Profitez des offres Memoirevive.ch!
Toi aussi, giffe comme un grand fou !

Je kiffe le gif...

Non, je n'aime pas prendre des gifles, ni encore moins en donner, j'adore m'amuser à produire ces petites animations qui agrémentent mes chroniques, les gif animés (notez que je prononce ça à la française [gif], et pas [dzif] à l'anglaise).

Les principaux avantages de ce format sont :

  1. sa lecture simple dans n'importe quel navigateur ouaibe, sans aucune sur–couche ou plug–in plantogène (suivez mon regard).
  2. le poids plume des animations générées ainsi (pour peu que l'on minimise le nombre d'images).
  3. la simplicité de mise en œuvre grâce au formidable Graphic Converter. (vous savez, le « couteau Suisse de la photo numérique » ;o).
  4. C'est un format qui est de plus dans le domaine public et que l'on peut donc utiliser librement.

Allez, Giffons donc ensemble !

Bon, c'est simple, mais Graphic Converter n'est pas vraiment un logiciel « à la Apple », dépouillé au plus haut point, aseptisé (bon et alors là aussi, je prononce asseptisé, et pas azeptisé, comme carrousel...) comme une serre à fraises espagnole...

Non, Graphic Converter fait dans le touffu, le velu, le soyeux (comme une mygale, j'ai appris très récemment que ces charmantes petites bestioles n'étaient pas poilues, mais que ce je prenais pour de vulgaires poils étaient des soies, ce qui change tout, ou bieeeen ?).

Donc, aujourd'hui, un petit pas à pas en vue de fabriquer un gif animé :

image

Pour commencer, sélectionner les images que l'on souhaite, et leur faire subir un traitement amaigrissant (pour qu'elles s'affichent en pleine page sur cuk –et nulle part ailleurs–), 400 pixels de large maximum.

image

Dès l'ouverture de Graphic Converter, sélectionner « réaliser une conversion en série d'images... »

Ou bien, 

image

Menu Fichier > Convertir et modifier...

image

Ici, on rentre dans la logique un peu particulière de Mr Lemke (le développeur de Graphic Converter) : le 1/ Appliquer le traitement se réfère au 2/ éditer le traitement...

image

Permettant de sauter la première étape sus–mentionnée, puisqu'on peut le faire ici aussi (si vous l'avez déjà fait, vous pouvez donc sauter les étapes 1/ et 2/)...

image

Revenons à la fenêtre précédente dans laquelle 3/ Prêt pour internet va débarrasser le fichier de tout un tas de trucs qui lui font prendre des kilos superflus 4/ étant le format de destination, (donc le gif, pour ceux qui ne suivent pas, là près du radiateur) et 5, les options de réglage dudit format :

image

Assez nombreuses...

  1. Pour une animation, c'est 89a
  2. là, j'avoue naviguer au pif
  3. l'option ne se discute pas !
  4. Oui, chaque image pèsera moins lourd
  5. un petit bug de traduction, mais j'imagine que le mot manquant est « légers »
  6. Bin oui, c'est un film que l'on souhaite faire, et c'est là que l'on choisit la vitesse, 0,250 s correspondant à 4 images par seconde (nombre jugé suffisant au minimum par Tex Avery, une référence pour moi dans le domaine...)
  7. Boucler permet de friser les poils du logiciel (heuuu, non, en fait, je crois que ça permet d'avoir une animation qui tourne en boucle, en continu, passant de la dernière image à la première ;o).
  8. Optimiser, bah, ça peut pas faire de mal !

image

Dans la touffeur de Graphic Converter... Il faut sélectionner les images à gauche, la flèche au milieu permet d'avoir à droite la même fenêtre qu'à gauche, mais il vaut mieux créer un nouveau dossier pour y mettre le gif sinon on aura une boîte de dialogue d'avertissement en rapport avec des histoires de nom de fichier... Et donc, on clique sur Exécuter quand on est prêt, ça va assez vite...

Une fois que ça a mouliné, le fichier dûment enregistré à l'emplacement approprié (ou idoine, c'est selon), peut s'ouvrir devant nos yeux ébahis, lire cette extraordinaire production d'images exclusives :

image

« Le rivetage » (ouais, chez cuk, on ne regarde pas à la dépense, le grandiose des coproductions franco–suisses !).

Préférez la fonction « ouvrir avec > Graphic Converter » du Finder, le double–clic l'ouvrant par défaut dans le décevant Aperçu, incapable de lire l'animation...

Notez au passage le poids du fichier issu de 15 .jpg de 7,1 Mo de moyenne produits par un D 300s : 860 Ko, eficace la cure d'amaigrissement (j'aimerais bien pouvoir en faire autant !).

Ensuite, après avoir rejoué un certain nombre de fois la chose et s'être gargarisé de son génie créatif, on peut, repu, aller :

image

Dans le menu Fenêtre> Afficher la palette d'animation GIF...

image

Qui ressemble à ça.

Permettant de changer l'ordre des images par glisser–déposer, d'en supprimer des redondantes, voire de changer la vitesse.

Attention, au moment de changer la vitesse, une boîte de dialogue vous prévient du risque inéluctable, si vous cliquez sur oui, d'une modification totale et définitive du fichier source, autant donc faire un +⇧+S avant.

image

Voilà le résultat à 0,100 s, soit 10 images / seconde, beaucoup plus fluide, on dirait presque de la video au ralenti, le poids du fichier restant identique.

Récapitulons :

image

Un petit résumé de l'ordre des opérations dans la fenêtre que vous connaissez déjà par cœur (bien que l'ordre de la plupart des tâches soit sans conséquence, hormis la dernière : Exécuter). Clair, non ? ;o)

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui, j'espère vous avoir donné envie d'expérimenter ce plaisir simple, qui, accompagné de la fonction intervallomètre ne nos petits boîtiers est un vrai jeu d'enfant. Et si vous n'avez pas cette fonction dans votre appareil, il est possible  que vous vous soyez trompé de marque de trouver un palliatif à un prix raisonnable.

Allez, je ne résiste pas à un petit dernier, pour la route :

image

La charmante et néanmoins talentueuse (oui, je sais, je me répêêêêêêêêête)Nina Attal  (regarder l'onglet « video » ici dans une version hyper dépouillée puisque normalement, elle a quand même un bassiste, et que c'est un autre clavier qui joue d'habitude, et que quand c'est une grosse date, on a aussi une vraie section cuivres et vents qui envoie du lourd), à la Maroquinerie la semaine dernière (si elle passe dans votre coin, ne la ratez pas, elle et son groupe valent le détour !).

Merci de m'avoir suivi jusqu'ici.

 

 


18 commentaires
1)
djtrance
, le 14.12.2011 à 08:38
[modifier]

Ahah, le GIF… Terrible! A l’époque du web 0.1 (en 95, c’était un peu ça :P), je réalisais également des gifs à tire-larigot… Flash n’existait pas encore!

Merci zit pour ce fabuleux retour en arrière (en même temps, faire un retour en avant…), que de bons souvenirs, ce GIF!

2)
Modane
, le 14.12.2011 à 08:38
[modifier]

Sympa, le tuto! Enfin une méthode sûre! Merci Zit! Et j’adore ton traitement de la Psychedelic Nina!

4)
guru
, le 14.12.2011 à 09:04
[modifier]

Eh oui, j’aime bien les giffes animés.

En voici un que je fis en 1996 pour le site de la télévision belge dont j’étais le créateur:

C’était le bon temps!

6)
monmac
, le 14.12.2011 à 10:14
[modifier]

Ah ouais, ze giffe, que de bons souvenirs quand il fallait faire une anime de max 50 kb avec 10 ou 15 images… A l’époque des modems et du système 9.

J’utilisais GIFBuilder gratuit et développé par un français. Puis ce fut Adobe ImageReady qui est maintenant intégré à Photoshop.

Et les GIF animés sont encore parfois bien utiles, là où Flash est trop complexe et les nouvelles applications qui font de l’HTML5 pas encore maîtrisées.

Quant à Graphic Converter, j’ai essayé quelques fois mais pas passé la barrière de l’ergonomie. Sauf pour faire des favicons.

7)
rolando
, le 14.12.2011 à 12:05
[modifier]

Bien intéressant et bien utile.

Seule remarque juste pour pinailler avec le sourire. J’écrirais ‘Toi aussi, giffe comme un grand fou !’. Le verbe ‘giffer’, même s’il est inventé, doit suivre la règle des verbes en -er qui ne prennent pas la marque du pluriel à la 2e personne du singulier de l’impératif.

8)
cerock
, le 14.12.2011 à 13:49
[modifier]

Après les historiens de l’art, v’la que zit nous invente les historiens du web ;) Ca me rappelle ma jeunesse lol (je me pensais pas devoir dire cela si vite)

Mis a part ça, le gros problème du gif, outre la qualité plus que douteuse… sa licence (d’ailleurs ou en est cette dernière, depuis le temps que je ne suis plus cela)

A part cela, je dois aussi avouer que Zit est une des rare personne qui utilise cette technologie de manière utile. Toujours très utile (je m’était fait la réflexion a l’époque de son article sur les filtres polarisants)

9)
Caplan
, le 14.12.2011 à 15:00
[modifier]

A part cela, je dois aussi avouer que Zit est une des rare personne qui utilise cette technologie de manière utile.

Oh, oui! D’ailleurs Zit est de loin celui qui a le plus bel avatar sur le forum cuk:

13)
zit
, le 15.12.2011 à 00:10
[modifier]

djtrance, ravi de t’avoir procuré cette madeleine, j’avoue que je ne pensais pas raviver autant de souvenirs émus pour un truc simple, sans une ligne de programmation, et avec des choix assez dépouillés, que j’utilise encore fréquemment ici–même.

Modane, la méthode sûre, c’est quand même du tâtonnement ;o), ça ne fonctionne pas à tous les coups !

Quand à Nina, c’est quand même du vite fait, mais je crois avoir trouvé une piste qui m’est sympathique…

grandegigue, ah, oui, un contrepêt, ça me fait penser à ceux qui ornent le site des Lefdup :

…en moins sobre… ;o)

guru, magnifique ! encore une madeleine !

luc, c’est splendide, mais le code source semble indique un autre type de fichiers :

ah–mac, bin décidément, oui, j’aime bien aussi le challenge du poids plume ! Quand à Graphic Converter, je le fréquente depuis le système 8 et pour certaines fonctions, il reste imbattable, quoique effectivement un peu… dense

rolando, arghhhh ! je me couvre le front de cendres, et je cours corriger cette abomination !

cerock, faidrait pas exagérer, pour moi, c’est encore une technique vivante ! Pour la qualité, l’idée, c’est que comme on fait une palette adaptative de ses images, il faut que les images aient le moins de couleurs possible au départ, du coup, elles perdent beaucoup moins.

Pour ce qui concerne la licence, selon wikipedia, ça a l’air clair : depuis 2006, « Le format GIF est dorénavant dans le domaine public, il est ainsi possible de l’utiliser librement. ».

Oui, parfois utile, mais aussi, souvent, futile ;o).

Merci Caplan pour cet encouragement, je me souviens avoir passé un bon moment à dégraisser de l’octet pour arriver à ce poids de 12 Ko !

Kimixoo, fabuleux, ton lien ! La quintessence du Gif ! Je sens que je vais passer un moment à regarder ça…

fap76, content que tu aies trouvé cela utile.

z (qui a écrit ces commentaires en écoutant la petite Nina ici –le solo de guitare qui démarre à 4 30 n’est pas dégueu–, je répêêêêêêêêêête : ou , ou encore , en Suisse –pas facile de trouver des videos potables avec un son pas trop craignos…)

PS : toutes mes excuses à mes camarades rédacteurs de ne pas commenter ces derniers temps, mais j’avoue être un poil dépassé par les événements, en ce moment. Je n’ai pas la capacité d’un Martin Eden aux journées de 19 heures, il me faut au moins six heures de sommeil, et au moins deux heures pour émerger, au réveil :o). Mais mes occupations sont passionnantes, je vous en parlerais bientôt…

PS2 : Heuu, François, qui gardes–tu bien au chaud ??? ;o)

PS3 : purée ! François, tu (cuk) vient de passer la barre des 5000 articles ! Champagne ! Et c’est Modane l’heureux gagnant, je suis sûr qu’il a fait exprès !

16)
Le Corbeau
, le 16.12.2011 à 08:26
[modifier]

Arrghhh,
Après avoir du lutter pendant des années contre cette ²$%@ de gif animé, j’ai du abandonner la partie devant pire, son successeur devenu lourdingue avec le temps.

Le problème, ce n’est pas la technologie, mais ce qu’on en fait. Or, à l’époque, on en collait de partout et n’importe comment, masquant l’info dans une vitrine de noël surchargée. Je pense que cela a été un des motifs de son rejet, comme on rejette maintenant son successeur. Quand je dois attendre trois plombes qu’un “magnifique” site en flash se charge, je zappe .

Quand à Graphic, que j’utilise depuis la version 2, il n’est pas plus compliqué que photoshop élément (que j’utilise aussi) et bien plus rapide car plus léger: l’idéal pour les retouches simples et les changements de format. Il remplace aussi un iphoto psychorigide en respectant mes dossiers de classement sans que j’ai à trafiquer les préférences (ah le gestionnaire d’image).
Et en plus il est en 64bit et natif…

17)
zit
, le 18.12.2011 à 07:53
[modifier]

Modane et François, la bouteille est au frais… je ne livre pas !

Le Corbeau, je suis bien d’accord, trop, c’est trop (d’ailleurs, on ne voit plus trop de ces charmantes petites étoiles –en javascript ?– qui suivaient le pointeur de la souris sur certains sites ;o).

Pour ce qui est de Graphic Converter que j’utilise depuis la 3.2 ou quelque chose comme ça, je ne dénigre pas, bien au contraire, mais je préviens le lecteur utilisateur assidu d’iPhoto d’un léger risque de surprise à la première utilisation, un accident est si vite arrivé…

z (indigestion de menus, je répêêêêêêêêête : surdose d’options)