Profitez des offres Memoirevive.ch!
Indien vaut mieux que deux tu l’auras!

En son temps, je vous avais confié mon admiration pour le site cambodgien d'Angkor. Depuis lors, celle-ci n'a pas diminué et j'ai encore effectué quelques voyages afin de complèter mon album de photos.

Entre-temps, je suis retourné dans un des lieux les plus magiques que j'aie vus: l'Inde du nord.

Le pays des Maharadjahs a laissé quelques traces photographiques dont je vais vous faire profiter:

D'abord quelques images des habitants:

image

La vache

image

Priorité de droite !

image

Ont-ils mis leur disque?

image

Quelque part entre Jaipur, la ville bleue

image

dont la Maharané (une bien belle rencontre en 1999) a écrit un livre qui m'a fait rêver et Udaipur, une de mes villes favorites, quand le lac n'est pas à sec,

image

nous sommes à Bundi, loin des chemins touristiques, on y trouve une forteresse: le Garth Palace.

image

D'accord, au Radjastan, ce n'est pas original. Ce qui l'est plus, c'est que là-haut, à côté d'un charmant petit jardin suspendu, derrière des grilles dont la clé consiste en un billet de 5 dollars, il est une salle dont les murs racontent les histoires des Maharadjahs locaux.

image

image

Des images au hasard:

image

image

image

image

image

image

Voilà pour Bundi, il est clair qu'une visite sera bien plus instructive que ces quelques appats.

Entre Udaipur et Jodhpur,

image

il y a Ranakpur et le plus extraordinaire temple jaïn de toute l'Inde, vous savez les Jaïns, ceux qui marchent en époussetant devant eux de peur d'écraser des fourmis... Nonobstant, ils ont construit de splendides temples dont celui-ci: le temple d'Adinath. 1500 m2 et 33 mètres de haut, tout en marbre blanc.

image

image

image

image

image

image

Fini pour cette fois. Si ces quelques témoignages vous ont intéressés, je vous parlerai la fois prochaine d'autres lieux merveilleux de ce chatoyant Radjastan.

A bientôt pour de nouvelles aventures!

16 commentaires
3)
Ellipse
, le 28.12.2011 à 10:30
[modifier]

Cela me rappelle un voyage, merveilleux et éprouvant, dans cette partie du monde.

Merci.

4)
Caplan
, le 28.12.2011 à 10:52
[modifier]

Jolies photos. Jolis palais (pour qui aime le style tarabiscoté…).

Mais je ne comprends pas que ces gens pleins de sensibilité, de “sagesse” et de goût continuent d’assassiner leurs filles. Ils ont même modernisé la technique: ils sont passés de la simple noyade des bébés à l’échographie sélective. Tout ça à cause d’une organisation sociale cruelle et dogmatique!

Franchement, ça me révolte et je dois me cramponner pour rester poli…

5)
Saluki
, le 28.12.2011 à 11:14
[modifier]

La lecture du commentaire de Caplan refroidit, et à juste raison, l’enthousiasme…

Pour ma part, je voulais rester plus trivial : le chiffre 5 est un sésame quasi universel. Ici c’est 5$, il me souvient que lors de ma visite à Timgad, le 5 s’accolait à € ;°)

6)
guru
, le 28.12.2011 à 11:38
[modifier]

Oh cher Caplan, combien je suis d’accord avec toi.

La visite de certains palais, par exemple le Palais des Vents à Jaipur est édifiante à cet égard (là où les femmes pouvaient voir sans être vues). Les Hindous ont repris quelques “spécialités” des musulmans et les ont améliorées. Certe, le mépris des femmes disparaît peu à peu, mais difficilement. C’est une des raisons pour laquelle, l’histoire de la Maharané de Jaipur est tellement intéressante.

Mais si on n’est moralement pas d’accord avec certaines choses, cela ne doit pas nous empêcher de voyager. J’étais il y a quelques années en Birmanie, j’y ai rencontré des gens adorables sous le joug d’un régime exécrable sponsorisé par une compagnie française (Total), mais je ne regrette pas ce voyage, ni aucun autre d’ailleurs…

7)
Caplan
, le 28.12.2011 à 13:43
[modifier]

Mais si on n’est moralement pas d’accord avec certaines choses, cela ne doit pas nous empêcher de voyager.

Oui, mais alors pour militer pour que ça change. Quand tu nous parles des “Jaïns, ceux qui marchent en époussetant devant eux de peur d’écraser des fourmis…”, on aurait tendance à croire que ces gens sont doux, alors que leur société est en réalité d’une violence qui ne serait jamais admise chez nous.

Le pire, pour moi, c’est qu’il y a des gens qui idéalisent la “sagesse” indienne en ayant l’air de dire que nous ne connaissons rien à la spiritualité et tous ces trucs-là. Personnellement, je n’ai aucune envie d’aller rencontrer des gens qui ont peur d’écraser des fourmis et qui n’hésitent pas à assassiner leurs filles.

Cela dit sans aucune animosité personnelle à ton égard, mon cher Guru.

9)
Modane
, le 28.12.2011 à 17:37
[modifier]

Difficile de commenter, maintenant… Mais quelle lumière! Et quelle architecture! Merci Guru! Je cours m’acheter un turban et un éléphant!

10)
ToTheEnd
, le 28.12.2011 à 18:34
[modifier]

Idem pour moi, je n’oublierai jamais le collègue fou d’Inde qui me racontait comment il aimait ce pays avec les gens, les coutumes, le respect et tout le tralalalala… Après, il enchaîne en rajoutant encore une couche sur sa famille d’accueil qui était extraordinaire et super serviable. Enfin, alors que j’aborde le sujet des enfants estropiés, il me dit qu’il n’oubliera jamais les cris de la petite fille (ou garçon) de sa famille d’accueil alors qu’elle se faisait couper le bras dans la pièce d’à côté par son propre père…

Ce qui m’a le plus choqué dans son histoire, c’est qu’il ne parle de ça qu’à la fin de son laïus parce que je l’ai interpellé sur cet aspect. Ce qui m’a anéanti, c’est qu’il retourne dans cette famille. Ce qui m’a interloqué, c’est que ce type à plus de 40 ans, plaque tout ici pour allez tenter une nouvelle vie là bas (je rassure tout le monde, ça n’a pas marché et il est revenu).

Bref, j’imagine que ce genre de thème, c’est un peu comme les gens qui vouent une certaine admiration pour des Céline, Speer, Le Corbusier, Jobs, etc. Il y a un côté mystique dans tout ça qui m’échappe totalement. Autant j’aime certaines œuvres, autant je pense qu’on aurait pu fusiller l’auteur…

Ceci dit, dans le cas de l’Inde, aucune image ou récit de ce pays ne pourra jamais éveiller une once d’intérêt tant ma défiance envers ce pays et son peuple est grande.

11)
guru
, le 28.12.2011 à 19:06
[modifier]

Mes “fourmis” étaient tout à fait anecdotiques mais je ne suis pas sûr que le jainisme puisse être confondu avec l’hindouisme classique. Leur non-violence est supposée être absolue, elle exclu donc la violence vis à vis des femmes que l’on rencontre dans certaines familles hindoues. Leur architecture est souvent somptueuse et elle me fait penser à l’art nouveau dans lequel je baigne à Bruxelles.

Ceci dit, j’ai été très mal à l’aise à certains moments en Inde mais aussi, bien sûr, dans bien d’autres pays. D’autant que je suis, depuis toujours, un féministe.

A Guillôme, très bien tes photos, ça me rappelle bien des choses.

A TTE, rien de mystique dans mes voyages, mais ce n’est pas parce que je n’adhère pas, que je dois méconnaître. Ce qui existe, existe et ça m’intéresse.

12)
Inconnu
, le 29.12.2011 à 06:35
[modifier]

Le tourisme c’est peut-être comme se balader sur le net, on est toujours le “cochon d’Inde” de “ismes”ou de “istes” partirculiers, dont les notres.

TTE , le bras coupé, c’était pour crée une “misère”, ou acte d’auto-chirurgie suite à une maladie ou accident ?

13)
zit
, le 30.12.2011 à 22:19
[modifier]

Spectaculaire, mais un poil chargé, non ? Le Gothique Flamboyant fait presque stalinien, à côté !

z (ahhh, le panthéon hindou, le petit véhicule… je répêêêêêêêêêêête, le Kama–Sutra…)

14)
Sylvain78
, le 02.01.2012 à 08:42
[modifier]

Ah ouais superbe…une région du monde que je n’ai pas encore fait.Mais tu viens de me de donner envie. Bonne pérégrinations

15)
Blues
, le 03.01.2012 à 15:44
[modifier]

Super les images, grand merci, je suis fan du Rajasthan mais aussi du reste du pays.

C’est vrai que dans ce grand pays que je connais assez bien et que j’adore, les contrastes et les contradictions sont nombreuses (en ce qui concerne les femmes aussi), dus aux traditions, aux mœurs, aux castes, etc… Mais je trouve que malgré tout ce qui est critiquable, ce pays mastodonte prouve qu’il progresse rapidement vers d’autres habitudes ou traditions qui bientôt seront plus proches des nôtres.

Je ne veux pas entrer en polémique sur ce sujet, mais j’ai une grande confiance en l’adaptation de l’Inde.

Comparé à d’autres pays … et en ce qui concernant la femme et malgré tout ce qui a été dit dans les comm. précédents :

– l’inde est un pays démocratique et ce n’est pas rien

– depuis 1940, les femmes ont acquit les mêmes droits que les hommes (même si dans la réalité c’est mal appliqué)

– la présidente actuelle de l’inde est une femme et ce n’est pas le première fois qu’une femme accède soit au poste de présidente ou de premier ministre

– les femmes hindoues n’ont pas l’obligation de se couvrir

– depuis les années 80-90 les citadines occupent des postes importants et ont un savoir-faire reconnu au même titre que les hommes dans le domaine de l’informatique et des hautes-technologies

Un article intéressant – plus pointu au sujet de la femme en inde à lire ici

Je me pose la question : si dans notre petite Suisse (ou d’autres pays aux mœurs soit-disant évolués) même aujourd’hui, si on allait se balader dans un trou perdu = à la montagne ou dans certains cantons primitifs … si on ne serait pas déçus par la condition féminine ?

Bonne année 2012 à toutes zé tous de BLUES !! ah oui, puisque c’est à nouveau l’occaz je vous remets le lien de notre p’tit trip dans ce pays magique

16)
ToTheEnd
, le 05.01.2012 à 01:25
[modifier]

Blues, déjà quand tu avais parlé de Cuba en disant “Perso ça ne me dérangerais aucunement de vivre sous de type de régime”, j’avais du me retenir de t’offrir un simple billet aller pour que tu te fasses une opinion un peu plus réaliste que l’image de carte postale décrite par François.

Mais là, dire qu’en suisse ou dans un autre pays occidental on pourrait être déçu de la condition féminine vis à vis de l’Inde, c’est vraiment risible et faire une liste à la gloire des belles réformes commencées ou adoptées en Inde tient plus à un exercice de rhétorique qu’à du pragmatisme.

En d’autres mots, comparer les droits de la femme en Inde avec des trous perdus en occident, c’est aussi pertinent que de déclarer Mars comme une planète aussi habitable que la Terre.