Profitez des offres Memoirevive.ch!
Offrez des bagues !

image

Heuu, non, pas des bagues comme ça !

Les bijoux, je n'en ai pas d'autre que celui–là, même pas de montre, ça me gène.

Donc divers types de bagues pour appareils photo et surtout pour objectifs, les objectifs adorent les bagues !

Des bagues de réduction et d'augmentation du diamètre du filetage pour filtres et autres.

Je suis assez frénétique, sur ce truc là, je n'arrête pas d'en commander, dans tous les diamètres, du 39 mm, pour certaines optiques Leica, jusqu'au 77 mm, plus grand diamètre « courant » possible (quoique, je viens de faire l'acquisition d'un 4/300 Nikon un peu fatigué mais vraiment pas cher qui est en 82 mm, Grrrrr).

Bon, c'est pas vraiment ruineux, on trouve ça chez Hama ou Kaiser (pas en boutique, il faut les commander et parfois être trèèèès patient) et ça permet surtout d'adapter les filtres sur tous les objectifs possibles, du coup, au lieu d'avoir un filtre dans chaque diamètre, je n'en ai qu'un dans un grand diamètre, et je le visse sur une bagounette avant de le monter sur l'objectif:

image

L'idéal serait que je dispose d'un petit tour (et du savoir–faire) pour usiner moi–même mes bagouzes les plus exotiques...

Car s'il est assez facile de trouver des bagues de réduction (filtre en diamètre de 77 mm à monter sur un objectif de 72 mm, par exemple), les bagues d'augmentation sont bien plus rares, et c'est bien normal, car si l'on montre un filtre d'un diamètre inférieur à celui de l'objectif, ça donne souvent des images comme ça :

image

Ça s'appelle du vignettage ;o)

Là, c'est un filtre un peu psychédélique comme on les aimait bien dans les années 70, de 52 mm monté sur un 2,8/20 mm Nikon, au diamètre de 62 mm...

Évidemment, ce genre de bague sert surtout à monter un objectif en position inversée, avec l'aide d'une bague d'inversion dont on reparlera plus loin, comme ça :

image

Comme ça...

Pour faire des images comme ça :

image

Mise en abyme ? juste les deux mots d'au dessus photographiés sur l'écran de l'iMac, sur fond blanc, tels qu'ils apparaissent dans l'éditeur d'article de cuk, comme ça :

image

Comme ça, quoi...

Ce qui nous permet de vérifier que le blanc n'est bien qu'un mélange savant de rouge, de vert et de bleu ;o). (on voit mieux en cliquant sur l'image pour l'agrandir, comme toujours chez cuk... et nulle part ailleurs)

Mon bac à bagues :

image

Ouais, je sais... ai–je vraiment besoin de tout ça ? En même temps, il m'est déjà arrivé d'en manquer, il y a tellement de combinaisons possibles, et de diamètres différents.

Les bagues « spécial macro ».

Ici, on est dans l'exotique et les vieux trucs bizarres. J'en ai déjà longuement parlé dans ce très soporifique article, des trucs, des machins et un bidule, donc, des tubes allonge :

image

PK11, PK12, PK13.

La bague de retournement sus–mentionnée :

image

BR2.

La bague d'inversion de flletage 52 mm mâle, 62 mm mâle, spécialement prévue pour monter le 2,8/20 mm Nikon sur la BR2 (quelle qu'en soit sa version, l'AF ou l'AIS sont dans le même diamètre), ou un 2,8/60 AF, au même diamètre :

image

BR5

La bague permettant de fermer (avec un déclencheur souple, ou d'un coup de doigt) le diaphragme d'un objectif retourné à l'ouverture présélectionnée, tout en permettant de viser à pleine ouverture pour la mise au point:

image

J'en ai deux, identiques mais de références différentes, BR4 et BR6, la BR4 est un peu dure pour fermer le diaphragme avec le déclencheur souple, donc ça bouge un peu, j'ai donc commandé une BR6 toute neuve.

Un genre d'ancêtre (?) des tubes allonge, avec plein de baïonnettes Nikon mâle et femelles et quelques tubes avec un filetage 52 mm mâle d'un côté et un 52 mm femelle de l'autre :

image

Bagues K1, K2, K3, K4 et K5.

Une bague permettant de monter un filtre en diamètre 52 mm sur une baïonnette arrière d'objectif, pour monter un polarisant sur un objectif retourné, par exemple :

image

BR3

Et la bague de retournement maison (Cuk Gadget N°7) :

image

qui permet aux derniers essais (mais j'en reparlerais dans un autre article) de monter notre petit 2,8/20 mm retourné sur un 4/300 mm :

image

Impressionnant, non ?

Et c'est ce que j'obtient de meilleur, et de loin, pour les très grands rapports de reproduction, ici, on est proche du rapport 11/1 : 

image

Toujours l'écran de l'iMac. On voit bien les fameuses LED RVB, hein ? Et c'est bien une zone blanche, que j'ai photographié...

Pour un rapport de reproduction identique (à quelques pouillèmes près) à celui d'un soufflet PB4 avec le même 2,8/20 mm retourné (le 300 mm a à peu près le même tirage), l'image est bien plus définie, je ne sais pas trop l'expliquer, mais c'est comme ça, de toute façon, je n'ai pas fini de vous ennuyer avec la ma(mi)crophotographie, j'en reparlerais, mais ça prend du temps, vraiment beaucoup de temps...

À part pour ce qui concerne les tubes allonge que l'on retrouve pour à peu près tout le monde, tous ces petits machins rigolos, c'est que pour Nikon, et encore, avec, pour les optiques retournées, l'impératif d'avoir une bague de diaphragme pour choisir l'ouverture à laquelle on va travailler (pas trop ouvert pour avoir un peu de profondeur de champ, pas trop fermé pour ne pas trop souffrir de la diffraction), pas ces cochonneries (de ce point de vue, hein) d'optiques G, dépourvues de bagues de diaphragme ! Bien sûr, il est tout à fait possible d'utiliser le truc de l'optique retournée sur le 300 mm avec un 4/300 de sa marque, mais l'optique retournée devra quand même être d'un modèle avec la possiblité de régler le diaphragme...

Petit aparté : franchement, vous n'avez pas l'impression que depuis quelques années, ils n'ont plus que des ingénieurs manchots de la main gauche, chez CaNiPenSo ? Non mais c'est vrai quoi, plus de bague de diaphragme (coûte sans doute moins cher à produire), du coup, c'est la main droite qui fait tout le boulot : le diaph, les vitesses, et accessoirement (!?), le déclencheur, je trouve ça complètement nul !

fin de l'aparté.

Les bagues d'adaptation.

En ce moment, c'est la folie. depuis à peine un an, Olympus, avec le Pen et une bague d'adaptation pour objectif Zuiko (ancienne baïonnette Olympus) et Panasonic avec son GF1 et une bague d'adaptation pour les objectifs Leica à baïonnette M :

image

(Image glanée sur le ouaibe)

ont ouvert le bal, et de trèèèèèès nombreux fabricants d'accessoires et d'objectifs on suivi, des très sérieux Novoflex et Voigtländer à de plus farfelus et parfois bien moins fiables. On trouve maintenant des bagues permettant de monter du Nikon F, du Pentax K, du 39 et du 42 à vis, du T2, du Leica R, du Canon FD, du Yashica/Contax, tout un tas de vieux cailloux à pas cher reprennent du service. Bon, ces bagues là ne sont quand même pas vraiment données, mais par rapport au prix faramineux de certaines optiques récentes...

Sony, qui vient d'emboiter le pas avec les NEX :

image

Le NEX5

n'est pas en reste, puisqu'ils ont sorti une bague permettant de monter les optiques Minolta Dynax/Sony Alpha, et que Voigländer et Novoflex viennent de sortir une bague Leica M...

Il existe aussi des bagues permettant de monter du Nikon ou du Yashica/Contax sur du Canon EOS.

Tout n'est pas rose dans le monde des bagues d'adaptation, l'usinage doit être parfait, à quelques dizaines de micromètres près, sinon, pas de mise au point à l'infini, par exemple (ce qui peut s'avérer ennuyeux, quand même).

Et puis la mise au point, parlons en : pas bien pratique quand même, avec ces petits boîtiers, de faire un point manuel (malgré la fonction loupe grossissante sur l'écran arrière), Sony annonce bien fièrement, avec le nouveau firmware des NEX, l'autofocus avec les optiques Minolta Dynax/Sony Alpha, mais, en tout petit, ils annoncent aussi que ça peut prendre de 2 à 7 secondes. J'ai essayé un NEX 5 avec un 1,8/50 et la bague : impossible de prendre une photo, tellement j'étais mort de rire ! ce pôôvre petit appareil faisant une mise au point à la vitesse de la limace sous antidépresseurs, c'est vraiment trèèèèèèèèèèèèèès long, 7 secondes, pour faire une mise au point automatique ! Sept secondes, essayez de compter un peu dans votre tête...

Et puis, le format 4/3, c'est quand même la moitié d'un 24 x 36, donc autant ça fait des longues focales qui rapprochent beaucoup pour pas lourd, autant pour les grand–angulaires, c'est ceinture (à part les quelques zooms proposés par Olympus, Panasonic et Sigma).

Mais à part ces quelques petits inconvénients, cette nouvelle gamme de petits appareils à optique interchangeable donne d'excelent résultats (pour peu qu'on aie de la lumière, car petits capteurs = plus de bruit). Et puis, pouvoir s'amuser avec tous ces vieux cailloux ;o).

Bon, reste pour moi le vrai problème de la visée : je suis complètement incapable de viser sur un écran en tenant l'appareil à bout de bras, et franchement, les viseurs électroniques moches et encombrants dont sont affublés les dernières générations de ces appareils ne m'ont pas du tout convaincu (et j'aurais ma revanche) : c'est de la bouillie de pixels... Domage...

Et voilà, c'est fini pour aujourd'hui, j'espère vous avoir donné envie de vous amuser différemment avec vos joujoux préférés, et si j'ai oublié de mentionner certaines bagues, merci de me le faire savoir.

13 commentaires
1)
Modane
, le 08.12.2010 à 08:34
[modifier]

Jubilatoire, cet article! Je n’avais jamais vu d’aussi gros pixels, ni d’aussi nets! Et je n’aurais jamais pensé à retourner un objectif pour faire une macro?!… Comme quoi la technique peut aussi amuser!

2)
Inconnu
, le 08.12.2010 à 08:45
[modifier]

Merci pour l’article. Comment protèges tu le verre du caillou quand il est retourne? J’ai une peur bleue des rayures, surtout sur ce cote la de l’objectif.

3)
Zallag
, le 08.12.2010 à 09:20
[modifier]

Hé hé ! On doit écrire “Mise en abyme”, ce mot-là, dans cette expression, n’a rien à voir avec celui qui fait penser aux précipices des montagnes ! Je suis trop content d’avoir quelque chose à dire, parce que, peu familier de toutes ces bagues, je vais apprendre des tas de choses que j’ignorais avant. L’ignorant des bagues photographiques se rattrape sur les bugs orthographiques…

Il paraît que tous les grammairiens ne sont pas forcément d’accord là-dessus. Mais tant pis pour eux.

4)
zit
, le 08.12.2010 à 09:41
[modifier]

Modane, je te met le bonnet (d’âne) ! Retourner un objectif pour faire de la macro, j’en parlait dans cet article si soporifique, tu as du t’endormir dès le début ! ;o)

Renaud, bin, heuu, je ne le protège pas, c’est vrai que ça fait un peu peur, mais ce genre de sport est plutôt réservé aux activités indoor, vu que juste le fait de porter l’œil au viseur change la mise au point et le cadre de façon vraiment très importante. Sinon, je pourrais utiliser la BR3, qui permet justement de monter un filtre sur une baïonnette arrière d’objectif.

Zallag, merci de ta correction, j’ignorais complètement cette différence, et je vais de ce pas amender le texte incriminé. Et je suis content que tu aies trouvé quelque chose à dire si joliment tourné ;o).

z (et la folie des bagues d’adaptation ne vas pas s’arrêter là, je répêêêêêêêêêête : vu que Sony et Panasonic –encore eux– viennent de sortir des caméscopes à optiques interchangeables…)

5)
Modane
, le 08.12.2010 à 11:01
[modifier]

Vi vi… Et j’avais dit : “Waow! Ébouriffant!” Je ne pouvais quand même pas t’écrire la même chose?! :D

7)
Matkinson
, le 08.12.2010 à 12:52
[modifier]

J’ai testé le 20mm 2.8 retourné sur un BR2 lui-même monté sur le set de 3 bagues-allonges: ça marche super bien!

Par contre, éclairage + profondeur de champ: ouch…

8)
fxc
, le 08.12.2010 à 12:54
[modifier]

Petit aparté : franchement, vous n’avez pas l’impression que depuis quelques années, ils n’ont plus que des ingénieurs manchots de la main gauche, chez CaNiPenSo ? Non mais c’est vrai quoi, plus de bague de diaphragme (coûte sans doute moins cher à produire), du coup, c’est la main droite qui fait tout le boulot : le diaph, les vitesses, et accessoirement (!?), le déclencheur, je trouve ça complètement nul !

tu oublies le bitouniau de l’af, celui du centre du pad, les 4 bitouniaux autour ou la roue que c’est suivant les marques, le bitouniau rafale, le bitouniau profondeur de champs et j’en oublie.

Comme seule et unique solution je préconise 8 doigts main droite et les autres vous vous les mettezou…

Zit, comment qtafait pour abimer la plaque à découper visible sur la 1° photo, cela fait + de 10 ans que j’use et abuse de la mienne sans y parvenir.

Merci pour cette piqure de rappel sur les bagues, je cherche des optiques Ciné 16 à fixer sur mon gf1, j’ai vu qlq résultats bluffant.

9)
antoine
, le 08.12.2010 à 23:04
[modifier]

A propos de bagues, il y a quelque chose que je cherche depuis une demi-lustre : il y a trente ans de ça, j’étais tombé sur une sorte de grande rallonge qui se montait directement sur le porte objectif de mon Minolta XG 24×36 de l’époque. Elle était vide (pas de caillou), faisait bien ses 15 cm et avait au bout un petit verre dépoli et deux pinces qui permettait d’y glisser une diapo pour la dupliquer. Je crois bien d’ailleurs que ça s’appellait, ben tiens, duplicateur de diapo. Maintenant qu’on en est au numérique, et que comme beaucoup d’entre nous j’ai des milliers de diapo qui prennent la poussière faute de projo, j’ai toujours pensé que ce serait autrement plus rapide et moins couteux pour les numériser que d’utiliser un scan à plat avec porte film. Personne n’a vu ça quelque part, de nos jours ?

10)
Zallag
, le 09.12.2010 à 08:18
[modifier]

Voui, Scribe, je sais, tu as raison et je n’ai pas trop tort.

Mais si on écrit abîme, comment distinguer alors celui dans lequel on tombe sans fin et celui qui figure sur les armoiries ? L’orthographe a déjà tellement de peine à survivre, et souvent je lis, même dans les meilleurs journaux, que les gens n’ont plus aucun repaire dans ce domaine, ou qu’un patron a eu le tord de confier les rennes de son entreprise à son rejeton… Alors, restons parfois un brin archaïsants. Un jour, ce sera aussi archaïque de savoir écrire et parler correctement, tu verras. On sera seuls les deux et quelques autres dinosaures à savoir cela, ou bien à distinguer l’aube de l’aurore et ainsi de suite. À aimer les mots, quoi.

11)
XXé
, le 09.12.2010 à 09:51
[modifier]

Excellent (avec 2 L. Moi, j’dis ça, j’dis rien… O:-) ) article, Zit ! Il va juste falloir maintenant un billet sur la manière d’investir encore plus dans la photo sans devoir compenser par d’autres types de bagues plus… féminines !

les gens n’ont plus aucun repaire dans ce domaine, ou qu’un patron a eu le tord de confier les rennes de son entreprise à son rejeton

Ben quoi ? Si ce chef d’entreprise avait des animaux nordiques cagneux qui vivaient dans une tanière dont ils ont été expropriés, quoi d’anormal dans cette phrase ? :-P

Didier

12)
Jean Claude
, le 11.12.2010 à 22:48
[modifier]

Dans un autre domaine…

J’assure souvent la technique pour des congrès et autres séminaires, certes les bagues ne me sont d’aucune utilité, par contre : les cables USB de toutes sortes, les cables firewire(s?), les récepteurs multiples de vos cartes mémoires,les alimentations, les adapteurs vidéos (merci Mr Apple de m’en faire un différent par appareil). Mon sac vaut bien celui de Zit.

Car sur une vingtaine d’intervenants, il y en a toujours deux ou trois qui ignorent qu’une simple clé USB pour ses 20 pages de présentation suffirait.

13)
zit
, le 12.12.2010 à 08:42
[modifier]

Modane, ébouriffé, c’est bien comme ça que l’on est après un bon somme ;–)

Merci, Guillôme.

Matkinson, oui, la profondeur de champ, c’est vraiment faible, et plus on augmente le rapport de reproduction, plus c’est réduit, d’où la complexité croissante à trouver des sujets intéressants (plats). Pour ce qui concerne la lumière, un SB800 à quelques centimètres à peine du sujet, piloté sans fil par le flash du boîtier, est parfait pour la prise de vue, par contre, il faut aussi un éclairage assez puissant pour effectuer le cadrage et la mise au point…

fxc, tous ces bitoniaux que tu mentionne n’existent pas pour moi qui suis obligé de viser de l’œil gauche, j’ai donc le nez dessus… Pour les optiques Ciné 16, les vide grenier sont tes amis

scribe, Zallag, je ne corrigerais pas une autre fois ;o)

antoine, ouais, ton truc existe encore, chez Kaiser, ça ressemble à ça :

Et j’en ai testé un, c’est vraiment assez malpratique car le système de réglage du cadrage est assez mou, rien ne vaut un bon soufflet avec un reprodia…

XXé, bah, pour ce qui est du WAF, c’est sûr que si tu lui offre des bagues de ce prix là, ce sont des baffes que tu pourrait recevoir en retour ;o). Un chef d’entreprise avec des rennes, ça me dit quelque chose, le livreur n’aurait–il pas un blouson rouge ?

Jean Claude, ah, oui, les cordons ! quelle plaie !

z (qui a bien aimé le vélo sous la neige, cette semaine, je répêêêêêêêêêêête : moins les descentes verglacées…)