Profitez des offres Memoirevive.ch!
Comment s’en sortir avec la prise de son audionumérique

Imaginez-vous

Imaginez-vous avec un de ces gros trucs à images japonais. Vous filmez le petit dernier en haute définition et vous réjouissez de visionner le tout sur votre télé XXL.

Le résultat image sera certainement à la hauteur de votre ego, mais le son ?
Ici, cela risque de faire mal et vous aurez peut-être de la peine à ré-entendre cette phrase pourtant historique de junior : «Papa, pipi !».

Le problème de tous ces boîtiers capteurs de pixels, c’est qu’ils sont équipés de micros allant de très mauvais à quasi inaudibles. Pour sauver votre honneur émoussé, il va falloir trouver une solution vite faite, avant que la génitrice du petit vous lance, un tantinet agacée : «Et c’est pour en arriver à ça que tu as vidé le compte ménage ?»

 Pour vous sortir de ce pétrin, vous pouvez acheter un micro correct que vous brancherez sur votre machin hors de prix. Mais pour cela, encore faut-il que l’objet possède des convertisseurs audio dignes de ce nom et, surtout, une entrée micro.

L’autre solution consiste à acheter un appareil dédié au son. Gros avantage, vous pouvez très bien filmer une scène à distance, tout en posant le capteur de son à proximité des personnages filmés. 

Étudions la chose de plus près...

 

Pourquoi pas... l’iPhone.

Ce n’est pas si idiot que ça en à l’air. On ne parle pas ici du micro interne qui ne fera pas l’affaire, mais bien de la possibilité de fixer un micro externe. C’est envisageable et ça existe. Il faut séparer ici les micros mono et les micros stéréo. Les mono se branchent sur la prise casque, les stéréo sur la prise dock. Les uns comme les autres peuvent posséder leur propre convertisseur. Certaines marques proposent des logiciels (souvent gratuits) qui facilitent bien la tâche. Mais rien ne vous empêche d’utiliser iMovie (sur l’iPad) ou la fameuse App «Dictaphone» de l’iPhone.


image

Le Belkin LiveAction 


image

Le Tascam iM2


image

Le logiciel pour iPad ou iPhone PCMRecord

 

Ou alors une solution «pro»

Un preneur de son, avec sa perche, son micro protégé dans un «zeppelin» (coque en plastique) avec moumoute, son enregistreur haut de gamme, son casque d’écoute dernier cri,  ça le fait. Le (petit) problème, c’est qu’un matériel de prise de son coûte, sans se forcer, entre 5’000 CHF et le double. Même en admettant que l’ingé-son soit le beauf, ça risque de porter un coût fatal à la caisse commune du couple et à l’ambiance en famille !


image

Une solution très fiable, mais chère, le Shure VP-88 avec un Tascam HD-P2

 

Les enregistreurs de poche

Ce marché a énormément évolué ces toutes dernières années.

Il y a un peu de tout et tout n’est pas génial, mais on peut s’en sortir.

J’ai choisi de vous montrer le Zoom H2n que je viens d’acquérir. C’est un appareil récent (2011), bon marché (200 CHF environ) et dont la qualité... Mais là, vous allez vous faire votre propre opinion. Pour les caractéristiques précises de l’appareil, vous pouvez les découvrir ici 

 

Les tests

Dans la mesure ou je travaille normalement avec du matériel «lourd», il était important pour moi de vérifier si ce petit jouet en plastique allait pouvoir donner le change avec mes autres micros. Je le destine en fait  des prises de son d’ambiance (rue, transports publics, etc.) et voulait un appareil discret et léger.

 Pour la première écoute, je vous propose le choix entre un Shure VP-88 (associé à un enregistreur Tascam HD-P2) et le Zoom H2n. Dans les deux cas, la prise de son s’est effectuée en 24 bits-44,1 kHz, la source vocale étant à 20 cm. Les deux micros étaient réglés en XY (stéréo 90 degrés). Dans les deux cas, les fichiers ont été normalisés (mis au même volume), puis compressés en AAC-256 kbps.

Le son A

Le son B

Lequel préférez-vous ? 

Quel est le Zoom et quel est le Shure ? 

 (Réponse en fin d’Humeur).

 

Ensuite, j’ai sorti mon micro canon Audio-Technica BP-4029.

 

 image

L’artillerie lourde, avec le canon Audio-Technica BP-4029 (stéréo et MS) 

L’ouverture du Zoom est cette fois ramenée à 30 degrés (qu’il disent !), afin de se rapprocher de l’angle de l’Audio-Technica qui lui, bien sûr, est un peu plus serré. Comme un micro canon est destiné aux sources plus lointaines, je me suis cette fois-ci positionné à un peu plus d’un mètre des deux capteurs. 

Le son C 

Le son D

Lequel préférez-vous ? 

Quel est le Zoom et quel est l’Audio-Technica ? 

(Réponse en fin d’Humeur).

  

Les prises de son

 Point fondamental : pas de son sans bonnette poilue !

Dehors, il y a TOUJOURS du vent. La bonnette en mousse n’est pas suffisamment efficace contre ce genre de problème. On trouve des modèles vendus par la marque Rycote, mais on peut aussi les fabriquer soit même avec de la mousse et du tissu «fantaisie». La mienne et un pur produit artisanal réalisé «maison».


image

Pas de sortie sans être couvert ! Ici, le Zoom avec ma bonnette artisanale


Le bruitage du train pour Milan a été réalisé en MS à 120 degrés.

Celui du métro avec les 4 micros (MS et XY) dans un angle de 360 degrés.

Départ du train pour Milan

Métro M2 de la Gare jusqu'au Flon


La conclusion

Personnellement, je suis content de mon choix, même s’il est clair que mon Zoom restera «en annexe» pour des travaux en captation rapide. Un fois encore, le H2n n’est qu’un exemple. Vois trouverez un excellent comparatif de différents modèles ici

Et la synchro avec l’image me direz vous ?

Ce n’est plus vraiment un souci avec des logiciels comme FCPX qui vous remettent tout cela en place en un clic (sur FCPX : chercher «synchroniser les plans»).

Voilà, vous savez tout. Merci de m’avoir lu.

 

Les réponses :

 Son A : le Zoom. Son B : Le Shure. Son C : l’Audio-Technica. Son D : le Zoom.


19 commentaires
1)
zit
, le 09.02.2012 à 08:21
[modifier]

Bravo Roger. C’est vrai que le son des APN est une vraie catastrophe.

Penses–tu qu’il serait possible d’utiliser un appareil de cette sorte à l’occasion d”un concert de Rock ?

En le posant près de la console, par exemple ? Ou un bon micro branché sur la prise idoine de l’APN peut–il faire l’affaire ?

Pour les tests, je préfère de loin le son B au A (trop d’aigus), par contre, je préfère le son D plus mat que le C auquel je trouve beaucoup de reverb.

z (comment ? je répêêêêêêêêête : keske tu dis ?)

2)
Modane
, le 09.02.2012 à 08:56
[modifier]

Intéressant! Sauf que j’écoute ça sur les hp gros comme deux pièces de 5 centimes de mon MBP! Je reviens ce soir…

3)
François Cuneo
, le 09.02.2012 à 09:53
[modifier]

J’ai acheté le Tascam (à Roger d’ailleurs!) et j’ai également acheté un bidule qui permet d’accrocher l’iPhone à n’importe quel pied de micro. Je vous en dirai plus!

5)
cerock
, le 09.02.2012 à 10:24
[modifier]

Merci Roger pour ce test. Est-ce une solution imaginable pour enregistrer un groupe d’enfants chanter ? pas pour en faire un CD professionnel, mais plus pour garder un souvenir (mais de bonne qualité quand même)

6)
Roger Baudet
, le 09.02.2012 à 10:25
[modifier]

Le Zoom accepte de grosses pressions acoustiques et est muni d’un compresseur et d’un limiteur. Donc, pas de soucis, même pour du heavy métal ! Par contre Zit, tu as des goûts de luxe, car tu as préféré les micros les plus chers :-)

7)
ysengrain
, le 09.02.2012 à 10:39
[modifier]

J’ai longtemps pratiqué avec un Tascam DA P20 (cassettes DAT) et un micro de caméra video professionnelle.

Superbes résultats. Celui dont j’ai été le plus fier a été un enregistrement réalisé au fin fond de la Saxe dans une église qui a servi à faire un CD qui a été édité par une “major”.

Ceci dit, cette technique de prise de son nécessite une quantité d’attentions incompatible et inaccessible à un amateur si on veut atteindre à – sans jamais y parvenir – une approche de la perfection

8)
Roger Baudet
, le 09.02.2012 à 14:38
[modifier]

Cerok, tu peux avoir un très bon résultat de choeur d’enfants si tu es dans une bonne salle. Il faut oublier en général la salle de classe et trouver un local avec une petite résonnance (mais pas trop). Après, le truc, c’est de placer l’appareil au bon endroit et c’est là que c’est un peu compliqué. Souvent le capteur doit se situer à 2 ou 3 mètres du sol, là où il n’y a strictement rien pour l’accrocher :-( Tu obtiens un bien meilleur résultat avec un petit enregistreur bien placé qu’avec un gros machin installé n’importe comment.

Yasenggrain, le système DAT était au départ prévu pour la grande consommation qui n’en a pas voulu. Au départ, les “pros” ont boudé le système, puis s’en sont emparés et cette norme à bien tenu 10 à 15 ans avant l’apparition des cartes mémoires. Ton Tascam était un excellent appareil.

9)
Roger Baudet
, le 09.02.2012 à 14:50
[modifier]

Pour Zit encore, Les capteurs du Zoom “tiennent” une pression acoustique de 120 dB. C’est un peu juste pour une sirène de police (123 dB à 1 m. en France), mais pour le reste, ça devrait aller (les discothèques sont limitées à 93 dB au milieu de la piste de danse) !

11)
ysengrain
, le 09.02.2012 à 16:17
[modifier]

Ton Tascam était un excellent appareil.

Je sais. Je l’ai vendu à un preneur de son de France Culture … heureux

12)
fxc
, le 09.02.2012 à 20:32
[modifier]

Bonsoir et merci de cette humeur, petite question, le zoom h1 petit frère du zoom h2 est-il aussi valable que ce dernier.

je me doute que tu n’as pas pu les tester tous mais un avis éclairé est tjrs bon à prendre.

13)
zit
, le 09.02.2012 à 22:45
[modifier]

Roger, pour les zoreilles, j’ai pas fait exprès, c’est comme ça que je l’ai ressenti ;o).

Laurent, vas te faire ! ;o) d’abord, saches que je n’ai pas attendu le plus grand festival de Rock de Haute Savoie du monde pour faire des images de Rock, et qu’il m’arrive encore d’en faire ailleurs. Et puis que j’ai vraiment les boules de faire des vidéos de concert assez rigolotes ( je trouve), et de ne pas oser les montrer parce que le son est juste ignoble, pérave et inaudible ! (et puis, bien avant de faire de la photo en concert, j’avais toujours mon WM–D6C caché dans le slip ou dans le sac à dos, pour garder un souvenir, Prince à Bercy, The Cure, Nina Hagen, The Stranglers et The Clash dans le stade antique d’Athènes, Black Uhuru et Steel Pulse à Balard ou encore Tuxedo Moon à l’Eldorado et au Paradiso à Amsterdam, voire les Bérus dans un préau d’une école rue de Vaugirard…). Alors, je fais ce que je veux !

mais éventuellement, discrètement…

Sinon, à ce propos, tu ne m’as pas répondu pour les flashes installés dans le plan de feu, pour que je puisse faire joujou avec ma 4×5” cette année ? (j’essayerais de me libérer toute la semaine pour aider à les positionner ;o). Ça me tente bien, cette histoire (donc j’aurais autre chose à faire que du son)…

z (toujours céder à la tentation, je répêêêêêêêêêêêête : c’est tellement bon !)

PS : le Zoom H4n serait–il plus intéressant, meilleur, ou pas nécessaire pour mes besoins (vu le prix somme toute modéré) ? Il n’y a pas de comparatif sur leur site.

14)
Roger Baudet
, le 09.02.2012 à 23:02
[modifier]

fcx, aucune idée par rapport au Zoom h1. D’après ce que j’ai lu, il fait très “plastoc”. Mais d’après ce que j’ai pu écouter dans certains tests comparatifs sur la toile, il semble se défendre plutôt bien question son et son prix es vraiment attractif.

15)
maestric
, le 09.02.2012 à 23:02
[modifier]

Pour la synchro audio/video, y-a-t-il des alternatives a FCPX?

16)
Laurent Vera
, le 10.02.2012 à 06:58
[modifier]

ok pour les flashes, comme ça on elevera un peu de lumiėre sur le plan de feux de baptiste, il en met toujours trop.

17)
Roger Baudet
, le 10.02.2012 à 07:49
[modifier]

Maestric, pour la synchro, il y a d’abord la méthode traditionnelle : la clap ! Un signal sonore bref que l’on synchronise avec une image précise et c’est tout bon. FCPX travail par reconnaissance du signal sonore. Un Plug-In pour Protool fait ça depuis longtemps. Son but était de comparer le son direct avec les voix postsynchronisées en studio. Mais à ma connaissance, seul FCPX a pour l’instant repris l’idée pour la synchro des images et du son.

18)
Lys
, le 11.02.2012 à 03:47
[modifier]

@Maestric

L’intérêt de la synchro de FCPX, c’est qu’elle est facile et rapide. L’inconvénient, c’est que dés que les fichiers sont un peu compliqués ou sortent des configurations standards, elle échoue lamentablement. A chaque fois que FCPX est incapable de réaliser une synchronisation de fichiers, j’utilise PluralEyes qui lui ne faillit jamais. 149 $ http://www.singularsoftware.com/pluraleyes.html

19)
maestric
, le 12.02.2012 à 16:25
[modifier]

Merci Roger et Lys.

Je viens de tester DualEyes (démo disponible) qui est facile à utiliser et fonctionne très bien. Mais son prix (149$) est un peu élevé pour une utilisation occasionelle.

J’avais essayé le clap (avec les mains) mais la synchro ensuite avec iMovie’09 m’avait paru difficile et imprécise. Je viens de télécharger iMovie’11, et avec l’aide de cette vidéo (en anglais) c’est finalement simple et plutôt précis.

Merci encore!