Profitez des offres Memoirevive.ch!
Scribus : la PAO pour tous

Scribus est un logiciel qui existe depuis longtemps et que j’avais mentionné dans ma sélection du DVD Cuk de Noël

Cependant, à cette époque, le logiciel n’était pas réellement disponible pour Mac sauf à passer par une installation complexe ou à subir une version instable en cours de développement. Cela explique pourquoi ce logiciel n’a pas déjà été présenté sur Cuk.ch.

Or, au moment où vous lirez ces lignes, Scribus sera probablement disponible pour Mac OS X en version finale 1.4 (ou, au pire, en version quasi finale) et cela change tout!

Avertissement : La version 1.4.0rc3 contient des bugs rédhibitoires qui ont été corrigés dans la version de développement. Si vous n’aimez pas les bugs, je vous conseille vivement d’attendre la version finale 1.4 qui devrait arriver incessamment sous peu!

Scribus, l’alternative gratuite à QuarkXPress

image

Scribus, le logiciel libre de PAO

Scribus est un logiciel de PAO (Publication Assistée par Ordinateur) concurrent de logiciels comme QuarkXPress de Quark ou InDesign d’Adobe.

Le principe des logiciels de PAO est de se concentrer sur la forme en manipulant des blocs de texte et d’images contrairement à un traitement de texte dont le fonds (le texte que l’on tape) est privilégié.

Cela permet de réaliser aisément et avec un rendu professionnel un magazine, une brochure, une plaquette, une notice… Pour un usage particuliers, cela permettra de réaliser un fanzine, un menu ou une mise en forme sophistiquée…

Certes, des logiciels comme Word ou Pages offrent des possibilités de PAO mais beaucoup plus limité qu’un logiciel dédié comme Scribus.

Enfin, Scribus est un logiciel libre, gratuit et multiplateforme contrairement aux alternatives concurrentes qui coutent les yeux de la tête (1349 Eur pour QuarkXpress, 1015Eur pour InDesign) pour un particuliers.

C’est bien simple, hors usage professionnel, les logiciels de PAO ne sont pas envisageables du fait de leur coût! Grâce à Scribus, désormais la PAO est accessible à tous!

Interface de Scribus

Tout d’abord, rassurons tout de suite nos lecteurs, ce logiciel libre multiplateforme ne nécessite pas d’installer des choses obscures pour fonctionner (ex : X11) et bénéficie, à mon sens, d’une interface très agréable et intégrée à Mac OS X (Merci QT).

image

L’interface standard de Scribus

Bien qu’un peu chargé avec sa barre d’icones et autres informations, l’interface de Scribus est très bien intégrée à Mac Os X et permet de se concentrer sur la mise en forme de la page.

image

Le logiciel est très complet en possibilité

Lors de la création d’un nouveau document, une boite de dialogue très complète nous permet de renseigner rapidement les principaux paramètres du document que l’on souhaite réaliser.

D’ailleurs, Scribus est très riche (trop?) en paramétrages, menus, boites de dialogues… qui permet d’aller très loin dans la réalisation de votre projet. Aussi, je ne détaillerai pas les possibilités du logiciel dans ce court test mais je vous invite à le télécharger (c’est gratuit) et l’essayer!

image

Le menu insertion du logiciel

Le menu insertion vous permet d’accéder aux deux éléments que vous manipulerez le plus dans Scribus : des cadres de texte et des cadres d’image.

Les cadres doivent être vus comme des blocs que vous pouvez placer librement sur la page et lier entre eux. Le contenu des blocs peut être manipulé aisément (retourner du texte, adapter le texte à la forme, faire apparaître une partie d’image, gérer le placement du texte et des images…).

C’est la base même d’un logiciel de PAO et c’est ce qui donne une puissance et une facilité d’utilisation considérable pour la mise en page complexe contrairement à un traitement de texte (qui, en passant, n’est pas fait pour ça).

image

Le petit carré rouge informe que le texte complet ne tient pas dans le cadre texte

Le principe est d’importer dans des cadres les données (textes, images…) de sources diverses pour les manipuler et les mettre en forme. Aussi, il y a des indicateurs visuels comme la petite croix rouge pour avoir une vision globale sans s’attacher au contenu des cadres (on ne cherche pas à pouvoir lire le contenu, ni à rédiger dans Scribus le contenu des cadres, même si on peut le faire).

image

La propriété d’habillage du cadre est un paramétrage incontournable

Par un clic droit sur un cadre, vous accèderez à ces propriétés notamment pour choisir de justifier le texte ou encore de choisir le comportement Utiliser la forme du cadre pour que le texte du cadre s’adapte aux contours des autres cadres qui lui sont superposés.

Cette traduction me semble obscure et ce comportement des cadres ne peut pas être défini par défaut (c’est le cas avec QuarkXPress) alors que ce comportement me parait standard.

image

Les icônes indispensables Lier et Délier

Dans la barre d’outils, ces deux icônes très discrets sont pourtant indispensables puisqu’ils permettent de lier des cadres de textes entre eux pour permettre l’écriture continue sur plusieurs colonnes!

Il faudra préalablement sélectionner un cadre pour pouvoir le lier et le délier. La manipulation n’est pas très intuitive et les liaisons de bloc sont beaucoup plus simple dans les logiciels propriétaires.

image

Le menu Objet, lui aussi contextuel, permet de lier et délier sans passer par les icones

Une fois que vous avez effectuer la liaison, en sélectionnant un cadre, vous aurez un indicateur visuel (flèche) de l’état des liaisons.

image

Désormais, on n’a plus de problème de longueur de texte

Autre fonction indispensable souvent absente des traitements de texte : la césure automatique. Elle est indispensable pour équilibrer au mieux le remplissage de colonne de texte, et est accessible par le menu Extra en choisissant Effectuer les césures

On notera que le moteur de césure repose sur le code TeX qui est la référence en la matière! Et pour ceux qui font un bond sur leur chaise à l’évocation de TeX ou de LaTeX, sachez que même InDesign se base sur des algorithmes du moteur TeX!

Illustration par l’exemple

Afin, d’illustrer cet article, quoi de mieux que de le transposer dans Scribus pour une mise en page à la façon d’un magazine!

Voici le résultat en fichier pdf après passage dans Scribus

Scribus : la PAO pour tous – Version Pdf

Et, à toute fin utile, voici le fichier source :

Scribus : la PAO pour tous – Fichier Source Scribus

A noter que la transposition d’un article prévu pour une consultation en ligne n’est pas forcément adaptée à un format magazine et vice-versa, le but ici étant d’illustrer les capacités du logiciel.

La génération du fichier pdf est très puissante et très complète en possibilités. De plus, Scribus vérifiera la qualité des images et vous alertera si elle est insuffisante pour une impression magazine, ce qui est très pratique. Dans le cas présent, la qualité est insuffisante puisque j’ai utilisé les mêmes sources d’images que pour la version en ligne!

Conclusion

Le monde du libre offre de plus en plus de logiciels évolués et intégrés au Mac. Scribus est une illustration supplémentaire de cette tendance et l’on ne peut que s’en réjouir.

Bref, si vous avez besoin de faire de la mise en page évoluée à titre personnel, alors n’hésitez plus et téléchargez Scribus, vous ne le regretterez pas!

Les points faibles Les points forts
  • Complexité de l’interface
  • Moins de possibilités que les solutions propriétaires professionnelles
  • Libre et gratuit
  • Multiplateforme et multilangue
  • Très complet pour un usage personnel ou associatif
29 commentaires
1)
Franck Pastor
, le 02.06.2011 à 06:45
[modifier]

Malheureux ! Tu as parlé de LaTeX dans cet article sur Scribus ! Ça va faire fuir d’éventuels intéressés ! François, Caplan, revenez, il n’y a pas de ligne de code dans Scribus !!! :-)

2)
François Cuneo
, le 02.06.2011 à 09:32
[modifier]

On est là, on est là, on avait compris!

Cela dit…

Fraudra que j’écrive un article sur les programmes gratuits.

J’ai aussi des choses à dire!:-) En particulier après avoir essayé et même travaillé avec Guimp!

Cela dit, ce logiciel m’a l’air complet. Je vais tenter la chose dès que la version finale sera dispo.

Merci!

3)
flup
, le 02.06.2011 à 10:21
[modifier]

J’ai d’ailleurs testé la possibilité des cadres de rendu dans lesquels on peut mettre du code latex, lilypond ou autres, et dont il affiche le rendu.

Par contre, chose curieuse (je m’y connais trop peu en PAO), j’ai voulu intégrer des pdf dans un document Scribus, (jusque là pas de souci), mais un export en pdf de la maquette me donne une version faible définition de ces pdf, malgré tous les réglages testés. J’ai du passer par du png.

Sinon, de façon générale, je trouve le logiciel intéressant, n’ayant ni les moyens ni l’usage intensif des solutions propriétaires.

4)
Caplan
, le 02.06.2011 à 11:39
[modifier]

Malheureux ! Tu as parlé de LaTeX dans cet article sur Scribus ! Ça va faire fuir d’éventuels intéressés ! François, Caplan, revenez, il n’y a pas de ligne de code dans Scribus !!! :-)

Comme le dit François: on est là, on est là! Toujours prêts à friser le code!

Et pour ceux qui font un bon sur leur chaise à l’évocation de TeX ou de LaTeX

Un bond. James Bond! ;-)

5)
Guillôme
, le 02.06.2011 à 11:44
[modifier]

Un bond. James Bond! ;-)

Arrg, j’ai fais un bond sur ma chaise en voyant la faute! Merci, c’est corrigé ;)

6)
Guillôme
, le 02.06.2011 à 11:46
[modifier]

J’ai aussi des choses à dire!:-) En particulier après avoir essayé et même travaillé avec Guimp!

Tu remarqueras que je n’ai pas testé Gimp sur Cuk ;) Pour Gimp, j’attends la version 2.8 qui apportera les changements majeurs d’interface indispensable à satisfaire nos lecteurs ;)

7)
François Cuneo
, le 02.06.2011 à 12:09
[modifier]

Ahaaa… J’attends pour voir, parce que…

Mais c’est vrai que tu ne l’as pas testé sur Cuk.

Tu as toujours le dernier mot pour sauver le gratuit toi!:-)

8)
Mirou
, le 02.06.2011 à 13:56
[modifier]

Bon. Ok c’est pas gratuit. Mais Pages c’est aussi vachement bien pour la PAO simple. Pour un particulier ou une petite structure, franchement ça suffit. Et si ça vient plus compliqué, le passage par un graphiste est souvent moins cher que l’achat du logiciel. Et en plus, Pages, il est joli.

10)
Inconnu
, le 02.06.2011 à 16:58
[modifier]

J’attends avec impatience cette nouvelle version…

Je me demande si je pourrais enfin réussir à ouvrir (et modifier) avec cette version des anciens fichiers créés avec QuarkXPress il y a un certain nombre d’années…

11)
Ellipse
, le 02.06.2011 à 20:24
[modifier]

Hélas, je dois confirmer que Scribus sur Mac est une horreur à utiliser. J’ai dû faire un travail de 2 pages avec ce … enfin truc mal fichu.

Le logiciel libre c’est bien joli, mais honnêtement ça n’arrive pas souvent à la cheville de certains logiciels payants.

J’utilise LaTeX pour mon plus grand bonheur … mais le passage WIndows <-> Mac est pénible à cause de l’encodage (même en UTF-8).

Désolé de tirer sur l’ambulance, mais il faut savoir dans quoi on s’embarque.

12)
djtrance
, le 03.06.2011 à 07:37
[modifier]

Bonjour!

Alors justement, Ellipse fait bien de relever certaines choses. La PAO ne s’arrête pas à un bloc de carré et une image que l’on essaie d’insérer à tout prix… Il y a des formats d’image à respecter, des profils colorimétriques à prendre en compte, une méthode de conception de PDF afin de ne pas avoir (trop) de problèmes à la flasheuse (ou RIP), l’utilisation de polices complètes (OpenType), etc.

Issu de ce monde qu’est la PAO et l’impression et de surcroît travaillant avec des outils performants, je trouve que Scribus pourrait être une parfaite altenative à Word (beurk!) mais comme tout, c’est super de vouloir faire ses documents “pros” soi-même, mais il y a des règles à ne pas baffouer!

Dès sa version finale, je me ferais plaisir de pousser le test un peu plus loin (formats d’importation/exportation, prise en charge des images, transparence, rastering du fichier, export en PDF, contrôle en amont, etc.) afin de voir si Scribus peut être intégré dans un Workflow de production

13)
Guillôme
, le 03.06.2011 à 09:09
[modifier]

Désolé de tirer sur l’ambulance, mais il faut savoir dans quoi on s’embarque.

Oui, je te trouve un peu dur. En effet, si les versions précédentes étaient une horreur à utiliser ce n’est plus le cas avec la 1.4 (c’est pour cela que je n’avais pas fais de test avant).

D’autre part, il faut changer ses habitudes pour l’utiliser. J’ai intégré le pdf du test réalisé avec scribus pour montrer un résultat obtenu en quelques minutes seulement quand on sait utiliser le logiciel ;)

Mais Pages c’est aussi vachement bien pour la PAO simple.

Oui mais avec un format propriétaire réservé au Mac, Pages est éliminé en ce qui me concerne ;)

c’est super de vouloir faire ses documents “pros” soi-même, mais il y a des règles à ne pas baffouer!

Attention, qu’il n’y ait pas de malentendu! Scribus n’est pas fait pour un usage professionnel ou pour remplacer Xpress!

Non, Scribus permet de faire facilement une présentation beaucoup plus sophistiquée que Word ou Pages pour un faux magazine de mariage, un fanzine imprimé sur sa jet d’encre couleur, une lettre d’asso d’une page recto/verso imprimée sur la laser n/b…

Et pour ces usages, je dis oui ;)

Pour les autres, passage à la caisse (Indesing ou QuarkXpress) obligatoire ;)

14)
kris
, le 03.06.2011 à 11:23
[modifier]

Je me demande si je pourrais enfin réussir à ouvrir (et modifier) avec cette version des anciens fichiers créés avec QuarkXPress

Ça m’étonnerait. Mais si ça marche je suis preneur. Reste à savoir sous quel format on enregistre le nouveau fichier ? Que PDF ?

Dès sa version finale, je me ferais plaisir de pousser le test un peu plus loin

Je crois que nous serons plusieurs à te lire avec plaisir également. Merci d’avance.

15)
djtrance
, le 03.06.2011 à 12:35
[modifier]

Etant actuellement sur un PC, j’ai téléchargé la version Windows de Scribus et je note déjà deux choses rédhibitoires:

– L’export PDF est à oublier direct (mieux vaut passer par Acrobat > Distiller > et un bon profil PDF)

– Lorsqu’un élément doit être franc-bord (sans marge blanche), il faut au minimum que celui-ci dépasse de 3 mm (cela s’appelle un débord ou fond perdu). A première vue, impossible de paramétrer un fond perdu…

Par contre, la gestion des préférences à l’aise géniale: avec la possibilité de paramétrer les sections, tables des matières, etc. Cela semble plus aisé que sur InDesign.

Pour répondre à la question, je ne pense pas qu’il soit possible d’ouvrir un fichier .QXD (ou plus récemment, QXP) sur Scribus. La seule solution connue à l’heure actuelle est d’ouvrir des fichiers Quark X-Press 4 sur InDesign (si l’on a un fichier en version 5, il faut l’enregistrer en version 4…).

Guillôme, je suis d’accord avec toi :) Tu ne m’en voudras pas si je pousse le test plus loin? Non pas pour refaire l’article mais je pense réellement que si ce logiciel apporte presque tout ce qu’apporte InDesign, il en mérite la chandelle!

Evidemment, le test serait fait sur un fichier “réel” issu d’un mandat…

16)
Bibifricotin
, le 03.06.2011 à 14:17
[modifier]

Depuis hier, je m’amuse avec Scribus (la version 1.4) mais je n’ai pas trouvé comment imprimer recto/verso. Si je me fie à un manuel, Dans Fichier, Nouveau, il y a une case Recto/Verso à cocher qui n’apparait pas dans la version 1.4

Merci

17)
djtrance
, le 03.06.2011 à 15:08
[modifier]

Imprimer en recto/verso?

Cela ne s’indique pas dans Scribus mais dans les préférences d’impression au moment d’imprimer (Fichier > Imprimer > Préférences) et cocher (ou sélectionner) l’option recto/verso.

Sur Scribus, ou tout autre logiciel de PAO, le fait de sélectionner “Recto/verso” ou “Pages en regard” permet de faire ce que l’on appelle un miroir de page. Pour être bref: on met une marge de 4 cm à gauche, 2 cm en haut, 2 cm en bas et 2 cm à droite, avec un miroir de page, pour les pages verso (paires), la marge de 4 cm ne sera plus à gauche mais à droite (logique…)

18)
kris
, le 03.06.2011 à 15:47
[modifier]

djtrance, je bosse avec ID, je connais donc la possibilité d’ouvrir des fichiers XP4 et uniquement ceux-là. Et enregistrer les fichiers 5 en 4 (encore faut-il avoir un XP disponible).

En plus de la version installée XP ne peut enregistrer que sous la version précédente. Si on a un XP8 on ne peut faire que du XP7 en plus du 8. Donc si on veut du 4 il faut avoir toute la cascade de versions jusqu’à la 5 et je crois aussi qu’à un moment il faudra passer sur un ancien système (qui pourra faire tourner la 5) !

Pour bien rigoler jusqu’à la fin… quand on ouvre un fichier XP4 dans ID il y a pas mal de dégâts. Mais ça va quand même plus vite que de tout remonter à partir de rien. Quoique, dans certains cas…

Il existe une solution chez Markzware (je n’ai rien trouvé d’autre), mais jamais essayée ni eu de retour d’utilisateur, je ne sais donc pas ce qu’elle donne. D’après la démo (en anglais, certaines choses m’ont probablement échappé) tout est nickel et pour toutes les versions. Mais à plus de 236 euros l’extension je ne vais pas risquer de me lancer dans ces manips que je ne ferais qu’une fois pour récupérer quelques anciens fichiers de bouquins susceptibles d’être réédités.

Pour en revenir à Scribus, les deux « choses rédhibitoires » que tu signales font que je ne vais même pas l’essayer. En plus… je n’ai pas le temps sauf à le prendre sur le temps de sommeil. S’il ne gère pas de fonds perdus c’est parce qu’il est prévu pour imprimer sur des imprimantes de bureau sur lesquelles il est impossible d’imprimer un doc sans marges. Idem, pour les PDF s’ils sont à jeter direct.

19)
Bibifricotin
, le 03.06.2011 à 16:42
[modifier]

Djtrans, Pas trouvé de case à cocher dans Fichier Imprimer. Faut dire que Scribus 1.4 est une version béta. Quand la version finale arrivera, on devrait pouvoir faire du Recto-Verso. On peut faire un enregistrement PDF, puis l’ouvrir avec Aperçu et imprimer Recto-Verso

20)
Guillôme
, le 03.06.2011 à 18:15
[modifier]

une méthode de conception de PDF afin de ne pas avoir (trop) de problèmes à la flasheuse (ou RIP)

Plusieurs commentaires semblent déçu des possibilités pdf… Pourtant c’est un point fort revendiqué de Scribus : http://docs.scribus.net/index.php?lang=fr&page=pdfexport1

D’autre part, je n’ai jamais eu autant de possibilité d’export pdf sous Mac dans un logiciel… donc êtes-vous sûr que c’est tout pourri pour du pré-presse?

De même pour la colorimétrie http://docs.scribus.net/index.php?lang=fr&page=cms

Lorsqu’un élément doit être franc-bord (sans marge blanche), il faut au minimum que celui-ci dépasse de 3 mm (cela s’appelle un débord ou fond perdu). A première vue, impossible de paramétrer un fond perdu…

Oui c’est un soucis avec Scribus… Tu peux le faire mais difficilement… mais c’est prévu pour les versions futures (peut être la 1.5 ;) ).

21)
djtrance
, le 06.06.2011 à 16:46
[modifier]

J’ai pris ton fichier scribus.pdf et je peux déjà dire deux choses:

– Sa version PDF est “ScribusPDFLibrairy”, c’est-à-dire en gros qu’il tourne avec ses propres paramètres PDF, ce qui est juste un gros problème pour les RIP (et autres systèmes de flashage)

– J’ai passé ce fichier à un contrôle en amont, avec le profil PDFX-ready (qui est sur le point de devenir LA référence de profil d’impression en Suisse – du moins qui va s’imposer en tant que tel). Le test est 100% négatif, il ne passerait pas un RIP…

J’aimerais bien essayer le PDF démo qu’ils proposent, mais je tombe sur un 404 (http://docs.scribus.net/content/en/pdfs/pre-press.pdf), mais je suis presque sûr qu’il ne passe pas non plus le minimum d’exigences requises par les arts graphiques

Pour répondre à ta question sur les paramètres d’exportation, alors oui, il y en a beaucoup (trop?), mais ce ne sont pas les bonnes!

La solution actuelle pour faire un franc-bord serait de rajouter manuellement 3 mm au format de page (c’est-à-dire au lieu de 210×297 mm, 216×303 mm) mais cela fausse les informations de page (déjà fausses à la base) pour l’impression (pour l’imposition ou la multiplication par exemple)…

22)
Guillôme
, le 06.06.2011 à 19:48
[modifier]

je suis presque sûr qu’il ne passe pas non plus le minimum d’exigences requises par les arts graphiques

C’est dommage, cela veut dire qu’il est disqualifié d’office pour concurrencer un jour des solutions propriétaires.

Néanmoins, il reste une très bonne solution pour un usage personnel ou associatif sans passage par la case imprimeur mais en utilisant des imprimantes personnelles ;)

Et sinon, si des gens comme toi qui s’y connaissent en PAO ont la volonté de contribuer, n’hésitez pas!

Les développeurs sont à l’écoute, il suffit de s’inscrire et d’écrire les problèmes sur leur suivi de bug/fonctionnalité pour qu’ils les prennent en compte :)

C’est un projet libre donc contributif : https://bugs.scribus.net/ (ne soyez pas alarmé par l’alerte sécurité ;) )

23)
djtrance
, le 07.06.2011 à 08:09
[modifier]

Merci pour ton suivi Guillôme :)

Alors en effet, il est sans doute disqualifié d’office et par là, je répondrais à ta question sur le fait de participer au développement du projet.

Il y a déjà un gros souci majeur : comme je l’ai dit, Scribus possède sa propre librairie… Pour faire bien, il faudrait que Scribus utilise la librairie Adobe sauf que, elle est horriblement chère (il faudrait payer un petit pactole à chaque installation du logiciel) et ce qui est sûr, ce n’est pas le but de Scribus!

Ce problème est également présent dans le quotidien, avec les fournisseurs de copieurs numériques (sans citer de marques, dans leur globalité): ils développement des librairies “maison” pour que leurs copieurs gérent les PDF, cela évite de devoir payer une licence à Adobe pour chaque copieur installé.

Que ce soit pour un usage personnel ou associatif, il y a de fortes chances qu’un fichier (natif ou PDF) issu de Scribus se retrouve dans les mains d’un imprimeur et là, bonjour l’horreur (je parle en connaissance de cause).

Après, je suis à 300% pour ce type de logiciel gratuit qui se veut de lutter contre les plus grands et j’y participerais bien volontiers!

24)
djtrance
, le 26.08.2011 à 11:25
[modifier]

Et bien voilà! J’ai eu l’occasion de tester un peu plus en profondeur Scribus (la v. 1.3.3.14) et je confirme mon sceptisisme avec la version actuelle:

– Pas de débord possible (à moins de modifier le format original du document – 216×303 mm pour un A4 au lieu de 210×297 mm – et ça, ce n’est vraiment pas une solution: problème de détection des formats, imposition, etc.) – Librairie PDF à éviter: problèmes sur les RIP de type Fiery (pas essayé d’autres) – Lorsque l’on met une image de fond sur l’ensemble de la page, elle masque complétement les repères de pages et du coup, on perd le miroir de page – Pas de gestion des transparences – Impossible de créer sa propre couleur (teinte)

C’est clair qu’après, je le compare à InDesign qui réunit tous les outils indispensables à la PAO. Mais je pense sincèrement que ce logiciel pourra, à terme, se battre à côté d’InDesign! Et je confirme, je vais très certainement y participer (il me faut juste le temps)…

25)
Guillôme
, le 26.08.2011 à 15:25
[modifier]

Cela fait plaisir djtrance de voir que tu continues à t’intéresser à Scribus.

La 1.4 finale se fait attendre et c’est dommage que tu aies du tester sur une 1.3.x.

Dans la 1.4, il semble qu’il soit possible de gérer le débord (onglet “Fond Perdu” dans la zone Marge quand tu crées un nouveau document).

La gestion de la transparence doit exister aussi car ils en parlent dans la section “Sortie Finale” pour l’introduction à Scribus 1.4 en français disponible ici

Bonne continuation

26)
helo
, le 10.10.2011 à 19:14
[modifier]

Juste 2 petites choses :

– depuis la version 1.3.13, les débords sont parametrables automatiquement, sans devoir passer par la modification de la taille de page.

– j’ai déjà envoyé plusieurs pdf générés par Scribus à des imprimeurs professionnels (3 imprimeurs différents) qui ont toujours dit que le document étaient d’excellente qualité, sans besoin de manipulation supplémentaires pour être flashé…

Testez un peu le logiciel avant de dire simplement “je ne trouve pas la fonction donc c’est nul”… ;)

27)
Inconnu
, le 11.10.2011 à 10:22
[modifier]

Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ? … Finalement, c’est pour quand la version finale 1.4 ? :)

28)
Guillôme
, le 09.01.2012 à 11:11
[modifier]

Finalement, c’est pour quand la version finale 1.4 ? :)

Miracle, Scribus vient enfin de passer en version finale 1.4 pour la nouvelle année ;)