Profitez des offres Memoirevive.ch!
La St-Valentin…

image Je te vois venir, toi lecteur cukien averti, à qui "on ne la fait pas" : "la St-Valentin, c'est nul, franchement, c'est juste pour nous faire acheter des fleurs et réserver une table dans un bistrot qui va nous proposer un menu appelé, oh comble de l'originalité, Cupidon !"

Et tu auras raison, il s'agit bel et bien d'un complot visant uniquement ton porte-monnaie et la liste de ces escrocs qui en veulent à ton argent est bien plus longue que "restaurant-fleuriste" : n'oublie pas "boutique de lingerie, bijouterie, institut de beauté et parfumerie" ! Oui, l'ennemi de tes économies se cache partout, sois prudent et attentif.

N'empêche, si tu parviens à oublier un court instant ce racket organisé et consenti par une large part de la population, si tu parviens à oublier toutes les décorations en forme de coeur et de petit angelot qui t'agressent la vue chaque fois que tu traverses une zone commerçante, franchement, sois honnête : es-tu de ceux qui savent dire "je t'aime" ou serais-tu à classer dans la catégorie "coffre-fort, pas question que je dévoile mes sentiments, de toute façon, elle/il les connaît, je vais quand même pas me répéter, hein, ça servirait à quoi, franchement ?!"

"Servir" ? Peut-être à rien, les mots d'amour ne sont pas un objet utile comme une râpe à fromage, un chausse-pied ou une table basse. En revanche, peut-être que ce "je t'aime" sera un petit instant de douceur dans une journée qui a été difficile, ce "je suis heureux de vivre avec toi" sera la preuve que le bonheur prend le dessus malgré les éventuelles divergences de vue, malgré les tensions qui apparaissent de ci, de là, malgré les disputes qu'on voudrait ne pas vivre.

Pas besoin de déclamer un poème si tu es encore, dix ans après, traumatisé par la soirée annuelle de l'école au cours de laquelle la prof d'anglais t'avait infligé, devant tous les parents, la présentation du célèbre "arrêter les pendules". Point n'est nécessaire de pousser la chansonnette si tu maîtrises tout juste ces paroles en version karaoké, n'est pas chanteur qui veut.

N'empêche, entre toi et moi, n'est-il pas agréable d'entendre des mots d'amour? N'es-tu pas un peu, juste un tout petit peu touché lorsque celui ou celle qui partage ta vie te glisse quelques mots tendres au creux de l'oreille ? Si ? Alors, tu vois : peut-être n'est-il pas nécessaire de les "dire" à ton tour mais peut-être est-il temps de les "formuler" d'une manière ou d'une autre.

Tiens, Mister, lui, m'a "dit" "je t'aime" hier, lorsqu'il est parti se balader durant deux heures avec les trois enfants pour que je puisse dormir un peu plus, ma nuit ayant été mauvaise pour cause de cogitations professionnelles intenses.

Donc, non, point n'est indispensable d'acheter des roses rouges aujourd'hui mais peut-être est-il urgent de "dire" ce soir, demain, la semaine prochaine, au printemps et en été, d'une manière ou d'une autre, que les sentiments sont là, qu'ils existent et résistent à l'usure du temps, qu'ils sont importants et qu'ils sont partagés.

Et non, aujourd'hui, je ne vais pas conclure par une question, qui ne pourrait que être indiscrète : je vais simplement te souhaiter de te sentir aimé-e comme tu le désires.

11 commentaires
1)
fxc
, le 14.02.2011 à 06:45
[modifier]

Je lui ai dis hier, lui ai monté un meuble ikéa, manquait pas un vice, ils étaient tous dans le même Carton…

2)
ysengrain
, le 14.02.2011 à 07:16
[modifier]

Je ne sais pas si je suis un lecteur cukien à qui « on ne la fait pas ». En revanche, je sais détester les rites et célébrations de quelque bord qu’ils soient.

Je ne me sens pas le besoin de jeter un oeil sur le calendrier pour me pencher vers ma chère et tendre pour respirer son odeur et m’en nourrir. Je ne vérifie pas quand j’ai joint mes petites filles et leur mère précédemment pour leur délivrer un message d’amour. Naturellement, je donne et envoie des signes de reconnaissance à ceux qui m’entourent.

Aimer est une disposition d’esprit qui fait qu’on ouvre les bras à son prochain – pourvu que je crois pouvoir le considérer comme « aimable».

Dire « Je t’aime » n’est pas sale, cochon et ne peut s’énoncer avec naturel et simplicité. Disposition d’esprit vous disais-je.

Message personnel: Dis, Madame Poppins, tu n’as pas oublié ? Je t’aime.

P.S. ce que j’ai écrit fonctionne dans les 2 sens: être aimé et aimer

3)
ali
, le 14.02.2011 à 07:38
[modifier]

Albert Camus, “mon” écrivain-compagnon de route, écrivait dans “Retour à Tipasa” :

(…) je rassasiais les deux soifs qu’on ne peut tromper longtemps sans que l’être se dessèche: je veux dire aimer et admirer. Car il y a seulement de la malchance à ne pas aimer; il y a du malheur à ne point aimer”

Quant à moi, me sentir aimé m’aide à bien vivre.

4)
Philob
, le 14.02.2011 à 08:08
[modifier]

Il y a les chanceux et les autres, je fais bien partie des chanceux, mon épouse à son anniversaire le 13 février et comme les anniversaires sont les seules célébrations que j’aime et que je fête, ça m’arrange bien.

Quand j’étais horticulteur, je vivais de plein fouet le côté commercial de la St-Valentin. Mais je ne condamne pas totalement cette tradition, il y a vraiment des hommes qui ne savent pas faire des surprises, qui ne savent pas dire : je t’aime; je voyais très bien qu’ils étaient contents de faire un cadeau à leur compagne, ils étaient sincères, ça peut paraître bizarre, mais ce qui est parfois naturel chez certains peut être difficile pour d’autres.

Personnellement je place la fête des Mères sur le même plan commercial que la St-Valentin et même Noël. Je ne suis pas allergique aux célébrations, car j’ai appris que cela pouvait vraiment encourager certains et aussi faire plaisir à d’autres; même si je trouve malheureux qu’il faille ce type de “fêtes”.

Notre monde moderne manque un peu de rituels, je crois que l’être humain en a besoin, alors pourquoi pas la St-Valentin même si c’est très commercial.

6)
Cukriec
, le 14.02.2011 à 09:50
[modifier]

Tout à fait d’accord avec Madame Poppins. Nous n’avons jamais fêté la St Valentin et notre couple ne s’en porte pas plus mal depuis 1978. Ayant toujours eu l’habitude d’offrir des fleurs “sans raison” particulière, je n’ai jamais été faire la queue chez le fleuriste comme tous ces malheureux, qui me font vraiment pitié !

Petit proverbe histoire de détendre l’atmosphère sirupeuse : Si à la St Valentin, elle te caresse la main… Vivement la Ste Marguerite !

8)
Leo_11
, le 14.02.2011 à 18:06
[modifier]

Ben la Saint Val’ c’est tous les jours chez nous… car on se dit « je t’aime » tous les jours… et à bas l’avarice plusieurs fois même…

De toutes façons lorsque j’achète un cadeau pour une fête quel conques je ne peux pas attendre et je me sens obligé de l’offrir « là-maintenant-tout-de-suite-et-pis-tant-pis-pour-la-date-X »…

Et pis ma Chère-et-Tendre a acheté pour ce soir un bouteille d’Humagne…

Et bonne Saint Valentin à tous et à toutes…

9)
Inconnu
, le 14.02.2011 à 21:04
[modifier]

Je pense que la Saint Valentin sert de “rattrapage” aux personnes qui négligent leur conjoint leur reste de l’année. Une relation ca s’entretient au quotidien, pas une journée dans l’année.

10)
Modane
, le 14.02.2011 à 22:34
[modifier]

Assez d’accord! 364 jours d’indifférence et un jour de fête? Non merci! Et pourquoi pas l’inverse, pour se rappeler que l’amour est précieux, et combien il pourrait manquer?

11)
pat3
, le 16.02.2011 à 13:07
[modifier]

Je n’aime pas l’injonction tarifée de la St Valentin (comme je me débats sans solution contre celle de Noël); ayant vu naître la célébration de la St Valentin, je n’y crois pas un instant, ne comprend pas son succès… mais réalise à quel point elle met la pression, socialement parlant.

Je n’ai pas attendu la St Valentin pour donner des preuves d’amour à ma moitié, elle non plus. Déjà que nous ne nous marions qu’après 24 ans de vie commune, ce n’est pas pour se laisser emm…der par une célébration aussi factice.