Profitez des offres Memoirevive.ch!
Base de LibreOffice : Libérez vos données!

Je vous avais déjà parlé de la suite bureautique libre de Sun : OpenOffice.org

Depuis, pas mal de choses ont changé comme je l’avais sous entendu.

Retour vers le futur

Oracle a racheté Sun en 2009 plus de 7 milliards de dollars et, du coup, OpenOffice.org est devenu, de fait, la suite d’Oracle.

Puis, en Octobre 2010, une partie des développeurs et des sponsors de OpenOffice.Org ont fait scission avec Oracle en créant leur propre suite LibreOffice

En Avril 2011, on apprends que Oracle cesse toute volonté commerciale vis à vis d’OpenOffice.org et s’appuiera sur la communauté pour faire évoluer le produit (reconnaissance de la Document Fondation qui développe LibreOffice?).

En Juin 2011, Oracle annonce le transfert du projet à la Fondation Apache avec le soutien d’IBM qui repose sur OpenOffice pour le développement de sa suite bureautique Lotus Symphony

Bref, on a :

  • Le nom commercial OpenOffice.Org appartient à Oracle et l’évolution de la suite bureautique du même nom appartient désormais à la Fondation Apache
  • LibreOffice, supporté par la fondation The Document Fondation, est basé sur OpenOffice.Org et Go-OO.
  • Go-OO qui était un fork d’OpenOffice qui intégrait les modifications refusées par Sun a annoncé sa fusion avec le projet LibreOffice
  • NeoOffice est lui aussi un fork basé sur OpenOffice.Org mais il se concentre sur l’intégration à Mac Os X
  • Lotus Symphony est basé sur OpenOffice.Org et est la solution alternative proposée par IBM

Dans tout ce magma, dire quel projet va rester le principal est difficile à dire. Les multiples dépendances avec des technologies d’Oracle (Java, Reporting SQL…) va en faveur d’OpenOffice.Org. A l’inverse, le mode de développement et le soutien de la communauté sont en faveur de LibreOffice…

Personnellement, j’ai basculé sur LibreOffice pour bénéficier d’un meilleur support des formats MS-Office (avantage du projet Go-OO) et d’un rythme de mise à jour beaucoup plus fréquent (déjà 2 versions majeures en 6 mois) avec la promesse d’une refonte modernisée de la suite bureautique.

Mais là n’est pas le propos, si je parle une énième fois de OpenOffice.Org ou LibreOffice, ce n’est pas pour attirer votre attention sur cette alternative gratuite et ouverte à MS-Office ou iWork mais pour vous parler d’un avantage considérable par rapport aux autres suites bureautiques pour le Mac : l’intégration d’un logiciel de base de données!

BdD, BdD, est-ce que j’ai une gueule de BdD?

La base de données sur Mac, c’est un peu comme le désert de gobi

Soit on a des solutions professionnelles et chères comme 4D ou Filemaker Pro

Soit on a des solutions qui ne sont pas forcément adaptées à un usage grand public (et plutôt orienté usage serveur) comme MySQL

Microsoft s’est bien gardé d’adapter MS-Access à la suite Office pour Mac. Résultat, celui qui souhaite faire une base de données personnelle avec un minimum d’environnement graphique se retrouve fort démuni.

Certes, face à une telle carence, la filiale d’Apple propose désormais Bento qui répond à cette problématique.

Mais, personnellement, pour avoir été un utilisateur des solutions de Filemaker, c’est un choix que je déconseille pour deux raisons :

  • Le format est propriétaire et fermé, rendant vos données captives des solutions logicielles de Filemaker
  • Filemaker a la mauvaise habitude de faire passer l’utilisateur à la caisse le plus souvent possible (compter une mise à jour majeure par an) en laissant sans support les versions antérieures de ses produits bien que récents

Aussi, si je vous dis que la suite LibreOffice ou OpenOffice.org intègrent un logiciel de base de données en mode graphique vous permettant de répondre à vos besoins personnels, n’est-ce pas un argument décisif en faveur de la suite libre?

La réponse est bien entendue à nuancer comme nous le verrons dans la suite de cette humeur puisque Base est loin d’être l’eldorado mais il a le grand mérite d’exister tout en étant relativement accessible.

J’ai fais personnellement le choix de basculer mes bases de données de Filemaker Pro v8.5 vers BASE de LibreOffice (non sans mal car outre le transfert des données, il faut refaire les développements) pour deux avantages principaux :

  • me libérer de la prise en otage du format propriétaire de Filemaker
  • être multiplateforme (Mac, PC et Linux) pour ne pas dépendre de Mac Os X

Qu’est-ce que Base ?

On présente souvent BASE comme une alternative à MS-ACCESS. Il n’en est rien.

En fait, en l’état, BASE est avant tout une application offrant la connectivité à de nombreux types de bases de données existantes et la possibilité d’opérer sur ces bases.

BASE est donc plus un outils de consultation/requêtes à destination des professionnels qu’un outil de création rapide de bases de données grand public.

BASE n’est pas munie d’une interface graphique puissante et ergonomique pour créer aussi facilement des bases de données avec interfaces et rapports pour la gestion de sa cave ou de ses comptes comme c’est le cas avec des produits propriétaires : Bento, Access…

Néanmoins, cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas le faire, et c’est justement l’objet de cette humeur où je vous propose un document pour faire vos premiers pas avec BASE.

Pourquoi Base ?

Répondre à cette question est primordial avant de vous lancer dans votre projet ! Éliminons d’abord la mauvaise raison : la gratuité ! Si, pour vous, le seul critère est financier et que vous avez les moyens d’investir dans une licence propriétaire, ne vous embêtez pas avec BASE, vous serez découragé avant même de commencer (produit complexe, investissement communautaire nécessaire, performances décevantes, nombreux bugs existants…).

Concernant les performances, ma simple base de dépenses (quelques milliers d’enregistrement) peut provoquer des délais en seconde sur certaines requêtes là où les traitements par FileMaker, que j’utilisai avant, prenaient un dixième de seconde. Les performances de HSQLDB via LibreOffice/Base sont catastrophiques!

De bonnes raisons pour choisir BASE sont :

  • un format ouvert et libre ;
  • le support multi-plateforme ;
  • la garantie de pérennité de votre solution ;
  • un projet communautaire où vous pouvez être à la fois acteur et spectateur en bénéficiant de l’évolution du produit par la communauté ou en faisant évoluer le produit ;

Les compétences préalables avant de se lancer dans BASE

BASE, comme expliqué précédemment, n’est pas un outil graphique à portée du grand public. C’est une application puissante et complexe.

Se lancer dans BASE nécessite, à minima, les compétences suivantes :

  • La maîtrise du langage SQL ou, à défaut, une prédisposition intellectuelle à appréhender un langage informatique (vous pouvez vous référez au guide du langage SQL pour OpenOffice);
  • La capacité à faire de la programmation de type macro (ex : Visual Basic sous Excel), c’est à dire, avoir déjà programmé ou ne pas être effrayé par des lignes de commandes ;
  • Connaître les concepts clés d’une base de données relationnelle
  • Comprendre un minimum l’anglais (les ressources communautaires sont plus abondantes en anglais et le langage de macro est en anglais)

Prêt?

Alors, si vous êtes arrivé jusque qu’ici et que vous n’êtes pas découragé, alors BASE est peut être fait pour vous.

Afin de vous faciliter la vie, je vous propose la lecture d’un document réalisé par mes soins d’une trentaine de pages en Français et qui vous donnera les clés pour démarrer avec BASE.

Ainsi, j’espère permettre à tout un chacun de pouvoir utiliser une base de données libre et multiplateforme sur Mac OS X.

Bonne lecture de ce document d’une trentaine de page : Les clés pour démarrer avec BASE de OpenOffice.org / LibreOffice en version pdf

Et pour les motivés, le fichier source en format odt :

Les clés pour démarrer avec BASE de OpenOffice.org / LibreOffice au format original .odt

A cela, en cadeau bonus, je vous propose de télécharger l’application de gestion des dépenses, support de ce tutoriel, que vous pouvez envisager d’utiliser sans apprentissage de BASE pour peu que vous acceptiez le tâtonnement dans l’utilisation de la base de données en l’absence d’aide et de notice!

Gestion des Dépenses par Guillôme pour BASE

ATTENTION : A noter qu’il vous faudra modifier le chemin de référencement dans les préférences de LibreOffice pour éviter une erreur lors de l’exécution de certaines macros (Allez dans Préférences puis section LibreOffice Base puis Bases de données et ajouter le chemin du fichier comptes.odb (voir tutoriel))

20 commentaires
1)
pter
, le 03.08.2011 à 02:00
[modifier]

Super! Merci Guillome! J’ai passé le parc pc (40taine de postes) de l’usine que je gère en Chine sur Linux (Ubuntu) il y a trois ans (avec server sun solaris), depuis la dernière mise a jour système 11.04 nous avons eu LibreOffice (a la place d’OpenOffice): LibreOffice est rapide, stable est super puissant sur Linux… Mais je garde encore OpenOffice sur mon mac, pour l’instant. Et pour les bases de donnée, cela reste un ersatz de windows, une usine a gaz. Mais cela progresse vite, c’est bon signe!

2)
Smop
, le 03.08.2011 à 02:20
[modifier]

Je ne connais pas BASE, mais Bento me semble être un produit tout à fait adapté pour la plupart des utilisateurs “grand public”. Certes limité en fonctionnalités, mais pas cher (40 €), léger, simple à utiliser, disponible sur Mac / iPad / iPhone, bien intégré au système et à la charte ergonomique Apple et disposant d’une large bibliothèque de templates. L’argument du format propriétaire ne tient pas dans la mesure où l’export est possible en CSV, donc récupérable sur tout ce qui existe, d’Excel à Oracle.

3)
ysengrain
, le 03.08.2011 à 07:40
[modifier]

Merci Guillome, depuis les papiers de Francois sur 4D, oupss, quelle dysphagie que ce 4D – je n’ai pas le souvenir d’avoir vu passer, sur Cuk, quelque chose sur une BDD.

Alors que notre vie de tous les jours est, de manière sous jacente orchestrée par des systèmes de classement, donc qui entrent dans le champ d’application d’une BDD, cet outil informatique est peu répandu surtout à titre individuel.

Pourquoi ? une seule réponse: pour que la BDD réponde correctement aux questions posées, il faut poser des questions, les bonnes – l’analyse … qu’on doit réévaluer sans cesse, puis enfin, si tout est clair …. on peut enfin mettre les mains dans le cambouis. Et là, vous devez apprendre et une philosophie, et un langage de programmation, vous heurter à vos propres incohérences d’analyse etc…

J’ai joué à ce jeu pendant 15 ans ayant développé une application qui gère mon service médical. Les outils utilsés ont toujours été liés à Omnis que je connais par coeur … y compris ses bugs et incohérences.

4D ? pour y avoir mis le nez, je n’ai jamais compris comment cette usine à gaz pouvait avoir convaincu, sans compter que les conditions financières gérées par une certaine Marylène D.D étaient hors de portée.

Je jetterai un oeil sur Base, rien que pour percevoir à nouveau le frisson lié à la hauteur de la tâche qui m’attend si je plonge.

4)
Le Corbeau
, le 03.08.2011 à 08:49
[modifier]

Les outils utilisés ont toujours été liés à Omnis que je connais par coeur

Arrgh, omnis, c’est totalement périmé hasbeen nul etc.Pensez donc, un truc , que même un non informaticien comme moi peut utiliser de manière assez pointue, c’est trop dévalorisant pour la profession.

5)
Inconnu
, le 03.08.2011 à 08:56
[modifier]

pour gérer mes données, genre petite base de données, j’utilise DEVONthink. Pas donné mais génial pour classer des documents, des idées et surtout les retrouver. On en a déjà parlé ici de ce logiciel.

6)
ysengrain
, le 03.08.2011 à 09:24
[modifier]

@ le corbeau: Omnis has been peut -être, mais “right now” un service médical entier est géré ” hasbeement”

7)
soizic
, le 03.08.2011 à 09:57
[modifier]

J’ ai adoré 4D autrefois, mais il était payé par le CNRS, trop cher pour une retraitée … J’ai fait joujou avec les macros d’Excel, maintenant j’utilise OpenOffice.

merci pour cette information, je file charger LibreOffice !

8)
Guillôme
, le 03.08.2011 à 10:08
[modifier]

Bento me semble être un produit tout à fait adapté pour la plupart des utilisateurs

Tout à fait, et même, la plupart des utilisateurs n’auront pas d’autre choix que de se tourner vers Bento compte tenu du coût et/ou de la complexité des autres solutions.

L’argument du format propriétaire ne tient pas dans la mesure où l’export est possible en CSV

Là, je ne suis pas d’accord avec toi.

D’une part, l’export en csv n’est qu’une infime partie du problème puisque l’essentiel de la valeur sera dans les états, les requêtes, les formats des données et les liens entre les tables! Pour avoir fait la transition Filemaker (avec export csv) vers Base (et d’autres transitions avec d’autres bases dans le passé), le travail est considérable.

D’autre part, le format propriétaire Bento condamne l’utilisateur à n’utiliser que du Mac (pas de version Windows/Linux à ma connaissance). Le format propriétaire empêche d’avoir un écosystème avec des logiciels concurrents qui ouvrent la base en natif ou enregistre en format natif (Filemaker ne licencie pas à ma connaissance ses formats contrairement à Microsoft qui ont l’intelligence de le faire).

Bref, il faut le dire, Filemaker (donc Apple) n’arrive pas à la cheville de Microsoft en terme de support logiciel.

Microsoft supporte 5 ans et parfois plus une version donnée d’Office par exemple. Sans compter que Microsoft corrige les bugs avec des service packs fréquents.

J’avoue avoir une confiance très limitée de l’éditeur Filemaker en tant qu’ancien client.

9)
Jaxom
, le 03.08.2011 à 10:19
[modifier]

Quand je vois les prérequis, je me dis que la solution Xcode-CoreData n’est pas plus difficile et tout aussi gratuite. Par contre il est vrai que l’on perd le multi-plateforme et les rapports devront être fabriquer par du code. Personnellement j’opte pour un fichier xml/html.

10)
Jetsurfer2
, le 03.08.2011 à 15:30
[modifier]

Merci pour cet article. Petite question avec OpenOffice, est il possible de faire des “vues” différentes des données? A savoir cacher certaines colonnes, suivant ce que l’on désire voir uniquement lorsque les tableaux sont importants. Merci d’éclairer ma lanterne, je n’ai pas trouvé à moins que Libre Office permette de le faire.

11)
Macmaniac
, le 03.08.2011 à 16:03
[modifier]

Je vous trouve un peu dur avec FileMaker… Je n’y connaissais en BdD, et avec un peu de bon sens, j’ai créé assez facilement (quelques centaines d’heures de travail tout de même) une base de données médicale qui en a épaté plus d’un, dont des informaticiens. Créée sur FMP 5.5, il y a 10 ans, elle me sert encore. Je crois que j’ai rentabilisé l’investissement… Ce qui est dommage, c’est que FMP ne propose plus d’offre spéciales pour étudiants, enseignants, etc… Il y a quelques années, ils ont fait une promo à 30 euros la licence ! De quoi se créer une belle… base de données de clients

Bertrand

12)
Guillôme
, le 03.08.2011 à 16:07
[modifier]

est il possible de faire des “vues” différentes des données?

A priori, il ne devrait pas y avoir de différences fonctionnelles ou visuelles sur le logiciel Base dans OpenOffice.

Donc, oui tout à fait, dans la section Tables dans les taches possibles, choisissez de Créer une Vue

Vous pouvez aussi faire le choix de créer une Table et de masquer des colonnes.

13)
flup
, le 03.08.2011 à 16:15
[modifier]

Je vais regarder ça avec intérêt et à tête reposée. J’ai un peu utilisé 4D il y a une dizaine d’années, mais l’abandon de cette solution tient plus à la paresse qu’à la question financière puisque la version de base est gratuite pour les étudiants et enseignants.

J’hésite donc souvent entre des applications spécifiques (genre Vinoteka, la série des *Pedia etc. mais ça fait 1 soft par emploi), ou un logiciel de type Bento, dont les limitations ne se rencontrent peut-être qu’une fois qu’on a tout migré vers lui càd trop tard :(

14)
Guillôme
, le 03.08.2011 à 17:09
[modifier]

Pour des besoins non spécifiques, n’hésitez pas à utiliser une application spécifique ;)

Pour la gestion de votre cave, de vos livres, de vos vins… mieux vaut un logiciel dédié avec des limitations plutôt qu’utiliser une base de données qui va vous prendre du temps pour réaliser vos besoins avec un résultat aléatoire ;)

Par exemple, pour la gestion des vidéos, je conseille le fameux DVDThéque que j’utilise avec bonheur et qui est toujours mis à jour par son auteur ;)

Pour la gestion des dépenses, pourquoi m’embêtez à faire ma propre solution, me direz-vous? Tout simplement parce que tous les logiciels dédiés veulent absolument tout gérer et ont une vision comptable (réconciliation avec le compte bancaire). Moi, cela ne me convient pas du tout, je ne veux pas de comptabilité, je ne veux pas vérifier le crédit total de mes comptes, je veux vérifier mes dépenses, tout simplement, et à besoin spécifique, solution spécifique ;)

15)
pat3
, le 04.08.2011 à 13:42
[modifier]

Ton dernier commentaire me permet de mieux comprendre pourquoi je n’arrive pas à saisir l’intérêt d’un logiciel de base de données (enfin, professionnellement, je vois bien ce qu’on tire d’une base de données clients, mais personnellement?). Je me rends compte que mes besoins sont très souvent satisfaits (disons à 80% ou plus) par un logiciel dédié, gratuit ou acheté dans un bundle, et qui me permet de gérer mes données sans difficulté; par exemple, Delicious Library pour les livres et DVD, et… Carnet d’adresse pour les contacts!

Du coup, je renonce à faire une base à chaque fois que je me trouve confronté à un besoin non satisfait, du genre base de données des étudiants d’un cours… Tu as raison, la vraie difficulté d’une base de données, ce sont les questions de départ: pour quoi faire?

Pourtant, là où je ressens maintenant un vrai besoin est du côté des visiteurs de mon site, que j’aimerais pouvoir améliorer au regard du profil des visiteurs, en exploitant les résultats d’un mini-questionnaire que je pose dans la rubrique Contact. Je présuppose que je devrais lier la rubrique Contact à une base MySQL (ou postGRE, au vu de mon ignorance, c’est pour l’instant du pareil au même).

Bref… Où est-ce qu’on apprend les bases de la base de données? Les bases de données pour les Nuls, ça existe quelque part?

17)
lafonjm
, le 05.08.2011 à 14:02
[modifier]

Bonjour,

Si vous me permettez j’aimerais ajouter quelques petites precisions:

1) Vous oubliez de parler de OOo4Kids qui est une version allegee d’OpenOffice pour les 7-12 ans et de OOoLight qui est son pendant pour les seniors. Notez bien cependant que OOo4Kids et OOoLight sont depourvus du module Base.

2) IBM a choisit recemment de reverser le code Symphony a la fondation apache. Cf l’article IBM will reverse Symphony to Apache OpenOffice.org, under Apache License

En esperant avoir apporte un complement d’information utile a tous.

18)
lafonjm
, le 05.08.2011 à 14:03
[modifier]

Bonjour,

Si vous me permettez j’aimerais ajouter quelques petites precisions:

1) Vous oubliez de parler de OOo4Kids qui est une version allegee d’OpenOffice pour les 7-12 ans et de OOoLight qui est son pendant pour les seniors. Notez bien cependant que OOo4Kids et OOoLight sont depourvus du module Base.

2) IBM a choisit recemment de reverser le code Symphony a la fondation apache. Cf l’article IBM will reverse Symphony to Apache OpenOffice.org, under Apache License

En esperant avoir apporte un complement d’information utile a tous.

19)
Guillôme
, le 05.08.2011 à 15:17
[modifier]

IBM a choisit récemment de reverser le code Symphony a la fondation apache.

Décidément, ça bouge tous les jours! Concrètement, cela signifie-t-il que le développement de Symphony va fusionner avec le développement de OpenOffice?

20)
Guillôme
, le 30.07.2013 à 17:58
[modifier]

la filiale d’Apple propose désormais Bento…Mais…c’est un choix que je déconseille…

J’ai fais personnellement le choix de basculer mes bases de données de Filemaker Pro v8.5 vers BASE de LibreOffice … (pour) me libérer de la prise en otage du format propriétaire de Filemaker

Quoiqu’on en dise, mon conseil n’était pas si mauvais puisque l’on apprend que Filemaker abandonne Bento

Cela est affligeant mais ne me surprend pas plus que ça, hélas. Peut être l’occasion pour chacun de se replonger sur Base de LibreOffice ;)