Profitez des offres Memoirevive.ch!
Do you (always) think different ?

Rappelez-vous le clip de Ridley Scott. Le message était clair : Le gentil David Apple (qui, dans la vidéo, est une fille !) explose la tête du méchant Goliath IBM devant un parterre de zombies médusés. Pour les nostalgiques, c’est ici.

 

image

Oh, le gros méchant !

 

Cela faisait plaisir de savoir que nous, utilisateurs de la Pomme, nous étions dans la pensée juste !

 

En 1997, Apple en remet une couche avec son slogan «Think different» et sort un clip tourné par l’agence Chiat/Day. Pas de doute, nous les utilisateurs du fruit, nous sommes supérieurs, à l’échelle de toutes les gloires présentées dans le film qui, à coup sûr, auraient acheté un Mac si celui-ci avait existé à leur époque (le film est là).

 

image

Avant, c’était quand même plus facile !

 

Mais voilà qu’aujourd’hui, David Apple fait des siennes et se transforme à son tour en Goliath Apple, envahissant le marché de ses petites boiboîtes et devenant une des plus grosses entreprises mondiales.

 

Alors nous, comment allons-nous nous en sortir pour rester «different»? 

 

Aujourd’hui en effet, qui a-t-il de plus banal que de tirer un iPhone de sa poche, que de lire son journal sur un iPad, ou encore que d’acheter le dernier tube sur iTunes ?

De «différent», serions-nous passés à «comme tout le monde» ?

 

Ouille !

 

Déjà, les branchés de la différence s’engouffrent dans des voies annexes.

 Prenez le petit fil blanc du casque Apple : ce qui était LE signe de ralliement des amoureux du MP3 Hi-Tech est devenu, aujourd’hui, complètement banal et à été remplacé par les fans de tendances par ce genre de truc (je montre le blanc pour ne pas trop vous traumatiser, mais cette chose existe également en rose !).

 

image

Ça, ce n’est plus tendance ...

 

image

... Mais ça, ça l’est devenu !

 

Bien sûr, une idée serait de renverser la vapeur et de venir au boulot avec un pc.

Mais lorsqu’on regarde ce genre de films (voir ici), cela ne donne pas trop envie.

 

image

Un pc ? Cela ne donne pas trop envie

 

Autre solution, garder son Mac, mais se ranger du côté du pingouin et prôner le partage dans le monde du libre. On serait alors un «different» comme tout le monde, mais tout en étant différent ! 

 

image

Un petit pingouin, des petits pingouins ... (chanson connue)

 

C’est une idée, mais il faut bien l’avouer, on se sent quand même bien dans notre petit univers Apple. Tout est si facile. Un logiciel vous plaît ? Hop, vous le récupérez sur l’AppleStore. Il s’installe tout seul et votre carte de crédit est débitée sans rien avoir à faire. Cool, non ? Vos films, vos musiques, vos photos et vos textes voyagent sans soucis entre votre iPhone, votre iPad, votre MacBook ou encore sur votre Mac mini ou votre Mac pro. Que demande le peuple ?

 

Et bien justement, il y a les jamais contents : les développeurs qui ne peuvent poser leur produit sur l’AppleStore, les monteurs vidéos qui ne peuvent plus communiquer dès qu’ils sortent de l’Univers strict d’Apple, ceux qui trouvent qu’Apple exagère avec les prix... Bref, Goliath Apple ne s’est pas installé que, déjà, plein de petits David Quelquechose viennent lui casser les pieds.

 

Mais moi, que vais-je faire ?

Rester dans la maintenant majorité de ceux qui pensent juste, car «different» comme tout le monde, ou rejoindre la minorité de ceux qui pensent comme tout le monde, donc qui deviennent «different» ?

C’est embrouillé, tout cela, non ?

C’est là que je lance un vibrant appel :
Et vous, comment vous en sortez-vous ?

 


28 commentaires
1)
Didier
, le 05.04.2012 à 06:40
[modifier]

“Et vous, comment vous en sortez-vous ?”

Plutôt bien si on est jamais tombé dans le piège du marketing Apple :-)

2)
pter
, le 05.04.2012 à 07:11
[modifier]

Plutôt bien si on comprend qu’il n’y a pas de piège du marketing Apple! Apple est pour moi le meilleur hardware qu’il m’a été donne depuis 15 ans (j’ai mis les mains sur un produit Apple en 2011 – ibook, en suite: Powerbook, iMac, etc..) et cote software Apple me convient: facile et simple. Comme dis j’ai une usine entièrement sur Linux (11.04 Ubuntu). soit 36 postes et pas un IT, et pas un heurt pour la transition winxp et les softs type office (n’en déplaise a TTE)…cela est très proche de Mac, des efforts ont été faits de ce cote la, surtout pour un usage familiale (store pour les apps, cloud, droid phone ubuntu system, etc..) d’ailleurs le staff me demande conseils pour leur achat perso pc et Linux dessus! Il me reste 2 nouveaux laptop sous win7…c’est bien, mais trop prise de tête pour mes petites habitudes. Je crois pas en effet marketing, je crois en la logique répétitive, la simplicité qui mène a une impression de facilite (Je ne veux pas perdre 1 minute avec des histoires de setup ou autre. Et la Apple est vraiment ce qui est de plus simple pour moi, et ma famille).

3)
Modane
, le 05.04.2012 à 07:22
[modifier]

Je ne sais pas. Pour les iBidules, je suis passé chez Androïd, et c’est drôlement bien.

4)
Sébastien Pennec
, le 05.04.2012 à 07:42
[modifier]

Plutôt bien si on se rend compte qu’il n’y a jamais eu de gentils.

Toutes ces entreprises ont un but: faire de l’argent. Pour ça, il y a ceux qui fabriquent des produits plutôt haut de gamme avec une marge qui doit pas être loin de celle de Cartier (Apple) ceux qui fabriquent des produits gratuits financés par la pub ciblée sur les infos du client (Google), ceux qui sortent d’une période d’inertie qui les rendait quasi-invincibles et qui tentent de rester dans le coup (MS), etc…

Je crois sincèrement que tous ceux qui voient les choses comme “les gentils contre les méchants” manquent de recul.

Ah, et le piège du marketing: ça me fait bien rire… il n’y a pas plus de piège chez les uns que chez les autres. Il n’y a pas plus de vérité dans Apple qui dit “ce produit va changer vos vies à tout jamais!” que quand Google dit “non, mais sérieusement, vos données personnelles ne nous intéressent pas, vous pouvez utiliser GMail comme mail perso!”. Un produit change ta vie si tu le souhaite… tout comme Google ne récupère que les informations que tu lui donnes.

5)
Le Corbeau
, le 05.04.2012 à 08:15
[modifier]

pas d’internet Pas de téléphone pas de ibidule et surtout pas d’ipad Tant que le mac existera sous sa forme actuelle :

  • gestion, installation facile
  • acheter les logiciels ou je veux et surtout en dehors d’internet

il y aura des macs chez moi.

Le jour où on sera enfermé dans le système mono entreprise qui se construit actuellement(tout passant sous les fourches caudines d’apple) je dégage…

6)
Alain Le Gallou
, le 05.04.2012 à 08:17
[modifier]

Un logiciel vous plaît ? Hop, vous le récupérez sur l’AppleStore. Il s’installe tout seul et votre carte de crédit est débitée sans rien avoir à faire.

Tu oublies de dire dans ton texte. « et sans avoir la possibilité de le tester.  »

Un gros point, parmi d’autres, qui fait que j’aime de moins en moins d’Apple.

7)
Sébastien Pennec
, le 05.04.2012 à 08:32
[modifier]

Tu oublies de dire dans ton texte. « et sans avoir la possibilité de le tester. »

Bonne remarque. Même chez les gentils, il y a des points négatifs :-) Et chez Apple, il y en a toujours eu, depuis aussi longtemps que je connais cette marque (Mac Plus).

Le manque de version “démo” est un gros problème de l’AppStore, je trouve… pas seulement parce qu’on ne peut pas tester, mais parce que la manière de tester est mauvaise. De nombreuses applications proposent des versions “light” gratuites pour palier à l’impossibilité d’offrir des démos aux clients. Et ça pollue le catalogue pour rien.

8)
Saluki
, le 05.04.2012 à 09:42
[modifier]

De mon strict point de vue de canidé borné, il ne s’agit ni de gentils, ni de méchants, mais d’habitudes acquises pour ceux qui n’ont jamais mis le nez à la fenêtre et de choix de praticité pour ceux qui ont connu les deux principaux systèmes.

Je n’ai jamais voulu mettre les mains dans Linux tant qu’il fallait écrire des lignes de code pour simplement pouvoir imprimer une page (c’était…il y a longtemps). Aujourd’hui, P’ter est sans doute celui qui est le plus près de la vérité : facilité d’usage déconnectée des asservissements.

Mais je crois qu’il mène son monde “à la baguette” (et elles vont généralement par deux).

9)
Blues
, le 05.04.2012 à 11:47
[modifier]

Un peu comme 5 le Corbeau … Pour le moment c’est raclette chez Apple, mais un “y’en a marre” est en train de s’installer chez moi (même si professionnellement je n’ai pas le choix = Mac à 80%). J’espère vivement que les produits GNU et autres Linux vont progresser à grand pas ces prochains temps et s’ouvrent à tous (facilité d’install et d’emploi comprises), car je sens que je vais faire la transition d’ici quelques années, car sûr que ça ne va pas s’améliorer du côté de la pomme.

10)
kubernan
, le 05.04.2012 à 13:48
[modifier]

Plutôt bien quand on sait ce qu’on veut (et qu’on ne veut pas).

11)
giampaolo
, le 05.04.2012 à 13:59
[modifier]

Très bien merci. Tous les produits Apple que j’ai me donnent entière satisfaction. C’est l’essentiel pour moi.

12)
François Cuneo
, le 05.04.2012 à 14:32
[modifier]

Pour moi tout va bien.

J’en avais marre d’être différent.

Parce qu’être différent, ça signifiait tellement de choses désagréables aussi, et même surtout (certains logiciels incompatibles, matériel pas fait pour le Mac).

Là on est bien, on peut profiter de tout.

Je suis bien content moi, de ne plus être différent.

13)
Didier
, le 05.04.2012 à 15:12
[modifier]

M Cunéo je dirais oui au niveau Mac, mais on est repartis de même avec les ibidules

14)
ysengrain
, le 05.04.2012 à 15:52
[modifier]

Il y a sans doute le petit quelque chose qui fait que les Apple-O-philes ont ce qui se nomme le lien avec la marque et tout ce qui existe autour.

Il n’y a qu’à se souvenir de l’émotion suscitée par le décès de S. Jobs.

Alors, oui, Apple-O-philes depuis 78 ou 79, souvent agacé par les conduites d’Apple, et de plus en plus depuis 1 an ou 2, je ne changerais rien. Mac, iPhone. Pas d’iPad, ça ne me sert à rien.

Pas de PC perso. J’en ai une ribambelle au boulot, et il y a toujours besoin d’une clé de 12. Sur les Mac …. rien depuis des années.

Et puis l’ergonomie d’un PC …..

15)
Kimixoo
, le 05.04.2012 à 16:01
[modifier]

+1 pour le premier commentaire de Didier.

On ne renouvelle pas notre matériel Apple à chaque mise à jour des gammes de MBP ou d’IBidule. Et comme c’est du matériel qui est fiable… nous n’avons jamais de mauvaise surprise.

Quant à l’AppStore, ça reste une formidable vitrine pour les développeurs, il faut bien qu’il y ait des contreparties.

C’est intelligent de la part d’Apple de surfer sur la vague de surconsommation des pays développés… c’est dans l’ère du temps. Quel gâchis, mais puisqu’ils trouvent des acheteurs, quelle entreprise n’en ferait pas autant?

Je rejoins aussi François Cuneo… on était un peu trop différents. Enfin les jeux contiennent le jeu PC ET Mac, et les périphériques sont toujours (ou presque compatibles).

16)
lilou
, le 05.04.2012 à 16:12
[modifier]

Bonjour, Pour moi les Mac n’ont jamais fait partie de la contre-culture, au contraire. Ce sont des machines classieuses style BMW qui fonctionnent ce que je leur demande. Donc à ranger entre les chaussures MBT, la Toyota Prius et les maisons Minergies, un truc cher mais bien. Un joujou pour BoBo.

Si je souhaite bidouiller mon système, Linux c’est évidemment mieux. Cela dit, comme je ne souhaite pas des prises de têtes avec mes ordinateurs je n’ai que des MacBidules à la Casa.

17)
ToTheEnd
, le 05.04.2012 à 19:07
[modifier]

Je ne comprends pas très bien le problème puisque le texte, de façon générale, parle de tous les aspects positifs de la marque et de ses produits.

Pour moi tout va bien aussi à part 2 ou 3 trucs emmerdants. Ne pas oublier que Apple fournit des outils, rien d’autres. Sont-ils biens conçus pour consommer et produire du contenu? Vu le succès, il semblerait bien que oui.

18)
Smop
, le 05.04.2012 à 21:07
[modifier]

Et vous, comment vous en sortez-vous ?

Très bien, merci ;-)

Différent, pas différent, quelle importance ?

J’ai subi DOS et Windows très longtemps. Grace au Mac, c’est fini.

J’apprécie dans une certaine mesure Linux, mais ses défauts, liés en grande partie à son modèle de développement communautaire, me gênent suffisamment pour le limiter à certaines utilisations.

J’ai utilisé avec bonheur pendant des années des Unix propriétaires. Malheureusement, ils ont tous disparu, ou presque.

Apple ont réussi à concilier les bons côtés de tous ces systèmes. Certes, ce n’est pas toujours parfait. Certes, l’écosystème est parfois un peu trop cadré. Mais ça reste ce qu’il y a de mieux aujourd’hui pour mon utilisation, en particulier du point de vue homogénéité et interopérabilité. Et puis j’avoue que je suis sensible aux efforts faits autour des innovations techniques et esthétiques.

20)
fabricepsb
, le 08.04.2012 à 01:08
[modifier]

Avant, sur mac j’étais très heureux : surtout quand un système comme Mac OS X est apparu, avec son interface graphique sublime. Aujourd’hui, je suis ni heureux, ni malheureux : je fais de la résistance en m’accrochant à mon bon vieille imac depuis 6 ans et en priant chaque jour qu’il ne me lâche pas et me permettent de l’utiliser dans les meilleures conditions sous Snow Leopard. Or, depuis l’arrivée de Lion ça n’est plus du tout pareil : tous ces gadgets iOS polluant mon système préféré. C’est le premier OS d’Apple que je ne veut pas installer. J’ai l’impression que Mac OS X part en couille et tout ça ne donne plus envie de changer de matériel.

Une passion qui meurt à petit feu avec la domination des iDevices, sortes de voitures sans permis et donc sans réelle liberté de conduire, tandis que le mac s’apparente définitivement à un camion qui doit finir à la casse.

21)
Alain Le Gallou
, le 08.04.2012 à 09:01
[modifier]

Fabricesb, je suis bien de ton avis. Je reste moi aussi sous Snow Leopard une valeur sûre pour passer au Hackintosh quand nos Mac vont tomber en panne.

22)
ricochet
, le 08.04.2012 à 10:53
[modifier]

Fabricepsb, Alain Le Gallou, j’ai installé Lion, je ne m’y suis pas attaché, très vite de retour sur Snow Leopard. Je suis plutôt inquiet sur l’évolution du Mac, j’ai eu affaire au SAV pour la première fois en 19 ans.

23)
palrogg
, le 08.04.2012 à 11:34
[modifier]

Fabricepsb: je suis dans une situation proche mais je n’ai pas encore eu le courage de passer à Lion. Je suis dissuadé définitivement maintenant. Moi aussi, je m’accroche aussi à mon Mac de 6 ans, un bon vieux MacBook Pro qui commence à donner des signes de fatigue, mais je n’arrive pas à changer… j’hésite à passer sur Linux, mais je n’ai pas le temps de m’amuser à m’adapter à un nouveau système et retrouver des programmes équivalents pour tout ce que j’utilise! En plus, des amis passés récemment sur Mac ont eu toutes sortes de problèmes matériels… j’ai donc un peu les mêmes inquiétudes que Ricochet…

Enfin, c’est surtout la nouvelle attitude d’Apple qui me débecte. J’ai écrit un post là-dessus si ça vous intéresse: http://tcch.ch/mac J’adorais justement le “Think Different” (et je suis fan de cette vidéo mythique avec l’athlète). Je me battais avec mes amis PCistes qui me répétaient “Mac=merde” et j’argumentais point par point. Certains sont passé à Mac (ben oui, ça fait classe) et pour les autres, maintenant, je trouve juste ce qu’ils me disaient: “Mac, c’est beau, mais trop cher et pas très fonctionnel, tu peux difficilement le modifier” (que dire, maintenant qu’il y a les vis pentalobes!).

Acheter un gadget bling-bling, non merci… c’est pour ça que je repousse un achat que j’aurais dû faire depuis 2-3 ans (sans compter les bruits ou écrans bizarres, les programmes Adobe rament un peu sur ma bête ;-)!

24)
Tom25
, le 08.04.2012 à 19:09
[modifier]

Tout comme vous, je reste sous Snow Leopard, et pour les mêmes raisons. Je suis heureux de lire que je ne serai sans doute pas tout seul à rester dehors, à ne pas m’être fait enfermer dans la prison Apple (car c’est vraiment l’impression que j’ai).

25)
B. Scherler
, le 12.04.2012 à 19:59
[modifier]

En ce qui me concerne, cela ne fait que 27 ans (28 en août prochain) que j’utilise des Macs. Et comme ici à Sion je dois travailler sur PC, j’ai un bon point de comparaison. Y a pas photo. Microsoft, qu’elle calamité !!! Final Cut Pro X, Aperture, Photoshop ( depuis la 1.0, en tons de gris, vous vous souvenez?), et Excel, sortis tous deux sur Mac avant les PC. Que du bonheur. À propos de Final Cut Pro X, une réussite, même s’il manque encore quelques fonctions. Je monte mes films HDV et je les passe sur iPad en 720p, puis sur la TV. Superbe. Je travaille avec FCP depuis la version 1.0 et je sais ce que vaut FCP X. Rien à voir avec iMovie ou FC Express, n’en déplaise à ses détracteurs. Pour finir avec Apple, je n’ai jamais perdu de données en bientôt 4 ans, que ce soit sur mon iPhone 3 G ou le 4 . Et jamais de plantée. Et mes collègues ici à Sion passent sur Mac au privé les uns après les autres, y compris l’informaticien chef… Après une période très sombre, avec John Sculley, et surtout J.-L. Gassée, Apple a acquis une maturité réjouissante et s’ils font de l’argent qui permet de créer les outils que nous pouvons acheter, alors tant mieux. Cela permet aussi à Microsoft et Google de savoir ce qu’il faut tenter d’atteindre.

26)
Smop
, le 12.04.2012 à 22:55
[modifier]

et surtout J.-L. Gassée

Je ne suis pas assez ancien dans le monde Mac pour savoir ce que l’on peut reprocher à Jean-Louis Gassée, mais BeOS aurait été en son temps une alternative intéressante à Mac OS.

27)
B. Scherler
, le 13.04.2012 à 07:07
[modifier]

C’est vrai, on avait eu une version bêta de BeOS, mais Gassée est parti ensuite dans un trip genre California Dream et n’a jamais finalisé le produit. Paris Papastephanou l’avait rencontré à l’époque, et c’était pathétique,

28)
palrogg
, le 15.04.2012 à 00:00
[modifier]

M. Scherler, je comprends que vous restiez attaché à Mac, mais comme le dit l’article quelque chose a vraiment changé. Dans la qualité du service aussi. L’impression de se faire prendre pour un c* est assez désagréable, encore plus quand on connaît Mac depuis longtemps (j’ai connu Photoshop 1.0 aussi :) ). Ce que je ne peux plus supporter: les limitations “pour le bien du client” (le plus absurde: les vis de sécurité). Ce qui me fait de la peine: le mépris d’Apple pour les développeurs, la discontinuation rapide du support des anciennes versions (pas de mise à jour de Java pour Tiger et Leopard, malgré le virus Flashback! Les PowerPC condamnés à rester vulnérables…). Enfin, le nouveau côté bling-bling (peut-être induit par l’iPad, l’iPhone, le MB Air) et le fait que le “think different” d’Apple ne veuille plus dire grand chose, comme le montre très bien Roger Baudet dans l’article. Apple est économiquement plus fort que jamais: réserves de 100 milliards de dollars (voir cet article d’hier). Mais je ne suis pas sûr que la trésorerie favorise l’inventivité ou vice-versa. Il suffit de penser à NeXT en difficulté malgré ses innovations… Think different: Deprecated in Mac OS X v10.7.

Tom, je viens de découvrir votre site avec les AppleScripts sympathiques :-) (j’en utilise beaucoup aussi).