Profitez des offres Memoirevive.ch!
Hanabi & Ikebana

En allant à Toulouse durant le week-end de Pâques pour assister au Festival du Jeu de Toulouse, j’ai eu la chance de découvrir un petit jeu de cartes d’Antoine Bauza (7 Wonders, Pocket Rockets, Hurry Cup,... et une bd !) qui s’appelle Hanabi & Ikebana.

image

Il s’agit en fait de deux jeux en un. Dans cet article, je vais m’attarder sur le premier jeu Hanabi que je trouve très intéressant, original et addictif. La semaine prochaine, vous aurez la présentation du deuxième jeu : Ikebana.

Hanabi est un jeu coopératif où chaque joueur tient le rôle d’un artificier. Le but est de coopérer pour réussir le plus beau feu d’artifice. Le thème est complètement artificiel et nous retiendrons surtout que le but du jeu est de réussir à faire des suites allant de 1 à 5 dans les 5 couleurs à disposition en commençant impérativement par le 1.

image

Les cartes 1 des 5 couleurs

L’originalité du jeu tient du fait que l’on dispose ses cartes “à l’envers” dans ses mains, c’est-à-dire face visible vers ses coéquipiers. Le joueur ne voit de ses cartes que le dos, il est même strictement interdit de regarder ses cartes. Pour savoir quelle carte il faut poser, nous allons avoir besoin des conseils des autres joueurs.

image

Cliquez sur la photo pour bien voir les cartes
Notez également le reste du matériel : des jetons bleus et des jetons rouges dans et à côté du couvercle de la boîte
© joca.ch

Quelques règles

Tout d’abord, il est bon de connaître la répartition des cartes dans le jeu. Pour chaque couleur, il y a trois cartes de valeur 1, deux cartes de valeur 2, 3 et 4 et une seule carte de valeur 5.

A son tour de jeu, un joueur a le choix entre :

  • Donner un conseil : il peut soit donner une indication sur une valeur, soit sur la couleur. Par exemple, il pourra désigner deux cartes dans la main d’un autre joueur en disant “Ces deux cartes sont rouges”. Libre à l’autre joueur de réordonner ses cartes pour se souvenir des deux cartes rouges. Si plusieurs cartes ont la même caractéristique, il est obligé de toutes les indiquer.

    Lorsqu’il a donné son conseil, il utilise une petite pastille bleue symbolisant les conseils à disposition. Au début de la partie, il y en a 8. S’il n’y a plus de pastilles, le joueur ne peut pas donner de conseil.

image

Voici un exemple de conseils qu’il est possible de donner : soit sur la valeur, soit sur la couleur. La règle la plus importante étant qu’il faut désigner toutes les cartes qui ont cette caractéristique

  • Récupérer une pastille bleue : pour pouvoir avoir à nouveau des conseils à disposition (ce qui est très important), on peut décider de défausser une carte de sa main. La carte défaussée est donc définitivement enlevée du jeu et il ne sera pas possible de l’utiliser ultérieurement pour compléter une suite. Parfois, nous avons suffisamment d’indication sur nos cartes pour savoir ce qu’il faut défausser. D’autres fois, il faudra prendre un risque. Dès qu’une carte est défaussée, on reprend une petite pastille bleue qui permettra à un joueur de donner un conseil. A tout moment, il est possible de consulter la défausse ce qui est stratégique car il est du coup possible de compter combien de cartes de chaque couleur/valeur ont été défaussées
  • Poser une carte pour une suite : n’oublions pas le but qui est de compléter les 5 suites de cartes. Lorsque l’on pense pouvoir poser une carte pour une suite, on la prend dans notre main et on la pose au milieu de la table.
    Si le joueur ne s’est pas trompé et qu’il peut effectivement compléter une suite (par exemple poser la carte 2 rouge puisque la carte 1 rouge est déjà sur la table) ou qu’il peut commencer une nouvelle série (par exemple poser la carte 1 verte car il n’y avait pas encore de cartes vertes sur la table), c’est parfait.
    Si par contre, il s’est trompé, la carte est défaussée et on perd une pastille rouge. Il y a 3 pastilles rouges à disposition au début du jeu. Dès que toutes les pastilles rouges ont été perdues, le jeu est fini et les joueurs ont perdu.

Si le joueur a posé ou défaussé une carte, il en reprend une dans la pioche (Attention ! On ne la regarde pas ! :-) ).

Le jeu se termine lorsqu’il n’y a plus de cartes à piocher.

Et le calcul des points ?

Finalement, à moins de perdre tous ses jetons rouges, on ne perd jamais à ce jeu. Le but sera de marquer le plus de points possibles ou du moins d’enchainer les parties et d’améliorer son propre score.

Le calcul des points est très simple : pour chaque série sur la table, on additionne la plus grande carte posée. Au mieux, il est possible de faire 25 points.

image

Dans cet exemple, vous marqueriez 5 points pour les rouges + 1 point pour le noir + 1 point pour le vert + 1 point pour le bleu

Mon plus grand score personnel étant de 21 points, j’ai frôlé la perfection.

Quelles qualités demande le jeu ?

Le jeu est plus tactique qu’il n’y paraît. On restera parfois longtemps en train de se demander quel peut être le meilleur conseil à donner qui permettra par exemple au joueur de savoir quoi faire durant ses deux prochains tours.

Les discussions peuvent être assez tendues autour de la table et il conviendra de jouer “fair-play” pour éviter de trop en dire en discutant entre les joueurs. On remarque qu’au fur et à mesure des parties, on commence à mieux comprendre ses partenaires et que si à tel moment du jeu, on me donne tel conseil, ça veut dire que je peux défausser la carte. La qualité des conseils donnés est vraiment très importante et sans doute la partie la plus intéressante du jeu.

image

© joca.ch

Il y a également une composante mémoire et arrangement des cartes qui est très importante. Il est d’ailleurs possible au début de son tour de demander aux autres joueurs de quoi ils se souviennent concernant leurs cartes. Il n’est pas rare de se rendre compte que la personne à qui vous aviez donné un super conseil deux tours avant ne se souvient de rien ou pire a confondu ses cartes ! Ca donne souvent lieu à de nombreux fou-rires.

Enfin, je vous mets au défi de ne pas regarder vos propres cartes lors de vos premières parties (lorsque vous piochez une carte ou vous rearrangez vos cartes).

Conclusion

Un tout petit jeu qui tient dans une toute petite boîte et qui peut être joué à peu près partout. Il est possible d’y jouer de 2 à 5 joueurs (préférez une partie de 3 joueurs et plus pour commencer).

La qualité des cartes est bonne et agréable au touché. Edité par un tout petit éditeur sans énormément de moyens, les XII singes, il ne faut pas tenir compte du look de la boîte mais bien s’arrêter sur le contenu et les règles.

Un jeu très simple où vous aurez envie d’enchaîner les parties pour améliorer votre score.

A la semaine prochaine, pour la présentation d’Ikebana.

La règle complète en français

de 2 à 5 joueurs, dès 8 ans, env. 13 CHF, 30 minutes

7 commentaires
1)
Jaxom
, le 19.05.2011 à 11:33
[modifier]

Juste pour préciser que hanabi 花火, signifie feu d’artifice en japonais, d’où je pense le but du jeu précisé par Puzzo. Et pris séparément, chaque kanji donne fleur de feu.

2)
Puzzo
, le 19.05.2011 à 11:49
[modifier]

Merci pour cette précision Jaxom. Dans les règles, il est effectivement noté un petit complément sur le nom que je n’ai pas donné ici.

L’auteur du jeu, Antoine Bauza, est un passionné de la culture japonaise. Il l’a prouvé à plusieurs reprises avec ces jeux Ghost Stories et celui-ci ainsi qu’avec la BD qu’il avait écrite (L’encre du passé) présentée ici par Fabien.

3)
cerock
, le 19.05.2011 à 17:42
[modifier]

Merci pour cette présentation. Il a l’air sympa, mais ou trouves-tu donc le temps pour jouer a tout ses jeux ;)

5)
Madame Poppins
, le 20.05.2011 à 19:44
[modifier]

Tu crois sincèrement qu’un enfant de huit peut comprendre et appliquer tout cela ? Ca ferait un cadeau d’anniversaire sympa et original mais cela m’a semblé, à première lecture, assez complexe (pour un enfant de huit, neuf ans).

Pour le surplus, j’aime bien les cartes et les motifs.

6)
Puzzo
, le 21.05.2011 à 08:02
[modifier]

@Madame Poppins

Spontanément, ce n’est pas le jeu que je te conseillerai à offrir à un enfant de huit ans mais je pense qu’il pourra tout à fait y jouer (et de préférence avec un adulte à la table). J’imagine que ce n’est pas un jeu suffisamment fun et attractif à 8 ans.

Je te conseillerai plutôt des jeux à thème comme Cartagena, Mow ou The Adventurers (à jouer avec un adulte).

7)
Madame Poppins
, le 22.05.2011 à 23:15
[modifier]

Puzzo,

Comment ai-je pu oublier “Mow” ?? C’est EXACTEMENT ce qu’il me faut en guise de cadeau pour le prochain anniversaire auquel Junior est invité, merci !