Profitez des offres Memoirevive.ch!
Okazou nous a quittés

J'ai reçu une bien triste nouvelle jeudi soir passé.

Okazou est décédé, le 18 août.

Okazou n'est plus là.

Depuis le début de Cuk.ch ou presque, il était tout le temps avec nous.

Comme commentateur, puis comme rédacteur, comme commentateur à nouveau, puis comme simple lecteur.

Je sais qu'il nous a lus jusqu'à il y a peu, puisque le jour où j'ai réécrit une petite humeur politique à propos de Cuba, il est ressorti du bois et m'a fait un très beau commentaire.

J'ai écrit la plupart de mes articles depuis des années en me demandant ce qu'Okazou en penserait.

C'est comme s'il était là, toujours derrière moi.

Il était pointu Okazou.

Il était énervant parfois, souvent même.

Mais il savait nous réveiller.

Ce qui m'a frappé, c'est que je n'ai jamais rien su de lui mis à part ses opinions politiques très à gauche.

Je ne savais pas comment il s'appelait ni ce qu'il faisait.

J'ai bien essayé souvent de deviner, je n'ai jamais trouvé qui il était vraiment.

Ce qui est certain, c'est que je crois n'avoir jamais lu quelqu'un qui écrivait aussi bien que lui.

Quelqu'un d'aussi entier aussi.

Pas très souple non plus, il faut bien l'avouer.

Je me souviens aussi d'une humeur que j'avais écrite à propos de l'anonymat sur le Web le 6 juillet 2007. À propos du fait que l'on ne savait pas, quand un lecteur qui d'habitude commentait souvent se taisait soudain, s'il le faisait simplement parce que Cuk ne les intéressait plus, ou si c'était parce qu'il était malade, ou décédé.

Dans le commentaire 36 de cette humeur, je me posais la question du pourquoi de l'absence d'Okazou qui avait décidé de prendre un peu de recul par rapport aux commentaires en écrivant:

"Là par exemple, Okazou n’intervient pas depuis quelques jours.

Je ne me fais pas de souci pour sa santé, mais je suis persuadé qu’il nous fait la gueule parce que nous avons été un peu tous secs avec lui la dernière fois.

J’ai peut-être tort, mais voilà aussi le genre d’idées qu’on se fait dans notre tête en cas d’absence prolongée:-)"

Et soudainement, Okazou est réapparu en commentaire 42 et me rassurait:

"Quel fin psychologue tu fais là !

Tout faux ! C’est pour ma santé que tu devrais justement te faire du souci. Deux semaines que cette saloperie de rhume bronchiteux ne me quitte pas et m’attaque les boyaux de la tête à me rendre sénile.

Qui a été un peu sec avec moi la dernière fois ? Aucun souvenir. Je suis le genre de type sur lequel on peut taper à qui mieux mieux sans que ça le perturbe sérieusement. Vous gênez pas ! Si ça peut vous faire du bien…

Et puis je suis tellement absent que je suis allé jusqu’à poster une contribution hier soir sur le site des contributeurs. Si, si ! Pas de nouvelles depuis. D’ailleurs, j’ai rencontré quelques problèmes avec les illustrations et autres détails. L’admin, que j’ai pourtant salué respectueusement avec force courbettes, doit être endormi ou bien j’ai tellement pédalé dans la choucroute que je n’ai rien laissé en partant ? Possible, c’est la première fois que je m’essaie à poster moi-même.

Alors, tes inquiétudes tombent à pic, François, puisque tu es là (en vacances ?), je vais te poster l’objet en direct et tu vois ce que tu peux en faire, d’accord ?

Pour le double débat, mort des combattants et anonymat, mon point de vue rejoint celui de beaucoup ici mais bon, la mort, ça ne dérange toujours que ceux qui restent, le mort, lui, s’en fout. On y passera un jour ou l’autre, sans se presser. Et puis on s’en va comme on est venu, non ? On est tous arrivés ici de la même façon, par hasard, personne ne nous connaissait, on peut repartir de la même manière. Après tout, l’homme n’est d’abord qu’un passant. Alors passons, anonymes ou pas et si on n’a pas le temps de fermer la porte en sortant, eh bien c’est pas grave.

Un petit mot à ceux qui ont osé écrire ici et qui n’osent plus, pensant qu’ils ne sont pas parvenus à entrer dans le cercle. Qu’ils sachent que nous les lisons (en tout cas, moi, je lis tout le monde et je retiens le nom, bidon ou pas, de chacun) attentivement. Si nous ne répondons pas toujours à leurs propos c’est souvent par manque de temps et par souci d’« efficacité ». Dans un sujet bien chaud, il faut répondre globalement, sur les idées, pour faire avancer le schmilblic, comme si ce n’étaient pas des personnes qui affichaient leurs propos mais les propos eux-mêmes qui se répondaient, au-delà des personnes. Comme si, assistant à un match de ping-pong on ne regardait que la balle en se moquant bien de qui l’envoie. Le mieux est de se débarrasser des egos et de tout ce qui pourrait trop personnaliser les propos. L’orgueil gâche tout. Qu’est-ce qui est le plus intéressant des œuvres de Lascaux ou de leurs auteurs ? Quand on a répondu, on peut s’appeler Gabriel ou Kèsako, on s’en bat les…

L’anonymat, on peut le rompre ou pas. Quand quelqu’un me contacte par mon adresse cuk.ch, je ne réponds généralement pas, même quand c’est sympa. À part un oiseau de la liste avec qui j’échange des lectures utiles et avec qui je papote de temps en temps (rarement), je préfère rester peinard dans mon coin et j’y tiens. Surtout quand on me demande des comptes politiques comme c’est arrivé à l’élection d’Iznogoud. No comment.
Cela dit, je comprends fort bien et j’approuve les rencontres quand elles sont voulues. L’humanité est bien la meilleure valeur partagée ici."

Le mort lui, il s'en fout...

Mais pas moi Okazou.

Je suis triste parce que cette fois, tu ne pourras pas me rassurer.

À son amie, à sa famille, à ses amis qui le connaissaient, je souhaite bien du courage pour poursuivre une vie sans lui.

Pierre, puisque c'est ainsi qu'il s'appelait, devait être de ces gens qu'il faisait bon côtoyer ou aimer.

Purée, quelques mois après alec6, Okazou...

Deux êtres chers de par ici, qui ne sont plus là, ça fait beaucoup...

52 commentaires
1)
ckfd
, le 05.09.2011 à 02:00
[modifier]

Hello, Toutes mes sympathies à la famille de Pierre.

Ce post me fais penser à cette vie virtuelle qui perdure après la mort physique. Un compte facebook qui continue à vivre en posts,”like” alors que le propriétaire du compte n’est plus… Un mail qui reçoit du courrier et qui répond automatiquement : je suis indisponible pour le moment”. Un avatar second life qui continu à plaire et à faired es rencontres.

Les fantômes commencent à être nombreux et hantent les méandres e la toile.

A quand les Web Ghost Busters?

Il n’est pas loin le moment ou l’on pourra télécharger sa mémoire sur des serveurs pour continuer à vivre .. virtuellement.

CIAO Okazou. A très vite au travers d’un pseudo ou post ou d’un avatar.

2)
Origenius
, le 05.09.2011 à 02:14
[modifier]

Cher Okazou !

J’espère que tu reposes en paix !

Je ne sais pas si cette expression te convient… C’est la seule qui me vient à l’esprit. Bizarrement, comme François, chaque fois que je lis les commentaires d’un article sur cuk.ch, je m’attends à en lire un des tiens… Tiens pas d’Okazou non plus aujourd’hui… (moi-même, je n’ai jamais beaucoup commenté et je suis particulièrement silencieux actuellement, alors). Je sais aussi que philosophiquement ou politiquement ou spirituellement, tout devait nous séparer, mais n’empêche que j’ai de l’affection pour toi, alors même qu’un jour, tu m’as traité de jésuite, moi, moi… qui suis mep. Faudrait voir à voir ! Alors maintenant, que tu es passé par la porte de derrière, tu me manques vraiment !

Osé-je te rappeler qu’un autre monde est possible ?

Salut à toi !

3)
Leo_11
, le 05.09.2011 à 05:21
[modifier]

C’est vrai qu’il énervait grave le Okazou… perso je ne comprenais que très rarement ses prises de positions… mais diable qu’il s’avait s’exprimer… Il était un peu notre Ginsbarre à nous… poète et militant… choquant et attachant…

Ca me faisait bizarre de ne plus le voir depuis pas mal de temps dans les travées du forum… et maintenant c’est définitif…

Tu vas nous manquer Okazou…

Toute ma sympathie à sa famille, ses amis et à toi François…

4)
Inconnu
, le 05.09.2011 à 06:45
[modifier]

Allez, par hommage à ce grand provocateur d’Okazou, j’ai envie de dire “bon débarras” :)

5)
Modane
, le 05.09.2011 à 06:48
[modifier]

Quelle triste nouvelle! Okazou était pour moi une référence de rigueur intellectuelle, et faute de connaître l’homme, j’avais beaucoup d’affection pour son pseudo. Le reconnaître dans les commentaires était signe qu’un point abordé méritait discours.

Je regrettais souvent qu’il se fasse rare sur Cuk. Maintenant… Chienne de vie! Alec6, Okazou… Je vais finir par regarder le granit d’un autre oeil!…

7)
satellio
, le 05.09.2011 à 07:02
[modifier]

Peut-être aurait-il aimé sourire, ou faire la grosse voix, à la pensée de ce dernier salut: adieu à jamais, Pierre. Condoléances à tous les siens.

8)
Olympe
, le 05.09.2011 à 07:10
[modifier]

Nous perdons souvent contact sans savoir vraiment pourquoi et c’est parfois peut-être mieux ainsi ! … Aujourd’hui, il n’y aura pas de débat, les sentiments peuvent être les plus forts, finalement. Chris

10)
Gr@g
, le 05.09.2011 à 07:26
[modifier]

sincères condoléances à sa famille.

et je comprends François. Lecteur depuis 10 ans, il faisait partie des contributeurs qui m’ont fait aimé les commentaires (et pas seulement les humeurs comme je le faisais au début.)

12)
giampaolo
, le 05.09.2011 à 07:47
[modifier]

Okazou faisait l’unanimité dans un extrême comme dans l’autre, mais sa constance était, entre autre, dans son talent de rédacteur, dans sa rigueur et dans la continuité de ses positions.

Bon voyage Pierre.

13)
Anne Cuneo
, le 05.09.2011 à 08:22
[modifier]

Il m’avait invité à passer le voir, il ferait la cuisine pour moi, le jour où j’ai annoncé que j’allais faire un certain voyage (je ne dirai pas lequel, puisque Okazou ne voulait pas lever le voile sur son identité et sa résidence), et puis à la dernière minute, il avait fait marche arrière, et ainsi nous ne nous sommes pas connus. Mais je l’ai toujours considéré comme un grand ami, et j’ai parfois correspondu avec lui, sur tel ou tel sujet.

Je suis vraiment très très triste, encore plus du fait que j’ai failli le connaître, et que cette fois, cela ne pourra plus arriver… presque.

Une pensée émue à sa famille, à ses amis, s’ils lisent cuk.

14)
Alain Le Gallou
, le 05.09.2011 à 09:02
[modifier]

L’exagération étant insignifiance, j’avais fini par ne plus lire les commentaires de Okazou. C’est les seuls commentaires que je sautais. Pour moi Okazou faisait tache dans le style convivial de CUK.

16)
coacoa
, le 05.09.2011 à 09:33
[modifier]

Okazou (comme Alec6 et d’autres ici, quoi qu’on puisse dire ou penser des commentaires anonymes et des discussions de forums informatiques), tu m’auras fait grandir. Rien de moins, et j’insiste !

Tu m’as invité à toujours à repenser mon opinion – non pas forcément à en changer, comme d’aucuns le croyaient, mais à re-penser. A toujours fouiller sous les apparences, à voir plus loin.

C’est une leçon que je conserve précieusement. Merci.

Je ne te connaissais pas “les yeux dans le yeux”, mais de savoir que tu as fermé les tiens me fait pleurer.

17)
PECourtejoie
, le 05.09.2011 à 09:45
[modifier]

Une grosse pensée pour Pierre et les siens… C’est étrange de perdre quelqu’un qu’on ne connaît que par les mots…

18)
THG
, le 05.09.2011 à 09:47
[modifier]

Mince alors.

Comme d’autres, je me suis aussi fritté avec lui. Mais il savait manier la plume et défendait âprement une certaine vision des choses, et, pour cette raison, il mérite plus que le respect, même si on pouvait ne pas être d’accord avec lui.

19)
Saluki
, le 05.09.2011 à 10:01
[modifier]

Dire que je partageais ses vues serait faire preuve d’un grand strabisme…

Je n’aimais pas du tout alec6 avant de le connaître “les yeux dans les yeux”, pour découvrir que, au delà de l’aspect “barre à mines”, il avait une sensibiilté, une diversité de points de vue, une chaleur, une force de communication (heureusement, étant donné son métier!) qui le rendaient plus …humain et forçaient l’attachement, si j’ose dire.

Je pense que l’Okazou de chair et de sang pouvait sûrement répondre à ces critères… mais je n’en resterai, et ça ne risque plus de changer, qu’à la qualité de la plume même si de temps en temps elle était trempée dans le venin.

Que ses proches puissent surmonter rapidement leur peine de l’instant pour n’en conserver que la lumière.

20)
djtrance
, le 05.09.2011 à 10:02
[modifier]

Paix à son âme et j’espère que tout ira bien là où tu es… Merci pour tes participations ici, quoi qu’on en pense…

Sincères condoléances à la famille, aux amis et aux proches en général!

21)
kris
, le 05.09.2011 à 10:03
[modifier]

J’en ai marre d’apprendre des mauvaises nouvelles !

Faudrait arrêter, les mecs, de nous laisser tomber.

Et à nous qui restons là, quel que soit son « style », rappelons-nous que c’était un gars bien… du simple fait qu’il se mêlait à nos échanges.

Salut Pierre. Sincères pensées à ta famille et tes proches.

22)
Soheil
, le 05.09.2011 à 10:08
[modifier]

Je l’aimais bien Okazou, tout comme j’aimais bien Alec6, tout comme j’aime bien beaucoup d’autres à qui je ne le dis pas. On ne dit pas aux gens qu’on les aime bien. On devrait. La pudeur dit beaucoup de choses en silence, mais est-elle entendue? Les commentaires d’Okazou n’étaient pas de simples balles de ping-pong qu’on aurait pu regarder traverser la table sans se demander qui était derrière. Une personnalité se dégageait de chacun de ses propos où je voyais beaucoup de finesse, malgré le ton bourru qui les caractérisait, beaucoup de rigueur aussi et de justesse, malgré un sens aigu de l’exagération. Mais c’est ça qui fait une personnalité: une certaine manière de dire et de faire, le timbre d’une voix qu’on reconnaît, quoi qu’elle dise. Et qui résonne encore longtemps après qu’elle se soit tue.

23)
Jérémie
, le 05.09.2011 à 10:10
[modifier]

je n’était pas toujours d’accord avec Okazou (qui pourrait le prétendre?), mais il avait le mérite de défendre ses convictions avec clarté et constance. Parfois un peu trop longuement à mon goût, mais au moins, on savait ou il se plaçait, et ce qu’il pensait. Comme coacoa, il ne m’a pas toujours, si ce n’est rarement, fait changer d’avis, mais il m’a fait réfléchir.

Mes condoléances à sa famille et à ses amis, IRL ou online.

24)
Roger Baudet
, le 05.09.2011 à 10:43
[modifier]

Zut alors, c’es une grande perte pour CUK. Je n’étais que rarement d’accord avec ses idées, mais c’est ce genre d’empêcheur de tourner en rond qui fait qu’on est obligé de réfléchir et de se remettre en question. CUK sans ses signatures politiquement incorrectes ne serait plus CUK, et là, nous venons de perdre une signature importante. Okazou, tu nous as souvent enquiquinés, mais là, c’est le pire coup de vache que tu nous fais!

26)
Blues
, le 05.09.2011 à 11:35
[modifier]

Même s’il énervait un peu certains, énôrme respect pour Okazou… il fait partie de connaissances virtuelles que j’aurais bien voulu transformer en rencontre “live – pour de vrai” !

Sans désirer plus d’infos à son sujet (j’apprends ici qu’il se prénommais Pierre) le seul truc qui m’aurait intéressé c’est de savoir son âge approximatif ?

Blues très triste ce matin… Mes condoléances en général à toutes-tous ceux qui l’aimaient !!!

27)
Inconnu
, le 05.09.2011 à 11:53
[modifier]

L’image d’un vers luisant se fondant dans la nuit, la mystérieuse réction chimique qui l’lluminait s’étant éteinte, et ce que l’on voit, ou lit, n’est plus qu’un feu follet.

28)
dpesch
, le 05.09.2011 à 12:00
[modifier]

Lorsqu’Alexis est parti, j’ai envoyé un message à sa compagne. Il me suffira de remplacer Alexis par Pierre pour dire, aujourd’hui, le fond de ma pensée :

“Je ne connaissait Pierre (aka Okazou) qu’au travers de cuk.ch, de ses humeurs et de ses commentaires. Mais je me sentais proche de lui par ces opinions et ses prises de positions. Je voudrais simplement pouvoir lui dire quelques mots :

Cher Pierre,

Tu es parti en laissant derrière toi une famille, des amis, des connaissances et des cukiens. Ne les abandonne pas, reste un peu avec eux. Tôt ou tard (le plus tard possible, quand même !) il te rejoindront. Comme un de nos grands hommes, je crois aux forces de l’esprit et tu ne nous quitteras pas ! Bien sûr, je pense à toi, mais aussi à ta famille ; je leur dis ”courage, allez de l’avant, Pierre n’est pas complètement parti, il restera toujours dans vos souvenirs”. A plus, un cukien parmi d’autres.

Daniel (aka dpesch).”

29)
pat3
, le 05.09.2011 à 12:30
[modifier]

Je suis très, très triste à la lecture de cette nouvelle. Si sa famille nous lit, je lui envoie toutes mes condoléances, les plus sincères. J’appréciais autant son pseudo que ses positions, sa verve que ses convictions. Et elles manquaient déjà à Cuk.ch, à mon avis.
Je ne pensais pas qu’un jour je pourrais dire que des personnes “virtuelles” (Okazou, Alec6) pouvaient me faire autant de peine.

31)
Tom25
, le 05.09.2011 à 13:14
[modifier]

Tout comme Alec6, je l’aimais bien Okazou. Je suis encore une fois bien triste. Toutes mes condoléances à sa famille s’il jamais ils nous lisent.

J’aime bien tout le monde ici, sur ce forum Cuk. Et je me sens plus proches des membres que sur d’autre sites que je fréquente. Non pas que je sois «plus d’accord» avec les intervenants, mais les désaccords sont moins violents et surtout bien plus instructifs qu’ailleurs.

32)
Iris
, le 05.09.2011 à 13:52
[modifier]

Sale temps pour les grandes gueules. TTE fais gaffe à toi…

Sérieusement, Okazou, je l’aimais bien.

C’était du piment brut sans qui tout est plus fade. D’un mot, d’une phrase, il arrivait à déclencher une avalanche de commentaires outrés. On ne pouvait pas être d’accord avec tous ses arguments mais il ne cherchait pas l’approbation ni le consensus. Ce qui l’intéressait, c’était le débat, la confrontation d’idées. Entre Alexis et lui, ce sont des voix qui enrichissaient Cuk qui se sont tues.

En pensée avec ses proches.

Iris

33)
Saluki
, le 05.09.2011 à 14:18
[modifier]

Sale temps pour les grandes gueules. TTE fais gaffe à toi…

oh ! J’ai failli la faire en précédant de : ” Jamais deux sans trois…” Mais mon mauvais goût n’aurait pas eu la saveur de la délicieuse Iris.

34)
Hervé
, le 05.09.2011 à 14:45
[modifier]

Contrairement à d’autres, le commentaire d’Okazou était celui que j’espérais trouver chaque fois qu’on abordait un sujet de société. Intellectuellement, je me sentais très proche de lui, même si son intégrisme de gauche me heurtait parfois. Nous avons eu quelques échanges assez virulents sur le forum, mais il n’a jamais utilisé le dénigrement personnel, juste des arguments en adéquation avec ses opinions.

Son silence sera assourdissant.

Toute ma sympathie à ses proches.

35)
graffati
, le 05.09.2011 à 14:52
[modifier]

J’aimais bien quand il intervenait, Okazou… une verve, une belle “plume”… droit et cohérent avec ses idées, ses idéaux… bon vent…

36)
marcdiver
, le 05.09.2011 à 15:36
[modifier]

j’ai le souvenir de joutes écrites très virulentes auxquelles je ne participais pas assez mais que j’admirais… Bon vent de l’autre côté… Et “au cas ou”, peut-être qu’on se reverra de l’autre côté !

37)
zehouai
, le 05.09.2011 à 15:58
[modifier]

Bien que lecteur très réservé de CUK, je partage la peine de tou(te)s les cukien(ne)s qui, comme moi, appréciaient les propos d’Okazou. Son pseudo m’avait accroché à tel point que chaque fois qu’il y avait débat je cherchais en premier lieu si Okazou avait mis son grain de sel/ou poivre.

Alec6, Okazou ! Pour ne pas nous manquer, nous irons encore lire vos posts et vos commentaires de temps en temps. Car vous faites de CUK un vrai site de culture et d’info libres.

Continuez, les gars ! Continuez, oui, vous !… qui faites toujours de la rédaction et de la lecture dans CUK !!

38)
levri
, le 05.09.2011 à 17:09
[modifier]

Bien souvent un sujet vaut bien plus par ses commentaires que par le texte qui les a motivés. Les commentaires d’Okazou ou Alec6 c’était parfois l’occasion de se friter, mais c’était aussi le moment de réfléchir, ils apportaient quelque chose d’important à Cuk, ils laissent un vide.

39)
guru
, le 05.09.2011 à 17:12
[modifier]

Putain, j’en ai marre… Hier, une amie très chère, aujourd’hui un de mes pamphlétaire favori… et qui demain?

Moi peut-être, sans doute, mais ça ne compte pas autant que la douleur des proches.

Mais que son départ nous attriste, que nous ayons pour lui le respect qu’il a toujours mérité, n’empêche pas que le manque de lui va encore nous poursuivre pour un bout de temps.

La surprise serait que nous nous rencontrions un jour dans ces lieux auxquels ni lui, ni moi, ne croyions!

40)
Tom25
, le 05.09.2011 à 17:16
[modifier]

Sale temps pour les grandes gueules. TTE fais gaffe à toi…

Quand la page s’est rafraichie et que j’ai vu ton post, j’ai lu :
« Sale temps pour les gauchistes. TTE fais gaffe à toi… »
Désolé de tenter un peu d’humour dans ce sujet, mais je pense que ça les aurait fait sourire.

41)
LC475
, le 05.09.2011 à 17:22
[modifier]

Quelle triste nouvelle. C’est dingue comme on peut s’attacher à des gens qu’on ne connaît qu’à travers un écran. Merci pour les questionnements soulevés et condoléances à ses proches

42)
JeMaMuse
, le 05.09.2011 à 19:36
[modifier]

Bien triste en effet. Alec6, Grizzimero en février 2008, et Okazou maintenant. Ca commence à faire beaucoup de monde…

C’est incroyable : on s’habitue à des pseudos, et même s’ils n’apparaissent pas pendant une période, on a toujours l’espoir de lire à nouveau leurs articles ou leurs commentaires, comme si leur présence était intemporelle.

Tout ma sympathie à sa famille et à ses proches.

43)
henrif
, le 05.09.2011 à 21:16
[modifier]

Quelques vers d’Aragon, poète qui, peut-être, a inspiré ce digne engagé gauchiste (dans le sens noble des termes)

Je tombe je tombe je tombe

Avant d’arriver à ma tombe

Je repasse toute ma vie

Il suffit d’une ou deux secondes

Que dans ma tête tout un monde

Défile tel que je le vis

Ses images sous mes paupières

Font comme au fond d’un puits les pierres

Dilatant l’iris noir de l’eau

C’est tout un passé qui s’émiette

Un souvenir sur l’autre empiète

Et les soleils sur les sanglots

O pluie o poussière impalpable

Existence couleur de sable

Brouillard des respirations

Quel choix préside à mon vertige

Je tombe et fuis dans ce prodige

Ma propre accélération

— Adios citoyen Okazou.

44)
Madame Poppins
, le 05.09.2011 à 22:22
[modifier]

Il y a des gens qui marquent; Okazou était une de ces personnes.

Je pense à tous ses proches et amis, avec toute ma sympathie,

45)
cerock
, le 06.09.2011 à 09:12
[modifier]

Ce qui est terrible avec les connaissances virtuels, c’est qu’on ne voit pas si par exemple la personne est malade, alors que nos amis réel, que l’on croise de temps en temps, on le sera avant le jour du départ.

Je ne sais pas ce qu’à eu Okazou, mais je trouve que cela est toujours “brusque”.

Enfin je ne peux pas terminer sans envoyer beaucoup de courage a sa famille et ses amis.

46)
Bigalo
, le 07.09.2011 à 14:30
[modifier]

Désolé de ne pas participer au concert de louanges, mais je n’ai jamais apprécié Okazou.

Sa mort n’y change rien. Je l’ai toujours considéré comme intellectuellement malhonnête. Il évoquait pour moi un stalinien borné.

En résumé, je le percevais comme une nuisance sur Cuk. il ne me manquera pas, bien au contraire !

48)
Bigalo
, le 07.09.2011 à 22:52
[modifier]

> Bigalo : Élégant!…

J’ai juste horreur de l’hypocrisie ! Si je pense le plus grand mal de quelqu’un, je ne vais pas en dire du bien sous prétexte qu’il est mort.

Bien sûr, j’aurais pu ne pas intervenir, ce que beaucoup auraient effectivement trouvé bien + élégant, mais cela aurait donné l’impression qu’Okazou était apprécié de tous, ce qui ne me semblait nullement conforme à la réalité.

Si tu veux poursuivre la conversation, je suggère qu’on le fasse par MP.

Bonne nuit.

49)
zit
, le 08.09.2011 à 12:39
[modifier]

Merde, il nous manquait déjà depuis quelque temps, là, ce sera définitif.

J’étais pour ma part très souvent d’accord avec le fond de sa pensée, admiratif devant sa forme, et parfois très dubitatif sur le ressenti : ce n’est pas toujours en donnant des coups de pieds au cuk que la bête va avancer dans le bon sens, ça pourrait même avoir l’effet inverse, mais bon, chacun sa voi(x)e…

Pour ce qui est de la mort, c’est bien la seule certitude que l’on puisse avoir : on va tous en passer par là un jour ou un autre, ce qui compte, c’est ce qui se passe avant, et bien que ne le connaissant pas, j’ai l’impression que pour Okazou, sa vie a été vécue, vraiment, à fond, on le sentait aussi bien dans son juste courroux que dans sa capacité à jouir de plaisirs simples comme ses posts dans le forum Cuisine du monde le laissent voir (d’ailleurs, sa recette des rillettes de maquereaux est un délice que je fait régulièrement ;oP).

z (après l’agent A, au tour de l’agent O, sale temps, je répêêêêêêêêêêête  : quand à l’agent z, il serre les miches)

PS :Le mort, lui, il s’en fout.

50)
Tom25
, le 08.09.2011 à 16:12
[modifier]

Bigalo n’est pas hypocrite, et je suis persuadé que son intervention n’aurait pas dérangé Okazou. Au contraire, Okazou a toujours insisté pour que chacun donne son point de vue. Ceux qui ne l’aimaient pas peuvent donc le dire, par contre ils devraient regretter son point de vue. Une opinion, même (et surtout) contraire à la sienne, est intéressante dans un débat.

51)
Emilou
, le 17.09.2011 à 15:36
[modifier]

L’exagération étant insignifiance, j’avais fini par ne plus lire les commentaires de Okazou. C’est les seuls commentaires que je sautais. Pour moi Okazou faisait tache dans le style convivial de CUK.

Avec Brassens je dirais bien ironiquement que “les morts sont tous des braves types”. Cependant la décence la plus élémentaire est d’au moins respecter la famille (qui pourrait lire les commentaires) du défunt quand bien même on a pas apprécié ce dernier. Faut pas confondre franchise et manque de délicatesse. Personnellement j’appréciais la pertinence de certaines interventions d’Okazou. Je n’adhérais pas à toutes, mais qui peut se prévaloir de faire l’unanimité ?

52)
al1
, le 07.11.2011 à 23:32
[modifier]

François, je viens juste de lire ton article, qui me cause tout particulièrement, parce que j’étais un lecteur assidu, que j’intervenais parfois pour dire des “Okazou, en leur chauffant les oreilles tu me réchauffe le cœur !” ou pour quelques considérations ethno-entomologiques dont je me plais à rêver qu’elles sont restées dans les annales, et que j’ai cessé mes visites, d’un coup, pour ne revenir promener un œil curieux qu’après de longs mois d’absence.

Ben merde. Okazou, et alec6, mes deux grandes gueules préférées. J’ai l’impression de revenir au pays et de découvrir un paysage dévasté.

Ce que j’aimais les empoignades cukiennes ! Y’a de nouvelles grandes gueules, de nouvelles plumes pour prendre la relève ?

Non parce que c’est pas pour leur foutre la pression, mais quand même, on retrouvera jamais ça ! Quelle verve ce Okazou ! Quelle colère, quelle rage, quel courroux (coucou) !

J’aimais vraiment beaucoup ses interventions, à défaut de connaître le bonhomme. Quelques fois je faisais même des efforts pour me montrer pas d’accord, rien que pour lui faire plaisir ! ;-)

Vous l’aurez compris, pour moi le style convivial de cuk n’avait de saveur qu’avec mes cons-dis-m’en préférés !

Mais je vais pas cracher dans la soupe avant d’avoir goûté la nouvelle cuisine !

Au plaisir de vous lire, à nouveau.