Profitez des offres Memoirevive.ch!
Spam ? C’est vieux comme la Poste, non ?

Je ne vous parlerai point de comment traiter (avec toute la sévérité requise) les « pourriels » qui nous pourrissent les boîtamels. Il y a un vaccin efficace, que nous utilisons dans ma petite entreprise, j’ai nommé SpamSieve.
Pour une vingtaine d’Euros, au cours du jour, « ça le fait ! ».

Non, il s’agit tout simplement de la boîte physique, qui reçoit le courrier postal, et… de son contenu. Vu au travers d’un iPhone.

image

La boîte normalisée est tout sauf élégante.

Nous disposions d’un service de renvoi de courrier entre une adresse que nous ne fréquentons qu’occasionnellement et Paris. Il est depuis peu apparemment impossible de suspendre temporairement, par exemple un mois de vacances, ce service. Il faut résilier le contrat. Quand tu as souscrit pour un an, deux mois avant, tu la trouves saumâtre.

A suspendre pour suspendre, autant annuler vraiment et… changer de boîte pour en prendre une plus grosse et bien entendu correspondant aux dernières normes en vigueur.

Et là, tout change. En moins d’une semaine, la boîte est à moitié pleine de …spams.

image

C’est vite rempli…

En effet, la Poste, est un grand pourvoyeur de papier inutile : elle est payée pour cela. Nous n’en avions pas conscience, car, pas folle, elle ne réexpédie pas le « courrier non adressé », les tracts, prospectus et catalogues. Le lundi est jour de grande distribution (oui, c’est exprès…) et j’ai vérifié , en ce début de semaine que c’est plus de la moitié de la charge de la voiture de la tournée.
À Paris, c’est différent, ce sont des sociétés spécialisées qui font la distribution des catalogues, la Poste ne semble faire que de la distribution de « courrier non-adressé », c’est-à-dire des lettres non-nominatives.

image

Le bon grain et l’ivraie.

Même exercice après dix jours d’absence, afin de prouver, autant que faire se peut, que ce n’était pas un hasard.

image

Bien rebondie, la boîte…

image

La proportion de spam est plutôt supérieure à un mois d’intervalle.

Donc, ici deux voies s’ouvrent à vous.
Soit vous abondez la collecte de papier, soit vous déchiquetez les catalogues, un peu d’eau et vous tassez les copeaux dans un seau. Faites sécher et c’est un excellent complément de vos bûches de cheminée.
Attention, les encres, ce n’est pas du Guerlain, mais ça pue autant que le JP Guerlain.

Pour ce qui est des lettres de sollicitation, elle sont tout aussi nombreuses, beaucoup émanent d’Associations Lucratives Sans But.
Renvoyez-donc leurs enveloppes “T” avec un contenu de qualité : plutôt que leur coupon-réponse, une invitation pour un dépistage des maladies oculaires ou encore du SIDA…

image

En voilà du Chiffre d’Affaires !

De plus, comme les retours sont comptabilisés et facturés par la Poste, et que le volume de courrier papier est en baisse constante, vous assurez un peu de son équilibre financier et cette remarquable institution n’aura plus à vous livrer des tonnes de morceaux d’arbres sous forme de catalogues ou prospectus.

Qui a dit : -Faut pas rêver ? au fond de la salle ? en commentaires ?

19 commentaires
2)
pcis
, le 19.11.2010 à 06:59
[modifier]

une idée pour se débarrasser du « courrier non adressé », c’est de repérer une grande boite jaune et d’y redistribuer tout ce courrier ! si de nombreuses personnes procédaient de la sorte, la poste réfléchirait peut-être à ce fléau qu’elle propage.

3)
Lou
, le 19.11.2010 à 07:33
[modifier]

Le meilleur anti spam papier…

Présent sur ma boîte au lettre depuis plus de deux ans, il m’évite les tonnes de papiers inutiles. Cet autocollant est normalement disponible dans les mairies ou sur le site de l’Ademe

Bon… Des fois faut bien expliquer aux porteurs de “petits papiers” les enjeux de cet autocollant, mais ça marche !

4)
Inconnu
, le 19.11.2010 à 07:53
[modifier]

l’autocollant, ça NE sert à rien, les distributeurs s’en moquent.

5)
Fabien Conus
, le 19.11.2010 à 08:09
[modifier]

En suisse, une simple étiquette sur laquelle on écrit “Pas de publicité” suffit. Avec ça, il est légalement interdit de déposer toute publicité non-adressée dans la boîte.

6)
Alain Le Gallou
, le 19.11.2010 à 09:00
[modifier]

À l’avantage d’habiter au bord de mer en Bretagne nord, c’est mon facteur lui-même qui m’a proposé et installé l’étiquette “Pas de Pub” sur ma boîte. Pour les enveloppes “T” moi aussi je les renvoie.

7)
M.G.
, le 19.11.2010 à 09:30
[modifier]

En suisse, une simple étiquette sur laquelle on écrit “Pas de publicité” suffit. Avec ça, il est légalement interdit de déposer toute publicité non-adressée dans la boîte.

À Avranches, en Normandie, ça fonctionne de cette manière. Bravo à ma « Factrice » (il paraît que c’est comme ça qu’on appelle un facteur de sexe féminin, leur chef dixit).

Les seuls documents que je trouve dans ma boîte en arrivant après plusieurs mois d’absence sont les revues éditées par la ville. Je les consulte volontiers.

Bravo à Saluki pour son truc avec les “lettres T”.

J’utilise le service de Réexpédition de Courrier depuis 2007. Tout ce qui arrive à mon adresse d’Avranches est réexpédié vers Dakar pour 100,00 euros/an. Avant une de mes arrivées en France, un simple fax au Centre de Tri demande la Suspension Provisoire du service pendant mon séjour et ça marche :-)

8)
Ritchie
, le 19.11.2010 à 09:37
[modifier]

Salut,

Sinon, pour les courriers adressés contenant de la pub, comme les propositions d’abonnement à Télé 7 jours et autres, rayer votre adresse, et écrire dessus :

"Refuse la publicité, retour à l'envoyeur !"

et déposer dans la boîte jaune. L’envoyeur paiera les frais de retour et s’il est un tantinet un peu intelligent, vous rayera de sa liste … Et la poste y gagne un peu de pognon au passage …

9)
Saluki
, le 19.11.2010 à 10:12
[modifier]

Un peu surpris de la mise en ligne ;°)… je réagis avec retard.

@Lou A Paris, le “stop-pub” ne fonctionne simplement pas.
@ Fabien, hélas, Paris n’est pas en Suisse !

@MG Tu as bien de la chance : en Champagne, ils m’ont envoyé péter. je te contacte directement.

11)
Modane
, le 19.11.2010 à 14:03
[modifier]

Je vais essayer l’étiquette chez moi, je vous dirai si ça marche. Quand au courrier T, je m’y mets illico.

12)
nicos
, le 19.11.2010 à 15:09
[modifier]

Retourner les enveloppes hantées, heu, en T? A priori ca n’aurait pas trop d’impact:

Les entreprises (et à fortiori un parti politique) choisissent généralement une formule forfaitaire plutôt qu’une formule à l’unité beaucoup plus onéreuse.

chopé ici

13)
zit
, le 19.11.2010 à 15:37
[modifier]

Bon, je vais quand même continuer à utiliser les enveloppes hantées, on ne sait jamais (et puis, ça ne coûte pas grand chose, et ça doit de toute façon amuser ceux qui les ouvrent ;o).

Mais je ne connaissais pas le truc de Ritchie, que je vais essayer dès que possible !

z (vive le retour à l’envoyeur ! je répêêêêêêêêêête : et hop !)

14)
Saluki
, le 19.11.2010 à 15:56
[modifier]

Un esprit facétieux me donne sa propre piste :
Il a fait de petites bandes autocollantes de la taille de la dernière ligne des “enveloppes hantées” qui sont du genre 75xxx PARIS CEDEX yy par celle d’adresses piochées dans ce que les Pages Jaunes appelle “Institutions politiques, grands Corps de l’Etat à Paris”.
On comprendra que je ne donne pas d’exemple explicite, mais j’imagine, au hasard, la tronche de la Questure d’une docte Assemblée à réception de ces divers poulets.

Ou comment joindre l’utile au désagréable…

15)
dpesch
, le 19.11.2010 à 17:41
[modifier]

Je connaissais déjà le coup des enveloppes hantées et je l’ai beaucoup pratiqué autrefois et avec un certain succès. Mais depuis mon déménagement à Sète, il y a un an et demi, je ne reçois plus de courriers avec ce type d’enveloppe. Est-de dû à mon changement d’adresse, je n’en sais rien…

J’ai collé un stop pub sur la boîte aux lettres et c’est plutôt bien respecté (il n’y a plus guère qu’un livreur de pizza local qui n’obtempère pas, mais attendez que je lui tombe dessus!).

J’ai également envoyé un courrier à l’UFDM afin qu’ils supprime mon adresse des fichiers des adhérents (liste Robinson). Et cela semble efficace.

Par contre, j’avais demandé un renvoi de courrier à la poste et cela n’a fonctionné que cahin-caha… Je sais que certains courriers ne m’ont pas été réexpédiés car c’est le nouveau propriétaire de mon ancien logement qui me les a gentiment fait suivre. Ici, la poste est assez (très ?) désorganisée, c’est un euphémisme de le dire !

J’ai envoyé un courrier suivi à mon frère, en Belgique, il y a 3 jours et la poste, sur son site, m’indique qu’elle ne connait pas le numéro de suivi. 11,90 zorros, quand même !

La privatisation des services publics ne va apparemment pas sans de nombreux problèmes aléatoires. Recherche de rentabilité, peut-être ?

Pour rappel, au début du XXème siècle, les facteurs parisiens assuraient 8 tournées par jour, samedi et dimanche compris. Un courrier posté, en région parisienne à 10h, arrivait à 14h chez son destinataire dans la même région (vive le pneumatique !).

Tout fout l’camp, mon bon monsieur !

16)
Anne Cuneo
, le 20.11.2010 à 10:47
[modifier]

En suisse, une simple étiquette sur laquelle on écrit “Pas de publicité” suffit. Avec ça, il est légalement interdit de déposer toute publicité non-adressée dans la boîte.

J’ai deux boîtes à lettres, une à Genève, une à Zurich. Sur les deux, il y a l’étiquette, à Genève elle est même là sur TOUTES les boîtes à lettres. Aux deux endroits, il y a peut-être un peu moins de choses, mais la pub qui est fait distribuer par les facteurs (si, si ça existe, depuis que la poste a été réorganisée, avant la pub était amenée par des coursiers) continue à arriver tranquillement, et c’est beaucoup. Lorsque j’arrive au bout de huit jours, c’est une proportion de 2 à 10.

Pour rappel, au début du XXème siècle, les facteurs parisiens assuraient 8 tournées par jour, samedi et dimanche compris. Un courrier posté, en région parisienne à 10h, arrivait à 14h chez son destinataire dans la même région (vive le pneumatique !).

Pour rappel, il y a une dizaine d’années encore, avant la réorganisation de la poste suisse parce qu’il fallait absolument être soumis à la concurrence et entrer en bourse, la Suisse profitait de deux distributions par jour, une le samedi, il y avait des bureaux de poste distribués avec une densité qui correspondait aux besoins de la population, c’était beaucoup moins cher, les facteurs étaient souvent des amis, et les PTT rapportaient chaque année des millions à l’Etat.

Ensuite de quoi on a séparé la poste et le téléphone, et comme le téléphone a repris une partie des services de la poste à travers le courrier électronique il a fallu appauvrir la poste à l’extrême, au point qu’on ne sait jamais si on peut compter sur elle, que des privés se sont substitués à elle pour des prix faramineux, et que les facteurs qu’elle emploie encore n’ont même plus le temps de nous faire un sourire.

C’est pour moi l’exemple éclatant de l’irrationalité de la soumission à une pseudo-concurrence, et de la démolition d’un service public au nom d’une politique de marché qui s’occupe du fric avant de l’occuper des gens.

Ne me lance pas la-dessus, je suis intarissable ;–)))

17)
iker
, le 20.11.2010 à 19:33
[modifier]

Et au moins Anne, en Suisse, vous ne pouvez pas prétexter que c’est à cause de l’Union Européenne et du Traité de Maastricht ;-)

19)
Chichille
, le 22.11.2010 à 10:39
[modifier]

Dans mon immeuble (parisien), il y a, juste à côté des boîtes à lettres, une corbeille à papier exclusivement réservée aux documents publicitaires…