Profitez des offres Memoirevive.ch!
Un mois avec l’iPad : la magie opère-t-elle ?

Je suis faible

Il y a un mois, j'ai craqué. Je me suis acheté un iPad.

Au départ, je pensais l'utiliser surtout pour y adapter les applications que je développe pour l'iPhone, raison pour laquelle je n'ai pris que la version bas de gamme (16 Go, sans 3G). Je craignais en effet qu'il ne fasse doublon avec mon iPod Touch que j'utilisais quotidiennement.

Aujourd'hui, un mois après, je dois avouer que les choses ont bien changées.

Cet iPad, c'est tout simplement du grand bonheur. En fait, c'est dingue à quel point c'est bien.

Mais le plus dingue c'est qu'il est difficile d'expliquer pourquoi c'est si bien.

Renaud vous en avait déjà parlé il y a peu, mais je vais également essayer de vous expliquer mon ressenti.

Au départ, je pensais que ce serait un gros iPod Touch. En soi, cette remarque est censée. Quasiment tout ce qu'on peut faire avec l'iPad peut se faire avec un iPod Touch ou un iPhone. Et pourtant...

Et pourtant, l'expérience utilisateur est complètement différente. Le confort atteint son paroxysme.

Voici quelques exemples.

Le clavier, de part la taille de l'écran est beaucoup plus agréable. En mode paysage, on a presque un clavier de taille "réelle" (comparée à un vrai clavier). Du coup, il est possible de taper avec les deux mains et les dix doigts. Pour moi qui ai de gros doigts et qui tape assez vite sur un clavier normal, la différence avec l'iPod/iPhone est radicale.

La lecture d'un livre est possible sur un iPod/iPhone, je le faisais. Mais là encore, la taille de l'écran rend la chose beaucoup plus confortable. De plus, lire une BD sur l'iPod/iPhone n'a jamais été une bonne expérience pour moi, alors qu'avec l'iPad c'est un vrai plaisir.

Le plus grand espace disponible sur l'écran rend possibles des concepts qui ne l'étaient pas avec l'iPod/iPhone. Le jeu de société Smallworld a été adapté à l'iPad. Cela aurait été tout simplement impossible avec l'écran de l'iPhone, en raison du manque de place.

Le dessin à main levée (ou à doigt levé ?) existait déjà sur l'iPhone, mais une fois de plus, l'écran de l'iPad permet plus de choses.

Finalement, surfer sur l'iPhone, on le faisait plus pour dépanner, tandis qu'avec l'iPad c'est vraiment pratique et utile.

Au final, je me rends compte que je n'utilise quasiment plus mon iPod Touch. Même ma fiancée, Puzzo, qui n'était pas du tout convaincue par l'iPod touch et qui ne l'utilisait pour ainsi dire jamais, m'envie aujourd'hui mon iPad.

Ce qui est d'ailleurs intéressant, c'est que Madame a un MacBook Air.

Parce que c'est l'autre question qui revient : qu'est-ce que l'iPad apporte par rapport à un MacBook Air ou un NetBook ?

Là encore, c'est l'expérience utilisateur qui change tout. Vous vous voyez marcher dans une ville inconnue à la recherche de votre hôtel en regardant le plan de ville sur votre MacBook Air ? Moi non. Mais avec l'iPad oui. C'est plus léger, c'est plus pratique, il ne faut pas "l'ouvrir".

Lire des livres sur un portable ? Je n'y pense même pas.

Il faut dire qu'un portable, même un petit comme un NetBook ou un MacBook Air, ça chauffe (François nous en a déjà beaucoup parlé) et ça brûle les jambes

En position couchée, un portable c'est lourd au bout d'un moment.

Et un portable, ça reste allumé quelques heures au maximum. Allez, soyons gentils, on va dire qu'on peut regarder deux films d'affilée dessus, grand max.

Tous ces problèmes, l'iPad ne les a pas.

Il est léger, il ne chauffe pas et il tient des heures. Après avoir regardé un film de deux heures, il me restait encore 87% de la batterie.

Bref, l'iPad est un petit bijou dont je ne peux plus me passer.

Mon seul regret : ne pas avoir pris la version 3G. Pas pour la 3G en l'occurrence, mais parce que la version WiFi n'a pas de GPS. Et avec OffMaps ou les guides dont parlait Sébastien hier, c'est quand même très utile.

Quelles applications ?

Contrairement à l'iPhone ou l'iPod Touch, l'iPad est livré avec très peu d'applications. Il va donc falloir combler rapidement quelques manques.

Je ne vais pas ici vous faire un test de chacune des applications que je vais vous proposer, je le ferai peut-être ultérieurement, mais voici une liste de ce qui me paraît indispensable. Gratuit ou non.

Les essentielles

Pas d'application "Stocks" ou "Météo" ou de calculette sur l'iPad, et j'en passe, voici ce que je vous propose:

Bloomberg pour remplacer Stocks. Consultez rapidement les tendances et l'évolution de vos actions. En plus, c'est gratuit.

WeatherPro c'est l'application ultime pour la météo. J'en ai essayé plusieurs et c'est de loin celle-ci la meilleure. Par contre, ça coûte 5.50 CHF. Mais ça les vaut.

PCalc remplace avantageusement la calculette... si vous savez utiliser la notation polonaise inverse (RPN). Moi je n'utilise que ça. L'application coûte 11 CHF, mais il existe une version gratuite qui en fait déjà beaucoup.

OffMaps, déjà présenté par Sébastien est un excellent ajout à "Plans" livré avec l'iPad. Surtout pour la version WiFi de la tablette. L'application est payante (2.20 CHF) mais il existe des versions spécifiques pour certaines villes, qui elles sont gratuites.

iBooks est l'application proposée par Apple pour lire des livres sur l'iPad. La synchronisation des fichiers se fait via iTunes, vous pouvez donc y ajouter vos propres fichiers (PDF ou EPUB), puisque pour l'instant, le "Store" n'offre pas grand-chose.

Enregistreur Audio remplace le dictaphone de l'iPhone. Et il le fait très bien, et gratuitement (pour un temps limité).

 

image

 

 

Pour les gens connectés

Moi, il me faut un lecteur RSS, c'est la base. Or il se trouve que NetNewsWire (qui est un peu la référence sur Mac, testé par Sébastien) m'a fortement déçu sur l'iPad. Sur l'iPod Touch j'aime bien, mais pas sur l'iPad.

Pour cela, je vous propose FeeddlerRSS, qui est très agréable à utiliser, et qui est synchronisé avec le compte Google Reader (ce qui est indispensable pour moi qui passe d'une machine à une autre). La version gratuite me suffit très largement.

Je ne suis pas un grand utilisateur de Facebook, de loin pas, mais si vous l'êtes, comme l'application officielle n'est toujours pas adaptée à l'iPad, je vous invite à essayer Friendly. Par contre, c'est payant (5.50 CHF).

 

image

 

Les indispensables (ou presque)

Voici une liste d'applications que j'estime quasiment indispensables.

Stanza, l'alternative à iBooks et qui fera l'objet d'un test plus poussé ultérieurement. C'est du gratuit.

20 Minutes mobile, la seule application de lecture d'informations écrites qui ressemble à quelque chose sur l'iPad. Bon, le contenu c'est 20 Minutes alors vous êtes prévenus. Je parle ici de la version Suisse. Je ne sais pas ce que vaut la version française. C'est gratuit également.

IMDb, la base de données gigantesque de tout ce qui touche au cinéma ou à la télévision. Je regrette par contre toujours de ne pas avoir tout le contenu du site. Mais bon, c'est gratuit, alors de quoi je me plains ?

Shazam (faut-il encore la présenter ?) est l'application qui permet d'enregistrer un bout de musique qui passe à la radio (par exemple) et qui va ensuite interroger une base de données pour identifier l'oeuvre dont il s'agit. Toujours gratuit.

FileApp vous permet de stocker, visualiser et partager vos fichiers PDF, MS Office, vos images, vos fichiers audio ou vidéo et j'en passe. L'ajout de fichier se fait via iTunes. L'application est gratuite, mais existe en version Pro, payante, offrant plus de fonctionnalités.

Kindle, l'autre alternative à iBooks de chez Amazon. L'avantage : un très grand choix de livre, pour autant que vous lisiez en anglais. C'est gratuit (l'application, pas les bouquins, hein !)

 

image

 

Pour des besoins plus spécifiques

Mocha VNC vous permet d'accéder et de contrôler l'écran d'un ordinateur distant ayant l'option "partage d'écran" activée. Une version "lite" gratuite permet un contrôle limité (pas de clic-droit, pas de touches pomme et option), tandis que la version complète coûte 6.60 CHF.

Adobe Ideas permet de griffonner des idées graphiques, d'annoter une image, de gribouiller. Et c'est gratuit.

Air Video vous permet d'accéder à votre collection de films stockée sur votre Mac de manière à les regarder sur votre iPad, sans devoir les y copier. Un petit serveur tourne sur votre Mac et convertit le film à la volée pour l'envoyer vers votre iPad. L'application coûte 3.30 CHF, mais une version gratuite existe qui limite par contre le nombre de films affichés par dossier.

Air Display est une application tout à fait étonnante qui vous permet d'étendre le bureau de votre Mac sur votre iPad. Très utile pour y mettre les palettes Photoshop par exemple. Ça coûte par contre 11 CHF

1Password permet de stocker ses mots de passe, ses numéros de carte de crédit, etc. En plus, ça se synchronise avec le Mac. La version de base coûte 11 CHF alors que la version Pro coûte 17 CHF.

 

image

 

Pour s'amuser

Les jeux sont évidemment légion sur l'iPad. En voici une sélection.

Smallworld, j'en parlais plus haut, est l'adaptation d'un jeu de société très connu (au moins dans le milieu). Fan de jeux de société ou pas, cette application vaut vraiment le détour, car le jeu est très riche. En plus, l'intelligence artificielle est très bien foutue.

La Scopa. S'il y a des Italiens dans l'assistance, je suis certain qu'ils connaissent ce jeu très célèbre dans leur pays. Il se joue avec des cartes italiennes (forcément). Moi, c'est ma chère et tendre qui m'y a initié et je peux vous dire que c'est très sympa. De plus cette application iPad est très bien fichue, même si elle est bourrée de publicité, ce qui a par contre l'avantage de la rendre gratuite.

Scrabble. Même si je suis un grand consommateur de jeux de société "modernes" j'avoue être un grand fan du Scrabble, j'y peux rien, c'est comme ça. Du coup, cette application est indispensable pour moi. Elle coûte 11 CHF.

Flight Control HD est la version iPad du jeu à succès de l'iPhone. C'est un jeu excellent qui vaut largement ses 5.50 CHF.

Sudoku Duo est destiné aux fans du jeu dans lequel on se triture les méninges pour mettre des petits chiffres dans des petites cases. Cette version est intéressante, car elle offre la possibilité de remplir une grille à deux, soit en collaboration soit l'un contre l'autre, contre la montre.

 

image

 

Il y en a évidemment d'autre, mais je vais m'arrêter là pour le moment.

Vous l'aurez compris, je suis ravi de mon iPad et je ne l'échangerais pour rien au monde, même contre un baril de lessive.

30 commentaires
1)
Moocha
, le 12.08.2010 à 01:17
[modifier]

Très chouette article! En effet mon épouse ne se passe plus de notre iPad :) Comme lecteur RSS, je vous recommande Reeder. Il n’est pas gratuit, mais il est très soigné et très agréable à utiliser. Je le préfère nettement à FeeddlerRSS.

2)
Ölbaum
, le 12.08.2010 à 01:38
[modifier]

Mais le plus dingue c’est qu’il est difficile d’expliquer pourquoi c’est si bien.

Et aussi, c’est difficile de déterminer si c’est bien en l’essayant en magasin. Parce sur les iPads dans les magasins, il n’a a pratiquement pas d’applications installées, ou alors pas les bonnes (vu que les bonnes sont différentes pour chacun), et puis il n’y a pas de canapé et une file d’attente de cinquante personnes qui veulent l’essayer après, pour tester la lecture, c’est moyen. :-)

3)
coacoa
, le 12.08.2010 à 01:42
[modifier]

Je souscris, Fabien. Je ne pourrais que très difficilement me passer de mon iPad. Lire Libé tous les matins m’a convaincu : l’avenir de la presse écrite passera par un outil du genre. Quant à l’Internet, on dirait qu’il a été conçu pour l’iPad. C’est hallucinant.

Plusieurs amis avec qui nous sommes partis en vacances l’ont essayé, tous ont été convaincus, des geeks aux technophobes. Steve Jobs avait raison sur ce point : il faut l’essayer pour comprendre la “magie” du truc.

4)
iker
, le 12.08.2010 à 03:14
[modifier]

Merci Fabien pour ce test, qui poursuit sous un autre angle celui de Renaud du mois dernier.

Je confirme que l’expérience utilisateur de l’iPad est sans commune mesure avec tout ce que j’ai connu auparavant. Mais que cette expérience, comme avec l’iPhone, est particulière pour chacun d’entre nous, tant ces appareils sont rapidement configurés à notre main, pour nous usages quotidiens.

Sans m’attarder aujourd’hui sur les usages multimédias, photos, audios ou vidéos, ou encore ludiques… depuis bientôt quatre mois, je teste l’appareil dans ses usages de lectures, et le pousse dans ses retranchements.

En réalité, l’iPad est déjà la machine que j’attendais depuis longtemps, pour mes usages de lecture :

• des emails ;

• en navigation internet (probablement ce qu’il y a de plus agréable, surtout que l’absence de flash est un vrai bonheur pour ne pas être – encore pour quelques temps – envahi par des bannières qui clignotent dans tous les sens.

• de la presse, même si je ne suis pas encore complètement convaincu par des applications dédiées comme celles du Monde ou de Libé qui souffrent encore de quelques limites et dont les tarifs me paraissent à revoir… le kiosque Zinio , que je trouvais à ch…r sur Mac, est assez agréable sur l’iPad, surtout qu’il permet de tester gratuitement neuf magazines comme Le Nouvel Obs, le Point, Rolling Stone, Challenges, Entreprendre, et surtout Sciences et Avenir.

Avec Zinio, sans m’attarder sur les conditions tarifaires, qui me paraissent plus intéressantes que les applications de quotidiens dédiés par exemple, tous les magazines offrent une expérience de lecture assez correcte, de type PDF avec la gestuelles désormais classiques de zoomer-dézoomer, donc encore perfectible car somme toute assez conventionnelles…

Après avoir parcouru dans le détail les huit premiers magazines offerts… en me disant “oui mais bon !” je me suis réservé pour la fin l’exemplaire de juin 2010, de science et avenir qui offre une petite pépite, dans l’article de la page 32… que je vous invite à découvrir toutes affaires cessantes (en espérant qu’il soit toujours disponible gratuitement).

À travers cet exemple, que quelqu’un d’autre aura peut être envie de nous relater, on comprend aussitôt pourquoi la presse papier traditionnelle, linéaire ou statique, a du souci à se faire… .

Je ne m’attarderais pas sur les exemples de Wired certes assez intéressants mais qui brille plus par le côté esbrouffe (quoique, certaines réalisations sont fascinantes), que par l’ergonomie et la lisibilité. Mais nous venons de rentrer dans la recherche de la _“nouvelle frontière”_… tout reste encore à inventer, ou plutôt à assembler, à intégrer… les choses ne sont pas encore codifiées, même si dans la gestuelle on voit déjà dans la manière de changer de pages, de sujet, des formes d’harmonisations entre les applications qui chacune de leurs côtés ont commencé par vouloir réinventer la roue… le moment est venu de créer, et de transférer tout le savoir que nous avons cumulé au fil des siècles, avec la typographie, le design, l’ergonomie, la lisibilité, dans ces nouveaux supports… tout en tenant compte de ce que ces nouveaux supports, dématérialisés nous apportent, lorsque des animations de qualité nous permettront de comprendre en deux ou trois minutes, des problèmes complexes, sans rentrer dans le détail des jargons professionnels inaccessibles au commun des mortels, auxquels seuls les spécialistes chercheront à accéder, s’ils le désirent.

Par la même occasion, ça laisse à entrevoir ce que seront les manuels scolaires et universitaires de demain, les livres interactifs, qui au delà de l’édition traditionnelle ou de la presse papier, va bouleverser d’autres secteurs d’activité, comme l’enseignement, les méthodes pédagogiques, le rapport au savoir, les manuels de maintenance, les guides opératoires, les supports d’autoformation, mais aussi l’informatique domestique… enfin dématérialisés, et tenant dans votre poche, votre sac à main ou votre besace.

L’iPad n’est pas simplement un périphérique de plus, ce n’est pas l’objet exlusif et ultime, c’est simplment l’outil d’aujourd’hui comme le souligne Cocoa pour des geek, mais aussi pour les technophobes, qui peut si on le souhaite s’inscrire dans un rapport mobilité-nomadisme-sédentarité, en complément d’un iPhone et d’un Mac.

Le slogan d’Apple, qui fabrique des computer, des smartphones, des périphériques “for the rest of us”, “pour le commun des mortels”, n’a jamais été aussi vrai… Les gamins, les adultes, les seniors se l’arrachent, il passe de main en main, comme l’iPhone, y compris des plus réfractaires à la technologie, qui instantanément, en comprennent l’usage.

Chaque jour, nous l’utilisons quasiment jusqu’aux limites de la batterie (entre dix et douze heures selon les usages).

Je voudrais ici attirer l’attention sur iBooks

L’expérience de lecture m’a redonné le goût de lire souvent, et longtemps, réglant la typo à ma vue, choisissant ma police, usant abondamment du surlignage, des notes avec un code couleur que j’employais depuis la nuit des temps et que je retrouve sur l’iPad, jusque dans le choix de la couleur des Post It…  sans parler de la navigation dans le livre (avec le titre du chapitre qui apparait en bas lorsqu’on bouge le curseur, la recherche des occurences d’un mot, d’une citation, l’appel à wikipedia ou google, pour se faire préciser un concept, un mot, un sigle… faisant de l’expérience de lecture véritablement un plaisir, lorsque confortablement assis dans un fauteuil, ou lové au cœur de la couette et verrouillé en position à la française, mais couché à l’horizontale, on n’a plus à se préoccuper de la lumière qui éclaire plus ou moins bien les pages, ni à coincer les pages et les bloquer pour les empêcher de retomber… 

Au point que lorsqu’on m’a offert une biographie, papier, j’en suis venu presque aussitôt à regretter son poids, son absence de maniabilité, les caractères trop petits, et à pester qu’elle ne soit pas disponible en version numérique, tellement l’expérience du livre traditionnel, me paraît désuète dans mes lectures quotidiennes (trois à cinq livres chaque semaine, quatre à cinq quotidiens par jours, et des centaines de sites, pour préparer des enquêtes, des cours, ou des débats).

Dans mes lectures, le dernier maillon qui me retenait encore dans le domaine analogique vient de se rompre… venant de basculer au point que tout retour en arrière, sauf à aller fouiller dans les archives comme on pourrait le faire dans une enluminure ou dans un papyrus, m’apparaît tout aussi improbable que de taper un texte sur la vieille machine Remington que mon père avait hérité de son propre grand père.

Depuis une quinzaine d’année, la sortie de nouveaux modèles de mac, de telle ou telle évolution logiciel, n’obtenait plus de ma part qu’une moue blasée…

Cet iPad n’est pas un périphérique comme un autre. Prolongement naturel des outils que nous utilisons déjà au quotidien, mais pouvant vivre sa vie de façon relativement autonome (je ne le branche sur iTune qu’une fois par mois), il apporte une dimension de plaisir que je n’avais éprouvé à ce degré avec un autre ordinateur dans le passé, depuis ma découverte du mac 128, en 1984… et que j’avais rééprouvé avec la naissance de la PAO, en 1985, les premiers pas de l’internet dans la première moitié des années 90, ou (pour une fois avec retard) en octobre dernier avec mon premier iPhone… mais l’iPad apporte véritablement quelque chose de nouveau, comme la convergence tant attendue de toutes les techniques déjà familières dans un objet confortable de la taille d’un livre, réagissant au quart de tour à chacune de nos sollicitations.

Il n’est que la première génération d’une longue série d’outils qui s’amélioreront au fil du temps. Avec quelques attentes pour les prochains modèles, dont la toute première serait de jouer pleinement et sans restriction la complémentarité et l’intégration entre l’iPad et l’iPhone… (ne serait que dans l’accès à internet en 3G, ou le GPS que tu soulèves Fabien… ). Mais là, les obstacles ne sont pas techniques, ils sont essentiellement marketing, et c’est aussi à l’utilisateur, d’exercer une pression pour se faire entendre (comme pour la “romandisation” ) du clavier, déjà évoquée par Anne dans les commentaires d’un billet précédent .

5)
Puzzo
, le 12.08.2010 à 07:03
[modifier]

Comme Fabien vous l’a dit, j’étais réticente… et je suis à présent conquise !

Moi qui tape avec mes 10 doigts à la vitesse de l’éclair (ou presque), je devenais folle devant cet iPod Touch récalcitrant. Je le suis un peu moins devant un iPad (qui n’est quand même pas un vrai clavier…).

Je pense tout le bien qu’en a dit Fabien : de la lecture au visionnage de film.

Mais l’anecdote la plus frappante, c’est ma mère. Elle n’a jamais été intéressée par un ordinateur, jamais été intéressée par un iPod Touch (et pourtant, ce n’est pas faute de lui avoir montré). Nous lui avons présenté le jeu de Scopa sur l’iPad : pas besoin d’une explication, elle a compris comment ça marchait et surtout : elle ne voulait plus nous rendre l’iPad !!!

P.S. Et pour l’autre anecdote : j’ai essayé de trouver un jeu de Scopa du même acabit sur mon MacBook Air. Je propose à Fabien de l’essayer et lui tend mon ordinateur… Pendant 3 secondes, il s’acharnait à vouloir appuyer sur l’écran pour essayer de bouger la carte pour enfin réaliser que ce n’était qu’un simple macbook Air

6)
Alain Le Gallou
, le 12.08.2010 à 07:35
[modifier]

Ne pas oublier GoodReader 0.79€ (équivalant de FileApp) avec GoodReaderUSB gratuit pour voir et transférer les fichiers du et vers le Mac.

AppBox un pot pourri d’utilitaire, Skype, Notes avec les notes de Mail pas si mal,

Des spécialisés comme Code lite pour apprendre le code de la route.

Cuisine : Cuisine Créole très beau, Marché Malin pour savoir les saisons des fruits et légumes, iChef free, iGourmand, Odélices, 750grammes, Poissons des mers, et 100Fromage

tideApp pour les marins

A éviter DeskTop Connect 9.99€ contrôle du mac à distance (lent)

Air Sharing 7.99€ goodreader fait la même chose à 0.79€ (sauf imprimer)

7)
Desimages
, le 12.08.2010 à 07:37
[modifier]

Bonjour à tous,

Une question me taraude: qu’en est-il de la fonction texte avec le clavier virtuel de l’iPad, avec Page par exemple. Ce beau jouet pourrait-il devenir un outil de travail? Merci d’avance de vos retours.

8)
Sébastien Pennec
, le 12.08.2010 à 07:43
[modifier]

Chouette article, Fabien! Merci :)

Sur les apps que tu mentionnes: – Weather Pro: je l’ai utilisé un moment… J’utilise maintenant MeteoNews, qui me plaît plus (esthétique, fonctionnalité “ici maintenant”, …) – Pour les flux RSS, NewsRack est très bien, et il paraît que Reeder fait un malheur sur iPad, grâce à son design très réussi.

Bonne journée à tous :)

9)
kostoglotov
, le 12.08.2010 à 08:05
[modifier]

Mais Fabien, Air Display ne fonctionne pas du tout ! Comment peux-tu en faire la promo ?? C’est une arnaque sans nom, même si très séduisant en théorie … Il suffit de lire les commentaires des acheteurs qui regrettent tous amèrement d’avoir lâché 8 EUR à la légère!

10)
Fabien Conus
, le 12.08.2010 à 08:29
[modifier]

@ kostoglotov: ben écoute pour moi il fonctionne bien, en tout cas pour l’usage que j’en ai. Je le trouve certes un peu cher, mais ça c’est à chacun de voir. Et puis, je ne suis pas le seul à l’apprécier: ArsTechnica (et ce ne sont pas des manches) en parle aussi, MacWorld lui donne une note de 3.5 sur 5 (ce qui n’est pas mal du tout), AppAdvice en dit également beaucoup de bien.

Après ben c’est clair que certaines personnes s’attendaient peut-être à quelque chose d’autre, mais pour ma part je trouve qu’il fait ce qu’il prétend faire.

11)
djtrance
, le 12.08.2010 à 08:45
[modifier]

Dans l’immédiat, aucunement besoin d’avoir un iPad cependant, je suis convaincu qu’il sera le futur de pas mal de choses, avec des pour et des contre…)

Merci pour cet article complet, qui me réconforte (y’avait-il besoin?) sur l’avis que portes à cette petite bête!

12)
Didier
, le 12.08.2010 à 09:06
[modifier]

@ iker : vous accédez comment aux offre gratuites sur Zinio, impossible à trouver sur l’iPad ! Faut aller sur leur site ? merci

13)
Jean.meyran
, le 12.08.2010 à 09:10
[modifier]

Personne n’a encore cité Evernote, interface au cordeau pour l’iPad

OPlayer HD le VLC pour notre tablette

Par contre, niveau RSS,je reviendrais volontiers à NetVibes le jour où ils daigneront pondre une VRAIE appli (ils ne l’ont pas fait sur iPhone, alors, j’ai des doutes). La solution qu’ils proposent est toute pourrie. Bonjour chez vous

@jmeyran

14)
Didier
, le 12.08.2010 à 09:13
[modifier]

@desimages j’utilise régulièrement mon iPad pour saisir du texte, ca fonctionne vraiment bien. Apparement Pages a pour le moment des soucis de comptabilité avec la version Mac. Perso j’utilise QuickOffice qui me permet d’éditer également des fichiers Excel. En syncho avec MobileMe, c’est le rêve ! Et il y a d’autres softs du genre

15)
Didier
, le 12.08.2010 à 09:15
[modifier]

Mon appli préférée reste Early Edition, qui permet de lire ses flux RSS sous forme de mise en page journal, j’en suis fan ! Votre journal actualisé chaque heure de la journée, le concept est séduisant. Il y a aussi Times qui est sorti ces jours que je vais tester

16)
Ritchie
, le 12.08.2010 à 09:47
[modifier]

J’ai, perso, un iPad depuis sa sortie en France.

J’ai dû en acheter un à ma chérie … elle monopolisait le mien !

Et utiliser un iPad en avion, c’est vraiment top. Je fais régulièrement des A/R Paris-Madrid, et le temps passe bcp plus vite … (sur les petites liaisons, il n’y a pas de film ou autres pour vous distraire !)

En ce moment, tous les soris dans le métro parisien, je regarde des vidéos (des podcasts vidéos d’iTunes – Ted Talks), je vais finalement avoir le temps d’épurer cette liste.

Je rajouterais quelques applis à votre liste que je crois indispensable :

– DropBox – Discover (de l’équipe Cooliris) – iAnnotate PDF qui permet ce que permet iBooks pour les PDFs (annotation, surlignement etc) (payant) – Voice Memos (payant) – Truphone (Skype en audio !) – Google Earth

Côté Météo, j’hésite, pour l’instant j’utilise Weather HD

Côté VNC, j’ai essayé iTeleport (payant), c’est pas mal.

Pour le boulot :

– le trio d’Apple (Pages, Keynote, Numbers – payant) bien que MickeySoft va bien nous sortir une version d’Office Mobile un jour – Things (gestion de tâches à la GTD) (très cher, mais très bien)

Côté jeux :

– les jeux de solitaires (Solitaire et McSolitaire) – TouchéCoulé (en duo !!!) – Spider – Touch Tanks – Mod Conflict HD – et l’ultime X-Plane-9 (simulateur de vol)

Voilà.

17)
ysengrain
, le 12.08.2010 à 09:59
[modifier]

Pour quelles raisons je ne craquerai probablement pas pour un iPad, pour le moment, quand bien même je trouve le concept et la réalisation géniaux ?

J’ai un MacBookPro qui, alors que je cesse mon activité professionnelle à la fin de l’année ne me servira plus professionnellement. Je ne gérerai plus que les e mails, le net surfing, un peu de courrier papier, une base de données que je vais créer (je ne sais avec quel outil encore) et enfin et surtout le couple infernal Lightroom Photoshop. Et là, l’iPad n’est pas du tout destiné à ce traitement, au moins pour l’instant. Si un jour l’iPad Mk III ou IV le fait, j’y songerai et suis prêt à revoir mes positions.

J’ai un iPhone pour tout ce que j’ai déjà rapporté .

Je n’ai aucun jeu.

Lire sur l’iPad ne me tente pas: j’adore crayonner des notes, surligner des passages ce que ne fait pas l’iPad. Le contact du papier me procure une sensation de chaleur, d’intimité.

Le dessin => papier, crayon, gomme Les photos: sur un écran approprié ou tirage papier grand format La video: sur un grand écran 42”

La 3G: je ne l’utilise pratiquement jamais, n’étant jamais en situation si urgente que ça, et puis “ça coûte”

18)
Alexandre
, le 12.08.2010 à 10:06
[modifier]

j’ai acheté un iPad pour ma mère (68 ans). elle était un peu perdue devant l’écran du MacBook, trop de menus, trop d’options. pour du mail, du surf et visionner des photos, l’ipad est pour elle LA solution: bel objet, interface intuitive (la plupart du temps…), paramètrage minimal …et il se transporte facilement. 1 semaine “d’apprentissage” et la voilà comblée!

19)
Migui
, le 12.08.2010 à 12:48
[modifier]

L’iPad n’étant pas disponible en Belgique au début du mois de juillet, j’ai filé à Lille et ai rapporté le 64 giga/3G. Je pense en effet que le 3G peut être très utile en certaines occasions, ce que je viens d’expérimenter d’ailleurs lors de nos vacances en Italie: le WiFi de l’hôtel était en dérangement, et j’ai donc acheté une micro-SIM 3G (30 EUR pour 3 giga, ce qui est somme toute raisonnable). Tout a fonctionné parfaitement, mais si vous faites comme moi, renseignez-vous bien dans le magasin télécom des “settings” à introduire dans l’iPad pour le 3G: ce n’est pas compliqué en soi, mais l’info ne se trouvait pas sur la carte accompagnant la micro-SIM et j’ai dû demander à une réceptionniste de téléphoner au support qui parlait seulement… italien!

Et je ne voudrais pas moins de capacité pour le disque dur non plus, il serait vite plein!

En tout cas, je n’ai aucun regret, ni par rapport à l’iPad, ni par rapport aux 64 giga, ni par rapport au 3G. Cet appareil est un bijou, tout comme ton article, Fabien!

20)
iker
, le 12.08.2010 à 12:57
[modifier]

@ Didier. Après avoir téléchargé Zinio sur l’iPad, ce qui est un préalable, il y avait au sein même de l’application la possibilité de télécharger les neuf magazines gratuits. En tout cas c’était le cas la semaine où Zinio est sorti.

Il serai étonnant que ce ne soit plus possible. À moins que… les kiosques et notamment les offres gratuites soient différentes d’un pays à l’autre ? Serais-tu en Suisse ou en Belgique par hasard ?

21)
ToTheEnd
, le 12.08.2010 à 13:41
[modifier]

J’ai aussi reçu un iPad par mon boulot pour un projet à l’échelle européenne et bien que je trouve l’outil excellent, il n’est pas exempt de défaut.

Je pense que beaucoup de défauts ou manques sont en fait des décisions stratégiques mûrement réfléchies. Par exemple, pourquoi pas d’USB? Techniquement parlant, il n’y a aucune excuse de ne pas l’avoir. Pouvoir y connecter une souris pour pouvoir utiliser cette affaire comme un “ordi”, ce n’est pas possible non plus.

Plus j’analyse cette affaire pour nos besoins ou pour des gens en particulier, moins j’y vois un outil de production. Bien sûr, on peut envoyer des mails, faire une petite présentation et peut être qu’Adobe sortira un PhotoshopPad super light qui permettra de faire quelques trucs… mais en l’état, cet outil est mal adapté à de la production.

Par contre, il est idéal pour un consommateur de contenu. Vidéo, son, lecture, etc. tout est à portée de doigt.

Qu’il n’y ait pas de malentendu, c’est une très belle pièce d’ingénierie très bien conçue et qui permet de consommer sans modération du contenu… mais pour ce qui est de la production, c’est une autre histoire et je le regrette.

Est-ce que la solution résiderait à avoir un switch sur le côté pour passer de l’iOS au OS X à la volée?

Perso, j’adore cette tablette électronique mais je ne peux pas la recommander comme outil de production… et vu la puissance embarquée, je trouve dommage de ne pas avoir essayé d’aller plus loin.

Peut être qu’une prochaine version fera mieux… mais je doute vu les choix qui ont été faits.

alexandre: très bon choix… l’iPad est le truc électronique le plus vendu chez les >60 ans avec no computer skills.

22)
Mirou
, le 12.08.2010 à 14:05
[modifier]

Je suis tout à fait d’accord avec TTE. Je ne quitte plus mon iPad qui m’a enfin permis de séparer mon outil de travail (iMac) de mon outil de loisir: mon iPad me sert principalement comme jukebox au boulot, de lecteur de news et de journaux (libé peut s’améliorer maismle confort de lecture est déjà très élevé), et pour Internet. Avant, tout cela se passait sur mon iMac et je ne savais vraiment jamais si j’étais en train de travailler ou non…

Je consulte aussi mes mails sur iPad, mais ne répond avec lui que par de cours messages.

Par contre je ne travail quasi jamais avec: J’ai acheté Omnifocus iPad dès sa sortie. L’outil est génial et fonctionne très bien mais je ne l’utilise que rarement. J’ai juste pas envie de bosser avec mon iPad. Par ailleurs, toute le système de synchro des fichiers avec l’ordio est beaucoup trop rigide pour une vraie utilisation pro. Et les documents iWork qu’il faut exporter-importer à tout bout de champ, ça, c’est vraiment nul!

23)
François Cuneo
, le 13.08.2010 à 00:43
[modifier]

Merci mon cher Fabien pour cet article très complet.

Bien sûr qu’il m’intéresse cet iPad, en particulier comme livre électronique.

Mais zut, ça fait trois trucs électroniques à transporter, je reviens toujours là-dessus…

Quoique, d’accord, tu peux télécharger des revues, des bouquins qui prendraient aussi de la place…

Ouais bon.

Faut prendre celui avec le 3G tu dis?:-)

Pour redevenir sérieux, ce que disent TTE et Mirou, ça me retient encore plus.

C’est vrai que l’idée de TTE du switch sur un vrai système (je n’aime pas le système iOS, je suis désolé) serait la solution…

24)
kostoglotov
, le 13.08.2010 à 21:20
[modifier]

@ Fabien : Air Display toujours … Peut-être ses performances varient-elles en fonction de la bécane utilisée ou de la carte graphique ? En tout cas, sur mon Macbook c’est proprement inutilisable : le soft fait sauter la résolution d’écran à tel point qu’il est difficile d’utiliser le laptop et même de revenir en arrière … Je me suis pris la tête pendant une demi-heure avant de le virer purement et simplement …

25)
zit
, le 14.08.2010 à 07:55
[modifier]

Merci pour cet article, je pense qu’un de ces machins va finir par atterrir dans notre salon, madame est très tentée…

D’ailleurs, comment cela se passe–t–il avec fesse bouc et m’ail spèce ? Je ne pratique pas du tout le socialnetworking, mais c’est important pour elle.

Et puis, c’est le genre de truc qui pourrait nous accompagner à la cuisine plus facilement que l’ail mac, pour suivre les recettes de ChefSimon par exemple;o).

z (de toute façon, j’adooooore l’ail, j’en met partout, je répêêêêêêêêêête : l’ail mac, l’ail padre, l’ail faune, sauf l’ail troume, trop lourd à digérer à mon goût ;o)

26)
Tom25
, le 15.08.2010 à 10:28
[modifier]

il est idéal pour un consommateur de contenu.

Je pense que beaucoup de défauts ou manques sont en fait des décisions stratégiques mûrement réfléchies.

Encore une fois, voilà ce qui m’horripile dans cet iPad et qui fait que je n’en ai pas, c’est que ce soit stratégique d’en faire un objet QUE de consommation.

27)
Inconnu
, le 15.08.2010 à 18:19
[modifier]

J’accuse Fabien de vouloir provoquer une fièvre acheteuse chez ses lecteurs (et moi en particulier). Mais je résiste, je résiste…

Attendre l’iPad v2, attendre l’iPad v2, attendre l’iPad v2, attendre l’iPad v2, attendre l’iPad v2, attendre l’iPad v2…

28)
Migui
, le 15.08.2010 à 20:48
[modifier]

Attendre l’iPad v2, attendre l’iPad v2, attendre l’iPad v2, attendre l’iPad v2, attendre l’iPad v2, attendre l’iPad v2…

Le genre de raisonnement qui est à l’opposé du mien: faut-il alors attendre la v3 une fois la v2 sortie? Donc ne jamais l’acheter?…

J’ai la v1, et c’est sans aucun regret!

29)
Inconnu
, le 15.08.2010 à 22:00
[modifier]

C’est surtout parce que l’iPhone 4 vient de faire un trou dans mes finances, et qu’il vaudrait mieux pour ces dernières que j’attende la v2 avant d’acheter. Ce n’est pas une question de fonctionnalités ou de bugs, mais de temps pour que mes comptes se refassent une santé. Je n’aime pas les voir sous perfusion. ;)

30)
Tom25
, le 16.08.2010 à 13:33
[modifier]

Moi, j’attends un iPad ouvert, comme ça je ne suis pas prêt de faire un trou dans mes finances !
:•D