Profitez des offres Memoirevive.ch!
Fait divers

Je vous ai déjà fait part de mon amour immodéré pour les faits divers. Ils nous font souvent ressentir l'implacable cruauté du monde, autant que le ridicule de la comédie humaine.

Ces temps-ci, je suis tombé sur quelques articulets surréalistes, remarquables par les faits, autant parfois que par l'écriture.

Je cite le plus notoirement exceptionnel :

« Ce drame s’est déroulé il y a une dizaine de jours. Un Américain de 51 ans vivant à Cheektowaga à côté de Buffalo dans l’Etat de New York a été arrêté par la police pour n’avoir pas respecté un stop. Pendant le contrôle d’identité, les policiers firent une macabre découverte.

Après avoir entendu des bruits en provenance du coffre du véhicule, les forces de l’ordre découvrirent un chat enfermé dans une cage, baignant dans une mixture composée d’huile, de sel et de poivre.

Le propriétaire du véhicule avait prévu de servir son animal pour le dîner afin de le punir pour son comportement.
Malgré son état, le chat nommé Navarro a pu être sauvé par la SPA locale avant d’être adopté quelques jours plus tard. "Nous avions entendu des histoires bizarres, mais rien d’une telle ampleur" confiait l’un des responsables de la SPA.
Le quinquagénaire a quant à lui fini entre les bonnes mains de la police. Une plainte a été déposée contre lui pour cruauté envers les animaux. »

Soyons magnanimes. Passons sur l'emphase amphigourique et superfétatoire du style comme instrument de dramatisation. Passons donc sur le « drame », la « macabre découverte », l'accent sur le nom du chat, « Navarro », qui m'a fait croire un instant que les Américains, adeptes du gigantisme à tout crin, commercialisaient des Tupperwares assez grands pour y flanquer Roger Hanin, les « bonnes mains de la police » utilisées à contre-sens.

Passons sur le lieu commun distribué à la pelle, comme facilitation de la comprenette auprès des publics déficients, et aussi d'évolution de carrière auprès d'un rédacteur en chef peu soucieux de l'élévation culturelle de son lectorat, que j'espère clairsemé, mais dont je fais, honte crapuleuse que je suis, ponctuellement partie.

Passons sur l'erreur fondamentale du bonhomme, qui ferait du supplice un instrument éducatif, et donc du pal un point d'accroche à la vie.

Passons, passons, soyons indulgent, on n'est pas toujours au top, et même, comme disait Higelin : « Il y a des années où on ferait mieux de ne rien faire », passons sur la drôle d'idée du type, passons...

Mais quand même, même si je veux bien être indulgent, même si je veux bien passer sur un certain nombre de points litigieux, je voudrais souligner deux choses qui me paraissent d'une extrême importance, et qui sont absolument inexcusables dans un monde civilisé, et là je pousse un coup de gueule :

La Marinade... Toujours sur de la viande morte, nom d'un chien d'inculte de la papille, sinon, ça ne prend pas ! Et d'abord qu'est ce que c'est que cette marinade ! Une vinaigrette?!...

Et puis alors vraiment, mais alors vraiment hein!... Quand on aime vraiment les chats, c'est en gibelotte qu'on les mange !

Ah, mais non, mais!...

Heureusement...

... que des gens éduqués font leur possible pour maintenir nos us et coutumes, et notre culture profonde, notamment en faisant perdurer l'usage du garde-manger !

 

 

Avec cet exemple, nous pouvons respirer : la civilisation finit toujours par l'emporter!

38 commentaires
1)
XXé
, le 25.08.2010 à 01:04
[modifier]

Hélas, l’ampleur de la bêtise de certain atteint l’excellence de ton billet…

Didier

2)
Pierre.G.
, le 25.08.2010 à 01:18
[modifier]

Comme j’aime les chats, ton billet me fait frémir, pour la grosse à lunettes, tu as son adresse par hasard…

3)
fxc
, le 25.08.2010 à 06:54
[modifier]

Passons sur l’erreur fondamentale du bonhomme, qui ferait du supplice un instrument éducatif, et donc du pal un point d’accroche à la vie.

Ah le pal…. qui commence si bien et finit si mal.

Merci pour ce joli billet.

4)
Inconnu
, le 25.08.2010 à 07:26
[modifier]

C’est un coup du CCC (le Comite Contre les Chats)

5)
FromStart
, le 25.08.2010 à 08:14
[modifier]

Je partage à 200% votre vision des choses, en particulier les deux points que vous soulignez à la fin. Je me demande sans cesse pourquoi devons nous expliquer ce genre de trivialités? Cela saute aux yeux, nom d’un chien ! Pourtant c’est un fait: cela n’est pas évident pour tout le monde. Bref, passons. Par curiosité, avez-vous aussi essayé la recette aux pruneaux ? Il faut laisser la viande se gorger une nuit dans du gros rouge. Il s’agit là d’une exception, où la marinade prend également avec de la viande sur pied. Etonnant, non?

7)
Le Corbeau
, le 25.08.2010 à 08:44
[modifier]

Et puis alors vraiment, mais alors vraiment hein!… Quand on aime vraiment les chats, c’est en gibelotte qu’on les mange !

Comme pour les lapins, ajouter un écureuil pour donner le goût d’un lièvre….

9)
Saluki
, le 25.08.2010 à 09:34
[modifier]

…nom d’un chien !

En est-tu bien sûr ?
La journée mondiale de la vue, c’est la 14 octobre. A Paris, il y a trois centres de dépistage gratuit des maladies cécitantes aux Quinze Vingts, à la Fondation Rothschild et sur le parvis de la Mairie du IVe arrondissement.

10)
Tom25
, le 25.08.2010 à 09:43
[modifier]

La toute puissance de l’homme ! Moi ce qui me choque c’est qu’il est de plus en plus communément admis que l’homme peut disposer de la nature comme il l’entend. Le plus fort consomme au détriment du plus faible, voir consomme carrément, littéralement, le plus faible (ou le plus gentil).

Et si moi je la faisais mariner la grosse ? Et si moi je lui bouffais le foie ? Mais comme j’ai mon honneur, et que je n’attaque pas en traitre, je ne la prendrais pas par surprise alors qu’elle viendrait me faire un câlin, je la regarderais dans les yeux en lui disant qu’elle a 10 secondes pour se préparer car je m’apprête à la dévorer.

Mais je crois que si j’étais filmé, non seulement beaucoup plus de personnes crieraient au scandale, mais en plus certains auraient le toupet de me poursuivre, alors que la grosse avait sa chance elle, contrairement au chat. Qu’on a la même taille, le même poids, et j’irai même jusqu’à vous accorder qu’elle est plus intelligente que moi.

12)
Chichille
, le 25.08.2010 à 10:13
[modifier]

Je me suis toujours demandé pourquoi on parle des « bons gros ».

En tout cas, contrairement à Tom25, je refuse de manger de ça ! Beeeeuuuaaark…

13)
ysengrain
, le 25.08.2010 à 10:36
[modifier]

Modane: à genoux et à tête découverte, je te salue.

Tu nous montre la perfection apportée par la nature: la cristallisation. Nos yeux d’enfant émerveillés reflètent une image exigeante et précieuse, pourtant si répandue: du cristal de connerie, de la bonne, de la vraie, de la plus que pure !!! Il existe une variante biologique, la connerie génétique qui se dépiste par la présence de cristaux de connerie dans les urines.

Indécent et lamentable …

14)
Inconnu
, le 25.08.2010 à 11:02
[modifier]

En plus de tyranniser les animaux, cet Américain est bien peu gastronome (pléonasme…). Une marinade, ça se fait avec un animal mort, pas vivant. Ou alors faut un gros tupperware si on prévoit de cuisiner du boeuf ou du mouton…

15)
Chichille
, le 25.08.2010 à 11:07
[modifier]

@ renaud

Euh… sans vouloir être désagréable, est-ce que ce n’est pas là la première des deux remarques essentielles de Modane ?

17)
Inconnu
, le 25.08.2010 à 11:42
[modifier]

Chichille: t’as raison. Si le tupperware peut contenir Roger Hanin, ça doit le faire aussi pour un boeuf, même de bonne taille :)

18)
kris
, le 25.08.2010 à 13:45
[modifier]

Je viens de voir la vidéo dans le journal d’Antenne 2 Treize heures.

Bonnes nouvelles. La grosse à lunettes s’est fait coincer. Elle risque jusqu’à 3000 euros d’amende et 6 mois de taule. Moi je lui colle le maximum. Bien fait pour sa tronche.

Le pauvre minet a été « sauvé » par son maître, grâce à la caméra. Mais merde ! il aura fallut 14 heures.

Ça fait un gros scandale au pays de l’Union Jack. Certains campent devant la porte de l’infâme. S’ils veulent mon soutien pour lui faire la peau j’en suis.

PS. Bien entendu, je n’ai rien contre les gros(ses). J’ai plein d’ami(e)s…

20)
Chichille
, le 25.08.2010 à 16:09
[modifier]

Mauvais esprit !

Kris doit être un vieillard chenu comme moi, qui a tendance à vivre en permanence dans son passé.

Ah! là ! là ! Ces petits jeunes ! Aucun respect…

21)
kris
, le 25.08.2010 à 16:24
[modifier]

En fait, c’est France 2. Ah ! là ! là ! Y’en a qui veulent faire les mecs au courant de tout… et qui finissent quand même par raconter des conneries ;-). Mais quelle importance ?

22)
Amely
, le 25.08.2010 à 16:57
[modifier]

chez moi quand on avait des lapins (élevage destiné a être consommé)on leur donnait de l’estragon du romarin a manger 2-3 semaines avant de les tuer Ca parfume de l’intérieur! Je doute qu’un chat broute de l’estragon mais bon.

Pingouin dans les champs, hiver méchant

23)
Modane
, le 25.08.2010 à 17:53
[modifier]

Il faut laisser la viande se gorger une nuit dans du gros rouge. Il s’agit là d’une exception, où la marinade prend également avec de la viande sur pied. Etonnant, non?

Je me suis souvent appliqué cette recette, qui n’est pas mauvaise. Mais elle me laisse souvent un mauvais goût dans la bouche, en fin de marinade!

24)
Modane
, le 25.08.2010 à 18:04
[modifier]

Comme pour les lapins, ajouter un écureuil pour donner le goût d’un lièvre….

Çà, blague à part, c’est un vrai bon plan de cuisine. Je connais des restaurateurs…

25)
Modane
, le 25.08.2010 à 18:10
[modifier]

Et si moi je la faisais mariner la grosse ?

Mais enfin?!… Tu n’as pas honte? Tu manges donc n’importe quoi?! Mais bon… Une carne comme çà, plutôt en terrine? Mais tu ne m’invites pas!…

27)
Modane
, le 25.08.2010 à 18:16
[modifier]

Je me suis toujours demandé pourquoi on parle des « bons gros ».

Le gros, par définition, a une viande qui n’a pas beaucoup servi. Elle est donc tendre… Je précise que moi aussi, j’ai des gros dans mes amis… Mais je ne le ai pas goûtés : un ami entamé ne reste jamais longtemps un ami.

32)
Tom25
, le 25.08.2010 à 20:27
[modifier]

Quoi Franck ? Elle était si peu appétissante que ça la dame ? .

Autant ça m’a énervé, autant je suis surpris de la peine encourue.
Qu’une race en tue une autre pour survivre, ça fait déjà quelques milliers d’années que ça se passe comme ça. Mais qu’une race dispose comme ça d’une autre, pour rien, comme ça, parce que ça lui chante, ça ça me soulève le ventre.
Mais ça m’étonnerait, ça m’étonnerait même beaucoup, que cette dame qui ressortira de taule au bout de quelques mois à cause de ce chat se mette à aimer cette race, et même à l’épargner. Elle n’aura qu’une envie, c’est bouffer du chat.
Autant je lui aurais volontier mis ma main dans la gueule, je lui aurais maintenu la tête sous l’eau pendant de longues minutes en ne la laissant reprendre son souffle que quelques secondes par si par là, autant je ne l’aurais pas foutu en taule.
Je suis un pédagogue moi , je lui aurais montré ce que c’est quand un être joue avec un autre uniquement pour le plaisir ou pour assouvir une névrose quelconque.

33)
Inconnu
, le 25.08.2010 à 21:12
[modifier]

Le chat est resté 15 heures dans la poubelle……

Oeil pour oeil, dent pour dent, poubelle pour poubelle. Allez hop faisons mariner la grosse pendant 15 heures dans une poubelle (pleine de détritus de préfèrence)

34)
zit
, le 25.08.2010 à 21:52
[modifier]

Y’a aussi les cailles à la Pavlov (?) : vous élevez de ces petits volatiles en ne leur donnant qu’une ration de millet par jour, et à boire juste après, seulement. Au moment que vous les estimez assez dodues, double ration de millet… grosse soif ! et vous remplacez l’eau par du cognac ! et paf, décès suite à un coma éthylique, laisser quelques jours la chair se gorger d’alcool, et hop, à la casserole…

z (J’avoue n’avoir jamais goûté, mais ça doit le faire, pour donner une saveur inimitable, je répêêêêêêêêêête : comme pour les lapinous d’Amely)

36)
Inconnu
, le 25.08.2010 à 23:56
[modifier]

Francois, cetait pour jouer a chat roulette la webcam :)

37)
zit
, le 26.08.2010 à 07:52
[modifier]

Pour équilibrer les choses, quinze heures de tête à tête avec un gros chat (genre tigre du Bengale) qui n’a pas encore déjeuné ;o).

z (ces bêtes aiment beaucoup faire joujou, je répêêêêêêêête : avec leurs proies…)

38)
archeos
, le 26.08.2010 à 09:37
[modifier]

Excellent, un style proche de Desproges mais qui reste personnel.

Il faut laisser la viande se gorger une nuit dans du gros rouge. Il s’agit là d’une exception, où la marinade prend également avec de la viande sur pied. Etonnant, non?

Mais pourquoi aux pruneaux ??