Profitez des offres Memoirevive.ch!
Je suis tellement ringarde que ça en devient pénible…
A l'heure où tout le monde (enfin, presque : vous n'êtes pas tout le monde) écrit en langage SMS, où "quelqu'un" s'abrège kk1, je constate que je suis et reste une vieille ringarde. C'est comme ça et je n'y peux rien.

Pourtant, je vous assure, ce n'est pas faute d'essayer d'être "dans le vent", ce n'est pas faute de me souvenir que l'essentiel, c'est le fond, pas la forme mais je n'y arrive pas : j'en viendrais presque à oublier le fond lorsque la forme n'y est pas un minimum.

Ainsi, je m'énerve, que dis-je, je fulmine lorsque je reçois, semaine après semaine, les messages suivants de l'institutrice de Junior : "Junior a uriner (...)" ou encore "soucieuse de faire cesser de tels comportements, ils seront punis de façon exemplaire", avec une variante que je vous livre en exclusivité "je respecte les enfants et les adultes qui m'entoure", imprimée et plastifiée en format "géant" derrière la porte de la salle et dans l'agenda en guise de charte de classe. L'année scolaire s'est d'ailleurs terminée sur un brillant "Junior a mieux gérer son travail" ! Tant mieux ! Et tant pis si celle qui était supposée lui apprendre les bases de la grammaire n'a eu, durant toute l'année scolaire, qu'un seul stylo - rouge - à sa disposition : je suis certainement la seule ringarde à penser que les messages aux parents auraient mérité une autre couleur ! D'ailleurs, vous oseriez, vous, écrire un mot à votre voisin, à votre collègue ou à votre cousin en rouge ? Moi pas mais bon, passons.

Pour reprendre le fil, je tiens à préciser que je n'ai rien inventé et que je n'ai pas fait de faute de frappe en copiant le carnet de mon fiston !

Des perles, j'en ai d'ailleurs toute une série en stock, la plus récente provenant des couloirs d'un centre commercial : le besoin de vacances est effectivement criant !

image

Parfois, ces affiches sont la preuve d'un français "local", comme ici, en terres vaudoises, où le voyageur d'un funiculaire doit effectuer la manoeuvre suivante pour signaler sa présence à l'installation automatique :

image

Il y a quelques - kk - jours, fatiguée de répondre presque quotidiennement "non, je n'ai pas de compte facebook", j'ai voulu me lancer sur twitter. Non pas que je comprenne à quoi sert ce truc, j'ai simplement pensé qu'en me créant un pseudo, j'aurais un déclic, je ne sais pas, moi, que la "magie" allait opérer pour moi aussi.

L'inscription a été relativement facile : en moins de deux minutes, je me suis retrouvée avec un mail qui me souhaitait la bienvenue et qui me proposait de suivre les messages "twitter" de personnes déterminées sur base de mon répertoire.

Soit.

Sauf que, évidemment, il y a un "sauf que".... je n'ai pas le temps de lire les réflexions diverses et variées de gens qui ne semblent pas avoir d'emploi, encore moins de vie privée, qui ne dorment jamais, qui postent environ 20 heures sur 24 toutes les trente deux minutes et qui traitent de sujets dont j'ignore tout.

Du coup, j'ai soupiré et ai conclu "je pige rien à ce machin", un brin vexée par ma propre "ringarditude". Et du coup, forcément, y a un "du coup".... Mister m'a gentiment expliqué que pour twitter, il fallait avoir des "followers".

Là, j'ai retrouvé le sourire : j'en ai plein, moi, des "followers" : toutes les copines à qui j'envoie des textos, qui me font une bise depuis leurs vacances, qui me rappellent que si j'ai besoin d'un coup de main, elles sont à disposition, à qui je fais parvenir des voeux pour leur anniversaire de mariage ou pour la naissance de leur enfant.

Evidemment, forcément, y a un "évidemment"... Ca ne se passe pas sur twitter : pour quoi faire ? Je ne vois pas l'intérêt de dire à la planète entière - c'est-à-dire à personne - que je monte dans le train, que je mange un panini jambon cru ou que mon cadet déteste le chou rouge.

Et le reste, il se passe de publicité, je n'aime pas étaler mes données sensibles sur la toile.

En résumé, je pars en vacances avec mon petit carnet, une plume, plein de romans imprimés sur du papier, du vrai et je me réjouis de laisser la "technologie" derrière moi, vous n'avez pas idée !

Et vous, en vacances, vous twittez, vous flânez, vous faites quoi ? Quoi qu'il en soit, je vous souhaite du repos, du bonheur et du temps... pour ne rien faire du tout - ne rien faire, c'est ce que je fais de mieux ! Et tant pis si c'est ringard !

48 commentaires
1)
pter
, le 04.07.2011 à 02:09
[modifier]

Mes vacances, avec la famille au complet, sur ma plage faisant face au grand pacifique, entourée de 300 km2 de jungle (parc naturel protégé). Pas de connections (même pas téléphonique), pas d’électricité, etc…Les vacances “root” comme on les apprécies. Et concernant twiit; tout pareil que Mme Pop’: jamais vu l’utilité de ce truc, quand on a déjà skype, sms, msn, ichat, etc… Bonne semaine a toutes et a tous.

2)
thibowa
, le 04.07.2011 à 07:49
[modifier]

Nos vacances, nous quittons le Plat Pays pour le Valais avec juste assez de wifi pour consulter les horaires des attractions et des transports en commun. Et quant à être ringard, je dois l’être aussi car je corrige en vert l’orthographe des remarques (en rouge) de l’instituteur dans le journal de classe de ma fille. De très bonnes vacances à vous tous. Thierry

3)
Diego
, le 04.07.2011 à 07:57
[modifier]

je corrige en vert l’orthographe des remarques (en rouge) de l’instituteur dans le journal de classe de ma fille.

E_X_C_E_L_L_E_N_T ! Je retiens l’idée !

4)
flup
, le 04.07.2011 à 08:07
[modifier]

En vacances, je fais tout le boulot que je n’ai pas eu l’occasion de faire pendant l’année scolaire (comment ça, un prof ça travaille pendant les vacances !? ). Sinon, ce sera 1 semaine dans le sud-ouest, un week-end dans le Kent, une semaine de master class de piano (en tant que vieil élève) et un chantier pas agréable (et pas voulu, surtout) à la maison.

Et sinon, je dois être du même niveau de “ringarditude” : pas de facebook, ni de tweeter. J’ai même tellement l’habitude d’accentuer les majuscules (le truc dont on nous apprend à l’école que c’est une faute…) que je le fais même en chat ou dans les emails informels (familiaux etc.). Il m’arrive également de corriger les fautes des instituteurs dont je “squatte” le local (surtout quand ils utilisent le petit tableau à portées qui m’est dévolu).

5)
cerock
, le 04.07.2011 à 08:31
[modifier]

J’ai facebook et twitter et je m’y connecte tout les 36 du mois, mes amis n’ont pas besoin de savoir quand je vais au toilette, ni l’endroit ou je me trouve… C’est donc sans aucun soucis que je laisserais ces deux comptes au repos dès la semaine prochaine pendant mes vacances. Mon iPad va nous accompagné, mais uniquement pour visualiser les photos, envoyer quelques mails pour donner des nouvelles et pour faire des jeux durant le trajet. Autrement je vais occuper mes journées a faire des visites et surtout des châteaux de sable avec mes fils ;)

6)
Zallag
, le 04.07.2011 à 08:41
[modifier]

Je suis chaque minute horrifié des fautes et des erreurs (ce qui n’est pas pareil) que je lis et que j’entends partout.

Mais il est inutile de parler d’orthographe, je ne me fatigue plus dans cette lutte, par exemple, parce que tout est perdu, à commencer par les enseignants. C’est comme une langue qui disparaît : quand il ne reste plus que cinquante ou cent locuteurs, c’est la fin. Alors, quand plus personne ne saura parler ou écrire, personne ne le déplorera, parce qu’on ne regrette pas la disparition de choses qu’on n’a jamais connues de sa vie.

Et même vous, chère Madame Poppins, vous êtes menacée, comme nous tous, sans forcément le savoir…

7)
ysengrain
, le 04.07.2011 à 09:04
[modifier]

C’est comme une langue qui disparaît

Ce qui est terrible, dans un tel contexte, c’est que l’idéation, les concepts disparaissent. Comment formuler quand les mots n’existent pas (plus).

Pas de vacances pour la famille Ysengrain, les circonstances ne s’y prêtent pas comme pour beaucoup

Je suis un ringard aussi. Pas de Facebook, je m’en suis expliqué ici et je n’ai pas changé d’avis; je ne twitte pas – je n’ai pas compris – “j’ai pas les mots”. Il paraîtrait que le Pape serait moins ringard que nous Madame Poppins !!

8)
Mout
, le 04.07.2011 à 09:04
[modifier]

J’dois être aussi ringard : l’orthographe défaillante de certaines personnes me rend fou. Je n’ai rien contre une abréviation, surtout lorsque les caractères sont comptés (SMS, tweeter), mais remplacer se par ce, ça n’est en rien une abréviation !

Mais alors rencontrer des fautes d’orthographe de la part d’enseignant, je suis scandalisé ! thibowa, bravo ! J’aimerais bien voir la tête du prof en relisant vos corrections !

Bonne vacances à vous !

11)
Philob
, le 04.07.2011 à 09:12
[modifier]

Je rentre de vacances, j’ai été découvrir le pays batave (pays d’origine des parents de ma femme, d’ailleurs, heureusement qu’elle parle le Batave), nous n’avons pas de compte Facebook ni de Twitter, par contre nous avons pris l’iPad et nous l’avons beaucoup utilisé.

Nous avons à deux endroits dormi chez des couchsurfeurs (www.couchsurfing.com) et, comme on nous l’avait demandé dans une des familles, j’avais préparé quelques photos de par chez nous (comme on dit ici) et aussi de la Suisse en général, afin de faire découvrir quelques aspects de la Suisse aux enfants de la famille chez qui nous logions.

Il faut dire que les quelques jeux que j’avais gardés sur l’iPad ont eu aussi un certain succès et je l’ai beaucoup utilisé pour trier les photos du jour et aussi pour les montrer à nos hôtes.

Nous avons aussi utilisé l’iPad comme centre de renseignements (la météo, les horaires des musées, j’avais préchargé le plan de Rotterdam et les horaires des bus et métros, quelques copies de cartes, des guides touristiques, etc.), grâce aux connexions WiFi à disposition chez toutes les personnes rencontrées.

Une fois il a servi de véritable média lors d’une mémorable soirée (nous étions 2 Néerlandais, 2 Américains et 2 Suisses) chacun, par YouTube et autres sites internet interposés, nous faisions découvrir nos trouvailles, nos goûts musicaux et artistiques et cela a permis idéalement d’illustrer nos propos et il y a eu un partage d’une très grande qualité malgré nos différences linguistiques. Et tout ça autour d’une table sur des sièges confortables.

Donc, à part pour des vacances randonnées où chaque gramme compte; dorénavant, l’iPad fait partie de ma liste de base des choses à prendre pour les vacances.

12)
Le Corbeau
, le 04.07.2011 à 09:26
[modifier]

Fut un temps, où, Webmestre/rédacteur de sites d’entreprise, je me battais en permanence.
Il est affligeant de recevoir un document Word rempli de mots soulignés sans que l’auteur n’ait cherché à vérifier ni à corriger son texte. et pourtant, Word fait le minimum syndical.
Mieux, certains font systématiquement l’action “d’ajouter au dictionnaire” !!
Mais le pire, c’est quand, à la suite de la plainte d’un auteur, le patron m’appelait pour m’imposer de rétablir le texte dans sa forme originelle…

Ni twitter, ni facebook ni internet ni téléphone (à la maison)

13)
Inconnu
, le 04.07.2011 à 09:27
[modifier]

Non, Miss Poppins, tu n’es pas ringarde du tout. Je suis peut-être jeune, mais j’abhorre le langage SMS. Tout au plus abrégerais-je “quelqu’un” en “qqun” et “quelque chose” en “qqch”. Mais écrire un SMS entier en langage idoine me prendrais plus de temps et de réflexion que d’écrire en français correct. Certes, ce sera peut-être plus cher également. Mais écrire correctement, ça n’a pas de prix, et pour tout le reste, on sait ce qu’il y a.

Quant à Twitter… C’est vrai que je vois de plus en plus de gens écrire tout et n’importe quoi. J’avoue que parfois ça me fait “plaisir” d’annoncer à la planète que j’ai terminé les cours, que mes examens se sont bien passés, etc. Mais de là à décrire les moindres de mes faits et gestes, non. J’utilise Twitter pour partager de l’information (par ex. un article que j’ai lu sur Internet et qui pourrait certainement intéresser mes “abonnées” ou +followers”).

Quant à mes vacances… Elles ont commencé vendredi, et elles vont durer jusqu’au 15 septembre. Rien n’a encore été prévu mais croyez bien que tout ce temps va être rempli. :-)

14)
ysengrain
, le 04.07.2011 à 09:50
[modifier]

À propos d’orthographe, j’ai tenté l’achat d’un plan d’instrument dans un musée national, il y a quelques années. Après m’être enquis du prix par téléphone, j’ai posté un chèque, qui m’est revenu avec la mention: Votr check n’est pas bien

15)
Titov
, le 04.07.2011 à 10:09
[modifier]

Si cela peut vous rasséréner, j’utilise internet depuis les années 90 et je refuse de m’inscrire sur Facebook ou Twitter.

Je n’ai pas peur de la modernité. J’ai connu l’amour de ma vie sur internet (Palace) en 1997, moi à Paris et elle au Québec. C’était bien avant tous ces programmes de déballage d’intimité.

Peur pour ma vie privée et le vol d’information sur mon identité, peur d’une société Big Brother, angoisse existentielle sur le virtuel et le réel (syndrome matrixien), peut-être un peu de tout cela à des degrés divers.

Ces programmes sont dangereux, car ils jouent (ou surf) sur la notion d’« amis ». Le mot « ami » a la même racine qu’« âme » ou « amour ». C’est à des êtres que l’on aime qu’on dit nos secrets, car ce qui nous lie est au-delà du simple quotidien.

Concernant l’orthographe (je n’ai jamais été bon), c’est aussi une question de société. Que veut-on ?

Une langue qui a des racines dans un passé millénaire et qui tend vers l’avenir en évoluant avec les hommes qui l’utilisent comme moyen de communication et de réflexion ? L’étude d’une langue sert aussi à structurer ses pensées.

Une langue phonétique et instantanée sans passé et sans avenir, puisqu’inscrite dans le moment présent ? Cette langue est parfaite pour une société virtuelle, d’apparence et pour des avatars qui se cachent derrière une image. Ici, plus de problème de sens et double sens, plus de symboles cachés derrière des mots, plus de réflexion et d’intelligence seulement un sens appauvri de communication immédiate et sans conséquence.

Excusez-moi, je me suis lâché.

Bonne journée à toutes et à tous.

16)
Guillôme
, le 04.07.2011 à 11:13
[modifier]

Un bémol toutefois, le Français est une langue vivante contrairement au latin.

Cela signifie que c’est le langage parlé qui s’impose et non les règles du langage, que cela nous plaise ou non.

Le vieux Français est quasi illisible aujourd’hui et personne ne s’en offusque.

Dire soixante soixante dix ou quatre vingt ne choque qu’un Suisse alors que, pourtant, septante, octante et nonante devraient être la norme dans un bon Français!

Bref, des milliers de mots disparaissent des dictionnaires chaque année et autant de nouveaux apparaissent!

Dois-t-on sauver le Français en voie de disparition? Ou, considérer que c’est une évolution inéluctable et positive?

17)
ysengrain
, le 04.07.2011 à 11:36
[modifier]

@ scribe: je suis partagé entre tes dires qui rejoignent un peu les miens à ceci près que j’ai Internet, j’ai un iPhone, je fais des photos, j’écoute aussi du classique, je lis des livres – mais aussi des e et i books etc.. Mais à force de dire, toi comme d’autres, moi y compris que Facebook que nenni, Twitter itou … on pourrait être dans peu, au temps de la marine à voile et des lampes à huile. Ringard quoi !!!

19)
Invite
, le 04.07.2011 à 12:18
[modifier]

Madame Poppins, si Junior vous fait part de son désir de devenir jardinier, dissuadez-le !

Junior m’a uriner dans son dossier scolaire en fera un coupable idéal, quand bien même son institutrice assure actuellement le rôle de maître Verges…

Sinon, j’ai du mal à voir la faute dans « soucieuse de […], ils seront […] ». Est-ce l’anacoluthe que vous fustigez ou bien il y a autre chose ?

20)
Madame Poppins
, le 04.07.2011 à 13:15
[modifier]

Vite, vite, avant une séance (l’autre mal du siècle)…

Invite, “soucieuse” doit appeler un “je”, dans la phrase citée. En effet, la personne soucieuse, là, c’est l’institutrice, pas les élèves (qui eux, se fichaient pas mal de leur bêtise).

Exemple : “malade, je dois prendre des antibiotiques” (ouais, je sais, c’est pas automatique); “malade” ne peut pas être le médecin (encore que certains le soient).

Bref, elle aurait dû écrire “soucieuse de faire cesser de tels comportements, je les punirai”.

A plus tard !

21)
Saluki
, le 04.07.2011 à 13:18
[modifier]

@21
Je m’interrogeais aussi à propos de soucieuse

Les documents torchés me hérissent :
il y a deux ans j’ai refusé de corriger un Projet de Fin d’Etudes (en Mastère…) intitulé “Cristian Dior”, terme repris en l’état une centaine de fois tout au long du pensum.
si le vert est mis pour corriger les …corrections de notre Ami Thibowa, j’utilise le rouge pour renvoyer à l’expéditeur (avocat, zotaurités, …) les lettres, conclusions, sommations qui en comportent trop. Et l’envoyer paître.

Je ne suis pas facho, mais procéder ainsi soulage la pauvre Saluki.

Je ne suis ni sur facebook, ni sur twitter ni sur aucun des réseaux dits “sociaux” genre “Les Copains d’avant”, Linkedin, Trouduc, … J’ai un agenda avec l’adresse de mes amis, les vrais. S’il le faut je tape “ARBRE” sur cuk et puis voilà.

Pour autant, j’ai eu une adresse e-mail depuis 1992, six chiffres@compuserve.com, j’ai prêché quelques mois plus tard pour que la Fédération de la Couture crée son site, j’ai écrit bon nombre de cahiers des charges de sites…

Pour les vacances, nous avons anticipé sur le nombre et sommes revenus des Îles du Nord (basse saison, pas la foule des croisiéristes US,…) il y a une quinzaine de jours. Nous sommes donc en Champagne jusqu’à début septembre, d’cheu nous, et je vous recommande la Route du Champagne en Fête .

Edit : et si vous passez le 6 ou le 7 août, il n’y aura pas que du

22)
Charled
, le 04.07.2011 à 13:20
[modifier]

Sinon, j’ai du mal à voir la faute dans « soucieuse de […], ils seront […] ». Est-ce l’anacoluthe que vous fustigez ou bien il y a autre chose ?

Je plussoie. Où se trouverait la faute ?

23)
Zallag
, le 04.07.2011 à 13:22
[modifier]

Ben, tu vois pas l’erreur ? Il faut que ce soit la même personne qui soit soucieuse et qui sera ceci ou cela. Ou ça doit être les élèves qui seront soucieux et seront aussi ceci ou cela.

C’est la même erreur classique, courante et horripilante que celle qui consiste à écrire …dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir mes meilleures salutations…

A moins que tu n’envisages d ‘attendre une réponse de ton correspondant et de recevoir tes propres salutations…

Tu ne demandes pas non plus au gars d’attendre la réponse qu’il t’envoie, en le saluant bien poliment de ton côté.

Ou, comme j’ai lu récemment : ” Étant tombé en panne, les voyageurs du train prirent le bus

Moi, je prends la fuite !

25)
Charled
, le 04.07.2011 à 14:30
[modifier]

Ben, tu vois pas l’erreur ? Il faut que ce soit la même personne qui soit soucieuse et qui sera ceci ou cela. Ou ça doit être les élèves qui seront soucieux et seront aussi ceci ou cela.

Effectivement, le sujet étant omis devant l’adjectif “soucieuse”, ce dernier doit donc s’accorder avec le seul sujet disponible. Erreur typique de l’emploi d’une forme passive… tellement typique qu’on ne le voit plus forcément.

26)
Charled
, le 04.07.2011 à 14:33
[modifier]

Argh, la provocation!!!

Ne vous en déplaise, j’y vois un néologisme employé sciemment pour son côté faussement suranné.

27)
M.G.
, le 04.07.2011 à 14:58
[modifier]

Aventure vécue lors d’un cocktail la semaine dernière :

– Tu es fâché avec moi ou quoi ? Tu ne réponds pas à mes invitations sur Facebook !

Venant d’un ami Dakarois que je côtoie depuis quarante ans, la question m’a un peu surpris.

En fait, j’ai eu la faiblesse d’ouvrir un compte Facebook je ne sais quand et depuis, je suis assailli d’invitations auxquelles je n’ai aucune envie de répondre.

Dans la suite de la conversation, nous avons évoqué un ancien Dakarois qui s’est amusé à mettre sur Facebook tout un tas de vieilles photos de copains et copines de l’époque de notre jeunesse. Sans compter ceux qui sont morts aujourd’hui ou complètement détruits, la vue de cette jeunesse en pleine santé m’a plutôt filé le bourdon. Je n’ai aucune envie de retourner voir ses dernières trouvailles :-(

Certes, je suis plus sensible à certains sujets et la bio de nos maîtres de l’Apple II ou du Mac m’interpelle toujours autant, trente ans après.

L’Internet est bien le meilleur moyen de partager mais j’entends que ce soit pour parler du présent ou rêver à l’avenir.

D’un autre côté, je suis ringard et très conservateur dans mon langage et celui que j’apprécie chez mes interlocuteurs.

L’orthographe ? Je n’y peux rien, je suis tombé dedans quand j’étais tout petit par la grâce de mes nombreuses lectures et d’une mémoire visuelle hors du commun.

C’est pourquoi j’aimais les fora de Calva et que j’aime tant Cuk, où les contributeurs ont toujours fait un effort pour écrire en français.

Je me prépare à passer vingt jours en Normandie. J’ai déjà préparé mon panier de bouquins sur Amazon.fr que je lirai sur un banc du Jardin des Plantes d’Avranches ou à la terrasse d’un bistro du coin.

Bien sûr, j’emmène mon iPad pour regarder des films dans l’avion pour passer le temps, lire la presse à laquelle je suis abonné et prendre des notes dans iA Writer.

J’emmène aussi mon MacBook Pro pour le plaisir de profiter du débit de ma Freebox installée en Normandie.

Et j’ai hâte d’aller visiter l’exposition sur les manuscrits de la chanson française au Scriptorial d’Avranches, expo que Damien Thévenot nous a présentée dans Télématin il y a quelques jours :-)

That’s All, Folks !

28)
fxc
, le 04.07.2011 à 15:42
[modifier]

Et j’ai hâte d’aller visiter l’exposition sur les manuscrits de la chanson française au Scriptorial d’Avranches, expo que Damien Thévenot nous a présentée dans Télématin il y a quelques jours :-)

Si tu aimes la photo et les grands fauves…..

je regrette de ne pouvoir y aller

Pas de réseaux “sociaux” pour moi et celui qui me fait parvenir une invitation ne le fait qu’une fois….

Quelqu’un m’a photographié avec son ifaune il y a peu, je savais que c’était pour sa galerie “sociale”, je lui ai bien fait comprendre que le choix n’était pas difficile, mise en réseau = ifaune sur le mur… j’ai jamais vu une photo aussi vite enlevée d’un imachin.

Pour les fautes j’en fais par inattention et c’est normal je suis “fautographe”

29)
Guillôme
, le 04.07.2011 à 16:39
[modifier]

Guillôme : dire que des milliers de mots apparaissent et disparaissent “du dictionnaire” chaque année est une affirmation délirante.

Ce qui est délirant, c’est de me citer de façon erronée et d’affirmer avec certitude des choses fausses.

Je me cite

des milliers de mots disparaissent des dictionnaires chaque année et autant de nouveaux apparaissent!

Oui, je dis bien des, donc je cumule les choix opérés par les différents dictionnaires quel qu’ils soient.

Concernant l’affirmation délirante, le Petit Larousse 2012 contient à lui seul 3000 nouveaux mots ! (source : Lagardère)

Donc, rien qu’avec un seul dictionnaire, j’ai des milliers de mots nouveaux pour l’année 2012!

30)
Guillôme
, le 04.07.2011 à 17:53
[modifier]

je ne voudrais pas le prendre de trop haut, mais c’est mon métier de savoir à peu près ce genre de choses

Pas de problème, mais reconnais que la vérité est sûrement entre les deux : entre les 3 mots recensés par an par les experts linguistiques et les annonces marketing de milliers de mots changés dans la nouvelle édition ;)

Entre tous les termes issus d’internet et des nouvelles technologies de ces dernières années, les expressions de djeun’s de la génération sms et les mots issus des mélanges culturels facilités par les déplacements dans le monde… je pense que ces dernières années j’ai élargi mon vocabulaire de centaines de mots.

Après, le dictionnaire ne fait que constater un usage et il peut s’écouler des années avant que le mot n’entre dans le dictionnaire. Le dictionnaire fait même entrer des mots qui n’existe pas dans les usages, c’est pour dire comme on se poile (cédérom, bolidage et autres merveilles :D).

Mon propos était plutôt de dire que les fotes d’ojourdouïe son l’autographe de deux mains!

31)
pat3
, le 04.07.2011 à 19:08
[modifier]

J’ai un compte tweeter pour bénéficier de certains logiciels gratuits qu’on ne peut obtenir qu’avec. J’ai ouvert, pour un collectif scientifique, une page facebook: j’ai droit à des rappels infernaux dans ma boite mail, que je zappe sans ménagement, mais hélas, très souvent. Pour l’orthographe, je corrige tout ce que je peux, mais je me rends aussi compte que je fais souvent, peut-être de plus en plus souvent, des fautes d’inattention. Le langage SMS, j’ai un peu l’impression que c’est passé de mode, ou plutôt que les jeunes gens savent à qui ils l’adressent. Mes fils m’écrivent toujours en texte intégral, mais s’écrivent entre eux en idiolecte mâtiné de SMS.

Ce qui me paraît toujours un peu ringard, c’est de revendiquer son bon goût (et son corollaire: de fustiger le mauvais goût des autres). Je m’ennuie au concert classique (je suis parti à l’entracte d’un concert de Bach), mais j’aurais donné cher (enfin non, pas trop cher ) pour être au concert de Prince du 30 juin.
On lit dans les classiques grecs et latin les mêmes phrases sur la perte des valeurs de la jeunesse que celle que j’entends depuis… que j’ai des souvenirs de conversation. Sur le point de vue des nouvelles technologies, je considère que les usages feront et déferont les techniques, qui évoluent déjà par elle-mêmes. Il y eu Skyblog (existe encore?), puis MySpace (moribond, racheté 5% de la valeur de son précédent rachat, et dont l’usage s’est beaucoup déplacé et spécialisé), SecondLife (qui y va?), avant FaceBook. Si on n’en a pas l’usage, on y va pas, c’est tout; on peut tester, puis se rendre compte qu’on n’y a aucun intérêt. C’est le cas majoritaire, ici, je pense. J’ai une discussion régulière là-dessus avec mes fils, qui m’en décortiquent leur emploi, qui y passent des heures (moi, c’est sur des listes et des sites que je passe du temps, je serais mal venu de leur jeter la pierre), qui y entretiennent les relations avec les enfants de nos amis lointains, nous donnent des nouvelles d’eux alors que nous n’avons pas pu nous appeler depuis longtemps.

Bref, n’ayez crainte, Mme Poppins, vos bambins utiliseront ces trucs mieux que vous, parce qu’ils correspondront à leurs usages, et vous avez utlilisé beaucoup plus d’autres objets que vos parents…

32)
Madame Poppins
, le 04.07.2011 à 22:48
[modifier]

pter, joli programme de vacances, profitez bien ! PS: je n’ai pas non plus msn / ichat :-)

thibowa, je suis la première à l’admettre : vérifier les heures d’ouverture d’une expo par wifi, c’est top car ça évite des déplacements le jour de fermeture hebdomadaire ! Quant au stylo vert, quelle excellente idée, je retiens !

D’ailleurs, Diego sera certainement le premier à m’en offrir un (maintenant qu’il m’a offert un ordinateur dont le “touch pad” est une calamité, mode “private joke” off)

flup, je suis convaincue que nombreux sont les profs à travailler durant les vacances, du moins les bons (et j’ai eu davantage de bons, voire très bons profs durant ma scolarité !) Beaucoup de plaisir au cours de cette master class : ça doit être une expérience géniale !

cerock, le sable présente un seul problème : il se glisse même dans les sandwichs !

Zallag, si je veux bien admettre que le terme “heaume” ne puisse pas être écrit facilement par certaines personnes, j’ai du mal à me faire à l’idée qu’une personne dont l’enseignement de la langue française est le métier ne sache pas rédiger “a mieux géré !

Ysengrain, je suis navrée que les vacances ne soient pas au rendez-vous mais je suis ravie de savoir que je suis différente du Pape !

Mout, en effet, le commentaire de thibowa ne dit pas quelle relation il entretient avec les profs corrigés :-)

pilote.ka, je pourrais devenir votre “follower” ?

Catastrophy, je dirai à Junior, demain, qu’être ringarde m’a rendue sympathique au moins aux yeux d’une personne, il ne va pas en revenir, c’est certain !

Philob, je retiens l’idée d’avoir avec nous une petite présentation de la Suisse pour notre voyage l’année prochaine : les photos parlent souvent mieux que les mots ! La soirée “youtube” a en effet dû être très amusante, je retiens là aussi l’idée !

Le Corbeau, on peut ajouter au dico des mots faux ???

KHannibal, bonnes vacances (dit-elle pleine de jalousie….) !

Ysengrain, j’adore le check pas bien mais bon, comme c’était le “votr”….

Titov, je partage cette vision de la langue SMS sans passé mais je suppose que lorsqu’on a 15 ans, on se fout du passé : faut être “vieux” pour s’y intéresser !

Guillôme, je pense que malgré son flegme, le Suisse sera “choqué” par un octante : le Vaudois, lui, dit huitante !

scribe, à mon sens, l’essentiel est d’écouter la musique qu’on apprécie (c’est ce que je réponds aux gens qui se moquent de moi quand ils m’entendent hurler au volant de ma voiture “alexandri, alexandra, haha” ou encore “tous les matins, il achetait son petit pain au chocolat”….

Marcolivier :-)

Invite, vu les perspectives d’avenir décrites pour Junior, je ferais peut-être bien de retourner au barreau :-)

Saluki, parfois, j’ai eu très envie de renvoyer la copie de l’instit’ mais bon, je n’ai pas osé, je l’admets ! En revanche, je suis sur linkedin (j’avais parié avec Mister que j’aurais plus de contacts que lui, constat qui ne m’a apporté, à mon grand regret, aucune satisfaction réelle). Finalement, la Route du Champagne, ça a l’air… enivrant !

Zallag, la réponse attendue et les salutations… soupir… combien de fois l’ai-je déjà corrigé ? Au moins dix fois par secrétaire ! Le problème, c’est qu’elles ont parfois la mauvaise idée de changer d’employeur et faut recommencer avec la suivante !

M.G :-))))) j’ai un “pins” qui dit “je n’ai pas d’amis, même pas sur facebook” ! Et quels sont les titres des bouquins préparés pour ces vacances ?

fxc, le premier qui ose mettre ma tronche sur son compte, je l’étrangle de mes blanches mains, sans hésiter !

scribe, j’essaie d’écrire correctement mais un “xénisme”, c’est quoi ? (bon, je l’admets, j’ai séché la plupart des cours de linguistique durant ma formation, j’aurais pas dû !)

pat3, le bon goût, ça n’existe pas : ça présupposerait qu’on peut faire “juste” ou “faux” en la matière et cette idée me hérisse le poil (forcément, quand on aime les boules à neige, Abba et Joe Dassin…..)

Bonne soirée à toutes et tous, que la semaine vous soit douce et le week-end profitable !

33)
François Cuneo
, le 04.07.2011 à 23:27
[modifier]

Facebook?

Je le hais.

Pour de multiples raisons.

J’espère avoir toujours la force de répondre NON à la pression sociale, voire professionnelle.

J’avais à l’époque ouvert un compte Tweeter juste pour voir: ouvert deux fois, peut-être trois. Je ne sais même pas mon login, comment s’appelle mon compte, et encore moins son mot de passe.

À part ça, ce n’est pas le jour où il faut faire des fautes dans ses commentaires!:) Surtout lorsqu’on est instituteur!:)

34)
M.G.
, le 05.07.2011 à 01:37
[modifier]

M.G :-))))) j’ai un “pins” qui dit “je n’ai pas d’amis, même pas sur facebook” ! Et quels sont les titres des bouquins préparés pour ces vacances ?

« Exit le fantôme » – Philip Roth. En souvenir de Romain Gary et de son « Au-delà de cette limite votre ticket n’est plus valable ».

« Souvenirs de la maison des mots » – Anonyme. Souvenirs d’un correcteur.

« TV Lobotomie » – Michel Desmurget. La vérité scientifique sur les effets de la télévision (!)

Les trois tomes des Mémoires de Birago Diop. Le bonhomme était si attachant que j’ai hâte de lire la suite de « La plume raboutée » qui était en fait le premier ouvrage qui racontait l’histoire de sa vie.

35)
Emilou
, le 05.07.2011 à 08:09
[modifier]

Citation de thibowa

je corrige en vert l’orthographe des remarques (en rouge) de l’instituteur dans le journal de classe de ma fille.

E_X_C_E_L_L_E_N_T ! Je retiens l’idée !

Je ne trouve pas l’idée aussi excellente. Si je déplore que certains professeurs soient si peu soucieux de l’orthographe, je m’indigne encore davantage quand des parents sapent l’autorité du corps enseignant en s’indignant devant l’enfant. Il eut été plus courageux d’envoyer ses doléances par l’élève éventuellement mais sous pli fermé . Plus courageux encore, de faire ses remarques de vive voix hors présence de l’enfant, lors d’une réunion de parents….mais poliment.

36)
Madame Poppins
, le 05.07.2011 à 09:14
[modifier]

Emile,

Ce qu’on ne peut “entendre” dans la réponse de Diego, c’est son rire quand il écrit “excellent” ! C’est justement parce qu’il ne veut pas “saper” l’autorité de l’enseignante qu’il n’a jamais procédé à de telles corrections, qu’elles soient en vert, jaune ou violet. Mais il faut l’admettre : l’idée est plaisante en tant que concept.

Cela étant, je ne vois pas bien le rapport entre “orthographe déplorable” et “saper l’autorité” : Junior n’a pas (encore) remarqué ces fautes et nous ne les avons pas relevées devant lui. Moralité, l’honneur de la prof est sauf mais son boulot mal fait, en particulier parce que Junior m’a dit un jour, tout content (à juste titre) de sa trouvaille “tu sais, Maman, lire beaucoup de choses, c’est le meilleur dictionnaire du monde, on photographie les mots et on n’a plus besoin de passer du temps à apprendre à les écrire”. J’espère simplement qu’il n’a pas photographié son carnet…

37)
Le Corbeau
, le 05.07.2011 à 10:43
[modifier]

Le Corbeau, on peut ajouter au dico des mots faux ???

A celui de Word et d’autres traitements de texte! Cela permet d’enlever tous ces soulignements moches et inutiles dans un texte…
Après saisie, certaines personnes le font systématiquement pour que cela soit plus joli (SIC) ou parce que leur traitement de texte “est vraiment nul et ne connait aucun mot”.

Également aux encyclopédies et dictionnaires “communautaires” de type WIKI qui se multiplient de manière anarchique et dans lesquels on trouve de tout. Il suffit de faire une recherche avec une faute “logique” pour retrouver le mot erroné dans bon nombre de ces contributions.

Mais c’est le lot d’internet où chacun met sa “science” à la disposition de tous. Reste l’éducation qui permet (à peu près) de discerner le bon du mauvais.

38)
Zallag
, le 05.07.2011 à 12:07
[modifier]

La citation ci-dessous du journal Le Temps du mardi 19 octobre 2010, tirée d’un article sur le malaise des enseignants genevois à l’Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE), m’avait fait sauter en l’air à l’époque et contribué à renforcer un de mes préjugés préférés et récurrents, selon lequel les formateurs des enseignants sont essentiellement de gauche.

«En français, la mode consiste à nous dire qu’il faut laisser tomber l’orthographe, et que se concentrer là-dessus serait injuste pour les élèves de milieux défavorisés, qui maîtrisent moins bien la langue ».

Mon impression est que l’on n’enseigne efficacement que ce que l’on maîtrise plutôt bien. Donc, à mon avis, ces formateurs non seulement connaissent mal le français, mais ils détournent l’attention qu’on risque de porter à leurs carences dans ce domaine par une pirouette sur l’égalité des chances, bien sûr nivelée par le bas pour tout le monde, bons élèves compris.

39)
Madame Poppins
, le 05.07.2011 à 21:49
[modifier]

scribe,

“réalité étrangère”, ça veut dire qui n’a pas son équivalent dans la langue cible ?

Si tel est le cas, “Weltanschauung” n’est pas un xénisme mais un de ces mots dont la traduction est et restera toujours “bancale” : y a aussi un mot pour ça ? :-)

Merci pour la précision, bel été,

Zallag, je déteste, je déteste l’idée qu’on puisse préjuger en raison d’origines : vu ainsi, je n’aurais pas dû être en mesure d’apprendre le français correctement puisqu’à la maison, ma mère parlait allemand, mon père suisse allemand et moi à tort et à-travers :-)

42)
Blues
, le 06.07.2011 à 12:11
[modifier]

Moi c’est un bon mois de repos global (famille incomplète = juste à 3 sur 6) dans le pays des cancres européens non seulement pour soutenir, mais aussi parce que j’y ai un home-sweet-home. Ce sera déconnexion presque totale : mer, chaise longue, bouquins (des tonnes), balades, vélo, bonnes bouffes avec mes amis de là-bas (même si un peu déprimés vu la situation), etc… Même si je n’ai pas de mobile (je déteste ça)… je prends tout de même mon MacBook : pour la musique, un p’tit DVD de temps en temps et pour me connecter en wifi au bistro 1 ou 2 x par semaine juste pour rester au courant, et aussi : oui je l’avoue :-[ je vais surement poster quelques humeurs et images sur mon compte FaceBook (boooouuhhh .. le vilain).

La bonne nouvelle c’est qu’à peine de retour : je serais /ou je deviendrais “grand-père”* (*“papou” en grec) + d’autres super plans, bref pas mal de choses vont se passer entre cet été et ce début d’automne. 2011 une année pas comme les autres ;-)

Bel été à toi et vous toutes zé tous !

__

Blues

– qui, quand il se concentre bien (et a le temps de…) n’a pas trop de problèmes en français (même si 2ème langue maternelle … @home à l’époque, le Grec était la langue officiellement parlée)

– qui n’a rien contre FaceBook et qui s’amuse bien, à condition de bien savoir se gérer (en fait : c’est comme la TV, le chocolat, l’alcool et d’autres trucs qui peuvent tourner en vices) et qui dans son cas, voit des avantages à FB plutôt que des inconvénients.

43)
Guillôme
, le 06.07.2011 à 17:21
[modifier]

Georges Mounin, Les problèmes théoriques de la traduction

Cet ouvrage a-t-il fait l’objet de traductions? :p

44)
Madame Poppins
, le 06.07.2011 à 21:24
[modifier]

scribe, lorsque je suivais les cours, obligatoires, de linguistique, à la fac’, franchement, je me faisais “tartir”; en revanche, en te lisant, je me dis que j’aurais dû suivre un peu mieux et que la branche, selon une certaine vraisemblance, avait son intérêt ! Je dois toutefois admettre que je ne suis pas encore certaine de lire le Georges Mounin durant mes vacances d’été :-)

45)
RasKal
, le 07.07.2011 à 14:57
[modifier]

Ni Facebook, et encore moins de twitter mais MSN pour une adresse de messagerie impersonnelle, ainsi que Gmail pour la même raison.

En vacances je n’oublie pas mon MBP 17 pouces car je travaille photos et vidéos le plus tôt possible. Le reste de mon énergie s’éparpille sur du papier, par la lecture ou l’aquarelle: le bonheur tellement tranquille qu’il se fait tout petit sauf si, et c’est souvent le cas avant le repas, il est plus démonstratif car accompagné d’êtres aimés, et de quelques rafraichissements…

Pour le moment, 3 semaines de vacances en août et toujours rien de prévu à part visiter des amis, peut-être. Ou alors se sauver quelques jours si un gîte se libère?

Si le vent se lève, il est possible que nous déjaugions et alors cela sera “bleu”.

46)
Frau Proprette
, le 19.07.2011 à 20:25
[modifier]

Euh…Comment formuler tout ça… Le problème de tous ces commentaires et de ce post ce n’est pas tant que vous vous sentiez ringards pour la non-utilisation des nouveaux moyens de communication INTERNATIONAUX, donc, réunissant à des “native speakers” des étrangers comme moi, polyglottes, certes, mais étrangers quand même, donc fragilisés question orthographe, grammaire et autres codes linguistiques. Le vrai problème c’est qu’en vous lisant on vous sent presque fachos, totalement enfermés dans vos allergies,refusant le partage d’idées avec ceux qui n’ont pas les mêmes phobies que vous… Quand on est aussi “fier”, ça doit être effectivement très pénible de tenir un compte Facebook, puisqu’on s’expose un tantinet à une communauté de personnes et qu’on n’est pas tjrs (oups!) de taille pour assumer ses éventuelles fragilités idéologiques et autres… Vive le Facebook, on n’est pas frivole ou abruti parce qu’on a décidé de s’ouvrir au monde. Et je note les fautes d’orthographe avec plus de tendresse que les fautes de goût de ceux qui aiment à tout prix humilier une pauvre instit à grand coups de stylos verts. Là, la faute est non pas d’un manque de moyens intellectuels ni d’instruction mais d’ un manque de coeur flagrant.Chose bien plus impardonnable! Vite, ouvrez vos fenêtres, ça sent l’enfermé par ici! Le monde est beau dehors, et il bouge tant, qu’un de ces jours ce sera un monde encore plus bô! Mais vous serez déjà enterrés en vie depuis belle lurette.

47)
Frau Proprette
, le 19.07.2011 à 20:27
[modifier]

Euh…Comment formuler tout ça… Le problème de tous ces commentaires et de ce post ce n’est pas tant que vous vous sentiez ringards pour la non-utilisation des nouveaux moyens de communication INTERNATIONAUX, donc, réunissant à des “native speakers” des étrangers comme moi, polyglottes, certes, mais étrangers quand même, donc fragilisés question orthographe, grammaire et autres codes linguistiques. Le vrai problème c’est qu’en vous lisant on vous sent presque fachos, totalement enfermés dans vos allergies,refusant le partage d’idées avec ceux qui n’ont pas les mêmes phobies que vous… Quand on est aussi “fier”, ça doit être effectivement très pénible de tenir un compte Facebook, puisqu’on s’expose un tantinet à une communauté de personnes et qu’on n’est pas tjrs (oups!) de taille pour assumer ses éventuelles fragilités idéologiques et autres… Vive le Facebook, on n’est pas frivole ou abruti parce qu’on a décidé de s’ouvrir au monde. Et je note les fautes d’orthographe avec plus de tendresse que les fautes de goût de ceux qui aiment à tout prix humilier une pauvre instit à grand coups de stylos verts. Là, la faute est non pas d’un manque de moyens intellectuels ni d’instruction mais d’ un manque de coeur flagrant.Chose bien plus impardonnable! Vite, ouvrez vos fenêtres, ça sent l’enfermé par ici! Le monde est beau dehors, et il bouge tant, qu’un de ces jours ce sera un monde encore plus bô! Mais vous serez déjà enterrés en vie depuis belle lurette.

48)
FT'e
, le 26.07.2011 à 14:57
[modifier]

A propos de Facebook… J’ai 38 ans, un compte Facebook que je n’utilise pas. Je l’avais ouvert par curiosité, trouvé l’avalanche d’invitations à de stupides applications ou groupes excessivement irritante, puis laissé la chose pourrir au compost. Twitter est nettement plus intéressant mais passons, mon propos n’est pas là. Non, ce que je voulais relater est ceci.

Un vieux copain d’école rencontré au hasard, causette sympa, puis vient la remarque qui dépiaute. T’as un compte Facebook ? Moi: Pas vraiment, j’ai du mal avec ce truc. Lui: Tu n’as pas d’amis ?

Ah ouai, quand-même.