Profitez des offres Memoirevive.ch!
iPad: à la recherche d’échanges faciles

Entre temps, vous aurez compris que j'ai (de nouveau) un iPad. J'avais vendu mon iPad1, car il était inutile sans clavier suisse français, sans traitement de texte digne de ce nom, et sans un lecteur de .pdf vraiment utile. Je l'avais acheté trop vite. 

Il y a quelques semaines, j'en ai reçu un en cadeau, et il se trouve que c'est un iPad2. J'ai commencé par ne pas être enchantée – je croyais savoir que cela ne me serait pas très utile. Et puis (car je me refuse à revendre un cadeau reçu), après quelques tâtonnements qui m'ont coûté cher, grâce à Cuk j'ai découvert PDF Expert, et ce programme a rendu l'iPad utile à lui tout seul: je dois beaucoup relire de textes et les annoter. Au lieu de transporter de grosses piles de papier, je scanne, et télécharge le PDF, après quoi je travaille sur la tablette. Et quand j'ai terminé, ou pour sauvegarder, je synchronise – soit sur iDisk, soit sur Dropbox, et ceux qui recevront mon document verront toutes mes corrections en l'ouvrant avec Acrobat Reader.

image

On peut tout faire sur le pdf. Prendre des notes à la main avec le «crayon», ajouter du texte libre ou sur une note, changer de couleur pour que la nature du changement soit claire, etc. etc. Et cela se transmet avec Acrobat Reader.

image

Et voici une page annotée sur iPad une fois qu'elle est arrivée sur l'ordinateur. Rien n'a changé dans Acrobat.

Je n'ai pas encore trouvé un traitement de texte qui soit pensé jusqu'au bout comme l'a été PDF Expert (que je ne détaille pas plus loin, il a déjà été décrit ici).

Trouver le traitement de texte qui fonctionne comme je veux sur l'iPad, ça m'a donné du boulot. Et je n'y suis pas encore. C'est que, pour que mon iPad devienne un instrument idéal, que je transporte à l'exclusion de tout autre instrument électronique, il faudrait que je puisse faire des allers-retours de texte sans pertes. Il semble que ce ne soit pas possible. Peut-être que ce serait sans problème avec Word, je vous pose la question, vu que je n'ai pas Word, et je refuse d'être obligée de l'avoir pour faire les aller-retour. 

J'avais commencé par acheter Pages: inutile pour moi. La conversion vers d'autres formats, notamment .rtf, ne fonctionne que trop imparfaitement. Je veux espérer que entre Pages pour ordinateur et Pages pour iPad, ça marche très bien. Peut-être entre Pages et Word. Sauf que sur mon ordinateur, je n'utilise ni Pages, ni Word, mais Nisus Pro 2.0 (dont je vais parler dans une prochaine humeur).

La plupart des autres traitements de texte pour iPad ont toujours un petit inconvénient. Celui-ci n'importe pas les apostrophes, celui-là a des problèmes avec les lettres accentuées.

Finalement, je suis tombée sur Text Editor Pro, avec compteur de caractères etc. Et la possibilité d'importer depuis Dropbox.

image

Il faut impérativement que le texte soit en .txt pour que Text Editor Pro puisse le lire, et cela pose des problèmes pratiques. C'est le truc à faire des bêtises irréparables quand .txt n'est pas son format habituel.

Inconvénient: je travaille en rtf la plupart du temps, car cela permet à ceux qui n'ont que Word d'ouvrir mes textes sans perte de format. Malheureusement l'importation de rtf ne marche pas dans Text Editor Plus, qui coûte 11 francs suisses (environ 9 euros); il m'oblige à faire du copier coller si j'ai besoin d'importer un texte. L'exportation n'est pas vraiment commode non plus.

image

Si on accepte la limitation, Text Editor Plus est très joli. Je l'ai acheté avant de le comparer, je trouve maintenant qu'il est trop cher. 

Finalement, après avoir dépense trop d'argent inutilement, je suis tombée sur un traitement de texte simple, qui a la qualité de s'exporter facilement, sans perte, et qui permet d'écrire au kilomètre. Il n'est pas moins bien que, mettons, Text Editor Pro, ou OmniWriter pour iPad, que j'ai tenté d'analyser sans l'acheter. Il est différent, plus simple, et on ne perd rien en écrivant en français (ni accents, ni apostrophes, par exemple). Il s'appelle Daedalus Touch. Il coûte 4.40 fr.s. (3.60 euros environ)

image

On peut choisir l'aspect qu'on donne à la page en train d'être écrite: fond noir, blanc ou sépia. On peut enclencher la correction automatique, on a le contrôle de la longueur du texte (compteur de mots et de caractères). C'est simple, et ça fonctionne très bien.

Il n'a pas de fonction d'importation, je n'ai pas bien compris pourquoi. Cependant, j'ai fait une tentative osée: j'ai fait un copier-coller de 125 pages. Tip-top. Une fois qu'il a été dans Daedalus, je l'ai un peu corrigé, après quoi, j'ai cherché un moyen de l'exporter, et là, c'est vraiment simple. On lui demande de se synchroniser dans Dropbox. Il se synchronise. On l'envoie par mail, soit en pièce jointe, soit en texte du mail (avec 125 pages, je n'ai pas voulu essayer – quelqu'un a-t-il déjà tenté un mail de 125 pages? Mais j'ai essayé avec un texte plus court, et ça marche sans changement aucun). Daedalus est juste là pour écrire, il y a un compteur de caractères, c'est agréable à l'oeil, c'est d'un usage simple, et si je vous en parle, c'est que depuis la dernière mise à jour, ils offrent une localisation française.

 

image

ET voilà le bureau de Daedalus Touch. Vous avez une vue d'ensemble des textes que vous avez écrits, vous pouvez en lire le début. Simple et efficace – et pas cher.

 

Le même exercice de copier-coller fonctionne avec Text Editor Pro, remarquez, et peut-être avec d'autres. Sauf que Text Editor Plus coûte deux fois et demie plus cher que Daedalus, et alors pourquoi dépenser davantage?

Finalement, j'en arrive à la conclusion que pour moi sur le plan du traitement de texte, l'iPad ne peut pas encore être un outil vraiment intégré. Je ne peux pas faire de l'aller et retour depuis Dropbox pour avancer sur mon iPad en voyage, puis rouvrir le même texte retravaillé sur mon ordinateur. 

Je me demande d'ailleurs si cela tient aux softs ou au système de l'iPad. Dans la publicité pour l'iPad2, il était dit que le format .rtf était supporté (contrairement à ce qui avait été le cas dans le 1), mais je trouve que cela reste une pierre d'achoppement sur divers traitements de textes, alors… quid?

Si quelqu'un a trouvé la perle rare, je ne demande qu'à être contredite. En attendant de l'avoir trouvée, je continue à me déplacer avec le petit MacBook Air 11" qui, comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, ne pèse guère plus qu'un iPad, et a l'avantage d'être un ordinateur avec autant de fonctionnalités (du moins en voyage) qu'un grand.

L'iPad par contre, est super pour lire des pdf, des journaux en ligne, à la rigueur des livres, pour regarder des émissions. 

Pour terminer, je voudrais faire part d'une perplexité annexe. En cherchant, sur internet puis sur iTunes, j'ai constaté qu'il y a une différence significative de prix entre le même programme acheté sur iTunes américain ou suisse. Français aussi, je suppose. Par exemple Pdf Expert coûte $9.90 (fr.s. 8.35) aux Etats-Unis, mais sur iTunes suisse, on me le vend 11 francs, Daedalus Touch coûte $3.90 (3.30 fr.s.), mais on me le vend 4.40.

C'est une différence à laquelle on est habitués pour les livres en papier, mais pour un programme? Un produit virtuel, acheté sur un serveur, sans autre intermédiaire? Sans qu'on puisse justifier la différence par des frais d'envoi, par les droits de douane, par la location de locaux de stockage? La localisation française ne joue pas de rôle non plus, elle est comprise dans les $9.90. Je suis vraiment perplexe...

41 commentaires
1)
Alain Le Gallou
, le 21.06.2011 à 07:33
[modifier]

J’utilise moi aussi Daedalus Touch suite à la lecture d’un teste de différent traitement de texte ici :

http://www.urbanbike.com/index.php/site/quelques-trucs-a-retenir-pour-choisir-un-outil-de-saisie-sur-ipad#When:19:00:01Z

http://www.urbanbike.com/index.php/site/comments/daedalus-touch-pour-ipad-une-app-pensee-pour-lecriture

Il y a aussi, Nebulous Notes ( 1.59€: Barre de fonctions programmables, TextExpander, mail, PDF, Dropbox sous-dossier.

Nebulous Notes a une version lite gratuite pour tester. Important, car j’ai décidé de refuser d’acheter pour voir. Si pas d’option Lite sur le Mac Apple Store je passe mon chemin. D’ailleurs je boycotte autant que faire ce peu Mac Apple Store avec sa méthode de vente impulsive, car produit semblant pas cher, mais qui le devient, car il faut en acheter cinq avant de trouver le bon.

Pire on note, de plus en plus, l’apparition de produit à moitié complet sur le Mac Apple Store. Il y a deux jours, annonce sur MacGene, de CleanShot un capture d’écran minimaliste à 3.99€. Rien à voir avec LittleSnaper ou Voila et même Skitch dans sa version gratuite.

Pour savoir combien vous a coûté vos achats par compte Apple utilisé le logiciel “App Store Expense Monitor”. Attention, les achats gratuits un jour sont comptés à leur prix, pas à zéro.

2)
Mout
, le 21.06.2011 à 08:46
[modifier]

Bonjour,

Pour info, les prix en amérique sont toujours hors taxe, car elles sont differentes selon les états, tant sur le taux que sur leur nombre, leur qualités… Donc aux USA tous les prix sont hors taxe. En France et en Suisse, les prix sont TTC, et d’ailleurs, au taux de change près, le prix en CHF équivaut celui en euros.

;)

3)
JPO1
, le 21.06.2011 à 09:39
[modifier]

Bonjour

je surveille l’évolution de l’ipad et de son os. Je pense que la tablette en général est l’avenir de beaucoup d’applications. Comme tablette l’ipad est la plus réactive que j’ai essayée, la qualité des images est irréprochable.

Pour l’instant j’ai acheté personnellement une tablette pour l’expérimenter et surtout pour que ma mère (93 ans) puisse regarder des photos, des films, des séries et lire ses mails (l’utilisation de la tablette est encore trop complexe pour elle, nous lui montrons, nous lui faisons lire). À part cela cet ipad 1 est utilisé pour le scrabble avec le Robert, par mes petits enfants pour jouer et regarder la télé essentiellement, quelques jeux.

L’entreprise a acheté un ipad pour son équipe de développeurs afin qu’ils étudient la possibilité de faire fonctionner nos bases de données sur cet objet. Nous pensons à d’autres utilisations commerciales.

Nous espérons une évolution de l’ios.

Pour l’instant l’ipad 1 ou 2 reste un objet sans grande utilité, même si nous en sentons l’intérêt.

4)
Guillôme
, le 21.06.2011 à 10:06
[modifier]

Il y a quelques semaines, j’en ai reçu un en cadeau, et il se trouve que c’est un iPad2. J’ai commencé par ne pas être enchantée – je croyais savoir que cela ne me serait pas très utile.

Il est vrai que l’iPad 2 offre plus de possibilités. L’iOS 5 annoncé rendant l’iPad autonome va être aussi un gros plus. L’iPad se rapproche de plus en plus d’une solution viable pour remplacer un usage léger et simple de type macbook ;)

Pour terminer, je voudrais faire part d’une perplexité annexe. En cherchant, sur internet puis sur iTunes, j’ai constaté qu’il y a une différence significative de prix entre le même programme acheté sur iTunes américain ou suisse. Français aussi, je suppose.

Comme l’a dit Mout, cela est normal, les taxes sont différentes entre chaque pays et tu compares des prix TTC ;)

De plus, les développeurs sont souvent basés dans un seul pays et ils subissent le taux de change et des coûts additionnels, ce qui implique parfois un prix différent même sur le HT.

5)
Batisse
, le 21.06.2011 à 10:28
[modifier]

Pour ce qui est d’un travail d’écritures traditionnel en traitement de texte avec formatage et tout, et tout… mon avis est qu’il faut oublier l’iPad. Par contre il est très pratique pour saisir et travailler partout du texte non formaté mais quand même faiblement structuré que l’on finalise ensuite sur un ordinateur, portable ou de bureau car au moins c’est adapté côté ergonomie. C’est carnet de note et machine à écrire ; un qu’on transporte, l’autre qui reste chez soi.

Pour saisir mes textes j’utilise PlainText de Hogbay Software qui est gratuit et synchronise avec Dropbox, c.-à-d. que le texte est actualisé en temps réel sur l’ordinateur lié, pas besoin de faire des allers-retours. J’ai aussi lu beaucoup de bien de iA Writer plébiscité par le Guardian qui fait le même type de synchro avec Dropbox et qui permet de structurer le texte au moins sommairement. Je dois dire qu’il me tente beaucoup, car j’ai acheté mon iPad pour remplacer un portable en complément d’un iMac et pour travailler du texte un peu partout quitte à parfois transporter aussi un clavier sans fil.

Quelques réflexions sur l’écriture et quelques logiciels sur le site de Karl Dubost. Attention, le monsieur est un habitué des éditeurs de code informatique. Il est aussi attaché à la structure et au sens de ce que l’on écrit, c’est pourquoi son avis est intéressant. Il évoque iA Writer.

6)
Diego
, le 21.06.2011 à 12:24
[modifier]

Et pourquoi pas travailler dans le cloud, puisque c’est à la mode ?

Pour ma part, j’utilise pas mal Google docs, ça sauve en ligne, ça garde les versions, ça importe, ça exporte, ça marche bien … mais c’est Google :_(

7)
Migui
, le 21.06.2011 à 12:56
[modifier]

Pour Google, j’ai quelques doutes: pas réalisable quand on n’est pas connecté. Par contre, avec Evernote, il est aisé de travailler hors-ligne; la synchronisation a lieu une fois qu’on se reconnecte. Et les données ne sont jamais perdues!

De plus, l’utilisation du cloud est gratuite, à condition qu’on ne charge pas plus de 60Mo de données par mois. Ce qui, pour du texte, est déjà énorme!

Anne, j’attends ton humeur sur la nouvelle version 2.0 de Nisus Writer Pro. Pour l’instant, je n’ai pas encore envisagé la mise-à-jour, mais…

8)
Anne Cuneo
, le 21.06.2011 à 13:07
[modifier]

A la mi-journée, le bilan est le suivant:

– la différence entre les prix s’explique.

– il est vain, pour l’instant, de vouloir écrire un texte formaté indifféremment sur l’ordinateur et l’iPad. Je m’en vais essayer quelques-unes des propositions des uns et des autres. A suivre.

9)
Anne Cuneo
, le 21.06.2011 à 13:10
[modifier]

Anne, j’attends ton humeur sur la nouvelle version 2.0 de Nisus Writer Pro. Pour l’instant, je n’ai pas encore envisagé la mise-à-jour, mais…

J’aurais déjà voulu la faire hier, mais il aurait fallu plus de temps. Simplement, cette version 2.0 est superbe. Je m’en occuperai bientôt.

10)
Jen
, le 21.06.2011 à 13:11
[modifier]

Anne,

Il existe une fonction d’importation via Dropbox ou MobileMe avec le bouton en haut à droite de la case de recherche.

Pour le texte enrichi, les applications proposent le MarkDown comme substitut. Il y a par exemple Writing Kit qui à l’air intéressant, mais que je n’ai pas encore eu le temps de tester.

En espérant apporter ma pierre à l’édifice ;-)

11)
Anne Cuneo
, le 21.06.2011 à 13:16
[modifier]

Il existe une fonction d’importation via Dropbox ou MobileMe avec le bouton en haut à droite de la case de recherche.

Me parles-tu de Daedalus? Auquel cas, je ne vois pas le bouton dont tu me parles. Dans Text Editor Pro, je l’ai vu bien sûr.

12)
Jen
, le 21.06.2011 à 13:31
[modifier]

Oui, j’aurais dû préciser. Pour l’importation, il faut être sur la page d’accueil, là où l’on a les différentes piles.

13)
Anne Cuneo
, le 21.06.2011 à 14:46
[modifier]

Pour l’importation, il faut être sur la page d’accueil, là où l’on a les différentes piles.

C’est vraiment curieux, mais sur mon Daedalus, je n’ai pas ce bouton, ni sur la page d’accueil, ni à l’intérieur. Seulement la synchronisation VERS Dropbox.

14)
Jen
, le 21.06.2011 à 22:22
[modifier]

Ah ba vla aut’chose ! Sérieusement, je ne vois pas pourquoi le bouton ne s’afficherait pas ?

Par contre, il ne s’affiche plus si on appuie sur la fleche d’export.

Il ne faut pas de selection non plus en cours.

15)
gieff
, le 21.06.2011 à 22:27
[modifier]

Pour ma part, j’ai trouvé une solution qui me convient parfaitement. Elle consiste à utiliser SimpleNote sur iPad et sur iPhone pour saisir du texte au kilomètre. Il prend des notes en texte pur (.txt) et peut les synchroniser automatiquement avec une application mac qui s’appelle Notational Velocity.

Notational Velocity permet également de prendre des notes sur le mac, et même une mise en forme minimale (gras, italique…). L’intérêt de ce couple est que l’un est l’autre se synchronisent automatiquement sans devoir passer par DropBox, MobileMe ou que sais-je encore. C’est entièrement automatique, on n’a pas besoin de s’en occuper une fois que les réglages ad hoc sont faits. Et ça prend très peu de temps.

Ainsi, je peux reprendre très facilement dans Notational les textes que j’ai saisis avec l’iPad dans SimpleNote et les coller dans le traitement de texte de mon choix. Les accents et les apostrophes y sont sans qu’il en manque aucun.

Seule limitation: si je retravaille dans SimpleNote une note mise en forme dans Notational, la mise en forme (gras, italique…) est perdue.

Ce couple génial et très bon marché fonctionne à mon entière satisfaction. Et si je veux un équipement vraiment léger pour saisir du texte au kilomètre, je peux même oublier l’iPad à la maison et connecter mon clavier bluetooth à l’iPhone, où j’ai aussi installé SimpleNote.

Encore une chose : pour retrouver une note, il suffit de taper un mot significatif de la note dans le champ de recherche pour qu’elle apparaisse dans une liste.

16)
Batisse
, le 22.06.2011 à 00:35
[modifier]

Merci gieff je n’y avais pas pensé. Je vais tester la combinaison. J’aime assez Notational Velocity pour stocker des notes au km et les retrouver après. Je suis encore tenté par iA Writer pour sa gestion de la syntaxe Markdown, mais rien ne m’empêche d’écrire en Markdown dans SimpleNote.

17)
pter
, le 22.06.2011 à 01:50
[modifier]

#15 gieff: merci, je l’ai testé et cela me semble une super soluce (mieux que le couple “notes” des mac et iphone/ipad. super!

18)
Anne Cuneo
, le 22.06.2011 à 06:40
[modifier]

@gieff: Merci, excellente solution qui marche. J’adopte!

Cela dit, un traitement de texte non propriétaire comme l’est en fait Pages, et pensé jusqu’au bout pour iPad, manque tout de même, quelles que soient nos solutions astucieuses pour nous arranger.

19)
GG
, le 22.06.2011 à 08:58
[modifier]

Sinon pour taper du texte au kilomètre et synchroniser automatiquement avec le Mac, ben il y a l’applications… Notes, sur l’iPad/iPhone. Pas besoin d’application propriétaire : les notes se synchronisent si on a un compte IMAP/MobileMe directement avec les notes dans Mail sur le Mac. Il faut juste activer la synchro des notes dans les prefs du compte mail.

Avantage : c’est gratos, et ça utilise un protocole standard (IMAP).

20)
Anne Cuneo
, le 22.06.2011 à 11:26
[modifier]

Un truc que j’aimerais vous confier: mon rêve, c’était un traitement de texte qui fonctionne comme le traitement de texte de l’ordinateur, avec des mises en forme, des possibilités de passer de l’un à l’autre sans aucune perte: je travaillerais dans le train, je synchroniserais, je reprendrais à la maison et je continuerais là où j’avais quitté, sans devoir me soucier de réintroduire les gras, les italiques et le reste.

Mon second rêve était que, après vous avoir confié le premier, l’un(e) de vous dirait: mais non, grande étourdie, ce n’est pas un rêve! Ton application, la voilà!

Au 20e commentaire, je dois bien constater: eh bien non. Mon rêve est peut-être pour demain (qui sait?), mais en tout cas pas pour aujourd’hui.

21)
Batisse
, le 22.06.2011 à 13:01
[modifier]

@ Anne

Je ne pense pas qu’une tablette puisse se substituer à un ordinateur avec un vrai traitement de texte. Cependant je te conseille de travailler en Markdown. Tu peux structurer facilement avec des titres, de l’italique, des listes, etc. Ça s’apprend en cinq minutes, ça reste lisible quoiqu’en texte brut, une appli comme iA Writer assurera la conversion en RTF dans sa prochaine version 1.10 (coming soon).

J’en reste à mon idée de départ : la tablette est un carnet de notes et on les met en forme confortablement à la maison dans un traitement de texte digne de ce nom. Markdown permet de conserver lisible au premier coup d’œil en texte brut la hiérarchie des titres, les emphases, les liens, etc. Il n’est pas plus compliqué que l’édition dans le champ de commentaires de Cuk qui s’en inspire mais bizarrement n’applique pas les mêmes astuces.

On peut s’y essayer ici ; bien sûr on reste dans le cadre de la prise de notes mais le fait qu’on puisse directement le convertir en html et bientôt en RTF fait gagner pas mal de temps. Même avec Simple Note et Notational Velocity je fonctionne en Markdown.

22)
pat3
, le 22.06.2011 à 19:02
[modifier]

@Anne

Pour ma part, pour tous mes textes, j’utilise en premier lieu MacJournal. Je ne change pour un traitement de texte élaboré que pour la finalisation. Il me permet une mise en forme basique (gras, italique, listes, alignement), mais aussi une gestion de styles (avec création de styles possibles),une gestion de mots clés, etc. Et… MacJournal existe sous iOS, avec une application “dédiée à l’iPad:http://www.marinersoftware.com/products/macjournalipad/, et il se synchronise en wifi (si les deux appareils sont sous le même réseau wifi).

Pour moi, c’est un outil indispensable sous Mac (c’est vraiment mon appli la plus utilisée), et utile sous iOS (je n’ai toujours pas, ou pas encore, au choix, d’iPad). Peut-être cela te conviendrait-il?

Je lui vois un défaut: il ne gère pas les tableaux – ça m’arrive d’avoir besoin d’en créer à la volée (mais par contre, il gère la webcam, pour prendre des notes vidéo, des photos, et le micro pour les notes vocales).
J’oubliais: il permet de créer des dossiers (les journaux) et sous dossiers, des dossiers intelligents (par tags ou mots-clés), tu peux y intégrer des fichiers externes (doc, rtf, pdf) et il exporte dans ces formats (sur mac, pas testé l’export sur iOS). Enfin, il envoie aussi le texte par mail (sans formatage), ou directement sur blog.

23)
Anne Cuneo
, le 23.06.2011 à 08:20
[modifier]

Je ne change pour un traitement de texte élaboré que pour la finalisation.

Mon problème, c’est que je ne peux pas vraiment écrire de façon créative sans avoir le formatage, sans formatage, il n’y a pas de problème, bien entendu, il y a toutes sortes de possibilités. Moi, je veux pouvoir faire des allers-retours ordinateur/iPad en gardant tout. Et je pense que si ça ne marche pas, si personne ne fait ça (ou si le système ne permet pas ça) c’est surtout, à mon avis, parce que si c’était possible, tout le monde tendrait à acheter un iPad, et ça nuirait à la vente des ordinateurs ordinaires (appelons-les comme ça).

24)
Plumpala
, le 23.06.2011 à 12:18
[modifier]

Bonjour, Moi, je cherche en fait un logiciel pour annoter les pdf comme sur les 2 premières images de l’article, mais sur le mac… J’ai testé Skim, mais je ne le trouve pas assez souple pour ajouter du texte entre les lignes, et surtout, il enregistre les annotations dans un document skim, et pas dans le pdf… Que conseillez-vous?

25)
Anne Cuneo
, le 23.06.2011 à 12:36
[modifier]

@ Plumpala

Je te conseille vivement PDF Expert (à ne pas confondre avec PDF Reader Pro Edition, qui coûte le même prix – 11 fr.s. – mais n’offre pas les mêmes possibilités; je le dis en connaissance de cause, j’ai fait l’erreur de l’acheter avant d’avoir découvert PDF Expert).

Tu peux annoter des manières les plus diverses: une notule jaune (Sticky Note), un ajout de texte d’une autre couleur pour qu’on voie bien où est le changement… Effacer, mettre en valeur, remplir des formulaires, les signer à la main, tu peux même annoter à la main en cas de nécessité, en écrivant avec le bout de ton doigt, dans la couleur qui t’est la plus utile. Non, je ne peux que répéter ce que je dis plus haut dans l’humeur, PDF Expert a rentabilisé mon iPad à lui tout seul.

26)
Plumpala
, le 23.06.2011 à 13:56
[modifier]

@Anne

Ton exposé sur PDF Expert est très convaincant, mais je n’ai pas d’iPad, c’est pourquoi je cherche qqch qui présente les mêmes fonctionnalités que PDF Expert, mais pour Mac OSX…

27)
Anne Cuneo
, le 23.06.2011 à 16:31
[modifier]

@ Plumpala

Ah! Pardon! Confusion. Adobe Acrobat X fait plus ou moins tout ce que tu demandes. Moins élégamment que PDF Expert pour iPad, je te le concède, mais les fonctionnalités y sont, et les corrections et remarques, et ajouts sont dans le pdf et pas dans un document annexe. Il y a un inconvénient, bien entendu: Acrobat X coûte cher (plus de 500 francs suisses). Ayant pris mon courage à deux mains et les ayant dépensés une fois, je ne les ai jamais regrettés. J’ai beaucoup travaillé avec, pour revoir des documents, pour scanner, pour lire des livres.

C’est d’ailleurs pour moi l’exemple parfait de communication entre l’iPad et le Mac. Avec Acrobat et PDF Expert, ça se passe sans accrocs, chacun important et exportant parfaitement, de telle sorte que l’autre dispose toujours de tout. PDF Expert n’est pas un produit ADOBE, mais Readdle.

Pour me répéter une fois de plus, je rêve de la même chose pour un traitement de texte. Et contrairement à Batisse (22), je suis certaine que c’est parfaitement possible de créer un programme pour iPad qui s’intègre aux traitements de texte Mac. Quand je vois de quoi les programmateurs informatiques sont capables, il n’y a pas de raison…

28)
Batisse
, le 23.06.2011 à 20:13
[modifier]

@ Anne

Je ne dis pas que ça n’est pas possible mais simplement qu’on a pas la même logique ergonomique avec quelque chose qui fonctionne au toucher qu’avec un bon vieil ordinateur commandé au clavier et à la souris. C’est pour ça que pour moi il est illusoire d’avoir le même ressenti avec une tablette qu’avec un MacBook. Pour tes textes en nomade, ton MacBook Air est idéal, tu le dis toi même. Pour ma part, je suis parfaitement dactylographe, du coup je n’arrive pas à taper avec l’iPad. C’est une horreur. Alors lorsque j’ai du texte à entrer en nomade j’emporte un clavier sans fil. Par contre la tablette est parfaite en consultation et lecture d’un tas de choses, plus pratique que mon iMac.

29)
Anne Cuneo
, le 23.06.2011 à 21:10
[modifier]

lorsque j’ai du texte à entrer en nomade j’emporte un clavier sans fil. Par contre la tablette est parfaite en consultation et lecture d’un tas de choses, plus pratique que mon iMac.

Je suis d’accord avec toi, l’iPad est plus pratique pour lire. Mais une fois que je l’accouple avec un clavier sans fil (chose que je fais régulièrement, car moi aussi je suis une dactylo très rapide), j’en reviens au même problème. Il a été possible de créer un couple ordinateur/tablette pour les PDF (car ça marche vraiment parfaitement), il n’y a pas de raison que ce ne soit pas possible pour les textes. A partir du moment où j’ai le clavier externes, que ce que j’ai sous les yeux pour voir mon texte soit un écran de iPad ou de Mac, cela m’est égal. Les quelques différences par rapport à la souris sont minimes.

30)
Anne Cuneo
, le 23.06.2011 à 21:13
[modifier]

PS à 30

Sans compter que je suis sûre que quelqu’un va nous produire une souris qui fonctionne avec l’iPad un de ces jours. Je ne sais pas comment, mais cela finit toujours par arriver, ces choses-là. ;–)

31)
yl
, le 23.06.2011 à 22:31
[modifier]

@ Plumpala

Pour Mac OS X, Aperçu (Preview) permet d’annoter les PDF avec de nombreuses options.

32)
Plumpala
, le 24.06.2011 à 07:52
[modifier]

@ Yvan Oui, mais ce qui manque pour être un outil d’annotation satisfaisant, c’est la possibilité d’ajouter du texte directement sur le pdf, comme on le ferait à la main, sans passer par une case texte. Et Aperçu (4.2) ne permet pas de stabilobosser ou souligner du texte…

En fait c’est cette fonctionnalité-là qui me permettrait d’éviter d’imprimer les pdf pour les annoter en séance…

@ Anne Je connaissais Acrobat pro 6, et ses fonctions d’annotation étaient sommaires. Content d’apprendre que la version X va plus loin, mais je ne suis pas prêt à débourser 500.-

merci pour vos indications

33)
Plumpala
, le 24.06.2011 à 07:54
[modifier]

en fait, au lieu de dépenser 500.- pour acrobat, j’aurais intérêt à m’acheter un ipad et pdf expert!!!

34)
bledu
, le 26.06.2011 à 04:22
[modifier]

Bonjour Anne,

d’après ce que je sais, le RFT est supporté en lecture par iOS depuis une version 3.x mais il ne l’est toujours pas en édition.

Si l’on veut travailler en mode texte enrichi (ce que je fais car cela m’aide à structurer visuellement mon propos), il existe plusieurs solutions.

Une “suite” compatible Word par exemple (avec tous les attributs classiques : bras, souligné, barré, biffé… choix des polices et de leurs tailles…) et l’on produit alors des documents .doc ou . docx. Dans cette catégorie, j’aime bien Office2HD.

Sinon, le plus riche, le plus puissant en terme de texte enrichi, c’est Pages d’Apple qui permet de sortir en format .pages ou .docx aussi (en export). J’utilise ce dernier format qui me va très bien vu que je ne place dans mes papiers rien d’autres que des mots – sans aucunes autres gourmandises.

Sinon pour le PDF, PDF Expert est effectivement très bien mais je reste sur mon premier choix, GoodReader qui offre autant de fonctions PDF, plus des fonctions de lecture multi-format et des outils d’organisation et de communication/échange précieux.

35)
Anne Cuneo
, le 27.06.2011 à 11:22
[modifier]

@ Plumpala

Oui, pour 500 francs, tu as certainement avantage à acheter un iPad et PFF expert! Moi, j’ai Acrobat pour des raisons professionnelles, sinon c’est ce que je ferais, d’autant plus que PDF Expert est fait pour que Acrobat Reader (gratuit) puisse lire toutes ses annotations et ajouts!

@ bledu

Même en lecture, rtf n’est pas évident. Pages ne me permet pas vraiment de faire les aller et retour que je souhaite, l’idée étant de travailler avec l’iPad en route, et continuer tel quel grâce à Dropbox à la maison. Je me méfie des manipulations depuis que j’ai failli perdre un texte de ce fait.

Je suis retournée voir Goodreader après t’avoir lu, je l’ai parce que j’ai bien entendu commencé par là, d’autant plus que lorsque je l’ai acheté il coûtait très peu, pour faire sa pub. Ce n’est pas comparable, franchement. Goodreader fait exactement ce qu’il dit: it’s good to read with, en français, c’est un excellent lecteur, et qui plus est il lit tous les formats. Mais dès qu’il s’agit de rédiger ou d’annoter, il est battu à plates coutures.

PS. Je n’utilise pas Word, il me faut une suite compatible RTF!

PPS. Je me sens un peu stupide, moi dont l’amateurisme est total en la matière, de discuter avec le rédacteur en chef d’une revue spécialisée Mac…

36)
Batisse
, le 27.06.2011 à 18:56
[modifier]

@ Anne

À te lire je comprends que tu aimes griffonner, annoter, souligner, entourer, biffer, etc. Jette donc un coup d’œil sur ce Scribbly Marker Pen iPad Stylus ; ce truc me tente aussi car j’ai découvert un traitement de texte musical en devenir — car il faudra attendre la prochaine version pour qu’il soit vraiment opérationnel —, Symphony pro qui lui échange sans problème avec les autres outils de notation musicale en MusicXML. Un stylet pour bouger les notes sur la portée, ou même aller les insérer serait un plus non négligeable. Bien sûr il existe d’autres modèles que ce gros marqueur.

37)
bledu
, le 28.06.2011 à 04:20
[modifier]

@ Anne

PS. Je n’utilise pas Word, il me faut une suite compatible RTF!

Bien, pour l’instant, va falloir patienter car il n’y en a pas. Tant qu’Apple n’intègre pas à iOS les librairies nécessaires (qui sont dans OS X), aucun logiciel d’édition RTF ne peut exister sur iPad ou iPhone.

RFT est un format de fichier. Il n’y a pas de logiciels expressément RTF. Tous les traitements de textes Mac sont compatibles RTF: ils peuvent ouvrir un document à ce format et peuvent tout autant en enregistrer un. Word, Pages, NeoOffice… le font très bien. Par ailleurs, tous les traitements de texte sont aussi compatibles .doc/.docx (Word) donc de Pages sur iPad on peut facilement créer sur son Mac un fichier au format RFT, sans avoir besoin de Word. Il suffit d’avoir un traitement de texte qui lit du .doc/.docx et enregistre du RFT. Le seul problème est que Pages ne passe évidemment pas directement par la Dropbox. Mais avec iCloud, cette question devrait être réglée par la synchronisation des documents. Pour l’instant, et pour ma part, je me satisfais fort bien de passer mes documents Pages ou autres via le système d’échange de fichiers d’Apple, toutefois je n’utilise pas iTunes mais PadSync de Ecamm qui fait la même chose qu’iTunes avec un vrai mécanisme de synchronisation en plus.

38)
lnk
, le 29.06.2011 à 17:38
[modifier]

Bonjour, merci à tous pour cet échange très éclairant : j’ai plus ou moins le même problème qu’Anne Cuneo et j’ai enfin compris qu’il fallait que j’arrête de chercher une appli pour mon iPad avec laquelle je puisse modifier (directement) des documents écrits en rtf. Utilisant Nisus Writer Pro, je suis retournée sur un fil du forum des utilisateurs consacré à ce sujet (en fait au souhait exprimé par certains d’une appli Nisus pour iPad), que j’avais regardé il y a quelques mois. L’intervenant maison ne propose rien d’autre que le passage par une appli compatible word (en utilisant dans NWP l’exportation comme document word binaire et non l’”enregistrement sous…”, qui donne un document que Pages pour iPad ne peut pas ouvrir (ni, je suppose les autres appli compatibles word). Je me repends un peu de ne pas avoir écouté l’avis d’Anne Cuneo “Mon iPad s’appelle Mac Book Air 11.6”http://www.cuk.ch/articles/4686 …

39)
lnk
, le 29.06.2011 à 17:40
[modifier]

Même pas été fichue de comprendre comment on insère un lien dans ces commentaires, pardon.

41)
Batisse
, le 22.09.2011 à 15:32
[modifier]

Pour écrire partout, je conseille nvALT configuré dans les préférences pour garder les textes sous forme de fichiers individuels plutôt que sous forme de base de données et stockés dans un dossier partagé par Dropbox sur l’ordinateur et l’iPad pour la synchro.

Sur le Mac, comme machine à écrire j’utilise WriteRoom configuré côté typo et fond d’écran à la iA Writer pour le confort et lancé par QuickCursor ce qui permet de l’avoir partout, y compris pour taper ce commentaire.

Sur l’iPad on peut prendre son pendant pour iPad, iPhone, etc. ou encore PlainText qui est sa version light. Pour structurer l’écriture je prend soin d’écrire en syntaxe Markdown que nvALT peut afficher en html pour la prévisualisation, même qu’on peut personnaliser la mise en page, avec la css de son blog par exemple.

À première vue cela semble compliqué, mais finalement à l’usage c’est tout simple. Attention : iA Writer est très séduisant mais à l’inverse de WriteRoom il ne permet pas d’écrire partout et son export du Markdown n’est pas fameux.