Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les tirages Picto, c’est trop bô

Depuis des années, j'ai compris qu'en ce qui concerne la couleur, imprimer chez soi, c'est bien joli, mais ça va un moment.

Je m'explique.

J'ai une très belle imprimante Epson R2400 avec une pétée de cartouches dotées d'encre pigmentaire géniale, qui devrait normalement me permettre d'obtenir des résultats faramineux sur papier FineArt, de différentes qualités.

Certes, certes.

Quand tout va bien, cette imprimante est géniale.

Mais c'est plutôt rare.

D'abord, lorsqu'on ne l'utilise pas pendant quelques semaines, il faut commencer par la purger, lui laver les têtes, parce que sinon, ce sera juste la cata.

Pas grave direz-vous, sauf que pratiquer de la sorte consomme une crâlée d'encre, plutôt très très chère, soi dit en passant.

Ensuite parce que les papiers épais, de typer FineArt, barytés, et j'en passe, qui sont sensés passer par différentes ouvertures (par-devant, par-derrière, par-dessus, voire en rouleau) ont justement passablement de peine à le faire.

Le nombre de fois que j'ai dû m'y reprendre à 3 ou 4 fois en devant toucher la feuille avec les doigts (il faut souvent exercer une forte pression pour que le mécanisme de préhension se mette en branle), c'est dingue.

De plus, le papier, même de qualité, forme de toute manière une voûte, même bien rangé dans la boîte en carton.

Problème? La tête de l'imprimante touche le bord du papier qui n'est jamais tout à fait à plat et salit la feuille. Solution? Travailler sa feuille de longs instants pour renverser sa cambrure. Toujours avec les doigts.

Et puis, il faut que le papier soit absolument droit, ce que mon Epson R2400, pourtant dans le haut de gamme, n'a quasiment jamais été foutu de me donner. Oh, pas grand-chose, juste les 3 mm nécessaires pour me rendre fou sur une page A3.

Je continue?

Vous passez votre vie, avec cette imprimante, à changer les cartouches qui sont toutes séparées. Et comme vous avez peur que l'impression s'arrête en cours de tirage A3 et que ça se voie, vous changez souvent avant le tirage par précaution.

Je continue toujours?

Il y a les ratages. Ces ratages qui coûtent la peau des fesses et qui alourdissent drastiquement le prix du tirage.

Lorsqu'on se dit que 25 pages de papier baryté A3+ coûtent pratiquement 150 francs suisses, prix auquel il faut ajouter les encres épouvantablement chères, on se dit qu'on est tout de même un peu fou de pratiquer de la sorte.

Mais quand on aime, on ne compte pas.

Parce que quand la feuille sort et que la chose est belle, alors c'est le bonheur.

Mais il est rare.

Alors vous me direz (je l'ai fait tout seul d'ailleurs, je ne vous ai pas attendu): au prix de ces sorties sur jet d'encre, t'as qu'à demander des tirages de type "poster" dans un de ces nombreux laboratoires qui nous envoient de la pub presque quotidiennement quand tu as fourré le pied dedans ne serait-ce que juste une fois.

Oui mais bon, ces tirages photo, ils sont bons, certes. Mais sur du papier "photo", qui n'a rien de sensuel.

Et puis ils sont bons, d'accord, mais en COULEUR.

Et en NOIR ET BLANC?

De la merdouille en plaque, la plupart du temps. Enfin quand je dis ça, pour moi, ça a été tout le temps.

Jusqu'à ce que j'aie un téléphone avec Philippe, qui m'a dit comme ça: beuh... moi, j'ai envoyé un tirage chez Picto, c'est juste génial.

J'avais entendu parler de Picto. Beaucoup de professionnels disent du bien de ce laboratoire. Mais j'ai toujours cru à l'époque que passer par cette entreprise nous assurait de bons résultats, mais coûtait le lard du chat.

Eh bien voyez-vous, je me suis trompé.

J'ai commandé chez Picto Online trois tirages de photos que je vous ai déjà présentées ici.

Cette photo prise avec le Sony Nex 5 (vivement le 7, vivement le 7!) traitée via DxO et son module FilmPack 3 qui a traité l'image avec un rendu Ilford Delta 100, avec son grain.

image

Prestation Tirage Piezo Charbon - noir et blanc sur Epson
Nom du fichier : DSC01426-Modifer-2.tif
Support : Fine Art 100% coton Blanc
Format Tirage : 60 x 90.2 cm
Tarif HT : 50.54 €

 

 

Cette photo prise avec le Sony Nex 5  traitée via DxO et son module FilmPack 3 qui a traité l'image avec un rendu dont je ne me souviens plus du tout... avec son grain.

image

Prestation Tirage jet d'encre - Pigment Vivera sur HP
Support : Fine Art Baryté Hahnemühle 315g
Format Tirage : 40 x 60.1 cmTarif HT : 16.70 €

 

Cette photo prise avec le Sony Nex 5  traitée via DxO et son module FilmPack 3 qui a traité l'image avec un rendu Kodak T-Max 100, avec son grain.

image

Prestation Tirage Piezo Charbon - noir et blanc sur Epson
Support : Fine Art 100% coton Blanc
Format Tirage : 40 x 60.1 cm
Tarif HT : 24.67 €

 

Eh bien Mesdames et Messieurs, je peux vous assurer que le moins que l'on puisse dire, c'est que la qualité est au rendez-vous.

J'ai essayé pour la première fois de sortir mon image sur HP avec des encres à pigment Viveria.

Les couleurs sont magnifiques de présence et de douceur à la fois, c'est juste génial. Et ce papier Fine Art Baryté Hahnemühle 315g, TU PLEURES! En tout cas moi il m'émeut, j'ai l'impression qu'il me parle, avec son velouté. J'ajoute que le rendu DXO est magnifique.

Et les deux tirages noir et blanc sur Epson Piezo Charbon... On m'avait déjà dit beaucoup de bien sur la qualité de cette technologie, mais je ne m'attendais pas à une telle qualité.

Voici en deux mots ce qu'en dit Picto lui-même:

image

Ce que je sais, c'est que ces tirages sont donnés pour être plus résistants à l'usure du temps que les tirages argentiques noir et blanc, et qu'ils permettent un rendu de la gamme des gris à nulle autre pareille.

Moi je vois mes images, je suis sur le cul.

Purée, ça vaut la peine de les tirer sur papier, des fois, ses photos. L'écran ne rendra jamais le quart de la moitié de l'émotion d'un beau papier.

Franchement, je n'ai jamais vu ça avec mes photos.

Bon. Pour les peigne-culs ceux qui en veulent encore plus, Picto met même à disposition des profils de toutes sortes pour leurs imprimantes et leurs papiers.

Niveau emballage, je l'ai déjà dit plus haut, c'est vraiment au top.

La qualité des tirages est hyper soignée, rien à dire sur ce sujet si ce n'est "bravo".

Niveau rapidité d'envoi, via DHL, c'était commandé jeudi après-midi, chez moi lundi après-midi (pas de bol je n'étais pas là, mais j'ai eu mes photos jeudi chez DHL.

Et en plus, ça n'est pas cher: 14.50 € de frais de port pour recevoir les trois photos.

D'ailleurs, vous l'avez remarqué dans les légendes des photos, les prix des tirages n'ont vraiment rien de prohibitif.

Encore une petite chose: je n'ai pas réussi à mettre mes trois tirages sur la même commande. En fait, si l'on demande un tirage sur une imprimante, on est bloqué sur cette dernière pour toute la commande. J'ai donc dû faire en deux fois. En trois même, parce que je me suis trompé au moment de mettre les deux tirages noir et blanc ensemble.

Eh bien il m'a suffit d'un petit coup de téléphone auquel on a répondu immédiatement et d'une petite confirmation par mail à laquelle j'ai reçu dans l'heure une réponse et le tour était joué. Même chose au niveau du support, on vous répond de manière personnalisée pratiquement immédiatement.

Bref...

Je sais, ça fait un peu publireportage, cette petite humeur.

Et pourtant ce n'en est pas une. Juste la lumière pour moi. J'ai enfin compris comment je vais pouvoir, à l'avenir, me décharger de tous ces problèmes d'imprimantes "Photo Pro" pour ne garder que le bonheur de recevoir des tirages de toute beauté.

Les ennuis, ceux que je vous ai listés plus haut, je les laisse à Picto qui s'en sort très bien avec eux!

41 commentaires
1)
Pierre.G.
, le 09.09.2011 à 02:23
[modifier]

En fait il s’agit toujours de la même problématique, ces imprimantes sont classées “Pro” comme la Canon 9000/9500 par exemple, ce qui sous-entend un emploi régulier, les Epson étant assez sensibles au séchage qui plus est.

Par contre les problèmes de papier cités sur la 2400 sont surprenants, je l’emploie exclusivement pour le N/B qui est sa spécialité reconnue, avec des papiers à 310 grammes, sans ennuis d’alimentation.

Et les essais sont faits en 10/15 avec une feuille recoupée pour cet usage.

Picto est sans doute parmi les meilleures maisons de tirage grand public, mais on trouve chez nous, Photovision par exemple, à Berne en tous cas, qui fait largement la même chose en A3+, GraphicArt, qui fait les plus beaux tirages en 100/130 que j’aie eu en main.

Mais je reste convaincu que chez soi, avec une bonne maîtrise de ses paramètres, on arrive à encore mieux pour un prix raisonnable, en Ilford par exemple, un des plus beaux barytés selon moi avec son Gold Fibre Silk.

2)
François Cuneo
, le 09.09.2011 à 05:43
[modifier]

C’est juste Pierre, il faut imprimer souvent et régulièrement avec une imprimante “Pro”.

Je l’ai fait pendant deux mois pour des tirages en vue d’une expo.

J’ai moins eu besoin de décrasser les têtes. Par contre, les problèmes de papier (taches sur les côtés, rectitude de l’image par rapport aux bords, problèmes de préhension) étaient quotidiens.

Cela dit j’ai eu du bol: jamais de buse bouchée définitivement. La R2400 n’est pas comme beaucoup d’Epson que j’ai eues à l’école: à jeter dès que ce problème arrivait. Mais de ça, il me semble en avoir parlé il y a longtemps.

3)
THG
, le 09.09.2011 à 07:19
[modifier]

François, tu as raison sur toute la ligne, et tu mets le doigt sur le problème. Et encore, on pourrait s’étendre sur le cauchemar de la concordance des couleurs.

J’ai une imprimante R2880 à la maison, qui fait également de beaux tirages noir et blanc. Mais je préfère un bon labo. Alors pourquoi la garder ?

Tout simplement parce qu’en tant que rédacteur, je dois aussi parler de l’impression dans mes articles et faire des captures d’écran avec un pilote correct.

Merci pour le lien vers Picto,

Cdlt, Gilles.

4)
ysengrain
, le 09.09.2011 à 07:57
[modifier]

D’abord, lorsqu’on ne l’utilise pas pendant quelques semaines, il faut commencer par la purger, lui laver les têtes, parce que sinon, ce sera juste la cata.

À ça, un technicien Epson m’a répondu que le fait d’allumer l’imprimante au moins une heure avant de s’en servir, minimisait beaucoup le problème … sans le supprimer.

Le nombre de fois que j’ai dû m’y reprendre à 3 ou 4 fois en devant toucher la feuille avec les doigts (il faut souvent exercer une forte pression pour que le mécanisme de préhension se mette en branle), c’est dingue.

De plus, le papier, même de qualité, forme de toute manière une voûte, même bien rangé dans la boîte en carton.

Problème? La tête de l’imprimante touche le bord du papier qui n’est jamais tout à fait à plat et salit la feuille. Solution? Travailler sa feuille de longs instants pour renverser sa cambrure. Toujours avec les doigts.

Sur une R1900, jamais, quant à la R24000 jamais entendu dire ou lu ça. Une petite manip avant de mettre le papier dans le bac avant impression: disposer d’un rouleau et «repasser» la feuille dans les 2 sens la rendra docile à toutes tes requêtes, mais sans les doigts François.

Nulle part je n’ai lu sous ta prose qu’on parle de calibrage, enfin, un système qui fait concorder ton écran C-A-L-I-B-R-É avec ton imprimante.

Ceci dit, rien n’empêche d’essayer Picto dont les exemples que tu montres sont intéressants mais l’écran, le web … tout ça …

5)
cerock
, le 09.09.2011 à 08:52
[modifier]

Merci pour ce lien, jusqu’à maintenant je passais par un photographe local et son photo plotter epson, le résultat était bon, mais le prix n’avais rien a voir ;)

DXO Film pack vaut il la peine ? J’ai reçu le mail hier pour me dire qu’il était en promo. Mais je me rend pas compte de l’utilité réel de ce produit… Par exemple sur un tirage, cela donne il vraiment l’impression du grain de l’argentique ?

6)
Pierre.G.
, le 09.09.2011 à 09:20
[modifier]

@cerock, DXO donne un très bon résultat, mais NIK Silver Efex est plus facile d’emploi, de toute manière, ces logiciels de substitution sont outrageusement chers pour leur usage, mais pour un non “Pro” du N/B c’est la meilleure solution pour conserver quelques cheveux sur la tête ;-)

Et c’est vrai, Ysengrain, que maintenant que j’ai mon alimentation par panneaux, je n’ai plus honte de l’avouer, mais je n’éteins jamais mes imprimantes et j’ouvre l’utilitaire à chaque impression pour les niveaux, mais les buses de mon Epson 740 d’il y a longtemps m’ont beaucoup fait hésiter avant de racheter cette marque.

C’est intéressant de voir que chez Canon, les nouvelles imprimantes de format A3 à cartouches Chromalife se déconnectent après un délai donné, alors que les Pro sont toujours “réveillées”, et que le résultat avec 4 cartouches suffit à satisfaire un photographe occasionnel, le progrès est étonnant pour un produit grand public qui est beaucoup plus facile d’emploi que les 8 encres citées plus haut.

7)
zit
, le 09.09.2011 à 09:27
[modifier]

Abinoui, ils sont assez connus, dans le coin. Ils font aussi du tirage (pas de l’impression) argentique sur Lambda le rendu est encore incomparable avec le jet d’encre, dès que l’on a un trou de hautes lumières, ou un aplat de couleur. Et as–tu vu l’option “négatif pour contact noir et blanc” en “tirage piezo au charbon” ? ça doit âtre rigolo, ça.

z (qui va bientôt installer son labo 100% argentique, je répêêêêêêêêêêête : No Computer Inside…)

8)
Alain Le Gallou
, le 09.09.2011 à 09:37
[modifier]

Je ne suis toujours refusé d’acheter “ces” imprimantes jet d’encre. Pour le courant j’ai une laser HP 2550n, achat 2005 562€. Je suis toujours avec le toner d’origine, adepte du “pas de papier”.

Pour les tirages je vous donne (copier/coller) les URL et informations que j’ai collectées.

Colorimètrie écran-imprimante

http://www.arnaudfrichphoto.com/gestion-des-couleurs/gestion-de-la-couleur.htm

—-

labo haut de gamme Pour les tirages NB numériques il faut trouver un labo pro qui utilise la piézographie pour éviter le métamérisme. Ce dernier point est crucial. Voir http://online.picto.fr/ http://www.fine-art-prod.net/

—Darqroom

Darqroom propose un service de tirages haut de gamme sur de nombreux supports (Classic Pro, Fine Art, Digigraphie, Plexi, Dibond, toiles…). http://www.darqroom.fr/tirage-photo/

Profile de colorimétrie DPII pour le labo Dargroom —-

PS : J’ai reçu hier un écran NEC 24” PA241w mes cervicales et mes yeux en avaient plus qu’assez de l’écran de mon iMac27 non réglable.

9)
Hervé
, le 09.09.2011 à 09:39
[modifier]

J’ai une Canon 9500 Pro que j’utilise assez peu, je le reconnais, mais je n’ai jamais eu de problème de buses encrassées. Quant au papier FineArt à 150 CHF les 25, j’utilise du Hähnemühle/Harmann commandé directement chez l’importateur (pas de revendeur dans la région) et c’est très loin de ce prix (Gloss Baryta 320 gr A3+ : 99 CHF/30 feuilles et en A3 : 79 CHF/30 feuilles). Et il vient de m’annoncer une diminution de prix suite à la chute de l’euro.

10)
marcdiver
, le 09.09.2011 à 09:57
[modifier]

J’étais très content du service d’Apple que j’avais peu employé. Jusqu’à cet été : j’avais imprimé un album l’an dernier avec une magnifique photo de mon fils dans la mer. J’ai eu l’envie de commander un agrandissement. Celui-ci reçu, il est nettement plus sombre que la version album, d’une manière qui fait que le tirage est simplement mauvais. Je contacte Apple qui me précise que cela peut arriver mais qui veut bien m’envoyer de nouveaux tirages. Ceux-ci sont identiques, donc toujours sombre… Merci François, vais essayer Picto !

11)
popey
, le 09.09.2011 à 10:16
[modifier]

Ha la la, je me sens un peu ridicule avec mes simples tirages A4 en utilisant le service d’Apple :-). En même temps, je ne suis pas sûr que mes photos vaillent un tirage au niveau de ceux dont tu parle, François. J’ai bien quelques photos sur lesquelles j’aurai aimé avoir plus de nuances dans les tons sombres, mais je me suis systématiquement dit que c’était dû à de mauvais règlages lors du développement du raw …

Aller, la prochaine fois que j’ai une photo qui me parle vraiment, je tente l’aventure :-).

12)
Guillôme
, le 09.09.2011 à 10:21
[modifier]

Personnellement, je n’ai jamais franchi le pas de l’impression à domicile pour de la photo. Trop couteux et trop contraignant par rapport à un tirage labo dont tu découvres les avantages ;)

A une époque j’avais utilisé Rush Labo mais ça coutait vraiment trop cher.

Après j’ai utilisé Picto qui a un bon rapport qualité/prix même s’ils sont assez rigides sur les tirages personnalisés et pas forcément à la hauteur du prix en terme de service (avis personnel).

Ces temps-ci, je fais du tirage à bas prix chez Negatif+ qui est vraiment d’un bon rapport qualité/prix je trouve et qui ne rechigne pas à faire du collage sur alu de tirage grand format à partir de négatif argentique par exemple ;)

Pour du tirage panoramique grand format avec collage alu, cela est assez difficile de trouver un prestataire… j’ai utilisé Vision 360 qui est fiable.

Pour les tirages Apple, j’ai essayé le tirage livre et les résultats sont assez horribles. Dommage, les tirages ne sont pas à la hauteur des outils à disposition.

13)
Marcolivier
, le 09.09.2011 à 10:25
[modifier]

Je me rappelle que François avait mentionner à l’époque (2004-5) faire imprimer ses photos chez Colormailer. Ce n’est plus le cas? Oui? La qualité du service? Quid?

15)
cerock
, le 09.09.2011 à 11:00
[modifier]

@Marcolivier Je commande encore régulièrement des photos chez Colormailer (devenu pixum si j’ai bien compris). Leur tirage 10/15 ou 13/18 sont toujours autant bon (c’est juste dommage qu’il n’ont pas de papier perlé) Je suis aussi un fan de leurs livres photo (sur papier photo) sont aussi bien en dessus des livres imprimé chez Apple.

La (mon avis perso), François parle plus d’agrandissement du genre 30/40 ou plus. Les petits format de colormailer (ou autre) ne sont pas concurensable par une imprimante perso

16)
Saluki
, le 09.09.2011 à 13:24
[modifier]

Et il vient de m’annoncer une diminution de prix suite à la chute de l’euro.

Plouf !

Pour être sérieux, Négatif+ est intéressant, mais j’ai aussi travaillé avec Dupon

17)
Inconnu
, le 09.09.2011 à 15:07
[modifier]

J’adore mon Epson 2400. Je m’en sers peu, mais régulièrement.

18)
un collègue
, le 09.09.2011 à 15:55
[modifier]

J’ai aussi essayé “Colormailer” pour un tirage NB 30×40 sur papier baryté …et ben quand je l’ai reçu, j’en ai pleuré !! Photo tronquée sur 3 côtés …une honte ! Et bonjour pour obtenir une réponse personnalisée à mon problème via mail …12 tentatives de mail plus tard, j’ai fait opposition sur ma carte VISA et foncé avec PICTO. Résultat Top, du coup, j’ai filé l’info à François ….comptant de savoir que cela te convient et me réjoui de l’avoir dans les mains mardi ….

19)
François Cuneo
, le 09.09.2011 à 15:59
[modifier]

J’adore mon Epson 2400. Je m’en sers peu, mais régulièrement.

Je la hais, comme tout le matériel Epson qui m’est passé dans les mains!

20)
François Cuneo
, le 09.09.2011 à 16:02
[modifier]

@Pierre G: COMPLIQUE? Le Filmpack?

Plus simple que ça tu meurs, je ne vois pas comment un autre programme peut être plus facile d’emploi!

Et même en admettant qu’il y en ait un qui le soit, le FilmPack est tout simple malgré tout.

Et OUI, son apport en grain et en rendu est génial!

21)
Lau74
, le 09.09.2011 à 17:23
[modifier]

François, essaye une 4880 ou une 4990, ce sont des imprimantes fabuleuses. J’utilise une 4800 depuis 5 ans sans aucun problème de buses ou de cheminement papier. La chaine calibré avec un colormunki photo et les sorties sont superbes.

22)
nathalie
, le 09.09.2011 à 17:40
[modifier]

Moi, j’ai une question de fond à poser car les questions techniques, ce n’est pas mon truc… Comment fais-tu, cher François, pour photographier les gens comme ça en face? Tu leur demandes avant? Tu les paies? Moi, je n’ose pas… Je n’ai jamais osé… Ce qui fait que je ne fais quasiment que des photos de famille quand j’en fais! nathalie

23)
ysengrain
, le 09.09.2011 à 17:49
[modifier]

Je peux répondre, aussi Nathalie ?

Dans des «zones civilisées», je fais ça, toujours, ouvertement, au 135, donc à une certaine distance. Je ne me cache pas, je ne me précipite pas. Si je vois un geste que je peux interpréter comme un refus, je n’insiste jamais. Je mentionnais zones civilisées, car je ne veux pas avoir d’histoire pour ce qui n’est qu’un passe temps.

Quand le sujet est un enfant, je demande toujours l’autorisation à l’accompagnant.

Sur les 10 dernières années, j’ai le souvenir d’un seul refus agressif dans le sud de l’Espagne.

24)
Marcolivier
, le 09.09.2011 à 18:54
[modifier]

Dans un sujet plus ou moins parallèle, qui sait où faire développer et imprimer pas trop cher et de bonne qualité des films 120 argentique n/b et couleur (6×6, moyen format) dans la région de Lausanne/Suisse romande/Suisse/ou environ?

Suis bien tenté de retourner au film, à la clé peut-être un Rolleiflex mais dans un futur plus immédiat un Holga…

25)
Lau74
, le 09.09.2011 à 19:24
[modifier]

Si environ peut aller jusqu’à Lyon, il y a le labo Linx. J’ai beaucoup travaillé avec eux du temps de l’argentique, des bon pros.

26)
giampaolo
, le 09.09.2011 à 21:40
[modifier]

Merci François pour ce reportage. Je ne manquerai pas de recourir à leur service. Comme au dit au poker…. pour voir….

Moi j’utilise une Epson Pro 3880. Jamais eu de buses bouchées, tirages parfaitement en accord avec mon écran calibré. Je fais un essai sur du papier 10×15 (un extrait significatif) puis j’imprime en A4, A3 ou A2.

En passant….. mais pourquoi vouloir ajouter du grain? Nostalgie de l’argentique ?

27)
François Cuneo
, le 09.09.2011 à 22:55
[modifier]

giampaolo: parce que le grain c’est beau!

Lau74, giampaolo: même si ce que vous dites est vrai, ce dont je ne doute pas, je n’ai même plus envie de me faire chichi à la maison avec ça. Un vrai labo, c’est tellement plus simple.

Nathalie: c’est la magie des appareils modernes qui permettent de photographier appareil sur le bide.

Ces deux photos, je les ai prises avec le NEX 5, jamais je les aurais osées avec mon Nikon reflex.

Ce qui me pousse à vendre tout ce gros matos bien lourd et qui te coupe des gens.

28)
FT'e
, le 09.09.2011 à 23:10
[modifier]

Canon 9500 mark II ici. Plus longue inactivité, de l’ordre de 6 mois. Aucun souci. Ni avec ma moche vieille A4 à colorants Canon. J’ai eu quelques Epson avant ces Canon. Toutes sont mortes buses bouchées.

Bref.

Avoir sa propre imprimante, c’est chouette. On retrouve un peu les sensations labo N&B, sans la lumière rouge. Mais ça bouffe un temps ! Sans compter que ça donne envie de faire des essais, de bouffer du papier en rames, et de l’encre en bidons. Mais enfin et malgré ça, ça reste assez économique. Si on peut dire ça. Il y a des loisirs moins onéreux :).

Mais je retiens cette adresse, pour plusieurs raisons, en particulier pour les grands formats, miam 90 cm, et pour le choix des supports que je ne saurais stocker pour mon modeste usage de photographe du dimanche. Si c’est testé et approuvé par Monsieur Cuk, c’est forcément une bonne adresse. :)

29)
Crunch Crunch
, le 09.09.2011 à 23:58
[modifier]

Excellent :-) Effectivement “Picto” est excellent ! Moi, je les ai découvert en début d’année. Le magasine “Réponse Photo” offrait un tirage grand format, chez eux. J’ai essayé et j’ai juste trouvé magnifique :-)

30)
Origenius
, le 10.09.2011 à 02:38
[modifier]

Salut

C’est amusant, j’ai ressorti du placard (vraiment) hier ma vieille Epson PM-4000PX, (achetée en 2003 je crois) qui selon la nomenclature Epson en dehors du Japon doit être la Stylus Photo 2200. je l’ai changée pour une Canon Pro 9000, il y a trois ou quatre ans, avec bonheur : rapidité, qualité, respect des couleurs. Tout ce qui me convient sachant que je ne recherche pas non plus le top niveau des impressions d’art.

C’est justement ce qui m’exaspérait avec l’Epson : lenteur, respect des couleurs approximatif et dont les réglages me semblaient difficiles, et effet moiré que je réduisais en utilisant un papier semi-mat qui me plaisait d’ailleurs bien.

Et comme c’est compliqué ici de jeter des grosses et vieilles machines pareilles, que j’avais encore une vingtaine de cartouches, je me suis dit que si l’occasion se présentait je la ressortirais.

C’est ce que j’ai fait hier, car j’ai eu 20 affiches A3+ à imprimer requérant une bonne qualité, mais sans exagérer non plus.

Sortie du placard, dépoussiérage, mise sous tension et branchement USB sur ma capsule AirMac. Facile.

OSX Lion, sélection d’une PM 4000PX détectable, téléchargement automatique du pilote et installation… Elle était prête en 3 ou 4 clics.

Evidemment, direction utilitaire de maintenance, et je vérifie le niveau d’encre. Malheureusement seule une cartouche sur les sept n’apparait sur le graphique, les autres, bien que présentes, semblent inexistantes. je les démonte toutes, décrasse les connecteurs peut-être un peu grippés avec le temps, les remonte et les voilà qui apparaissent toutes avec leur niveau d’encre… suffisant pour faire un essai.

Nettoyage des buses et test. J’avoue que c’est là que je craignais le pire. En effet, si une seule buse est irrémédiablement bouchée, ce n’est pas la peine de continuer… Premier essai, et c’est la catastrophe : je n’imagine pas récupérer quoi que ce soit de correct. Deuxième nettoyage, c’est beaucoup mieux, mais encore, à la louche, une vingtaine de buses n’ont rien craché. Troisième nettoyage, et là, ô miracle, le test est parfait. Je n’y crois pas ! Après de si longues années.

Bizarrement c’est la première fois que je n’ai pas peiné à régler la concordance des couleurs. Je ne sais pas si le pilote mis en place par les soins de OSX Lion y est pour quelque chose.

J’ai imprimé ma première affiche et elle est apparue comme je l’escomptais. Tout content, j’envoie les 19 autres. Je n’ai changé que 3 cartouches en cours de route… il m’en reste donc encore 17 à épuiser.

L’effet moiré est toujours là mais ce n’est pas très grave puisque les couleurs y sont aussi. Bien sûr l’imprimante (pas moi) y a passé une bonne partie de la journée : elle n’est toujours pas plus rapide.

Comme quoi, Epson m’a surpris agréablement…

Quant à ma Canon Pro 9000, dont les encres « chromalite 100 » sont réputées, j’avais acheté un stock de papier pur coton « Museum Etching » 350g sous marque Canon mais proposé par Hahnemühle pour de beaux tirages… (1000 ¥ la feuille A3+ quand même). J’ai en effet tiré de très belles photos avec, et j’en étais très heureux. Mais je ne recommencerai plus. En effet, tous mes tirages (datant de 2008) ont vu leurs couleurs se délaver et tirer vers le rose, alors que dans les mêmes conditions de conservation d’autres tirages sur papier photo pro brillant classique n’ont pas souffert de changements de couleurs… Mince alors. J’ai jeté toutes mes photos papier coton d’art…

A part ce problème je suis bien satisfait de cette imprimante…

31)
pilote.ka
, le 10.09.2011 à 06:35
[modifier]

Epson toujours Epson. Pense à Brother camarade. Je viens d’acheter la MFC J6910DW. Encore pas déballé.

32)
François Cuneo
, le 10.09.2011 à 07:29
[modifier]

Alors pilote.ka, Brother, JAMAIS! On a acheté à l’école des Brother Laser couleur, au bout d’un an, complètement nases. Une qualité de fabrication absolument lamentable. D’ailleurs, le public a dû s’en rendre compte il me semble. Il fut un temps où non ne voyait que cette marque partout, maintenant, c’est tout juste si on se rappelle comment elle s’appelait. Ah oui, ils font des machines à coudre pas mal, et des machines à tricoter aussi.

Rien à voir avec les HP ou Xerox qui elles sont en parfait état.

Origenius, j’ai une petite Canon Selphi (les modèles qui font des photos 10-15 max de très bonne qualité) toute récente. Elle se vend encore d’ailleurs.

Eh bien le pilote n’existe pas pour Lion. Elle est quasi neuve, et pour l’instant ne me sert plus à rien.

Alors Canon, tu vois… Je m’en méfie!

FT’e, je suis d’accord avec la sensation du labo. Mais bosser, rater, chercher, c’est rigolo en argentique, ça a vite tendance à me tendre les baskets en impression numérique.

33)
THG
, le 10.09.2011 à 09:45
[modifier]

@ Nathalie

Je pense que la moindre des choses est de demander l’autorisation de photographier les gens. Simple question de respect, surtout dans les destinations exotiques ou les occidentaux se croient en territoire conquis.

Malheureusement, ces touristes qui passent leur temps à ramener finalement les mêmes images en croyant peut être faire du National Geographic, n’en ont cure.

J’ai une amie photographe de voyage, elle a illustré mon bouquin Lightroom 3, et, que ce soit en Asie centrale, en Inde ou en Asie du sud-est, elle s’implique beaucoup et va au devant des gens. Avec cette approche, les portes s’ouvrent, la confiance s’installe et elle peut faire de très belles images, dont aucune n’est volée.

De plus, le fait d’être une femme est un privilège dans ce genre de situation.

Va faire un tour sur cfotogenic.com

34)
dpesch
, le 10.09.2011 à 12:11
[modifier]

Je pense que la moindre des choses est de demander l’autorisation de photographier les gens

Ça, si je ne me trompe, c’est le minimum légal, chacun restant propriétaire de son image. Après, ce n’est pas toujours pratique de faire remplir le document ad hoc.

On peut aussi “voler” le portrait et en discuter ensuite avec le “sujet”. Il est souvent ravi de voir sa bobine sur le petit écran et tout va bien. S’il n’est pas d’accord, on efface devant lui l’image et on ne lui a pas manqué de respect, ce dont il est ravi. La plupart du temps, il permet ensuite de refaire une série d’images. On peut aussi lui promettre de lui envoyer une épreuve, mais alors il faut tenir parole !

35)
Guillôme
, le 10.09.2011 à 13:03
[modifier]

Alors pilote.ka, Brother, JAMAIS! On a acheté à l’école des Brother Laser couleur, au bout d’un an, complètement nases.

Peut être mais il ne faut pas généraliser. En tout cas, je pense que pour les lasers N/B, Brother est un choix idéal :)

Pour ma part, j’ai une brother qui a 10 ans et aucun problème de consommable ou de driver. Mieux, Brother continue le développement de drivers spécifiques pour Lion et même des petits logiciels supplémentaires pour Mac, Unix, Windows 7…

Alors, là, moi je dis bravo. Un constructeur qui assure le support matériel et logiciel pendant 10 ans minimum (promesse du vendeur à l’époque dont je doutais), je ne crois pas que ce soit le cas pour ses concurrents ;)

Après pour la couleur, il est possible qu’ils ne soient pas à la hauteur…

36)
Tom25
, le 10.09.2011 à 21:00
[modifier]

En Egypte, les gardes venaient se coller à nous quand on faisait des photos de famille :-). . On avait même du mal à faire une photo sans un militaire dessus.

37)
François Cuneo
, le 11.09.2011 à 09:01
[modifier]

THG: au Monsieur au cigare, j’ai dit “Vous permettez?” avec un sourire, et il a pris cette pose d’un air de défi rigolo, imitant un peu le Che.

Il s’agissait d’un balayeur dans une petite ville où personne ne s’arrête à Cuba, là où j’ai pris mes plus belles images, parce que justement il n’y avait que nous comme touristes.

Le petit garçon, je lui ai souri, lui ai montré l’appareil avec un air l’index et un air interrogateur, et il n’a pas bronché.

Mais jamais je n’aurais osé prendre ces photos je crois avec mon gros appareil. Les gens continuent à voir mon visage et peut-être mon sourire avec le viseur “écran”. Pour nous, c’est moins confortable certes, mais ça coupe beaucoup moins la relation avec les gens.

38)
Ritchie
, le 11.09.2011 à 23:24
[modifier]

Salut François,

J’ai toujours eu un ordi depuis ‘93, mais jamais eu d’imprimante !

Et quand on ramène le prix de l’encre au litre, ben on se dit que c’est de l’arnaque tout bonnement.

++

R.

39)
Garfield114
, le 12.09.2011 à 09:36
[modifier]

qui sait où faire développer et imprimer pas trop cher et de bonne qualité des films 120 argentique n/b et couleur (6×6, moyen format) dans la région de Lausanne/Suisse romande/Suisse/ou environ

Pour le N&B, essaie de contacter Edi à l’atelier Asphérix à Lausanne. Tu lui dis que tu viens de la part de Gilles.

a+

41)
lnk
, le 12.09.2011 à 19:26
[modifier]

Merci à François Cuneo, et aussi merci à tous : c’est (entre autres) ce qu’il y a de formidable avec ce site : on a, rien qu’en lisant les commentaires, plein de réponses aux questions qu’on aurait envie de poser. J’ai eu une Epson 2400 que j’ai dû jeter pour cause de séchage irrémédiable de l’encre (même en essayant de nettoyer je ne sais combien de fois). J’ai renoncé au jet d’encre pendant quelques années. Je viens de racheter une multifonction Canon milieu de gamme (MG 6150). Les premiers essais sont pas mal, on verra…