Profitez des offres Memoirevive.ch!
La dérive d’Apple semble bien réelle

Vous m'excuserez mais...

L'autre jour, je vous parlais de la mainmise d'Apple sur les développeurs de logiciels, qu'ils soient trop ci, trop ça, trop près de l'interface de la Pomme, trop dangeureux pour elle et j'en passe.

Suite à cet article, j'ai reçu d'un de nos lecteurs très connus parce qu'écrivain chroniquant heureusement encore chaque semaine dans "Le Matin dimanche" un mail avec juste un petit lien que je vous transmets ici, en provenance de la Revue du Web.

Je vous en supplie, lisez-le!

C'est fait?

Vous n'avez pas peur vous?

Moi oui.

Je me demande ce que je suis allé faire dans cette galère.

Comment je vais faire moi, pour filmer ma fille lorsqu'elle fait un spectacle, si Monsieur Jobs a décidé de ne plus me permettre de filmer ne serait-ce qu'une scène?

Rien que ça...

Mais ce n'est pas tout!

Je cite: Mais, de plus, cela pose également la question des détournements possibles de cette nouvelle technologie par des régimes autoritaires. Apple complice des dictateurs? L'accusation est grave. Et elle est à demi-mots portée par l'organisation à but non lucratif "Save the internet". "Imaginez que le dispositif d'Apple ait été mis à la disposition du régime de Moubarak (..) et si les forces de sécurité égyptiennes l'avaient déployé autour de la place Tahir pour désactiver les caméras avant d'envoyer ses voyous disperser la foule", assène Tim Karr, un des responsable de Save the internet, dans un éditorial repris, notamment,par le Huffington Post.

Mais purée tu sais que je commence à avoir peur moi?

Et qui me dit que dans quelques mois, parce que j'aurais trop critiqué le patron, je ne vais pas me voir le droit à mes mises à jour sur l'appstore coupé?

Paranoïaque que je serais?

Mais pas le moins du monde.

Simplement, au train où vont les choses, je me demande si Steve Jobs, après avoir sauvé Apple, tout grand génie et visionnaire qu'il soit, n'est tout simplement pas le plus grand danger pour elle.

63 commentaires
1)
aacp
, le 30.06.2011 à 00:30
[modifier]

Parano François ? Peut-être un peu…

Je cite un des commentaires de l’article, lu suite à ta supplique :

“Le dispositif permet d’empêcher de filmer avec un iphone mais à condition bien sûr que l’organisateur du concert ait installé l’émetteur correspondant. Exactement comme un musée qui interdit les appareils photo. Les groupes qui joueront dans des salles sans mettre en œuvre ce dispositif pourront bien sûr se laisser filmer. Je ne vois pas le rapport avec la liberté d’expression : un groupe a le droit de contrôler son image, comme vous et moi.

Le détournement par des régimes autoritaires ? Incroyable, vous tombez de l’armoire ! Moubarak a coupé Internet, vous allez vous mettre à hurler contre Cisco parce qu’il mettent un interrupteur sur leurs routeurs ?”

J’ai lu aussi qu’on parle de mettre des brouilleurs dans les salles d’examens pour éviter les tricheries aidées par les téléphones (et pas seulement les iPhones). Dans ce cas, est-ce bien ? Est-ce mal ? Car en fait c’est exactement ce que propose Apple…

Sujet difficile en tous cas.

2)
Guillôme
, le 30.06.2011 à 00:33
[modifier]

Vous n’avez pas peur vous?

Pas plus que quand j’ai écris mon article où je parlais de cette technologie bien avant que des crétins posent le brevet :p

Si l’on continue dans cette voie de surprotection, à quand les livres et les journaux protégés par un code invisible qui sera reconnu par la photocopieuse pour en interdire la copie? À quand la puce wifi interdisant le déclenchement photographique de son compact numérique dans les lieux non autorisés (monument, métro, prison…) ? Science-fiction? Paranoïa? Il me semble pourtant que la mise en œuvre de la norme HDCP soit très prochainement une réalité concrète.

Le problème n’est pas Apple mais nous, les consommateurs qui acceptons de subir des technologies qui nous emprisonnent.

On parle du libre mais on préfère le payant avec les menottes.

On parle des livres électroniques avec drm, de la vidéo avec drm… mais on bote en touche avec le piratage.

On met des caméras de surveillance partout dans la plupart des états alors que cela est un échec total démontré en angleterre le précurseur mais on préfère échanger un peu de liberté contre un peu de sécurité…

Non, le plus grand danger, c’est nous, les consommateurs endormis et passifs.

3)
Inconnu
, le 30.06.2011 à 00:37
[modifier]

Tant qu’il y aura des moutons qui se précipitent en pleine nuit, par temps de pluie pour être le premier à acheter un iPhone (qui un an plus tard s’averera “être de la m….”), puis la même chose avec le iPhone2…

Tant qu’il y aura des moutons “qui ne peuvent se passer” de leur iPad, puis de l’iPad2, parce que l’iPad 1 est tout a fait inutile…

Monsieur Steve Job continuera à extorquer le plus de fric possible à ses adorateurs, et continuera à inventer tout et n’importe quoi, sachant qu’il y aura toujours des moutons pour remplir sa cassette.

Il a bien raison!!!

5)
Smop
, le 30.06.2011 à 01:32
[modifier]

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas se faire d’illusions, si ce n’est pas Apple qui introduira ce genre de technologies, ce sera un autre acteur du marché. Et puis nous sommes tous devenus doublement victimes de la technologie : d’abord parce que nous ne pouvons plus nous en passer, et ensuite parce que le fichage est déjà partout. Nous avons tous des cartes bancaires et des téléphones portables, n’est-ce-pas ? Rien qu’avec ça, nous pouvons être suivis à la trace. Et ne parlons même pas des outils de servitude volontaire à la Facebook… A moins d’accepter d’être exclus socialement, le seul moyen de préserver une certaine liberté me semble passer par des contre-pouvoirs tels que la CNIL (en France) ou la presse. Et encore…

6)
Spyro
, le 30.06.2011 à 01:50
[modifier]

Tu es effectivement complètement paranoïaque. Cette info déjà vieille à l’échelle du net n’est qu’un énième brevet et comme la grande majorité de ceux-ci il ne verra probablement jamais d’application concrète. C’est du pur délire spéculatif, une tempête dans un verre d’eau.

7)
Pierre.G.
, le 30.06.2011 à 01:54
[modifier]

Je suis complètement Guillôme entre autres, le fait de ne pas pouvoir se passer d’un gadget en disant qu’il est indispensable à son mode de vie dénote déjà un problème psychique de refus de s’assumer et de rester dans un moule socioculturel aussi valable qu’une des sectes prévoyant la fin du monde en décembre 2012(j’ai regardé l’émission de mardi…).

Pour ce qui est de la protection du droit d’auteur, comme je suis de plus en plus du côté de celui qui aimerait bien ne pas être copié hors des termes de sa licence, le fait qu’un organisateur refuse que la manifestation soit filmée est de son propre libre arbitre; actuellement nous avons des problèmes de droit à l’image en permanence par la faute de ces prises de vue pirates, et ce par les mêmes qui filment sans hésiter tout et même des scènes dramatiques comme des accidents.

La technologie en plus ne touche que des appareils de type grand public, les appareils pro n’ont aucune restriction puisque jamais reliés à un réseau wifi, donc un public bien ciblé serait seul touché.

8)
jdmuys
, le 30.06.2011 à 01:58
[modifier]

S’il fallait s’étrangler à chaque brevet inquiétant ou scandaleux, on n’aurait plus beaucoup de temps pour respirer.

Apple dépose tous les brevets qu’il peut à tour de bras. L’objectif est l’immense jeu de bras de fer legalo/comercio/technologique dans l’industrie.

Spécifiquement ici, ce brevet prévoit de capter des signaux en infrarouge. Il suffirait d’un filtre à 10 centimes placé devant l’objectif pour contourner cette barrière dérisoire.

Les signaux inquiétants pour nos libertés sont légion. Ici c’est une petite fumée. Il y a pas si loin des incendies qui font rage, à commencer par la loi Hadopi en France, dont les journalistes se sont bien gardés de rapporter que l’ONU l’a condamnée comme attentatoire aux libertés fondamentales.

9)
ptit tom
, le 30.06.2011 à 05:21
[modifier]

C’est la guerre des brevets, à peu près déconnectée des avancées réelles de la technologie.

Apple se fiche comme d’une guigne de contrôler ce que font ses consommateurs, y compris d’un point de vue légal (toute l’histoire d’iTunes le prouve). Ce qui l’intéresse c’est de contrôler elle tous les aspects de l’utilisation de ses produits.

Si vous avez peur de la connivence entre grandes sociétés et atteintes à la liberté, qui est un vrai problème et n’a pas démarré avec les nouvelles technologies, allez voir du côté de ceux qui ont accepté les conditions iniques de la Chine pour y faire des affaires, Google et Yahoo en tête.

11)
aladdinsane
, le 30.06.2011 à 06:34
[modifier]

Ce brevet, comme tant d’autres faits, m’inquiète aussi. J’avais créé un sujet sur le forum de VVMac il y a une quinzaine de jour, lorsque le Dailymail en avait livré l’info.

Si, pour commencer, on cessait d’acheter de la musique sur iTunes ? En réalité, il y a moultes manières de se rebeller. Bien sûr, parce que nous devons en passer par un FAI, nous restons malgré tout en partie impuissants. Mais là encore, pour être en accord avec mes idées, je suis abonnée chez Free, seul opérateur à avoir essayé de protéger la liberté de l’internet.

12)
pcst
, le 30.06.2011 à 07:19
[modifier]

Pis de panaque ! Il y a quelques années, un vent de panique a submergé le monde PC: la plateforme sécurisée allait ouvrir le contrôle absolu sur nos fais et gestes. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Pas grand chose, à part un système ridicule qui empêche de visionner les films HD achetés sur un vieux projecteur. Les films non achetés ne sont pas touchés (ne me fais pas dire ce que vous avez pensé aussi fort que moi). J’en viens au sujet: tout comme la plateforme sécurisée, le fait qu’une telle imbécillité soit brevetée présente plein d’avantages: 1. elle est documentée, révélée. 2. plus personne ne peut avoir d’idée aussi cône durant les 15 prochaines années. 3. le brevet empêche l’utilisation de cette cônerie par d’autres, sauf à payer une licence hors de prix. Bref haut les coeurs ! Nous voilà à l’abri pour 15 ans ! Luc

13)
François Cuneo
, le 30.06.2011 à 07:20
[modifier]

Je ne vois pas le rapport avec la liberté d’expression : un groupe a le droit de contrôler son image, comme vous et moi

Ah oui c’est vrai.

Bon, alors je vais poser un brevet pour que lorsque les gens me croisent dans la rue, leur iPhone soit bloqué pour pas qu’ils puissent me filmer.

14)
PhilSim
, le 30.06.2011 à 07:26
[modifier]

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas se faire d’illusions, si ce n’est pas Apple qui introduira ce genre de technologies, ce sera un autre acteur du marché

Je suis toujours perplexe à la lecture de ce genre d’argument. On l’utilise volontiers à propos des sales boulots, typiquement la vente d’armes, par exemple. Cet argument est peut-être bien vrai, mais en l’occurrence, c’est Apple qui s’y colle (au sale boulot), et cela ne me paraît pas anodin. Apple ne fait vraiment plus rêver, à part, bien sûr, les possesseurs d’actions… Et, bien que l’argent n’ait pas d’odeur, il me semble que son gros matelas de billets commence à ne plus sentir très frais…

15)
François Cuneo
, le 30.06.2011 à 07:34
[modifier]

C’est sur, tu devrais arrêté de regarder les infos de TF1… on est avec toi.

Ben tu vois, depuis un an que je ne regarde plus la TV, c’est peut-être ça qui fait que je me pose quelques questions.:-)

16)
Philob
, le 30.06.2011 à 07:35
[modifier]

L’avantage, justement, du modernisme, c’est que l’on sait très vite l’existence de toutes ces nouvelles techniques, d’ailleurs c’est rarement la technique qui est dangereuse, mais bien sûr son utilisation, et c’est là qu’il faut être attentif.

En tout cas, pas la peine d’avoir plus peur que pour les vieilles feuilles de recensements (très fouillées) d’avant, qui étaient d’ailleurs remplies à domicile.

Avant, les sociétés (politiques et industrielles) qui étaient les seules à avoir accès à certaines technologies, les utilisaient totalement à notre insu, maintenant c’est de plus en plus difficile, la preuve, dans la “révolution” arabe de ce printemps, la technologie a plutôt servi le peuple, malgré les tentatives répétées d’empêcher son utilisation.

Quant aux “jaloux” qui en profitent pour ridiculiser une simple attitude de passionné (être le premier à avoir un “gadget”), je n’aime pas cette attitude; oui, il y a toujours de quoi être étonné pas l’attitude des passionnés, mais sans passion, que le monde est triste; calvinistes retournez dans votre grisaille !

17)
Caplan
, le 30.06.2011 à 07:48
[modifier]

Mais purée tu sais que je commence à avoir peur moi?

Paranoïaque que je serais?

Un p’tit peu quand même?

Laisse tomber tout cet attirail! Une petite bière au jardin, une jolie promenade sur le lac: il ne peut rien t’arriver!

18)
zit
, le 30.06.2011 à 07:52
[modifier]

Stiiiive n’est pas gentil ! Il a des qualités de créateur, de visionnaire, indéniables, mais il n’est pas gentil…

Pour ceux qui, comme moi suivent les aventures de Korben, ce genre d’information n’est malheureusement pas, ni rare, ni même la pire (loin de là) sur le sujet de la iLiberté, ce n’est rien du tout, comparé à ce qui se prépare dans notre dos avec ACTA, entre autres…

Sinon, sur le fond, empêcher de filmer un concert avec un téléphone, ça libèrerait la bande passante du réseau d’un bon paquet de merdasse ! Je ne fait d’images à un concert que si j’en ai l’autorisation, condition sine qua non pour pouvoir le faire avec du bon matériel, dans de bonnes conditions, pour essayer d’en faire de bonnes images… Je regrette énormément quand je ne peux pas le faire comme ce sera le cas ce soir pour Sharon Jones, suivie du Nain Pourpre, mais, tant pis pour eux, ils n’auront pas d’image faites par zit, et pis c’est comme ça !

z (pourvu qu’il pleuve, je répêêêêêêêêêêête : qu’il nous chante Purple Rain ;o)

19)
graffati
, le 30.06.2011 à 08:11
[modifier]

Enfin une bonne nouvelle !

L’autre soir j’étais à un concert… c’est détestable tous ces petits écrans qui se baladent à bout de bras… entre nous et la scène… Les gens semblent plus intéressés par enregistrer sur leur portable une video au son pourri que d’apprécier le moment présent… Vive jobs ! :-))))

A part ça, le rapport avec les émeutes est juste ridicule… c’est bien plus simple de couper l’alimentation des antennes relais que d’équiper les espaces publics de brouilleurs et je ne sais quoi…..

Une question à François: est-ce que tu utilises Google ? (recherche, maps, traduction, etc.) Car on sait que cette société pratique la censure et se plie aux exigences de régimes que sous nos contrées nous jugeons autoritaires….

20)
Jérémie
, le 30.06.2011 à 08:14
[modifier]

Ce genre de brevets ne m’enchante pas, c’est clair.

Mais soyons un peu pragmatiques :

- Cette technologie n’est pas implémentée dans les iPhones actuels, contrairement à ce que semble supposer le rédacteur de l’article que tu mentionnes.

- Il y a une forte probabilité que ce ne soit jamais le cas (Apple n’utilise qu’environ 70% de ses brevets).

- Il faut des spots infra-rouges sur scène pour activer ça : les spectacles d’enfants, ainsi qu’une bonne partie des autres types de représentations ne seront pas touchées.

- C’est facile à contourner : un simple filtre anti-IR (10 CHF, j’imagine?) permet de filmer son truc en toute quiétude.

- C’est un bazooka pour tuer une mouche : ce sera beaucoup plus simple et moins cher pour les organisateurs de spectacles d’interdire tout dispositif d’enregistrement dans la salle (comme pour les cinémas). De toute façon, pour la plupart des concerts, il y a un dispositif sécu : il suffit de demander un truc de plus aux matons.

- L’utilisation de cette technologie dans le cas de la répression d’une insurrection populaire (également mentionné par l’article en question), me paraît bien hasardeuse : des spots IR ne couperaient que les dispositifs qui y sont sensibles : vu la pléthores d’appareils munis d’appareils photos ou vidéos, il y a peu de chance que cela coupe tout. Et encore une fois, il suffit d’un filtre bon marché pour continuer à filmer. Sans compter qu’il faudrait placer des spots IR partout. Dans une salle de concert, on sait ou est la scène, on peut placer les spots en fonction. Dans le cadre d’une manifestations, avec les mouvements de foule? je doute que ce soit faisable… Mais je ne mettrais pas ma main à couper qu’un dictateur ne soit tenté par l’idée.

Le gars qui a écrit l’article dans la Revue du Web n’a pas l’air d’avoir lu le brevet en question… Ce qui relève d’un journalisme un peu mou, à mon sens.

Personnellement, je suis plus inquiet du dernier brevet en date : Apple a obtenu le brevet sur tous les dispositifs multi-touch capacitifs (je résume, mais c’est l’idée). Ça concerne une immense majorité des smartphones et tablettes. ces produits ne vont probablement pas disparaitre, mais leur prix va devoir prendre en compte les royalties que le constructeur devra payer à Apple pour utiliser une technologie propriétaire.

Des Android, Windows Phone et autres plus chers… voilà de quoi renforcer la position d’Apple dans le domaine. Et ça, Apple va pas se priver de le faire.

21)
Alain Le Gallou
, le 30.06.2011 à 08:14
[modifier]

Comme aacp, commentaire 1, je trouve normal qu’un groupe essai de contrôler son image, donc je ne suis pas choqué outre mesure par ce brevet.

Par contre, je pense que le danger Apple est plutôt : Mac Apple Store, iCloud, refus aléatoire de la validation des logiciels.

J’ai donc décidé de boycotter Mac Apple Store. Il est hors de question que j’achète un logiciel sans pouvoir le tester avant. Pas de version de démonstration, pas d’achat. (Je propose une journée de débat sur ce sujet).

De même que j’ai toujours refusé d’acheter de la musique sur iTunes.

Et que hors OS X, et encore je ne compte pas passer à Lion, je n’achète plus de logiciel Apple, vu leurs manques d’évolution et abandons. Le dernier en date étant iWeb. (À ce sujet je viens de terminer la conversion de mes pages iWeb, je vous en ai fait un article, fini hier, à paraître bientôt sur cuk).

Et ne parlons même pas des outils de servitude volontaire à la Facebook… A moins d’accepter d’être exclus socialement,

À te lire, toute personne n’ayant pas Facebook est exclue socialement !!

Je refuse Facebook, donc je suis exclu socialement, car anormal. Mais, cela je le savais déjà, car j’ai toujours refusé d’acheter une TV. Je préfère Free à Wanamouuuu Orange, un hébergeur à MobileMe, un backup bootable stocké hors de chez moi à un iCloud sans garantie, etc j’arrête la liste, j’ai mon bateau à fignoler pour la régate du week-end. Bonne journée

23)
Le Corbeau
, le 30.06.2011 à 10:22
[modifier]

“les appareils pros ne sont sont pas touchés car pas en WIFI” Hélas, aucun rapport, puisqu’il s’agit d’infra rouge.

“Il suffit d’acheter un fitre IR” A ben zut, énormément d’autofocus sont à base d’IR (vous savez, la petite lampe orange qui s’allume pour la mise au point) la réception, elle, se fait au niveau du capteur, vous allez devoir mettre le filtre devant votre objectif : résultat garanti
On pourrait croire être sauvé avec les systèmes autofocus à ultra son, mais si je n’ai lu que des informations spécifiant l’emploi d’IR, rien ne dit qu’il n’est pas prévu un système radio qui serait bien plus redoutable et facile à mettre en oeuvre. (le système IR ne protège qu’à faible distance, et il faut être en face (la lumière ne traverse pas les objets ni les murs

24)
Saluki
, le 30.06.2011 à 10:30
[modifier]

Ce n’est pas parce que le fusil à tirer dans les coins a été inventé qu’il a servi.

Comme Alain, je ne suis pas sur Facebook ou “Fesse bouc”, comme dit par notre bon Zit. Je reçois chaque jour une demi douzaine d’”invitations” à “rejoindre” des “amis”, dont certains sont de parfaits inconnus, sur l’un ou l’autre des réseaux sociaux. Je n’y donne pas suite et la touche d’effacement fait son travail.

Grave : je suis donc asocial ?

Je m’en tape ! Je mange, je bois et je fais aussi autre chose. C’est bon.

25)
cerock
, le 30.06.2011 à 11:04
[modifier]

Un p’tit peu quand même?

Laisse tomber tout cet attirail! Une petite bière au jardin, une jolie promenade sur le lac: il ne peut rien t’arriver!

Milsabor!

J’adore ta philosophie, si tout le monde était comme toi, le monde serait fantastique.

26)
Hervé
, le 30.06.2011 à 11:29
[modifier]

100% d’accord avec Alain, J’ai d’ailleurs migré tout mon site de MobileMe sur Infomaniak et j’attends avec impatience son article pour éliminer iWeb.

Et je suis tout aussi asocial qu’Alain, Zit, Saluki et les autres !

27)
Inconnu
, le 30.06.2011 à 11:31
[modifier]

Je me demande ce qui le plus préoccupant, cà, où la dévotion benoîte des utilisateurs ?

Je me demande si la parano concomitante n’est pas a la hauteur de l’adoration/dévotion, irrationnelle, donc.

Oui, François tu est aussi parano que devot ( et pan!) sur ce coups.

Pour le spectacle de ta fille, tu risque plus, à l’avenir et si cela continue, d’être tourmenté par un autre parent qui a son tour fera sa crise de parano, ou de morgue juridicationnelle, parce son mioche est sur ta vidéo, ou qu’il trop lu d’articles à la con.

Petite analyse parano à deux euros : dans ta description de la censure de manifs, relis bein, c’est TOI qui induit le totalitarisme, pourquoi ?

Ton scenario implique que ce soit QUE des appareils Aplle qui fiment, souhait inconscient que “tout soit beau en Aplle”.

Mais c’est intérressant, encore une fois, c’est nous qui provoquant ce que après on va chialer à subir, en partie.

28)
Alain Le Gallou
, le 30.06.2011 à 12:06
[modifier]

@Hervé Un petit mot pour que tu ne rêves pas à une solution miracle. Si j’ai pu éliminer IWeb, c’est que je n’avais jamais utilisé les fonctions spécifiques iWeb liées à MobileMe. Il n’y a pas de solutions connues pour convertir ces fonctions. Et m’étant fait rembourser rapidement MobileMe, je n’ai pas non plus fait de diaporama avec. J’utilise SlideShowPro ou TTG pour les diaporamas. Ce n’est donc que la partie pure site web que j’utilisais dans iWeb, et que j’ai réécrite ailleurs avec un logiciel wisiwig pour rester dans le style iWeb.

29)
iMac27
, le 30.06.2011 à 12:47
[modifier]

La dérive d’Apple a commencé avec le Mac App Store qui scrute votre mac pour y relever les applications qui y sont installées. Apple frappe fort , trop fort…

30)
Smop
, le 30.06.2011 à 13:10
[modifier]

le fait de ne pas pouvoir se passer d’un gadget en disant qu’il est indispensable à son mode de vie dénote déjà un problème psychique de refus de s’assumer

Il y a un fossé entre la dépendance vis-à-vis d’un “gadget” et sa praticité. De plus, s’il y a dépendance, elle existait déjà avant, mais s’appuyait sur des structures collectives, ce qui est pire encore. Avant l’avènement du téléphone portable, nous faisions la queue devant les cabines téléphoniques, avant le courrier électronique, nous connaissions les affres du passage au bureau de poste… Vus sous un angle différent, les “gadgets” individuels nous font gagner un temps considérable, et nous permettent de faire plus de choses, ou mieux encore, de prendre le temps ne rien faire. L’oisiveté est un luxe dont je me délecte ;-)

Apple ne fait vraiment plus rêver, à part, bien sûr, les possesseurs d’actions

Ton propos fait très “Mac Zealot” déçu. Pour ma part, Apple ne m’ont jamais fait “rêver”. Ils proposent juste (généralement) les meilleurs produits de leur segment de marché en termes d’innovations, de fonctionnalités, d’intégration et de design. Tout comme les allemands font les meilleures voitures. Pour ce qui me concerne, je n’aurai aucun scrupule d’aller me fournir ailleurs le jour où cela ne sera plus vrai.

À te lire, toute personne n’ayant pas Facebook est exclue socialement

Tu détournes mon propos. J’ai lié l’exclusion sociale à l’ignorance des technologies qui nous entourent. Facebook n’est qu’un exemple parmi d’autres. Cela dit, il est vrai que ne pas avoir de compte sur ce réseau social, ce qui est mon cas, est de plus en plus souvent pénalisant au quotidien. Je suis le premier à le déplorer !

Pour le reste, j’adhère totalement au commentaire #16 (Philob).

31)
Caplan
, le 30.06.2011 à 13:24
[modifier]

Je regrette énormément quand je ne peux pas le faire comme ce sera le cas ce soir pour Sharon Jones, suivie du Nain Pourpre, mais, tant pis pour eux, ils n’auront pas d’image faites par zit, et pis c’est comme ça !

Ah ben pour Sharon Jones, Caplan s’en est chargé!

32)
loic
, le 30.06.2011 à 15:21
[modifier]

Merci à Jérémie et Le Gallou (commentaires 20 et 21) d’avoir exprimé ma pensée. J’ai de plus en plus de mal à conseiller des produits Apple; il faut contrevenir au contrat pour une utilisation qui me semble légitime (un backup d’ipod, stocker des fichiers quelques qu’ils soient, …). Mais le matériel est encore beau, je ne saurais par quelle marque PC remplacer mon MacBook. Cependant, après maints allers-retours et coexistences, la migration totale d’OSX à Linux n’est plus qu’une question de mois.

33)
Modane
, le 30.06.2011 à 17:05
[modifier]

Je l’avoue : j’ai été macmaniaque. J’ai longtemps pensé que le Mac était la machine des créatifs libertaires. Pour info, j’ai cru aussi au FlowerPower et à la justice pour tous.

Je dois bien avouer avoir la sensation de m’être fait flouer. Je suis en réaction depuis déjà un petit moment. Mais peu importe puisque le problème n’est que commercial. Dans ce monde libéral, il n’est plus question de ” faire partie d’un groupe”, mais de savoir de quelle façon on se rattache au marché. Je n’ai pu être macaddict que parce que j’étais ” cœur de cible”. Maintenant que la cible d’Apple est autre, je ne peux plus l’être. Peut on parler de deuil societal par le marketing? La sociologie a décidément bien changé…

34)
ysengrain
, le 30.06.2011 à 17:25
[modifier]

Je ne sais pas si je vais y parvenir, mais je vais tenter de prendre un peu de distance avec le sujet du jour. Les sociétés commerciales ne sont pas à but non lucratif. Les dirigeants de société se fixent des paliers, des buts à atteindre.

Apple comme les autres a dû y passer. Maintenant que des étapes ont été franchies, il parait évident que se pose la question récurrente: comment faire ENCORE PLUS DE BUSINESS ?

Quand toutes les étapes “habituelles” ont été franchies, il faut entreprendre “dans l’inhabituel”: protéger certains accès pour “réserver et protèger” de la valeur…. Et on arrive aux aberrations citées par François.

Jobs, qui n’est pas un enfant de choeur ( et encore moins de coeur), ayant acquis la puissance extrême grâce au fric, tombe dans le travers de tous les grands parano: la confusion du pouvoir et de la puissance. Ce n’est pas nouveau, et ce n’est pas fini. Rien d’étonnant.

[MAJ] si ce n’est pas Apple dont on dépendra, ce serait mieux avec Google ? Facebook ?, Microsoft ? Twitter ? les Chinois ? Les Saoudiens ? Les Talibans ? ….

35)
Anne Cuneo
, le 30.06.2011 à 19:41
[modifier]

J’ai tout lu avec intérêt à cette heure tardive, et je me dis que, François, oui, tu es un peu parano. Où est la nouveauté, précisément? Lorsque tu vas au cinéma, on t’interdit de filmer. Lorsque tu vas au concert, il est en principe également interdit de filmer/enregistrer. Dès maintenant. L’autre jour au théâtre à Londres, je me suis fait confisquer mon iPhone jusqu’à la fin du spectacle parce que j’ai voulu prendre une photo. Apple n’y était pour rien. Les administrateurs du théâtre considéraient que le droit à l’image de la pièce qu’ils avaient produite leur appartenait.

Aussi longtemps que le travail intellectuel deviendra de la propriété privée au moment où il est commercialisé, des gens réagiront ainsi: ils veulent garder pour eux ce qu’ils considèrent être leur propriété, puisqu’ils ont investi, et ils veulent faire en sorte que ça rapport un max.

La question la plus intéressante dans tout ça est posée par

si ce n’est pas Apple dont on dépendra, ce serait mieux avec Google ? Facebook ?, Microsoft ? Twitter ? les Chinois ? Les Saoudiens ? Les Talibans ? ….

Ce sera du pareil au même tant que la production intellectuelle deviendra de la propriété privée.

La mainmise de Apple sur les programmes ou ses ordinateurs, ses serveurs etc. est la norme. Ce qui aurait été bien, c’est que Apple ait décidé de faire autrement, en se souvenant de qui a fait ce socle qui lui a permis de survivre. Mais dans la mentalité typiquement américano-entrepreneuriale, Jobs ne pense pas ainsi,. Pas plus que Microsoft, Facebook, Twitter ou Google. C’est une incapacité fondamentale, cela ne fait pas partie de leur horizon

37)
Anne Cuneo
, le 30.06.2011 à 19:48
[modifier]

Merci Ysengrain!

Et je voulais ajouter un PS.

Aussi longtemps que c’est avec Apple que je ferai le mieux ce que j’ai à faire, je resterai cliente Apple. Le jour où quelqu’un de mieux se présentera, OK, je réfléchirai. D’ici là j’ai un travail à faire, je trouve chez Apple les instruments qui me conviennent le mieux. Mais je ne me fais pas d’illusions, et je n’ai jamais projeté sur Apple l’idéal libertaire à l’européenne, que les Américains (et surtout les entrepreneurs américains), ignorement absolument.

38)
ysengrain
, le 30.06.2011 à 19:51
[modifier]

Je soutiens encore un fois Anne. Je tiens la même position qu’elle. Pour le moment, dans les domaines où travaille Apple, je suis satisfait. Un MBP, un iPhone, pas d’iPad, un écran 24”. Tout ça me va. Mais si ….

39)
6ix
, le 30.06.2011 à 21:39
[modifier]

Mon avis a été donné par plusieurs personnes ici et je ne reviendrai pas sur toutes les questions que ce sujet pose.

En revanche, j’avoue n’avoir que peu de considération pour le genre d’article cité en lien (de la Revue du Web, donc). Qu’il soit au sujet d’Apple (très tendance depuis qques temps) ou d’un autre. L’auteur saisit une info au bond, n’en comprend pas la moitié, fait des comparaisons douteuses et tire des conclusions ne reposant sur rien ou presque. Je ne dis pas qu’il n’y a rien à dire, mais cet article n’apporte absolument rien, si ce n’est une bataille anti/pro-Apple dans les commentaires, ce qui n’a que peu d’intérêt.

Jusqu’à maintenant, Apple a sans doute permis à bien plus de personnes de réaliser facilement de petits films de leurs concerts que de les empêcher de filmer…

40)
ikalimero
, le 30.06.2011 à 22:52
[modifier]

Comment je vais faire moi, pour filmer ma fille lorsqu’elle fait un spectacle, si Monsieur Jobs a décidé de ne plus me permettre de filmer ne serait-ce qu’une scène?

Là on est vraiment que dans le pure procès d’intention Qui a dit que c’était techniquement possible ? Si oui qui a dit que Apple allait utilisé cette technologie ?

Je rappellerai quand même que c’est Steve qui fait bouger les Majors a propos des DRM.

Il faut bien comprendre que l’époque actuelle veut que tout et n’importe quoi devienne brevet. L’important n’est pas de créer des brevets utiles ou juste utilisable mais d’avoir des centaines de brevet en stock. Ces brevets sont justes des armes que les grandes firme IT tiennent prêt à dégainer le jours ou d’autres firmes petites ou grosses leurs intentent des procès.

Depuis 10 ans la communauté Mac traque les nouveau brevet Apple, on a vu de tout, du très bon du très mauvais , du stupide. Mais ce qui est sur, c’est que on en a pas vu le centième arriver dans nos machines pommés.

41)
Diego
, le 30.06.2011 à 23:05
[modifier]

François, tu es bientôt mûr pour une démo : je te montre tout ce qu’on peut faire et bien faire avec du logiciel libre quand tu veux ;-))

Pas de DRM, pas de brevets, pas de secrets, juste l’intelligence et la liberté …

42)
François Cuneo
, le 01.07.2011 à 08:37
[modifier]

Ce que je trouve étonnant dans tout ça, c’est que purée, ne me dites pas que vous ne voyez pas qu’Apple est en train de penser ce qui est bien pour nous.

Vous passez comme chat sur braise sur les Apps refusées parce que trop coquines, trop “pas dans les normes d’Apple”.

Je sais bien que ça fait des années par exemple que je ne peux pas filmer certains concerts. Mais je prends le risque de le faire ou pas. C’est moi qui décide si je vais me faire engueuler ou retirer mon matériel.

Là, c’est Apple qui déciderait de nous empêcher de le faire.

Ne me dites pas que vous ne voyez pas la nuance!

Et ce que je ne comprends pas, c’est comment des gens qui pour la plupart détestaient Microsoft pour son hégémonie peuvent à ce point être aveuglés et ne pas comprendre ce qui se passe.

Gates n’a jamais eu autant de pouvoir qu’en a Jobs actuellement il me semble.

Cela dit, j’ai pris un nouveau Mac il y a peu, et je suis bien d’accord que cette machine reste la meilleure.

Là n’est pas la question.

43)
RasKal
, le 01.07.2011 à 08:55
[modifier]

A la maison, j’ai “passé” nos 3 PC Windows sur MAC, et c’est le bonheur après un temps d’adaptation il est vrai.

Depuis le “switch”, je constate que j’ai plus de temps. Intéressant… Pourquoi?

1) Je ne passe pas des soirées à patcher. J’ai le souvenir de quelques mardi soir particulièrement longs.

2) Losrque je travaille sur mon MAC et que je sèche sur une manipulation – tiens, au fait, comment dois-je pratiquer pour cette opération? – je me dis que cela doit peut-être s’effectuer de cette façon. Et ça fonctionne. Trop d’la balle! Enfin un système d’exploitation qui s’approche un peu de mes petits neurones.

3) Si par malheur je câle vraiment, une recherche sur Internet m’aide souvent et rapidement car les utilisateurs de MAC semblent plus aptes à poster des articles de qualité. D’accord, c’est un peu malsain comme argumentation mais j’assume et je m’explique. La “qualité” vient tout simplement du fait que la population d’utilisateurs comprends mieux la technologie MAC que la population utilisant Windows. Cela pourrait changer avec le temps, et au vu des résultats commerciaux de Apple cela pourrait être le cas assez rapidement.

4) Enfin, les machines ne tombent pas en panne, ou alors très rarement. Pour le moment je n’ai pas à me plaindre (MBP 17p 2009, MPB 15p 2009 et MBP 13p Air 2010, Airport Extreme, iPhone, iPod…): aucune panne.

5) Et toutes ces machines coopèrent via un Mac Mini Server. Tout le monde sur SL, pas de problèmes. Agenda et calendrier sont partagés, Wikis, serveur de messagerie avec comptes pour toute la famille, j’en passe et des meilleurs.

Il m’a fallu un peu de temps pour monter mon infrastructure. Mais depuis j’ai arrêté avec mes Linux/FreeeBSD en front-end, Windows en back-end. Du coup, j’ai repris les pinceaux, la lecture, et j’étudie quelques soirées par semaine: CISSP, très indigeste.

Cerise sur le gâteau, j’évite les remarques acerbes de ma compagne “Encoooore sur tes PC! Tu n’en auras donc jamais assez?”. Elle s’inquiète, et elle est a bien raison.

Alors Apple grand méchant loup? Suis-je un agneau? Disons que pour le moment, et dans l’état actuel des solutions concurrentes je serais plutôt un pigeon qui a bien voulu se faire plumer de quelques milliers de francs/euros, par confort et aussi parce que ces machines ainsi que le système d’exploitation sont beaux et bien pensés.

Si j’étais un étudiant aujourd’hui j’évaluerais sérieusement une solution Linux, et tout particulièrement Ubuntu. Pour un profil scientifique les outils sont sympathiques: Latex, et aussi Perl ou autre language pour le traitement d’informations brutes…

Cordialement!

44)
pat3
, le 01.07.2011 à 09:00
[modifier]

Il faudra vraiment que quelqu’un écrive un bouquin sur la rumeur par le web. La parano anti-Apple n’a d’égal que la furie pro-Apple qui l’a précédé. Les zélotes déçus sont les pires inquisiteurs.

Comme Smop, j’ai été un Apple-maniaque. Mais ça m’a passé, plus vite que d’autres, pour une raison très simple: mon faible pouvoir d’achat (de l’époque, c’est mieux aujourd’hui). Ça m’a permis de ne JAMAIS me précipiter sur les premier trucs venus, de réfléchir à dix fois avant d’acheter, et de mesurer mes envies à l’aune de mes besoins. Du coup, j’attends toujours la version 2, ou 3, ou je saute si ça n’a pas d’intérêt.

Je reste un fan de mac, pour les raisons évoquées par Anne (Anne, décidément, je suis en affinités avec ce que tu penses). Mais je demeure un fan modéré, en tout. Je suis fan de Prince, mais bon: aligner 300 euros pour aller le voir à Paris à l’impromptu, pendant une période chargée de boulot: ben non. Je le regrette, mais je n’ai pas de remords.

J’admire Jobs pour son opiniâtreté à imposer sa vision de l’informatique grand public, et sa capacité à y faire adhérer par les matériels qu’il propose. Car, qu’on ne s’y trompe pas, même si le marketing impose ses vues à la marge, quand Jobs propose un device de merde, ben comme tout le monde, il se plante (AppleTV, for example).
Et c’est la seule raison pour laquelle je reste, content, avec Apple:
- sans le mac, je serais sans doute à subir l’informatique, là, elle m’est utile et agréable, j’y produis des choses qui me paraissait inimaginables, mon métier, mes loisirs s’en sont trouvé indubitablement améliorés;
- sans l’iphone, je serais l’utilisateur minimaliste du téléphone… que je suis d’ailleurs resté. Mon iphone me sert beaucoup plus de lecteur, de dictionnaire, de service météo, d’écouteur de musique, de mini console de jeu pour very casual gamer, etc., que de téléphone. Je n’ai plus ouvert un Robert depuis trois ans, je n’ai plus 200 mails en attente en rentrant de voyage (parce que la connexion avec le macbook s’est avérée plus difficile que prévue), je ne suis plus perdu comme un idiot au milieu d’une ville (malgré mon sens poétique de l’orientation), etc.

Apple ne m’inquiète pas, car Apple n’est rien sans ses devices. Le jour où je crains quelque chose d’Apple, je vends mon matos, est c’est fini.
Google m’inquiète beaucoup plus, car quoique vous fassiez, vous retomber sur Google d’une manière ou d’une autre, dès lors que ça touche à internet (et… qu’est-ce qui ne touche pas à internet, professionnellement et en termes d’informations?), et ils vous annoncent (dans le CGV) qu’ils enregistrent toutes vos données à des fins publicitaires. C’est leur cœur de métier: vendre vos infos au plus offrant (et au moins offrant, à tout le monde, en fait).
Apple se bat pour contrôler la pub sur ses devices, et la fuite de ses données clients: pas pour nos beaux yeux, mais l’effet de bords est que nous ne sommes pas à la merci de la pub sauvage et du pillage de nos données en tâche de fond.

Oui, Apple est une World Company; mais… elle l’a TOUJOURS été, quel que soit son parfum. Ses pratiques anti-concurrentielles d’aujourd’hui ne sont que le fruit de ses échecs passés. Jobs a compris ce qui l’avait fait perdre, il n’est pas près de lâcher le morceau, aujourd’hui (enfin, si on excepte sa santé). C’est pourquoi elle est en guerre avec les autres World Companies du monde (américaines, coréennes, etc.).
Mais les guerres entre grosses boîtes me vont très bien; les miettes qui en tombent nous sont profitables. Je préfère qu’Apple se batte contre Google, Amazon, Adobe, Samsung et consort. Parce que le PIRE qui peut nous arriver, c’est que ces boîtes s’entendent. On l’a vu pour la téléphonie en France; l’entente des gros, c’est TRÈS mauvais pour les petits.

45)
Pierre.G.
, le 01.07.2011 à 09:21
[modifier]

@Smop Désolé, mais de mon point de vue de citoyen consommateur, tout va plus mal qu’avant, donc ces technologies selon moi n’apportent qu’une seule chose, la dépendance vis-à-vis de “machines”, et l’impossibilité de faire les choses par soi-même.

La réponse classique maintenant qui est que le truc ou le machin est en panne donc on ne peut pas satisfaire à votre demande devient courante, les services sont toujours plus lents, il n’y a qu’a adresser un courrier aux impôts du Canton de Vaud pour se rendre compte qu’il doit être visé par Smchilg sur la planète Mars avant d’arriver et de revenir par limace intergalactique, si le gain d’efficacité est là, bonsoir.

Actuellement, je pourrais me reconvertir en correcteur des erreurs de tout poil dans la vie de tous les jours de mes clients à les écouter, ce que je fais parfois, et tout cela avec un téléphone portable à 40 francs comme moyen de contact, la dernière fois où je me suis laissé asservir par une machine doit vraiment dater, j’ai même à double certains appareils(dont un téléphone ;-) ) tellement j’ai peu de confiance dans certaines technologies, et pas envie de perdre du temps à cause de cela.

Et en conclusion, avec ce refus de me laisser influencer, pour ce qui est de prendre son temps, il y a bien dix ans que je dois quitter mon “boulot” à 11.30 en été pour allumer le charbon du barbecue durant l’été…

46)
cerock
, le 01.07.2011 à 09:21
[modifier]

Ce que je trouve étonnant dans tout ça, c’est que purée, ne me dites pas que vous ne voyez pas qu’Apple est en train de penser ce qui est bien pour nous.

Personnellement, je n’ai jamais été bloqué sur mon mac a ne pas pouvoir faire quelque chose que j’avais envie, ni avec mon appareil photo d’ailleurs. Le jour ou cela arrive, je n’achèterais plus de mac, mais un système concurrent, tout simplement. Avec linux, cela ne peux simplement pas arriver, donc il y aura toujours des alternatives… Mais c’est vrai qu’actuellement, je trouve le mac la solution la plus adaptée ( pour mon travail ou mes loisirs) mais le jour ou on me bloque, le design et la facilité d’utilisation passeront en second plant.

Et pour répondre a la phrase citée, a mon avis Apple pense pour nous depuis le premier iMac et la disparition de la disquette (ce qui pour moi a été une bonne chose personnellement)

47)
pat3
, le 01.07.2011 à 09:29
[modifier]

Ce que je trouve étonnant dans tout ça, c’est que purée, ne me dites pas que vous ne voyez pas qu’Apple est en train de penser ce qui est bien pour nous.

Vous passez comme chat sur braise sur les Apps refusées parce que trop coquines, trop “pas dans les normes d’Apple”.

Je sais bien que ça fait des années par exemple que je ne peux pas filmer certains concerts. Mais je prends le risque de le faire ou pas. C’est moi qui décide si je vais me faire engueuler ou retirer mon matériel.Là, c’est Apple qui déciderait de nous empêcher de le faire.Ne me dites pas que vous ne voyez pas la nuance!Et ce que je ne comprends pas, c’est comment des gens qui pour la plupart détestaient Microsoft pour son hégémonie peuvent à ce point être aveuglés et ne pas comprendre ce qui se passe.Gates n’a jamais eu autant de pouvoir qu’en a Jobs actuellement il me semble.

François, tu te trompes. Microsoft a été condamné par la loi antitrust américaine (c’est dire), pas Apple.
Apple N’A PAS le monopole de la téléphonie (le plus gros vendeur de téléphone, c’est qui? Nokia? Samsung?).
Apple N’A PAS le monopole des systèmes d’exploitation mobiles. Androïd l’a déjà dépassé, en utilisant le modèle Microsoft: la licence.
La part de marché d’Apple sur les ordinateurs reste TRÈS faible.
Au boulot, on ne t’impose pas le mac et OSX, mais encore souvent M$ Windows et Office.
Sur ton ordi, tu n’es pas obligé de passer par Safari pour surfer (c’était le cas pour Explorer au moment du procès antitrust) – je n’utilise d’ailleurs pas Safari, depuis des années.

Par contre, essaie de surfer SANS Google, d’éviter Google Maps, de ne pas être enregistré par une Google App (Analytics, etc.).

Il n’y a pas d’hégémonie Apple. Tu peux toujours acheter ailleurs un ordinateur, un smartphone, tu peux même installer un OS majoritaire (Windows) ou ultra minoritaire (Linux) sur ton ordi Apple et ne jamais booter sous OS X.
Apple protège la vente de ses devices par son soft: le soft, aussi bien pensé qu’il soit, sert d’abord à vendre du hard. La seule inquiétude qu’on puisse avoir et qu’il faille regarder de près, c’est le Mac App Store, qui risque de devenir un standard de fait. Mais là encore, TANT QU’IL NE DEVIENT PAS OBLIGATOIRE, c’est bon. S’il le devient, à mon humble avis, non seulement le mac y perdra vite beaucoup de monde, mais surtout il sera poursuivi en class action pour pratique anti-concurrentielle.

Dernier point: les Apps interdites: 1) oui, Apple est pudibonde; 2) Androïd fait mieux (ou Amazon sur Kindle): ils suppriment tes apps sur ton device (si Apple faisait ça, je n’imagine même pas la curée); 3) comme le jailbreak est autorisé aux States, tu peux passer outre ces limites – bon, c’est à tes risques et périls; 4) la coquinerie, tu y a accès via Safari mobile, ou sur ton ordinateur (du coup, si on est vraiment accro, on préférera le MBA à l’iPad); 5) RIEN ne t’empêche de passer sur un androphone, windowsphone, badaphone, blackberry, etc.

Je crois que, pour bien prendre la mesure de ta grande inquiétude, tu devrais essayer six mois (non, juste un mois) autre chose; changer pour un androphone, installer Ubuntu et booter dessus par défaut, voire acheter un netbook sous Ubuntu et ne prendre que lui en voyage (ou, si tu préfères, payer une licence Windows Seven, il paraît qu’il est bien). Et nous faire un méga article de reportage gonzo sur “la vie sans Apple”.

48)
François Cuneo
, le 01.07.2011 à 12:14
[modifier]

Bien sûr que je peux acheter un autre ordinateur.

Il y a que je n’ai pas envie de le faire.

Bien sûr que je peux m’acheter un Androïd.

Il y a aussi que je n’ai pas envie de le faire.

J’ai envie de pouvoir utiliser mon matériel comme bon me semble, et vous voyez, les choses changent.

Via les ventes de logiciels totalement maîtrisées par Apple sur l’iPhone/iPad, pas encore totalement mais ça va venir sur Mac d’ici un an ou deux, (on parie?), il se trouve que je ne peux pas, ou disons, que certains ne peuvent plus.

Qu’on ne vienne pas me dire que je peux jailbreaker, c’est tout de même un comble! Je peux, mais je perds ma garantie, mais de qui se moque-t-on???

Non, je ne comprends pas comment on peut défendre l’indéfendable.

Et juste une chose, ça commence à me fatiguer de devoir expliquer que je ne critique pas le matériel Apple, le système, qui pour moi restent les meilleurs du monde.

49)
François Cuneo
, le 01.07.2011 à 12:15
[modifier]

Juste encore un truc. J’aimerais savoir, pour ma curiosité…

Tu travailles chez Apple, ou alors tu as beaucoup d’actions dans cette firme?

Ce n’est pas une critique hein, c’est juste pour savoir.:-)

50)
Inconnu
, le 01.07.2011 à 13:04
[modifier]

Et juste une chose, ça commence à me fatiguer de devoir expliquer que je ne critique pas le matériel Apple, le système, qui pour moi restent les meilleurs du monde.

Correction automatique via le Cloud:

Et juste une chose, ça commence à me fatiguer de devoir expliquer que je ne critique pas le matériel Apple, le système, qui pour moi reste le meilleur des mondes.

Que l’on vous y reprenne pas Mr Cueno :o)

( fantaisie gratuite)
51)
6ix
, le 01.07.2011 à 13:28
[modifier]

Via les ventes de logiciels totalement maîtrisées par Apple sur l’iPhone/iPad, pas encore totalement mais ça va venir sur Mac d’ici un an ou deux, (on parie?), il se trouve que je ne peux pas, ou disons, que certains ne peuvent plus.

J’espère sincèrement que le Mac App Store ne deviendra jamais l’unique solution de distribution sur Mac OS. Par contre je reste persuadé que l’App Store et le contrôle exercé par Apple est une des forces de la plateforme.

Apple procède très souvent ainsi: de grosses restrictions au début, puis elle lâche du leste. Résultat? Ca râle un peu, mais cela permet de gérer correctement les choses, puis les fonctionnalités arrivent et chacun y trouve finalement du bon. Que remarque-t-on avec Google? Ca fanfaronne car Android est plus “ouvert”, mais finalement Google se voit obligée d’intervenir car elle ne gère plus son store, et se voit contrainte de retirer des apps sans qu’aucune règle ne soit donnée. Que gagne l’utilisateur là-dedans? Quelques milliers d’apps de bas de gamme en plus.

Le problème de se voir refuser une app par Apple pour une raison obscure voire injuste existe, mais reste extrêmement faible. Sur le nombre d’apps soumises, ça paraît presque normal que ce genre de mésaventures existe.

Je ne dis absolument pas que tout est rose avec Apple. Mais j’ai l’impression d’entendre désormais souvent le discours d’enfants trouvant que leurs parents sont des salauds qui ne leur laissent rien faire car ils tiennent certaines règles. Apple n’a pas pour objectif d’éduquer les gens ni de les rendre meilleurs, mais si elle fixe certaines limites, c’est la plupart du temps car elle estime que c’est pour elle le meilleur moyen d’offrir de bons produits et de bons services. Et si elle se plante, les gens iront voir ailleurs, tant pis pour elle.

52)
kubernan
, le 01.07.2011 à 13:41
[modifier]

Oui, c’est dur la société de consommation. On nous oblige à même choisir le parfum de son liquide vaisselle.

53)
alexandre
, le 01.07.2011 à 18:36
[modifier]

…et moi j’ai un oeil du coté de la rubrique “occasions” sur cuk. les bonnes affaires ne vont pas tarder…

54)
Inconnu
, le 01.07.2011 à 20:55
[modifier]

Cet article va un peu vite en besogne… Considérer que filmer un concert est un droit qui fait partie de la liberté d’expression est une sombre ânerie. Je vous rappelle qu’un concert, comme un CD ou un DVD, est protégé par les droits d’auteur. Je ne vois rien de “choquant” à ce que les ayants droit usent de ce système, notamment quand le concert est destiné à être distribué en DVD.

Et n’oublions pas non plus qu’Apple négocie avec les majors, à qui ce brevet a du faire très plaisir ! ;-)

55)
François Cuneo
, le 02.07.2011 à 11:59
[modifier]

D’abord, je ne dépends plus de mes parents, depuis un moment, ensuite, je n’ai pas besoin qu’Apple joue ce rôle au niveau informatique pour moi.

56)
pat3
, le 03.07.2011 à 14:12
[modifier]

@ François Mais non, je ne travaille pas pour Apple, et je n’ai pas d’action chez eux (je n’ai d’ailleurs PAS D’ACTION DU TOUT – c’est peut-être idiot, mais ça correspond à mes convictions). Tu peux voir ce que je fais en suivant ma signature.

Je trouve juste que ce qui se dit actuellement dans les forums est tout aussi exagéré et… puéril que ce qui se passait auparavant, avec les foules aux ouvertures et autres comportements dithyrambiques. Mais… tu en étais, ou bien?
C’est juste un renversement de tendance, et je trouve dommage d’y participer sans discernement, ou, du moins, sans modération. Disons, tu es aussi enthousiaste dans la critique que dans l’encensement.

Perso, je ne crois pas au MacAppStore obligatoire, AUCUN intérêt pour Apple; je pense en revanche qu’il deviendra un standard de fait, et que les nouveaux programmeurs entreront le MAS dans leur business plan avant de commencer à développer sous mac… à leur avantage (clientèle potentielle, frais d’hébergement, boutique en ligne, etc.); si la clientèle n’est plus assez intéressante, ils iront sous Androïd – mais, pari contre pari, je pense que les règles de l’androïd market vont beaucoup bouger d’ici deux ans, à l’avantage de Google.

Je ne vois pas en quoi tu ne peux pas faire ce que tu veux sur ton ordi, en tout cas moins qu’avant. Je ne vois pas dans Lion un recul, mais plutôt une nouvelle façon d’envisager l’interface homme-machine, qui quitte le paradigme de 30 ans du finder. Ça inquiète, parce que ça change tout, mais ça n’est pas mal en soi.

Enfin, on critique toujours le leader – c’est une manière de se soustraire à son influence, une nécessité tactique, un “braconnage”, comme disait Michel de Certeau. Mais avec un peu de recul, on peut aussi se dire qu’Apple protège sa pérennité, par expérience: sa force est son écosystème, elle l’a renforcé au max. Sa faiblesse est la dépendance d’autres technologies: elle s’en protège au max. On suit ces affaires, mais elles ne devraient pas tant passionner; ce sont des histoires de lutte de pouvoir entre world compagnies, ça passe bien au-dessus de nos têtes.

Quant au brevet… Au vu des enchères de rachat du portefeuille de brevets de Nortel (4,5 milliards de dollars, c’est proprement hallucinant), on a bien compris que le dépôt de brevets était en soi un marquage de territoire, une arme fourbie pour une guerre économique éventuelle. 90% d’entre eux ne verront jamais le jour. Celui-ci pourrait par exemple permettre à tout un chacun, via un logiciel ou un site, d’empêcher d’être filmé par tous les appareils d’une certaine génération: ce serait un gain, non, dans la protection de son image? Ce n’est qu’un brevet, pas une mise sur le marché. Là on pourra s’inquiéter activement.

57)
Tom25
, le 03.07.2011 à 15:26
[modifier]

Moi ce que je trouve bizarre, c’est qu’Apple décide d’insérer un système anti-copie dans son matériel. Qu’un ou des états obligent les fabricants à brider leur matériel ça peut se comprendre (mais ça mérite débat) mais qu’un constructeur de lui même bride et filtre le contenu de ses appareils, ça ça me choque.
Si la 3D avait été brevetée (l’est elle d’ailleurs ?) pat tel fabriquant et que celui ci décide de brider et filtrer les émissions diffusées, je pense que ça ferait un tas d’histoire. Pourtant, on pourrait tous ressortir nos TV cathodiques noir et blanc de nos placards.

58)
Tom25
, le 03.07.2011 à 15:34
[modifier]

Je cite un article du magazine La Recherche

Acte de foi
Le fabricant d’ordinateurs Apple a l’art de déclencher les passions. Ses détracteurs conspuent une société hégémonique, tandis que ses zélateurs vantent ses trouvailles, comme dans le cas d’une religion. Pour les besoins d’un documentaire consacré à l’influence des marques sur notre vie, des neurobiologistes britaniques ont examiné par IRM le cerveau de consommateurs soumis à des images de produits Apple. Résultat : les zones stimulées sont identiques à celles de croyants exposés à des images pieuses. Pas étonnant que Steve Jobs, le charismatique patron d’Apple, soit considéré comme un gourou.
http://tinyurl.com/croyants-apple

59)
djtrance
, le 03.07.2011 à 16:39
[modifier]

Perso, je vois et comprends parfaitement ce que veut dire François… Je ne veux pas que l’on me dicte ce qui est bien ou pas bien pour moi (du moins, pas venant de la part d’Apple).

Je comprends également RasKal (commentaire 43) lorsqu’il parle d’un réseau fait entièrement sur Mac… Mais, les quelques milliers de francs/euros qu’il me faudrait pour tourner mon petit réseau uniquement sur Mac, je préfère le mettre ailleurs! Après, cela n’empêche pas que j’ai un réseau Mac/PC qui ne me demande pratiquement pas d’entretien, j’ai mon temps libre!

60)
Pierre.G.
, le 04.07.2011 à 01:02
[modifier]

Tom, désolé, mais ce genre d’article que citait déjà le regretté Coluche où des scientifiques “Ont dit que” sans noms ni références…

D’ailleurs en classe de français existait un très joli truc pour les personnes commençant les exposés par “On a…” afin de les faire citer leurs sources clairement, c’était de leur faire écrire “dès qu’on donnait à manger aux poules”, tu l’as peut être déjà entendu?

Sinon, je fais bien partie de la secte des Citroënistes, plus de 70% de fidélité à la marque, et pourtant comme agnostique je me pose là. ;-)

61)
Tom25
, le 04.07.2011 à 17:40
[modifier]

Autre chose qui me fait m’interroger, c’est que tous ceux qui diffusent leur application via l’AppStore ne donnent plus d’accès à un téléchargement direct sur leur site !?
A l’heure d’aujourd’hui, je me dis que si je faisais l’effort de modifier mes programmes afin qu’ils soient diffuser via l’AppStore, je continuerai la diffusion « en direct » comme aujourd’hui. Cela m’obligerait sans doute à avoir 2 versions pour chacun de mes programmes. Celle diffuser via l’AppStore qui ne demande pas de don, et la seconde qui, comme actuellement, affiche un rappel pour le don (tant que l’utilisateur ne choisit pas de ne plus voir cette fenêtre de rappel).

Je n’ai pas tout lu les clauses Apple, mais cela semble interdit vu que je ne vois aucune application disponible via les 2 réseaux. Je trouve ça dérangeant, cela voudrait dire qu’Apple impose le monopole de la distribution des logiciels aux développeurs qui souhaitent apparaitre sur l’AppStore.

62)
6ix
, le 05.07.2011 à 08:46
[modifier]

Je n’ai pas tout lu les clauses Apple, mais cela semble interdit vu que je ne vois aucune application disponible via les 2 réseaux

Ce n’est pas interdit (exemple: Fantastical , mais l’App Store a également pour avantage de simplifier la distribution, notamment pour les petits développeurs (évidemment, quand on s’appelle Microsoft ou Adobe, on a d’autres moyens); il n’y a donc plus forcément intérêt à gérer son propre système de distribution. De plus, proposer une même application via deux canaux peut créer une éventuelle confusion.

Une idée est d’avoir une version démo via le site Web, et la version complète sur l’App Store.

63)
pickwick
, le 14.07.2011 à 17:35
[modifier]

_ bq%Auteur%. Texte %%._

“Je ne dis absolument pas que tout est rose avec Apple. Mais j’ai l’impression d’entendre désormais souvent le discours d’enfants trouvant que leurs parents sont des salauds qui ne leur laissent rien faire car ils tiennent certaines règles. Apple n’a pas pour objectif d’éduquer les gens ni de les rendre meilleurs, mais si elle fixe certaines limites, c’est la plupart du temps car elle estime que c’est pour elle le meilleur moyen d’offrir de bons produits et de bons services. Et si elle se plante, les gens iront voir ailleurs, tant pis pour elle”

oui tout à fait d’accord !!!