat.

 

Blanche Neige

image

Ce film est tout simplement étonnant.

Ou comment faire du neuf avec du vieux, sans que ce soit nian nian, bêbête, ou complètement hors sujet.

C'est un film bien filmé (les images sont splendides), les acteurs (actrices!) incroyables.

J'adore quand la princesse (Blanche Neige quoi! jouée par la belle Lyli Collins la fille de Phil Collins) explique au prince charmant que non, elle va s'en sortir toute seule, il n'y a pas de raison que ce soient toujours les princes charmants qui sauvent les filles dans les contes.

D'ailleurs, je lisais l'autre jour dans Paris Match (décidément, je donne dans le lourd au niveau culturel moi, mais oui, je me suis abonné à la version numérique toute neuve disponible dans le kiosque d'Apple): "C'était important pour moi que mon personnage ne soit pas une princesse typique de conte de fée, mais une femme forte, une guerrière que se bat pour ses convictions et finit par sauver le prince, plus qu'il ne la sauve elle".

Les 7 nains sont supers, Julia Roberts (mais non je n'ai pas de rides, juste des petites ridules) excellente dans son rôle de la méchante reine, et ma fille de 6 ans a eu, à son niveau, autant de plaisir que moi.

Parce que oui, contrairement au dessin de Walt Disney, les petits ne ressortent pas complètement traumatisés de ce film.

J'adore également le clin d'oeil à la fin du film, mais là, je ne vous en dit pas plus.

Un film vraiment très sympa, que je ne regrette pas une seconde d'être allé voir.

J'ai bien ri, j'ai trouvé ça beau, esthétique, voire dépouillé dans certaines scènes (le côté magique sur le lac quand la reine va voir son reflet est magnifique au niveau photographique, presque noir et blanc), intelligent, que demander de plus?

9 commentaires
1)
Puzzo
, le 23.04.2012 à 09:32
[modifier]

Pour le marsupilami, tout pareil. C’était sympa sans plus. D’excellents moments mais ça traîne en longueur à pas mal de reprise.

Tu m’as donné envie pour Blanche Neige… je vais essayer de traîner Fabien au cinéma pour voir ce film. C’est pas gagné :)

3)
Puzzo
, le 23.04.2012 à 09:43
[modifier]

Dis-lui qu’elle est vraiment très jolie, Lily!:-)

Bon, ben, finalement, on ne va pas aller le voir… (Puzzo en mode jalouse ;-) )

6)
cerock
, le 23.04.2012 à 17:26
[modifier]

Je suis aussi en train d’attendre la version numérique… c’est fou que cette dernière soit disponible après la version papier.

Pour blanche neige, cette version a l’air sympa, mais mes fils trop petit, et je n’aurais pas eu idée d’y aller tout seul ;)

7)
Miller
, le 24.04.2012 à 08:19
[modifier]

Oui, vraiment pas terrible le Marsupilami… rien à voir avec Asterix. Les enfants aiment cela dit, mais ça coince sérieusement au niveau du scénario. Je me suis ennuyé pendant les 3 quarts du film. Sur la fin c’est un peu mieux… N’est pas Goscinny qui veut!

8)
guillaumegete
, le 24.04.2012 à 11:20
[modifier]

Merci François pour la critique ;-)

Au fait, as-tu bien lu la partie sur les SSD, en bas de la page 26 ? :-)

Et pour la version numérique : pas d’inquiétude, elle arrive d’ici la fin de semaine si tout va bien :-)