Profitez des offres Memoirevive.ch!
Premier message en 2011…
Je savais que tu serais là. En fait, non, petite nuance qui a son importance, je n’ignorais pas que tu serais présente : mon amie m’avait appelée, quelques heures avant notre rendez-vous, “c’est ok pour toi si ma soeur se joint à nous ce soir ?”

Pour être sincère, j’aurais probablement préféré partager ce repas traditionnel avec elle en tête à tête mais j’étais quand même contente de faire la connaissance de sa soeur, dont elle m’avait déjà parlé à réitérés reprises.

Ainsi, lorsque je pressais le pas pour rejoindre ces deux femmes, ce n’était pas à toi que je songeais, c’était au plaisir de retrouver Jane et de rencontrer Lisbeth qu’allaient mes pensées.

Toi, je ne savais pas exactement comment tu serais, j’avais entendu parler de toi, dans des émissions de télévision, à la radio parfois, j’avais lu des choses dans des livres, quelques articles mais je n’avais encore jamais été directement confrontée à toi.

Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour comprendre que tu étais une “présence non invitée” très envahissante : à cause de toi, c’est Jane qui a dû choisir le menu de Lisbeth, à cause de toi, nous avons toutes les trois parlé anglais – la langue maternelle de mes deux convives – parce que le français de Lisbeth s’est envolé; parce que tu t’es invitée il y a déjà quelques années, j’ai dû mettre une fourchette dans la main de Lisbeth, faute de quoi elle aurait laissé refroidir les filets de perche posés devant elle.

Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour prendre conscience de tous les efforts de Jane pour inclure sa soeur dans la conversation : “tu te souviens de nos voyages en voiture à travers l’Allemagne, quand tu enseignais l’anglais dans une base militaire, raconte, Madame Poppins connaît bien ce pays”, “Madame Poppins s’intéresse à la Chine, tu pourrais lui parler de ce musée que nous avons visité une dizaine de fois ensemble à Genève ?”

A cause de toi, j’ai vu plusieurs fois du désarroi dans les yeux de Lisbeth, qui a eu pour seule réponse “je ne me souviens pas”, j’ai vu du chagrin dans ceux de Jane, devenue la seule dépositaire de certains souvenirs pourtant partagés à une certaine époque. A cause de toi, une mémoire s’effiloche petit à petit, inexorablement, définitivement, la médecine étant impuissante face à toi, face à ta progression.

Saurons-nous un jour pourquoi tu t’en prends à certains d’entre nous, que tu prives d’une partie de leur passé, que tu prives de la capacité à gérer les petites choses du quotidien, tandis que d’autres meurent à 94 ans avec un esprit aussi vif et alerte que celui d’un adolescent ?

De retour à la maison après notre repas, j’ai ouvert mon album photos, j’ai regardé les images de mes enfants, celles de mon mari, de mes amis et j’ai eu envie de pleurer : en t’en prenant aux souvenirs, à la mémoire, tu ouvres certainement, chez les personnes que tu touches, la porte à des crises d’angoisse, de peur, à des sentiments oppressants de vide. Bien sûr, je ne suis pas médecin mais c’est ainsi que je t’imagine : traître, sournoise, indélogeable, angoissante, stressante. Pour ceux qui sont atteints d’Alzheimer comme pour ceux qui vivent avec et autour des malades.

C’est pour cette raison que j’aimerais dédier mon premier message à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont confrontés à ces maladies que le monde moderne n’a encore pas réussi à vaincre, ni même à éviter ou endiguer.

J’espère que 2011 vous apportera, au-delà de la souffrance, de la solitude et de la crainte, du soutien, de la tendresse, de l’amour et des raisons de sourire encore.

Qui que vous soyez, où que vous vous trouviez, prenez soin de vous !

Et vous, vers qui s’envolent vos pensées tout particulièrement en ce début d’année ?

18 commentaires
1)
Inconnu
, le 03.01.2011 à 06:57
[modifier]

Mes pensées vont vers ceux qui ont achetés un téléphone Windows Mobile et vers çeux qui ont votes UMP en 2007.

2)
Ornitho
, le 03.01.2011 à 07:16
[modifier]

Merci à Mme Poppins pour ce témoignage poignant et à Renaud qui en étant décalé dans son commentaire m’a redonné le sourire. Bonne année à tous

3)
ysengrain
, le 03.01.2011 à 08:13
[modifier]

Toi, je ne savais pas exactement comment tu serais, j’avais entendu parler de toi, dans des émissions de télévision, à la radio parfois, j’avais lu des choses dans des livres, quelques articles mais je n’avais encore jamais été directement confrontée à toi.

Avoir appris le contenu de cette maladie au cours de mes études, ne m’avait pas vraiment touché dans la mesure où il m’avait fallu attendre 2003 quand j’étais retourné à la fac pour un diplôme de néphro-gériatrie, pour que me soient littéralement perfusés les éléments liés à la prolongation de la durée de vie d’une part et à l’augmentation de la fréquence chez les sujets jeunes (NB il semble qu’il s’agisse de 2 maladies différentes s’exprimant sur le même mode).

Et puis coup sur coup, nous avons pris en charge 2 patients atteints sévèrement d’Alzheimer qu’il fallait dialyser. Quand on prend la mesure de la disparition cognitive, de la destruction relationnelle, la question de la continuation des soins se pose …. sans aucune application pratique possible bien sûr. Notre seule solution réside dans la poursuite des soins agrémentée d’injections de substances imposant au patient de rester … calme

En second lieu, pour des motifs personnels, j’ai dû fréquenter une maison de retraite. Là, la « concentration » fait finalement peur. Alors, les pensées vont vers les soignants dont le métier est d’assurer le quotidien des malades.

Sarko a dit que le prochain chantier de son quinquennat serait la dépendance. J’espère que les mesures prises seront un plus réelles que toutes les déclarations arrogantes faites jusqu’ici .. à tout propos.

4)
cerock
, le 03.01.2011 à 08:23
[modifier]

Ceci est vraiment un texte très touchant Mme Poppins.

Moi mes pensées on été pour tout mes amis qui luttent contre des maladies, plus particulièrement une amie qui n’a pas pu passer les fêtes chez elle.

5)
Jaxom
, le 03.01.2011 à 09:21
[modifier]

À la personne pas encore rencontrée…

Sinon, c’est un très joli texte, émouvant. J’ai d’abord cru que tu parlais d’un invité physique ayant fait une très forte impression sur Lisbeth, avant de comprendre vers le milieu.

Bonne nouvelle année.

7)
Filou53
, le 03.01.2011 à 11:38
[modifier]

A mon épouse décédée à 54 ans fin 2009, partie d’un seul coup victime d’une hémorragie cérébrale.

Et plus généralement à tous ceux qui se retrouve seuls comme moi ces jours de fête sans fin… Heureusement pour nous, c’est fini.

Mais show must go on. Bonne année à tous

Merci madame Poppins.

8)
François Cuneo
, le 03.01.2011 à 12:00
[modifier]

Courage Filou53!

C’est vrai que Noël, comme disait une de mes amies, c’est génial quand tout va bien, mais alors quand on a des problèmes, c’est pire que tout.

9)
Modane
, le 03.01.2011 à 12:36
[modifier]

Pareil, Filou53! Forza! Si tu as autant de peine, c’est que ce que tu as vécu valait vraiment le coup. Les souvenirs peuvent ne pas être des regrets mais surtout des repères : “j’ai eu un jour la chance d’aimer et d’être aimé”. Ce qui est une grande et belle chose.

Toujours à me demander…

Pareil pour moi. Grosse trouille…

Et pour détendre l’atmosphère, mais noir de noir : “C’est bien, cette maladie. On se fait tous les jours de nouveaux amis!…”

Il est permis de me jeter des pierres…

10)
pat3
, le 03.01.2011 à 14:42
[modifier]

Ça fait deux Noël que dans le cercle de gens qui me sont proches, des gens décèdent (le 23, ou le 24). C’est à eux que je pense en te lisant, Madame Poppins. Ceux pour qui Noël sera toujours (ou au moins, pour longtemps), le souvenir d’un moment douloureux au milieu de la “liesse” générale.

11)
ToTheEnd
, le 03.01.2011 à 16:28
[modifier]

Sarko a dit que le prochain chantier de son quinquennat serait la dépendance. J’espère que les mesures prises seront un plus réelles que toutes les déclarations arrogantes faites jusqu’ici .. à tout propos.

Yves, j’aimerais te faire une suggestion ou en tout cas, te poser une question… quitte à être un peu HS. Pourrais tu à l’occasion réaliser une humeur sur la médecine en général et ses couts? La population est en hausse constante et même si un faible pourcentage de la population est gravement malade (je ne parle pas rhume et autres petites maladies), en chiffre absolu, c’est toujours plus de monde qui demande un soin médicamenteux et une assistance “stationnaires” toujours plus importants.

Par exemple, selon pas mal d’experts, le cancer sera probablement le prochain fléau du siècle. C’est synonyme de traitements lourds, très couteux et qui ne sont pas un gage de guérison… (un suivi régulier du patient sera nécessaire).

Bref, ce qui m’intéresse c’est ton avis de professionnel (je sais, tu n’es pas cancérologue ou oncologue) de la branche. D’après moi, Sarko ou un autre ne pourra pas faire beaucoup avec cette équation qui est commune à beaucoup de pays occidentaux: déficit abyssal du budget de l’état, malades “graves” en augmentation constante et couts des traitements toujours en hausse.

12)
Tom25
, le 03.01.2011 à 17:16
[modifier]

Merci pour ce texte Mme Poppins.

Je me pose la même question que TTE. Je suis re-passé sur le billard mi-decémbre pour une précaution. Je n’étais pas sous anesthésie générale mais sous péridurale, donc conscient et j’ai pu compter : Entre chirurgien, anesthésiste et infirmières, il devait y avoir 6 personnes dans la salle d’opération rien que pour moi, et ce pendant pendant une petite demi-heure. Puis une grosse heure en salle de réveil où il y avait 2 soignants pour 3 à 5 personnes.
Je suis resté environ 36 h à l’hosto.

Et en comptant tout ça, je me suis demandé si je le valais bien.

13)
AdMem
, le 03.01.2011 à 17:50
[modifier]

C’est toujours la même chose. Combien doit-on investir, sur qui, qui doit décider ?

Pour Alzheimer, la pharmacie y travaille. Mais le cerveau reste assez peu compris par les plus hautes sphères médicales. Peut-être que dans 50 ans, quand moi aussi je perdrai la mémoire (jusqu’à temps, donc ; D), Novartis aura trouvé, qui sait ?

Humeur très touchante en tout cas. Surtout que chacun connaît au moins une personne proche qui perd la mémoire. C’est effrayant.

14)
filfly
, le 03.01.2011 à 23:45
[modifier]

Madame Poppins, votre humeur me laisse sans voix. Bravo.

15)
ysengrain
, le 04.01.2011 à 08:30
[modifier]

Yves, j’aimerais te faire une suggestion ou en tout cas, te poser une question… quitte à être un peu HS. Pourrais tu à l’occasion réaliser une humeur sur la médecine en général et ses couts? La population est en hausse constante et même si un faible pourcentage de la population est gravement malade (je ne parle pas rhume et autres petites maladies), en chiffre absolu, c’est toujours plus de monde qui demande un soin médicamenteux et une assistance “stationnaires” toujours plus importants.

Par exemple, selon pas mal d’experts, le cancer sera probablement le prochain fléau du siècle. C’est synonyme de traitements lourds, très couteux et qui ne sont pas un gage de guérison… (un suivi régulier du patient sera nécessaire).

Bref, ce qui m’intéresse c’est ton avis de professionnel (je sais, tu n’es pas cancérologue ou oncologue) de la branche.

Mon «avatar» est Ysengrain, pas Yves, même pas grave :))

Réponse NON !! pour une raison simple: je n’ai aucune compétence en la matière. Je ne peux que constater les effets du système depuis des années, dans ma spécialité.

Ce que je peux dire est qu’un temps moyen d’attente de 4 heures, OUI 4 HEURES, aux urgences d’un hôpital public ne me semble pas en rapport avec les besoins: un de mes amis, chef du service des urgences d’un hôpital public m’a même confié qu’il n’était plus médecin mais pompier tant il lui faut éteindre « d’incendies liés aux innombrables conflits générés par l’exaspération des gens qui attendent des heures »

Quant à un propos économique concernant les coûts en rapport avec un faible pourcentage de la population atteint, je ne peux citer que ma spécialité. En France, à la différence d’autres pays, mais pas tous, il n’existe aucun registre compulsant les statistiques de population atteinte d’insuffisance rénale terminale en traitement de suppléance. Il y a environ 15 ans, que ce registre a été, volontairement ou non, détruit par des querelles de clocher entre patrons hospitaliers: aujourd’hui l’assurance maladie NE SAIT PAS COMBIEN D’INSUFFISANTS RÉNAUX EN TRAITEMENT DE SUPPLÉANCE SONT TRAITÉS. L’évaluation est autour de 45 000 personnes avec un coût annuel de 120000 € (par personne) !! L’actuel directeur de l’Agence régionale de Santé, Claude Evin, ex ministre de la Santé avait même pu dire qu’il trouvait anormal de dépenser autant d’argent alors que ça profitait à si peu de gens !!! Belle mentalité.

Quant à la prise en charge de la maladie d’Alzheimer, le coût de la prise ne charge minimum peut être évoqué: en France, le coût moyen mensuel du séjour en maison de retraite est de 2700 €. Et il ne s’agit que d’une prise en charge de base pour un patient dit léger.

Je ne sais pas si le cancer sera le prochain fléau, mais le diabète, l’Alzheimer, l’insuffisance rénale (la fonction rénale décline sévèrement avec l’âge et la durée de vie ne cesse d’augmenter….)

@ MP: sorry, je suis hors sujet, mais cette mise au point «publique» me paraissait nécessaire.

16)
Tom25
, le 04.01.2011 à 09:21
[modifier]

Aussi méprisante que puisse paraître cette idée, il faudra bien un jour se poser la question de quels moyens on met en face de quelles maladies. Et je ne sais pas si c’est tellement pire que de se poser la question de quels malades on met en face de quels moyens.
Ces 2 questions ne se poseraient pas si on les avait, ces moyens. J’ai d’ailleurs du mal à comprendre qu’on ne les ait pas …

17)
Madame Poppins
, le 05.01.2011 à 05:55
[modifier]

Renaud, je ne sais même pas ce qu’est un téléphone Windows mobile mais à te lire, j’ai bien compris qu’il ne faut pas que je m’en achète un :-)

Ornitho, bonne année à toi aussi.

Ysengrain, ce qui doit être affolant, dans une maison de retraite, c’est la souffrance des pensionnaires qui ont encore toute leur tête : du coup, quelle solitude pour eux, de voir les autres tout oublier ! Et dans un EMS, pas moyen d’échapper aux autres, on n’a plus de chez soi autre !

Cerock, j’espère que ton amie va mieux et que tu as pu la voir.

Jaxom, c’est le commentaire le plus romantique (et c’est pas péjoratif !) que j’ai jamais lu : je te souhaite de rencontrer cette personne !

François, la seule attaque qui a commencé, je crains de te le dire, c’est celle qui touche tes cheveux : pour le reste, t’es en pleine forme, je t’assure !

Filou53, je suis en pensée avec toi, tellement attristée de lire que Noël est devenu un moment si douloureux alors qu’il devrait être celui de la proximité. Pas d’enfants avec qui partager les souvenirs ?

Modane, je la connaissais avec “la preuve que t’es atteint d’Alzheimer, c’est que tu connais même pas son prénom !” Du coup, j’ai appris par coeur : c’est Aloïs (ortho ?)

Pat3, il est vrai qu’il est des événements qui marquent à jamais mais je crois qu’avec le temps, si on n’oublie pas, on s’habitue…. (merci Brel).

18)
Filou53
, le 05.01.2011 à 15:22
[modifier]

Filou53, je suis en pensée avec toi, tellement attristée de lire que Noël est devenu un moment si douloureux alors qu’il devrait être celui de la proximité. Pas d’enfants avec qui partager les souvenirs ?

Si, des enfants, de la famille, des amis… j’ai la “chance” d’être bien entouré et dans un bon contexte mais…

Merci à tous pour votre gentillesse