Profitez des offres Memoirevive.ch!
Y a comme un fossé entre Junior et moi…
Junior (7,5 ans) a, nonobstant ses très nombreuses qualités, un gros "défaut" : il n'est ni aveugle ni sourd ! Au contraire : il passe un temps fou à observer ses huit cousins, qui ont entre seize et vingt-trois ans, à regarder son père qui adore plonger dans ses ordinateurs muni d'une lampe frontale, à écouter ses copains, à lire les publicités les plus diverses, surtout celles qui fleurissent dans les boîtes aux lettres dès le début du mois de novembre.

D'ailleurs, cette année, le mois de novembre semble avoir de l'avance sur le calendrier : Junior sait déjà ce qu'il aimerait pour Noël. Ce qui se traduit presque chaque semaine par une demande qui me laisse généralement pantoise, genre "Maman, j'aimerais un iPod pour Noël, t'es d'accord ?", "Maman, elle a trop de chance, Lilou, elle a un iPad, j'en voudrais aussi un, tu crois que Oma, elle serait d'accord de m'acheter ça ?", "en fait, un iPod touch, ça serait mieux, pour pouvoir faire des jeux", "tu sais quoi, j'ai bien réfléchi, finalement, j'aimerais mieux un iPhone, c'est beaucoup plus cool, tu penses que je peux mettre ça sur ma liste de cadeaux ?"

A sa décharge, s'il a compris que ses bonbons préférés coûtent un peu plus de deux francs au supermarché du coin, s'il sait que sortir la poubelle le dimanche lui rapporte cinquante centimes, il ne sait pas, du moins je crois, combien coûte une bande dessinée, encore moins quel est le prix d'un téléphone portable. Il est donc tout à fait logique qu'il ne mesure pas le prix de ces trucs "technologiques" qui le font rêver en ce moment et dont je ne suis pas toujours certaine qu'il sache à quoi ils servent réellement.

N'empêche, ça m'angoisse quand même. Bon, ok, "angoisser" est probablement un peu fort mais mon sentiment va dans cette direction : comment vais-je faire, moi, pour savoir à quel âge accepter que Junior surfe sur le net tout seul, à quel âge vais-je finir par accéder à son désir et lui offrir un téléphone portable, à quel âge un enfant peut-il disposer d'un ordinateur dans sa chambre (et non plus utiliser celui de la famille, qui se trouve au salon) ? Quand résister, malgré l'insistance de la demande et quand "craquer", quitte à faire un cadeau super collectif, à deux grands-mères, une marraine, un parrain et tout le reste de la famille ?

J'ai horreur du raisonnement monomaniaque "moi, j'avais pas tout ça quand j'étais petit(e), y a pas de raison pour que mon gosse ait ces machins, il n'aura qu'à s'offrir tous ces trucs quand il sera en âge de se les payer, avec son salaire".

C'est vrai, je n'avais pas tout ce matériel et l'objet "technologique" le plus complexe que mes parents ont possédé durant des années était... une machine à écrire IBM à boule ! Pour moi, écouter de la musique rimait avec tourne-disque et téléphoner avec un truc avec lequel la moindre conversation personnelle et privée était impossible puisqu'il était composé en particulier d'un fil relié à la prise du salon et, partant, avec des oreilles parentales à proximité...

C'est vrai que même si j'ai grandi - heureuse - sans tout ce bazar, je m'y suis adaptée quand il a surgi sur le marché, avec une grande différence avec les enfants d'aujourd'hui : personne n'avait ces choses et pour cause, elles n'existaient pas, du moins pas dans les ménages privés.

N'empêche : même si je n'ai pas envie de tomber dans le discours "c'est pas nécessaire pour être heureux", je n'ai pas envie pour autant de me transformer en pourvoyeuse de matériel de geek ou d'exaucer toute demande, du moins pas avant... avant quoi d'ailleurs ?

Que le besoin existe réellement ? Que l'enfant soit capable de se servir de l'objet de façon réfléchie et utile ? Que tous ces copains aient aussi la chose en question ?

En regardant autour de moi, j'ai trouvé à peu près tout et son contraire : des parents qui refusent le téléphone portable jusqu'aux seize ans de l'ado, des parents qui munissent leur rejeton d'un tel appareil dès ses dix ans, des parents qui n'ont eux-mêmes pas d'ordinateur à la maison et d'autres qui en possèdent cinq et pour qui il n'existe pas de raison d'interdire l'accès au net à Bambin dès l'instant où il sait se servir d'un clavier et d'une souris ! Certains mômes ont reçu leur premier lecteur mp3 à huit ans tandis que d'autres rêvent de voir leur père délaisser le sien pour pouvoir l'utiliser en cachette lors de leur voyage de baccalauréat.

Quand Junior est né, je me doutais bien que tôt ou tard, je serais confrontée à "je peux avoir de l'argent de poche ?" et à "dis, Maman, comment on fait les bébés ?" mais dans ces deux domaines, j'avais des repères : reprendre ce que j'avais connu parce que j'ai trouvé la solution de mes parents acceptable et plutôt bonne ou, au contraire, faire autrement parce que j'ai jugé, avec du recul, leur attitude "mauvaise". Mais là, en matière de "matériel high-tech", je suis larguée : Junior ne voudra jamais posséder une machine à écrire, fût-elle à boule !

Vous aurez donc déjà deviné la question avec laquelle je termine (presque) tous mes billets : et vous, comment avez-vous fait, comment faites-vous pour vous positionner dans ce domaine avec vos enfants, respectivement vos adolescents ?

23 commentaires
1)
Inconnu
, le 27.09.2010 à 00:54
[modifier]

Les miens sont encore un peu jeunes (1 et 4). Mais je sais déjà qu’ils auront un ordinateur le plus tôt possible (avec contrôle parental active) pour les aider a maitriser ces drôles de machines. Et ce sera un Mac bien sur. Mon fils aine aime jouer sur l’iPad (fruitninja et un jeu pour faire des poteries). Mais il ne m a pas encore demande de lui en offrir un. Pour Noël il veut l’intégralité du catalogue lego……. J’en connais qui vont être déçus. En tout cas, c’est encore l’âge ou je pourrais tout mettre sur le dos du père Noël ;)

2)
PSPS
, le 27.09.2010 à 05:02
[modifier]

Ne possédant pas d’enfants, je peux difficilement répondre à la question.

Mais si j’étais confronté à cette demande, je crois que je n’hésiterais pas à exploiter la comparaison “Prix de revient/Utilité” : tel objet coûte tant (en équivalent bonbon, par exemple) et à quoi te servirait-il (à côté de tout ce que la famille possède déjà et que tu peux utiliser, de temps à autre). Et puis, j’inviterais l’enfant à participer financièrement à l’achat de l’objet, même symboliquement…

3)
Inconnu
, le 27.09.2010 à 05:44
[modifier]

Si le pigeon voyageur que j’ai utilisé pour envoyer cette réponse parvient à bon port, alors sache que j’ai décidé de vivre loin de toute tentation réticulaire, sans musique ni média.

Il reste le clapotis des rivières, le vent dans les épis d’épeautre, le ululement de la chouette et surtout les trépignations de nos fils de 48 ans pour que je leur cède enfin mon gramophone et mon banjo.

Mais je tiens, car je sais que seule la vanité leur dicte ces envies… et puis leur travail d’enluminure est loin d’être bouclé.

4)
Zallag
, le 27.09.2010 à 08:02
[modifier]

Hum… Ne te fâche pas, madame Poppins, ce n’est pas mon but, j’hésite un peu à commenter un point, (peut-être deux si je me souviens bien d’un autre billet) dans ton texte que je viens de lire, peut-être un peu vite.

Nos enfants ont peu à peu compris une manière de voir que ma femme et moi partagions heureusement, celle de faire plaisir, ou de rendre des services, ou de ramener de bonnes notes, mais sans y associer systématiquement un aspect pécuniaire.

Par exemple sortir les poubelles ne leur a jamais rien rapporté, mais ils en ont été chaque fois remerciés chaleureusement, embrassés et serrés dans nos bras quand ils nous faisaient plaisir, dans bien d’autres occasions, et aussi quand ils avaient bien travaillé à l’école. Ils ont bien acquis, je crois, la notion des valeurs non matérielles, tout autant que les matérielles aussi, parce que ça existe forcément, mais ils ne mélangèrent pas par la suite les unes avec les autres.

Ils arrivent bien plus souvent à la maison, maintenant, avec des délicatesses gastronomiques qu’ils ont faites plutôt qu’achetées, et ma foi ça vaut largement celles des épiciers et traiteurs trois étoiles.

Il y a des choses qui ne se vendent ni ne s’achètent, ça s’apprend à tout âge, et mieux vaut commencer tôt si possible, en le vivant dès leur petite enfance avec nos rejetons et de manière réciproque dans une famille, plutôt qu’en en expliquant le principe des années plus tard.

Ceux qui pratiquent des techniques de développement personnel avec des adultes qui recherchent plus de sens à leur vie leur expliquent combien il est important de reconnaître le travail exécuté par leurs subordonnés, de leur en témoigner de la reconnaissance, de les motiver de cette manière, autant que de leur payer un salaire convenable.

Chacun fait comme il veut ou peut dans ce domaine.

5)
ysengrain
, le 27.09.2010 à 08:12
[modifier]

J’avais depuis longtemps renoncé, car j’ai eu la chance de comprendre, assez tôt, grâce à une adulte “bienveillante” que la différence entre les enfants et les adultes résidait dans le prix des jouets.

6)
Jérémie
, le 27.09.2010 à 08:53
[modifier]

Madame Pop’s, voilà une question qui m’interpelle… non qui j’y sois directement confronté (Arthur n’a que 19 mois…), mais c’est une question que je me pose depuis longtemps.

Pour ma part, mon père à toujours trouvé que le summum de la technologie était le crayon HB, et même si ma mère est plus curieuse, je dois avouer avoir eu a économiser patiemment pour chaque pièce de technologie (et chacun se rappelle sans doute le prix de ces bestioles à l’époque).

De cette expérience, je tire deux enseignements : – j’ai une idée très précise de ce qu’implique ces objets d’un point de vue pécunier, et c’est une très bonne chose. J’en prenais grand soin, parce que je savais leur prix.

– mes parents n’ont pas vraiment compris les dangers du net (enfin, si, dix ans plus tard…) et ont donc accepté en toute bonne foi que j’ai accès à internet dans ma chambre. Autant vous dire que toutes les expériences n’ont pas été bonnes.

En résumé, je suis encore en réflexion par rapport aux futures demandes du rejeton (qui ne vont pas manquer d’arriver : il se passionne pour mon iPhone, qu’il sait déjà déverouiller.), je crois que l’essentiel est une question d’éducation, et de faire prendre conscience à l’enfant de la valeur et des implications de ces engins.

Pour ce qui est d’une décision pratique, je prendrai l’exemple du téléphone portable : Pour certains enfants, dix ans est l’âge ou ils commencent à faire de “longs” trajets pour aller à l’école. Dans ce cas, un portable (low-tech et prepaid) me parait une bonne idée. Il faut que ça réponde à un besoin plus impératif que “Jules a eu un iPhone, je veux le même en mieux!”.

Désolé donc, de ne pas fournir de règle absolue, mais je pense que c’est vraiment au cas pas cas qu’on peut décider…

Bien à vous, Madame Pop’s!

7)
benoit
, le 27.09.2010 à 09:06
[modifier]

J’ai essayé d’inculquer à mes trois enfants une certaine notion de la valeur de l’argent qu’ils ont apparemment intégré, sauf que….les tentations diverses sont grandes la première étant celle du mobile. Coté ordinateur, la passion de leur père leur permettait d’assouvir leurs envies, mais jamais dans leur chambre et avec un minimum de controle et d’explication sur les choses à éviter.

Coté mobile, pour l’ainé on a tenu jusqu’à 16 ans, bizarrement pour le second ce fut 15 et pour la troisième à peine 14 ans. C’est une évolution naturelle je pense, entrainée d’un coté par le coté pratique de la chose (ma fille peut me joindre à tout moment pour me dire ou elle est, cela me rassure (?)), soutenue par un forcing permanent de l’enfant et par le marketing de nos opérateurs.

Aujourd’hui, à leur âge, la question ne se pose plus, et je ne crois pas avoir de regret sur mon attitude de l’époque. En revanche je ne suis pas certain de la nécessité de remplacer la timbale en argent par un mobile comme cadeau de baptême. Mais ou est l’age de raison dans ce domaine ???

8)
Basalte
, le 27.09.2010 à 09:17
[modifier]

C’est une question d’actualité quotidienne à la maison. Mon épouse et moi ayant des points de vue divergeants, cela fait parfois des étincelles, mais cette tension permet de se poser des questions. D’un côté les « objets technologiques » feront partie de notre futur, c’est à travers eux que se font les découvertes scientifiques, les mutations sociales, la culture… d’un autre côté ils sont une formidable distraction. Il y a aussi le prix des gadgets, le prix de l’abonnement au téléphone, par exemple. Je me vois mal payer 5 abonnements iPhone par mois. Je m’inquiète des dangers pour l’audition des lecteurs mp3 et video sur les jeunes oreilles.

Pratiquement, le lecteur mp3 est arrivé au milieu du collège. Le téléphone portable est arrivé en même temps que le lycée, dès lors que les horaires et les trajets se sont fait plus flexibles. L’ordinateur dans la chambre aussi : pour communiquer avec les amis et pour le travail.

Les garçons sont accros aux jeux video (pas très original) et tirent sur tout ce qui bouge : iPod, téléphone ordinateur, Gameboy (touvée dans un vide grenier), c’est une lutte sans fin. Parfois je me demande s’ils finiraient par se lasser si on les laissait jouer tout leur soûl ?

9)
djtrance
, le 27.09.2010 à 09:26
[modifier]

L’idée de l’argent de poche, oui, tout en attribuant quelques dizaines (parfois centaines) de centimes à une tâche bien précise (sortir les poubelles, etc.), déjà pour le fait que l’argent ne tombe pas du ciel…

Ensuite, je crois qu’il faut vivre avec son temps, je ne dis pas qu’il faut tout offrir, ce n’est pas le but, mais refuser quelques choses alors que tous les copains/copines en disposent, cela peut générer un sentiment de frustration qui n’est jamais très bon!

Cela ne veut pas non plus dire qu’il faut céder au moindre caprice, tout est question de jugement en fin de compte!

Mon enfant ne sera pas “pourri gâté” (les grands-parents, marraine, etc. sont là pour cela), mais il ne manquera sans doute de rien!

10)
François Cuneo
, le 27.09.2010 à 10:15
[modifier]

Rigolo!

Ton billet sort juste après un samedi pendant lequel Basile a passé son temps sur MON iPad (grrrrr…. Après, il est plein de traces même pas da moi, rogntudju,) à surfer pour trouver l’ordinateur le moins cher pour Noël, en cadeau commun de toute la famille + tout plein de poubelles du dimanche soir (tu les fais à 50c t toi?, j’avais le même prix pour une brouette de gazon au tas de fumier, à 200m, gâcheuse de métier! Bon , c’était il y a 10 ans, c’est vrai).

Tout cela après nous avoir fait une vie pour son Natel M.budget (hé, j’allions point lui acheter un iPhone ou bien?) ce qui prouve que

1: je laisse Basile surfer, mais au salon seulement ( après une très mauvaise experience avec le filtre de la mort qui tue dans sa chambre)

2: il a un Natel à 11 ans, ce dont je ne suis pas particulièrement fier.

Morale de cette histoire: MON FILS VEUT UN PC PARCE QUE CEST MOINS CHER!

Il y a des jours où c’est dur d’être père…

J’ajoute que je constate que c’est possible de taper un commentaire sur un iPad (bien que moins pratique que sur un vrai portable), et que j’ai adoré l’IBM à boule de la famille!

11)
lisanne83
, le 27.09.2010 à 10:33
[modifier]

Question dificile, sur laquelle nous ne sommes pas toujours d’accord, mon mari et moi !

Mon fils aîné a 19 ans aujourd’hui… Nous l’avons autorisé et aidé à s’acheter un macbook quand il avait 16 ans, environ. Il était donc tout à fait conscient du prix, il a fait des comptes précis pour savoir si c’était possible. L’avantage d’un portable : il pouvait dormir sous clé dans le bureau… Par contre, quand il s’est fait agresser et dépouiller dans les transports en commun un an après, on a financé en totalité le remplacement de la machine.

Pour éviter les conflits du soir au moment de rapporter le portable, j’ai adoré la borne airport : on peut couper internet à une machine seulement à certains horaires. Tout le monde pouvait surfer… sauf lui ! La dernière année où on a contrôlé (en terminale), à minuit, plus de réseau… Donc plus aucun intérêt d’avoir l’ordi allumé ! À minuit, on l’a souvent entendu hurler, mais comme changer la programmation de la borne n’est pas instantané (il faut la redémarrer), cela n’était pas intéressant de nous tanner pour rajouter du temps au dernier moment, il était de toute façon forcé de se déconnecter de sa bataille.

On peut trouver qu’à cet âge là, c’est abusif de contrôler, mais il jouait à World Of Warcraft, et ça prenait des proportions effrayantes ! On n’a pas voulu interdire, on n’avait pas les moyens techniques, il était accro et allait jouer ailleurs, chez les copains, dans un café internet, on préférait qu’il soit à la maison. On a attendu avec impatience qu’il se fatigue tout seul, en espérant qu’on ne faisait pas le mauvais choix, que ce n’était pas “non assistance à personne en danger”. Ouf, à la rentrée suivante, il nous a annoncé qu’il arrêtait WoW, incompatible avec ses études !! Bon là il a acheté starcraft, mais il reste raisonnable, rien à voir avec la période WoW.

Il a eu un abonnement téléphone prépayé avec SMS illimités à partir de la 4è, quand il a commencé à faire des trajets seul en métro. On lui a offert un iPhone pour ses 18 ans, qu’il utilise de façon intensive, même pendant les cours pour les SMS, à mon grand désespoir de prof !

Mon 2è fils a 12 ans 1/2, et les choses ont vraiment changé en 6 ans : au collège, il y a une clé USB dans les fournitures scolaires, il faut utiliser powerpoint pour les exposés, et chercher sur internet pour de nombreux cours, puis imprimer. Bref, impossible de bloquer l’ordi en fin d’après midi (ce qu’on faisait avec l’aîné), sinon il ne peut pas faire ses devoirs ! Il me tanne pour en avoir un à lui, on va essayer de tenir jusqu’à 15 ans, mais pourquoi 15 et pas 14 ou 13 ? Je ne sais pas ! Pour ne pas faire trop de différence avec l’aîné, déjà… Par contre, on a bien insisté, JAMAIS son nom ni sa photo, ni son adresse ou son tél sur internet ou sur un forum, son frère (qu’il écoute plus que nous…) le lui a répété. Un jour j’ai vu qu’il avait mis une photo, il a été privé d’ordi un moment, mais je crois qu’il a maintenant bien compris nos raisons d’imposer ça, et qu’il respecte cette règle. J’espère en tout cas…

Le week end, je ramène mon portable du boulot et lui laisse la disposition de l’ordi de la maison, portable lui aussi, il peut l’emmener dans sa chambre pour jouer. Il l’emmène aussi parfois chez des copains pour jouer en réseau. On essaye de tenir sur une limite de temps par jour (2h le WE) avec le contrôle parental, mais c’est dur, et sans arrêt négocié. Le grand se plaint qu’on est plus cool avec son frère, mais le monde autour a également changé, il le reconnaît volontiers !

Le petit va avoir un tél portable cette année, il commence à faire des trajets seul en métro. Jusqu’à présent, il en avait un 1er prix avec une carte quand il partait en colo l’été, c’est tout. Mais on a du changer de carte SIM : il était submergé de SMS pornos, il n’osait plus allumer le téléphone ! Merci l’utilisateur précédent du numéro… Là je cherche un tout petit petit forfait, je vais peut-être voir chez Virgin, il semble y avoir des forfaits à 10 €.

Voilà ma contribution, pour le grand le plus dur est passé, ouf, pour le petit on va essayer de tenir bon… Bon courage aux autres parents !

12)
pbook
, le 27.09.2010 à 11:39
[modifier]

Chez nous: mes filles (5 et 8 ans) ont hérité il y a deux ans déjà de mon Powerbook G3 (OSX, max de RAM,pas d’airport). Elles adorent dessiner (Tuxpaint par exemple) et faire des petits jeux. C’est en fait le 2e, acheté pour elles d’occase, le premier ayant tenté sans succès de rayer le carrelage de la cuisine.

Pas d’internet, juste une carte que j’insère quand j’ai besoin de télécharger quelque chose.

Le plus gros problème, c’est qu’elles veulent évidememnt jouer en même temps, et qu’elles n’en ont qu’un pour deux…

L’autre problème, que je vois doucement pointer, va un peu dans le sens des interrogations de Madame Poppins: la grande à des copains qui ont un téléphone ou un lecteur Mp3, et bien sûr, on commence à entendre “TOUT LE MONDE a un iPhone, tout le monde a un iPod!!!”.

Voilà dans quelle direction on se dirige: le natel, pas pour tout de suite. Par contre, bientôt, quand elle rentrera seule de la piscine, de ses copines, ou ce genre de choses,là ça sera probablement utile.

l’iPod:… non. Pas de lecteur MP3 à casque, pour l’instant. Pour les oreilles, et aussi parce que je n’aimerais pas qu’elle le prenne à l’école. Par contre, pour son anniversaire (chut), elle recevra une de ces petites radios lecteur CD MP3 avec hauts-parleurs…

Voilà pour une expérience parmi d’autres.

13)
Modane
, le 27.09.2010 à 12:27
[modifier]

Pour le téléphone : carte prépayée! Arthur (11 ans) et moi avons calculé la fréquence et la durée moyenne des appels, et nous sommes d’accord : tout va bien. Quant aux raisons de la présence du téléphone dans son sac : c’est en cas de galère, ou pour se coordonner. Point.

Pour les objets plus coûteux : l’iPod pour la musique a été jugé indispensable, après explications sur la corrélation entre volume et surdité. Il a fallu quand même un anniversaire pour qu’il arrive…

L’iMac lui est arrivé par hasard, après que sa grand-mère ait eu un problème avec le sien, et que le dit problème a disparu à la maison, lui évitant la poubelle. (À l’ordi, pas à la grand-mère! Quand même!…)

Sinon, pour les questions d’argent, nous raisonnons toujours en terme de fraction de salaire, le mien et le sien (20€/mois) comparés. Nous achetons parfois. Et souvent, lui-même dit que ça ne vaut pas le coup.

Quant aux modes, il n’y est pas sujet! J’en conclus qu’il n’a pas de manque à combler, et que ses activités l’occupent bien…

15)
Inconnu
, le 27.09.2010 à 15:09
[modifier]

François: j’ai un powermac bipro de 2000, overclocké avec une carte Sonnet. Pour ton fils, ça lui dirait pas?

16)
Inconnu
, le 27.09.2010 à 15:12
[modifier]

Bonne idée les 50 cents pour la poubelle. Comme c’est moi qui la sort et qui la rentre, je vais demander à ma femme et mes enfants de me filer les sous.

17)
Guillôme
, le 27.09.2010 à 15:35
[modifier]

Question très difficile…

A ceux qui parlent de Wow et de SC2, sachez que vous avez un mode de gestion des horaires de jeu, de durée… intégré au logiciel, donc il est possible de limiter le temps de jeu de vos enfants si nécessaire ;)

Il y a quand même des technologies exceptionnelles. Quand je vois comment les enfants s’amusent avec un appareil photo numérique, ce serait dommage de les priver de ça (avant l’appareil photo n’était pas amusant pour un enfant ou du moins, beaucoup moins).

Pour le son, lisez les articles Cuk, et pensez à acheter un casque à réduction de bruit. Ca fait cher le casque mais vous préservez les oreilles de vos enfants ;)

Côté mobile, une pression se fait de plus en plus forte… 14 ans, 13 ans, 12 ans… l’age du 1er mobile ne fait que baisser…

Moi, le positionnement c’est plutôt le prix que l’objet… Rester raisonnable et cohérent sur le cadeau offert en adéquation avec le budget. Si le produit techno tient dans le budget, alors oui, s’il est bien trop cher, alors non!

18)
Madame Poppins
, le 27.09.2010 à 20:55
[modifier]

Renaud,

En te lisant, je réalise que mon “problème” est très petit par rapport à celui qui t’attend : répondre un jour à la question “dis, Papa, le Père Noël, il existe ou il existe pas ?”

PS,

Si je comprends l’idée de la démarche, il y a un hic : aucun objet “technologique” n’est utile, il serait donc inutile de s’interroger sur son prix de revient. En outre, même si on offrait une télévision à Junior, je serais totalement opposée à ce qu’il en ait une dans sa chambre. Mais il est vrai que je te rejoins sur l’idée de faire partager l’enfant à l’achat de certains objets, même symboliquement.

korbo,

Et après le travail d’enluminure, il faudra manger une soupe claire et un bout de pain rassis ? Merci pour ta réponse, elle m’a fait beaucoup sourire.

Zallag,

Si je suis capable de me fâcher assez rapidement (à ma grande honte d’ailleurs), je ne me fâche jamais lorsque les choses sont dites si gentiment. Je te rejoins : il est exclu d’associer une rétribution pour des services ou des bonnes notes. Il y a la poubelle du dimanche qui rapporte ces 50 centimes : je pense que Junior doit avoir la possibilité de s’acheter ses bonbons sans passer par un accord maternel, qui dit parfois oui, parfois non.

Ysengrain,

C’est tellement bien dit !

Jeremie,

Là, je suis hallucinée : ton fiston sait déjà “ouvrir” ton téléphone ???? Je te parie que ma mère, 72 ans, en serait incapable !

Benoît,

Heureusement qu’on n’a que trois enfants, Mister et moi : j’ai une connaissance qui en a six, ça fait le portable vers dix ans, ça ? :-) Fort à parier que ton expérience, je vais la vivre aussi.

Basalte,

A vrai dire, l’idée du sujet m’est venue non seulement des demandes de Junior mais également du fait que Mister et moi n’avons pas forcément le même regard…

Je suis bien consciente de l’intérêt d’un portable pour les trajets qui se rallongent, avec les horaires fluctuants mais la demande de l’enfant – ado, elle, provient bien avant, malheureusement ! La question que tu soulèves est intéressante : on a testé, Junior a pu, un jour, pour un trajet de vacances très long, jouer de tout son saoul, le soir, il aurait continué si on l’avait laissé….

djtrance,

Moi, payer une poubelle sortie le dimanche, je trouve ça assez “sain” : Junior se rend compte qu’il faut au moins quatre poubelles pour un paquet de bonbons. C’est un point de départ pour des sommes plus importantes. J’aime bien ta conclusion quant au fait de ne manquer de rien sans pour autant devenir pourri-gâté.

François,

Attends, j’allais pas faire la poubelle du dimanche à 10 centimes ! Je ne vois pas pourquoi tu ne devrais pas être fier de ce que Basile a un portable : manger des frites ne fait pas l’obèse, c’est la quantité et la fréquence. Ainsi, l’important, à mon sens, c’est qu’il apprenne à s’en servir de façon raisonnable.

Lisanne83,

Ce fameux WOW, y a moyen de trouver des gens qui savent en jouer sans pour autant en devenir accros ? De toute évidence, c’est le genre de trucs auxquels on consacre soit tout son temps, soit on passe sa route : je parie que si WOW n’existe plus lorsque Junior sera en âge d’y jouer, ce jeu sera remplacé par autre chose du même acabit…

J’ose à peine imaginer les cris provenant de la chambre au moment de la coupure de la borne…. :-)))) Mais je retiens l’idée pour dans quelques années….

Je suis hallucinée que la clé usb fasse partie du “kit” de base pour un élève de 12 ans : comment font les familles qui n’ont pas les moyens d’avoir un ordinateur ?

19)
jibu
, le 27.09.2010 à 22:05
[modifier]

Drôle ce papier justement aujourd’hui . J’ai donné une clef USB a mon ainé de 6ans… Pour ramener des photos de sa course d’école. Pour wow, effectivement il FAUT activer le contrôle parental pour limiter les heures de jeu (on peut le faire a tout âge d’ailleurs), tout comme le paiement par mois plutôt que par 6 mois, ça permet de couper entre 2 mois. Pour la poubelle, j’ai un peu de peine avec le salaire pour un “service”. Il ne la rempli pas cette poubelle?

20)
Madame Poppins
, le 27.09.2010 à 23:04
[modifier]

jibu,

Si bien sûr qu’il la remplit; il la descend au demeurant aussi gratuitement le reste de la semaine, y a juste celle du dimanche qui peut rapporter 50 centimes.

Pour l’heure, comme il a 7,5 ans, je pense qu’il y a assez d’autres services à acquérir (ranger sa chambre, mettre ses habits dans la corbeille à linge, mettre la table etc) pour que l’un d’eux soit payé une fois par semaine. Parce que si je ne suis pas opposée à l’argent, je trouve qu’il faut aussi que l’enfant se rende compte qu’il y a une relation entre “travail” et “salaire”, entre “je peux acheter ce que je veux mais je dois faire un certain boulot, combien de fois”.

Cela dit, je peux comprendre la réticence, même si je préfère un petit salaire que les gros cadeaux en argent des grands-mères….

21)
jibu
, le 28.09.2010 à 07:32
[modifier]

ok, j’avais zappé le “du dimanche”, je comprend mieux le concept, merci pour l’explication.

22)
Tom25
, le 29.09.2010 à 18:02
[modifier]

Mes 2 filles ont récupéré les 2 anciens Mac, la grande qui a aujourd’hui 14 ans a récupéré le PowerBook dans sa chambre il y a déjà 2 ou 3 ans, et la petite qui a 11 ans commence à utiliser l’eMac qui est dans la salle de jeux. Ma femme a l’iMac et moi le MacBook qui sont tous deux dans le bureau.
Au début je coupais internet en bas (les filles) en débranchant le CPL, mais maintenant je le laisse tout le temps. On guette, sans plus, tant qu’il n’y a pas d’abus ça va. Sinon on gueule. On a fait toutes les recommandations quant au danger d’internet, mais pas de pare-feu contrôle-parental etc.

Au début c’est même moi qui poussait pour qu’elles apprivoisent ces machines, leur usage est quasi indispensable de nos jours. Elles en usent sans en abuser, tout roule quoi.

Concernant l’argent de poche, on en cause, mais elles n’en ont pas. Elles veulent des sous ? On leur file 5, 10, 20 euros suivant l’humeur et le besoin. On leur achète ce qu’elles demandent, mais pas toujours bien entendu.

Ma petite sœur nous avait offert in iPod touch, principalement destiné à ma femme. Mais c’est la grande qui l’a récupéré. Tant mieux, vu le prix de ce machin, je préfère ça plutôt que de le savoir au fond d’un tiroir. Ma femme n’en est pas fana, et moi non plus.

23)
pinaudnico
, le 04.10.2010 à 09:35
[modifier]

Bonjour à tous, Chez la plus grande a 7 ans. A son anniversaire elle a eu un MP4. J’avais un vieux pc portable que j’ai reformaté pour elle. Elle râle parce que c’est trop lent. Bon on va essayer de renir encore un peu comme ça. Sinon, les ordinateurs (un macpro, le pc fixe de ma femme et le vieux portable) restent au bureau. Pas question de ça dans les chambres. La chambre pour dormir, le bureau pour travailler. Question téléphone, la question ne s’est pa sencore posée et là je sais pas trop. Il y a aussi la famille (gran-parents) qui font des cadeaux. Pas facile de gérer …