Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le saviez-vous? La terrrible pénurie de boudin blanc de 1925

Vous l'avez tous appris lors des leçons d'histoire, l'Allemagne connut une inflation délirante durant les années 20. Le mark avait pratiquement perdu toute valeur, au point qu'il en fallait 18 milliards pour acheter un seul franc en 1923. Les gens se chauffaient avec des billets de banque quand les enfants ne jouaient pas avec des liasses en guise de briques de construction.

image

Les enfant jouent avec des liasses de billets de banque.

Tout l'appareil économique se trouva bouleversé et des produits alimentaires vinrent à manquer. Dans la région de Potzdam en particulier, la population organisait chaque automne une fête du boudin blanc. Mais, durant l'été 1925, les charcutiers annoncèrent qu'ils ne seraient pas en mesure de produire la traditionnelle saucisse, faute de matières premières. Les gens se mirent à acheter tout le boudin blanc qu'ils trouvèrent, mais le risque était grand de se le faire voler. La seule manière de garder cette précieuse denrée était de la porter sur soi.

image

Le boudin blanc est porté à même le corps.

On peut voir sur ce document exceptionnel une bande d'amis qui portent des chaînes de boudin blanc et qui n'hésitent pas à aller se baigner au Wannsee en les gardant précieusement sur eux. Quelques années plus tard, un fou sanguinaire se retrouvera à la tête de la nation et distribuera généreusement du boudin blanc pour amadouer son peuple, jusqu'à ce que les choses tournent ... en eau de boudin. Le saviez-vous?

16 commentaires
1)
Saluki
, le 17.01.2012 à 00:18
[modifier]

Et la chanson dit qu’il y en aura “pour les Alsaciens” “et les Lorrains” qui pourtant ne sont point Légion…

2)
Caplan
, le 17.01.2012 à 07:24
[modifier]

Et la chanson dit qu’il y en aura “pour les Alsaciens” “et les Lorrains” qui pourtant ne sont point Légion…

La chanson dit aussi qu’il y en a pour les Suisses, mais:

“Pour les Belges, y en a plus, Pour les Belges, y en a plus,

Ce sont des tireurs au cul. (bis)”

3)
RMN73
, le 17.01.2012 à 07:42
[modifier]

Alors là, je dis bravo … Merci pour ce moment de culture historique. Même les deux premiers commentaires historiques sont de très haut niveau. Chapeau Monsieur Caplan et Monsieur Saluki, ma journee commence par un grand sourire.

4)
djtrance
, le 17.01.2012 à 07:53
[modifier]

Après les lentilles, les boudins…

François ne chercherait-il pas en secret à instaurer l’art culinaire sur cuk? :)

Merci Caplan! Joli moment!

5)
Modane
, le 17.01.2012 à 08:02
[modifier]

En ce qui concerne la dernière photo, ne s’agit-il pas plutôt de la sortie annuelle du club “Origami et Boudin Blanc” de Stuttgart, en voyage d’étude à Berlin, cette année là?

6)
fxc
, le 17.01.2012 à 08:09
[modifier]

“Pour les Belges, y en a plus, Pour les Belges, y en a plus,

Ce sont des tireurs au cul. (bis)”

il n’y a vraiment pas besoin de le répéter, une fois.

8)
ysengrain
, le 17.01.2012 à 11:13
[modifier]

Scandale absolu, intolérable: Il faut d’urgence, de toute urgence ajouter cet élément dans Wikipedia où l’article sur le boudin blanc omet, que dis-je, passe, sans doute volontairement cet élément capital sous silence

9)
Guillôme
, le 17.01.2012 à 11:31
[modifier]

Le pire c’est que la première photo est tout à fait crédible vu les billets de 500 millions de marks en 1923 qui valaient à peine 1 dollar!

Merci Caplan de rétablir des faits historiques oubliés aussi importants que le boudin blanc!

10)
Inconnu
, le 17.01.2012 à 11:52
[modifier]

Toujours un régal quand Caplan à l’air de chambrer l’histoire.

Vivement le prochain épisosde = l’invention de l’eau de boudin.

11)
zit
, le 17.01.2012 à 14:41
[modifier]

Incroyable ! le jeune garçon au premier plan n’est autre que l’arrière–grand–oncle Hans de ma voisine Marthe. Le plus savoureux de l’histoire, c’est qu’il n’aimait pas, mais alors pas du tout le boudin blanc, ni ses sept frères et sœurs qui sont sur la photo. Ils ont donc mis cette fortune dans un congélateur, qu’ils ont ensuite transmis par héritage à leurs enfants. Qui évidemment n’aimaient pas non plus le boudin blanc, qui l’ont eux aussi transmis. Et ainsi de suite jusqu’à ma voisine, qui n’apprécie pas non plus, et qui est devenue l’unique légataire de 27 kilos de délicieux boudin blanc.

z (qui en a fait une paire de pneus à jantes blanches pour sa bicyclette, je répêêêêêêêêête : trop la classe !)

PS: Blues, arrêtes de colporter n’importe quoi !

16)
Caplan
, le 22.01.2012 à 23:35
[modifier]

C’est volontaire, les trois « r » de « terrrible » dans le titre ?

Pas du tout! Je n’avais pas vu cette coquille! Mais je la laisse. Terrible avec 3r, ça fait encore plus terrrible!