Profitez des offres Memoirevive.ch!
Water Lily

Water Lily est le doux nom d’un nouveau jeu de la gamme Game Works (oui, oui, je veux parler du même éditeur de Jamaïca et Sobek, et je vous assure, je n’ai aucune action chez eux !).

image

© Game Works

Bref, une fois n’est pas coutume, je vous présente un jeu très accessible pour les enfants dès 7 ans et qui plaira également aux parents ! (En fait, j’y joue principalement entre adultes…).

Comme toujours avec Game Works, nous avons ici un magnifique matériel de jeu. De plus, cette fois, la boîte fait intégralement partie du jeu. Voici ce que ça donne une fois le jeu déployé.

image

© Game Works

Le jeu se passe dans le monde des grenouilles. Quatre princesses sont à marier. Les équipes de grenouilles doivent se défier à la course pour gagner le droit de se marier avec les princesses.

Du coup, chaque joueur reçoit un jeton qui représente sa couleur. Il en prend connaissance mais ne révèle sa couleur à personne.

Les jetons sont répartis comme indiqués sur les pontons de départ. Chaque joueur à son tour peut déplacer un jeton. La règle de déplacement implique qu’un jeton peut être déplacé au maximum du nombre de jetons de la pile où il se trouve.

Par exemple, si vous déplacez le jeton d’une pile qui contient 3 autres jetons, vous pouvez avancer votre pion au maximum de 4 cases dans la direction que vous voulez mais toujours vers l’avant.

Le pion doit toujours être le premier de la pile. Quand vous arrivez au bout du plateau, vous faites glisser le pion dans l’une des rigoles.

Le jeu se termine lorsqu’une couleur n’est plus présente sur le plateau.

La subtilité du jeu est que le premier arrivé ne gagne pas forcément mais c’est bien celui qui marque le plus de points qui l’emporte. Et comment marque-t-on des points ? En arrivant pas trop tard… mais pas trop tôt.

Si vous guignez sous le plateau, vous voyez que la rampe indique des points.

image

Les rigoles avec les points indiqués à côté (cliquez sur la photo pour bien voir les chiffres)

Le premier qui arrivera dans un couloir gagnera un point, le deuxième deux points, le troisième trois points et le quatrième quatre points… et tous les autres ? Nada, que dalle.

Du coup, il faut tenter d’attendre suffisamment longtemps pour se retrouver parmi les 3ème et 4ème d’une colonne mais pas trop longtemps quand même !

Enfin, il faut essayer de jouer subtilement en ne dévoilant pas franco votre couleur. En effet, il existe cinq couleurs de pions différents pour quatre joueurs maximum. Il faut donc essayer de rester discret en avançant parfois un pion d’une couleur, parfois d’une autre couleur tout en essayant de privilégier vos propres pions.

Water Lily est un jeu d’un quart d’heure maximum très fluide et bien fichu. Il est possible de jouer plus stratégique en montrant votre couleur en début de partie mais la partie sera alors plus longue vu que vous serez en train de calculer chacun de vos déplacements et la possibilité offerte aux autres.

Bref, un bon jeu qui fera un bel effet sous le sapin chez les petits comme chez les grands. De quoi en ravir plus d’un !

de 2 à 4 joueurs, dès 7 ans, env. 15 min., 35 CHF

3 commentaires
3)
Puzzo
, le 26.12.2010 à 10:14
[modifier]

> jeanbinus

Il y a l’idée effectivement où celui qui arrive en premier ne gagne pas forcément. Cependant Water Lily est nettement plus simple et rapide au niveau durée de jeu.

Je ne peux pas comparer sur le plaisir du jeu car je n’ai jamais joué au Lièvre et la Tortue.

Enfin, souvent en jouant à un jeu, on peut toujours se dire “ah oui, il ressemble à tel autre jeu”. Parfois c’est très vrai, parfois, il s’agit juste d’un mécanisme qui est réutilisé (volontairement ou pas d’ailleurs).

Et c’est là que ce pose tout le problème de la propriété intellectuelle très difficile à définir dans le milieu des jeux. Mais bon, ça c’est un autre débat :-)