Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le saviez-vous? Les hallebardes mécaniques du général Duboul

image

Les hallebardes mécaniques du général Duboul.

La guerre de 1914-1918 a été une effroyable tuerie. Dans un camp comme dans l'autre, les jeunes gens sont tombés comme des mouches dans les tranchées. Scandalisé par cette fatalité et fasciné par les progrès de la mécanique, le général français Louis-Paul Duboul imagina une machine capable de donner l'assaut en imitant les hallebardiers du Moyen-Age.

 

image

Hallebardiers en action à la bataille de Sempach.

 

Pour ne pas risquer la vie des poilus, l'appareil était contrôlé à distance avec de l'air comprimé. Mais, en raison de son poids, l'engin devait se déplacer sur des rails. Il ne fut pas difficile de trouver des soldats pour pomper l'air, mais les choses se compliquèrent lorsqu'il s'agit de construire des voies ferrées jusqu'aux tranchées ennemies. Les constructeurs durent être accompagnés de sections d'escorte qui les protégeaient. Mais la construction était si lente que les rangs des défenseurs étaient totalement anéantis lorsque la ligne était enfin terminée. Les supérieurs du général Duboul jugèrent que le jeu n'en valait pas la chandelle et ils lui conseillèrent d'exploiter son idée dans un autre domaine. C'est ainsi que la machine du général Duboul fut utilisée pour creuser des mines et fit la fortune de la Lorraine durant toute la première moitié du XXème siècle. Le saviez-vous?

13 commentaires
1)
ysengrain
, le 03.05.2011 à 08:06
[modifier]

Caplan, tu me fais découvrir un second membre de la famille Duboul à laquelle je m’intéresse tout particulièrement.

je ne sais pas leur lien familial, mais à tout hasard, peut-être t’intéresseras tu à celui-ci .

Il ne fut pas difficile de trouver des soldats pour pomper l’air

Je trouve cette remarque, comment dire ? .. gonflante ?

2)
Chichille
, le 03.05.2011 à 08:55
[modifier]

Il faut bien le reconnaître, les militaires qui ont recherché des moyens d’amélioration du pouvoir destructeur de leurs armées ont souvent pompé l’air de leurs hommes de troupe, qui se retrouvaient ainsi d’une humeur massacrante.

3)
fxc
, le 03.05.2011 à 09:50
[modifier]

je viens de comprendre cet adage populaire:” il pleut des hallebardes”.

4)
Saluki
, le 03.05.2011 à 11:49
[modifier]

@fxc

J’ai tout compris !

Thèse:
Il pleut des hallebardes

Antithèse
Il pleut comme vache qui pisse

Synthèse
Les vaches pissent des hallebardes

Aïe !

Edit : je comprends pourquoi j’ai été tranquille en Alsace : les Suisses en avaient anéanti la noblesse il y a quelque temps…

5)
Modane
, le 03.05.2011 à 13:54
[modifier]

Gonflante, je ne sais pas, mais en tout cas cette histoire ne manque pas d’air!

7)
Caplan
, le 03.05.2011 à 14:14
[modifier]

Gonflante, je ne sais pas, mais en tout cas cette histoire ne manque pas d’air!

Je dirais même plus:

9)
Guillôme
, le 03.05.2011 à 20:19
[modifier]

Il fût un temps où Caplan égayait chaque jour la une de Cuk d’un Mic et Mac :)

Puis, la lourdeur de la tâche entraina l’abandon de cette rubrique culte et dans le même temps la joie quotidienne de lire du Caplan.

Un temps passa et une humeur décalée apparût sur Cuk signée du sieur Caplan. Puis une seconde, puis une troisième… miracle Caplan est revenu et sa rubrique est nouvelle avec toujours cette créativité impressionnante.

Hommage à Caplan

L’arroseur arrosé
Mic : Des hackeurs ont récupéré les données des services online de Sony
Mac : C’est pas eux qui avaient récupéré les données de Paypal et de Geohot ?

10)
Caplan
, le 03.05.2011 à 22:25
[modifier]

Il fût un temps où Caplan égayait chaque jour la une de Cuk d’un Mic et Mac :)

Oui, ça c’était à l’époque où je bronzais à la lumière de mon écran CRT!

Merci pour l’hommage!

12)
François Cuneo
, le 04.05.2011 à 09:29
[modifier]

Hommage à Caplan

J’abonde!:-)

Caplan, on ne peut briller en société si on ne te lit pas, tes chroniques sont toujours un bonheur !

J’abonde (bis!)

Oui, ça c’était à l’époque où je bronzais à la lumière de mon écran CRT!

Et où tu était complètement rongé par l’idée de ce qui allait paraître “demain”. T’es mieux comme ça non? Même si on le regrette…

13)
zit
, le 05.05.2011 à 07:35
[modifier]

Et vous savez d’où vient l’étrange et goûtu mot « hallebarde » ?

Il s’agit de la triste et méconnue fin du célèbre chanteur de variétés Assurancetourix :

que vous connaissez tous.

Un jour de grande fête au village, un légionnaire déserteur ayant largement dépassé la dose maximale de cervoise et d’hydromel, ne supportant plus les arpèges du barde qui avait malheureusement réussi à enlever son bâillon, lui lança, d’un geste Auguste (à moins qu’il ne se fût agit d’un geste César, ou d’un geste clown blanc, on ne sait plus trop) son javelot dont il avait modifié la partie contondante en y ajoutant une paire de cimeterres (ce qui déséquilibrait considérablement l’ensemble), en hurlant :

« Eh, toi, le barde ! »

le pauvre Assurancetourix, raté par le tranchant n’en eu pas moins une terrible frousse qui lui fit perdre l’usage de la parole… et du chant.

z (et oui, je puis que plussoyer : hommage à Caplan et à ses chroniques hautement scientifiques, je répêêêêêêêêêête : Hommage, Ô mage !)