Profitez des offres Memoirevive.ch!
Steve Jobs démissionne

Un simple communiqué de presse après la clôture de WallStreet, évidemment.
A cette heure, pas de réactions dans la presse européenne.

Lire le Wall Street Journal

Lire le New York Times

ou encore Wired

Edit de 6h24 : Le titre est lapidaire, comme beaucoup de titres, mais SJ ne quitte pas Apple : il démissionne de sa fonction de CEO et prend un poste créé pour la circonstance, qui ressemble quand même à se mettre encore plus en retrait. C’est dans le communiqué de presse…

22 commentaires
1)
Inconnu
, le 25.08.2011 à 05:45
[modifier]

Ha ben! si Dieu demissionne, qu’allons nous devenir ?

J’en ai pas dormi, je vais esayer de me rassurer et faire une thérapie de groupe à la prochaine réunion Tupperware. Désolé de l’ironie. En fait, même pas ;o)

2)
pter
, le 25.08.2011 à 06:01
[modifier]

Steve, finally!,….have a good time with your close relatives and family! Tim Cook le remplace (deja) et c’est mieux ainsi. Apple va encore accelerer!

3)
archeos
, le 25.08.2011 à 06:21
[modifier]
  • CORRECTIF *

Il démissionne de son poste de CEO, mais rien n’indique qu’il quitte toute fonction au sein d’Apple.

4)
Inconnu
, le 25.08.2011 à 06:38
[modifier]

C’est logique. Soit il est en meilleure forme et revient, soit il doit laisser sa place. Des actionnaires s’étaient déjà manifestés il y a quelques temps pour demander à voir clair dans le plan de succession. C’est chose faite.

5)
Inconnu
, le 25.08.2011 à 06:39
[modifier]

Le départ de Jobs entraîne une chute de 5% de l’action. La nouvelle stratégie d’HP avait entraîné une chute de 20%…

6)
Sébastien Pennec
, le 25.08.2011 à 07:41
[modifier]

Renaud: il faudra voir dans les jours qui viennent, c’est trop tôt pour parler de chute ou de pourcentage. Ce qui est certain, c’est que l’action va baisser. Perso, je pense qu’après les annonces à venir et quelques résultats trimestriels l’action va remonter à son niveau actuel.

Ce qui est intéressant, c’est le rôle de Jobs… je suis persuadé que le rôle de CEO est resté chez Cook depuis la première absence de Jobs en 2009 et qu’il (Jobs) n’a jamais repris la direction opérationnelle… Il est là juste pour ses idées, et c’est tout… et c’est d’ailleurs pour ça qu’il reste au board: pour ses idées.

La vraie épreuve, ça sera 2-3 ans après qu’il ait quitté définitivement le board… une fois que les projets auxquels il aura participé auront trouvé leur vitesse de croisière, et qu’il faudra trouver des nouvelles idées innovatrices. À ce moment-là, et pas avant, on saura si Apple peut survivre sans Jobs.

7)
giampaolo
, le 25.08.2011 à 08:44
[modifier]

C’est une nouvelle que j’attendais comme tout le monde. Elle aurait pu être plus dramatique et définitive. Heureusement que non. Je lui souhaite une longue vie encore et bien entendu avec une santé retrouvée ou du moins supportable. L’action a chuté de 5% et a ensuite été bloquée sur la demande d’Apple. C’est pour cela qu’elle n’a pas plongé davantage.

Quel génie ce Jobs!

9)
Inconnu
, le 25.08.2011 à 09:56
[modifier]

Bha, a moyen terme ça n’aura pas plus d’effet que quand Bill Gates avait lourdé son poste de pdg de krossoft.

10)
M.G.
, le 25.08.2011 à 10:18
[modifier]

En ce jour où Steve Jobs jette l’éponge, je crois qu’il faut lire ou relire le fameux discours qu’il a prononcé à l’université Stanford en 2005.

Discours de Stanford

L’intérêt de cette page qui date du 17 janvier 2008 est de mettre à disposition la vidéo et une retranscription en français de son discours.

« Soyez insatiables. Soyez fous ! »

Merci Steve pour toutes ces années que j’ai passées en compagnie de ces bécanes sorties de tes rêves les plus fous.

Le 13 septembre 1984, je découvrais l’Apple II. Cela fera bientôt vingt-sept ans. Pour moi, ce sont vingt-sept ans de survie que je dois à Steve et son fabuleux Apple II. Sans lui et la passion qu’il m’a inspirée, ma vie aurait eu toutes les chances de s’arrêter cette année-là. J’avais trente-huit ans et je n’oublie pas.

11)
FT'e
, le 25.08.2011 à 10:35
[modifier]

Je crois que tant qu’il sera en vie, il participera aux idées et projets d’Apple.

Comme Sébastien, je pense que Steve a peu à peu abandonné le micro-management dont il était coutumier après son premier congé, et que Tim Cook assure la direction opérationnelle pour l’essentiel depuis lors. La succession de Jobs est en cours depuis longtemps et va continuer en douceur – dans l’entreprise tout au moins, à voir sur les marchés boursiers ;) -.

Bah, je ne me fais pas trop de soucis pour Apple. Par contre, j’espère vraiment que l’état de santé de l’ami Steve n’est pas en train de se dégrader. Pas pour Apple, pour lui et sa famille.

C’est bébête, mais j’espère que j’aurai l’occasion de le revoir en vrai (à une WWDC), peut-être sur le nouveau campus soucoupe volante. Il a toujours été accessible et sympathique. Il est une des rares personnes que j’admire sans réserve, et la seule “célébrité” que j’avais vraiment envie de rencontrer. Ah ah, je suis une groopie :). Faut plus que je loupe une WWDC moi !

12)
Inconnu
, le 25.08.2011 à 12:34
[modifier]

Moi j’avais mon badge pour la Keynote de MacExpo, en septembre 2001. Un barbu et 4 avions m’ont empéchés de voir Steve de près

13)
josiffert
, le 25.08.2011 à 17:55
[modifier]

Il n’est pas de bon ton, surtout aux USA, d’avoir un malade en déclin de santé à la tête d’un empire financier.

Pas bon pour le business, voilà…

Cela étant, Apple a déjà en réserve la technologie pour les prochaines dix années.

À mon avis, nous aurons : PLUS de design MOINS de créativité PLUS pour le prix; les services et le quasi-monopole suffira à les faire vivres.

14)
pat3
, le 25.08.2011 à 22:52
[modifier]

Tout à fait d’accord avec Sébastien: c’est dans deux ou trois ans qu’on verra si l’esprit de Jobs est resté, le mariage de la bonne idée et de sa bonne mise en œuvre fonctionne toujours…

Quand même, quand je repense aux Keynotes incroyables (Apple Expo 2000…), à tout ce que j’ai appris dans la communauté Apple (traduc TidBits, AUG de Toulouse, etc.), sans compter tout ce que j’ai fait, boulot et autres, avec un mac, je me dis vraiment que je dois beaucoup à ce type.

Renaud, je devais BOSSER POUR APPLE à l’AE de 2001, j’ai même été payé pour le défaut de boulot de 2001… Drôle d’époque, ou on allait se faire un restau TidBITS et fr.comp.sys.mac et je ne sais plus quel autre groupe à l’Apple Expo, où… j’ai vu mes jambes me porter vers la queue d’achat de Mac OSX 10.0.0 alors que ma tête me disait: mais t’es con ou quoi, c’est une beta, ta machine peut même pas la supporter…

C’est pas pour dire, mais on sent le souffle du temps qui passe… :-/

15)
Saluki
, le 25.08.2011 à 23:50
[modifier]

11 septembre 2001…
Le lendemain, je devais faire le visiteur-mystère au “Jules Verne”, le restau sélect du 2e étage de la Tour Eiffel. Drôle d’ambiance : d’habitude, il faut réserver au moins trois mois à l’avance et là, les trois quart de la salle étaient…vides. Les clients qui avaient réservé n’avaient pas osé venir, de peur de subir une “réplique” de ce qui s’était passé la veille. Le compte-rendu doit encore dormir, aussi, dans le 8600 qui dort au grenier.

1991-2011 : sept kg de différence entre mon MacPortable et le MBA 11” de Madame Saluki. Demain, je vais les photographier côte à côte.

16)
Inconnu
, le 25.08.2011 à 23:57
[modifier]

Saluki: tu bossais dans un guide type Guide Michelin? C’est le boulot dont je rêve :)

17)
Saluki
, le 26.08.2011 à 10:05
[modifier]

…Guide Michelin…

Pas du tout, nous faisions, entr’autres, de l’analyse de commercialité pour des réseaux : accueil, mise en place de l’offre, connaissance des produits, argumentation commerciale, passage en caisse, fidélisation, etc… Et la gamme de clients, surtout dans la Mode, allait de la restauration… au transport aérien.

18)
ToTheEnd
, le 26.08.2011 à 15:49
[modifier]

Ouais, le départ de ce poste est une demie surprise. Perso je pense qu’il en a moins fait ces derniers temps et pour cause… par contre, ce qu’il a fait, il est resté le même; c’est à dire très attaché aux détails.

Cette stratégie est la bonne. Après avoir mis plusieurs fois en avant Tim, les “marchés” n’ont pas été surpris par l’annonce… au contraire.

Par contre, c’est dans les prochains trimestres mais surtout sur la capacité pour Apple à innover dans les années qui viennent qui va rester dans le collimateur des analystes. Si les prochaines apparussions lors de Keynote accouchent de souris ou d’aucune nouveauté “révolutionnaire”, la frénésie sur l’action et Apple en général s’apaisera.

Ceci dit, il faut aussi garder à l’esprit qu’un cancer reste une maladie grave… et que Steve n’est pas à l’abri d’une rechute (ce qui, vu le délai de maladie et cette annonce me fait penser au pire).

19)
FT'e
, le 26.08.2011 à 16:25
[modifier]

Hum… le moment de l’annonce est plutôt bien choisi je trouve, du point de vue business.

Apple est en forme sur les marchés boursiers, des machines ont été mises à jour – et se vendent bien – il y a peu, Lion est sorti de sa cage… et de nouveaux produits vont arriver d’ici quelques semaines : iCloud et iOS 5 bien-sûr, et les rumeurs d’iPhone 5. On vit encore en pleine période estivale et de vacances, les esprits ne sont pas encore complètement tournés vers le business.

Je sais pas, ça ressemble plus à un moment bien choisi qu’à une nécessité de santé immédiate.

Je ne dis pas que ce n’était pas nécessaire du point de vue de la santé de Mr Steve, je dis juste que ce n’est pas une annonce faite dans l’urgence mais au contraire plutôt intelligement planifiée. Ça et l’ensemble de la transition d’ailleurs.

20)
henrif
, le 27.08.2011 à 23:00
[modifier]

J’adore les discussions de comptoir des gentils macounets comme si Apple était la PME du coin. Pour un peu, ils écriraient à Steve, en le tutoyant, pour lui donner des conseils de management. Seconde capitalisation mondiale (3 x plus que Total), un bas de laine plus gros que le Trésor américain, des milliards de bénéfice, une sous-traitance généralisée (tout juste 50 000 salariés) et le macounet moyen qui déblatère de la survie et du manque de nouveauté “révolutionnaire”. Bonne continuation…

21)
Tom25
, le 28.08.2011 à 09:37
[modifier]

C’est parce que Steve a trop bien réussi à nous faire penser qu’il était notre sympathique guide, et au bout de temps d’années …
Par contre, je ne me sens pas redevable. C’est vrai que Steve a révolutionné l’informatique. J’ai moi aussi commencé avec l’Apple ][e, puis plusieurs Mac. Mais j’ai grassement payé tout ça rubis sur l’ongle. C’est tout le génie de Steve, faire payer cher, et laisser l’impression qu’IL nous fait un cadeau.

22)
FT'e
, le 28.08.2011 à 10:07
[modifier]

Le génie de Jobs n’est pas de vendre quelque chose cher en le faisant passer pour un cadeau ! Oo

Les derniers MacBook Air et iPads ne sont pas chers. Bon, si, ils sont chers. Mais les concurrents lorsqu’ils existent ne sont pas moins chers.

Le génie de Jobs, c’est que lorsque tu déballes ton iPad, tu soulèves le couvercle et tu tombes sur l’iPad directement, tu l’attrapes, ôtes le plastique, hop, tu peux l’utiliser. Les câbles et autres accessoires sont cachés dessous. Mais joliment emballés, pas de moche boite en carton autour, pas de ces fils de fer plastifiés chiants comme tout autour des câbles…

Le génie de Jobs c’est d’avoir créé Pixar et d’avoir élevé ce studio d’animation au dessus de tous les autres, d’avoir révolutionné le genre, et finalement d’avoir fait avec Disney ce que NeXT a fait avec Apple. Disney a acheté Pixar, mais dans les faits, Pixar a envahi Disney de l’intérieur. Apple a racheté NeXT, mais NeXT a bouffé la pomme.

Le génie de Jobs c’est d’avoir révolutionné la distribution de musique envers et contre toutes les majors qui n’avaient qu’une seule ligne de conduite, persécuter les pirates, surtout ne pas se remettre en question et changer de modèle commercial.

Le génie de Jobs c’est d’avoir foutu un sacré coup de pied dans la fourmilière de la communication mobile et d’avoir mis les ténors du moment à genoux.