Profitez des offres Memoirevive.ch!
Protégeons-nous! Préservons-nous!

Non, ne vous méprenez pas, je ne vais pas parler du Sida ou d’autres sujets sérieux de ce type.

Non, je vais rester dans le léger et le technologique.

Néanmoins, le sujet n’en est pas pour autant sérieux et important.

On ne le dira jamais assez, il faut se protéger! Oui, mais de quoi aller vous me dire? Et bien de tout ce qui peut nous porter préjudice!

Pour commencer vos oreilles, comme nous le rappelait récemment François mais aussi vos données avec la sauvegarde comme on vous le répète encore et toujours ici, ou encore !

Mais pas que, comme nous le verrons en fin d’humeur!

Les casques anti-bruit

Décidément, la multitude des tests de casques anti-bruit sur Cuk ces derniers temps par exemple ici ou ici ou encore semble coïncider avec la multiplication de l’offre de ce type de produit à un prix abordable!

En effet, l’invention consistant à envoyer un son en opposition de phase identique au son à supprimer (le bruit ambient) était protégée par brevet depuis 1986 et notamment par le brevet de Bose . On comprendra dans ces conditions pourquoi jusqu’à il y a peu, le marché proposait presque que des casques estampillé Bose à un tarif très dissuasif (env. 500Eur).

Or depuis 2006-2007, les brevets sur cette technologie se sont éteints permettant par la même à la concurrence de proposer leur propre solution que ce soit Audio Technica Sennheiser ou encore JVC , tous proposent des prix raisonnables (80 à 150Eur) et du choix (intra-auriculaires, supra-aural…).

Vous n’avez donc plus d’excuse pour ne pas craquer et ainsi protéger vos oreilles en évitant de mettre le volume à fonds en écoutant votre iPod dans les transports, dans le train, dans l’avion…

image

Source : Audio Technica

Personnellement, j’ai opté pour le Audio Technica ATH-ANC1 que j’ai réussi à avoir à 100 Eur en farfouillant sur le web. Pour un test de la chose, je vous laisse lire Les Numériques qui ont un jugement assez sévère sur ce casque.

Dans mon cas, j’en suis très satisfait car :

  • C’est un casque complet (fonctionnement actif et passif, rallonge, prise avion, housse de transport, pliable…);
  • à un prix raisonnable;
  • et dont la réduction du bruit me satisfait pleinement pour mon utilisation (avion, ordinateur…)

Par contre, je rejoins Les Numériques sur la qualité basse des coussinets et sur le fait que ce casque n’est pas fait pour écouter de la musique haute fidélité sans altération mais bien pour s’affranchir des environnements bruyants quand on écoute un mp3 ou qu’on regarde un divx!

En tout cas, une chose est sûre, si vous ne connaissez ce type de produit, faites un essai et vous serez bluffé : vos oreilles vous diront merci! Plus de raison d’hésiter vous allez le choix à tous les prix!

La sauvegarde

Encore récemment, François s’interrogeait sur la méthode de sauvegarder au mieux . Force est de constater ici ou là au vue des idées fausses que savoir comment sauvegarder au mieux n’est pas aisée!

image

Jean-André Deledda, pour cuk.ch

L’illusion du Raid

Il y a tout d’abord ceux qui vous disent qu’ils font un Raid 1 pour être sûr de ne rien perdre et d’avoir toujours une copie de leurs données à jour, tout en ne réalisant pas qu’ils auront aussi une copie des données altérées ou l’effacement de leurs données sur les deux disques!

On ne le répétera jamais assez, le Raid 1 (dit mirroring) est une solution de disponibilité (permettre à un site web d’être toujours disponible même en cas de défaillance d’un disque dur) mais pas une solution de sauvegarde. Si à cela on ajoute que la reconstruction d’un système Raid (1 ou 5) stresse énormément les disques (ce qui oblige d’avoir des disques d’age et de marque différente dans l’idéal) et qu’un disque Raid orphelin complique significativement les manipulations techniques de lecture, restauration, on peut s’étonner que certains utilisateurs associent sauvegarde à système Raid.

Personnellement, j’irai jusqu’à dire que faire un système Raid pour sauvegarder ses données est un non sens. Un système Raid doit être utilisé pour améliorer la performance ou la disponibilité. Personnellement, j’utilise les disques durs pour la facilité de sauvegarde mais de façon autonome comme je l’expliquai dans cette humeur

Le piège de Time Machine

Même si je suis encore impressionné par l’innovation de Time Machine et que je suis moi-même un fervent utilisateur, il faut se méfier du piège de Time Machine qui peut faire croire que nos données sont sauvegardées sans risque et que l’on a plus besoin de se préoccuper d’archiver nos données!

Pour être clair, voilà les deux principaux risques liés à Time Machine :

  • Le support contenant votre sauvegarde étant modifiable et modifié à chaque lancement de Time Machine, vous n’êtes pas à l’abri d’une altération de votre disque Time Machine et perdre ainsi les documents effacés par erreur avant que vous ne le réalisiez! Et comme la loi des série est implacable, c’est à ce moment là que votre disque principal décidera d’être défaillant.
  • Time Machine offre la sauvegarde permanente et en continue mais, en contrepartie, Time Machine, qui gère tout seul un espace disque limité, effacera progressivement le passé pour ne garder que l’état récent des données. Autant dire qu’il faudra vous rendre compte pas trop tard quand même de l’absence d’un dossier indispensable!

La solution? L’archivage tout simplement. Idéalement, je vous conseille d’utiliser des supports en écriture seul (DVD-R, BlueRay, Bande…) mais vous pouvez aussi utiliser un disque dur que vous débrancherez et stockerez dans un placard, par exemple.

En sauvegardant sur un support physique vos données importantes, par exemple tous les 6 mois (à adapter selon le risque, la vitesse de modification et la durée des supports), et, idéalement, en les stockant ailleurs que sur le lieu de votre ordinateur, vous serez réellement protégé contre les pertes de données.

Personnellement, j’utilise le confort de Time Machine qui a remplacé avec bonheur la lourde et pénible sauvegarde quotidienne Retrospect sur un disque dur, et j’ai conservé la sauvegarde au moins une fois par an de mes données critiques. Je ne sauvegarde pas, ni ne clone mes applications ou système d’exploitation car j’accepte de perdre le temps de tout réinstaller en cas de crash, contrairement à notre ami François qui fait les trois : sauvegarde, archivage et clonage!

D’ailleurs, pour éveiller votre paranoïa au cas où elle s’endormirait, pas plus tard qu’il y a 15 jours, le disque dur de mon Macbook a rendu l’âme instantanément et sans prévenir (aucune technique de réanimation n’a réussi). La perte de donnée a été limité aux données du jour, soit pas quelque chose de très gênant pour moi. D’ailleurs, si cela ne vous suffit pas, relisez l’article de Zit qui consomme des disques durs comme des chocolats Suisse

Les passwords

Enfin, je finirai par la plaie des mots de passe!

Entre les services en ligne, la dématérialisation, ses comptes utilisateurs informatiques et autres accès, nous sommes submergés d’identifiant et de mot de passe!

Si vous avez la mauvaise idée de vouloir utiliser un mot de passe unique, ce ne sera de toute façon pas possible entre les règles à chaque fois différentes pour le mot de passe requis (avec ou sans majuscules, avec ou sans chiffres, taille fixe ou minimale…) et les couples identifiants-password imposés!

Alors, rapidement, malgré ses bonnes résolutions, on fatigue et rapidement on multiplie les mots de passe de plus en plus évident, de plus en plus court, et si possible réduit en variation!

Et voilà, vous y êtes! Vous venez de tomber dans la catégorie des utilisateurs à risque à cause d’un mot de passe trop facile à usurper!

Encore une fois, ne croyez pas que cela n’arrive qu’aux autres, il ne se passe pas une semaine sans que l’on lise dans la presse spécialisée des affaires de vol d’identité, de piratage de compte ou d’accès non autorisé! Pire, le mot de passe sécurisé d’hier n’est plus valable aujourd’hui compte tenu de l’évolution de la puissance des machines!

Ainsi, si avoir un mot de passe avec des chiffres et des lettres représentant 8 caractères était un gage de sécurité il y a 5 ans, ce n’est plus le cas aujourd’hui et Apple recommande 10 caractères pour son compte iTunes!

D’ailleurs, Macbidouille a relayé récemment l’activisme sur le piratage des comptes iTunes sachant qu’il y avait déjà eu des victimes

Moi-même, utilisant un mot de passe à 8 caractères pour mon compte iTunes, j’ai reçu récemment, à plusieurs reprises, des alertes d’Apple sur des tentatives d’accès à mon compte invalides. J’ai donc pris le taureau par les cornes et j’ai désormais un mot de passe de 16 caractères mélangeant chiffres et lettres!

Ensuite, j’utilise l’excellent 1Password testé sur Cuk.ch synchronisé à mon iPhone pour bénéficier de solides mots de passe sans avoir la corvée de saisie dans mon navigateur!

Enfin, mon système de password est basé sur des motifs facile à taper au clavier afin que le mot de passe soit saisissable rapidement et mémorisable uniquement par la position des doigts sur le clavier (plus que les lettres/chiffres qui le compose). Pour vous donner des idées, vous pouvez lire l’excellente humeur sur le sujet de notre ami Guillaume Gete

Conclusion

Bref, vous l’aurez compris, il vaut mieux prévenir que guérir.

Alors, si cette humeur permet à certains de se ruer sur leur ordinateur pour sauvegarder, à d’autres d’éviter d’augmenter leur chance d’être sourd dans 10 ans et enfin, convainc les plus fainéants d’avoir de vrais mots de passe pour protéger l’accès à leur porte-monnaie, alors l’objectif sera atteint!

23 commentaires
1)
VN99
, le 26.01.2011 à 00:21
[modifier]

D’accord à 300%, d’ailleurs j’utilise les trois technologies (pas assez) régulièrement ;-)

2)
Pierre.G.
, le 26.01.2011 à 02:32
[modifier]

Un peu compliqué ce truc des sauvegardes manuelles à intervalles plus ou moins long, un logiciel comme Get Backup 2 fait tout cela en arrière-plan, y compris en réseau et sans tirer sur le processeur, et personnellement une sauvegarde sérieuse se fait au quotidien sur la première sauvegarde, et tous les trois jours sur la seconde en cas de corruption de la première copie par l’original faussé. Bootable une fois par semaine avec CCC au cas où sur un disque totalement indépendant du reste(en fait j’emploie 6 disques). J’avoue que par parano j’ai encore fait une quatrième… copie de certaines choses sur un mini disque que je mets en sécurité encore ailleurs, le CPL est parfait pour la sauvegarde en réseau, en prise protégée par un parasurtenseur, le suisse parfait quoi, la ceinture et les bretelles.

3)
Théodore Besson
, le 26.01.2011 à 07:57
[modifier]

Une mauvaise surprise Time Machine: elle ne backupe pas la corbeille. Cela peut poser problème.

Merci Guillôme, toujours un plaisir de te lire :-)

4)
ysengrain
, le 26.01.2011 à 08:11
[modifier]

Je suis totalement d’accord sur les 3 points.

À propos de sauvegardes, la base de données qui gère mon service médical fait l’objet d’une sauvegarde journalière sur le modèle suivant: un media pour Lundi, Mercredi, Jeudi, Vendredi, Samedi. Un media pour le Mardi de la 1 ère semaine du mois, un pour la 2 ème etc…

C’est ainsi que depuis 1984, nous avons TOUJOURS survécu après:

– vol complet de notre matériel informatique durant le week end de la Toussaint 1992

– multiples crashes du serveur, de disques durs, corruptions de tables d’index etc …

– mises en oeuvre d’idées informatiques qualifiées, a posteriori, de loufoques induisant une désorganisation complète du système

Au pire, une journée était perdue. C’est peu par rapport au nombre infini de cheveux que certains collègues, négligents à propos de sauvegarde, ont pu se faire. Non, même sous la torture je ne donnerai aucun élément permettant de les retrouver.

À titre personnel, j’utilise CCC sur 3 clônes de mon disque dur interne. Je possède en plus 2 autres gros 2To pour y stocker des vieilleries, des souvenirs, bref des éléments auxquels j’accède rarement.

5)
archeos
, le 26.01.2011 à 08:36
[modifier]

Pour les mots de passe sensibles, j’utilise des titres de chanson en anglais ou espagnol. Ils regorgent de “don’t”, “he’s”, !, et tilde, ce qui fait des caractères spéciaux, et une phrase, même à 4-5 mots, est aisément mémorisable. Et on dépasse facilement les 15 caractères quand les espaces sont autorisés.

6)
djtrance
, le 26.01.2011 à 08:46
[modifier]

La méthode de backup d’ysengrain m’est très familière (une par jour, etc. et même 1x le mois histoire d’avoir plusieurs points récupération possible. J’ai déjà vu et vécu ça quelque part…

Par contre, l’histoire de sauvegarder ses données sur DVD, blueray, etc. je n’y crois vraiment pas. Cette méthode conviendrait, et encore, si l’on effectue 3 copies déposées dans 3 lieux bien différents… Et même là, je me vois mal faire 3 copies à chaque fois, c’est l’horreur! Perte de temps, d’argent et d’espace également…

Dans ce cas, je privilégie plus des solutions comme les DAT, DLT, LTO (qui offre quand même sur certains systèmes plus de 360To si nécessaire).

Merci pour ce très bel article!

7)
Alain Le Gallou
, le 26.01.2011 à 09:10
[modifier]

J’ai deux disques durs sur mon bureau physique. Un pour Time Machine, un pour une sauvegarde complète journalière bootable avec SuperDuper.

En plus, j’ai deux disques durs sauvegarde complète hebdomadaire bootable avec SuperDuper. Disques durs qui se trouvent en alternance chez un ami à 30 km en cas de vol ou incendie.

Donc, si crash de mon disque dur interne, perte d’une journée, si vol perte d’une semaine.

J’utilise SuperDuper, CCC gratuit ferait aussi bien le travail.

8)
Pierre.G.
, le 26.01.2011 à 09:51
[modifier]

Pour ce qui est des mots de passe classiques gérés depuis un navigateur, quelqu’un a déjà testé un de ces softs qui transforment cela en un seul au travers du soft?

Parce que comme j’emploie un lecteur d’empreintes Eikon sur mon bureau comme déverrouillage Mac, je me demandais si cela fonctionnerait ainsi.

9)
phire
, le 26.01.2011 à 09:59
[modifier]

Bonjour

Pour la sauvegarde, personne n’a essayé CrashPlan ? Il est assez souple, permet de sauvegarder chez soi, chez des amis ou (sur abonnement) sur leurs serveurs. Je pense prendre un abonnement très bientôt pour avoir une sauvegarde externalisée.

PS : mon premier commentaire sur cuk !

10)
Diego
, le 26.01.2011 à 12:02
[modifier]

Pour la sauvegarde, les “home users” que nous sommes sont confrontés à deux problèmes qu’il ne faut pas confondre :

– Comment sauvegarder

– Où sauvegarder

S’il existe plein de méthode plus ou moins automatisées pour effectuer des sauvegardes, c’est plus compliqué de savoir où les mettre.

Le principe de base, c’est dans un autre lieu : sur une autre machine c’est bien contre le crash, dans une autre pièce c’est bien contre le vol, dans une autre maison c’est bien contre l’incendie, dans un autre pays c’est bien contre les catastrophes naturelle, sur une autre planète c’est bien contre … bref, il faut savoir contre quoi on veut se protéger !

Comme en plus, on sauvegarde de plus en plus de volume (même la corbeille, c’est fou ça !) et qu’on veut un historique minute par minute quasi en temps réel, la question du support de destination et de la liaison vers celui-ci est assez problématique.

Personnellement, en effectuant un peu de tri dans ce que je souhaite sauvegarder, j’ai trouvé la solution qui me convient tant en coût qu’en volume avec Wuala .

Avec ce service collaboratif (fruit d’une startup suisse rachetée par LaCie, en passant), je mets à disposition de la communauté un volume disque, j’en reçois autant d’elle (un ratio est fait entre le volume mis à disposition et le temps où il est en ligne pour calculer le volume mis à disposition par la communauté). Pour ma part, j’ai mis 100Gb, ma machine est toujours allumée, donc j’ai 100Gb disponible pour mes sauvegardes.

Je distribue donc mes fichiers sur le net, sans savoir où ni comment ils y vont, fou le gars ? Pas vraiment non ! Le principe de Wuala, c’est p2p, c’est à dire que les fichiers sauvegardés sont découpés en segments sur ma machine, encryptés (AES-128 and RSA-2048) sur ma machine avec ma paraphrase que je suis seul à détenir, et envoyés sur plusieurs machines d’autres utilisateurs du service. Personne d’autre que moi ne peut recomposer mes fichiers ni en faire quelque chose. La sécurité est donc proche de l’absolu tant en redondance qu’en confidentialité.

En plus, c’est (partiellement) open source … ceux qui me connaissent savent que cet argument me suffit ;-))

11)
ysengrain
, le 26.01.2011 à 12:12
[modifier]

@ Diego: la simple idée de savoir que les sauvegardes des Poppins sont sur le net est un concept totalement vertigineux. C’est où dis ? c’est où ? ;•DDD

12)
Diego
, le 26.01.2011 à 12:23
[modifier]

@ysengrain : même à toi je ne piperai mot, ma paraphrase est tellement compliquée que je ne m’en souviens pas !

13)
GG
, le 26.01.2011 à 13:04
[modifier]

Pour la sauvegarde, personne n’a essayé CrashPlan ?

Excellent produit, que je reconseille fortement en complément de Time Machine. Puissant, simple, efficace, hyper complet, autant pour les sauvegardes locales ou à distance.

14)
Alain Le Gallou
, le 26.01.2011 à 13:08
[modifier]

La méthode de backup d’ysengrain m’est très familière (une par jour, etc. et même 1x le mois histoire d’avoir plusieurs points récupération possible. J’ai déjà vu et vécu ça quelque part…

C’est celle, à une légère variante, celle utilisée depuis 30 ans en informatique classique, connue sous la terminologie de “fils, père, grand-père”.

À l’épode trois lots de bande magnétique en roulement pour la sauvegarde journalière, donc sauvegarde J, j-1, j-2

À nouveau trois lots de bande magnétique en roulement pour la sauvegarde hebdomadaire.

À nouveau trois lots de bande magnétique en roulement pour la sauvegarde mensuelle.

À nouveau trois lots de bande magnétique en roulement pour la sauvegarde annuelle.

Stockage en coffre-fort anti-feu et en double hors site.

15)
monmac
, le 26.01.2011 à 13:33
[modifier]

TimeMachine et clone avec SuperDuper. Mais pas d’archive car les disques sont tellement bon marché et gros que je garde tout sur le Mac.

Et je suis d’accord avec Zit que les disques durs sont vraiment de mauvaise qualité. Je pense aux HDD externes, n’ayant jamais eu de souci avec les internes. En général, à peine montrent-ils un comportement étrange (ne montent aléatoirement plus), et hop, au rebus. J’ai d’ailleurs 3 Western Digital MyBook que j’ai écarté en moins d’une année. Ce n’est peut-être que les alimentation et WD a un bon SAV… mais ça demande du temps et de l’énergie de faire le contact, retour des disques, etc.

Maintenant, je ne prends plus que les portables 2,5 pouces auto-alimentés. Jamais eu de problème avec ces disques et l’avantage est de prendre sa sauvegarde dans la poche partout où on va. Ils en ont un chez Mediamarkt, 1 Tera USB 3 compatible 2 pour 99.–.

16)
Phil7
, le 26.01.2011 à 21:38
[modifier]

Bonjour,

Pour ma part, TimeMachine en local et DVD à intervalle plus ou moins régulier. J’ajoute à cela une sauvegarde externe. Après avoir testé plusieurs service, j’utilise Carbonite. Il fonctionne de façon transparente. L’espace disque est illimité pour environ 45 euros par an. Les fichiers sont ensuite accessibles à partir d’une autre machine ou même via une application iPhone, ce qui peut être très pratique dans bien des situations. Les données sont cryptées avant d’être envoyées.

J’ai de plus eu l’occasion de tester la réactivité du service client. Ils sont très pro je trouve.

Phil

17)
Jar Jar
, le 26.01.2011 à 23:04
[modifier]

Bonjour,

Il y a deux ans, j’ai mis en place une stratégie de sauvegardes régulières sur CD/DVD. Mais avec l’augmentation des données à sauvegarder, cela me prenait de plus en plus de temps. De plus, il y a environ une année, je n’ai pas été en mesure de reprendre des données qui se trouvaient sur un DVD, le disque était devenu illisible. J’ai donc décidé de baser mes sauvegardes et mon archivage uniquement sur des disques durs et sur Internet.

Je sauvegarde mes données en ligne (avec Mozy) et sur un serveur local (un vieux MacMini) qui effectue automatiquement une copie sur un deuxième disque. Pour mes photos, je les duplique en plus à l’importation sur un disque dédié. Mon disque de travail pour les photos est en Raid 1 externe. Et chaque mois, je fais une sauvegarde sur deux disques portables, le premier que je garde chez moi et l’autre chez mes parents.

18)
Krynn
, le 27.01.2011 à 01:29
[modifier]

Bonjour,

A la maison, j’utilise un NAS Syno avec Raid 1 pour stocker toutes les informations (2 portables / 1 ordi fixe) et aussi pour avoir accès à ces données depuis un peu partout. Puis j’ai aussi un backup sur disque que je délocalise tous les 3 ou 4 semaines. Dans le futur, je pense à une backup délocalisé (en plus du backup DD externe) par FTP chez une boite comme backblaze.

Mais je tiens préciser quelque chose. Effectivement, le RAID 1, 5, … n’est pas un backup. C’est une sécurité de plus en cas de défaillance d’un disque dur. Et c’est bcp plus courant que ce que l’on pense.

19)
popey
, le 27.01.2011 à 11:46
[modifier]

Krynn : je suis d’accord avec toi : un système RAID n’est pas une sauvegarde, mais un système RAID permet quand même de réduire considérablement les risques de pertes de données suite à une défaillance matériel.

Les seuls fois ou j’ai perdu des données, c’était à cause de ce genre d’incidents. Alors oui, j’utilise du RAID. Toutes les données auxquelles je tiens un tant soit peu, sont sauvegardées sur un volume en RAID 1. Et effectivement, mes données réellement importantes, que je ne veux perdre à aucun prix (et qui représentent un volume relativement faible, quelques dizaines de Mo) sont également sauvegardées via internet sur un autre site, en cas d’incendie ou de cambriolage.

20)
Chichille
, le 27.01.2011 à 14:22
[modifier]

@ Phil7

Je viens d’aller voir Carbonite. L’abonnement est passé à 49 € par an, ce qui est raisonnable pour le service rendu, mais représente une progression un peu rapide par rapport à 45 €. Et surtout, je n’ai pas pu faire l’essai, car je ne suis pas équipé Windows !

Il semble que le site international (.com) ait entendu parler d’Apple, mais pas le site français (.fr). Et si je tape http://www.carbonite.com, je suis automatiquement redirigé sur .fr. Idem si je clique sur l’un des petits drapeaux de nationalités en bas d’écrans.

Pas très pro…

21)
felix-fi
, le 27.01.2011 à 14:31
[modifier]

Pour les backups externes, j’utilise depuis peu Backblaze … j’ai pendant quelques jours testé CrashPlan et Backblaze, et pour mon utilisation, j’ai préféré le premier. (Je reconnais que le second est aussi excellent, et a plus de “features”).

En quelques mots, il sauvegarde dans les nuages (sur du S3 Amazon en fait) “presque” toute votre machine. Je dis presque, parceque par défaut il ne sauve pas les applis, fichiers systeme, etc. (mais ça se règle).

Par contre c’est en illimité (pour un usage perso et par machine) et le premier backup prend quelques jours/semaines/mois, selon votre ligne ADSL et la taille de vos disques. Les suivant sont incrémentaux et beaucoup plus rapides. Sur une ligne ADSL Free, j’arrive a passer 2 Gigas par jour sans penalité visible sur la ligne.

Pas très cher (5$/mois ou 50$/an, j’ai pris cette formule). Clairement, il répond “uniquement” au soucis d’avoir un backup “externalisé”. Sans être parano (je n’ai été cambriolé que 3 fois dans ma vie, et je n’en vote pas pour autant Marine), je me dis que le prochain qui emportera ordi ET disques… m’enlèvera bien plus que le prix de ces objets…

La restoration se fait en ligne (gratuit), par DVD (payant en plus) ou par disque dur (payant aussi).

Donc ce n’est pas fait pour du backup journalier et une restoration rapide, mais ça convient très bien pour ces 40 gigas de photos, 80 gigas de musique, 200 gigas de films et autre grosses données qui vous sont chères.

PS: pour les paranos, on peut donner sa propre clef de codage ;-)

22)
Phil7
, le 27.01.2011 à 19:39
[modifier]

@Chichille

Effectivement le prix français est 49 euros mais elle ne concerne que les utilisateurs PC. La version Mac est en cours de développement, c’est la raison pour laquelle elle n’est pour l’instant disponible que sur le site US. Pour l’installer, il faut passer le Mac en US, puis se connecter en choisissant US comme langue. Une fois l’application installée, on peut repasser en Français. C’est pour cette raison que j’avais dit environ 45 euros: c’est en effet ce que ça m’a couté en achetant l’abonnement US pour l’instant indispensable sur Mac.

23)
Chichille
, le 27.01.2011 à 19:48
[modifier]

Finalement, je suis en train de tester Crashplan, qui existe déjà de manière opérationnelle en français pour Mac, même si l’accueil sur le site est en américain de Minneapolis. Apparemment pas mal de possibilités y compris de TOUT sauvegarder (système, applis, etc.). Mais ne pas être pressé ! Le premier mois gratuit n’aurait pas suffit à sauvegarder l’ensemble de mon disque dur (environ 500 G0) puisque la machine prévoyait une cinquantaine de jours ! Je teste donc avec une sauvegarde très partielle… Si c’est bon, je pourrai augmenter petit à petit la base de la sauvegarde (très souple !).