Profitez des offres Memoirevive.ch!
Spotify en Suisse? Génial, que je pensais mais quelle déception!

Zit, tu me pardonnes, j'arrive à 22 heures, donc je ne te marche pas trop dessus.

Ce matin, je reçois un mail de Spotify qui me permet enfin de prendre un abonnement pour ce service musical semble-t-il génial puisqu'il est sorti aujourd'hui en Suisse.

Enfin!

J'exulte, et cours m'inscrire.

Mais que vois-je?

Il faut désormais un compte FaceBook pour s'inscrire à Spotify! Il n'y a pas d'autre alternative.

Incroyable.

Je hais FaceBook pour différentes raisons.

Jamais je ne m'y inscrirai, et je constate avec un certain bonheur que nous sommes un certain nombre de résistants à cette machine qui ne respecte rien.

Donc je ne m'inscrirai pas à Spotify puisque ces gens sont assez stupides pour nous imposer d'ouvrir un compte sur ce réseau qu'on dit social.

Bien heureusement, ça chie sur le forum de Spotify! Des centaines d'utilisateurs potentiels crient leur déception ou leur mépris envers le site musical d'avoir imposé tout dernièrement le passage par FaceBook.

Cela suffira-t-il à faire revenir ces gens en arrière?

Pas sûr.

Et même si c'était le cas, j'ai perdu toute confiance en eux.

Tout cela est bien embêtant puisque l'alternative à Spotify en Suisse, SoundShack s'arrête fin décembre.

Spotify = Stupidify?

54 commentaires
1)
Filou
, le 16.11.2011 à 22:14
[modifier]

Tout à fait d’accord. Je pensais enfni un truc intelligent pour la musique, mais passer par FaceBook, Janmais!

2)
Jerricho
, le 16.11.2011 à 22:19
[modifier]

Pour info, il y a Qobuz qui est disponible en Suisse et qui est excellent, sans compte FB et avec en plus la diffusion en haute qualité.

3)
TimNado
, le 16.11.2011 à 22:32
[modifier]

Pour moi aussi, pas de FaceBook. Alors tant pis…

4)
DonaldDuck
, le 16.11.2011 à 23:01
[modifier]

J’ai un compte Facebook, mais par principe et sécurité, je ne lie aucun site avec un autre. Chacun vit sa vie de son côté: Flickr, Facebook, last.fm, etc. Et c’est ainsi que devrait fonctionner le web.

Spotify ne passera donc pas par moi non plus.

5)
FT'e
, le 17.11.2011 à 02:27
[modifier]

J’ai du mal, beaucoup de mal, à comprendre ces réactions extrêmes par rapport à Facebook, ou d’autres sites de ce type ou d’un autre type.

Nos fournisseurs de connectivité internet ont des logs complets de nos connections. Les proxies que nous utilisions pouvaient archiver la totalité des packets transmis. Google garde des traces de toutes les recherches que nous effectuons. Les autres moteurs de recherche évidemment aussi. Je n’entends pas grand monde s’en plaindre et boycotter les fournisseurs internet ou Google.

Nos opérateurs téléphoniques mobiles savent à tout moment où nous sommes, et à qui nous téléphonons, combien de fois, combien de temps. Je n’entends pas grand monde s’en plaindre et boycotter les opérateurs téléphoniques mobiles.

Nos banques savent combien nous gagnons, nos cartes de crédit combien nous dépensons et pour quoi. Je n’entends pas grand monde s’en plaindre et tout payer en liquide et planquer son argent dans son matelas et demander à être payé en liquide par son employeur.

La carte coop ? La carte migros ? Carrefour ?

Mais Facebook, là oui, ça gueule de tous les côtés.

http://communicationsetinternet.wordpress.com/2011/11/03/la-mauvaise-reputation/

FUD. Fear, uncertainty and doubt.

Pourtant il n’a jamais été prouvé que Facebook ait utilisé les données personnelles pour autre chose que le fonctionnement strict de Facebook (pub incluse, tout comme Google). Revente des médias et contenus confiés à Facebook ? Jamais. Revente des listes de membres ? Jamais.

De plus Facebook est un outil extraordinaire. Imaginez vos enfants dans 30 ans consulter votre timeline pour découvrir ce que vous faisiez à leur âge. Imaginez vos petits enfants. J’adorerais consulter le profile de mes grands-parents.

Imaginez la masse d’informations pour les généalogistes du siècle prochain. Imaginez la masse d’informations pour les historiens du siècle d’après.

Dans 10 ans nous auront peur d’autre chose et personne ne pensera plus aux dangers de Facebook, comme plus personne ne pense plus aux dangers de la télévision. Enfin si, penser, un peu, raisonnablement. Pas ces réactions disproportionnées.

6)
Inconnu
, le 17.11.2011 à 05:41
[modifier]

@ Fabrice

Mais si, il a des gens, et pas forcement ” rétrogrades ” qui ont resistés tant que ce peut à la téléphonie mobile à outrance, au reseaux dit “sociaux” qui ne sont que les dégarégateurs des vrais liens sociaux ( et, ce dès MSN ), bref, à ce délire ambiant. Et même auc “cartes” en tout genre. Dans trente ans ? Hum, déja les profils d’il y a quelques années sur d’autre supports, il ne reste que le “poison” des netboots Et dans le “mal à comprendre”, je comprendrais jamais comment on peut se transformer en véritable VRP pour Facebook et autres, à moins d’être payé pour.

7)
huguesh
, le 17.11.2011 à 07:11
[modifier]

François, il y a aussi Simfy qui est disponible en Suisse. Interface assez similaire à Soundshack mais avec + de possibilité. Applis iPhone et iPad un peu poussive mais disponible. La grande majorité des artistes et labels suisses sont présents—> http://www.simfy.ch

8)
heinz
, le 17.11.2011 à 07:26
[modifier]

C’est vrai, quel salauds d’offrir un accès illimité à 13 millions de pistes pour 12CHF… C’est vraiment si dramatique d’ouvrir un compte Facebook bidon pour l’occasion?

9)
ysengrain
, le 17.11.2011 à 07:26
[modifier]

Un peu de math modernes !!

If Spotify =>Facebook & Spotify = Stupidify

Then Facebook = Stupidify.

Rappelez vous c’est une implication injective !!

Je me disais aussi …

10)
doew
, le 17.11.2011 à 08:42
[modifier]

Je suis également assez déçu par cette décision. J’ai un compte Facebook, ce qui est quand même bien pratique dans certains contextes. Mais je ne compte aucunement le lier à un service tel que Spotify. Ils se passeront donc de moi!

11)
Stilgar
, le 17.11.2011 à 08:43
[modifier]

Je fais parti des résistants qui rejette les réseaux sociaux à la Facebook – Twiter. Leurs URL sont bannis du firewall de la maison !

12)
Mido
, le 17.11.2011 à 08:44
[modifier]

Comme cela a été dit par Jericho, il y a Qobuz dont tout le catalogue est disponible en Lossless et qui propose depuis peu trois offres d’abonnement en streaming. J’étais sur Spotify avec l’offre Unlimited à 4,99 euros par mois. Je suis passé sur Qobuz avec l’offre Basic à 7 euros par mois et la qualité est bien meilleure.

13)
Zallag
, le 17.11.2011 à 08:49
[modifier]

Cette agitation anti-facebookienne me semble un poil excessive. François, la création d’un compte FB totalement et absolument vide — à part le minimum requis pour accéder à Spotify — ne serait-elle pas une manière de faire qui serait acceptable ?

14)
Edgar
, le 17.11.2011 à 08:51
[modifier]

@heinz Tout a fait. Ouvrir un compte Facebook et ne rien y mettre permet à la fois l’accès à Spotify (ou autre) et de garder la main mise sur sa vie privée.

Je ne vois vraiment pas où est le problème.

-Edgar

15)
Olivier
, le 17.11.2011 à 09:13
[modifier]

En France, Spotify a disparu de mon Mac depuis un an, depuis qu’ils ont limité les comptes à un nombre d’heures d’écoute mensuelle, je ne rappelle même plus combien. Chez nous, peu de mes amis sont prêts à payer au-delà de leur abonnement à l’internet mensuel. Même la somme de 10 € par mois. Je l’utilisais parce que je trouvais ça amusant. Mais leur restriction ne m’amuse pas. Dehors et retour à mes CD de meilleure qualité sur ma chaîne haute-fidélité…

16)
laurange
, le 17.11.2011 à 09:14
[modifier]

Facebook n’est qu’un nouvel outil, il faut apprendre à s’en servir. On est “social” sur FB que si on en a envie.

Comme le souligne Fabrice, à moins de faire d’énormes efforts, Google, le FAI et notre banque peuvent tout connaître de notre vie sans qu’on le veuille. Au moins sur FB, ce qu’on partage est volontaire.

Je n’ai pas encore franchi le pas Spotify, je n’écoute pas tant de musique que ça, je consomme beaucoup de podcast par contre.

17)
François Cuneo
, le 17.11.2011 à 10:10
[modifier]

Allez, vous pouvez dire tout ce que vous voulez sur Facebook et les comptes vides, et tout le reste, je ne vais pas sur cette merde dont j’ai été une victime non consentante au niveau familial.

C’est tout.

Et nous sommes assez nombreux je crois, et c’est heureux, à être dans cet état d’esprit.

En plus, je vais vous dire, pour moi, c’est un acte de résistance, je vais même jusqu’à dire que j’en suis fier.

19)
Alexandre
, le 17.11.2011 à 10:36
[modifier]

Facebook est ce qu’on en fait. à vous de choisir ce que vous mettez ou pas dessus.

acte de résistance?

20)
FT'e
, le 17.11.2011 à 13:48
[modifier]

Je n’ai accusé personne d’être rétrograde que je saches. Si quelqu’un s’est senti attaqué, ce n’est ni de mon propos ni de mon intention. Cherchez une raison interne plutôt.

Quant à facebook me rémunérant pour faire le VRP, hélas, ce n’est pas le cas. Mais si une porte s’ouvrait pour bosser pour facebook sans pour autant quitter ma Suisse aimée, j’y réfléchirais avec beaucoup d’intérêt.

J’ajouterai que fort récemment des journalistes ont découvert et révélé que l’Allemagne avait acheté un logiciel espion faisant usage de techniques de pistage et de catalogage illégales en Allemagne, et que ce même logiciel avait été acheté par la Suisse également. Intéressant, n’est-ce pas?

Je me souviens il y a 20 ans, mes parents qui me mettaient en garde contre internet, véritable repaire de malfrats et pédophiles prédateurs. Ils utilisent aussi internet aujourd’hui, sans trop de crainte des gérontophiles prédateurs sévissant sur le net. Je garderai pour moi ce que je pensais de leurs mises en garde à l’époque, j’étais adolescent il faut dire. Ce n’est pas un âge propice aux pensées modérées.

On peut se faire harceler dans la cour de récré. Ça m’est arrivé, jusqu’à ce que je jette l’importun dans un buisson épineux tant il m’avait poussé à bout. J’étais (je le suis toujours) petit et chétif, mais je pratiquais déjà un art martial. On peut se faire harceler par téléphone ou sur la place de travail. Et on peut se faire harceler sur facebook. Ce n’est en rien différent. Les risques et dérives d’aujourd’hui sont essentiellement les mêmes qu’il y a 30 ans. Juste un peu plus faciles à mettre en oeuvre, et un peu plus difficile à contrer. Avant le téléphone, il y avait la lettre anonyme. Avant facebook, il y avait les échanges de sms et mms. D’un autre côté, un harcèlement via facebook est plus aisé à démontrer que des sms circulants sous le manteau.

Mes parents ne m’ont jamais interdit de téléphoner ou emailer à mes copains, je n’interdirai pas à mes filles de facebooker leurs copines.

Fear, uncertainty and doubt.

C’est humain. Et finalement, les réactions excessives aussi sont humaines.

21)
Le_bibounet
, le 17.11.2011 à 15:03
[modifier]

Le rachat de spotify par Facebook est une chose, mais sérieux, personne (j’ai bien dit PERSONNE) ne veut que ses “amis” Facebook sachent ce qu’il écoute à longueur de journée (il y a un mode écoute privée… Yahou!! :( )

Sérieux, créez un compte fantôme et appelez-le ihatespotify@facebook.com ou autre, inscrivez-vous et clôturez le compte FB droit derrière, ni vu ni connu… Je sais pas si ça marche, mais c’est pas mal de tenter le coup!!

22)
pm
, le 17.11.2011 à 20:41
[modifier]

+1 François

soit moins 1 concernant Facebook et… tout ce qui s’y rattache ;-)))

D’ailleurs pour la musique :

– il n’y a que mes CD sur mon iPod, encodés en Lossless, parfois en AAC 320 kbit/s,

– cela oblige à choisir ses CD avec soin, chez un disquaire, mais comme pour un très bon livre, on l’écoute plusieurs fois le CD, du début à la fin…

– cela permet d’avoir un vrai son sur une vraie chaîne (ce que les gamins ne connaîtront bientôt plus)

– cela permet aussi d’avoir une sauvegarde de grande qualité… sans se prendre la tête ;-)))

ps1 : il n’y a pas une seule copie illicite sur mon iPod, juste parce que cela gâcherait mon plaisir…

ps2 : un point noir : mon Nad C350 est HS depuis un mois ;-((((((((((((

ps3 : pour le Nad, je pense que c’est juste le bouton marche/arrêt ;-)))))))))))))))))))))

Et merci à toi de pointer ces faux-génies qui voudraient faire croire qu’ils révolutionnent le monde.

23)
François Cuneo
, le 17.11.2011 à 22:23
[modifier]

@pm: :-)

@FT’E: bien sûr Francis, bien sûr.

Le monde est dur, même sans FaceBook.

Mais ça ne m’empêche pas de résister à un truc qui sent très mauvais. Ce Zuckerberg est quelqu’un dont je me méfie au plus haut point.

Peut-être que je suis comme tu le dis comme ceux qui refusaient l’arrivée du train dans leur région. C’est possible.

Ben voilà, chacun son combat: moi c’est refuser un truc dont il est impossible de s’en sortir même si on fait tout pour le quitter.

Alors bon. Spotify aurait été racheté par Facebook? Ben au moins ça aurait une explication plausible.

Parce que si ce n’est pas le cas, les gars de Spotify sont juste tombés la tête contre la baignoire pour prendre des décisions aussi débiles.

24)
Manu du Sud
, le 17.11.2011 à 22:26
[modifier]

Merci Fabrice de chasser un peu les fantômes. Le problème n’est pas Facebook mais ce qu’on en fait. Les paparazzi utilisent une arme horrible pour harceler les gens, ça s’appelle un appareil photo ! Qui est avec moi pour boycotter les appareils photo ?

25)
Sébastien Pennec
, le 17.11.2011 à 23:37
[modifier]

FT’e (commentaire 5 surtout) a très bien écrit ce que j’aurai pu écrire… Si on prend 10 minutes pour se pencher sur les réglages de sécurité, on peut avoir un compte Facebook sans craintes… mais ces 10 minutes, il faut les prendre. Sinon, les réglages par défaut sont effectivement un peu trop “tout public” à mon goût…

Dans nos vies connectées, il faut choisir les gens à qui on fait confiance. Mais il faut le faire en étant cohérent. Si on fait confiance à son opérateur téléphonique, à son fournisseur internet ou à son émetteur de carte de crédit, alors on ne risque rien face à Facebook pour autant, j’insiste, que l’on passe le temps nécessaire à comprendre et régler les paramètres de sécurité.

Cela dit, et pour revenir sur le sujet: obliger ses utilisateurs à avoir un compte Facebook pour s’inscrire à Spotify, c’est sans doute une grosse connerie… Mais les gars de Spotify ont peur pour leur peau: iTunes Match et l’Amazon Store sont pas loin et ces derniers ne feront pas de prisonniers…

27)
Inconnu
, le 18.11.2011 à 05:49
[modifier]

La confiance ?

C’est bien le bon mot. Comment avoir confiance dans un logique d’inversion totale des choses, du bon sens?

Cela devrait être L’INVERSE = On devrait ouvrir NOUS par les réglages et NON fermer.

C’est comme si quand vous achetez une casserole, on vous livre une passoire.

Mais il se trouvera toujours des morgueux ou des bisosunours ( au choix) pour dire = Mais il y a un kit pour boucher les trous, c’est une question de confiance!

Alors que la confiance, il semble que c’est un “contrat simple” = qaund on demande une casseraole, on nous livre une casserole! sans trou!

Et si on veut en faire une passoire, libre à nous de passer à l’atelier et de lui faire ses trous! o;)

Faut-il en rire , en pleurer ? Il n’y a même plus de raisons pour le dire.

Du moment que l’on prononce le mot magique de ” vie connectée” c’est totalement déconnecté de la logique et du bons sens élémentaire.

28)
Zallag
, le 18.11.2011 à 08:09
[modifier]

Mais quand même, j’ai l’impression qu’il ‘y a pas toujours de logique dans la plupart des arguments invoqués au sujet de cette chronique ici ou là, dans la façon de parler des FAI, des cartes de crédit, des opérateurs téléphoniques et autres organisations qui savent des choses sur nous, et quand on parle de Facebook.

Je m’explique.

Beaucoup de situations problématiques et critiquables causées par Facebook surviennent entre les utilisateurs eux-mêmes. Je pense aux photos ou commentaires utilisés par les recruteurs pour jauger la personnalité d’un candidat éventuel à un poste, aux harcèlements entre adolescents, aux risques de tomber sur un pédophile, à l’étalement des vies privées. Tout cela se passe entre utilisateurs.

Mais rien de tout cela (ou pas du tout au même niveau) ne survient entre des utilisateurs de cartes de crédit, de cartes de bonus cummulatifs lors d’achats, ni entre abonnés à tel ou tel opérateur de téléphonie.

Dans le cas de Facebook, les autres utilisateurs peuvent en savoir beaucoup sur quiconque, et détourner ou mésuser de ce qu’il y trouvent, mais cela n’arrive pas ailleurs.

On est par contre d’accord que les sites, eux, savent beaucoup de choses sur ceux qui les fréquentent, c’est cela dont il faut avant tout être conscient, chacun de nous ici le sait. Dans cette manière de voir les choses, tous les sites sont équivalents.

29)
Inconnu
, le 18.11.2011 à 08:53
[modifier]

Hi! Hi! Facebook et pas mal d’autre machins du genre c’est comme si pour lire une lettre on demandait d’adhérer au témoins de Jéhovah.

Je veut bien lire la lettre d’un ami, mais aucune obligation “entre nous” de prendre une “carte”.

Conçernant la carte, si c’est comme celle d’un resto, qui obligerait son invité à ingurgiter une ” fèce de bouc” avant de lui laisser lire le menu ? o;)

30)
Hervé
, le 18.11.2011 à 11:22
[modifier]

Je rejoins tout à fait François et d’autres : ma vie est à moi et je n’ai aucun besoin de l’étaler à la face du monde. Mes souvenirs, je les communique à ceux qui peuvent les apprécier et je n’ai nul besoin que mes arrières petits-enfants sachent ce que je faisais au jour le jour.

Mon réseau "social" il est autour de moi
31)
ysengrain
, le 18.11.2011 à 12:13
[modifier]

J’ai déjà dit ici ce que je pensais de FB. Je n’ai pas changé d’avis.

D’un autre point de vue, un aspect rencontré assez fréquemment de nos jours est la transaction à double fond: faites ceci et vous aurez cela.

Au plan personnel, ça me dérange. Je suis assez grand pour choisir.

Alors FB + Spotify ? que nenni, FB si je veux, Spotify si je veux sans «implication obligée»

32)
François Cuneo
, le 18.11.2011 à 14:11
[modifier]

Plusieurs tests ont été faits par des associations de consommateurs: les réglages pour rendre FB plus privé existent, mais sont très compliqués, comme si on voulait tout faire pour que les gens ne fassent pas la chose. J’abonde d’ailleurs dans le sens de Passant. Il n’y a qu’à tout fermer, on ouvrira si on a envie. Et là, vous verriez comment ce serait plus simple de le faire!

Chichille, je ne sais pas si seul Spotify est touché par ce retrait de 238 labels. Visiblement, ce qui ne plaît pas aux Majors, c’est le fait que les gens consomment moins de CD ou téléchargent moins qu’avant. Ben évidemment, ils paient des abonnements!

Cela dit, Qobuz propose le dernier de Coldplain, qui lui-même avait refusé de le passer sur Spotify. Donc le modèle de Qobuz qui propose également l’achat des albums en haute qualité Hi-Fi (sans pertes) convient peut-être mieux!

Sébastien, un émetteur de carte de crédit t’offre un service, il est clair, précis, tu sais très bien les risques que tu prends au niveau de la traçabilité de tes localisations via les retraits que tu fais.

Idem avec ton opérateur téléphonique. Tu sais qu’il sait où tu es, il ne va pas plus loin. Il ne transmets pas les renseignement à plein de gens qui sont aussi leurs clients.

Sur FB, rien n’est clair. Les buts de l’entreprise (à part faire du pognon) ne sont pas transparents. On fait tout par défaut pour que la vie privée n’en soit pas une.

Je ne sais pas ce que cherche cette firme. Mais je sens que ça pue.

33)
BoUmZiM
, le 18.11.2011 à 14:25
[modifier]

Comme cela a été signalé par huguesh, Simfy est disponible en Suisse depuis quelques mois et regroupe également plusieurs millions de titres.

Je l’utilise depuis 6 mois avec abonnement payant (CHF 14.50 / mois) et depuis, je n’ouvre iTunes que pour gérer mes podcasts. ;)

Très rarement, je n’ai pu trouver le morceau recherché. Sachant que j’écoute plutôt du classique. Bien sûr, les recherches très pointues (telle oeuvre interprétée par tel artiste à telle occasion) peuvent déboucher sur un échec. Mais cela m’a aussi permis de découvrir des versions que je ne connaissais pas.

Un défaut que je reproche à chacun de ces fournisseurs (je n’ai pas testé SoundShack) : ils n’utilisent pas les lecteurs “standards” d’Apple, ainsi, il faut passer par des solutions bricolées (Airfoil p. ex.) pour utiliser AirPlay. Et sur l’iPhone / iPad, impossible. C’est vraiment dommage à mes yeux.

Mais ceci mis à part, Simfy ++! :)

34)
lartus
, le 18.11.2011 à 16:13
[modifier]

Peut-être suis-je absolument inconscient ?

Personnellement je suis abonné premium Spotify satisfait depuis 1 an (je suis français), et si j’ai trouvé assez radicale leur décision de passer impérativement par Facebook, je reconnais avoir du mal à comprendre une telle polémique.

Certes Facebook possède une base de données dont la puissance serait redoutablement inquiétante si elle était utilisée à mauvais escient.

Cela étant, plusieurs points : – Toute l’économie numérique est fondée sur la confiance, libre à chacun d’accorder sa confiance à qui bon lui semble – On ne doit mettre sur Facebook que des informations que l’on accepte de rendre publiques – Il est plus prudent de contrôler son image sur internet et les réseaux sociaux plutôt que de laisser les autres la faire (si une photo de moi est taguée sur facebook, je préfère être au courant) – Facebook est un outil qui m’a permis : de trouver l’appartement dans lequel je vis depuis 2 ans, de trouver le groupe de musique dans lequel je joue depuis 9 mois, d’organiser/d’être invité à bon nombre d’événements, de recontacter des personnes que j’avais perdues de vue et qui sont à nouveau des amis (dans la vraie vie je veux dire) – Les réglages de confidentialité dans Facebook existent, et sont tout-à-fait abordables pour qui trouve que passer 5 ou 10 minutes à protéger correctement sa vie privée n’est pas une perte de temps – J’ai découvert de nombreux artistes grâce à la conjonction Spotify/Facebook (la publication automatique de ce qu’on écoute est bien entendu débrayable, et on peut dans Spotify déconnecter son compte Facebook, Facebook ne servant plus dès lors que d’OpenID) – Facebook est très “Génération Y” : une génération à la fois très confiante et très vigilante, semble-t-il ; sans doute plus candide que la génération précédente, mais peut-être moins encline à “se faire avoir”. Des bisounours en cotte de maille ?

Pour conclure, il faut certes être vigilant avec les réseaux sociaux, et plus que jamais avec Facebook, mais je pense qu’une utilisation raisonnable et raisonnée de l’outil n’est pas dommageable en soi.

35)
Mister A
, le 18.11.2011 à 16:20
[modifier]

Idem, pas tant pour facebook mais pour les infos que j’ai récolté sur le sujet. En gros un artiste qui a son album sur Spotify touche 0.80 euros pour 1000 écoutes/chanson…En gros c’est décider pour lui de filer sa musique gratos…Du coup j’ai regardé ailleurs, il est difficile de trouver un site qui est transparent sur le sujet mais pour la qualité audio je pense que Qobuz est un des meilleurs…

36)
François Cuneo
, le 18.11.2011 à 21:01
[modifier]

J’ai essayé Simfy.

J’ai fait plein de tests, sur toutes sortes de genres: Qobuz est largement supérieur au niveau de ce qui est proposé.

Mais il n’est pas mal, c’est vrai!

37)
pm
, le 18.11.2011 à 22:13
[modifier]

@Manu du Sud : personnellement, j’aime tellement la photographie et les photographes, j’aurais conclu : qui est avec moi pour boycotter les journaux qui publient la production des manges-merde (c’est ainsi que l’on nomme les paparazzi dans le milieu de la photo)

Pour ce qui est de ce que l’on fait des choses, de l’appareil photo en l’occurrence, ces quelques mots (de José Arthur, je pense) : Il y a deux sortes de photographes, celui qui voyant un gosse tomber du cinquième étage pose son appareil pour tenter de rattraper le gamin, et celui qui continue d’appuyer nerveusement sur son déclencheur pour ne pas rater LA photo : je vous laisse deviné lequel a ma préférence…

38)
Crunch Crunch
, le 18.11.2011 à 22:29
[modifier]

Entièrement d’accord ! Lorsque j’ai vu, que je devais lier mon compte FaceBook à Spotify, j’étais grave décu…

Mais, comme je voulais vraiment découvrir ce “service”, dont on entends beaucoup parler. J’ai cédé… Et c’est, ma fois, excellent, comme fonctionnement. Déjà quelques belles découvertes musicale, grâce à eux. Mais effectivement, qu’est ce qu’ils ont eu en tête, lorsqu’ils ont mis en place ce “mariage forcé à l’utilisateur” avec FaceBook… ?!????

39)
fxc
, le 19.11.2011 à 00:05
[modifier]

qu’est ce qu’ils ont eu en tête, lorsqu’ils ont mis en place ce “mariage forcé à l’utilisateur” avec FaceBook… ?!????

la question serrait plutôt, combien ont-ils reçu d’argent.

40)
Sébastien Pennec
, le 19.11.2011 à 14:46
[modifier]

Je reviens sur le sujet… désolé du retard…

Du moment que l’on prononce le mot magique de ” vie connectée” c’est totalement déconnecté de la logique et du bons sens élémentaire.

Tu as raison. Mieux veut discréditer les arguments des autres sur ce genre de phrase à 2 balles plutôt que de participer au débat de manière constructive. Merci pour cette belle contribution.

La vie connectée, c’est celle de toute personne possédant un smartphone. La connexion est permanente, qu’on le veuille ou non. Et c’est ça qui fait que nos vies changent. Pour le meilleur ou le pire, c’est à chacun de voir mais c’est surtout à chacun de décider. On est pas victimes de sa connexion: on partage ce que l’on veut, y compris rien du tout.

Un compte Facebook, ce n’est pas un achat d’une casserole, comme tu le penses. C’est justement l’achat d’une passoire. Tout le principe du site, c’est le partage d’information. Le partage de l’information que tu y publies. Ne publies rien, et tu ne partageras rien. Tu peux faire un compte avec ton nom, et c’est tout. En t’inscrivant sur Facebook tu le fais dans le but de partager des choses avec tes amis. Si c’est pas ça ton but, alors ne t’inscris pas.

Cela dit, Facebook n’est pas sans problèmes. Je suis très critiques sur pas mal de choses liées à ce site. La complexité de certains réglages, particulièrement. Comme le fais remarquer François, ce n’est pas aussi intuitif que ça devrait l’être. Mais c’est pas hyper compliqué non plus. C’est en français, et si on lit les description des réglages et qu’on essaie 2 minutes de comprendre, alors tout va bien. Les réglages par défaut sont un peu trop publics à mon goût (lors de mon inscription en tous cas). En général, la visibilité est limitée aux amis de mes amis, ça fait pas mal, même si ce n’est pas public pour autant.

Dans le cas de Facebook, les autres utilisateurs peuvent en savoir beaucoup sur quiconque, et détourner ou mésuser de ce qu’il y trouvent, mais cela n’arrive pas ailleurs.

Non! Les utilisateurs Facebook peuvent savoir beaucoup sur ceux qui ont un profil public! Si ton profil est configuré par défaut ou si tu l’as configuré pour que seuls tes amis voient tes publications, alors un utilisateur inconnu ne voit rien.

@François: sur Facebook, au contraire: tout est clair! Leur but est de faire de l’argent en t’affichant des publicités ciblées, grâce aux informations que tu leur donnes. Contrairement à bien des sites (GMail en tête) qui profitent d’une information obtenue “par la bande” en scandant le contenu de tes emails par exemple, Facebook utilise les informations que tu as données en cliquant “j’aime les voitures de la marque Porsche”. C’est toi qui décide ce que Facebook sait sur toi.

Je reviens sur l’idée de la confiance: il y a différents niveaux d’accès à tes données et donc de confiance à donner ou obtenir.

Tout d’abord ton ou tes systèmes d’exploitations. Les gens que tu choisis pour te fournir un OS ont ta confiance. Tu n’as pas le choix. Pour la simple raison que s’ils voulaient obtenir des informations privées sur toi sans que tu ne le saches, ça serait déjà fait. Quand tu choisis un OS, tu choisis une entreprise à qui faire confiance. Si tu ne fais confiance a aucune entreprise, alors n’achète pas d’ordinateur, parce que tu n’aurait aucun moyen simple et utilisable par le grand public de t’assurer que personne ne voit tes données.

Il y a ensuite les sites web et logiciels de tierces parties. Les Facebook, GMail, Dropbox, mais aussi SpeedDownload, BusyCalc, etc… Ces gens là doivent obtenir la confiance de leurs utilisateurs. Et c’est à nous de décider si on leur fait assez confiance pour les laisser s’installer sur un bout de disque dur. C’est notre choix. L’OS nous aide plus ou moins à minimiser la confiance que l’on accorde à ces entreprises. Un logiciel d’email doit te demander pour obtenir l’accès à ton trousseau. Un logiciel iOS doit te demander le droit d’obtenir ta géolocalisation, etc…

Avec Facebook, la confiance se situe justement sur ces réglages de confidentialité. Quand tu sélectionnes “uniquement mes amis” tu leur fais confiance pour ne pas publier plus loin les informations que tu y envoies. Et c’est très facile à vérifier. Et moins tu leur fais confiance, plus tu te dois de t’intéresser à ces réglages de confidentialité.

Sérieusement: Réfléchissez à la manière dont les services web que vous utilisez gagnent de l’argent. Si le produit fourni par le site est gratuit, alors c’est vous le produit, vendu aux publicitaires! Et si Facebook est plus transparent à ce sujet que bien d’autres, il n’est en tout cas pas plus dangereux. C’est à nous de prendre nos responsabilités.

42)
Chichille
, le 19.11.2011 à 16:34
[modifier]

C’est vrai qu’il faut être sous-doué pour débiner publiquement son entreprise sur FB et sous son vrai nom. Je suppose que les textes en question étaient effectivement accessibles au public, sinon, l’argument de la discussion privée aurait été recevable. Mais c’est vraiment le roi des thons (pour les ancêtres qui se souviennent du cha-cha des thons) !

43)
Sébastien Pennec
, le 19.11.2011 à 16:41
[modifier]

Dans cette situation, le manager avait soit un profil public, soit était “ami” avec des collègues de boulot… dans les deux cas, il savait ce qu’il faisait en publiant ces commentaires…

44)
Inconnu
, le 19.11.2011 à 16:44
[modifier]

Dis moi, Sébastien, c’est dans quelle sourate le fait d’avoir un smartphone c’est pour être connecté en permanence ?

y compris pour faire des choses pour lesquelles il n’est point besoin d’être conneccté ?

y’a t’il un risque de lapidation ( à coups de i.Lobobidules) pour celui ou celle qui commet l’acte d’apostasie, de casseroliser® son Iphone par exemple, avec SBsetting ? ;o)

Précision dans mon cas c’est pour : Virer ( du moins l’affichage et la fonction) tout ce qu’on “m’offre”, et aussi pour que SMART quand je veut, et PHONE quand je veut.

Ha! ces chiens d’infidèles! ;o)

C’est pas Facebook en lui-même ou la parano des données “à tout vent” que je fustige, c’est surtout le fait qu’on nous impose ce que l’on pas demandé! Et par un effet extrêment pervers on l’impose aussi à ses “amis”! Pour les comptes type Facebook, je n’ai rien écrit d’autre que c’était l’achat d’une passoire, relis bien.

Où est parfaitement d’accord , c’est sur le service “gratuit” = il doit se payer d’une façons ou d’une autre ( les fameux trous de la passoires, pubards ou autres). Je suis de ceux qui ont toujours pensé ( peut-être à tort) que la soit-disant gratuité, se paye et se payera TRES CHER , si on sort de shémas de pensée des “mantras du monde connecté” .

Cette affaire serait bcp plus parlante et lumineuse si, concrêtement, pour l’achat d’une chose, on vous dise ” Vous avez “gagné” un mamouth empaillé, c’est obligatoire, on vousle livre où ?

A quoi reconnait-on que votre voisin si “classe” est un mafieux ? Il vous offre inexplicablement le resto et ses ” services” ;o)

45)
Sébastien Pennec
, le 19.11.2011 à 17:04
[modifier]

Quel rapport avec la religion? C’est pour sous-entendre que ceux qui ne sont pas d’accord sont des illuminés?

Si tu as un smartphone, alors tu es connecté en permanence. C’est comme ça qu’il fonctionne… Tu peux couper les données 3G si tu le souhaites, mais on peut parier sans craintes que l’immense majorité des gens ne le fait pas.

Tu veux virer ce que tu n’utilises pas? On sort un peu du sujet FB là… mais c’est intéressant quand même: quels services inclus et activés dans l’iPhone sorti de sa boîte est-ce que tu souhaites désactiver? Pour info, et si je me souviens bien, la géolocalisation n’est pas activée par défaut lors de l’ouverture de la boîte.

Et pour ce qui est des services que tu ajoutes par la suite, c’est justement la question de la confiance que j’aborde dans mon commentaire précédant. Il y a différents moyens de se faire une idée quant à la confiance que l’on souhaite donner à une entreprise tierce, et quand tu installes une application, c’est que tu as réglé ce point là.

Il n’y a pas grand chose qu’on nous impose… Et en tous cas pas Facebook sur un iPhone! Pour ce qui est de Spotify, j’ai déjà dit que c’était une très mauvaise idée… et dans ce cas précis: ils t’imposent FB donc tu ne t’inscrit pas à leur service: c’est eux les perdants. Malheureusement, le nombre de personnes dans ce cas (utilisateurs potentiels qui ne s’inscrit pas à cause de l’ouverture de compte FB obligatoire) risque d’être trop faible pour leur faire peur.

Cela devrait être L’INVERSE = On devrait ouvrir NOUS par les réglages et NON fermer.

C’est comme si quand vous achetez une casserole, on vous livre une passoire.

Alors que la confiance, il semble que c’est un “contrat simple” = qaund on demande une casseraole, on nous livre une casserole! sans trou!Et si on veut en faire une passoire, libre à nous de passer à l’atelier et de lui faire ses trous! o;)

C’était bien au sujet de FB que tu écrivais ça, non? Ouvrir les réglages et pas les fermer… C’est tout simplement faux de comparer l’ouverture d’un compte FB avec l’achat d’une casserole qui se révélerait être en fait une passoire: l’ouverture d’un compte FB, c’est l’achat d’une passoire dont tu peux régler le diamètre des trous pour laisser filtrer plus ou moins d’informations. Mais tu n’en feras pas une casserole. Si tu crois acheter une casserole, tu te trompes d’article.

46)
Anne Cuneo
, le 19.11.2011 à 17:23
[modifier]

Le problème n’est pas Facebook mais ce qu’on en fait. Les paparazzi utilisent une arme horrible pour harceler les gens, ça s’appelle un appareil photo ! Qui est avec moi pour boycotter les appareils photo ?

A mon avis, le problème est Facebook ET ce qu’on en fait. On peut régler, certes, on peut créer des comptes vides. Mais lisez vraiment toutes les petites lettres: sur le plan de vos droits d’auteur de vos contenus, il y a un tel nombre de formules qui permettraient de contourner la «privauté» que finalement, il n’y a pas de «privé» sur Facebook. Tout le monde peut tout savoir de ce que vous faites sur internet. Mais avec Facebook vous leur donnez la clé, ils n’ont même plus besoin de faire l’effort.

Je me suis inscrite, il y a longtemps, n’ai donné que mon nom et mon mail. Puis j’ai lu les textes en tout petit, et je me suis désinscrite aussitôt. Je continue à recevoir des choses comme si j’étais encore là. Je crois qu’une fois que notre nom est dans leur base de données, il y reste.

La comparaison entre appareil de photo et Facebook n’est pas valable: un appareil de photo est un objet inanimé qui ne peut ABSOLUMENT RIEN FAIRE sans intervention humaine. Facebook est un réseau interactif derrière lequel se cachent de gros intérêts, et qui intervient dans la vie de son utilisateur qu’il le veuille ou non.

– il n’y a que mes CD sur mon iPod, encodés en Lossless, parfois en AAC 320 kbit/s,

– cela oblige à choisir ses CD avec soin, chez un disquaire, mais comme pour un très bon livre, on l’écoute plusieurs fois le CD, du début à la fin…

– cela permet d’avoir un vrai son sur une vraie chaîne (ce que les gamins ne connaîtront bientôt plus)- cela permet aussi d’avoir une sauvegarde de grande qualité… sans se prendre la tête ;-)))

OUF! Je pensais être la seule, j’en étais déjà à me dire que j’étais dépassée par les possibilités de la technique. Ça fait du bien de savoir qu’il y en a d’autres…

47)
Sébastien Pennec
, le 19.11.2011 à 17:42
[modifier]

On peut régler, certes, on peut créer des comptes vides. Mais lisez vraiment toutes les petites lettres: sur le plan de vos droits d’auteur de vos contenus, il y a un tel nombre de formules qui permettraient de contourner la «privauté» que finalement, il n’y a pas de «privé» sur Facebook.

Un compte vide peut être public… il est vide! Même si dans les petites lettres tu perds tes droits d’auteurs… tu ne risques rien puisque tu ne publies rien! :-) De même, si tu règles tout sur “seulement moi” tu peux créer un compte que personne ne verra, qui n’apparaîtra pas dans les résultats de recherche, et dont toutes les publications ne seront visibles que par toi. Un compte inutile, en somme, mais privé.

Cela dit je te rejoins sur le fait que les droits d’auteurs sont très mal respectés sur ce site.

Mais avec Facebook vous leur donnez la clé, ils n’ont même plus besoin de faire l’effort.

Uniquement si les réglages de confidentialité sont sur “public”. Sinon, ceux qui ont des infos sur moi sont ceux à qui je veux bien les donner.

Bon je ne vais pas insister trop, je ne veux pas être le “gars qui pense que Facebook sont des anges”. Ce n’est pas mon avis du tout. Par contre les fausses peurs qu’ont les gens à leur sujet me font réagir parce qu’elles sont souvent exagérées, ou incohérentes avec l’utilisation d’autres services nettement plus pernicieux mais dont la devanture semble plus honnête. GMail scanne le contenu de tes emails pour t’afficher de la pub: ce n’est pas de l’info que tu as accepté de leur donner, comme pour FB. Et tout ce que tu peux faire, c’est te dire qu’ils scannent ces infos de manière anonyme… mais on en sait rien! Je ne dis pas qu’ils sont malhonnêtes… mais tu vois ce que je veux dire: on a peur de FB, mais on maîtrise mieux l’info qu’on leur donne que celle que nous prend GMail.

On peut imaginer un cas simple: sur FB, je clique “j’aime Nespresso” et je verrai s’afficher des publicités pour du café. J’ai choisi de leur dire que j’aimais cette marque. Sur GMail, un ami m’envoie un mail avec un paquet de mot-clé qui tournent autour du Viagra. Est-ce qu’après, lorsque j’irai voir mes emails, GMail croira que ce produit m’intéresse? Est-ce que le lien entre le Viagra et mon identité va rester longtemps chez Google? Et tout ça à cause d’un email sur lequel je n’aurais eu aucune influence…

48)
infisxc
, le 19.11.2011 à 23:48
[modifier]

Sébastien, tu as bien raison, ta comparaison est très juste. Je n’ai pas et ne veux pas de compte Facebook. Pour exactement le même type de raisons, je n’ai pas et ne veux pas de compte GMail.

Ton raisonnement ne prouve rien, hormis le fait que les gens désireux qu’on ne piétine pas leur vie privée s’abstiennent de s’inscrire à l’un comme à l’autre.

49)
Sébastien Pennec
, le 20.11.2011 à 08:08
[modifier]

infisxc,

Exactement! Je ne souhaite évidemment pas prouver quoi que se soit, puisque l’on a pas assez d’éléments pour prouver l’honnêteté de l’un ou l’autre… Par contre l’incohérence des gens face à ces services me rend un peu dingue :-) Je ne sais pas trop si je veux rassurer les gens à propos de FB, ou les faire paniquer à propos de GMail… l’un ou l’autre :-)

Un autre élément: lorsque GMail a débuté, le compte ne servait pas de compte “général” pour les produits Google. Quand le service a commencé à prendre de l’ampleur, il s’est généralisé. C’est à ce moment que Google a offert un “service” qui consistait à afficher l’historique de toutes les recherches que l’on avait effectuées sur le site. En gros, ils gardaient le lien “recherche -> utilisateur” à vie, sans prévenir puisque cette super fonctionnalité était activée par défaut chez tout le monde!

51)
Alain Le Gallou
, le 20.11.2011 à 14:12
[modifier]

J’arrive après la bataille. Bien inutile à mon avis. Mais je tiens à faire un commentaire pour rassurer Anne.

Comme elle, j’achète toujours CD, DVD, Blu-ray, et jamais de musique dématérialisée. Loin de tout magasin, pour mes achats de musique classique je lis chaque mois la revue Diapason et son CD d’extrait, et je valide mes choix avec Spotify. Cela m’évite les achats qui ont de bonnes critiques, mais hors de mes goûts.

Pour le dossier Spotify lié à Facebook. J’ai lu il y a un mois ou deux, que Spotify a fait ce lien contre nature pour survivre. Spotify est déficitaire, et Facebook a apporté de nombreux nouveaux clients.

J’ai un compte Spotify créé avant l’obligation Facebook. Compte à 5€ par mois pour les soutenir. Je n’ai pas ouvert le lien à Facebook dans Spotify pour que qui que ce soit sache ce que j’écoute. Pas plus que je n’ai ouvert le lien bing dans iTunes.

J’ai testé Facebook quelques jours et j’ai supprimé mon compte. Je viens de chercher s’il y avait des traces de moi. Plein de Le Gallou, mais pas moi. Ma conclusion, comme d’autres personnes l’on dit, pas de risque de créer un compte vide pour accéder à Spotify.

Je pense que François fait un blocage psychologique. Je ne lui jette pas la pierre, car j’en fais régulièrement. Refus d’achat de musique sur iTunes. Refus de passer à Lion vu la politique Apple, et pour garder l’option hackintosh. Et même passage de iPhone à Android.

Allez François tu utilises un email spécifique pour créer un Facebook bidon pour profiter de Spotify. Spotify en vaut la peine.

53)
François Cuneo
, le 20.11.2011 à 21:58
[modifier]

La comparaison entre appareil de photo et Facebook n’est pas valable: un appareil de photo est un objet inanimé qui ne peut ABSOLUMENT RIEN FAIRE sans intervention humaine. Facebook est un réseau interactif derrière lequel se cachent de gros intérêts, et qui intervient dans la vie de son utilisateur qu’il le veuille ou non.

Dans mes bras!

C’est tout ce que je voulais dire sans savoir comment le faire.

54)
François Cuneo
, le 20.11.2011 à 22:00
[modifier]

Non Alain, Qobuz me va très bien. Il devrait te satisfaire puisqu’il permet d’écouter la musique qualité CD.

Et non, je ne craquerai pas!:-)