Profitez des offres Memoirevive.ch!
Classé X

Les enfants, je ne sais pas si je vais vous faire rire cette fois-ci. On peut bien sûr toujours faire des efforts, passer au dessus, rire pour rire, pour ne pas penser. Détourner les problèmes, les enterrer au fond du canapé, les noyer dans l'hilare.

Se demander légèrement ce que c'est encore cette rumeur de Grincheux qui aurait engrossé Blanche Neige, pourquoi on en parle, qu'est ce que ça a d'intéressant pour que les communiquants nous le unent à titre-larigot?

Non. Pas envie de rire. Mon pote le Prélat s'est fait coincer dans un hôtel d'Amérique pour abus sexuels variés et avariés, et çà, ça ne me fait pas rire.

Déjà : la surprise... Faire dans l'ancillaire, c'est déjà un peu passé de siècle, mais forcé, ça touche au Maupassant! Prince du sordide!

Quand même?!... Se taper de la soubrette?!... De force?!... Holà, Bijou!...

Mais bon... Churchill buvait pendant qu'Hitler était végétarien. Un esprit brillant (et je ne parle évidemment pas de cette buse d'Hitler!) n'a pas forcément les qualités morales qu'on pourrait lui prêter. Ça serait trop facile! Et puis  : morale.... À quelle sauce utilitaire ne nous a-t-on jamais servi ce mot?

On peut ressortir poncifs et lieux communs, le pouvoir qui rendrait fou, l'argent qui gâcherait les âmes, un malade est un malade, et si mon Prélat l'est, c'est ainsi. Et c'est dommage.

À l'annonce de la nouvelle, j'ai été abasourdi. Mais vous connaissez mon imagination débordante dès que j'ai rapport au journalisme. J'ai immédiatement pensé au coup monté. Tellement américain. Un coup de fil bien passé. Un service à rendre. "Un montage réglé au cordeau, avec un gros coup de médias par dessus, je te le dis, Maurice, il est fini." Crédible. Ô combien!

Et puis les langues se sont déliées. Il faut dire que j'ai, ne le répétez pas, des amis socialistes. Des qui militent et tout! Eh bien eux, ils savaient, pour le Prélat, disent-ils maintenant. Qu'il était bizarre avec les dames.

Ah?!...

Et les collègues politiques, de l'autre bord, ils ne savaient pas au moins? Ah ben si. Ils savaient aussi. D'ailleurs, c'est simple : tout le monde savait! Hein, Monsieur Dedroite, sur votre blog, qu'au Sofitel, c'était à chaque fois, et que le personnel savait... Et les journalistes observateurs du microcosme politique. Ah bah oui!... Aussi...

Ah bon?! Vous saviez?!

Et toi, Modane, tu devais bien t'en douter, non?

Non.

Je ne savais pas. On m'avait pas dit. Je ne lis que trois journaux en ligne chaque jour, sans compter les entrefilets et les gros titres d'autres blogs, rubriques, humeurs.

Non, je ne savais pas. Et j'ai brusquement l'impression  d'être le seul.

Tout le monde profite maintenant de la belle bouse bien chaude pour jouer à sauter des deux pieds dedans pour faire la plus grosse éclaboussure. Moi, j'aurais plutôt le réflexe de la pelle et du balai. Question de tempérament...

L'affaire n'est pas glorieuse, mon Prélat. Tu le sais. Mais le plus dégoûtant, ce n'est pas ce que tu as, peut-être, fait. J'ai vu pire.

J'ai vu une lueur dans l'oeil d'un journaliste. Dans un journal télévisé national. Un bellâtre. Bien élevé, cultivé, éduqué. Je ne sais pas son nom. Certainement une prochaine vedette de l'info. Il a eu brusquement une façon de savourer les mots de son scoop, la lèvre avide, la salive affleurant. Il avait le geste contenu de la jouissance secrète et le regard de celui qui retient un plaisir qu'on ne doit pas voir. Un scoop énorme. Trop bon. Un de ceux qui n'arrivent qu'une fois dans une vie de journaliste.

Rhâââ!... Regardez moi cet homme déchu! Vous avez vu cette chute? Cette humiliation? C'est de la bonne non?... Vous l'avez vu la tête de votre président, maintenant? Ah ouais, hein! Pour calcer de la bonniche, il est fort! Mais entre deux cops de NY City, fait pas le poids! Pauv' malade, va!...

La jubilation de Rome. Le pain et les jeux, et le sang sur le sable.

Mais j'y pense... Que faisait-il avant que l'affaire arrive, celui-là? Il nous a dit, pour le Prélat? Il nous a informé, au moment où on envisageait de lui donner les clés de la République? Non? Pourtant, le 20 heures, c'est fait pour çà? Si je ne peux pas compter sur lui pour me dire, je les sais comment, les choses? Il y avait des affaires? Et elles ne sortent que maintenant? À la curée? L'hallali? Et ceux qui savait, on ne pouvait pas leur demander? Avec l'élégance et la rectitude des Lumières? En journaliste?

Tu vois, mon Prélat, la roue tourne, et des fois très vite. Plus on a de poids, plus elle est brusque. C'est normal. La gravité et le centrifuge. Mais toi, encore, même si je t'interdis de t'approcher de Madame Modane quand je ne suis pas là, je ne t'en veux pas. Mais l'autre, là, qui profite de ta situation pour se faire encore un peu d'audience, en frimant sans faire son job, et en prenant du plaisir à faire le tapin, s'il passe dans la rue, je préviens le quartier entier de changer de trottoir.

Car la corruption est pire que la maladie.

53 commentaires
1)
Smop
, le 18.05.2011 à 03:07
[modifier]

Quelle histoire de dingues quand même…

Nous ne saurons probablement jamais si le bonhomme est coupable ou innocent. D’autre part, la question de savoir si le gotha politique et les journalistes étaient au parfum de son prétendu appétit sexuel me semble secondaire. Je n’ai jamais porté l’individu dans mon coeur, même s’il a redressé le FMI, oeuvré pour l’euro et aurait pu être en 2012 une alternative techniquement viable à la racaille en place. Il reste un homme de droite planqué sous une étiquette de gauche, et notoirement pro-israélien. Je ne verserai donc pas la moindre larme sur sa mort politique…

Cela dit, sur un plan humain, il y quand même deux aspects qui me dérangent beaucoup.

– D’abord le traitement médiatico-judiciaire. Quel individu mérite d’être ainsi lynché publiquement ? J’ai le sentiment que personne, même coupable, ne devrait avoir à subir chose pareille. Y-a-t-il une raison qui puisse justifier la destruction d’une vie entière ? Je ne crois pas. Même la mort me paraît une punition plus douce. La caméra en salle d’audience et le traitement de l’affaire par la presse locale sont une véritable horreur. Je n’aimais déjà pas beaucoup les américains. Ca ne va pas arranger leur image à mes yeux. Trop de “démocratie” tue la démocratie.

– Ensuite, la question du viol – ou plus exactement ici de l’accusation de tentative de viol. Sur ce point, je ne parviens pas à trouver de réponse satisfaisante. Il s’agit de trancher entre la parole de deux personnes. Dans un cas, on envoie quelqu’un pour des années en prison dans des conditions réputées épouvantables, dans l’autre cas on refuse réparation morale à une victime. Mais dans les deux cas, le risque d’erreur judiciaire est incommensurable. C’est peut-être cynique, mais personne ne pourra nier qu’il est très facile pour une femme d’affirmer une [tentative de] relation sexuelle non consentie. Ca s’est déjà vu. Quelle est la légitimité d’un juge ou d’un jury populaire pour trancher ? Que faire lorsqu’une certitude absolue ne peut être établie ? Entre deux victimes potentielles, la moins mauvaise solution ne serait-elle pas d’accorder le bénéfice du doute à celle qui subit les pires conséquences et ainsi appliquer l’adage de Sir William Blackstone : “Que dix coupables échappent à la justice, plutôt que souffre un seul innocent” ?

2)
PSPS
, le 18.05.2011 à 05:24
[modifier]

Ben oui, Modane… Nous sommes quelques uns à penser que “Le canard enchaîné” constitue le seul vecteur d’information sérieux de notre douce France.

Titre de l’édition de ce mercredi : “Érection, piège à cons !”. Tout un programme, comme l’aurait dit Charles de Gaulle…

3)
Inconnu
, le 18.05.2011 à 07:17
[modifier]

Smop: évidemment qu’on saura bien vite avec les tests ADN s’il y a eu rapport ou pas. En tout cas, si DSK avait voulu laisser une trace dans l’histoire, c’est fait. C’était risible de voir les Socialistes défendre DSK avec un acharnement aussi fort que pour Guérini (le patron de la Fédé socialiste de Marseille dont le frère est en préventive pour des histoires pas claires de blanchiment d’argent et de marchés publics truqués).

4)
Runmac
, le 18.05.2011 à 07:31
[modifier]

Toujours excellent ces articles et commentaires et de plus on apprend des mots ….

Bientôt un classement en AIP ? (Article d’intérêt public )

:)

5)
ToTheEnd
, le 18.05.2011 à 08:28
[modifier]

D’abord le traitement médiatico-judiciaire. Quel individu mérite d’être ainsi lynché publiquement ? J’ai le sentiment que personne, même coupable, ne devrait avoir à subir chose pareille.

Je comprends que ça t’échappe mais les médias ne font que leur travail. Leur devoir c’est informé, coûte que coûte.

La caméra en salle d’audience et le traitement de l’affaire par la presse locale sont une véritable horreur.

Quand tu dis “locale”, tu parles aux US ou ici? Parce que pour moi, c’est pareil! Entendu l’autre jour le commentaire suivant d’un journaliste: “Ces images sont choquantes” alors que les images défilent… cherchez l’erreur.

6)
archeos
, le 18.05.2011 à 08:40
[modifier]

Voir Acrimed sur le traitement par la presse de l’affaire.

@ Smop : un viol, même avec préservatif, laisse énormément de traces. Les tissus des parties sexuelles d’une femme sont très fragiles, et se meurtrissent facilement ; avant d’en arriver là, il y a tous les coups, griffures, etc. Et leur emplacement sur le corps, leur disposition les uns par rapport aux autres (un rapport de police distingue ainsi les coups de cravache reçus de manière consentante, parallèle, sur des parties du corps peu fragiles, de ceux donnés en torture, entrecroisés et sur les bras — pour exemple). Restent aussi les films des caméras de surveillance : on verra dans quel état la femme de chambre est entrée dans la suite puis en est ressortie ; et idem pour DSK.

7)
Modane
, le 18.05.2011 à 09:10
[modifier]

>Smop D’accord avec toi. Le respect de l’humanité du prévenu n’est pas incompatible avec le châtiment. Punition n’est pas égal à humiliation.

8)
zit
, le 18.05.2011 à 09:13
[modifier]

Ah bin moi non plus, je ne savais pas !

Mais le timing est quand même très bien choisi, non ?

z (et Anne, la grande journaliste, savait–elle ? je répêêêêêêêêêêête : Heuu, non, pas toi, Anne, la grande romancière, l’autre, l’épouse du prélat…)

PS : En tout cas, maintenant, nous savons (et pas seulement de Marseille !).

PS 2 : Je me permet de déposer une réclamation au sujet d’articles ayant un titre affriolant visant de toute évidence à faire monter l’audience, et qui, au final, ne nous montrent rien de ce qu’ils laissent espérer, remboursez ! Des hontes au logis !

9)
Modane
, le 18.05.2011 à 09:20
[modifier]

Je trouve aussi que le timing est extraordinaire. Pour moi, trop pour une coïncidence.

10)
Anne Cuneo
, le 18.05.2011 à 10:01
[modifier]

z (et Anne, la grande journaliste, savait–elle ? je répêêêêêêêêêêête : Heuu, non, pas toi, Anne, la grande romancière, l’autre, l’épouse du prélat…)

Je ne sais pas à quelle Anne tu parles, mais je vais te dire: je savais que le monsieur était un coureur, et comment ne pas le savoir? Il y avait déjà eu un incident depuis qu’il est aux Etats-Unis. Et dans une émission que je n’arrive plus à placer, sa femme avait parlé de «mariage ouvert». Tout le monde aurait pu le savoir, pour autant que ça l’intéresse. Mais en France, cela ne semblait intéresser personne.

Ce qui m’étonne, c’est qu’un type aussi intelligent que lui n’ait pas compris qu’aux Etats-Unis ce n’est pas comme en France, où la vie privée ne fait guère partie de l’information. Quand on veut détruire quelqu’un, on cherche la transgression sexuelle (rappelez-vous de Clinton, mais la liste des candidats à ceci ou cela éliminés par une incartade sexuelle – sans que personne soit forcé, réelle ou construite – serait longue); et quand la transgression sexuelle vous est offerte sur un plateau… Si tout cela est vrai, cet homme intelligent est un imbécile.

Pour ceux qui lisent l’anglais, je conseille un très beau roman (pas traduit, hélas), LAKE NEWS, de Barbara Delinski. Il dépiaute comment cela se passe, lorsqu’on utilise une transgression sexuelle, et comment cela détruit autant la victime que l’accusé (que les faits soient avérés ou pas). Il a une sorte d’happy end, alors que dans la réalité ce n’est souvent pas le cas, mais le mécanisme est très bien exposé. On l’achète facilement sur Internet.

11)
Guillôme
, le 18.05.2011 à 10:28
[modifier]

Modane, je ne suis pas forcément d’accord avec tout ce que tu écris mais il faut reconnaître que c’est bien écrit et que tu sais manier le verbe!

Bon, je te laisse, il faut que j’aille voir une vidéo inédite de DSK en train de se faire violer par un gardien dans sa prison.

13)
Modane
, le 18.05.2011 à 11:34
[modifier]

>Anne : Tu dis qu’on pouvait savoir. Juste quelques réflexions…

Ce genre d’infos ne devrait il pas être mis en évidence par les professionnels de l’info? Pourquoi faudrait-il “aller le chercher”?

Deuxième chose : on pouvait savoir qu’il était libertin, mais là, c’est (peut être) bien pire? Et tout le monde semble être brusquement au courant?!

Et pour la suite, dont :

Si tout cela est vrai, cet homme intelligent est un imbécile.

Belle analyse! J’aime autant le fond que la forme!

14)
Chichille
, le 18.05.2011 à 11:45
[modifier]

Copie d’un mail à un ami qui avait jeté un œil rapide sur la Une du Canard, hier soir sur Internet et qui en concluait que le Canard ne paraissait pas croire à l’innocence de DSK.

« Après lecture « pour de vrai » de la première du « Canard », je constate qu’il tape surtout sur les politiques et les journalistes. Il y a même dans l’édito signé d’une tête de canard une quasi-défense de DSK face à tous ceux qui soudain s’aperçoivent qu’il avait mauvaise réputation, mais que, en réalité, personne n’avait de faits réels à avancer. Le plus concret est l’histoire de la petite Banon, histoire peut-être vraie mais vraiment trouble du fait de l’attitude et de la « victime » et de ses parents (elle ne porte pas plainte pour préserver sa vie privée et ses amitiés, mais elle s’étale à la télé et dans la presse écrite… et sa mère idem). Je précise que je connais cette histoire depuis déjà un certain temps.

Cela dit, l’histoire de New-York paraît de plus en plus vraisemblable. Ce qui me frappe le plus c’est, au PS, les gens qui sont vraiment touchés sentimentalement, au-delà du choix politique. Je parle bien sûr des gens que je connais ».

Et copie d’une courte intervention sur Facebook :

« Je suis très sceptique sur cette histoire, mais je ne la juge pas impossible. In fine, innocent il doit être relâché le plus vite possible. Coupable, il doit être puni. Le fait qu’il soit de gauche serait alors presque une circonstance aggravante, puisque, outre le crime, il y aurait la trahison des principes. »

Je précise que mon scepticisme tend à s’atténuer, mais cela ne concerne que moi.

15)
Smop
, le 18.05.2011 à 11:46
[modifier]

@Renaud / archeos – Traces de rapport sexuel ne signifient pas absence de consentement. Sans aller jusqu’à la théorie du complot, on pourrait imaginer prostitution occasionnelle ou simple affaire crapuleuse (chantage, recherche de dommages-intérêts). Ce qui me gêne est le rapport entre ce qui me semble être une impossibilité de preuve absolue et les conséquences d’une condamnation. A fortiori, face à la subjectivité d’un jury populaire dans un pays si complexé vis-à-vis de la sexualité. J’ai beau retourner la question dans tous les sens, je ne peux pas croire qu’un individu ayant 35 ans de vie politique derrière lui et potentiellement promis aux plus hautes fonctions de l’Etat puisse se faire piéger dans une minable affaire de moeurs. De plus, entre prétendu appétit sexuel et pulsions violentes, il y a un abîme. Une perversion pathologique aurait certainement été exploitée depuis longtemps par ses probables nombreux adversaires politiques. Enfin, à ce niveau de pouvoir et d’argent, notre bonhomme pouvait louer les services, voire séduire, un nombre quasi infini de partenaires. Non, je ne vois vraiment pas comment toutes ces incohérences peuvent être expliquées…

@TTE – Je pensais plutôt à la presse américaine. Informer n’est pas lyncher, ni diffamer à coup de titres nauséabonds tels que “French Wine” (New York Post), ni distordre la réalité pour influencer l’opinion publique, ni bafouer la présomption d’innocence, ni satisfaire le voyeurisme malsain des masses…

16)
Anne Cuneo
, le 18.05.2011 à 11:49
[modifier]

Deuxième chose : on pouvait savoir qu’il était libertin, mais là, c’est (peut être) bien pire? Et tout le monde semble être brusquement au courant?!

Ce qu’il y a, Modane, c’est que comme pour le deuxième ménage de Mitterrand, l’opinion publique française a longtemps considéré que la vie privée des politiciens ne la regardait pas. Si mes souvenirs sont bons, c’est même dans certains statuts professionnels. Je n’ai pas lu le Canard enchaîné d’aujourd’hui, mais j’a entendu à la radio qu’ils répètent ce principe.

N’ayant jamais été dans la presse people, je n’ai jamais eu à faire de choix cornéliens de ce genre, et je ne me suis donc guère occupée de vie privée des gens. La seule fois où j’ai interviewé DSK, c’était sur des problèmes économiques, ça n’avait donc rien à voir. Mais dans un coin de mon fichier «information», il y avait (sans commentaire et sans jugement) “DSK, coureur”.

Quant é savoir s’il faut mettre en valeur ce genre d’info, c’est un vieux débat entre société civile, politiciens et information. Je suis prête à te dire ce que j’en pense, mais cela dépasserait le cadre de ces commentaires.

17)
Chichille
, le 18.05.2011 à 11:50
[modifier]

Le NYPost est un torchon de chez Murdoch, très antti-français, et qui a menti au moins une fois. Re-copie de mail perso :

Si tu lis l’article en page http://www.nypost.com/p/news/local/imf_head_in_snit_over_lack_of_vip_rimby0OZ7FsOYJEyUbmoeI, ça commence par « The IMF chief who allegedly sodomized a Manhattan hotel maid », ce qui n’apparaît nulle part ailleurs, et surtout pas dans l’acte d’accusation, très précis sur les gestes reprochés (les mains aux seins, puis au minou et tentative de forcer la fellation). C’est dans le même article que l’on trouve une affirmation selon laquelle DSK se serait montré arrogant vis-à-vis des policiers. Mais il s’agit d’un « témoignage » anonyme dont seul le journaliste du NYP a eu connaissance. Le policier supposé parle même du « French idiot », ce qui me paraît très murdochien. Quoi qu’on en pense, DSK a « gauchi » le comportement du FMI (tout est relatif) et Murdoch ne doit pas le porter dans son cœur.

18)
Saluki
, le 18.05.2011 à 12:25
[modifier]

To sodomize n’a pas le même sens en étatsunien légiste qu’en français. Il connote tout comportement non “missionnaire”.

J’ai me le titre du “Canard”… sur 5 colonnes dans la lune ?

Edit: Ooops, grillé par 18 Scribe.

19)
ToTheEnd
, le 18.05.2011 à 13:16
[modifier]

Allons Smop, les médias ici ou là-bas, c’est pareil. La différence, c’est qu’ici nos extraordinaires journalistes ne font que poser des questions “propres” comme “Penses-vous que ça carrière est terminée?” ou encore “Doit-il démissionner?”. Poser des questions aussi essentielles ça fait évidemment partie du devoir d’information, pas du pauvre type à la recherche de polémique.

En tout cas, je rigole bien en voyant les gens autour de moi ici. A voir leur réaction et leur effarement, on dirait que DSK était le prochain Messie. Il allait réduire de moitié le chômage, effacer la dette de 90%, éliminer la délinquance et fermer les centrales nucléaires en France… et tout ça après 2 ans de législature seulement!

20)
Modane
, le 18.05.2011 à 13:41
[modifier]

Messie, je ne sais pas, mais au moins comme prochain Président de la République Française, oui!

Alors, le choc, bien sûr, est assez compréhensible…

21)
Chichille
, le 18.05.2011 à 13:55
[modifier]

Zut ! Voilà que j’ai doublement tort ! Un, je découvre avec ravissement et grâce à Cuk que chez les américains on peut se sodomiser par la bouche, ce qui ne m’étonne pas de la part de pareils pervers. Deux, surtout, en relisant l’acte d’accusation, après l’énumération des crimes et délits de premier, second et troisième degrés (quand je dis que les américains sont pervers !), je trouve : « the defendant engaged in oral sexual conduct and anal sexual conduct ». C’est embêtant, je vais être obligé de m’excuser auprès de Murdoch.

22)
Chichille
, le 18.05.2011 à 15:34
[modifier]

Deuxième couche de cendres sur la tête : sur la fiche d’emprisonnement de DSK, on lit : 130.50 FB (SODOMY-1ST B Felony)

23)
lilou
, le 18.05.2011 à 16:14
[modifier]

Ce qui me frappe est que DSK se défend comme un coupable dans le sens que ses avocats attendent la présentation des indices vendredi pour donner leur version des faits. Ceci est très étrange, je veux dire un innocent ne devrait pas avoir peur d’être contredit par les faits et surtout ce silence joue fortement en défaveur de DSK ?

24)
djtrance
, le 18.05.2011 à 16:29
[modifier]

Surtout qu’au début, il a nié les faits, puis a ensuite dit qu’il s’était passé quelque chose mais qu’elle était consentente, etc. Je m’excuse, mais, on a beau dire, DSK n’est pas parfait… Il a tenu des propos totalement contradictoires depuis le début.

Quant aux USA, ils ont récemment prouvés avec Ben Laden qu’ils étaient incapables de dire la vérité (du premier coup?), alors bon…

25)
Guillôme
, le 18.05.2011 à 16:43
[modifier]

Ceci est très étrange, je veux dire un innocent ne devrait pas avoir peur d’être contredit par les faits et surtout ce silence joue fortement en défaveur de DSK ?

Nul n’est censé ignorer la loi mais il faut avouer qu’il est bien difficile de la connaitre qui plus est quand ce n’est pas celle de son pays!

Bref, appréhender le système judiciaire américain avec ses repères européens n’a pas de sens. Quelque soit ou sera l’attitude de DSK, cela n’a pas de lien avec sa culpabilité “réelle” au sens moral du terme.

Quant à “innocent” “faits” “contredit”… tout cela est loin d’être des notions absolues, tout est relatif.

On peut très bien être coupable sur le plan de l’acte et innocent sur le plan de la justice (ou vice-versa).

Un petit exemple croustillant, si tu voles ta mère en France, qu’elle porte plainte et que tu reconnaisses le vol, et bien tu ne risques rien : le vol au sein d’une famille ne peut pas donner lieu à de poursuites!

26)
lilou
, le 18.05.2011 à 16:54
[modifier]

Vous avez parfaitement raison, il y a une différence entre vérité judiciaire et vérité tout court. C’est pourquoi je ne serai jamais avocat…

27)
Iris
, le 18.05.2011 à 17:37
[modifier]

Imaginons que DSK ait un contact dans l’hôtel qui lui fournit de temps à autre de la compagnie féminine pour passer un moment récréatif. Ce jour-là, il passe commande puis se bichonne dans la salle de bain. Mais un bug survient et là, c’est le drame! Car, en effet, c’est une femme de chambre lambda qui arrive, pensant que la chambre est vide. L’autre, croyant son dessert arriver, se jette dessus.

Ce petit scénario me paraît plausible et expliquerait pourquoi quelqu’un de sensé se retrouve dans une telle mouise…

28)
Tom25
, le 18.05.2011 à 18:03
[modifier]

Oui en fin quand même, je pense que s’il y avait eu ce genre de quiproquo DSK s’en serait rendu compte vu la réaction de la femme. Ou alors il «commande» des femmes qui se débattent ? (enfin, pour l’instant on ne sait pas si elle s’est débattue).

29)
ToTheEnd
, le 18.05.2011 à 18:04
[modifier]

Effectivement, jolie imagination et plausible mais en même temps, drôle de fantasme de demander une femme en tenue de l’hôtel dans lequel on séjourne…

31)
Inconnu
, le 18.05.2011 à 19:34
[modifier]

Je me contente de constater que l’éviction du chef du FMI tombe à un très bon moment pour les Tazunis…

32)
Invite
, le 18.05.2011 à 22:44
[modifier]

jolie imagination et plausible mais en même temps, drôle de fantasme

Ce ne serait pas la première fois qu’un banquier français aurait des problèmes à l’étranger à cause de son imagination tort-tueuse.

Cela dit c’est plutôt cohérent si le fantasme est la toute-puissance et l’explosion du désir des femmes à la moindre de ses apparitions.

33)
zit
, le 18.05.2011 à 22:48
[modifier]

Ah, oui, korbo, vraiment un sale type le prélat !

z (Iris, ça sonne juste ! je répêêêêêêêêête : quand sort ton prochain roman ? ;o)

34)
graffati
, le 19.05.2011 à 08:21
[modifier]

Un volet de l’histoire qui me fait marrer c’est l’homme politique de “gauche” qui se paye un suite à 3K $ la nuit…. Il doit vachement bien comprendre les difficultés des gens touchés par les restrictions budgétaires imposées par le FMI à la Grèce ou au Portugal…

Quant aux reproches faits à la presse de ne pas avoir révéler son “appétit” avant… on aurait traité les journalistes de fouille- m….. C’est comme dans d’autres domaines: ceux qui avertissent à l’avance sont des alarmistes et ensuite ce sont des imbéciles car ils n’ont rien dit alors qu’ils savaient….

35)
Modane
, le 19.05.2011 à 08:47
[modifier]

Graffati : Il faut vérifier vos infos. Vos arguments sont affligeants. Et faux. Une des raisons pour lesquelles ont pourrait suspecter le complot est JUSTEMENT qu’il favorise les petits pays, au détriments des grandes économies. Et la suite était surclassée.

Pour le reste, comme disait mon père : “ON, c’est un con!” (dicton populaire).

36)
graffati
, le 19.05.2011 à 09:41
[modifier]

@ 37 Modane. Mes arguments sont faux ? ce ne sont pas des arguments, c’est ce que je pense par rapport à un certain comportement des politiciens “de gauche”… Mise à part leur compétence. c’est tout.

Je n’ai pas dit qu’il avait violé ou pas cette fille ou qu’il s’agissait ou pas d’un complot… je n’ai fait aucun commentaire là dessus…

37)
Modane
, le 19.05.2011 à 11:17
[modifier]

Ce qui me fait tiquer, c’est l’idée qu’ il faudrait être pauvre pour être de gauche? Marx était un bourgeois, et il ne dit pas qu’il faut que tout le monde soit pauvre?!

38)
Anne Cuneo
, le 19.05.2011 à 11:53
[modifier]

Ce qui me fait tiquer, c’est l’idée qu’ il faudrait être pauvre pour être de gauche? Marx était un bourgeois, et il ne dit pas qu’il faut que tout le monde soit pauvre?!

Quel débat vous lancez là, les amis! C’est toute la question de l’idéologie (quelle qu’elle soit), comment elle se transmet, comment elle est reçue, par qui, avec quelles conséquences sur le comportement des individus dans l’immédiat et quelles conséquences historiques à long terme. On en a pour un moment, à mon avis.

40)
Saluki
, le 19.05.2011 à 12:43
[modifier]

@ Graffati : avant de propager des ragots sur le tarif des chambres du Sofitel, il suffirait d’en regarder les tarifs ICI si tu veux réserver une chambre Luxury avec lit King Size… C’est une simple question d’éthique.

Je n’ai jamais payé plus de 400 $ la nuit avec la carte de fidélité…

Edit : Le tarif des suites, c’est ICI

41)
Anne Cuneo
, le 19.05.2011 à 14:47
[modifier]

@Saluki Merci d’avoir fait remarquer qu’une suite au Sofitel de New York SANS carte de fidélité coûte environ 640-680 fr. suisses – très très loin des 3’000 dont il était question. Chambre Luxury au même prix. De quoi faire appel à l’esprit critique.

Quoi? En plus des questions idéologiques???

OK, je sors ;–(

42)
dpesch
, le 19.05.2011 à 18:29
[modifier]

D’après Libération : “Et pendant ce temps-là, un porte-parole du FMI précise que Dominique Strauss-Kahn, a lui-même payé samedi sa chambre à l’hôtel Sofitel de New York, qui lui a coûté 525 dollars.”

En plus, il est dit que la réservation de DSK aurait été surclassée car cette suite était inoccupée !

Je ne sais pas ce que DSK a fait ou non, mais pour l’instant il n’est pas coupable, donc : présumé innocent ! Si on peut prouver qu’il a eu un comportement contraire à la loi, il sera condamné et se sera normal. Mais ne le lynchons pas avant un jugement en bonne et due forme !

45)
ToTheEnd
, le 20.05.2011 à 07:29
[modifier]

Et alors, il est tout de même libre… Le juge aurait quand même du l’interdire d’hotel, on ne sait jamais…

46)
graffati
, le 20.05.2011 à 08:32
[modifier]

@ Saluki, ton prix est pour une chambre supérieure … et non une suite… Mais bref OK la suite ne doit pas être à 3K, même si le prix n’est pas accessible sur le site…

Alors autant pour moi… mea culpa, j’ai tendance à croire les infos transmises par la presse… J’ai tort je sais… il faudrait TOUT vérifier de ce qui est écrit dans les journaux…

@ Anne 46 … et à ses frais le garde… enfin, il paraît… ( ats )

…je suis déjà sorti…

47)
graffati
, le 20.05.2011 à 10:18
[modifier]

@ 49 Modane.

J’ai hésité à répondre à ce commentaire… à quoi bon…

Mais vu qu’on me reproche de ne pas vérifier mes sources et de propager des fausses informations, j’aimerais juste préciser que je n’ai jamais dit ou prétendu qu’il fallait être “pauvre” (notion à géométrie très variable..) pour être de gauche. J’ai juste émis une position personnelle… c’est tout. C’est MON sentiment, je ne demande à personne de le partager et je respecte tout autre avis sur la question…

Donc soyez cohérent et ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, vu que vous semblez bien attentif à ne pas déformer la vérité.

48)
Saluki
, le 20.05.2011 à 16:14
[modifier]

Non, Graffati, il faut cliquer sur “suite” presqu’en bas de la page.

Bon on ne va pas y passer la nuit, hein ?
Je suis en train de vous faire une humeur sur l’arrosage goutte à goutte des plantes en vacances. Rien à voir avec ce sujet, donc.

50)
ToTheEnd
, le 20.05.2011 à 16:41
[modifier]

C’est toujours mieux que vivre dans 7 à 9m2, petit dej à 6h30, dej à 12h, diner à 18h et extinction des feux à 22h avec changement de slip tous les 2 jours et 4 ou 7 jours pour les autres fringues.

51)
dpesch
, le 20.05.2011 à 16:57
[modifier]

D’accord, ses conditions de vie vont s’améliorer, mais on ne peut pas dire qu’il soit libre !

C’est beaucoup plus cher, aussi ! Mais bon, il semblerait qu’il ait les moyens.

52)
Tom25
, le 20.05.2011 à 18:48
[modifier]

C’est cher oui, mais ce n’est qu’une caution. J’en profite pour demander confirmation : Quand on verse une caution, on la récupère dès que le procès est terminé. Soit on est coupable et on récupère sa caution si on se met à disposition de la justice et qu’on purge sa peine en prison. Soit on est innocent et on la récupère également. Le seul cas où on ne récupère pas son argent c’est si on se sauve, c’est bien ça ?

53)
ToTheEnd
, le 20.05.2011 à 20:33
[modifier]

Si tu es reconnu non coupable, oui, tu récupères moins les frais. Par contre, si tu es coupable, cette somme servira à payer l’amende… Plus les frais (en plus de la peine de prison).

Pendant ce temps là, on tue tranquillement en Syrie… 34 visiblement pour aujourd’hui, c’est plus qu’à Fukushima mais ça fait moins peur. A ce stade, ce qui m’inquiete vraiment: c’est de quel couleur est le PQ que DSK aura dans sa résidence. J’espère que les médias auront cette info car c’est le seul truc qui nous manque à ce stade.