Profitez des offres Memoirevive.ch!
Magic Launch pourrait vous rendre bien des services…

Il y a des jours où on se sent un peu ridicule. Ce fut mon cas il y a quelques mois, lorsque, sur un forum, quelqu’un a posté la question suivante: sur Mac, est-il possible d’ouvrir les fichiers automatiquement avec l’application qui les a créés?

Par exemple peut-on faire en sorte que les .png créés ou modifiés dans Fireworks s'ouvrent avec cette même application, alors que les autres .png s’ouvrent avec une autre application?

Ma réponse, bien que prudente, était sans ambiguïté: le Mac appliquait le "tout ou rien" pour ouvrir les fichiers avec telle ou telle application.  Puis un autre participant au forum mentionna MagicLaunch.

image

Avant d'entrer dans le vif du sujet, un rappel peut être utile: sur mon bureau, j’ai mis une photo de type .jpg. Par le double-clic, la photo s'ouvre dans l’application "Aperçu", définie par défaut pour ce type de fichier.

Je peux aisément le vérifier: un clic droit sur le fichier, puis "Lire les informations", c’est bien "Aperçu" qui apparaît.

image

Il m'est loisible de choisir une autre application, par exemple Skitch.

image

Et si je clique «Tout modifier», c’est non seulement ce fichier qui va s’ouvrir avec Skitch, mais également tous les fichiers de type .jpg.

C'est ici que MagicLaunch entre en jeu: il permet d’affiner les critères qui déterminent quelle application doit s’ouvrir pour tel ou tel suffixe.

Une fois installé, l’utilitaire est accessible à partir du panneau de préférences.

image

L’interface est très claire. J’ajoute un type de fichier:

image

Par exemple, les .png:

image

Automatiquement, il ajoute les suffixes équivalents et "Aperçu" reste bien l’application par défaut, mais j’active l’option "Ouvrir avec l’application créatrice lorsque possible":

image

J'effectue une vérification par la séquence suivante:

1) Sur mon bureau, je mets un fichier jpg que je nomme "test 1.jpg".Double-clic, il s’ouvre dans Aperçu (défini par défaut pour jpg)

2) J’enregistre la photo en png et la renomme "test2.png"

image

3) Un clic droit, je demande de l’ouvrir avec "MagicLaunch Agent", le module de MagicLaunch qui va appliquer à la lettre mes décisions:

image

4) Un double-clic sur ce "test 2.png", et c'est dans Aperçu que s'ouvre ma photo, puisque le png a été créé avec cette application.

5) Je referme le png et le glisse sur l'icône du logiciel "Graphic Converter". Une petite modification, j'enregistre sous "test 3.png" et referme le fichier.

6) Un double-clic sur "test3.png", la photo s'ouvre dans... Graphic Converter puisque c'est ce dernier qui a généré le fichier.

Et on peut continuer de la sorte avec d'autres applications, par exemple FireWorks. La seule condition, c'est que le fichier ait été "marqué" par l'application avec laquelle on l'a enregistré. Il faut savoir également que certaines applications induisent ce type de marquage, d'autres ne le font pas.

Les possibilités de MagicLaunch sont infinies: les fichiers html de votre dossier de travail doivent s'ouvrir dans Coda (éditeur html), les autres dans un navigateur Internet de type Safari? Qu'à cela ne tienne, faites-le savoir à MagicLaunch.

image

Je vais encore un peu plus loin. Il m'arrive de devoir ouvrir un document Word qui a été créé sur PC et que, depuis mon bureau, j'ai sauvegardé sur Dropbox. Pour des raisons pratiques, je souhaite ouvrir ce type de fichiers non pas avec Word 2011 (Mac), mais avec Word 2010 qui se trouve sur le PC virtuel que j'ouvre avec "Parallels". Eh bien, une nouvelle fois, c'est MagicLaunch qui va m'aider:

image

Pour vérifier mon test, je place un document Word (.docx) dans ma Dropbox. C'est bien avec Word 2010 (PC, via Parallels) qu'il va s'ouvrir. MagicLaunch s'exécute parfaitement: si je rapatrie ce même document sur mon bureau, le double-clic engendre l'ouverture de Word 2011 (Mac).

Pour vous donner une idée, MagicLaunch permet de considérer les critères suivants:

  • Nom du dossier
  • Nom du document
  • Chemin d'accès
  • Taille
  • Etiquette (p.ex. vous décidez d'ouvrir avec telle application les jpg marqués en rouge)
  • Contenu du texte...

Signalons enfin que MagicLaunch coûte 20$. L'achat peut être largement justifié en fonction des services rendus.

Cet utilitaire, programmé par un informaticien canadien, Michel Fortin, a été récemment racheté par Metakine, une petite firme informatique de Montréal. Leur site internet contient la plupart des ressources vous permettant d'utiliser MagicLaunch au mieux.

En résumé, si vous voulez pratiquer l'ouverture, pensez à MagicLaunch!

15 commentaires
1)
THG
, le 28.07.2011 à 07:26
[modifier]

Sinon, pour 0 US $, il y a le clic droit sur l’application, pour sélectionner le bon programme, et il me semble qu’OS X permet de paramétrer l’application par défaut, non ?

2)
Invite
, le 28.07.2011 à 08:25
[modifier]

THG, je crois que tu n’as pas bien lu l’article. Tout ce que tu dis y est déjà, mais Magic Launch apporte d’autres options. Et puis ça coûte 20 $, ça va plaire à François.

3)
THG
, le 28.07.2011 à 08:51
[modifier]

J’ai très bien lu l’article et je peux même dire que brassant à longueur de semaine des centaines de documents – textes Word, PDF, captures d’écran, photos – et me servant beaucoup d’Aperçu et de Quick Look,et me mélangeant parfois les pinceaux,j’ai quand même énormément de mal à être convaincu de l’utilité de ce programme, d’autant que les réglages demandent une grande précision, ce qui induit une perte de temps et une souplesse d’emploi discutable. Comme dans le cas des myriades de plugins pour Photoshop – simplement pour comparer – je me fais plutôt l’avocat d’un bon apprentissage des outils disponibles dans OS X avant de balancer son pognon dans des tonnes d’utilitaires de ce genre.

5)
Migui
, le 28.07.2011 à 09:51
[modifier]

Sinon, pour 0 US $, il y a le clic droit sur l’application, pour sélectionner le bon programme, et il me semble qu’OS X permet de paramétrer l’application par défaut, non

Tu auras probablement noté l’utilisation du conditionnel dans mon article: “pourrait” vous rendre bien des services et, en fin d’article, “L’achat peut être largement justifié en fonction des services rendus”.

C’est vrai que 20$, c’est cher pour un utilitaire qu’on n’emploie jamais, mais c’est bon marché quand on considère une utilisation quotidienne.

Il me semble que LaunchCodes (5$) fait ça aussi

Je n’ai pas testé LaunchCodes, dont j’ignorais l’existence, mais merci pour le tuyau!

6)
François Cuneo
, le 28.07.2011 à 10:44
[modifier]

Migui, tu fais l’apprentissage de certains commentaires qui suivent un test d’un produit que tu décris et qui te plaît.

Tu reçois dans la figure “Ce produit ne sert à rien”, “ce produit est bien, mais j’en ai un bien mieux”, “il est trop cher”.

Remarque que dans ce cas, il est trop cher!:-) Mais je le trouve en effet très intéressant. Combien de fois ai-je pesté contre le tout ou rien! Là, c’est l’application par défaut selon où on se trouve et je trouve cela très intéressant.

Cela dit, merci à toi de m’avoir fait découvrir ce genre de logiciels, et merci à LC475 de m’avoir fait découvrir LaunchCodes qui semble toutefois moins puissant que Magic Launch.

7)
Tom25
, le 28.07.2011 à 11:08
[modifier]

Ca peut déjà servir pour les .gif , car entre les séquences animés et les images ça merdouille.

Je suis allé voir vite fait la page de LaunchCodes, il semble offrir bien moins de possibilités que l’utilitaire présenté ici.

20$ est le prix moyen pour un utilitaire de ce type.

9)
LC475
, le 28.07.2011 à 13:13
[modifier]

Bien content que pour une fois, ce soit moi qui vous fasse découvrir quelque chose. J’ai découvert ici tellement de choses, tant au niveau informatique que culturel : un grand merci pour tout et longue vie à cuk !

10)
Guillôme
, le 28.07.2011 à 15:31
[modifier]

Tu reçois dans la figure “Ce produit ne sert à rien”, “ce produit est bien, mais j’en ai un bien mieux”, “il est trop cher”.

Plus que quelques jours et ça va être à mon tour :)

Merci Migui pour cette découverte. C’est le genre d’utilitaire qui peut être indispensable pour certains et c’est bien qu’il existe.

Et puis, quand on voit les retours par mail, le nombre de lecteurs, les commentaires enthousiasmes… ça rattrape tout le reste :p

11)
Charled
, le 28.07.2011 à 15:39
[modifier]

Dire qu’avant Mac OS X, le système gérait ça tout seul comme un grand avec les codes créateur…

13)
Guillôme
, le 28.07.2011 à 17:00
[modifier]

Je ne dirai rien, promis!:-)

Aaah mon dieu, c’est si grave que ça???

Remarque tu as un beau pdf à lire qui est le vrai article si j’ose dire et une vraie base de donnée à télécharger pour essayer sans effort :p

Avec tout ça, j’espère que tu oseras dire quand même un petit quelquechose :p

14)
pat3
, le 29.07.2011 à 09:30
[modifier]

J’ai lu attentivement l’article, mais je pense que l’application n’est pas pour moi. Je vais rarement modifier les apps par défaut dans le finder, et c’est vrai que pour un fichier donné j’utilise le clic doigt (enfin, le tap à deux doigts, vu que j’ai totalement abandonné la souris pour le trackpad). Je trouve aussi les réglages un peu trop fins pour mon usage, mais bon. Pour quelqu’un de minutieux, ça peut peut-être servir…

15)
Kimixoo
, le 02.08.2011 à 23:50
[modifier]

Super article =) Je comprends pas trop les premiers commentaires, certes on prend un peu de temps au début pour les réglages mais au quotidien ça doit être nettement plus agréable de ne pas avoir à ouvrir ses documents depuis le logiciel.

Je ne mettrai pas 20$ parce que je n’en ai pas assez l’utilité mais… peut-être par la suite!