Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le saviez-vous? Les gaveurs d’esclaves du Traczir oriental

image

Le gavage des oies en Périgord.

 

Le gavage des oies est une histoire très ancienne. Il y a 4500 ans déjà, on engraissait de force des palmipèdes dans l'Egypte ancienne et, en passant par les Romains, cette torture a fini par être une coutume du Périgord. Bien que le foie malade de ces pauvres animaux soit unanimement reconnu comme excellent, cette pratique est fortement contestée depuis des décennies dans nos pays occidentaux. Les amis des bêtes estiment en effet qu'il n'est pas digne de faire souffrir pareillement des animaux pour le seul plaisir gustatif des gastronomes.

Mais le document suivant prouve que l'être humain est allé beaucoup plus loin dans l'ignominie et que, comparé à cette sinistre révélation, le gavage des oies passe pour une douce plaisanterie.

image

Le gavage des esclaves au Traczir oriental.

 

Durant les années 1894-1898, les troupes du royaume du Mithan, dans un dessein expansionniste, envahirent le Traczir oriental. Cette contrée était intéressante, car son sol très riche le rendait propice à l'agriculture. Les envahisseurs imposèrent donc la production de riz à grande échelle. La population autochtone fut donc engagée de force dans les rizières nouvellement créées et se trouva littéralement réduite à l'esclavage. La production augmenta exponentiellement, les bras vinrent à manquer et les entrepreneurs finirent par échanger leurs esclaves au prix fort. Comme il n'existait aucun critère pour fixer la valeur d'un esclave, il fut décidé que leur poids serait déterminant. Ainsi, au terme d'un processus pervers, les exploitants avaient tout intérêt à gaver leurs ouvriers avant de les revendre et en tirer le maximum. Ils les gavèrent donc d'eau fortement sucrée, car c'était un moyen simple et bon marché de leur faire prendre du poids rapidement.

Cette pratique cessa heureusement au départ des envahisseurs, mais la comparaison avec le gavage des oies reste troublante et dérangeante. Je remets d'ailleurs les deux images côte à côte pour faire la démonstration qu'il y a une bien curieuse similitude entre ces deux façons de faire:

image   image

La comparaison des pratiques est indiscutable.

 

De cette époque reste l'expression "tu me gaves" qui prend toute sa signification historique après cette révélation. Le saviez-vous?

14 commentaires
2)
THG
, le 20.09.2011 à 07:01
[modifier]

D’ailleurs, j’attends avec impatience la réhabilitation de l’esclavage, c’était si pratique.

6)
Tom25
, le 20.09.2011 à 16:14
[modifier]

Sur le lien donné plus haut, la photo du gavage de l’esclave est notée “L’arracheur de dent”.

Sinon, pas de souci (si je puis dire), l’esclavage reviendra avec l’augmentation du prix des énergies. Vu que c’est ce qui l’a fait disparaitre.

7)
Caplan
, le 20.09.2011 à 18:19
[modifier]

Entre la 1 et la 2, tu as changé de rendu de film. Peux-tu nous en dire plus?

Je n’ai pas changé le rendu du film! C’est l’esclave qui a fait le tirage N° 2 qui a mal bossé!

Sur le lien donné plus haut, la photo du gavage de l’esclave est notée “L’arracheur de dent”.

Dans le genre, tu racontes aussi à tes copains la fin des livres avant qu’ils les lisent et le dénouement des films avant qu’ils les voient? ;-)

8)
Saluki
, le 20.09.2011 à 18:54
[modifier]

C’est vrai que ça me file le traczir de voir cette atteinte à la dignité de la tenaille…

11)
Caplan
, le 20.09.2011 à 21:51
[modifier]

De fait, il s’agit bien d’un arracheur de dents

Ça, c’est la version politiquement correcte! Il y a effectivement des décennies qu’on fait passer ce bourreau pour un arracheur de dents parce que la vérité est trop insoutenable!

Il ne faut pas croire tout ce qui est écrit sur une photo!

13)
Pierre.G.
, le 27.09.2011 à 02:38
[modifier]

Très bon article documentaire !

D’ailleurs à quand la réhabilitation du rasage de blaireaux après les matchs de foot à la Pontaise pour les nostalgiques du rasage à la lame comme moi, afin de protéger les blaireaux chinois exploités actuellement…

14)
samch
, le 28.09.2011 à 16:52
[modifier]

Intéressant, pourriez-vous m’indiquer vos sources SVP ?