Profitez des offres Memoirevive.ch!
Rock’n Poche Festival 2011, quel bonheur!

Le week-end passé, nous sommes allés à Habère-Poche, au Rock'n Poche Festival avec 4 buts distincts:

  1. écouter de la bonne musique
  2. rencontrer des amis
  3. prendre des photos
  4. profiter du grand air

En ce qui concerne le but n° 2, tout était parfait. J'ai pu rencontrer Zit, que l'on ne présente plus sur Cuk.ch, qui cette année étrennait un nouveau D7000 dans lequel il avait inséré un effet des plus psychédéliques qu'il a appliqué aux milliers de photos et de vidéos qu'il a prises.

Zit, il ne peut jamais faire comme tout le monde n'est-ce pas, et c'est certainement ce qui fait une partie de son charme.

image

Zit montrant son effet à une bénévole semble très content du résultat.

Et puis, il y a Laurent Vera, l'organisateur, et Ludivine, sa femme. Ludivine, on ne la voit pas trop, occupée à courir partout pour que tout fonctionne bien. Laurent lui, tourne autour de la scène, dans le bar des artistes (il sert, il ne boit pas!).

image

Visiblement, le festival tourne, Laurent est rassuré. Ludivine, désolé, je n'ai pas de photo de toi cette année, la honte!

Deux personnes parmi tant d'autres (il y a 200 bénévoles au Rock'n Poche) accueillantes, disponibles, amicales et souriantes. Ça fait chaud au coeur de monter là-haut.

Merci à toutes ces femmes et tous ces hommes qui oeuvrent pour que la fête soit belle. Elle l'a été cette année, comme les autres, et nous avons même évité la pluie, mais pas le froid.

Vous avez bien mérité les presque 10'000 spectateurs payants sur les deux soirs. Je crois que tout le monde a été très content de cette 20e édition.

Parlons photo maintenant (point 3)

Je précise à nouveau que nous bénéficions à Habère-Poche d'un bracelet qui nous ouvre absolument toutes les portes, et que nous sommes basés derrière la grande scène, avec les artistes. Donc on prend ce qu'on veut quand on veut, sauf quand certains artistes font un peu les divas et nous empêchent de prendre des images de ce côté, ou de l'autre, parce que gnagna... Je peux comprendre cela dans une salle, pas dans un festival ou de toute manière, les gens placés derrière la barrière, à cinquante centimètres de nous, photographient bras en l'air avec moult flashs. Ceci dans un festival où tout le monde bouge de toute manière, et où le photographe ne dérange pas plus que celui qui hurle au premier rang, saute de bonheur ou bouscule les gens.

D'abord, petite chose: n'oubliez pas que vous pouvez voir les images en taille réelle en cliquant une première fois sur elles, puis en cliquant une deuxième fois (dans la plupart des programmes) pour afficher tous les pixels. Cela vous permettra de bien voir le grain des images noir et blanc traitées par DXO et son filmpack 3.

Je tiens à préciser que cette année a été un peu particulière pour moi.

D'abord (et je fais une sorte de coming-out) parce que je suis allé au Festival avec mon amie, que nous appellerons désormais Madame K, qui a fait elle aussi de nombreuses photos. Elle était équipée de mon D300 sur lequel était monté le 18-200 Nikon la journée, et le soir, le 50 mm f1.4 de Nikon. Elle se débrouille bien, la bougresse!

image

La petite a passé le week-end sur les épaules de son papa. En fin de soirée, il me semble qu'elle souriait moins, mais ils étaient touchants, les deux.

De mon côté, j'étais équipé du Nikon D700 sur lequel j'avais monté un 70-200 f2.8 stabilisé Nikon (mes focales préférées), un tout petit peu du 14-24 f2.8 de la marque (je n'aime décidément pas tellement les grand-angles), et du Sony NEX 5.

Pratique ce Sony: on se balade avec le gros Nikon en bandoulière qui repose sur le côté, et on prend des images avec le petit truc sur le ventre. Gros avantage: les gens vous prennent un tout petit peu au sérieux avec le gros appareil (ben oui, c'est comme ça), et sont à l'aise parce qu'ils pensent que vous ne photographiez pas. Ils ne repèrent pas le NEX sur le bide.

Les appareils étaient parfaitement synchronisés ce qui fait que dans Lightroom, j'ai un défilé d'images des trois appareils, mélangées, et classées dans le temps.

Je peux juste vous dire une chose: le Sony ne fait jamais tache, loin de là.

En fait, il s'en sort souvent très bien avec le contraste basses/hautes lumières, et surtout, fait bien mieux que le D700 au niveau de la balance des blancs.

Nikon a toujours un immense problème avec les rouges, et transforme des violets en bleu par exemple, coupant souvent les ambiances (en créant d'autres en fait), ce qui n'est pas le cas du Sony.

Et si nous parlions musique?

Je passe comme chat sur braises sur le sujet de profiter du grand air. La vallée verte et la Haute Savoie sont magnifiques, et nous avons pas mal vadrouillé la journée. Qu'est-ce que c'est beau, cette région!

Venons-en donc à la musique. J'avoue que cette année, j'ai écouté tous les concerts dans leur intégralité, sauf Thomas Fersen, j'expliquerai pourquoi plus bas, mais en me cantonnant à la grande scène. Zit lui a tout fait, la scène régionale et la grande. Mais Zit fait du vélo, du sport, et physiquement, il est beaucoup plus fort que moi. Il me fallait les demi-heures entre deux concerts pour me remettre, boire une bière et vider mes cartes.

Comme chaque année à Habère-Poche, je fais une découverte grâce à l'excellente programmation proposée.

Il y a trois ans, c'était Moriarty, l'année passée, Féloche, et cette année, en particulier, j'ai apprécié (c'est le moins que l'on puisse dire) Melissmell.

image

Melissmell est une chanteuse rock sombre, avec une formation sur scène très intéressante: basse, batterie, violoncelle, guitare, et youkoulélé (il devient inévitable, cet instrument).

image

Une musique qui arrache, pleine, et une voix incroyable. J'ai acheté son disque sur iTunes (j'ai dû le faire chanson par chanson, je ne sais pas pourquoi, l'album n'est pas téléchargeable en tant que tel): chaque fois que je l'entends dans ma voiture, j'ai les poils qui se dressent.

image

image

Mélodiquement, c'est magnifique, musicalement, ça ne l'est pas moins. Et les paroles sont à la hauteur d'un être visiblement déchiré par la vie.

C'est tout simplement beau, quoi...

image

Une chanteuse que je n'hésiterai pas à suivre si elle repasse autour de chez moi.

En ce qui me concerne, LA découverte du festival, même s'il y a eu plein de belles autres choses.

Par exemple Dub Inc.

image

image

Une sorte de Reggae mélangée à du Rap (c'est ça, je crois, qu'on appelle justement le Dub?), engagé, mais joyeux.

Très très chouette comme musique, et je crois que l'un des chanteurs a bien plus à Madame K...

image

image

Lequel des deux? Hmmm?

Ils succédaient aux Ogres de Barback, qui présentent un programme aussi visuel que sonore.

image

Un petit passage de LR vers DXO (belle intégration du second dans le premier) et son filmpack 3.0: et un rendu T-Max 3200 avec son grain, merci DXO

Certes, c'est original, beau parfois visuellement parlant, le problème, c'est que j'ai un peu l'impression qu'on veut nous en donner un maximum, que ça bouge trop dans tous les sens, et surtout, ben voilà, c'est personnel, mais je n'aime pas la musique.

 

Dommage, parce que visiblement, ils ont un public. Ma foi, je ne vais pas me forcer non plus, ou bien?

Pour finir le premier soir, un truc incroyable: The Inspecteur Cluzo. Un groupe composé d'un chanteur-guitariste et d'une batterie.

image

Le batteur...

image

Photo générale prise depuis le public par Madame K.

image

Un traitement T-max 400, avec son grain

C'est tout, mais alors qu'est-ce que c'est puissant.

image

Photo Madame K, traitement Kodak Tri-X 400

Tu t'en prends plein la figure. Un groupe teigneux, "méchant", qui prend à partie le public avec souvent une certaine vulgarité, mais au deuxième degré. Ils poussent la provocation en permanence, hurlant qu'ils n'aiment pas les bassistes parce qu'ils ne servent à rien, les insultant. Insultant la classe politique française, du méchant je vous dis, mais alors avec une dextérité musicale à tomber par terre.

Je ne sais pas si j'y retournerai un jour, ou si je payerai pour me faire insulter, mais j'avoue avoir pris beaucoup de plaisir à écouter ces vraies bêtes dans leur domaine, et ceci même à deux heures du matin, alors que nous étions crevés.

Je précise qu'en coulisse, les deux musiciens sont des amours... J'espère que je ne casse pas un mythe!

Le samedi, Thomas Fersen.

image

Bon ben je n'aime pas du tout. Comme c'est une question de goûts, je ne vais pas expliquer pourquoi.

En plus, son régisseur se comporte avec les photographes bêtement. Ça casse l'ambiance, et c'est surtout complètement ridicule. Bref, j'ai écouté trois chansons, et je suis allé boire une bière.

Sinon, HQ & Les Saltimbanks, un groupe vraiment extraordinaire sur scène, festif, rigolo, avec des textes engagés (comme d'ailleurs à peu près tous les groupes du Rock'n Poche, qui n'est visiblement pas un nid de fans du mari de Carla) et une musique qui déménage bien, avec des consonances orientales.

image

Le Sony, il ne s'en sort pas mal ou bien? En particulier au niveau balance des blancs et exposition.

image

image

A nouveau le Sony

image


J'ai beaucoup aimé, et du coup téléchargé le disque sur iTunes, qui m'a un peu déçu parce que je ne retrouve pas vraiment l'incroyable énergie qui déferle sur la scène en Live.

Je ne reviens pas sur les Têtes Raides dont j'ai déjà parlé il y a trois ans. Un très bon groupe, une belle musique et de beaux textes. Très bien, mais rien de nouveau par rapport à la première fois où je les ai vus.

image

Traitement DXO Tri-X 400

Ensuite, et pour terminer, j'aimerais dire deux mots de Shantel & bocovina club orkestra, un groupe vraiment génial que je laisse le programme du festival décrire ici: Stefan Hantel s’est fait connaître en mixant des beats nord-africains ou brésiliens sur des musiques de danse d’Europe de l’Est. Il enflamme depuis les festivals, clubs et salles de concert de toute l’Europe, avec des sets festifs, dansants et transfrontaliers. Créateur du label Essay Recording qui a notamment fait sortir les Balkan Beat box, ce garçon est un touche à tout, qui s’est entouré d’un Bocovina Club Orchestra, qui donne un tout furieusement réjouissant.

Absolument génial, vivant, pétant le feu, et de grande qualité vu le niveau des musiciens.

Quand je pense que nous avons passé toute la fin de l'après-midi à côté du chanteur, tellement discret, sans savoir qu'il s'agissait de lui, et que nous l'avons vu telle une bête de scène devant son public, ça fait tout drôle.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Un grand moment qui nous a amenés gentiment à plus de 3 heures du matin.

Nous devions être d'ailleurs un peu fatigués parce que lorsque nous sommes partis, un peu plus tard, j'étais sûr que nous retournions à la voiture avec tout l'équipement photo, ce qui était le cas d'ailleurs. Sauf que je me suis rendu compte une heure plus tard, arrivés à notre maison d'hôtes à Taninges, que j'avais oublié... mon ordinateur.

Autant vous dire que j'ai mal dormi, n'étant pas bien sûr que je ne l'avais pas laissé derrière ma voiture, sur la place de parc.

Ouf, tout est bien, je l'ai retrouvé le lendemain à 10 heures, ce qui m'a permis de discuter encore un petit moment avec Laurent et Zit, ce qui fut une fois encore, un réel plaisir.

Merci Habère-Poche pour ce beau moment, et c'est certain désormais (à moins d'un malheur): nous serons de retour l'année prochaine. Il y a des traditions, que voulez-vous, que nous adorons respecter!

Et purée, c'est avec plaisir que nous le faisons.

Merci encore Ludivine et Laurent, et toute votre équipe.

24 commentaires
1)
Saluki
, le 05.08.2011 à 08:12
[modifier]

K

Madame ou Mademoiselle ?

Pour ce qui est de l’ordi, un mien ami l’a posé sur le toit de sa voiture, le temps d’en ouvrir la porte, et puis…

3)
Caplan
, le 05.08.2011 à 10:31
[modifier]

Il me fallait les demi-heures entre deux concerts pour boire une bière et vider mes cartes.

Tu as un transit plutôt particulier!… ;-)

Bises à Madame K!

4)
djtrance
, le 05.08.2011 à 10:36
[modifier]

Perso, j’adore la bouille de Zit :) Très photogénique et communicatif!

Pour les photos, il y en a des superbes… Du coup, cette année, ça m’a vraiment donné envie d’y aller, ça sera pour l’année prochaine, avec le plus grand des plaisirs!

PS: Zit, c’est pas des avances hein ;)

5)
Guillôme
, le 05.08.2011 à 10:47
[modifier]

Merci François pour cette humeur et les photos.

Zit, pour l’avoir rencontré, a un tel enthousiasme dans ses recherches créatives qu’il arrive à convaincre qu’une photo floue, surexposée et mal cadrée est une œuvre d’art (et le pire c’est que c’est vrai, et qu’en plus on aime!).

Bon, sinon, pour faire le rabat joie, sur les premières photo, le bokeh très limité, c’est voulu ou c’est dû au format APS-C des boitiers numériques?

Parce que, perso, je trouve que l’avant ne se détache pas assez du fonds, qu’avec mon F80 argentique j’arrive à détacher bien plus fort (certes avec un objectif f/2,4)…

Si tu confirmes mes craintes sur le bokeh, cela confirmera mon choix d’économiser pendant 20ans pour acheter un boitier full frame et avoir un vrai flou d’arrière plan ^^

7)
François Cuneo
, le 05.08.2011 à 13:16
[modifier]

ysengrain: Synchronisés au niveau de l’heure et de la date, à la seconde.

Guillôme, au niveau de la profondeur de champ, je pense que tu parles de la photo de Zit.

Là, il s’agit d’un capteur APSC, celui du Sony. Attention: le capteur n’est pas seul responsable:

1. Je n’ai pas cherché la profondeur de champ minimale. Il n’y en avait pas besoin ici, au contraire. 2. L’objectif du Sony même en ouverture maximale est à 3.6 en grand angle ou la profondeur de champ est plus grande et à 5.6 en zoom (à 55mm ce qui n’est pas une focale qui détache, comme le 200 mm par exemple). Ou à peu près, je n’ai pas l’appareil sous les yeux.

Pour le reste, pas mal d’images sont issues d’un Full Frame du D700.

Mais oui, c’est bien connu, plus un capteur est petit, plus la profondeur de champ est grande, et moins le flou de plans est visible.

Donc un APSC est moins bon à ce niveau qu’un Full Frame.

Raison pour laquelle j’ai un Full Frame!

8)
François Cuneo
, le 05.08.2011 à 13:18
[modifier]

Zit, pour l’avoir rencontré, a un tel enthousiasme dans ses recherches créatives qu’il arrive à convaincre qu’une photo floue, surexposée et mal cadrée est une œuvre d’art (et le pire c’est que c’est vrai, et qu’en plus on aime!).

Je pense que c’est la meilleure définition de Zit que je n’aie jamais entendue.:-)

9)
Lau74
, le 05.08.2011 à 18:47
[modifier]

Merci françois pour cet article, toujours excellent. DJtrance, nous t’attendons l’année prochaine… pour les 20 ans (bin oui, 20 éditions ça ne fait que 19 ans). Ludivine vous prépare déjà une prog à tout casser.

EDIT : Je suis en train de classer les 7000 photos de Zit !!!! et je plussoie, il faut synchroniser les boitiers ! Sinon c’est le foutoir (et là ça l’est).

10)
Saluki
, le 05.08.2011 à 22:00
[modifier]

Quand je pense que le fabuloulous Zit est venu jusqu’à chez nous pour gribouiller ce test et qu’il donne 7000 images en vrac, ou presque. Remarquez j’ai fait le même oubli il y a quinze jours pour le mariage d’un bon copain. Bon sang, que c’est loin, tout çà.

Quant à François, j’ai déniché la photo de Madame K qu’il n’avait pas mise en ligne.

11)
zit
, le 05.08.2011 à 23:50
[modifier]

Alors oui, vraiment bien, ces quelques jours passés dans la bonne ambiance du Rock’n Poche, le « Plus Grand Festival de Rock de Haute Savoie du Monde ». J’ai beaucoup apprécié la petite scène, cette année, les quelques « … » qui ne voulaient pas qu’on les photographie, ça m’a permis de passer plus de temps chez les petits jeunes qui ont la pêche, alors merci !

Me suis beaucoup amusé en prise de vue, mais, mais, mais… Je m’insurge, je m’indigne, je proteste, je conteste : je n’ai pas fait plus de 2500 photos (je viens de les compter !) Mossieur Laurent affabule, 7000, ça doit être en ajoutant celles de Junior qui m’accompagnait cette année (et dont le 40 D a rendu l’âme, c’est fragile, la marque rouge, pas supporté l’altitude ?).

z (et encore merci à Ludivine, Laurent, et à tous les bénévoles, je répêêêêêêêêête : comment ca, « floue, surexposée et mal cadrée » ? va falloir kon s’esplique…)

PS : pas encore commencé à les regarder, mes photos !

12)
François Cuneo
, le 06.08.2011 à 00:25
[modifier]

z (et encore merci à Ludivine, Laurent, et à tous les bénévoles, je répêêêêêêêêête : comment ca, « floue, surexposée et mal cadrée » ? va falloir kon s’esplique…)

Mon Cher Zit, admets qu’une photo techniquement réussie ne t’intéresse pas. Tu aimes le spécial, le brut de décoffrage, tu vois de l’intérêt (à raison sans doute) là où nous verrions à première vue un raté. Il faut que tu nous expliques pour que l’on comprenne.

Mais j’insiste: d’abord tu es apte mieux que quiconque à prendre des photos techniquement réussies, et tes images surprennent toujours. Et tu adores nous surprendre, non?

13)
ToTheEnd
, le 06.08.2011 à 01:55
[modifier]

Pour m’être occupé des premiers sites web de Paléo en 96 et 97, je confirme: ne pas synchroniser les photos/boitiers/lieux, c’est vite le bordel… mais je ressens à la perfection les sentiments que vous avez eu pendant la soirée…

14)
Lau74
, le 06.08.2011 à 07:53
[modifier]

Certe le 40D de junior a laché, mais le Mark IIDs de remplacement a parfaitement fonctionné.

16)
Lau74
, le 06.08.2011 à 10:31
[modifier]

Yes, avec 4 bouts de gaffer et un peu de fil électrique. Mais bon, à 50 iso c’est difficle de faire des prises de vue, Le moyen format avec un dos, c’est vraiment de la “slowphoto”. On en recausera prochainement.

17)
Zallag
, le 06.08.2011 à 16:01
[modifier]

Youkou quoi ? Ukulélé, comme celui dont jouait Marylin Monroe dans “Certains l’aiment chaud”, yes !

18)
zit
, le 07.08.2011 à 00:24
[modifier]

Comme le « Ukulele Club de Paris » de Joseph Racaille.

Oui, merci, Laurent pour le prêt. D’ailleurs il n’est pas rancunier puisqu’au vu du devis salé (carte mère du 40D défunte, plus de 400€ de réparation), il vient de passer à un 7D.

z (Quand à moi, à peine eu le temps de jeter un coup d’œil à mes photos ratées, je part 2 jours à la campagne avec un argentique, deux focales fixes, et quatre films, je répêêêêêêêêête : Velvia 50 et Provia 400 X…)

PS : François, j’adore me surprendre ;o).

20)
fap76
, le 07.08.2011 à 22:19
[modifier]

En effet, très sympa cette conversation photo !

Là j’ai juste envie de 2 trucs : – tester ce festival l’année prochaine, depuis le temps qu’on en entend parler en bien (merci Cuk.ch et Couleur3) – lire le prochain article de zit sur “Comment réussir à tous les coups une photo ratée” :) (j’avoue que vous m’avez vraiment donnée envie de voir ces photos !! :) )

21)
Lau74
, le 08.08.2011 à 20:02
[modifier]

Pas vu de photos ratées, moi. Zit, tu avais raison, lightroom me rend les raw sans tes courbes, du coup j’ai plein de photos de bénévoles nickel pour leur donner. Pour tous ceux qui souhaite venir l’année prochaine, nous allons essayer d’organiser un petit truc spécial CUK. On en reparlera.

Entre parenthèse, je trouve que le 1D markIIds de 2005 n’est pas si mauvais en haut zizos quand on développe dans lightroom. Comme quoi le Raw…

22)
zit
, le 11.08.2011 à 08:22
[modifier]

fap76, pour réussir à tous les coups une photo ratée, il faut en réussir beaucoup de pas ratées, en rater beaucoup beaucoup beaucoup, et de temps en temps, on y arrive plus ou moins…

z (dans ce genre là, je répêêêêêêêêête : toujours pas eu le temps de regarder mes images !)

23)
Lau74
, le 11.08.2011 à 09:34
[modifier]

Tiens, la scène 2…. Et toujours le fameux coup de patte de Zit.

24)
zit
, le 12.08.2011 à 08:07
[modifier]

Oui, la scène 2, c’est plus facile de cadrer quand la scène n’est pas à 2 m de haut, avec en plus les retours…

z (qui va commencer à regarder ses photos bientôt, je répêêêêêêêêête : dimanche dernier, bonne prise, 3 kg de cèpes en un quart d’heure… un peu en avance, énormes et goûtus… combien de Becquerels au Kg ?)